Post has published by RaptorJesus

Ce sujet a 341 réponses, 32 participants et a été mis à jour par  CharlesDeGaule, il y a 1 an et 9 mois.

50 sujets de 1 à 50 (sur un total de 342)
  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Nous sommes en 1958. Dans la majeure partie de l’Europe règnent un climat de peur et de répression. Dans ce monde, le Reich Allemand et son Axe ont réussi leurs quêtes de domination et d’expansion dans l’Europe et en Afrique. Le monde est divisé en deux super-blocs (la United World Alliance et l’Axe)qui cherchent à faire rentrer des nations dans leurs sphères d’influence à la moindre occasion. Mais rien n’est éternel… Les deux Géants à l’apparence invincible voient se créer des failles en eux: l’Un avec des mouvances de droite montant en puissance et des dissensions sociales et l’autre de fréquentes rébellions de minorités et de la prises graduelle de consciences des citoyens… De plus, ce ne sont pas tout les membres de ces alliances qui seront fidèles jusqu’au bout… À quoi ressemblera ce monde où l’Allemagne de Hitler règne sur une grande partie du monde? C’est une histoire dont vous ferez partie et que vous écrierez au fur et à mesure…

    Bienvenue dans L’Ombre du Reich:

    L’Europe en 1958
    https://i58.servimg.com/u/f58/19/33/23/03/europe10.jpg
    Voici la liste des pays et une courte présentation de ceux-ci:

