Post has published by TRHHH

Ce sujet a 9 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  TRHHH, il y a 3 mois et 1 semaine.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Participant
    Posts15
    Member since: 3 mars 2018

    Salut !

    Le but de ce topic est simple : Décrire vos campagnes les plus épiques, parmi M2TW et ses extensions !

    je vais d’ailleurs de ce pas commencer l’écriture de ma première campagne terminée : Venise

    En espérant voir pas mal de récits !

     

  • Participant
    Posts9
    Member since: 23 février 2018

    Bonne idée ce topic .Ma plus belle campagne à mon avis est celle  dans laquelle je jouais les français .Après avoir ecrasé la perfide albion et massacré les impériaux ,je me suis etendu sur toute la carte amérique comprise .

  • Participant
    Posts15
    Member since: 3 mars 2018

    Chapitre 1 : D’une puissance régionale à la première puissance économique mondiale ( 1080-1094 )

     

    Eté 1080,

    La Sérénissime République contrôle désormais la province de Venise ainsi que les côtes Illyriennes. En outre, elle dispose aussi de l’ile de Crete, qui se situe au carrefour commercial européen, en Méditerranée.

    Mais l’objectif du Doge Domenico ne se situe pas ici, il n’a qu’un rêve : unifier l’Italie sous le joug Vénitien. Mais pour conquérir ce vaste territoire, le Doge a besoin de puissantes armées et il n’a pas assez d’argent pour les recruter et les entretenir. Il décide donc de moderniser les routes, améliorer les ports, créer de nombreux marchés et autres constructions utiles. Cette entreprise durera sept ans, de 1080 à 1087. En 1088, le Doge concentre ses efforts sur l’armée, fabricant catapultes par dizaines, améliorant les postes de milices locaux et formant de redoutables combattants à pied.

    Fin 1094, les préparatifs sont terminés, et le Doge a tellement d’argent qu’il achète Bologne au SERG, conclut des accords commerciaux avec ses voisins et s’alliant avec le Danemark et l’Angleterre et le Royaume de France.

    Dans le reste du monde, la France a pris Rennes, Dijon, Bordeaux et Saragosse et a déclaré la guerre aux factions ibériques. Le SERG s’est emparé de Prague, la Pologne a multiplié son territoire par 3, L’Ecosse est en guerre contre l’Angleterre qui a pris York, le pays de Galles et l’Irlande, Milan a pris la Corse. Le Danemark a lui acquis Hambourg, Oslo et Stockholm. Mais la première puissance mondiale est tout de même l’Empire Byzantin, qui vient de conquérir 4 provinces.

    A Venise, le Doge n’attend lui plus que l’occasion d’envahir l’Italie, et c’est la Sicile qui va la fournir…

  • Participant
    Posts15
    Member since: 3 mars 2018

    Chapitre 2 : La première Guerre Italienne ( 1095 – 1107 )

    Désormais l’Armée Vénitienne est séparée en deux armées, l’une d’Italie, l’autre d’outre-mer. L’armée d’Italie comprend 3 corps, un pour chaque ville. Ainsi le 1er corps sort de Venise et se dirige vers Milan, et le 2ème corps de Raguse prend la mer et débarque en Sicile. Les Siciliens se sentant menacés, déclarent la guerre à Venise en attaquant Raguse, défendue par 800 hommes, avec 1900 soldats. Mais le château de Raguse présente un avantage : il est situé sur une colline. Ainsi, usant de la pente, les archers peuvent surplomber les ennemis au prise avec les défenseurs. A chaque salve, des dizaines de Siciliens tombent. Et les Siciliens se battent sur deux fronts ( notons que le gouverneur a demandé d’abandonner les murs ). Alors, lorsque l’un front cède, les défenseurs prennent les assaillants à revers ! La victoire est totale !

    En Sicile, le frère du Doge, qui dirige le 2ème corps, le sépare en deux régiments. Le 1er régiment se dirige vers Palerme, alors que l’autre se dirige vers Naples. Naples est prise facilement en 1100, mais le 1er régiment bute sur la forteresse Sicilienne. Ils seront repoussés deux fois. Mais le blocus naval et terrestre a raison des forces Siciliennes, et, après un troisième assaut, Palerme tombe.

    Les Siciliens se replient en Sardaigne, mais sont contraint à la paix en 1104. Les conditions imposés par le Doge sont très dures ; Le royaume perd sa souveraineté, devenant le premier vassal de la Sérénissime ( Par ailleurs, il ne se rebellera jamais ), ils doivent payer un lourd tribut, et donner toutes leurs informations.

    La Guerre a donc été courte, mais pas sans perte. Il ne reste plus qu’un régiment, où dix bataillons se trouvent. 1200 soldats sont morts pour la Sérénissime, sans compter les victimes de Raguse.

