Post has published by Aramis

Ce sujet a 10 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  Dragons, il y a 1 an.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Participant
    Posts90
    Member since: 27 mai 2012

    Pensée folle certes, mais tout de même légitime, j’aimerais savoir les conséquences de ce scénario d’un point de vu légal :

    Une association de fanatiques passionnés du moyen-âge décide de recréer une bataille rangée de type médiévale. Une particularité : il s’agit d’une bataille à mort…

    http://media.paperblog.fr/i/601/6016594/moyen-age-repenser-societe-trois-ordres-1-com-L-PJyyjO.jpeg

    Face à face, deux armées de 501 hommes :
    – 1 général
    – 100 archers
    – 250 épéistes
    – 100 lanciers
    – 50 cavaliers

    Tous se sont entraînés dans le même camp pendant un ans et sont sérieux : il s’agit d’une bataille à mort, mais leur fanatisme et leur passion pour leur ère fétiche les emporte dans cette folie ultime.

    Tous signent un contrat répartissant la responsabilité pour l’organisation de cet évènement sur les 1002 participants.

    La bataille se fait… C’est une boucherie…

    61 morts, 274 blessés du côté perdant; 54 morts et 144 blessés de l’autre.

    La question va comme suit : Légalement parlant, qu’est-ce qui se passe? Y a t’il des dossiers criminels qui seront ouvert pour les survivants? Souvenez vous! Ils sont tous également responsables et consentants face à cet évènement.

  • Participant
    Posts110
    Member since: 4 mars 2016

    L’homicide organisé est un crime pénal. Or, même consenti, dans le cas présent, c’en est un. Donc, c’est illégal.
    Tu sais, en France, les compétitions de combat libre sont interdites, donc une bataille à mort organisée…

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Bien sur qu’une telle folie est illégale! D’abord parce que le consentement supposé des victimes est très contestable, une telle action de “passionnés” s’apparentant plutôt par une secte, ensuite et surtout parce que l’homicide par consentement de la victime est interdit en France (il y a je crois jurisprudence dans les cas de suicide où une personne suicidaire demande à une autre de la tuer, la personne qui accepte et tue reste coupable malgré le consentement, ne serait-ce parce que ce serait de la non-assistance à personne en danger, mais en pire).

    De plus quel intérêt de reconstituer une bataille à mort alors qu’elle n’aura nullement plus de réalisme que les reconstitutions “normals” avec des armes à mort (qui peuvent déjà faire mal)?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Admin bbPress
    Posts6315
    Member since: 5 août 2017

    De plus quel intérêt de reconstituer une bataille à mort alors qu’elle n’aura nullement plus de réalisme que les reconstitutions “normals” avec des armes à mort (qui peuvent déjà faire mal)?

    Il me semble que le réalisme serait très supérieur. La phases des archers à flèches réelles, les cavaliers qui foncent furieusement sur un flanc ou un mur de pique. La fatigue qui mène à la mort…

    En fait ce ne serait pas comparable avec une reconstitution (pâle copie) niveau réalisme. Ce serait exactement une bataille médiévale.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Pour la cavalerie, effectivement ce ne serait pas comparable. Pour les flèches, rien n’empêche de se fixe une limite et d’utiliser des armures faibles et des flèches avec un pointe amortie. Ainsi un combattant touché par une telle flèche reçoit un choc, c’est qu’il est hors de combat (mort ou blessé) et se retire ou se couche par terre le temps que la reconstitution continue.

    La fatigue aurait aussi lieu dans le cas de la reconstitution “normale”, puisqu’elle affaiblit les réflexes, la force des coups des armes émoussées.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1913
    Member since: 17 février 2013

    C’est complètement illégal, jamais mais vraiment jamais un quelconque Contrat peut décharger d’une responsabilité pénale ou civile, c’est impossible! Même dans les Hôpitaux un médecin ne peut se dédouaner de sa responsabilité avant une opération par un contrat. Légalement parlant, il s’agit d’homicide volontaire, en bande organisé ce qui est une qualification aggravante en plus.
    Concernant les poursuites le ministère public peut s’auto-saisir, il n’y a pas besoin que quelqu’un porte plainte, comme pour tout les délits et les crimes d’ailleurs.
    La seule personne qui peut organisé des combats à mort c’est l’Etat, mais dans le cadre d’une guerre, car l’Etat est le détenteur de la souveraineté, c’est à dire qu’il a le monopole de la contrainte/violence légale.

  • Participant
    Posts802
    Member since: 14 septembre 2013

    Pour la cavalerie, effectivement ce ne serait pas comparable. Pour les flèches, rien n’empêche de se fixe une limite et d’utiliser des armures faibles et des flèches avec un pointe amortie. Ainsi un combattant touché par une telle flèche reçoit un choc, c’est qu’il est hors de combat (mort ou blessé) et se retire ou se couche par terre le temps que la reconstitution continue.

    La fatigue aurait aussi lieu dans le cas de la reconstitution “normale”, puisqu’elle affaiblit les réflexes, la force des coups des armes émoussées.

    Je rejoins Batbalaileys, un combat à mort entre deux groupes opposés n’a rien à voir avec juste une reconstitution de bataille entre passionnés d’histoire. Dans ce dernier cas il n’y a aucun risque sérieux, on pas peur de mourir, à limite éviter des blessures trop graves du genre se casser une côte ou un membre. Au contraire, dans une véritable bataille on le stress et la peur de la mort qui est là envisageable. On ne se bat et on ne prend pas les choses de la même manière en sachant qu’il y a la possibilité qu’on y laisse notre peau.