    Spoiler for ”La Grande Allemagne”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/nazi_d10.png
    La Grande-Allemagne
    Capitale: Germania (Anciennement Berlin)
    Régime: Dictature nazie
    Chef d’État: Adolf Hitler
    Situation actuelle: Avec son territoire s’étendant de l’Extrême-Nord de la Péninsule Scandinave aux portes de l’Empire d’Italie et des rives de la Manche jusqu’aux confins de l’Oural, la Grande Allemagne qu’avaient tant rêvé Hitler est réalité. Le Lebrensraum (ou Espace vital) de la Race Aryenne est plus vrai que vrai grâce à la victoire de la 2eme Guerre Mondiale (1939-1946)et la population de cet immense pays s’accroît grâce aux mesures natalistes et les politiques de colonisations de l’Est par des colons germains en la défaveur des Slaves natifs. Ceux-ci sont soit parqués dans des réserves, soit stérilisés, soit réduits en esclavage ou tout simplement tués comme du bétail. La situation n’est guère mieux en Afrique dans les nouvelles colonies d’Afrique où les Indigènes reçoivent un traitement relativement similaire. Étrangement, cela fait des lustres que les Juifs n’ont pas été aperçus en Allemagne… Les seuls souvenirs d’eux sont la mémoire de leurs proches les voyant quitter à bord de grands trains vers une destination inconnue et aussi un musée de Josefov (Ancien ghetto juif à Prague, ancienne Pologne), Le Musée exotique de la Race Disparue où des milliers d’objets provenant des pillages d’Europe Centrale y sont entreposés. Le seul véritable ennemi du Reich (outre l’URSS qui, depuis 1946, reste une épine dans le pied) est le géant américain. Quoique moins avancé en terme d’armements, d’aéronautique et d’autres technologies militaires, les États-Unis et leurs alliés restent une force économique immense. Si on compte en plus le fait qu’ils possèdent chacun d’eux l’Arme Nucléaire, il n’est pas étonnant de constater une étrange similitude entre ce monde (Bloc de l’Axe vs Bloc Américain) avec le nôtre (Bloc de l’Est vs Bloc de l’Ouest). Le chef de cet État aux proportions titanesques et aux ressources incommensurables n’est nulle autre que Adolf Hilter, un vieillard de 69 ans atteint du Parkinson (mais ayant vu son survivabilité augmentée avec l’usage d’un médicament expérimental qui à l’étrange effet secondaire de provoquer de graves crises de panique chez le Fuhrer) qui règnent sur une majeure partie de l’Europe (sa quasi-totalité si on compte ses États-Fantoches et ses alliés). Le Fuhrer n’est par contre pas éternel et c’est pour cela qu’il commence à se choisit un successeur… Serai-ce un de ces généraux qui se sont montrés si brave lors des ses différentes campagnes? Ou bien un de ses chers conseillers? À moins que se soit son fidèle compagnon, Rudolf Hess, qui lui permit de mettre l’Angleterre à genou grâce à son ingéniosité. Peut-être aussi son fils unique, Siegfried Hitler… Les journaux de l’État, bien qu’un peu chiche sur les détails, disent que la décision sera tranchée dans les semaines à venir…
    Et pendant ce temps, les peuples opprimés commencent à s’éveiller petit à petit. Des révoltes pourraient éclater à n’importe quel moment dans le vaste empire nazi. Des peuples slaves jusqu’aux patriotes belges et néerlandais en passant par les Africains… La Grande-Allemagne va t’elle réussir à passer le cap des années 60 avec ces problèmes en plus de devoir gérer une Union Soviétique de plus en plus agaçante et une Italie qu’on soupçonne de trahir son ancien allié …
    Spoiler for ”L’Empire Italien”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/th/italia10.png
    L’Empire Italien
    Capitale: Rome
    Régime: Monarchie constitutionnelle dictatoriale fasciste
    Chef d’État: Empereur Umberto < > II di Savoia
                       Duce Benito Mussolini
    Situation actuelle: Deuxième grand vainqueur de la Guerre de 39-46, l’Italie en a profité pour réaliser son propre objectif, elle a grandement profité de sa victoire. De la France, elle obtint, en plus de la Corse, la région de la Provence (après des négociations dans les alentours des années 50). Elle grignotera aussi la côte de la Mer Adriatique de la Yougoslavie qui l’a relie à ses possessions d’Albanie et de la Grèce (Encore une fois grâce à d’habiles manœuvres politiques, mais cette fois ci avec un géant, l’Allemagne) . La cause de ce succès lui vient de son attente avant de s’investir dans l’invasion de pays alors que son pays n’est pas encore manifestement prêt et aussi grâce à une maîtrise hors du commun de la politique. C’est entre 1941 et 1942 qu’il s’investit enfin dans l’invasion de la Yougoslavie (avec l’aide allemande, hongroise, bulgare et même roumaine qui réclamèrent leurs parts du gâteau) ainsi que de la Grèce à la plus grande surprise des attaqués. L’Égypte fut la seconde visée et les Italiens prirent les Anglais au dépourvu en utilisant la technique inspirée des Allemands (Le Blitzkrieg) et réussi à capturer la capitale suite à 4 mois et demi de dur combat. Malte et Gibraltar furent aussi assiéger par une marine italienne plus compétente. Du côté de l’Afrique, l’Italie obtiendra la Tunisie de la France et l’Égypte, la Somalie et la Palestine des Britanniques. En 1956, c’est la Turquie qui en fait les frais. Suite à l’expiration du traité d’amitié germano-turque et son non-renouvellement(1956), l’Italie en profita pour ouvrir les hostilités et ainsi déclencher la 2ème guerre italo-turque. L’objectif: Reprendre Constantinople. Les Grecs du Vice-Royaume de Grèce se montreront très coopérants dans cette histoire. Résultat: Tout les territoires de l’Europe Turque et de la Mer Égée furent intégrés à l’intérieur du vice-royaume de Grèce qui devient le Vice-Royaume Byzantin avec à sa tête l’Empereur Humbert II (le fils de Victor-Emmanuel III). Aujourd’hui, en cette année de grâce 1958, l’Empire d’Italie règnent sur un territoire allant des Alpes jusqu’à la Somalie et de de Marseille jusqu’à l’Anatolie. Ses armées, quoique beaucoup plus ténues que celle du Reich, sont tout de même d’une relative qualité et Rome possède même l’Arme Atomique. La société de ce nouvel empire est un rare exemple de tolérance en Europe(dans la limite où les minorités sont certes défavorisés comparés aux Italiens de souche, mais ils ne sont pas trop persécutés et certains occupe même des postes importants. Le gouverneur de la Judée, par exemple, est un juif. Tout ceci est en grande contradiction avec la Grande Allemagne de Hitler). On pourrait presque dire que l’Empire Romain était restitué… Mais qui dit Empire Romain, dit Intrigue Politique… Des mauvaises langues affirment que Mussolini convoitent le titre d’Empereur… D’autres parlent d’un réchauffement des relations avec l’Allié Germain (à cause de la présence de Juifs en terre italienne et surtout dans le Protectorat de Judée)… Les Balkans semblent aussi vouloir se rebeller de temps à autres… Bien des rumeurs se disent, mais va savoir si elles sont fondées ou si elles vont se réaliser. Comme on dit:Alea Jacta Est
    Spoiler for ”La France (régime de Vichy)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/france10.png
    La France (Dictature des Maréchaux)
    Capitale: Paris
    Régime: Dictature Maréchaliste
    Chef d’État: Maréchal Pierre Laval
    Situation actuelle:Après l’armistice du 22 juin 1940 et la séparation de la France en deux zones, le maréchal Pétain s’engagea dans une politique de collaboration avec le Reich. Lors de l’opération Torch en 1943 le général Nogès et l’amiral Darlan repoussèrent avec l’aide des italiens les anglais et les Français Libres avec beaucoup de difficultés. Cette opération vit l’entrée de l’Etat Français aux côtés du Reich dans la guerre. Hitler pensa de plus en plus à annuler l’opération Antonet. Il finit par l’annuler en Décembre 43.
    En 1947, le III Reich devenue 1ère puissance mondiale rétrocéda le territoire français occuper sauf les riches terres regorgeant de fer d’Alsace Lorraine. Les Italiens récupèrent à titre honorifique Nice et la Savoie. En 1949, suite à d’immenses pressions de la part de Mussolini envers Paris, la Provence ainsi que la Corse passèrent sous giron italien. Nommé successeur officiel par le Maréchal Pétain en 1940, Pierre Laval prend le pouvoir en 1951 à la mort du feu maréchal.
    Laval dirigea d’une poigne de fer et intensifia les purges. Tant et si bien qu’en 1952, Hitler déclara que l’Etat français était désormais un état sans “indésirables”.
    Malheureusement pour les nazis, ce n’était pas le cas… Les purges de plus en plus violentes et un discours du général De Gaulle à partir de se base de Cayenne raviva la flamme républicaine. Et les cendres républicaines explosèrent la poudrière française. Pendant 3 ans, de 1953 à 1956, les ouvriers français firent grève, des émeutes éclatèrent dans les grandes villes et les maquis réapparurent. Les révoltes atteignirent même Alger, Casablanca et Oran. Évidemment, les grèves et révoltes se terminèrent dans un bain de sang et enfin la paix revint après trois années de dure guerre civile. En 1958, la France est une nouvelle poudrière qui ne demande qu’à imploser !
    Spoiler for ”Le Royaume-Uni “
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/th/republ10.png
    Le Royaume-Uni (Fasciste)
    Capitale: Londres
    Régime: Monarchie parlementaire d’inspiration fasciste
    Chef d’État: Roi Edward VIII
    Premier Ministre Oswald Mosley
    Situation actuelle:La Deuxième Guerre Mondiale fut un véritable désastre pour la Grande-Bretagne. Elle qui voulait absolument garder un équilibre des puissances en Europe… Elle réagit trop tard pour le cas de l’Allemagne. Ne l’ayant pas vraiment empêcher d’absorber de nouveaux territoires, elle paya le prix de sa nonchalance lorsqu’elle perdit presque tous ses alliés en Europe Continentale. Ainsi, elle se retrouva seule face à la puissante machine de guerre de l’Axe. Elle réussit néanmoins à résister étonnement longtemps malgré un effort allemand de plus en plus insistant. Une preuve de cette résistance fut la Bataille d’Angleterre en juillet 1941 qui fut une étonnante victoire anglaise. Les bombardements eurent tout de même une conséquence inattendue… En effet, elle vu l’évasion de deux figures du fascisme/nazisme qui était présent dans les prisons lors des dits bombardements: le fasciste britannique Oswald Mosley et le Bras droit d’Hitler en personne, Rudolf Hess. Les deux, par un parfait hasard, se retrouvèrent… Ils causeront bien des soucis au Royaume-Uni à cause de la popularité croissante de Oswald et les renseignements que Rudolf faisaient parvenir aux Allemands. Ceux-ci permettront à l’Allemagne de peu à peu envisager l’Opération Seelöwe comme un assaut possible… La chute d’Albion ne sera pas par contre venu de l’extérieur, mais bien de l’intérieur. En, effet, le 9 janvier 1944, une guerre civile fut démarré sur le sol de Grande-Bretagne. Leur chef, Oswald Mosley cherchait à destituer l’actuel gouvernement du Royaume-Uni afin de faire la paix avec l’Allemagne, rétablir Edward VIII sur le trône d’Angleterre et prendre le pouvoir (entre autre). Financer par une bonne partie des membres de l’Axe et soutenue par une grosse branche de la population britannique, les rebelles galvanisés par le fasciste réussiront à grandement déstabiliser la société britannique déjà éprouvée par les bombardements allemands. C’est un an de dur combat et de pertes de colonies plus tard que Mosley monte au pouvoir après avoir chassé Churchill et la famille du Roi Georges vers le Canada. Il signe quelques jours plus tard la paix avec les membres de l’Axe. En somme, il perd la grande majorité de son empire colonial en Afrique au profit de l’Italie. Seul ses possessions du Nigéria, de l’Est Africain et son dominion d’Afrique du Sud lui appartiennent encore (malgré que le Nigéria suite à sa guerre d’indépendance, rejoignent le Commonwealth canadien et l’Union Sud-Africaine choisit de se rattacher aussi à se dernier après référendum). De nos jours, la Grande-Bretagne à perdu beaucoup de son superbe d’antan. Il est régit par des politiciens d’extrême-droite qui sympathisent avec l’Ogre Hitlérien. Malgré un empire colonial et une sphère d’influence considérablement diminuée, la Grande-Bretagne reste une puissance à ne pas sous-estimer. Actuellement, elle fait fasse à des menaces de toute part… Le Canada, refuge de l’ancienne famille royale, comptent reprendre ce qui lui est dû… Des cellules de rébellion pro-canadienne se forme peu à peu sur l’Île afin de déposer le Régime… L’Union Sud-Africaine compte quand à elle absorber les colonies d’Afrique de l’Est. Va savoir si l’Éternelle Albion réussira à redorer le blason de son île ou bien disparaîtra t’elle sous les coups du Commonwealth Canadien…
    Spoiler for ”L’Espagne “
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/th/flag_o12.png
    L’Espagne
    Capitale: Madrid
    Régime: Dictature franquiste (techniquement, monarchie sous régence de Franco)
    Dirigeant: Francisco Franco
    Prince Juan Carlos
    Situation actuelle:L’Espagne est depuis 1939 sous la domination du général Franco qui y applique une doctrine se rapprochant énormément du fascisme avec sa volonté nationaliste et conservatrice. Il ne s’est pas vraiment ingéré dans le conflit mondial à cause, entre autre, que l’Espagne venait de sortir d’une terrible guerre civile. En date de 1958, l’Espagne s’est relativement bien relevé, mais il ne se range tout de même d’aucun côté en particulier. Certains avancent que Franco envisagerait un rattachement au Bloc Allié… Ce serait tout de même une décision fort risqué compte tenue que la puissance continentale à la mainmise ou à comme allié la majorité de l’Europe. D’ailleurs, les relations Madrid-Germania sont aux plus froid (entre autre à cause de rapport d’espionnage informant une possible aide de l’Espagne envers des ressortissants juifs)… L’Allemagne envisagerait t’elle de destituer Franco et d’instaurer un fantoche en Espagne comme ce fut le camp en France? Comment la population vit-elle sous la domination franquiste et la peur constante de représailles allemandes? Tout ceci reste entouré d’un aura de mystère…
    Spoiler for ”Le Portugal (Estado Novo)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/portug10.png
    Le Portugal
    Capitale: Lisbonne
    Régime: République à parti unique
    Dirigeant: António de Oliveira Salazar
    Situation actuelle: Comme c’est actuellement le cas pour l’Espagne, le Portugal (selon le Régime de l’Estado Novo) ne s’est que peu ingéré dans le deuxième grand conflit mondial (malgré une aide lors de la guerre civile espagnole et un soutien envers la Grande-Bretagne). La fin de la victoire de l’Axe en Europe eu quand même pour conséquence de ré-angler la politique extérieure du Portugal (à l’image de son voisin espagnol). Bien que gardant des relations avec les membres du Commonwealth canadien et les membres du Bloc Allié, elle ne les privilégie pas aux membres du Bloc de l’Axe. Elle se retrouve donc dans une position neutre. Malgré cela, le Portugal de Salazar se retrouve, comme l’Espagne encore, dans une situation plutôt fâcheuse envers ses voisins du Nord (aussi à cause de rapport d’aide aux Juifs sortant d’Europe). Va savoir ce que pense le peuple de ce dilemme, de cette menace et du régime de leur pays…
    Spoiler for ”La Serbie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/serbir10.png
    La Serbie
    Capitale: Belgrade
    Régime: République
    Chef d’État:Antonije Pavlovik
    Situation actuelle: Ancien membre du Royaume de Yougoslavie, elle en est le dernier membre à part entière (malgré le fait que son territoire national se soit quand même fait amputer par les Italiens, les Hongrois, les Roumains et les Bulgares). D’abord un royaume à sa création en 1941, un coup d’État en 1947 fait abolir la monarchie serbe. C’est le 20 mai 1946 qu’est officiellement crée la République de Serbie. Bien qu’indépendante, on se doute bien que ce pays est avant tout un fantoche de Germania. Ce fait est encore plus flagrant avec l’interdiction formelle de partis communistes en Serbie 1 mois et 5 jours après la proclamation de la République. Elle n’a aussi que droit de commercer avec les membres de l’Axe. Avec sa situation plutôt limitée, le peuple serbe commencent a en avoir marre. La révolte d’un certain Tito en 1953 afin d’établir un régime communiste et de se réapproprier les terres perdues de la Yougoslavie. La révolte très populaire au yeux du peuple prendra beaucoup de temps à être endigué par le gouvernement serbe. Encore aujourd’hui, en 1958, la guerre civile fait encore rage… Malgré un soutien de Germania, de Rome et de tout les pays des Balkans aux alentours avec du matériel, des dons monétaires et des hommes, les rebelles de Tito tiennent encore bon. Ceux-ci sont d’ailleurs soutenus par les Alliés et l’Union Soviétique dans le plus grand des secrets… Quelle est l’avenir de cette guerre civile? Verra t’on une renaissance de la Yougoslavie avec un Tito vainqueur? Qu’est l’avenir incertain de ce pays en feu?
    Spoiler for ”La Roumanie (L’État national-légionnaire)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o15.png
    La Roumanie (L’État national-légionnaire)
    Capitale: Bucarest
    Régime: Dictature maréchaliste
    Chef d’État: Maréchal Ion Antonescu
    Situation actuelle:La Roumanie, à l’origine un Royaume, fut chamboulé par la déposition de sa monarchie par l’Allemagne. Ce fut le maréchal Ion Antonescu (le Pétain Roumain comme il aime se surnommer)qui fut alors mis au pouvoir de la Roumanie. Il déclara la guerre à l’Union soviétique en juin 1942. En 1944, une résistance (le Conseil National de la Résistance) se forme afin de déposer le Maréchal qui envoie les soldats à la mort en URSS face à Stalingrad. Malgré quelques succès initiaux, la Résistance ne réussit pas à enlever Antonescu du pouvoir. Pire encore… La Résistance essuie de cuisantes défaites et le Roi, Charles II, est capturé en Juin 1945 et il croupit en prison depuis. Suite à la victoire de l’Axe en Europe, le Roumanie en profite grandement afin de s’agrandir. Elle reçoit une portion de l’Ukraine Soviétique et une partie de la Yougoslavie dépecée par les alliés de l’Allemagne. Au court des 12 ans qui suivirent, le Maréchal a instauré en Roumanie un régime semblable en plusieurs points à celui développés en Allemagne Nazie: Culte de la Personnalité, nationalisme puissant, répression des minorités culturelles et religieuses, glorification de la patrie, etc… Elle s’en distingue par contre par son caractère plus religieux (À l’image de la France) avec une omniprésence de l’Église(orthodoxe) dans la vie des Habitants de Roumanie. Une de ces récentes actions fut sa participation à la guerre italo-turque en 1956 où elle aida l’Empire d’Italie. De nos jours, en 1958, la Roumanie est une grande puissance des Balkans et un des alliés les plus fidèles de la Grande Allemagne. Elle n’est pas par contre dénué de problèmes… En effet, la Résistance existe toujours… De plus, le pays souffre de grandes disparités des ressources entre les classes sociales, de corruption, de révoltes des minorités slaves, etc… En bref, la situation de la Roumanie, bien que relativement stable pour le moment, ne demande qu’à exploser à la moindre étincelle…
    Spoiler for ”La Hongrie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o13.png
    La Hongrie
    Capitale: Budapest
    Régime: Semi-dictature fasciste (monarchie théorique en régence)
    Chef d’État:Istvan Horthy (Régent)
    Ferebc Szalasi (Chef officiel)
    Situation actuelle:La Hongrie, redevenu un royaume en 1920 après une éphémère République, fut un allié mineure de l’Allemagne dans la 2ème Guerre Mondiale. En effet, elle ne fut qu’un petit allié sans grand envergure qui ne profita pas énormément du conflit. Son seul gain, ou du moins le plus notable, est une partie du gâteau yougoslave. Le régime hongrois de l’Après-Guerre (1947-1958) est surtout caractérisé par une marginalisation politique de plus en plus forte du régent du Royaume au profit de Ferebc qui devint le chef d’État officieux. Miklól Horthy(le père de l’actuel régent) ne se proclama jamais Roi de Hongrie malgré la pression de son entourage. Sa mort en 1957 vu la montée à la régence de son fils aîné qui, lui, se retrouve être un peu plus ambitieux quand à la question royale. Le Chef de la Nation reste pour le moment Szalasi qui coopèrent sans aucune honte avec les Allemands quand à la question des Juifs qu’il envoya en grande quantité dans les camps d’Auschwitz afin d’y subir un sort inconnu… La société actuelle hongroise est aujourd’hui encore fortement élitique et la disparité des richesses entre les différentes classes sociales est très vaste, ce qui est tout à fait propice aux révoltes populaires… La Hongrie, si elle ne corrige pas le tir, pourrait bien finir par foncer dans un mur. La possibilité d’un brusque changement politique avec l’arrivée d’un roi (qui entrerait en conflit avec le Chef actuel) ainsi que la croissance des mouvements révolutionnaires et populaires pourraient bien faire sombrer la Hongrie…
    Spoiler for ”La Bulgarie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o10.png
    La Bulgarie
    Capitale: Sofia
    Régime: Monarchie constitutionnelle
    Chef d’État: Tsar Siméon II
    Premier Ministre Dragomir Filov
    Situation actuelle: D’abord neutre, le Tsarat de Bulgarie finit par rejoindre le pacte tripartite en 1941 afin de récupérer une partie de la Macédoine et des bouts de la Yougoslavie. Elle ne se rangea par contre jamais du côté de l’Allemagne dans l’Opération Barbarossa, refusant ainsi de déclarer la guerre à l’URSS. La Bulgarie ne vécu pas grand chose outre cela pendant les 11 ans de l’Après-Guerre dû à sa position éloignée de la sphère d’influence allemande et le manque d’intérêt germanique dans la région. Le pays ne fut pas pour autant isolé diplomatiquement puisqu’une alliance avec l’Italie a été signé à la suite de la guerre italo-turque. De nos jours, la Bulgarie est un des rares exemples de tolérance ethnique et religieuse en Europe. Elle avait entre autre refusé de livrer les Juifs Bulgares aux Allemands. En date de 1958, la Bulgarie vit une situation relativement stable. Contrairement à d’autres pays des Balkans, elle n’est pas constamment frappé par des révolutions communistes, fascistes, nationalistes et autres coups d’État. Par contre, elle est de plus en plus distante avec l’ancien allié germanique et l’exploitation des Slaves dans le Grand Reich envenime grandement les relations. Dans sa situation actuelle, la Bulgarie est beaucoup trop faible pour résister à une improbable (mais pas impossible) invasion du III Reich. Mais peut-être qu’un jour, la Bulgarie saura venger ses camarades slaves opprimés par l’Allemagne…
    Spoiler for ”La Turquie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/ottoma10.png
    La Turquie
    Capitale: Ankara
    Régime: République Parlementaire (À forte tendance national-socialiste…)
    Dirigeant: Celâl Bayar
    Situation actuelle:Descendante du jadis glorieux Empire Ottoman, la Turquie actuelle est bien loin de cette gloire passé… La Turquie ne s’est que peu ingéré dans le conflit de la dernière décennie. Tout ce qu’elle fit pendant ce moment charnière de l’histoire fut de laisser passer les Allemands sur leurs terres pour l’invasion du Caucasse et elle signa un pacte de non-agression avec l’Allemagne (bien que celle-ci aurait préférée la voir rejoindre l’Axe). La situation de la Turquie commença sérieusement à s’envenimer en 1956 avec l’expiration du pacte de non-agression. Les Allemands ne renouèrent pas l’expérience… L’Italie, cherchant alors un moyen de calmer les Grecs et d’agrandir leur empire, jetèrent leurs dévolus sur la Turquie qui possédaient quelque chose qui intéressaient les Italiens: Constantinople (ou Istanbul comme l’appelaient les Turcs). Cette conquête servit entre autre à réaliser la Grande Idée Grecque, ce qui permit de quelque peu calmer les Grecs et ainsi légitimer le pouvoir italien dans cette région turbulente. La Turquie perdit ici, au bout de quelques mois (9 pour être plus précis) sa partie européenne et la région de Nicée. Le traité de paix fut très dur pour les Turcs qui se virent amputer d’une bonne partie de leur territoire (en particulier le Détroit du Bosphore). De nos jours, la Turquie est un pays affaibli, certes, mais plus patriotique que jamais. Galvanisés par la haine envers les Italiens (et les Grecs) et par la message de victoire et de revanche lancée par le gouvernement (et épaulé par les religieux), les Turcs pensent de plus en plus à prendre leurs revanches des Roums et restaurer la gloire des Ottomans…
    Spoiler for ”La Finlande”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o11.png
    La Finlande
    Capitale: Helsinki
    Régime: République parlementaire
    Dirigeant: Urho Kekkonen
    Situation actuelle: Dernière vraie démocratie européenne vraiment libre de l’influence germanique, la Finlande a grandement profitée de la Guerre de Continuation (comme ils l’aime l’appelés en rapport avec la Guerre d’Hiver). Quoique non affilié à l’Axe, la Finlande fit partit des alliés d’office lors de l’Invasion de la Russie. Elle se démarqua notablement lors de la bataille de Leningrad où malgré des difficultés initiales, ils réussirent grâce à la pression allemande à s’emparer de la ville. Ils investirent aussi la République Socialiste Soviétique de Finlande (Pays fondé sur les territoire finlandais pris lors de la Guerre d’Hiver) et toute la Péninsule de Kola. À la fin de la Guerre, les territoires qu’ils ont conquis leur sont alors donnés pour leurs services dans la guerre contre le Géant Rouge. La Finlande connaît alors pendant le reste de l’Après-Guerre une relative stabilité. Elle connut une vaste vague migratoire de la part des peuples de Scandinavie ne voulant pas se soumettre au III Reich. De nombreux Juifs virent aussi s’y réfugier aux nez et à la barbe des SS. Aujourd’hui, la Finlande est un État d’une rare neutralité pure et dure. Elle fait autant affaire avec l’Axe que les Alliés et cette attitude sera appelée la finlandisation. Elle ne pourra peut-être pas rester complétement neutre par contre… En effet, l’Allemagne commence à se douter de la présence de Juifs en Finlande, ce qui est loin de les enchanter… Va savoir comment le gouvernement réagira face à cette suspicion des Germains… Et aussi comment les Finlandais (mais surtout les juifs présents dans le pays) réagissent face à la menace que projettent l’Aigle Nazi sur eux…
    Spoiler for ”L’Union Soviétique”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/urss10.jpg
    L’Union Soviétique
    Capitale: Vladivostok
    Régime: Union de républiques socialistes soviétiques à parti Unique
    Chef d’État: Secrétaire général Nikita Kroutchev
    Situation actuelle:L’Union Soviétique a beaucoup souffert de la 2eme Guerre Mondiale en autre parce qu’elle fut vers la fin du conflit exclusivement seule face au rouleau compresseur allemand. L’Opération Barbarossa de 1942 (prévu pour 1941, mais retardé par le haut commandement nazi) fut un véritable succès qui prirent les Soviétiques par surprise (Staline, contrairement à ces généraux, croyait dur comme fer que le Pacte de non-agression germano-soviétique le protégeait d’une invasion allemande et ceux qui osaient lui rabrouer que c’était de la folie finissaient généralement au fin fond de la Sibérie ou pendu à une corde). Ainsi, attaqué de tout bord, tout côté, l’URSS ne put qu’essayer de résister avec plus ou moins de succès. La perte de Moscou(Mai 1943), de Stalingrad (Mars 1943) et de Leningrad (Juin 1942) portent un coup dur au géant rouge tout comme la perte des champs pétrolifères de Bakou en Juin 1946. La guerre se termine après qu’un armistice soit signé le 17 Avril 1947, ce qui met «fin» à la Seconde Guerre Mondiale… L’URSS perdit des centaines de millions de soldats et de civils, toute sa portion européenne, sa capitale ainsi que Staline, le petit-père des peuples, qui fut exécuté par le tribunal nazi à la fin de la guerre. La propagande soviétique disent par contre qu’il est mort dans le Kremlin lors du bombardement de la structure alors que le bâtiment subissait un assaut allemand. Le pays fut profondément bouleversé par tout ses changements, mais elle réussit à se relever relativement rapide. La capitale fut déplacée à Vladivostok (bien loin des Nazis) et une profonde haine a animé le cœur et l’âme de tout les habitants de l’Union. Financés en dessous de la table par le géant capitaliste et ses alliés, l’Union Soviétique, de nouveau relevé de ses cendres et animé par un patriotisme et une haine sans borne, mènent de plus en plus d’action hostile envers le géant nazi. Terrorisme, attentat à la bombe, affrontement aux frontières entre forces allemandes et soviétiques, financement de rebelles dans les ReichKommisariat de la Grande-Allemagne… Il ne faudrait pas s’étonner si un nouveau conflit se déclenchait entre l’Ours Soviétique et l’Aigle du Reich…