     

    Le 1er corps assiège et prend Gênes fin 1098, mais bute sur Milan. Le conflit se limite à quelques escarmouches, mais après la prise de Milan puis la reddition de Florence, le gouvernement de Corse accepte la perte d’indépendance en 1107…

    La première Guerre d’Italie se termine en 1107, car le nouveau Doge ( Domenico vient de mourir ) ne veut pas déclarer le guerre au Pape…
    De plus, le Saint Empire se fait menaçant…

  • Participant
    Posts15
    Member since: 3 mars 2018

    Chapitre 3 : Première guerre Impériale, Guerre Byzantine et colonisation ( 1107 – 1143 )

    L’Italie est prece réunifiée, mais l’essor Vénitien préoccupe les alliés Byzantins et Germaniques, qui savent que cette nation veut se développer à leur dépens. Et le Doge comprend ce qui va se passer, il demande aux français ( qui acceptent difficilement ) d’entrer en guerre contre le Saint Empire et demande à son fils de créer une II ème armée, qui aura pour charge de tenir la passe d’Innsbruck pendant qu’une IIIème armée, commandée par le deuxième fils du Doge, défend la Sérénissime dans les Balkans.

    La IIème armée érige un fort fin 1109, mais le premier assaut n’intervient qu’en 1111, et c’est le Prince Impérial Allemand qui s’en charge. 2300 Impériaux assiègent les 1600 Vénitiens, solidement retranchés. L’assaut échoue, mais les Pertes Vénitiennes sont lourdes, et s’ensuivent deux terribles Assauts, remportés par les Vénitiens. Fin 1116, il ne reste plus que 500 Vénitiens, des unités désormais d’élites qui sont renforcés par 300 miliciens. En effet, les frais de guerre coutent très cher et le Doge ne peut se permettre de former plus d’unités. Les Impériaux lancent alors une série d’offensive, contournant  le fort Vénitien et pillant Milan et Gênes, sans défense. Ces villes seront reprises, mais l’économie Vénitienne est à la limite de la rupture, les villes Milanaises sont à deux doigts de se rebeller. C’est alors que le commandant de la IIIème Armée, prenant tout le monde de surprise, délaisse les Balkans et prennent Vienne, remontent et pillent Prague en 1129. Les Allemands délaissent Innsbruck, qui tombera fin 1131 pour reprendre Vienne, mais sont écrasés et le Prince meurt. L’Empire Français attaquent Berne et Staufen, qui tombent. Et Nuremberg est prise au cours d’une bataille, opposant 4000 Vénitiens et 5000 Impériaux. La IIIème Armée est détruite et il ne reste que des fragments de la IIème Armée, mais les Impériaux sont anéantis et demandent la Paix, mais refusent la vassalisation. Désormais, il n’y aura plus jamais de contact entre Italiens et Allemands…

    Et sur le Front Byzantin ? Constituant une III ème et IV ème armée grâce aux pillages en Allemagne, les Vénitiens bousculent les Byzantins et prennent Duras, qui sera reprise bientôt. Mais les Byzantins ne s’arrêtent pas la, ils prennent Zagreb, encerclent la IIIème armée et ne sont repoussés de Raguse qu’au pris d’un terrible assaut. Les Vénitiens sont encore à la limite de la rupture, mais c’est à ce moment là qu’un deuxième djihad ( Bagdad étant aux mains des turcs ) est annoncé sur Constantinople. Alors, la V ème Armée, celle d’heraklion, reprend l’offensive et s’empare de Duras et Nicosie.. Cette fois c’est sur, Raguse ne tombera pas. L’Armistice est signé en 1143, et Venise en profite pour racheter Zagreb. C’est le début du déclin de l’Empire Byzantin.

    On apprend en même temps que le Portugal et la Russie ont été détruits, par la France et la Pologne, les deux plus puissantes factions…

     

     

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Intéressant récit tourné à la sauce historique, continue comme çà!

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts15
    Member since: 3 mars 2018

    Chapitre 4 : En Anatolie, à toute allure ! ( 1143 – 1170 )

    Fin 1143, le Doge lance moult préparatifs dans le but d’envahir la péninsule Turque. Pour cela la IVème, la Vème, la VIème et la VIIème armée ( nouvellement crées ) envahiront ces terres tandis que la Ière, la IIème et la IIème surveillent le domaine Vénitien. L’assaut est lancé fin 1147, les Vénitiens progressent lentement mais en 1158, hormis Constantinople, les Byzantins sont chassés de ” L’Europe”. L’empire en déclin demande la paix, mais le Doge veut une capitulation SANS condition. Et pendant que la VIème armée assiège et prend Nicée, la Vème et la VIIème livre une énorme bataille devant Constantinople, les pertes sont lourdes mais les Byzantins sont anéantis. Constantinople tombe et les Byzantins acceptent finalement de perdre leur souveraineté, mais le Doge sera clément et il rendra l’ile de Chypre et Corinthe à l’empereur, qui siège désormais à Izmir. La campagne a été un grand succès, mais sur les 8000 hommes partis de Venise, à peine 1500 en reviendront… Pendant ce temps les frictions entre Venise et l’Empire Polonais, qui vient d’annexer la Hongrie, se multiplient tandis que le Danemark est rayé de la carte et que l’Espagne accepte de passer sous domination Française de même que les villes Flamandes.

