Post has published by Provencal le Gaulois

Ce sujet a 72 réponses, 27 participants et a été mis à jour par  Provencal le Gaulois, il y a 2 ans et 2 mois.

23 sujets de 51 à 73 (sur un total de 73)
  • Participant
    Posts240
    Member since: 3 septembre 2016

    “Idéalisé”, le mot est un peu fort je l’admet. Par contre, il est un peu présenté comme le seul officier compétant de l’Armée Rouge lorsque Barbarossa éclate. Heureusement, cela ne dure pas et l’auteur tout comme les contemporains de Joukov se montrent parfois très critiques mais il faut attendre la moitié du livre pour voir cela apparaître.

    Sur le plan opératif et tactique, l’ouvrage est complet et très instructif. Comme je l’ai déjà dit: il est très bien écrit donc même si se retrouver dans tous ces noms russes est parfois problématique, on est jamais vraiment perdu.
    Un petit défaut à ajouter au tout: plus de cartes n’auraient pas fait de mal. Mais là c’est du chipotage!

    Franchement, je te le conseille. J’ai adoré cette œuvre!

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    Le dernier livre que j’ai lu est de Raphaël DARGENT, Napoléon III. L’Empereur du Peuple, très instructif et fait découvrir la facette positive de ce personnage historique de la France, honni par Victor Hugo, à qui la III[sup]ème[/sup] République a notamment reproché les faits d’avoir pris le pouvoir par la force, et d’être parti sur une défaite militaire…
    Cela me rappelle étrangement Napoléon I[sup]er[/sup], pourtant glorifié sous le régime suivant le Second Empire… Ah, l’hypocrisie des politiciens…

    http://nsa38.casimages.com/img/2016/10/10/161010094757195524.jpg

    Quant à l’ouvrage que je lis en ce moment, est de Jean-Louis Thiériot, François-Ferdinand d’Autriche. De Mayerling à Sarajevo, personnage au combien uniquement connu pour sa mort ayant provoqué le déclanchement du premier conflit mondial…
    Une lecture très enrichissante, même si je ne suis qu’à la moitié du livre. 🙂

    http://nsa37.casimages.com/img/2016/10/10/161010094823367246.jpg

  • Participant
    Posts568
    Member since: 29 avril 2016
    Leonidas wrote:

    Cela me rappelle étrangement Napoléon I[sup]er[/sup], pourtant glorifié sous le régime suivant le Second Empire… Ah, l’hypocrisie des politiciens…

    Et oui… surtout quand on sait que Napoléon III (et plus largement le second Empire) a bien plus apporté à la France que le Premier Empire.

    Mais rappelons que nous sommes à une époque de grande vague nationaliste en Europe.

    Sinon, je viens d’emprunter ce livre que j’avais lu il y quatre ou cinq ans: Les Explorateurs : Des Pharaons à Paul-Emile Victor de Louis-Henri Parias .Broché, 2004.

    https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51M71VNYRRL._SX317_BO1,204,203,200_.jpg

    Alors c’est un passionnant bouquin sur les explorateurs et la découverte de notre monde.

  • Participant
    Posts4
    Member since: 7 avril 2016

    Ses un livre magnifique
    Très émouvant qui décrit bien la réalité
    J’ai appris beaucoup de chose grave à ce livre

  • Participant
    Posts568
    Member since: 29 avril 2016

    Ma commande arrivée, j’ai donc acheté aujourd’hui: De la guerre, John Keegan, chez Perrin, 2016.
    Il s’agit du recueil de trois ouvrages:
    * Anatomie de la bataille
    * L’art du commandement
    * Histoire de la guerre.

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 26 février 2013

    Je viens d’achevé la lecture du “roi qui a été tué par un cochon” de Michel Pastoureau. Et comme tout Pastoureau : c’est sublime.
    Un style très clair et qui donne envie, une base bibliographique et iconographique très solide. Bref je conseille au passionnés d’histoire médiévale (et d’iconographie).

  • Participant
    Posts278
    Member since: 5 février 2014

    J’ai entendu parler de ce livre. Il me semble qu’il narre, entre autres, l’histoire de Philippe, fils aîné de Louis le Gros, qui fut tué après une chute de cheval provoqué par un… cochon.

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 26 février 2013

    Ce n’est qu’une infime partie du travail de recherche fait par pastoureau (spécialiste des images et de la couleur, des symboles etc). Il analyse la place du porc dans la société et l’imaginaire médiéval, mais aussi les conséquence de la désastreuse chute de cheval de Philippe (en effet louis VII, son frère n’a pas été préparé pour le trône avec des conséquences pas géniales pour le royaume de france). Et notamment il établit l’hypothèse que cette chute a entrainé… les armoiries du Royaume : lis d’or sur fond bleu azur. Avec les immenses lien avec le culte de la vierge marie en plein développement à cet époque.
    Bref : un excellent ouvrage.