    L’Afrique en 1958:
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/afriqu13.gif
    Quelques entités en Afrique:

    Spoiler for ”La Deutsch Ostafrika”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/de_dkg10.gif
    La Deustch Afrika
    Capitale: Gouvernement général de Wildnis (emplacement actuel de Yamoussoukro)
    Régime: Gouvernement colonial nazi
    Dirigeant: Gouverneur Wilheim Lamert
    Situation Actuelle:Dans le but de priver les Français de leur puissance d’autre fois, les Allemands s’emparèrent de la majorité de l’Afrique Occidentale Française. Ainsi fut créer l’Afrique Allemande (ou Deustch Afrika). Surtout existant pour ces ressources naturelles, elle compte bien peu de colons allemands (ceux-ci étant plus occupés à investir les grands espaces de l’ancienne Russie). Pour dire, la population d’origine française (sans comptés les indigènes présents) est plus grande que celle d’origine aryenne. Il va sans dire que les colonies du III Reich sont loin d’être paradisiaque… En effet, la brutalité, l’inégalité sociale, la violence, le racisme et toute autre chose généralement proscrite par la société dite civilisées sont ici tout bonnement bafouées. Le gouverneur des colonies du Reich règnent en effet d’une main de fer et privilégient largement la minorité aryenne de la population (sans grande surprise) et le reste est au mieux moins bien payés (les rares français ayant souhaités restés) et au pire réduit en esclavage, torturés, chassés ou tout simplement tué sur place (nous parlons ici malheureusement des Africains et des très rares Juifs). Dans ces conditions horribles, ils ne seraient pas étonnant de voir y émerger des foyers de révoltes… Malgré sa richesse et son armée relativement bien équipée, le gouvernement de Wildnis pourrait tomber si jamais la limite de l’acceptable est dépassée…
    Spoiler for ”La République Nigérienne”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o16.png
    La République Nigérienne
    Capitale: Abuja
    Régime: République fédérale
    Dirigeant: Nnamdi Obasanjo
    Situation actuelle:Le Nigéria fut officiellement une colonie britannique depuis 1914 et la paix de 1947 ne changeant pas vraiment les choses… Exception faite que la Grande-Bretagne d’après 1947 étaient un État Fasciste d’inspiration national-socialiste. La dureté des nouvelles méthodes des récents gouverneurs encouragea grandement les Nigériens à se révolter. Financer en dessous de la table par le Canada, elle réussit au bout de 3 ans de combat acharné (soit en Août 1950), le Nigéria peut enfin proclamer son indépendance. Mais il doit installer rapidement ses alliances car un danger pèsent littéralement sur sa tête. Il rejoint donc le Bloc Allié en plus du Commonwealth en tant que République indépendante (au même titre que l’Inde par exemple). Il ne reste tout de même pas à l’abri d’une attaque allemande… Et ce pays encore jeune n’est pas non plus dénué de chef de guerre et de politiciens en quête de pouvoir qui pourrait bien déstabilisé la jeune république…
    Spoiler for ”Empire Italien (Afrique)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/th/italia10.png
    Empire Italien
    Capitale: Rome (de facto), Tunis (parfois appelé Carthago) , Tripoli, Alexandrie, Addis-Abeba
    Régime: Gouvernement colonial et vice-royaume
    Dirigeants: Empereur Umberto Césat II d’Italie, de Grèce et d’Éthiopie, Benito Mussolini, Vice-Roi Fouad II d’Égypte, Gouverneur d’Afrique du Nord Vitalio Bernouli, Gouverneur de Somalie Franchesco Pisano, Gouverneur de Judée/Palestine Italienne Ismaël Finzi
    Situation actuelle: Sûrement la plus grande puissance d’Afrique (sans compter l’Allemagne qui s’investit encore peu en Afrique), l’Italie a vraiment montré sa supériorité en Afrique grâce à la paix de 1947. Malgré quelques révoltes épisodiques en Égypte, en Somalie et en Éthiopie ainsi qu’une politique discriminatoire envers les Africains et les minorités, la situation italienne en Afrique est relativement confortable. Les politiques raciales et le traitement des non-Italiens reste bien moins rigoureuse que celle effectuées par les possessions africaines du III Reich. Un évènement notable de la région serait tout d’abord l’annexion de la Palestine sous mandat britannique en 1951. En effet, à l’image de la récupération de la Corse et de la Provence, l’Italie a fait pression sur le nouveau gouvernement fasciste de l’Angleterre afin de récupérer ces terres. Sans trop d’effort, la Palestine est intégré à l’Empire et est renommée Province semi-autonome de Judée (quoique que l’appellation précédente restent encore d’usage). La mise en place d’un gouverneur juif dans cette nouvelle province mit par contre en rogne les hautes instances allemandes qui y voyait ici une forme de provocation. C’est cet incident qui explique entre autre le réchauffement des relations italo-germaines. La 2eme Guerre Italo-Turque vit aussi l’utilisation de nombreux soldats des Legione Straniera(ou Légion Étrangère) d’Afrique en Turquie. De nos jours, l’Empire Italien occupe une place relativement confortable en Afrique, mais son hégémonie sur le continent pourrait peut-être diminué ou agrandis selon des évènements qui se trament dans l’Arrière Scène… Les Rebelles Africains, quoique plus calme, sont toujours là… Et un ancien allié pourrait peut-être éventuellement retourner sa veste…
    Spoiler for ”Union Sud-Africaine”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/union10.png
    Union Sud-Africaine
    Capitale: Le Cap (législative), Pretoria (administrative), Bloemfontein (judiciaire)
    Régime: Monarchie parlementaire (sous la famille royale canadienne)
    Dirigeant: Premier Ministre John Vorster
    Situation actuelle: Ce pays, crée en 1920, fut un ancien dominion de la Grande-Bretagne. Ce pays, semblable dans ces institutions à ses frères canadiens et australiens, s’en différencie par contre dans le traitement de ses minorités… En effet, les Africains natifs y sont relativement mal traité (entre autre à cause de la tristement célèbre politique de ségrégation raciale (ouApartheid). Le pays participa tout le long du conflit dans le camp des Alliés. Malgré sa défaite contre l’Axe, l’Union ne fut que peu affecté. Son seul fardeau fut sa passation aux mains du nouveau gouvernement du Royaume-Uni (qui, dans le fond, n’est qu’une continuation du régime). L’Union Sud-Africaine reste par contre majoritairement loyal à l’Ancienne Famille Royale actuellement réfugié au Canada. Ainsi, en 1950 (30 Mai), un Référendum est effectué dans le pays afin de savoir s’il veule rester dans le Royaume-Uni. Avec une majorité de 59%, les Sécessionnistes remportent démocratiquement la séparation de L’Union Sud-Africaine aux Commonwealth Britannique. Le lendemain, le 31 Mai, un autre référendum est déclenché. Celui-ci a pour but de se rattacher au Commonwealth du Canada. Le résultat est de 56%. Ainsi, 8 ans après cet évènement, le Dominion de l’Afrique du Sud est un pays membre de l’Alliance du Monde-Uni (Ou United World Alliance) (descendant des Alliés de la Seconde Guerre Mondiale) d’une grande importance vu sa grande influence en Afrique du Sud et ses nombreuses ressources précieuses. L’Union a désormais des vue sur les colonies européennes en Afrique de l’Est, en particulier celle du Royaume-Uni… Son impérialisme a de quoi inquiéter les Membres de l’UWA… Et les tensions raciales, déjà fortes, pourraient bientôt éclater sans avertir…
    Spoiler for ”Royaume du Congo”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/congo10.png
    Le Royaume du Congo
    Capitale: Kinshasa
    Régime: Monarchie Parlementaire
    Dirigeant: Roi David I
    Premier Ministre Léonard Adoula
    Situation actuelle: L’ancien Congo Belge s’est beaucoup investit dans le combat qui aurait dû, à long terme, libérer la Belgique du joug allemand. Malheureusement, cette occasion ne vint jamais et le gouvernement colonial devint de plus en plus faible au fil que le conflit durait en longueur. C’est le 26 avril 1945 que le gouverneur du Congo Belge, un certain Eugene Jungers, abdiqua et laissa le pays à lui même… La pays fut pendant 3 ans dans une guerre civile terrible qui vit des batailles acharnées entre différentes factions pour la prise du pouvoir du pays. Le 17 Février 1948, ce sont les monarchistes qui prennent le pouvoir après avoir écarté les républicains et les communistes. Le chef de ce mouvement, un certain David de Léopoldville, se proclama alors Roi des Congolais et prit le nom de David 1er du Congo. Entre-temps, la guerre en Europe était finie et les membres de l’Axe avaient mit le pied en Afrique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du Congo qui comptaient s’agrandir… Aujourd’hui, le Second Royaume du Congo est un État non aligné d’Afrique, mais entretenant des relations avec les pays de l’UWA ainsi que, étrangement, avec l’Empire d’Italie… Mais ce pays esseulé reste dangereusement proche des colonies de l’Ogre Germanique… Et les factions républicaines et communistes sont toujours cachées dans les profondes jungles du Congo…
    Spoiler for ”Afrique Australe Britannique”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/th/republ10.png
    L’Afrique Australe Britannique (sous Edward VIII)
    Capitale: Nairobi
    Régime: Protectorat du Royaume-Uni (Fasciste)
    Dirigeant: Gouverneur Lord William Knight
    Situation actuelle:Dernier reste de l’antique empire colonial d’Afrique de la Grande-Bretagne, elle furent ses seules possessions qui acceptèrent le nouveau régime et ne rejoignirent pas le Commonwealth du Canada. Cela n’exclue pas que à peu près en même temps que le Nigéria, des révolutionnaires se sont soulevés dans la capitale, Nairobi, afin de déposer le régime colonial et proclamer leurs indépendances. Contrairement au cas nigérien, les forces armées loyalistes présentes furent en mesure de contenir les rebelles et, ultimement, les écraser en 1951. Le territoire reste tout de même relativement imprévisible… Les politiques des colonisateurs se sont en plus considérablement endurcis et les différentes ethnies africaines y sont implacablement réprimés et exploités d’une façon non sans rappelé celle des Slaves en Allemagne (bien que d’une façon ”moins” cruel). Cette ultime colonie reste par contre, en date de 1958, dans une situation bien délicate… En effet, la soif de conquête de l’Union Sud-Africaine menace directement ces régions… Cerise sur le gâteau, des rebelles commencent à se réorganiser avec l’aide de financements… Va savoir si la dernière colonie africaine de la Grande-Bretagne verra le début des années soixante…
    Spoiler for ”Afrique Française (Algérie, Maroc et Madagascar)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/france10.png
    L’Afrique Française
    Capitale: Paris (d’office), Alger, Rabat et Antananarivo
    Régime: Gouvernement colonial (pour Algérie et Madagascar), protectorat pour le Maroc
    Dirigeants: Maréchal Pierre Laval (de facto), Gouverneur général Yvon Després (Algérie), Samuel Delatour (Madagascar)), Roi Mohammed V (Maroc)
    Situation actuelle:Bien qu’ayant perdu un immense morceau de son empire colonial d’Afrique au profit de l’Allemagne et, dans une moindre mesure, à l’Italie, la France garde tout de même au moins la moitié de ses possessions africaines. La situation des colonies reste relativement calme jusqu’en 1953, lorsque la Période appelée la Grande Noirceurvoient la résurgence de mouvements rebelles en France afin de restaurer la République. Les combattants de la France Libre en profite… Charles de Gaulle récitera son célèbre discours en lors du Nouvel An 1953 où ils invitera tous les Français à se soulever contre la tyrannie des Maréchaux. Profitant alors des révoltes en France, des conspirateurs de la France Libre organise de vastes rébellions en Afrique du Nord principalement à Oran, Casablanca et Alger. Ceux-ci réveille la fibre nationalistes des Marocains et des Algériens. Malgré de nombreux succès et une éphémère République d’Algérie, la conflit civile tourne à l’avantage des forces maréchalistes aidées par une division de l’Afrika Corps en 1955. La rébellion est alors écrasé en fin juillet 1956 et la République Algérienne retombera sous giron français en Octobre 1956. En cette année 1958, le sentiment de rébellion n’a pas refroidit. La guerre civile et l’Algérie Indépendante est encore fraîche dans la mémoire des gens du Maghreb et ils ne lâcheront pas le morceau de sitôt… De plus, des mouvements de révoltes, certainement causé par des affiliés au gouvernement de France Libre, envahissent l’Île lointaine de Madagascar. Une guerre civile malgache semble se profiler et il faudra sans doute peu de temps avant que la poudrière du Maghreb n’explose violement…
    Spoiler for ”Afrique occidentale Espagnol”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/th/flag_o12.png
    L’Afrique Occidentale Espagnole
    Capitale: Madrid
    Régime: Gouvernement colonial
    Dirigeant: Franscico Franco (de facto), Gouverneur général Ferdinand Cruz
    Situation actuelle:Contrairement à d’autres, l’empire colonial espagnol (comparé à son équivalent d’il y a deux cent ans)est relativement restreint. Tout ce qu’il possède sont quelques bouts de terre en Afrique Occidental ainsi que le Sahara Occidental. Son histoire aussi est loin d’être palpitante. Mais tous récemment, des mouvements indépendantistes ont faits leurs apparitions dans la majorité de ses colonies (un bien mauvais souvenir refait alors surface…). Sans allez encore vers la révoltes armées, la situation pourrait vite devenir complexe…
    Spoiler for ”Afrique portugaise”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/portug10.png
    L’Afrique Portugaise (Angola et Mozambique)
    Capitale: Lisbonne
    Régime: Gouvernement colonial
    Dirigeant: Salazar (de facto), Gouverneur Marcelo Costa
    Situation actuelle:De la même optique que l’Espagne (mais avec un territoire colonial plus étendu), l’histoire récente du colonialisme en Afrique s’est fait à peu près sans grande difficulté. Encore ici, de légers problèmes de séparatismes entraîne une complexification du rapport métropole-colonies. Le Portugal à par contre un autre problème… En effet, le Mozambique ainsi que l’Angola sont d’anciennes colonies allemandes… Il ne faudrait donc pas s’étonner que le Portugal ait un jour à se tenir face au géant germanique…
    Spoiler for ”Libéria”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/liberi10.png
    Libéria
    Capitale: Monrovia
    Régime: République
    Dirigeant: William Tubman
    Situation actuelle:Fondé en 1847 à la suite de la déportation d’esclaves noirs américains, c’est la première nation africaine indépendante à cette époque. Le Libéria reste néanmoins fortement influencé par les Etats-Unis. Ce pays comportent une grande inégalité entre les afro-américains et les autochtones où les premiers sont clairement favorisés. La situation a quad même relativement évolué depuis l’élection du Président William Tubman qui a entre autre donné le droit de vote aux natifs. Le pays ne fut que très peu affectés par le conflit mondial et la présence du monstre germanique à ses frontières ne semblent pas le déranger tant que ça. C’est peut-être parce qu’il est protégé par son alliance avec l’UWA qui le fait sentir invincible. Mais l’Allemagne s’est déjà gêné pour moins que ça…

