Post has published by Kagemusha

Ce sujet a 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Kagemusha, il y a 1 an et 1 mois.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Participant
    Posts83
    Member since: 2 juillet 2014

    Bonjour à tous et toutes,

    A travers le croisement d’une vidéo historique et le jeu Ultimate Général Civil War :

    https://strategietotale.com/forum/227-strategie-gestion/196341-ultimate-general-civil-war

    Je vous propose de connaître (ou revoir)la bataille de Shiloh. Cette bataille marquera les esprits, comme de nombreux autres caranges par la suite. L’action oppose de futurs grands généraux comme Grant et Sherman pour les Nordistes à Beauregard et Johnston qui sera le seul Full General tué au combat. Bon visionnage 🙂

    https://i58.servimg.com/u/f58/17/99/63/74/miniat12.jpg

  • Modérateur
    Posts2005
    Member since: 26 août 2013

    Shiloh ou la bataille qui a fait le plus de morts de la guerre de Sécession que toutes les autres avant elles.

    Alors que le camp nordiste avait commencé à fêter la “victoire”, le nombre hallucinant de pertes doucha vite l’enthousiasme des vainqueurs : 11 000 pour le Nord et 13 000 pour le Sud. Beaucoup se demandèrent combien de massacre de ce genre il faudrait pour venir à bout de la rébellion. En on accusa Grant de négligence pour ne pas avoir été présent sur le champ de bataille dès les premiers engagements et de ne pas avoir pris toutes les précautions pour protéger les quartiers de son armée. Le mécontentement remonta jusqu’à Washington DC où on demanda au Président Lincoln qu’on le casse des cadres. Mais, Lincoln refusa et déclara même : “Je ne peux pas me passer de lui. Il se bat.” Il aurait pu rajouter “contrairement à Mac Clellan” mais il était politicien trop habile…. C’est depuis ce moment-là que Grant fut surnommé “Butcher Grant” (Grant le Boucher) par ses hommes.

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    Grant n’avait pas trop le choix, les armes ne sont alors pas professionnelles: pensez au Sudistes Virginiens qui se perdent chez eux…
    Les avant-gardes se sont avancées et se sont mal gardées, elles ont été sauvées par le front solide établi à Shiloh, qui brise les assauts sudistes. En considérant l’état des armées et la position de l’armée nordiste au moment de l’attaque sudiste, c’est une vraie victoire nordiste même si cette manoeuvre sudiste était bien pensée.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Modérateur
    Posts2005
    Member since: 26 août 2013

    L’erreur des Sudistes réside en partie dans la division du commandement : Johnston part en première ligne et laisse Beauregard en arrière sans aucune vue d’ensemble. Quand ce premier tombe, Beauregard se retrouve avec une bataille sur les bras alors qu’il est dans la confusion la plus totale. A mon avis, les Sudistes perdirent la bataille quand Johnston fut tué. Celui-ci n’aurait laissé aucun répit aux Nordistes et aurait clôturé l’affrontement en une journée.

  • Participant
    Posts83
    Member since: 2 juillet 2014

    Salut,

    Comme vous l’avez très bien relevé, c’est la première bataille sur le front de l’Ouest de cette ampleur. Les gris stoppent leur assaut pour piller le camp des bleus, c’est la première erreur relevée par les historiens. Affamé, mal équipé, les sudistes se servent mais en même temps ne poursuivent pas les fédéraux en complète panique. Ces derniers on le temps de se ressaisir, stabiliser leurs lignes avec l’action des officiers.

    Mais pendant de longues heures, il s’agit de combats multiples sur une ligne mal définie à cause du relief composé de bois, passage de petites rivières, végétation plus ou moins dense qui sépare les régiments.

    La seconde erreur serait que, malgré la qualité du plan, l’envoi par vague des assauts sudistes brise la dynamique de l’ensemble. La mort du général en chef finie de démobiliser des hommes choqués par le carnage.

    La nuit sera terrible pour les sudistes puisqu’ils resteront sur le champ de bataille, sous une pluie glacée, environnés par les appels et râles d’agonie des combattants blessées qu’aucun des deux camps ne viendra relever. Ce fait explique aussi le dramatique bilan qui illustre aussi l’évolution des munitions et armes utiliser combiné avec des techniques d’assauts frontales.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.