     

    Désormais les Vénitiens sont alliés avec la France et l’Angleterre, et ces trois pays sont en guerre contre la Pologne. Tout sera facile ? Non. L’Empire Polonais se retrouvera t-il seul contre trois ? Non. Cracovie sera-t-elle atteinte avant 1200 ? Non.

    Les Grandes Puissances ont asservi les petits duchés, ont étendus leur superficie à une taille jamais égalée; L’echiquier se pose sur la Table des Rois, chacun place ses Pions pour la terrible guerre qui va arriver…

     

  • Participant
    Posts15
    Member since: 3 mars 2018

    Chapitre 5 : Invasion ! ( 1170 – 1200 )

    Fin 1170, un coup de tonnerre ébranle l’Europe : Les Seigneurs Mongols viennent de lancer leurs innombrables hordes à travers l’Anatolie et en seulement 10 ans, Le Khan s’empare du Proche- Orient et assujetit l’Egypte. Venise a elle profité de la chute de la Turquie pour s’emparer d’Iconium et de Césarée de Capadocce, qu’elle donne à l’Empire Byzantin. Et en 1190, c’est déjà la guerre entre l’Empire Vénitien et l’Empire Mongol, qui vient de s’allier à la Pologne…

    Ainsi nous avons :

    -Venise, première faction mondiale, qui se bat en Europe de l’Est avec ses 6 premières armées contre la Pologne, et qui dispose de 4 armées pour aider les Byzantins en Anatolie.

    -La France, dont les territoires s’étendent de Grenade à Staufen, et qui dispose de la Flandre et des territoires bataves. Elle se bat contre la Pologne à l’Est.

    -L’Angleterre, dispose de l’Irlande, de l’Ecosse et du Danemark, envoie quelques renforts à ses alliés Français et Vénitiens.

    -Le Califat Maure, qui a perdu toute emprise sur l’Espagne, s’est consolé en annexant toute l’Afrique de l’Ouest.

    -La Pologne, alliée de l’Empire Mongol, dispose de l’intégralité des pays slaves.

    -L’Empire Mongol, se bat avec les Polonais, et disposerait de près de 50 000 soldats !

     

    Reste des territoires à l’Est de la mer Noire, qui restent libres, pour l’instant….

  • Participant
    Posts6
    Member since: 6 mars 2018

    Je pense que ma plus belle campagne fut celle où j’ai joué les français. J’ai débuté ma partie tranquillement, avec l’idée de bien me développé puis après commencé à guerroyer.

    Je précise d’avance, je jouais en très difficile. Après seulement 10 tours, les anglais m’attaquent. Je prends toutes leurs villes sur le continent puis c’est Milan qui me déclare la guerre. L’empire romain germanique en fait de même 2 tours plus tard. Malgré 3 ennemies je gagne sur tous les fronts et j’avance. Le Pape me demande alors de cesser les combat, ne pouvant accéder à sa requête il m’excommunie.

    Je fais alliance avec les polonais qui déclarent donc la guerre aux allemands. Je deviens aussi amis avec les Maures car l’Espagne et le Portugal deviennent hostile. Ces deux pays me déclare peu de temps après la guerre. Bordeaux change de camp plusieurs fois puis je réussie à les repousser. Ce nouveau front ralentie mon armée d’Italie qui avait pris Milan et qui attend des renforts. Au nord de la France je défend contre les anglais ne pouvant pas les attaquer faute de navires. En Allemagne mes armées pénètrent jusqu’à Nuremberg puis Magdebourg. Ma frontière touche alors celle des polonais.

    Ma situation me faisais pensé à celle de la France révolutionnaire :).

    15 tours après je détruis L’Espagne, le Portugal et milan. Il ne reste plus que le Tyrol et florence aux allemands quand soudain les polonais et leur vassal le Danemark me déclarent la guerre.

    J’ai même dû prendre Rome car elle appartenait aux milanais, donc le Pape a lancé une croisade contre celle-ci. J’ai trouvé ça amusant.

  • Participant
    Posts15
    Member since: 3 mars 2018

    Bon malheureusement j’ai commencé ce récit avec la campagne en tête ( je venais de la finir ) et j’ai fait une grande pause, du coup j’ai plus beaucoup de souvenirs précis. Enfin ce qu’il s’est donc passé :

     

    • La Pologne a totalement écrasé l’Angleterre, qui ne disposait pas d’assez de troupes
    • La France et Venise ont finalement battus la Pologne, qui a été vassalisée
    • Venise a stoppé les combats avec les Timurides et a donc pu concentrer tout ses efforts sur les Mongols
    • Venise a repris toute l’anatomie et a donc obtenu 45 territoires, la campagne se finissant donc !
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.