    Les Règles:
    -Pas d’insultes envers d’autres joueurs ou envers le Mj
    -Les textes doivent faire au moins 300 mots (ou dix lignes pour faire plus simple)
    -Tout commentaires racistes, offensant, péjoratifs, etc… seront d’abord avertit une première fois. J’insiste pour dire qu’il n’y aura pas de deuxième chance…
    -L’Ordre de passage doit être en tout temps respecté
    -Vous avez environ 1 semaine pour poster (si vous avez besoin d’un léger prolongement ou si vous ne pouvez passer dans le délai accordé par manque de temps, veuillez me le signaler dès que possible)
    -Côté personnage: J’autorise presque tout les types de personnages allant du militaire au citoyen, en passant par le vagabond et l’homme politique. J’interdit par contre toute forme de chef d’État (du moins, à la création ;)… rien ne vous empêche de gravir les échelons pour vous hisser au sommet de la pyramide, mais prenez gare… Ça ne sera guère facile 👿 )
    -Prévenez à l’avance si vous êtes dans l’incapacité d’écrire ou si vous quittez l’aventure.
    -Faites attention à votre orthographe
    -Lors de votre arrivée, je vous invite à faire un texte d’introduction qui résume à peu près (tout en restant RP) la situation générale de votre coin de pays. Si vous voulez des exemples, veuillez vous référez à ceux fait précédemment par les autres joueurs)
    -Pour les autres textes, j’utiliserai le système des spoilers (très utilisé dans un autre rp du forum, Le Périple des Derniers Romains). Je vous opposerai généralement à un dilemme, une situation délicate, un évènement moral ou physique, etc… afin de construire peu à peu votre histoire. Je vous prie par contre de vous montrez indulgent ^^ Je suis encore un novice dans ce système et les conseils seront toujours les bienvenues.
    -Les HS (hors-sujets) n’ont pas leur place ici. Si vous avez à discuter entre vous, je vous invite à le faire sur Skype.
    -Un tour dans le jeu dure environ une semaine (des changements pourraient avoir lieu, mais je m’assurerait de d’abord vous en informer). Rien ne vous empêche, par contre, de décrire des évènements s’étant passé entre un tour A et un tour B. C’est même préférable.
    C’est à peu près tout pour les règlements. Je vous souhaite à tous un bon jeu et que le destin vous soit favorable 😀
    Les Participants:
    Sovorov2a: Alexandre Ivanovitch Storievski, Chef de char soviétique
    Leonidas: Wilhelm Fahren, contrôleur des impôts à la retraire
    Napoléon IV: Erwin von Fordich, Général en chef des troupes du Reichskommissariat Caucasus
    Eazyvendeta: Alekseï Venediktov (ou N°8034), ressortissant du camp de concentration d’Auschwitz
    Ixarys: Roger Frey, Ministre de l’Intérieur de l’État Français
    Morghotorynque: Wilhem von Alden, politicien allemand(prussien) et colonel vétéran de la Deuxième Guerre Mondiale
    Censier: Jean Arta, Agent SS français
    Onyx3018: Hermann von Hohenzollern, violoniste allemand et ancien colonel de cavalerie
    RaptorJesus: Démétrio Ruffini, pilote de chasse italien et professeur d’histoire à l’Université de Turin
    Maxhour: Maximilien Von Habsbourg, étudiant en médecine Vienne et héritier légitime de l’ancien Empire Austro-Hongrois
    Slawwer: François Parel (ou Fritz Hess), mineur et rebelle alsacien
    Yandhen: Albert Camus, écrivain, dramaturge et journaliste d’origine française immigrés au États-Unis
    Chab: Antoine Chobard, pêcheur Français
    maxcompany:Kuan Ti (Henry) Moore, Capitaine dans l’Armée de la Chine Nationaliste
    Imperator Romanorum:Lucas Danel,Homme politique français et conseiller de Laval
    Vispanius Aggripa:Adolf Kauffmann, soldat allemand affecté au Front Est
    Fortif: Erich Hartman, membre des SS de la division Großdeutchland
    DinicoloAbyssXYZ Yasar Kosem, officier de la Jendarma turque et aspirant ministre
    Loumine85: Agustín Muñoz Grandes, Maréchal et Ministre de la Défense Espagnol
    Wizna: Ian Van der Ebb, commandant Hollandais du Croiseur de Bataille De Zeven Provinciën

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    Cela me semble intéressant ! Je pense que je vais participer. 🙂
    N’hésite pas à te présenter RaptorJesus ! 😉 Soit d’hors et déjà le bienvenu sur notre grand, beau, fort et TOUT-PUISSANT Forum de la Guerre ! 😳

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    L’Asie en 1958
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/cartea10.png

    Spoiler for ”L’Union Soviétique”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/urss12.jpg
    L’Union Soviétique
    Capitale: Vladivostok
    Régime: Union de républiques socialistes soviétiques à parti Unique
    Dirigeant: Nikita Khrouchtchev
    Histoire récente: Sans répéter sans cesse la même histoire, il est important de dire que l’Union Soviétique a chèrement payé l’Armistice de 1947. Il a perdu tout son territoire européen, y compris son ancienne capitale, Moscou (qui fut d’ailleurs vitrifié avec tous ses habitants dans le cadre du programme nucléaire allemand). L’URSS dû alors se restructurer, panser ses blessures… En plus que plusieurs mouvements nationalistes tentèrent de prendre leurs indépendances après la guerre. Mais le Géant Rouge était loin d’être complétement affaibli… Tous les rebelles furent battus à plate couture. La capitale fut déménagé à Vladivostok, bien loin des Allemands qui devrait mourir de froid en Sibérie avant d’y accéder. Bien que les Japonais soient à leurs portes, ils ne sont plus une menace depuis que les Américains les ont pacifiés. L’Union a aussi profité de la paix fragile pour étendre son influence où il le pouvait, soit en Asie et au Moyen-Orient. De nombreuses révolutions communistes furent gagnées grâce à l’argent, aux matériels et aux formateurs soviétiques. En plus, l’URSS est financé en dessous de la table par les Etats-Unis (celui-ci les utilisant pour indirectement gêner et affaiblir son rival, le Reich Allemand). L’URSS se permet depuis relativement récemment des actions hostiles contre les Allemands allant du financement des poches de résistance en Ukraine et en Pologne jusqu’à de rares incursions au delà du No-Man Lands, vers l’Ancienne Mère Patrie. La Prochaine Grande Guerre Patriotique n’est peut-être plus si loin à présent…
    Spoiler for ”La République de Chine (nationaliste)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o30.png
    La République de Chine (Nationaliste)
    Capitale: Nankin
    Régime: République à parti unique
    Dirigeant: Tchang Kaï-chek
    Spoiler for ”La République Populaire de Chine (Communiste)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o29.png
    La République Populaire de Chine (Communiste)
    Capitale: Pékin
    Régime: République populaire à parti unique
    Dirigeant: Mao Zedong
    Spoiler for ”L’État du Japon”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/japon10.png
    L’État du Japon
    Capitale: Tokyo
    Régime: Monarchie constitutionnelle
    Dirigeants: Empereur Hirohito
    Premier Ministre Nobosuke Kishi
    Situation actuelle: Ancien Allié de l’Allemagne d’Hitler, le Japon fut trahi par les Germains lors de leurs attaques sur Pearl Harbor. Comptant sur une temporisation des Allemands à l’Ouest et une dissémination des forces américaines, ils lancèrent leurs assauts sur le Géant Américain sans même penser que ces alliés pouvaient le trahir. Comble du malheur, les Nazis de Hitler rejetèrent leurs alliés comme on jette un vieux crayon: Il eu son utilité, mais il est maintenant inutile. Le Japon se retrouvera ainsi seul face aux Américains implacables. Les Japonais réussirent tout de même à tenir plusieurs mois, mais leurs chutes commença lors de la fatidique Bataille de Midway qui fut un terrible échec nippon. Le 3 Août 1944, les Américains étaient aux portes de l’Île-mère de l’Empire. L’Opération Downfall, une invasion en bonne et dû forme de l’Archipel fut considéré et, en l’absence de moyens de pression plus efficace (la Bombe n’étant opérationnelle qu’un an plus tard). L’opération débute deux mois plus tard, le 15 septembre 1944. L’Assaut est brutal et meurtrier pour les deux camps. On estime le nombre de perte à plus de 600 000 soldats alliés (d’autres sources parlent de plus d’un millions de morts) alors que du côté nippon, le tout se chiffre en dizaines de millions (la majorité étant des civils). Au bout de plusieurs mois, les Américains réussissent à atteindre la capitale japonaise et arrivent à capturer le gouvernement en fuite ainsi que l’Empereur qui attendait son heure. C’est le 25 Janvier 1945 que le Japon, écrasé et ruiné, capitule sans condition au prix d’une proportion relativement large de la population de l’Île. Par soucis de stabilité, les Américains permirent la restitution de l’Empereur, mais le régime sera centré autour d’un Parlement (La Diète) et le Japon ne pourra posséder d’armées. En ce jour de 1958, le Japon commence à se relever tranquillement de ce conflit et un boom économique semble envisageable. Par contre, les Japonais ne sont pas seuls et le monde a grandement évolué pendant leurs redressements. Comment réagira le Gouvernement Japonais? Quelle sera sa position par rapport à son allié américain qui a tout de même ravagé la moitié de l’Île. Et surtout, il faut savoir qu’un Japonais n’oublie jamais…
    Spoiler for ”République de Corée”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o25.png
    La République de Corée
    Capitale: Séoul
    Régime: République
    Dirigeant: Syngman Rhee
    Spoiler for ”République Populaire de Mongolie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o23.png
    La République Populaire de Mongolie
    Capitale: Oulan-Bator
    Régime: République communiste à parti unique
    Dirigeant: Jamsrangiin Sambuu¸
    Histoire récente: Premier État Communiste, hormis l’URSS, à avoir apparu, il a depuis le début de sa création (en 1924, suite au renversement de la monarchie) été un allié proche de l’Union Soviétique. Il participa peu à la guerre par contre en Europe, la menace nippone étant alors beaucoup plus urgente. L’affaiblissement de l’URSS porta un coup dur aux Mongols qui se retrouvèrent alors à la merci de la Chine qui avait encore des vues sur la Mongolie (en effet, les Soviétiques ne purent faire signer aux Chinois un traité d’amitié qui faisait, entre-autre, reconnaître la souveraineté de la Mongolie que la Chine revendique). La remontée du géant communiste lui permit alors de reprendre son souffle. La montée en puissance de la Chine communiste en 1950 permit à la Mongolie de sécuriser son territoire national (en reconnaissant la légitimité du gouvernement de Pékin sur tout le territoire de la Chine et par la signature d’un traité d’amitié et de défense le 15 juillet 1953). En 1958, la Mongolie jouit d’une situation plutôt confortable. Malgré qu’ils se battent au côté des forces de Zedong, la Mongolie n’a vu presque aucun combat sur ses terres et que quelques rares bombardements. Il se permet même de rendre son système progressivement plus socialiste… Mais s’il advenait que la Chine Nationaliste reprenait l’ascendant, la Mongolie serait alors dans une situation extrêmement délicate…
    Spoiler for ”République d’Inde”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o19.png
    La République Indienne
    Capitale: New Delhi
    Régime: République parlementaire fédérale
    Dirigeant: Rajendra Prasad
    Spoiler for ”Perse ou État Impérial d’Iran”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/naval_10.png
    La Perse ou l’État Impérial d’Iran
    Capitale: Téhéran
    Régime: Monarchie constitutionnelle
    Dirigeant: Chah Mohammad Reza Shah
    Premier Minstre Manouchehr Eghbal
    Spoiler for ”République d’Indonésie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o20.png
    La République d’Indonésie
    Capitale: Jakarta
    Régime: République
    Dirigeant: Soekarno
    Spoiler for ”République des Philippines “
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/philli10.png
    La République des Philippines
    Capitale: Manille
    Régime: République
    Dirigeant: Carlos P. García
    Spoiler for ”République du Vietnam (Sud)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o27.png
    La République du Viêt Nam (Sud)
    Capitale: Saigon
    Régime: République
    Dirigeant: Ngô Đình Diệm
    Spoiler for ”République démocratique du Vietnam (Nord)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/drapea10.jpg
    La République démocratique du Viêt Nam (Nord)
    Capitale: Hanoï
    Régime: République communiste à parti unique
    Dirigeant: Hồ Chí Minh
    Spoiler for ”Fédération de Malaisie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/mailai10.png
    La Fédération de Malaisie
    Capitale: Kuala Lumpur, Putrajaya (capitale administrative)
    Régime: Monarchie constitutionnelle, élective et fédérale
    Dirigeants: Roi Abdul Rahman de Negeri Sembilan
    Premier Ministre Tunku Abdul Rahman
    Spoiler for ”République de Birmanie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/birman10.png
    La République de Birmanie
    Capitale: Naypyidaw
    Régime: République Parlementaire
    Dirigeant: Win Maung
    Spoiler for ”Royaume de Thaïlande”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o28.png
    Le Royaume de Thaïlande
    Capitale: Bangkok
    Régime: Monarchie constitutionnelle, dictature fasciste
    Dirigeants: Roi Rama IX
    Premier Ministre Thanom Kittikachorn
    Spoiler for ”République du Laos”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/laos10.png
    La République populaire du Laos
    Capitale: Vientiane
    Régime: Dictature communiste à parti unique
    Dirigeant: Prince Rouge Souphanouvong
    Spoiler for ”Royaume du Cambodge”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o18.png
    Le Royaume du Cambodge
    Capitale: Phnom Penh
    Régime: Monarchie constitutionnelle élective
    Dirigeants: Roi Norodom Suramarit
    Premier Ministre Sim Var
    Spoiler for ”État Indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/papou-10.png
    L’État Indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée
    Capitale: Port Moresby
    Régime: Monarchie constitutionnelle
    Dirigeants: Reine Elizabeth II
    Premier Ministre Robert O’Connor
    Spoiler for ”République d’Irak”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o21.png
    La République d’Irak
    Capitale: Bagdad
    Régime: République
    Dirigeant: Najib el-Rubai
    Spoiler for ”Royaume d’Arabie Saoudite”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o24.png
    Le Royaume d’Arabie Saoudite
    Capitale: Riyad
    Régime: Monarchie absolue de droit divin
    Dirigeant: Roi Saoud ben Abdelaziz al Saoud
    Spoiler for ”Sultanat d’Oman”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/oman10.png
    Le Sultanat d’Oman
    Capitale: Mascate
    Régime: Sultanat
    Dirigeants: Sultan Saïd ibn Taimour
    Vice-Premier Ministre Sabim Al-Bahar
    Spoiler for ”Royaume mutawakkilite du Yémen”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/110px-10.png
    Le Royaume Mutawakkilite du Yémen
    Capitale: Tai’zz
    Régime: Monarchie absolue
    Dirigeant: Roi Ahmad ben Yahya
    Spoiler for ”Possession britannique d’Arabie “
    Les possessions du Commonwealth canadien (Elizabeth II) en Arabie
    Capitale: Ottawa (dû à sa possession par la nouvelle famille royale canadienne)
    Régime: Protectorat
    Dirigeants: Elizabeth II (de facto)
    Émir Khasim del-Baras (actuel Émirat Arabe Unis)
    Émir Abdoul Al-Hassamn (actuel Yémen)