  • Participant
    Posts345
    Member since: 4 novembre 2016

    Pour mes uchronies et également ma culture personnel, j’emprunte souvent des livres en bibliothèque (d’ailleurs, je veux devenir bibliothécaire)

    Voici deux ouvrages que je recommande.

    http://img4.hostingpics.net/pics/9868689782213605265T0.jpg

    Comment qualifier cet ouvrage ? Il est, à mon humble avis, complet tout en étant synthétique, ce qui fait que je l’ai déjà emprunté plusieurs fois ! Idéal pour comprendre la situation actuelle de la région.

    http://img4.hostingpics.net/pics/835330imgpreslong1681.jpg

    Et un livre sur le Prince impérial qui m’a beaucoup servi pour mon récit sur le Second Empire. Encore une fois excellemment bien écrit. Ça se lit comme un (bon) roman !

  • Participant
    Posts345
    Member since: 4 novembre 2016
    ”Provençal wrote:

    Là je termine (il reste une centaine de pages) Le soldat oublié.

    Il s’agit du récit de guerre d’un jeune Alsacien engagé dans la Wehrmacht en 1942. Il ne s’agit pas d’un appelé, ni d’un malgré-nous. Guy Sajer s’est engagé, ce qui lui posera des problèmes plus tard quand il sortira ce livre en 1962.

    Des passages m’ont rappelé le livre du sergent Bourgogne durant la retraite de Russie de 1812: la forte camaraderie, la sauvagerie des combats, le froid, la faim, la maladie, l’égoïsme, les moments de désespoirs profond, le passage de la Bérézina/Dniepr.

    C’est un récit de guerre ou Sajer ne cache rien de l’horreur des combats mais aussi d’une très forte amitié entre les hommes d’une même compagnie. Sajer considère ses amis comme ses frères et le capitaine Wesreidau est comme un père (les hommes l’aiment beaucoup). Beaucoup de ses amis mourront les uns après les autres.

    https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51HPTBJ1E2L._SX300_BO1,204,203,200_.jpg

    RÉSUMÉ PESONNEL

    Spoiler:
    Après une courte période d’instruction, Guy est affecté dans le train et se dirige dans un convoi vers Stalingrad. Après une permission, il se retrouve ensuite incorporé dans la division GrossDeutschland. Il participera à la bataille de Koursk et la retraite qui s’en suit. On se retrouve avec Guy dans son trou de combat entrain d’essayer de ne pas devenir fou pendant les terrible bombardement d’artillerie du début de la bataille de Koursk: on le suit ensuite dans son misérable périple durant la retraite jusqu’au Dniepr ou il doit attendre sous la pluie et le froid pas loin de Kiev (où on apprend qu’à ce moment une féroce bataille se livre dans la ville) avec des milliers d’autres soldats son tour pour traverser le fleuve. Au moins, pense t-il, le brouillard, la pluie, la neige empêche l’aviation russe de sortir même si les “Yak” et les “Il” (Iliouchine) se présente et bombardent les soldats en attente de passer.
    Une fois passer le Dniepr, malade comme un chien, Guy doit se soigner et une permission lui est accordé… mais annulé à cause des partisans. Détaché dans une unité SS, il est alors affecté à une chasse aux partisans. Cette chasse se termine par un massacre dont Guy nous dit qu’il n’a pas participé.
    Guy revient au train pour rejoindre leur unité et enfin les retrouve. (J’en suis là)

    Provençal,

    Dans le même genre mais dans une autre arme, je te recommande “30 Secondes pour survivre” sur un sous-marinier allemand de la Seconde guerre mondiale.

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 26 février 2013
    ”Second wrote:

    Pour mes uchronies et également ma culture personnel, j’emprunte souvent des livres en bibliothèque (d’ailleurs, je veux devenir bibliothécaire)

    Voici deux ouvrages que je recommande.

    http://img4.hostingpics.net/pics/9868689782213605265T0.jpg

    Comment qualifier cet ouvrage ? Il est, à mon humble avis, complet tout en étant synthétique, ce qui fait que je l’ai déjà emprunté plusieurs fois ! Idéal pour comprendre la situation actuelle de la région.

    http://img4.hostingpics.net/pics/835330imgpreslong1681.jpg

    Et un livre sur le Prince impérial qui m’a beaucoup servi pour mon récit sur le Second Empire. Encore une fois excellemment bien écrit. Ça se lit comme un (bon) roman !

    tes images ne donne sur rien, tes liens ne sont pas valable et non visible. Du coup on ne sais pas sur quoi portent ses livres.

