Post has published by mongotmery

Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  guiguit, il y a 11 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    Tout est dans le titre, en particulier après la période du camp de Boulogne, ou la campagne de Russie, les Anglais ont-ils attaqué le littoral français, que ce soit par des raids terrestres et navals ou une invasion en règle?
    S’ils n’ont pas essayé, pourquoi? Est-ce parce que l’Espagne représentait déjà un théâtre absorbant trop de forces?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts373
    Member since: 17 juillet 2016

    Et bien, le seul débarquement britannique en France durant les guerres révolutionnaires et napoléoniennes dont j’ai eu vent personnellement est celui de Corse.
    Après un rapide coup d’œil à wikipédia pour vérifier, ce débarquement a eu lieu en 1794 et a vue des troupes britanniques aider des nationalistes corses à devenir indépendant, ce qui donneras naissance à l’éphémère royaume Anglo-corse, avec un roi Corse et un vice-roi Anglais, le chef de l’expédition. C’est à cause de celas par ailleurs, qu’il y a eu de nouvelles émeutes qui renvoyèrent la corse sous le giron Français.

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    En fait, dans le cadre du royaume anglo-corse, le roi de l’île de beauté, c’est le roi d’Angleterre. Si le royaume avait survécu aux guerres de la Révolution, la Corse serait aujourd’hui l’équivalent de Guernesey ! Malheureusement, les Anglais n’avaient pas confié la vice-royauté à Pascal Paoli mais à l’un des leurs….. Le vieux nationaliste ne l’avait pas digéré….

    Je considère qu’il y a trois grandes tentatives d’invasion, de raids sur la France :

    -Le siège de Toulon : les capitaines royalistes de l’escadre de Toulon se mutinent et s’emparent de la ville. Ils font ensuite appel aux Anglais et leurs alliés pour sécuriser le secteur. Cependant, ils sont chassés du port par les républicains. C’est Bonaparte, alors capitaine, qui a suggéré le plan de reconquête. Même si la victoire est française, la Royal Navy a saccagé les infrastructures militaires de Toulon et a raflé quelques bâtiments de qualité pour grossier ses rangs.

    -L’expédition de Quiberon : les émigrés tentent d’ouvrir un «second front» avec les Chouans en débarquant dans le nord-ouest de la France, le tout transporté dans des navires britanniques et piloté depuis Londres. Cependant, faute de coordination, de disputes entre chefs, les anglo-émigrés-chouans échouent et sont repoussés par le général Hoche.

    -L’expédition de Walcheren de 1809 : un corps expéditionnaire de 40 000 hommes et de 140 navires de guerre partent de Londres dans le but de s’emparer/détruire le port d’Anvers, «pistolet braqué au cœur de l’Angleterre». Il capture facilement une forteresse à Flessingue mais les troupes sont décimées par la maladie. De plus, la garde nationale française et toutes les troupes disponibles en Belgique et aux Pays-Bas sont mobilisées sous les ordres de Bernadotte. Finalement, les Anglais se replient.

    Si pas, il y a eu une tentative d’invasion anglo-russe de la République batave, une république-sœur de la France durant la Révolution et de multiples escarmouches entre des raiders d’Albion et la gendarmerie impériale sous l’Empire. Napoléon préférait avoir les Britanniques en Espagne qu’en France. Et oui, ce théâtre d’opération a absorbé beaucoup de moyens militaires à l’empire britannique comme on peut le constater lors de la guerre anglo-américaine de 1812 où le Canada est limite vide de troupes.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.