    L’Amérique du Sud en 1958:
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/amsud010.gif

    Spoiler for ”Brésil (Estado Novo)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o31.png
    Le Brésil (Estado Novo)
    Capitale: Brasilia
    Régime: République fédérative (dictature fasciste)
    Dirigeant: Getúlio Vargas
    Spoiler for ”Argentine”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/argent10.png
    L’Argentine
    Capitale: Buenos Aires
    Régime: Dictature peronniste (forme argentine du marxisme)
    Dirigeant: Juan Perón
    Spoiler for ”Uruguay”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/urugua10.png
    L’Uruguay
    Capitale: Montevideo
    Régime: République
    Dirigeant: Conseil national du gouvernement (conseil de 9 personnes)
    Spoiler for ”Paraguay”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o33.png
    Le Paraguay
    Capitale: Asuncion
    Régime: République (direction fasciste)
    Dirigeant: Général Alfredo Stroessner
    Spoiler for ”Chili”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/chili10.png
    Capitale: Santiago
    Régime: République présidentielle
    Dirigeant: Jorge Alessandri Rodríguez
    Spoiler for ”Bolivie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/bolivi10.png
    La Bolivie
    Capitale: Sucre
    Régime: République présidentielle sous influence du mouvement nationaliste-révolutionnaire
    Dirigeant: José María Linares Lizarazu
    Spoiler for ”Pérou”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/pyrou10.png
    Le Pérou
    Capitale: Lima
    Régime: République présidentielle militariste
    Dirigeant: Manuel Prado Ugarteche
    Spoiler for ”Équateur”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/yquate10.png
    L’Équateur
    Capitale: Quito
    Régime: République présidentielle militariste
    Spoiler for ”Colombie”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/colomb10.png
    La Colombie
    Capitale: Bogota
    Régime: République présidentielle (sous l’influence du Front National Colombien)
    Dirigeant: Albero Lleras Camergo
    Spoiler for ”Venezuela”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/venezu10.png
    Le Venezuela
    Capitale: Caracas
    Régime: République fédérale présidentielle
    Dirigeant: Edgar Sanbria
    Spoiler for ”Guyana”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/guyana10.png
    La Guyana
    Capitale: Georgetown
    Régime: République
    Dirigeants: Président Wilburt Swanson
    Premier Ministre Edgar Salsburry
    Spoiler for ”Suriname”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/surina10.png
    Le Suriname
    Capitale: Paramaribo
    Régime: République
    Dirigeant: Johan Ferrier
    Spoiler for ”État Libre Français (ou Guyane Française)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/france11.png
    L’État Libre Français (anciennement Guyane française)
    Capitale: Cayenne (statut de capitale temporaire)
    Régime: République constitutionnelle unitaire semi-présidentielle
    Dirigeant: Charles de Gaulle
    Situation actuelle: Après la défaite de 1940, l’armistice en traumatisa plus d’un. En effet, le général De Gaulle et une poignée de résistant rejoignirent Londres et l’Afrique pour continuer le combat.
    En 1943, les rangs des résistants atteignirent leur paroxysme, mais l’échec de l’opération Torch vit l’entrée de la France Vichyste dans la guerre. Cette nouvelle prit de court les français libres qui se battaient déjà en Égypte. En 1944 la bataille du Sinaï vit s’affronter la quasi-totalité des troupes françaises libres en Égypte et quelques divisions anglaises face aux italiens et à l’AfrikaCorps. Ce fut un désastre pour les Alliés… Malgré une résistance épique, les Français furent encerclés et anéanties en mai 1944 après quatre mois de durs combats.
    En 1947 la quasi-totalité de l’Afrique appartient aux forces de l’Axe. De Gaulle dû aussi fuir de l’Angleterre quelques mois plus tôt à cause du coup d’État de Mosley. Il se retira avec plusieurs milliers de Français vers leurs bastions d’Amérique du Sud, en Guyane. Celle là, à Cayenne, que se basera toutes les opérations et le gouvernement de la France Libre Hormis quelques attentats et assassinat de haut-dignitaire nazi, rien ne se passa jusqu’en 1951. La Résistance Française d’Afrique (RFA) commit de nombreux attentats et assassinèrent une centaine de maîtres Aryens. Cette démonstration de force encouragea de nombreuses personnes de la Résistance Française qui préparèrent les troubles de 1953…

    En 1953, seulement quelques jours avant un attentat qui faillit lui coûter la vie, le général de Gaulle prononça le très célèbre discours du 29 mai 1953 dans lequel il demanda à tout les Français de se battre contre le nazisme. 3 ans plus tard les révoltes furent mâtés et de nombreux résistants perdirent la vie. Malgré la montée de ces quelques soutiens politiques en France, le général vieillissant est en train de perdre la partie, mais il n’a pas abattue toute ses cartes…
    La France Libre reste une épine dans le pied pour L’aval et Hitler. Malgré de nombreuses tentatives, ils n’arrivent pas à museler le vieux général. La RFA résiste toujours dans le Sahara et leurs attentats restent toujours d’actualité. De l’autre côté de l’Atlantique, sous la protection du Canada et des Etats-Unis, le bastion Français semble narguer le géant nazi.
    Mais un nouveau vent de liberté plane sur la France, peut-être l’occasion pour De Gaulle d’abattre ses dernières cartes sur le champ de bataille…

    L’Amérique du Nord en 1958:
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/amnord10.gif

    Spoiler for ”Les États-Unis d’Amérique”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/usa10.png
    Les États-Unis d’Amérique
    Capitale: Washington
    Régime: République constitutionnelle présidentielle fédérale
    Dirigeant: Dwight D. Eisenhower
    Spoiler for ”Le Canada (ou Royaume du Canada)”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/canada10.png
    Le Canada (ou Royaume du Canada)
    Capitale: Ottawa
    Régime:Monarchie parlementaire constitutionnelle unitaire
    Dirigeants: Reine Elizabeth II
    Premier Ministre John Diefenbaker
    Spoiler for ”Le Mexique”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/mexiqu10.png
    Le Mexique
    Capitale: Mexico
    Régime: République constitutionnelle présidentielle fédérale
    Dirigeant:Adolfo Ruiz Cortines
    Spoiler for ”République de Cuba”

    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/cuba10.png

    La République de Cuba
    Capitale: La Havane
    Régime: En mutation (oscille entre le communisme, le fascisme et la social-démocratie)
    Dirigeant: Fidel Castro (Chef par intérim)
    Spoiler for ”République Dominicaine “
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/rypu_d10.jpg
    La République Dominicaine
    Capitale: Ciudad Trujillo
    Régime: Dictature de Trujillo
    Dirigeant: Rafael Leónidas Trujillo Molina
    Spoiler for ”République d’Haïti”
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/flag_o32.png
    La République d’Haïti
    Capitale: Port-au-Prince
    Régime: Dictature de Duvalier
    Dirigeant: François Duvalier
    Spoiler for ”Jamaïque “
    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/jamaiq10.png
    La Jamaïque
    Capitale: Kingston
    Régime: Monarchie Constitutionnelle
    Dirigeants: Reine Elizabeth II
    Premier Ministre Alexander Bustanmante
    Spoiler:

    http://i84.servimg.com/u/f84/19/33/23/03/bahama10.png%5B/img%5D%5B/url%5D
    Les Bahamas:
    Capitale: Nassau
    Régime: Monarchie constitutionnelle
    Dirigeants: Reine Elizabeth II
    Premier Ministre Roland Symonette
    Situation actuelle:
  • Participant
    Posts289
    Member since: 29 mars 2015
  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Oh non!!! J’ai été démasqué!!! ^^

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    psst… en allemand, on dit Der Schatten des Reich. Le titre est faux. 😉

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Oh… Eh bien maudit soit tu Google Traduction!! Tu m’as induit dans l’erreur XD

  • Participant
    Posts319
    Member since: 16 octobre 2014

    Sois le bienvenu Capt’ain…euh RaptorJesus !

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Merci Vladou… Je veux dire Sovorov2a ^^

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    Je m’interroge à propos de plusieurs aspects : que s’est-il passé pour que l’Axe gagne en Europe et en Afrique ? Qu’en est-il de Hitler (ne devrait-il pas être mort de la maladie de Parkinson) ? Comment Mussolini est-t-il devenu Empereur (aurait-il déposé la monarchie de la famille Piémont-Sardaigne ainsi que le populaire roi Victor-Emmanuel III) ? Comment la Grande-Bretagne a-t-elle été vaincue (un coup d’état de Mosley échappé de prison) ? Qu’est-ce que le Royaume congolais (et son roi David I[sup]er[/sup]) ? Ainsi que beaucoup d’autres choses encore.
    Je me demande aussi si nous assisterons à une quelconque évolution (évènements importants tels qu’une guerre, une recherche scientifique importante, un renversement de gouvernement, des décisions de chefs d’état ou de gouvernement,…).

  • Participant
    Posts125
    Member since: 27 décembre 2014

    Bienvenue Captain, ça va être sympa de voir l’évolution du rp entre les deux forums ! 😉

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    De quel forum s’agit-il ?

  • Participant
    Posts289
    Member since: 29 mars 2015

    @leonidas

    C’est un petit forum de 5 ou 6 membres actifs, un truc inconnue au bataillon quoi ! ^^
    C’est un forum full RP. Tu as sans doute deviné, Ixarys, RaptorJesus et Sovorov en font partie, et moi aussi.

  • Participant
    Posts319
    Member since: 16 octobre 2014

    Changeons de sujet s’il vous plait…j’ai pas envie qu’on aient des ennuis avec les modos…

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016
    Leonidas wrote:

    Je m’interroge à propos de plusieurs aspects : que s’est-il passé pour que l’Axe gagne en Europe et en Afrique ? Qu’en est-il de Hitler (ne devrait-il pas être mort de la maladie de Parkinson) ? Comment Mussolini est-t-il devenu Empereur (aurait-il déposé la monarchie de la famille Piémont-Sardaigne ainsi que le populaire roi Victor-Emmanuel III) ? Comment la Grande-Bretagne a-t-elle été vaincue (un coup d’état de Mosley échappé de prison) ? Qu’est-ce que le Royaume congolais (et son roi David I[sup]er[/sup]) ? Ainsi que beaucoup d’autres choses encore.
    Je me demande aussi si nous assisterons à une quelconque évolution (évènements importants tels qu’une guerre, une recherche scientifique importante, un renversement de gouvernement, des décisions de chefs d’état ou de gouvernement,…).

