Post has published by mongotmery

Ce sujet a 5 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Loumine85, il y a 1 an.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Modérateur
    Posts8421
    Member since: 14 mai 2013

    Bonjour à tous, voici le sujet pour écrire vos RPs relatifs à ce sujet.

    Précisez bien la “faction” de votre personnage, et l’estimation d’une période par rapport au temps du récit présent (durant lequel se déroulera le récit écrit dans le roman).

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts22
    Member since: 12 avril 2014

    Il ne faudrait pas créer un calendrier universel qui serait précisé entre parenthèse afin que tous le monde puisse plus facilement comprendre ?

  • Modérateur
    Posts8421
    Member since: 14 mai 2013

    Le problème est que nous n’avons aucune base d’histoire: autant que chacun estime à peu près la position de son RP, puis les dates seront reprises et mises en cohérence dans un calendrier final.
    Posons une date actuelle avec le monde tel qu’il est, tous les RPs seront antérieurs ou contemporains de cette date (soit historiques, soit actuels).

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts22
    Member since: 12 avril 2014

    Peuple Aztlans, date antérieur au monde actuel, environ 350 ans

    Biographie d’un Saint – par Frère Aleksander, an 161

    Chapitre un : De la préhistoire à l’Histoire

    Lebowitz naquis en l’an vingt-trois avant la fondation au sein de la tribu des Mexicas. Son père fut un chef glorieux qui étendit les terres de la tribu au dépend de ses rivaux. Lebowitz était un enfant rachitique, maladif et craintif contrairement à son frère Stanislas, lui, courageux, grand et fort. Un jour de l’an douze avant la fondation, le père amena le jeune Lebowitz à la chasse et l’abandonna dans le désert Rouge avec pour seul équipement une gourde en peau d’Onyx et une tepoztopilli (lance). Son père rentra au village, seul, et jura aux siens qu’il avait tout fait pour sauver son fils d’une mort certaine contre un lion. Il proclama, son puîné, Stanislas comme héritier de son titre de chef de la tribu des Mexicas. Dans le désert, Lebowtiz avait aucune chance de survivre mais par une force de caractère encore insoupçonnée, il survécu. Ce miracle est dû à un homme prénommé Voyageur, cet homme parcourait les terres et océans avec une poignée d’hommes et femmes issus de son ancienne garde royale. Ce homme maîtrisait de nombreuses langues, pratiquait les sciences, l’art de la guerre, avait dirigé un vaste royaume jusqu’à la chute de celui-ci. Voyageur pris Lebowitz sous son aile, il voyait en lui le jeune souverain qu’il avait été : « Ce jeune homme malgré sa faiblesse apparente à l’âme d’un savant, l’âme d’un conquérant, l’âme d’un dirigeant, il sera l’homme qui transformera cette terre sableuse en un vaste royaume prospère » [Carnet de bord du Canatazio] C’est ainsi que les cinq années suivantes Voyageur forma Lebowitz aux arts qu’un dirigeant se doit de maîtriser. A l’age de 16 ans, il dépassait son maître dans tous les domaines sauf l’art guerrier. Alors Voyageur continua de le guider et son protéger commença son œuvre unificatrice. Les tribus une par une passaient sous son ordre : Olmek, Maya, Zapotek, Mixtek, ou encore Purepechas… Pendant ce temps, Stanislas croyant son frère mort, pris la tête de la tribu. Encore meilleur général que son père, lui aussi, enchaîna les conquêtes. En trois ans toutes les tribus côtières, sableuses et rocheuses étaient intégrées aux Royaumes Mexicas ou bien au Royaume Aztlans. Le conflit éclata entre les deux jeunes souverains mais ni Lebowitz ni Stanislas ne pensaient se revoir. Le vingt-cinquième jours du premier cercle (janvier) les deux armées se rencontrèrent pas loin de l’oasis Krakow (nommé maintenant Oasis des trois Saints). Lebowitz sur le coup ne reconnu pas son frère sous sa parure de guerre mais un détail : une plume de perroquet, très rare dans la région, attira son œil. Il identifia donc son frère et galopa vers l’armée ennemie. Stanislas donna l’ordre à ses troupes de tuer le souverain rival mais pas un éclair de lucidité il reconnu son aîné. Alors il s’avança vers ce dernier, et plia le genoux. C’est ainsi que les tribus du désert rouge furent, pour la première fois en mille cinq cents ans de préhistoire, unifiées.

  • Modérateur
    Posts8421
    Member since: 14 mai 2013

    Excellent prémice du royaume Aztlan! Et nomenclature très amusante 😉

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts22
    Member since: 12 avril 2014

    Peuple Aztlans, date antérieur au monde actuel, environ 350 ans

    Biographie d’un Saint – par Frère Aleksander, an 161

    Chapitre deux : Un peuple, une capitale

    Après avoir unifié les tribus, Lebowitz fut couronné, par les anciens chefs tribaux, Roi des terres Aztlannes sur le navire de Voyageur. D’après les archives de la pyramide de Chichi, le Roi Lebowitz prononça les phrases suivantes : « Peuple du désert Rouge ! De la division, nous sommes passés à l’unité ! Des querelles guerrières, nous sommes passés à la paix ! Alors pour demain, pour l’avenir, nous devons passer de la pauvreté à la richesse ! Que les tribus rocheuses construisent des forts afin de se protéger des barbares venant du Nord, qu’ils agrandissent leurs mines pour nos armées, forment des bûcherons pour notre commerce, unifient leurs cheptels pour nourrir le peuple Aztlan ! Que les tribus sableuses aménagent les oasis pour nos routes commerciales, plantent des épices pour marchander sur les mers ! Que les tribus côtières irriguent les rares plaines fertiles, que les pécheurs inondent les quais de leurs denrées, qu’ils construisent des tours afin de mettre fin aux razzias esclavagistes ! Et surtout, il faudra, que le peuple Aztlan, passe, d’un mode de vie nomade, à la sédentarité ! C’est pour cela que dès aujourd’hui dans cette baie les tribus uniront leur force dans la construction de Tlexacana, la capitale du Royaume, notre capitale, notre Royaume ! » Lebowitz fit donc construire la première ville du désert Rouge. Après cinq de travaux le palais, ainsi que les centres de cultes, les principales artères de la ville et les lieux de loisirs sortirent de terre. Dans cette capitale vivent aujourd’hui quatre-vingt-mille personnes. Il y a de nombreux pochtecatlatoques comme des potiers, forgerons, architectes navals, bijoutiers, tisserands, des épiciers, des négociants en tout genre ; y vivent les plus hauts dignitaires du Royaume, les totecs des ordres, les généraux et amiraux. Le souverain y habite aussi dans son palais royal. Lebowitz réforma les modes de vies du peuple. Il instaura des lois inscrites dans le Codex. Il mis, grâce aux conseils de voyageurs, un système de taxe, une administration et une flotte marchande. Tandis que Voyageur et Lebowitz imaginaient la première ville du pays, Stanislas, lui, fut envoyé dans les cols avec tlamacazqui-guerriers pour pacifier la région aux mains de barbares et bandits. Le général en chef des armées Aztlans en profita aussi pour construire des fortins afin de contrôler la région et prélever les taxes nouvellement imposées sur les marchandises. En l’an dix après la fondation, le Royaume comptait une ville quasiment achevée, des bourgs fortifiés le long des côtes et des plaines irriguées. Des comptoirs dans les oasis et des forts dans les montagnes.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.