  • Participant
    Posts345
    Member since: 4 novembre 2016

    Je vois la première (Histoire des Balkans) mais pas la seconde (Napoléon IV, un destin brisé).

    Ok, je vais plutôt mettre les titres pourtant je m’y suis repris trois fois pour le second livre :p

    Edition : Là ça vient d’apparaître. Hostingpics doit lagger.

  • Participant
    Posts240
    Member since: 3 septembre 2016

    J’ai retrouvé dans mon bordel qui me sert d’étagère un livre que je vous recommande chaudement: Sans blessure apparentes de Jean-Paul Mari.

    http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/RL/P3/9782221120361.jpg

    Plutôt que de parler stratégie ou politique, il est ici question de parler des PTSD et de la psychologie du soldat. Les limites de ce que peut voir un Homme sans craquer. L’auteur, un reporter, enquête sur un officier américain rencontré à Bagdad durant l’invasion et cette recherche sert de fil directeur a une succession d’histoires touchantes, horribles et pathétiques sur la nature humaine et sur la réaction de chacun face à l’horreur.
    J’ai vraiment “adoré” ce livre. Il n’a pas la prétention de se vouloir une œuvre scientifique mais permet de mieux comprendre cet univers jamais montré des gens qui reviennent intacts physiquement, mais brisés mentalement. Comment guérir un traumatisme invisible ?

    Bref. Un chef d’œuvre pour moi. Peut être mon livre favoris…

  • Participant
    Posts81
    Member since: 23 novembre 2015

    PILOTE DE STUKAS

    https://pmcdn.priceminister.com/photo/pilote-de-stukas-de-h-u-rudel-889136854_L.jpg

    Un excelent témoignage dans lequel on suit l’ascension Hans-Ulrich Rudel, considéré comme un des as de la seconde guerre modiale à bord de stukas. ON y aprrend comme Rudel coulat le cuirassé soviétique marat, comment il se battit sans relâche et avec une détermination inouie contre les forces soviétiques ou encore comment il fut l’un des inventeurs du stuka g (avec les canons de 37mm).
    IL reçut finalement une des plus grande distinctionde l’armée allemande: la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chênes, glaives en or et brillants (ouf..)

  • Participant
    Posts240
    Member since: 3 septembre 2016

    Faudrait pas oublier de dire que le mot Stuka est au pluriel en raison de la chance insolente de cet homme. De mémoire, il a été descendu/ s’est craché/ a perdu son appareil plus d’une dizaine de fois…

    C’est juste des anecdotes de vie décrites pas le gars ou bien des interviews ? C’est raconté comment ?

  • Participant
    Posts568
    Member since: 29 avril 2016

    Après avoir lu 1914, la grande illusion, 1915, L’enlisement et 1916, l’enfer j’ai acheté aujourd’hui 1917, la paix impossible. 1917 c’est la révolution en Russie pendant que les Américains arrivent à l’ouest. C’est les grandes désillusions aux chemins des dames.

    1917, c’est la lassitude et les révoltes des soldats contre leurs hiérarchies qui va finir en révolution bolchéviques en Russie.

    http://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/fa/18/6e/7215354/1507-1/tsp20151008143111/1917.jpg

  • Modérateur
    Posts2270
    Member since: 8 février 2014

    Bon alors je tiens à présenter aujourd’hui un livre véritablement excellent, c’est Histoire militaire de la France, tome 2, sous la direction d’André Corvisier.

    https://pmcdn.priceminister.com/photo/Corvisier-J-Nicolas-Hist-Militaire-De-La-T-2-Livre-750797350_L.jpg

    Probablement la grande référence du genre, il explique l’évolution militaire de la France de la fin de la guerre de succession d’Espagne à la guerre contre la Prusse.
    Très gros pavé de près de 600 pages, il nous permet de mieux comprendre les raisons des succès et défaites de la France durant cette période, de même que l’évolution de la manière de combattre et les périodes transitions entre les principaux conflits où la France a participé.
    Un livre qui mérite sa place dans la bibliographie du forum.

  • Participant
    Posts81
    Member since: 23 novembre 2015

    C’est juste des anecdotes de vie décrites pas le gars ou bien des interviews ? C’est raconté comment ?