    Je comptais expliquer ça au fur et à mesure. Il est pas tout à fait finit et je voulais expliquer le tout dans la rubrique des pays. Oui, il y aura de l’évolution. Si tout n’est pas dit, c’est parce que ce truc est vachement gros (juste ça fut le travail de 2 semaines de travail et de recherche acharnée). Par contre, si vous avez des idées pour répondre à ces questions, je suis ouvert à vos suggestions ^^

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012
    Leonidas wrote:

    Je m’interroge à propos de plusieurs aspects : que s’est-il passé pour que l’Axe gagne en Europe et en Afrique ? Qu’en est-il de Hitler (ne devrait-il pas être mort de la maladie de Parkinson) ? Comment Mussolini est-t-il devenu Empereur (aurait-il déposé la monarchie de la famille Piémont-Sardaigne ainsi que le populaire roi Victor-Emmanuel III) ? Comment la Grande-Bretagne a-t-elle été vaincue (un coup d’état de Mosley échappé de prison) ? Qu’est-ce que le Royaume congolais (et son roi David I[sup]er[/sup]) ?

    RaptorJesus wrote:

    Par contre, si vous avez des idées pour répondre à ces questions, je suis ouvert à vos suggestions ^^

    Voici les idées de réponses (en mode yolo) :
    1. Hitler est toujours vivant car Himmler, dans une poursuite acharnée des recherches de l’Aneherbe, a réussi à invoquer un dieu nordique qui maintient le Führer en bonne santé au prix du sang de nombreux Slaves (mains-d’œuvre gratuite et soumise aux nazis).
    2. Le roi Victor-Emmanuel III est mort en s’étouffant avec ses moustaches durant une nuit, et toute sa famille, dormant initialement dans un palais de Rome, mourut dans un terrible incendie la nuit-même. Benito Mussolini pleura beaucoup devant le peuple et se fit joyeusement couronner Empereur le lendemain.
    3. Rudolf Hess, arrivé en Grande-Bretagne vers le milieu de la guerre pour tenter de faire la paix avec Winston Churchill, fut emprisonné…dans la cellule à côté de celle où croupissait Oswald Mosley, un fasciste anglais pro-nazi enfermé dès 1940. Ils préparairent un plan de cavale et s’échappèrent en octobre 1941, alors que les Américains n’étaient pas encore en guerre contre l’Allemagne. Ils prirent la fuite, rallièrent les anciens sympathisants de Mosley et firent un coup d’état. Churchill, refusant la capture, se suicida en avalant un cigare. Ce dernier permit néanmoins à la princesse Elisabeth et au général De Gaulle de fuir, l’une vers le Canada, l’autre vers la Guyane. Prenant le contrôle du pays, Mosley et Hess imposèrent une dictature fasciste, ce dernier retourna en Allemagne sous les vivas et fut proclamé par Hitler comme son héritier du III[sup]ème[/sup] Reich.
    4. Le Royaume congolais fut bâti sur les ruines du Congo belge, envahi par Allemands et Italiens lors de l’invasion de l’Afrique, après les défaites britanniques d’El-Alamein et de Suez. Léon Degrelle fut fait roi de ce territoire sous le nom de David I[sup]er[/sup].

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    1.Mouais…. Je prendrai une solution un peu moins fantastique ^^
    2. La royauté est encore présente en Italie. C’est Humbert II qui en est monté sur le trône suite à la mort de son père. Bien sûr, c’est Mussolini qui tire les ficelles et rien ne l’empêche de supprimer la famille royale, mais il sont bien vivant (sauf V-E III…). J’aime tout de même bien ton explication ^^
    3.Possible. Voire très probable. Dans ce cas, je ferai du britannique fasciste le premier ministre “élu démocratiquement à vie”. Mais il faut tout de même un roi (les anglais aiment la royauté). Ils ont donc récupérer l’ancien Roi Edward VIII (règne relativement court dû à sa sympathie pour les Nazis) qui se tournait les pouces dans les Bahamas. L’ancienne famille royale à foutu le camp quand elle à vu que les carottes sont cuites.
    4.Voyant que ça merde en Europe et que la Belgique vaut plus grand chose, je pense bien que les Congolais ont envoyés paître leurs anciens chefs et ont pris leurs indépendances. Ils ont re-fondés un Royaume Congolais (ça l’a déjà existé) et voilà. On a un petit roi dans la jungle ^^

    Pour les évolutions, t’inquiète. À chaque tour de jeu, je ferai un petit rapport pour dire qui tape sur qui, l’avancement d’une guerre quelconque, les résultats diplomatiques, etc… J

  • Participant
    Posts350
    Member since: 27 août 2014

    Il va falloir créer un sujet discussion si tu veux que le rp soit lisible 🙂

    Ceci dit. Soit le bienvenu Raptor Jésus. Puisse ta lumière guider les joueurs dans les ténèbres du Jeu.

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    C’est comme-ci s’était fait, VR 😉

  • Participant
    Posts319
    Member since: 16 octobre 2014

    Fiche de mon personnage.

    Nom: Alexandre Ivanovitch Storievski.
    Age: 24 ans.
    Taille: 1m65.
    Idéologie: Communiste (c’est un peu normal je trouve…).
    Religion: Irréligieux.
    Profession: Chef de char.
    Grade: Sergent-chef.
    Véhicule: Char moyen t44 armée d’un canon de 85mm.
    http://image.noelshack.com/fichiers/2016/10/1457895841-t44-n1-1.jpg

    Biographie:

    On sait très peu de chose a son sujet.

  • Participant
    Posts81
    Member since: 23 novembre 2015

    Peut on faire un personnage faisant partit au départ de l’axe et pouvant éventuellement évoluer

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Bien sûr. En autant que l’évolution soit bien expliqué

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012
    Spoiler:
    Nom : Wilhelm Fahren

    Âge : 59 ans

    Taille : 1m67

    Emplois : contrôleur des impôts à la retraite

    Idéologie : fasciste à tendance conservatrice

    Résidence : quartier bourgeois de Hambourg

    Religion : protestantisme

    Antécédents militaires : s’est engagé en 1917 dans l’armée allemande, s’est battu jusqu’en 1918, à participé la répression contre les Spartakistes et a été démobilisé en 1921. Mobilisé en 1939, à 40 ans donc, sert dans les services de transports de logistique jusqu’en début 1944, est mis au repos jusqu’en 1945 où il est démobilisé.

    Biographie : né dans une confortable famille de Hambourg, Wilhelm Fahren est dès le plus jeune âge éduqué pour obéir. Élève moyen, il s’engage dès qu’il le peut dans l’armée allemande en 1917, d’abord dans un effort patriotique, ensuite pour fuir une famille oppressante. Découvrant les horreurs de la guerre, il tente de survivre dans le bourbier des Flandres où il échappe plusieurs fois à la mort.
    En 1918, choqué face à la défaite allemande, il participe activement à la répression des révolutionnaires spartakistes. Croyant d’abord au mythe du Coup de Poignard dans le Dos, il se ravise au début de 1923, voyant pulluler les partis d’extrême-droite accusants principalement les Juifs d’être la cause de la défaite.
    Se complaisant dans une petite vie de fonctionnaire aux impôts, il regarde l’ascension d’Adolf Hitler vers le pouvoir, avec une impression d’admiration mêlée à de l’inquiétude. Bien qu’approbateur du régime fasciste de Mussolini en Italie, il est effrayé par les discours violants des nazis car n’éprouve aucune haine envers les Juifs, réprouvant les théories de complot juif mondial.
    En 1933 est une année doublement importante pour Wilhelm Fahren, car non seulement il se marie cette année-là mais voit Hitler prendre le pouvoir en Allemagne. Homme réfléchi, hésitant entre haine et tolérance, violence ou pacifisme, car éduqué à la dure par un père strict, mais effrayé par la guerre, il se positionne sur une aile “gauche” du parti nazi, représentée par Hernst Röhm, le chef des SA jusqu’à la Nuit des Longs Couteaux où celui-ci et plusieurs grands chefs des SA sont arrêtés et assassinés pour une tentative de coup d’État, en 1934. Il soutient alors les éléments les moins radicaux du parti nazi, devenu parti unique.
    Soutenant l’annexion de l’Autriche, celle des Sudètes, ainsi que les rattachements de la Sarre et de Memel, il est contre les actions armées car prévoit une nouvelle guerre européenne qui mènerait à un bain de sang, il assiste impuissant aux persécutions des Juifs, oscillant toujours entre la haine et la tolérance.
    En 1939, il est mobilisé et incorporé dans les services de logistiques. Il conduira des camions de ravitaillement, assurera l’organisation des stocks de guerre, etc. En 1944, il se blesse lors d’un accident de la route durant le service, il est alors mis au repos, c’est-à-dire renvoyé chez lui, il est définitivement démobilisé l’année suivante.
    Son fils, Gerhart Fahren, contre l’avis de son père, s’engage en 1947, vers la fin de la guerre, à tout juste 16 ans. Wilhelm ira le dénoncer et le ramener “par la peau des fesses” jusqu’à chez lui, il lui filera d’ailleurs la raclée de sa vie.
    Homme habituellement peu violent, il se montrera dur avec son fils, et lui interdira l’armée. Gerhart lui rappellera alors que lui-même s’était engagé en 1917 l’âge de 18 ans. “D’abord, j’avais l’âge de me battre, et ensuite j’ai vu la guerre d’une certaine façon qui m’empêchait de te laisser partir !” lui répondra-t-il un jour.
    La guerre terminée, la vie reprend normalement, mis à part les grands travaux que la famille Fahren voit à Hambourg et dans les autres grandes villes d’Allemagne, notamment Berlin, devenue Germania.
    Malgré tout, la vie reprend son cours, Wilhelm assiste au fanatisme grandissant de son entourage, lui restant quasiment le seul à dire “Gutten tag” en rentrant dans une boulangerie face aux autres beuglant leur “Heil Hitler!” en guise de réponse.
    S’étant méfié d’Hitler pour sa violence, il l’apprécie à partir de la fin de la guerre, le Führer s’étant marié, eu un fils et vivant normalement, à Berchtesgaden, loin des uniformes SS et de la Wermacht. Il le trouve en fait plus humain qu’en 1933.
    Néanmoins, beaucoup de questions restent dans l’esprit de l’homme qui, en 1955, a pris sa retraite comme les interrogations à propos des Juifs, tous partis loin à l’Est, et dont on ne sait jamais rien…
    En 1956, Wilhelm se retrouve face à un grave ennui, son fils et sa belle-fille meurent dans un accident de la route, et il doit s’occuper de son petit-fils Gustav, un charmant garçon de 10 ans respectant parfaitement les critères raciaux du régime nazi. C’est ainsi que ce vieil homme, quelque peu usé, se retrouve à devoir éduquer seul (sa femme est décédée deux ans plus tôt) un garçon au cerveau lavé par l’endoctrinement.

    [left]http://nsa38.casimages.com/img/2016/03/14/160314060211876433.jpg
    Wilhelm Fahren et son petit-fils, Gustav, en 1958.
    [/left]

  • Participant
    Posts181
    Member since: 11 janvier 2014

    Tu as quelque chose contre les accidents de la route non ? Sinon, même si je ne compte pas participer, je vais suivre avec attention ce rp qui part sur d’excellente bases avec un univers très étoffé ^^

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012
    ”pyruus wrote:

    Tu as quelque chose contre les accidents de la route non ? Sinon, même si je ne compte pas participer, je vais suivre avec attention ce rp qui part sur d’excellente bases avec un univers très étoffé ^^

    J’avoue qu’en fait, cette semaine, deux de mes proches m’ont raconté deux accidents de voiture (dont les occupants ont à chaque fois échappé un extremis à la mort). Du coup, les accidents de la route rôdent un peu dans mon esprit…

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Nom: Erwin von Fordich.

    Age: 32 ans. Il n’a donc pas connu la première guerre mondiale puisque né en 1926.

    Physique: Blond mais petit, Erwin correspond à une partie des critères raciale nazis. Sinon il a un physique normale.

    Famille: Issu de la vieille noblesse prussienne, les von Fordich voue une admiration à Bismarck et ont l’habitude d’occuper les hautes fonctions militaires.

    Fonction et Antécédent: Étant trop jeune, Erwin n’a pas participer activement à la seconde guerre mondiale mais alors que la paix se fait avec l’URSS, il est nommé pour réprimer une révolte en Norvège. Y réussissant brillamment, il est nommé a divers fonction de l’armée allemande pour en 1958 devenir Généra en chef des troupes du Reichskommissariat Caucasus

    Idéologie: A plus que des doutes sur la sois disant supériorité de la race aryenne.

    Religion: Protestant (on va pas faire compliquer).

  • Participant
    Posts145
    Member since: 29 février 2016

    Moi aussi veut participer

    Nom: Aleksei Venediktov ou N°8034

    Age: 17 ans. Née pendant la seconde guerre mondiale.

    Famille: Aucune

    Histoire: Aleksei est née dans l’un des fameux camp de concentration polonais, meme si celui ou il est née etait mineur. Mais il a reussit a survivre en troquant et en pratiquant ce qu’on appelle courament le vol. Il n’a jamais connue l’extérieur mais il sait qu’il n’arrivera pas a survivre a un autre hiver si les SS ne diminuait pas le rythme du camp, il faudrat alors s’enfuir. A cause, ou plutot grace aux révoltes formenté par les Sovietique les resistants polonais ont attaqué le camp et il parvient a s’enfuir du camp. Seul, avec un numero tatoué sur le bras, il essaye de survivre aux raffles des Nazis qui cherchent de la mains d’oeuvre pour remplacer les pertes subits.

    Religion: Ne sais pas ce que s’est.

    Idéologie: Trop compliqué pour lui.

  • Participant
    Posts125
    Member since: 27 décembre 2014

    http://i84.servimg.com/u/f84/19/17/23/23/image10.jpg

    Nom: Roger Frey
    Nationalité : Française
    Âge : 44 ans
    Profession : Politicien
    Idéologie : Gaulliste

    Biographie : Né en 1913 dans une famille relativement aisée, il dirigera l’entreprise familiale entre 1936 et 1939, jusqu’à l’éclatement.
    Il hésite longuement à rejoindre De Gaulle et la France Libre, et décidera malgré tout de rester.
    Les répressions d’après-guerre et l’appel de De Gaulle réveillera sa fibre patriotique, mais il sait que brandir une arme et sa force brute ne mènera à rien actuellement.
    Il va donc commencer à s’afficher comme partisan du régime de Vichy, et deviendra proche de plusieurs conseillers du Maréchal Pétain, dont Laval, en usant de ses talents politiques pour progresser dans la hiérarchie politique.
    La mort de Pétain est donc la quintessence de ses objectifs, et son rapprochement avec Laval lui est revalu.
    Désormais ministre de l’intérieur, cet habile et discret politicien observe ses cartes en main.
    Comment détruire de l’intérieur cet dictature et remettre un vrai président à l’Élysée ?