  • Participant
    Posts1913
    Member since: 17 février 2013

    Ouais enfin le but premier d’une bataille dite médiéval est de faire prisonnier les adversaires pour pouvoir les rançonner par la suite, la manière de faire la guerre à cette époque là n’a rien à voir avec nos mentalités actuelles. Et rien que par nos mentalités actuelles nous serions incapables de faire une bataille médiévale ressemblante.

  • Participant
    Posts1364
    Member since: 17 avril 2015

    C’est dommage que le sujet n’ait pas été plus exploité, je veux dire, certes la question de la légalité de l’acte a été réglée. Mais est-ce que l’on doit s’arrêter ici? Au delà de la simple question légale, ne pourrions nous pas tenter de voir ce que cela implique comme questionnement éthique: Jusqu’à quel point l’Homme doit-il être capable d’utiliser librement son corps? Est-ce que la société est légitime lorsqu’elle contraint une personne à ne pas se mettre en danger (en tout cas, lorsque cela n’implique pas de risque pour autrui)? Parce que je suis certain qu’une position visant à légitimer l’action de ces fous du moyen-âge peut se tenir, dans la mesure où tous sont conscients et consentants, ne mettant en danger aucune personne non consentante. Une personne prônant la liberté humaine comme principe premier pourrait être à même de légitimer cet acte. Parce qu’évidemment, la légalité ne fait pas tout, elle est changeante , alors que la légitimité d’un acte est bien plus stable.

    @elessar: Tu ne peux pas dire:”la guerre au Moyen-Âge se fait pour faire des prisonniers”, car, premièrement, le Moyen-Âge s’étend sur un millénaire, il n’y a donc pas de généralités à faire sur la guerre à cette période. Il est vrai que dans le cadre précis du combat de chevalier, limité dans une période du Moyen-Âge et à un endroit précis du champ de bataille, on se bat pour faire des prisonniers. Je doute que cette bataille dans la bataille, qui en plus, n’est pas un fait qui couvre tout le Moyen-Âge, soit suffisante pour justifier ton affirmation. A Towtown, on se bat pour tuer. A Bouvines, si les chevaliers francs et germains se font mutuellement prisonniers, les piétons brabançons sont massacrés, à Stamford Bridge, les Norvégiens se font faucher comme les blés, et je doute que Talbot, pourtant noble et commandant de l’armée anglaise, soit d’accord pour affirmer que la guerre médiévale est une guerre où l’on ne fait quasiment que des prisonniers.
    Enfin la faute revient aussi à @aramis, qui n’a pas précisé de quelle période il parlait.

  • Participant
    Posts55
    Member since: 12 avril 2016

    Sur le plan Légal la question a été répondu, la seul façon de tuer quelqu’un légalement en France et l’Euthanasie Passif pour les malades en phase avancé voir terminal.

    C’est dommage que le sujet n’ait pas été plus exploité, je veux dire, certes la question de la légalité de l’acte a été réglée. Mais est-ce que l’on doit s’arrêter ici? Au delà de la simple question légale, ne pourrions nous pas tenter de voir ce que cela implique comme questionnement éthique: Jusqu’à quel point l’Homme doit-il être capable d’utiliser librement son corps? Est-ce que la société est légitime lorsqu’elle contraint une personne à ne pas se mettre en danger (en tout cas, lorsque cela n’implique pas de risque pour autrui)? Parce que je suis certain qu’une position visant à légitimer l’action de ces fous du moyen-âge peut se tenir, dans la mesure où tous sont conscients et consentants, ne mettant en danger aucune personne non consentante. Une personne prônant la liberté humaine comme principe premier pourrait être à même de légitimer cet acte. Parce qu’évidemment, la légalité ne fait pas tout, elle est changeante , alors que la légitimité d’un acte est bien plus stable.

    Par contre je suis d’accord, poussé le débat pourrai être intéressant.

    Ont parle de 418 blessé, la Nature des blessures n’est pas définie mais ont peut imaginer sans peine que pour être compter, elles vont de la Fracture, a l’amputation l’Etat ne permettrai pas que ce genre d’événement arrive car ce n’est pas le fait qu’ils se battes et meure qui dérange la société mais c’est le cout qui en résulte qui la dérange plus.[sans compte le fait que une fois légalisé, d’autre événement pourrai avoir lieux dépassant le cadre de ces 1000 personne]

    l’événement coûte a l’Etat :
    -418 Blessés qui vont devoir se faire soigner parfois a vie selon les blessures via le systèmes de santé de l’Etat
    -115 Mort , c’est 115 personne apte au Travail qui disparaisse donc autant de part d’impôt, taxe et autre qui disparaisse dans le même temps [même si ont peut débattre pour voir si un adulte coute plus qu’il ne rapporte a l’Etat]
    -etc

    En somme, cette Liberté de se mettre sur la gueule avec joie a un coup pour l’Etat qu’il est logique qu’il empêche cela. [surtout que des Alternative a ce genre de combat existe]

  • Participant
    Posts145
    Member since: 15 janvier 2017

    Ouais enfin le but premier d’une bataille dite médiéval est de faire prisonnier les adversaires pour pouvoir les rançonner par la suite, la manière de faire la guerre à cette époque là n’a rien à voir avec nos mentalités actuelles. Et rien que par nos mentalités actuelles nous serions incapables de faire une bataille médiévale ressemblante.

    Hein quoi pardon ?! La piétailles dans les batailles médiéval se fesait MASSACRER les soldats n’avais aucune ou très peu de valeurs en temps que rançon j’ai aucune batailles en tête ou la majorité on était prisonniers plutôt que tous massacrer.(sauf en cas de redition de leur chefs/l’armée prise par surprise sans aucune chance etc mais la c’était des cas très rares)

    En revanche oui pour les nobles et chevaliers tu à raison ils valait bien mieux vivant pour les rançon,pactes contre leur vie etc.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.