    Il raconte de son enfance juste à la fin de la guerre jours par jours on suit les différents évenements qui se passe, il saute bien sur les moments ou il fut par exemple bléssé et forcé à rentrer en Allemagne pour se rétablir

    De mémoire, il a été descendu/ s’est craché/ a perdu son appareil plus d’une dizaine de fois…

    Il a même une fois été forcé de rentrer vers les lignes allemandes par la route avec son Stuka, celui-ci ne pouvant plus voler…

  • Participant
    Posts1769
    Member since: 8 septembre 2015

    je commence aujourd’hui ce livre:

    https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/410ot%2BMDWuL.jpg

    Je l’ai déjà commencé et j’apprécie un peu beaucoup 😀

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Certains auront pu le deviner à la vue de ma nouvelle signature, j’ai commencé la lecture de Die Welt von Gestern (Le monde d’Hier) de Stefan Zweig. Un témoignage glaçant nous plongeant dans l’Europe de la “Belle Epoque” avant d’aborder la dérive nationaliste du continent au XXe siècle. Les mémoires de Zweig se focalisent sur une étude de la vie dans la capitale Austro-Hongroise et tentent de trouver l’origine du brusque déclin de la civilisation européenne.

    C’est aussi les mémoires mouvementées d’un Juif autrichien qui témoignera impuissant de la remontée de l’antisémitisme après la Première Guerre mondiale, et qui finira par le pousser à fuir sa patrie pour le continent sud-américain.

    En exil, regrettant amèrement sa jeunesse dans la Vienne austrohongroise, terrifié par l’effondrement du vieux continent et le triomphe du totalitarisme, Stefan Zweig décide de mettre fin à ses jours en février 1942, quand il apprend la défaite des Britanniques en Indonésie.

    300

  • Participant
    Posts568
    Member since: 29 avril 2016

    Alors j’ai voulu emprunter ce livre histoire de me mettre en tête une chronologie et voir un petit peu les peuples et civilisations qui ont évolué: qu’elles soient contemporaines et/où successives.
    Alors c’est un bon livre d’introduction à l’histoire du monde. D’ailleurs, je ne parlerais même pas d’introduction à l’histoire du monde, mais plutôt d’un résumé d’une introduction à l’histoire du monde. Forcément, comment peut on avoir la prétention de faire une introduction à l’histoire du monde en 400 pages ?

    Mais malheureusement, cet ouvrage est loin, très loin d’être une référence historique et comporte énormément d’erreur. Mais surtout des jugements parfois malvenus selon moi. Les auteurs y mettent de leur propre jugements sur les événements successifs ou sur les religions pratiquées: par exemple Charlemagne est présenté comme un barbare et les Mérovingiens sont rejeté eux aussi au rang de barbares.
    Cependant, les auteurs ne sont pas historiens.

    Mais malheureusement, les deux auteurs, au lieu de faire une histoire du monde; font plutôt l’histoire de l’occident.
    L’histoire de l’Afrique et de l’Asie du sud-est sont quasi-inexistante… dans un ouvrage traitant de l’histoire du monde. L’Afrique se résume à l’Égypte ancienne, Carthage, les provinces romaines en Afrique, l’esclavage et les périodes coloniales.
    La Chine, le Japon, l’Inde et les traites négrières sont résumés à quelques lignes.

    C’est un ouvrage à éviter si l’on veut réellement avoir une vraie introduction à l’histoire du monde. Cependant, tout n’est pas vraiment à jeter: les parties sur les périodes préhistoriques et antique jusqu’à la Grèce sont intéressantes… même si l’on peut noter que l’auteur est un fan de la Grèce classique. De plus, les chapitres sont courts( pas plus d’une dizaine de page à chaque fois).
    On voit aussi une place IMMENSE de la religion. Ce qui est normal après tout.
    On note sur tout l’ouvrage, une mise en avant du monde de l’Art et de la Culture. Parfois même, trop car des chapitres entiers y sont consacré alors que cela aurait pu être quelque paragraphe parsemé dans les chapitres.

    http://www.fayard.fr/sites/default/files/images/livres/9782213622965-T_0.jpg

  • Participant
    Posts3893
    Member since: 12 avril 2012
    ”Provençal wrote:

    Mais malheureusement, les deux auteurs, au lieu de faire une histoire du monde; font plutôt l’histoire de l’occident.

    Plutôt une histoire de la France, notre belle France qui est le plus beau pays du monde et qui n’a jamais rien fait de mal.
    Tout ça assorti d’homophobie, de misogynie, de pseudo-science et d’élitisme chauvin et anti-intellectuel.
    Dans l’insouciance de mes 11 ans, j’avais lu ce truc en entier. Aujourd’hui je me rend compte qu’il est tout juste bon à allumer un feu ou à entretenir l’hygiène de son postérieur.

  • Participant
    Posts568
    Member since: 29 avril 2016

    Quand j’ai lu que les Mérovingiens et Charlemagne étaient “trop nuls” (c’est exactement les mots utilisés) mais que la révolution française était la meilleur chose qui soit arrivé dans l’histoire et que Napoléon est le meilleur général de tout les temps j’ai halluciné.

    Ensuite, ce livre est aussi arnaque et je me demande comment les éditions Fayard ont pu accepté de publié un truc pareil.

23 sujets de 51 à 73 (sur un total de 73)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.