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Maintenant que nous avons 5 joueurs, le RP peut officiellement commencer :cheer: Par contre, par souçis de commodité, je ne le commencerai officiellement que demain soir (heure du Québec) afin de finir au moins les descriptions de l’Europe. Sur ce, à la prochaine ^^

  • Modérateur
    Posts2270
    Member since: 8 février 2014

    Avis de modération.

    Ce sujet correspond aux règles misent en place pour la modération. Vous pouvez ainsi le commencer.
    Vous avez l’approbation de la modération pour lancer le RP. N’oubliez cependant pas que chaque participant comme le MJ devra se conformer à la réglementation des RP et poser ses questions à l’atelier en cas de soucis fonctionnel.
    En espérant qu’il dure longtemps! 😉
    Pour la modération, PapaZoulou.

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    @raptorjesus : il y a une petite faute au nom de mon personnage dans ton premier message. 😉
    Sinon, pouvons-nous commencer ? :cheer:

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Oups… Je vais arranger ça. Pour ta question, vous pourrez commencer officiellement vendredi (histoire de bien commencer la fin de semaine :p).

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    J’ai quelques questions car j’ai déjà quelques idées : un tour dure combien de temps ? Un mois, une semaine, un an…?
    Quand précisément commençons-nous ? 1[sup]er[/sup] janvier 1958 ?
    Le RP accepte-t-il la mention de violences physiques et/ou morales ? Y a-t-il un nombre de mots minimum ?

    Voilà, toutes ces petites questions non pas pour ennuyer mais pour être le plus efficace car je veux vraiment m’investir dans ce RP. 🙂

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Voici vos réponses :
    -Un tour dura environ une semaine (s’il y a changement, j’avertirai)
    -Nous commençerons le 1er Janvier 1958 (ce sera plus simple ainsi ^^)
    -J’accepte les mentions de violence physiques et/ou morales en autant que ça reste dans les limites de l’acceptable et que ça ne soit pas de mauvais goût
    -La limite de mots sera établi à un minimum de 300 mots et aucune limite fixe pour le maximum (mais n’écriver pas un roman de 500 pages quand même^^)
    -Le délai de postage est établi à 1 semaine (à moins que le joueur concerné m’interpelle pour me dire qu’il aurait besoin de plus de temps où qu’il n’en a pas)
    Si vous avez d’autres questions, remarques et autres commentaires, n’hésitez pas à m’en faire part.(mais la prochaine fois, contactez moi plutôt par Skype. Ça ferra moins de HS sur le RP ;))

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    En ce jour, je déclare le Rp officiellement commencé. Vous pourrez commencer à écrire votre tout premier texte afin d’introduire votre personnage et son univers. Ensuite, j’utiliserai le système des spoilers pour le second tour afin de vous guider dans cette aventures. :cheer:
    Je vous souhaite à tous bon plaisir et puissiez vous survivre à ce monde 😉

  • Participant
    Posts319
    Member since: 16 octobre 2014

    Alexandre Ivanovitch Storievski
    .

    1er janvier 1958,frontière germano-soviétique.

    Après une nuit arrosée pour fêter le nouvel an, Alexandre et son équipage montèrent dans leur t-44 pour partir en patrouille sur l’endroit le plus dangereux de la frontière, Le No man’s land.
    Aussitôt arrivés sur les lieux, Le petit chef de chars scrutât l’horizon pour voir si les allemands n’avaient pas franchis la frontière. Si c’est le cas il serait obligé de les faire abattre sur le champs.

    Soudain, un obus tomba juste a coté du “petit” char et manqua de le toucher.
    -Un obus de 128 !
    -Surement un Maus ! Pourtant nous sommes sur notre territoire,c’est une agression pure et simple !
    -Tais-toi Yuri ! Vladimir fait nous bouger,notre char à une très bonne maniabilité,ce serait dommage de se faire abattre sur place ! Ivan tu as un visuel ?!
    -Non aucun…SI ! c’est un Jagdtiger !
    -bute-lui les chenilles ! Il ne pourra plus bouger et on pourra se tirer ! Vlad zigzague !
    -A tes ordres !
    -Ok.

    Le t-44 tira un obus de 85 mm qui ricocha sur la cuirasse du vieux monstre.

    -Putain ! Pourquoi on a pas reçus les nouveaux canons de 100 mm ?!
    -Continu a tirer…je sans que cette fois-ci c’est la bonne.

    Il tira a nouveau et par miracle une des chenilles du Jagdtiger fut détruite. Le char ne tira plus pendant longtemps et l’équipage d’Alexandre se demandait pourquoi.

    -Il ne tire plus ? bizarre.
    -Restez sur vos gardes les gars !
    -Attendez je vois une personne avec une serviette blanche !

    Un officier allemand accompagné de deux SS s’approcha du t-44 et demanda si il pouvait voir son ennemi en face.

    -Bravo ! Vous m’avez eu et je le reconnais quand je suis vaincu !
    -Ah bon ?

    Il vit un petit homme d’1m70 descendre du char. Il s’était fait battre par un nabot.

    -Je me prénomme Alexandre Ivanovitch Storievski ! Enchanté de faire votre rencontre monsieur le…SS ?
    -Je ne suis pas SS…je fait parti de la 18eme panzer-division sous le commandement de la Wehrmacht. Je me prénomme Friedrich Standorff. Vous parlez allemand ?
    -Ravi de vous rencontrer…disons que je l’apprend mais que faites-vous ici ? Les deux SS qui vous accompagnent se sentent humiliés.
    -Je viens juste saluer la personne qui ma déchenillé ! Et ces deux SS détestent les slaves.
    -Pourquoi m’avez vous attaqué ?
    -Vous aviez franchis la barrière du no man’s land.
    -Oh pas du tout ! j’étais dans la Mère Patrie !
    -Bon…nous sommes quittes ! serrons nous la main comme des combattants honorables !
    -Comme si l’honneur existait toujours en ces temps troubles…mais j’accepte.
    -Bien…maintenant je dois partir…bonne chance !
    -Mouais…a vous aussi.

    Le soir même, après être rentrés au camp Alexandre fut questionné par ses amis.

    -Tu parle allemand maintenant ? Pourquoi ?
    -Pour avoir une petite discussion avec le führer quand on sera a Germania…et ensuite je pourrais le buter !
    -T’es un marrant toi.
    -Camarade Alexandre Ivanovitch !
    -Oui camarade commissaire ?!
    -Suivez moi…nous avons des question a vous poser.
    -Et merde.

    Fin de cette petite introduction.

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    Je posterai sous peu ! 😉

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012
    Spoiler:
    Introduction.

    C’était un soir calme, comme tous les dimanches soir. Le feu crépitait doucement dans le foyer de l’énorme cheminée noircie de la brasserie. Un petit pendule trônait par dessus et son tic-tac régulier emplissait la salle, au-dessus pendait un vieux portrait d’Adolf Hitler d’avant-guerre. Ma chope de bière dominicale était vide et la partie d’échecs que je disputais avec Friedrich s’éternisait. La vieille Frida, l’aubergiste réconfortante par son obésité morbide, circulait telle une automate vers les quelques clients lorsqu’ils faisaient mine de réclamer quelque chose puis revenait inlassablement s’assoir près de nous pour observer l’avancement de la partie avec un silence religieux.
    Bien que la brasserie était ouverte à tous, c’était toujours uniquement les vieux habitués qui se retrouvaient le dimanche soir, surtout que plus personne n’entrait généralement à partir de vingt-et-une heure. Au fond à gauche, près du bar, lisait un vieillard aux cheveux blancs et élégamment habillé, il avait toujours un petit rictus particulier, comme s’il s’agissait d’une petite paralysie des lèvres, on pouvait parfois remarquer sa chevalière dorée, un swastika gravé dessus.
    Il se trouvait, de l’autre côté, un beau jeune homme, l’air trop sérieux pour son âge, qui s’affaissait sur sa table, profondément occupé à écrire, on ne savait jamais ce qu’il écrivait, ni même la vieille Frida, ni Georg, son mari et tenancier de la brasserie. Ce dernier était au bar, astiquant un verre pour la quatrième fois et avec un ennui marqué sur son visage fatigué par les longues soirées arrosées de sa jeunesse, il passait de longs moments à fixer l’un ou l’autre coin de la brasserie.
    Il y avait aussi un gros monsieur qui venait pour lire son journal avec une bière et qui finissait toujours par s’endormir, ronflant doucement avec un petit filet de salive ruisselant de ses grosses lèvres. Il sonnait vingt-et-une trente, Friedrich déplaça son fou pour menacer ma tour. Son mouvement d’attaque semblait trahir une stratégie d’encerclement, mais devais-je sacrifier ma tour pour sauver quelques pions ?
    Près de la porte d’entrée, deux petites vieilles discutaient sans bruit, tricotant frénétiquement. J’aimais vraiment ces moments de sérénité, de calme absolu ponctué par le tic-tac infini du pendule et de la douce chaleur entretenue par le feu, surtout que dehors régnait un froid glacial. Les vitres de la brasserie étaient couvertes de buées. Tandis qu’un manteau neigeux recouvrait les rues de Hambourg depuis deux mois, une brume épaisse emplissait la rue, ce qui donnait une impression d’irréel : nous étions tous ici, bien présents, faits de chair et de sang, et au dehors s’étendait une dimension totalement blanche, immaculée, et où les appartements d’en face avait disparut dans la brume.
    Ma chope vide, je me tournais vers Frida qui la saisit immédiatement.
    – Votre verre d’eau puis votre café, herr Fahren ?
    – Oui Frida, comme d’habitude.
    Frida alla vers le bar où le vieux Georg remplissait déjà un verre d’eau. Arrivant à la hauteur de son mari, la grosse femme lui tapota mollement l’épaule. Celui-ci prépara alors le café, tandis que son épouse revenait vers nous.
    Avalant d’un trait le verre d’eau, je poussais ma dame en D9 pour menacer le roi de Friedrich.
    – Échec.
    Celui-ci me dévisagea alors, et je vis naître sur son visage un sourire à peine contenu. Je plongea, à demi-affolé, mon regard vers l’échiquier pour constater mon erreur. Friedrich ne m’en laissa pas le temps et prit ma dame avec un cavalier.
    – Schiesse…
    – Désolé mon vieux !
    La partie se finit alors rapidement, Friedrich réussit en quelques coups à anéantir ma défense et l’échec-et-mat tomba en moins de dix minutes. Ma dame perdue si stupidement, toutes mes tentatives pour bloquer l’adversaire furent vaines, mon café arriva à ce moment.
    – Merci Frida.
    – Je vous en prie, herr Fahren.
    Sitôt la partie terminée, Frida alla rejoindre son mari, ils se mirent à chuchoter doucement. De nos chaises, ils ressemblaient à deux gros fantômes immobiles. Je rangeais l’échiquier et les pièces pendant que Friedrich sortait le tabac, nous avions toujours l’habitude de discuter en fumant après nos parties d’échecs. Saisissant nos pipes respectives, je craquais une allumette pour enflammer le tabac. Je pris une gorgée de café, Friedrich se contentait de sa bière.
    – Alors, tu as vu Wilhelm, les nouveaux travaux ? On refait toute la Hamburgstrasse.
    – Oui, quelle pagaille, les camions doivent à présent faire des détours par de petites rues. J’en ai même vu un bloqué ce matin dans une impasse.
    – Quand le gouvernement nous promet de rebâtir les grandes villes allemandes, il ne ment pas ! N’empêche, cela énerve les gens tous ces travaux.
    – Pourquoi Friedrich ? Le bruit, la poussière ?
    – Si ce n’était que ça ! On fait venir des slaves pour refaire nos villes, tu n’as pas remarqué ? Des Polonais, des Ukrainiens et même des Russes si ça se trouve ! Mais aucun Allemands ! On embauche vraiment n’importe quoi…
    – N’importe quoi ? N’importe qui tu veux dire.
    – J’ai bien dit n’importe quoi, ces slaves ne sont pas humains au fond, tu le sais bien. Rien que du bétail, pire encore car ils ne sont même pas comestibles ! Des bouches inutiles à nourrir ! Encore heureux qu’ils travaillent pour nous !
    – Mais c’est absurde, tu viens de te plaindre de les voir travailler ici !
    – …
    – Je pense que tu t’es trompé quelque part dans ton raisonnement mon vieux.
    – Bah parlons d’autres choses, que proposes-tu ?
    – Les Juifs ?
    – Ah non Wilhelm, tu ne vas pas recommencer ! Les Juifs sont loin à l’Est, point final. Pourquoi revenir là-dessus ?
    – Je n’ai pas eu de réponses durant notre dernière discussion.
    – Mais si, et je viens de te le répéter. Ils sont en Pologne ou en Russie, on les a relogé loin de nous.
    – Mouais, c’est vague tout ça…
    – Je t’en prie, arrête avec ça, c’est agaçant à la longue… Et puis, qu’est-ce que tu en as à faire de ces gens ? Pire que des slaves, de vrais sous-hommes ! Tu te fais du soucis pour eux peut-être ?
    – Non, je me pose juste des questions… J’ai le droit de savoir, non ?
    – … Écoute, mon vieux. En réalité, j’ignore où ils se trouvent réellement, je suis au même point que toi. Sauf que je m’en fiche de le savoir, ce n’est pas mon problème. Goebbels a annoncé qu’ils sont loin à l’Est, c’est que ça doit être le cas. Pourquoi tu n’y crois pas ?
    Je voyais alors l’élégant vieillard à la chevalière à croix gammée lever le nez de son livre et nous regarder, son rictus toujours accroché aux lèvres.
    – Baisse un peu le ton, tu attires l’attention.
    – Désolé, mais ça m’agace, reconnaît-le. Et tu ne m’as pas répondu.
    – Ce n’est pas que je n’y crois pas, c’est juste que je reste dubitatif. Tous ces gens qui sont partis, on dirait qu’ils ont tous disparus en une nuit, comme si n’avait rien vu. Du coup, je me pose des questions… Surtout qu’on ne nous fournit aucune réponse claire.
    – Bon, nous tournons en rond… Comment va le petit Gustav ?
    – Il va bien, il est à la maison en ce moment. Il est rentré fatigué d’une activité des jeunesses hitlériennes, du coup, il s’est couché à huit heure, il doit bien dormir maintenant.
    – Bah, c’est un brave gamin, surtout qu’il semble affronter la mort de ses parents avec dignité.
    – Je dois le reconnaître, il a du courage.
    – Il ferait un bon soldat…
    – Pas question Friedrich ! Je connais assez la guerre… !
    – …Pour savoir que ce n’est pas un jeu. Oui, je sais. Tu l’as déjà dit ! N’empêche, pourquoi ne pas envisager une carrière militaire ? Après tout, c’est un bon sportif, il a de bons résultats à l’école. Il pourrait être officier.
    – C’est tout bonnement hors de question, je ne veux pas que mon petit-fils vive ce que j’ai vécu en ’17 !
    – La guerre était bien différente à l’époque.
    – Oh crois-moi, rien n’a vraiment changé ! En ’39, j’ai vu les colonnes de chars ennemis détruits sur le bas-côté des routes quand je transportais le ravitaillement en Pologne, il y avait une odeur terrible qu’on sentait parfois durant la Grande Guerre, après en avoir “nettoyé” une tranchée au lance-flammes, on sentait de la chaire grillée…
    Le pendule sonnait alors vingt-deux heures.
    – Je vois, tu es toujours aussi têtu hein ? Bon, il est tant pour moi de partir.
    – Dans ce cas moi aussi. Frida ?
    – Laisse, je vais régler. Tu l’as bien fait la dernière fois.
    – Oui herr Fahren ?
    – Finalement Frida, ce sera Friedrich qui paiera la note ce soir.
    – Douze marks, herr Reiner.
    Alors que je sortais de la brasserie, le froid se mis immédiatement à m’assaillir, ce froid terrible et particulièrement rigoureux, celui qui donne l’impression qu’un couteau vous arrache doucement la peau. J’avençais dans cette neige magnifique, abondante, pure de toute trace. J’en étais presque désolé de marcher dedans.
    – Bon, au revoir Friedrich !
    – Heil Hitler !
    – Mouais…
    Nous nous sommes alors séparés. Au loin, de part et d’autres de la rue s’étendait l’énorme manteau blanc, éclairé par les lampadaires, et où le ciel noir se mélangeait étrangement avec la brume, ce qui, lorsqu’on avançait d’un côté ou d’un autre, donnait une impression d’éternité.

