Post has published by Karshar

Ce sujet a 5 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Agrippa, il y a 9 mois et 2 semaines.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Participant
    Posts46
    Member since: 28 février 2017

    Bonsoir à tous ^^
    En jouant au DLC Empire Divided avec Palmyre, je me suis posé quelques questions concernant les unités de cette faction:

    https://image.noelshack.com/fichiers/2018/04/3/1516812355-20180123020635-1.jpg

    Quelqu’un serait me dire comment on appel ce genre d’emblème? Et ce qu’il représente? Personnellement ça m’a fait penser à la Louve de Rome, d’autant plus que la faction de Palmyre est dirigée par une Reine, Zénobie.

    Et seconde question, c’est au niveau de l’armement. La quasi totalité de l’infanterie de Palmyre est équipé de lances. Ça m’a surpris. Est-ce que vous en connaitrez les raisons?

    Si vous avez des sites ou des vidéos à me proposer pour que je puisse m’y intéresser en profondeur, ça serait parfait. ^^

  • Participant
    Posts175
    Member since: 28 décembre 2014

    Sa s’appelle un draco et c’a n’a absolument rien avoir avec palmyre. A l’origine c’est un étendard Dace (peuple de Roumanie). Les romains ont semble t-il apprécié cet insigne et l’ont massivement adopté vers la deuxième partie de la période impériale.
    L’histoire des lances c’est plus une question de gameplay que autre chose. Les soldats de palmyre devaient de toute façons être très proche des légionnaires d’Aurélien. Ce qui fait la différence c’est plus de quelle peuple sont issus les légionnaires.

  • Participant
    Posts46
    Member since: 28 février 2017

    Salut, j’ai déjà eu ma réponse hier en continuant de chercher de mon côté, mais merci quand même ^^
    Voici un article détaillé sur le sujet:

    http://www.fectio.org.uk/articles/draco.htm

    C’était quand même finalement assez présent dans l’armée romaine à partir du 2ème siècle. D’abord dans la cavalerie, puis dans l’infanterie comme symbole de ralliement.

    Pour les lances, j’opte d’avantage pour une raison culturelle. En 212, tout les hommes libres de l’Empire deviennent citoyens romains, donc j’imagine que ça a du créer un sacré métissage dans l’armée. Après j’émets juste une hypothèse par rapport à ce que j’ai pu trouver, mais ça me semblerait logique.

  • Participant
    Posts802
    Member since: 14 septembre 2013

    La généralisation de l’utilisation de la lance aux IIème et IIIèmes siècles dans toute l’armée romaine vient surtout d’une utilisation plus grande de la cavalerie, notamment en réaction aux modes de combat utilisées par les troupes de l’Empire perse sassanide qui remplace le royaume parthe arsacide, l’arme de prédilection anti-cavalerie étant la lance. Donc on a vu le développement d’un mode de combat protophalangique, semblable aussi d’ailleurs aux techniques utilisées par les Germains.

    Et puis même avant il faut bien se rappeler que dans la Rome impériale plus de la moitié des forces armées se composaient d’unités auxiliaires, donc des non-citoyens romains, qui devaient sans doute bien plus utiliser la lance que le pilum italique. Ensuite l’armement des légionnaires et auxiliaires n’a cesser de s’homogénéiser processus renforcé comme dit plus haut par l’édit de Caracalla en 212, jusqu’à ce que la principale distinction ne soit plus légion/cohorte ou aile auxiliaire, mais plutôt troupes garde-frontières, les limitanei, et troupes de campagne, les comitatenses, encore que cette mise en opposition est discutée.

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    Oui et puis dite moi si je me trompe, mais tailler un bous de bois et en faire une lance est plus simple à faire et moins couteux que de faire une épée quit à s’équiper de couteau pour un combat plus rapproché, ainsi l’infantrie devait être maissvement équipée de lance surtout dans des zones dégagée de Palmyre.

  • Participant
    Posts802
    Member since: 14 septembre 2013

    C’est sûr que la lance, arme économique par excellence notamment parce qu’elle ne demandait pas autant de fer qu’une épée, était très prisée des combattants de l’Antiquité. C’est vrai que l’équipement standard d’un guerrier germain c’était une lance, un bouclier et un coutelas long.

    Après c’est vrai que les soldats “romains”, tous des professionnels salariés au service d’une des premières puissances mondiales de l’époque, la plupart devaient avoir les moyens de se payer une arme de corps à corps digne de ce nom, épée ou glaive, spatha ou gladius.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.