  • Participant
    Posts145
    Member since: 29 février 2016

    Aleksei

    Lors de sa fuite, Aleksei a avait recu un morceau de bois dans la jambe en guise de pots de depart. Et ca faisait un put*** mal de chien, le liquide écarlate coulait de sa blessure et il n’avait pas osé touché au morceau de bois de peur de faire empiré la blessure. Le monde exterieur du camp etait si …… Douloureux. Il avait plusieurs fois essayer de parlé avec des gens sur la route mais personne ne lui repondait. Il avait essayé toute les langue appris automatiquement au camps : l’Allemand auprès des Capos et des SS, le polonais et le Yiddish avec les survivant de Varsovie, le Français avec les volontaires Français, le russe, l’anglais et même l’Italien et le Roumain. Mais personne ne semblait vouloir lui répondre. Il partit donc dans la foret et essaya de trouver de quoi manger. Recherche qui après plusieurs heures s’avéra infructueuse. La fatigue s’accumula a la douleur, puis la douleur a la faim, tout ca pour dire qu’au final, il finit dans les bras de Staline (expression couramment utilisé depuis l’éxécution de ce dernier). A son réveil il était dans un lit avec une serviette tiède sur le front. Un homme barbue, la cinquantaine, s’approcha dés qu’il vue que Aleksei etait réveillé. Il commenca a parler, en Yiddish :
    _ ” Toi, mort passer pas loin ” il sortit sa flasque but un coup et la tendit a Aleksei
    _ ” Tien, boire, meilleur médicament que j’ai ” Aleksei but une gorgé puis cela lui brula la gorge. Ca lui rappelat la binouze faite avec amour au camps. Il essaya de parler mais il n’eu qu’un son rauque qui sortit de sa bouche. Un sourire jaune apparut dans la barbe de l’homme.
    _ « Toi pas parler avant longtemps, et moi avoir besoin toi parler » il montra le poignet d’aleksei, « moi besoin ca. » l’homme souriat puis quitta la pièce. Cette derniere etait l’intérieur typique du chasseur, rustique et spartiate. Il n’y avait pour seul décoration, un vieux fusil de la 1er guerre et une pendule dans lasquelle on s’attendait a voir sortir un coucou a tout moment. Fatigué Aleksei se rendormit sans avoir ne serait ce que vue le morceau de pain a coté de lui.

    HRR: Ho pardon je n’avais pas compris (la bourde…)

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Eazyvendeta
    Je vois que tu n’as pas respecté l’ordre de passage établit. Pour cette fois-ci, je fermerai les yeux sur cette bévue, mais j’aimerais que ça ne se reproduise plus. Sur ce à la prochaine 😉

  • Participant
    Posts802
    Member since: 14 septembre 2013

    J’aurai une question, l’URSS et le Troisième Reich sont-ils toujours en guerre depuis 1941 où un traité a-t-il été signé ?

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Pour faire court, un armistice à été signé, mais des accrochages arrivent fréquemment. C’est grosso modo la même chose qu’à la frontière entre les deux Corée aujourd’hui

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Grand QG du Reichskommissariat Caucasus, Grozny, 1/01/1958

    États des troupes du Reichskommissariat Caucasus

    56ème division d’infanterie: 10 000 hommes commandé par le Général Reidorchich basé à Grozny: formé de soldats vétérans de Barbarossa, la 56ème est la division la plus expérimenté de la province. Elle passe son temps à l’entrainement ou dans des défilées.

    123ème division d’infanterie: 10 000 hommes commandé par le Général von Dorikach basé à Bakou: la 123ème est posté sur la frontière avec la Perse assez calme, elle s’occupe également des puits de pétroles de cette région.

    345ème division d’infanterie: 10 000 hommes commandés par le Générale Forkocho basé à Tbilissi: Formé de “bleues” elle a été envoyé dans le Caucase en renfort à la 123ème. Sa mission est la même.

    204, 205 et 206ème division d’infanterie: 30 000 hommes commandés par les Généraux Gorch, von Fazose et Borchop: Ces trois divisions ont la mission la plus périlleuse des troupes caucasienne: la garde de la frontière russe. Les nombreux incidents avec les soviets mettent les nerfs de ces soldats à rude épreuves, de nombreux débordements disciplinaires ont d’ailleurs du être sanctionné.

    Parc de blindé de Paulusstadt: 5 Maus et 15 Tigre commandés par le Général Rovichadorf: Basé de l’ancien Stalingrad rebaptisé Paulusstadt en hommage au général victorieux, ces blindées servent plus aux défilées et aux démonstrations de forces envers les slaves réticent à travailler.

    Cet état des troupes envoyé à Germania, je sortit de mon QG gardé par les vétérans de la 56ème, tous aryen bien entendus. Je n’appréciais pas ses soldats, nazi jusqu’au plus profond de leur âme mais je dois reconnaitre que ce sont d’excellent soldat. Ils ont l’année dernière réprimé en à peine une heure une révolte slave et cela sans l’aide des blindées.

    La situation est plutôt calme, ici à Grozny. Le pétrole, les incidents à la frontières, rien de très palpitants. Il faut dire que nous n’avons plus l’habitude d’être en paix. Les gars s’ennuient et demande de plus en plus de permissions. Ils nous faudraient des éléments un peu neuf de quoi combattre la monotonie.

  • Participant
    Posts125
    Member since: 27 décembre 2014

    On toqua à la porte du bureau de Roger Frey. Léon Grezguy, son assistant et de manière générale son âme damnée se dirigea vers l’entrée.
    Léon ouvrit la porte, pour se faire bousculer par deux militaires, qui hurlèrent à l’unisson :

    – Saluez le président !

    Roger Frey posa son stylo et se leva, s’attendant à voir…

    – Monsieur… Laval !?
    – Le Maréchal Pétain est mort.
    – Oh. Je… Vous n’êtes pas venu uniquement pour m’apporter la nouvelle ?
    – Nous devons former un nouveau gouvernement. J’ai appris à vous connaître, et je pense que vous possédez la volonté pour ce nouveau régime pour que je vous nomme ministre de l’Intérieur.

    La respiration de Roger Frey s’était bloqué, et un sourire avait traversé son visage.
    Un sourire également intérieur, mais pas pour les mêmes raisons.

    [***]

    Il s’en rappelait très précisement.
    Il y avait 7 ans, en 1951. À la fois un aboutissement et un commencement.
    À chaque fois qu’il s’en souvenait, un petit sourire en coin lui glissait au coin de la bouche.
    Une porte s’ouvrit.

    – Qu’est ce qui te fait ce petit sourire ? Je suis mal coiffé ?
    – Bonjour Nicolas. Et non, ce n’est pas toi. Je me remémorait un bon souvenir.
    – Ah… Eh bien rentre, ne reste pas planté-là. Et bonjour, Léon.

    Nicolas Hener était le ministre de la Justice du gouvernement, et Roger lui rendait visite au moins une fois par semaine, sinon plus selon les circonstances.
    Ils entrèrent dans le salon où ils avaient l’habitude de discuter, mais il n’y avait pas que Jeanne, la femme exquise de Nicolas qui les attendait.
    Roger avait découvert par hasard au détour d’une conversation les intêrets… Communs entre lui et Nicolas.
    Il s’avérait que si le ministre de la Justice n’avait pas eût alors l’ambition de modifier la France, il voulait faire… Quelque chose de bien. Cette période, ce système ne le convenait pas, et il voulait mettre sa patte pour améliorer son pays.
    C’est cela qui avait intéressé Roger, et de fil en aiguille, avait mit Nicolas dans la confidence et au courant de son projet.

    – Nicolas, qui sont ces deux personnes ? demanda prudemment Roger.

    Les deux hommes étaient habillés de façon classique, plutôt banal.
    Roger devinait des armes dans leurs ceintures.

    – Nous avons beau être des ministres, nous n’y arriverons pas seuls, Roger.
    – Très bien, soupira-t-il. Je crois deviner. Comment vous appelez-vous ?
    – Mon nom n’a aucune importance pour l’instant. Je suis Alpharius, fit le premier.
    – Je suis Omégon, fit le second.

  • Participant
    Posts500
    Member since: 25 juillet 2013

    J’aimerai bien participer au RP

    Klaus von Alden

    Physique: 1m86 plutôt svelte, cheveux blonds et les yeux bleus il correspond au critère d’aryanisme et cela l’a aidé.

    Caractère: Ambitieux, calme et assez froid en temps normal.

    Biographie: Klaus est né en 1903 a Koenigsberg dans une famille noble. Éduqué dans la discipline prussienne il s’engage dans l’armée en 1921 a 18 ans et grâce a son origine sociale est formé comme officier. Tout comme une grande partie de la population allemande il rêve de revanche et dans la fin des années 20 il adopte l’idéologie nationale socialiste et devient un fervent adepte d’Adolph Hitler. Il participe à l’invasion de la Pologne ainsi qu’à la campagne de France. En 1941 il participe à l’opération Barbarossa. Après la guerre il est colonel et se lance dans la politique, son statut de héros de guerre ainsi que sa fidélité au Parti lui font grimper les échelons rapidement et en 1958 est Ministre de la Guerre et vise la Chancellerie.

    Ixarys: Alpharius et Omegon les primarques de l’Alpha legion.

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    Bienvenue à toi ^^. Je t’invite à écrire ton introduction dès que possible 😀

  • Participant
    Posts289
    Member since: 29 mars 2015

    Bonjour ! J’aimerais participer !

    Nom: Jean Arta

    Nationalité: Française

    Âge: 23 ans

    Famille: Issu d’une famille aisée d’avant guerre, la 2nd guerre mondiale bouleversa bien des choses, en effet sa mère meurt sous les bombes anglaises en 1944 et son père en Russie en 1945. À la fin de la guerre il est donc recueillit par son oncle et sa tante.

    Physique: Il a les cheveux bruns, les yeux bleus, de taille plutôt grande.

    Antécédent et poste actuel: Vétéran de la grande noirceur, il combattit lors de la 1ère et la 2ème bataille d’Alger face aux indépendantistes algériens. Il est actuellement dans la division SS Charlemagne. Il sait parler l’allemand, l’anglais et le russe en plus de sa langue maternelle.

    Religion: Catholique

    Idéologie: De plus en plus repoussé par le national-socialisme, il s’intéresse de plus en plus aux idées franquistes. Cependant, il obéira quoi qu’il lui en coûte à son supérieur hiérarchique.

  • Participant
    Posts802
    Member since: 14 septembre 2013

    Enfin un gars qui choisit un pur Fasciste.

    Je vais peut-être participer à ce RP, mais j’hésite encore sur le personnage (j’aurais voulu faire un Soviétique mais c’est vrai qu’il y en a déjà pas mal…).

  • Participant
    Posts172
    Member since: 8 mars 2016

    En fait, il n’y a pas tant de joueurs soviétiques (à part Sovorov2a, le chef de char). De toute façon, je ne restreint pas le nombre de personnages des différentes nationalités (même si la diversité des origines des personnages est toujours apprécié ^^)

  • Participant
    Posts81
    Member since: 23 novembre 2015

    Bonjour,
    Hermann von Hoenzollern

    Apparençe: 1m 85, blond aux yeux vert. Le corp svelte
    Profession: Bien que n’ayant pas besoin de travailler étant déjà très riche il est violonniste.
    Courte biographie:
    Hermann est né en 1923, il a donc 33 ans. Son enfançe a été très calme. Il s’est instruit à l’hisoire de la prusse et de sa noble famille tout en apprenant des arts militaires un peu révolus comme l’escrime.
    Lorsque la guerre commençe en 1939, il s’engage comme le voulait la coutume familiale, dans le dernier régiment de cavalerie de la whermacht. Un régiment de Hulans, la guerre va être donc très paisible pour lui, colonel de cavalerie, son seul engagement étant une charge contre des fuyard en 1946, il vit maintenant dans un grand et riche appartement à Konnigsberg. Il est célibataire.

50 sujets de 1 à 50 (sur un total de 342)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.