Post has published by Kynareth

Ce sujet a 37 réponses, 22 participants et a été mis à jour par  Spalmaer, il y a 2 ans et 11 mois.

38 sujets de 1 à 38 (sur un total de 38)
  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    J’ai remarqué que beaucoup aimaient raconter la progression de leur campagne sur le forum, ce que je trouve personnellement très intéressant! Alors je vous propose ce sujet pour vous permettre de prendre la parole d’un conteur expliquant comment vous avez emmener votre nation à la gloire, les actes héroïsmes, vos combats décisifs etc.!

    Messieurs à vos claviers!

  • Participant
    Posts645
    Member since: 29 juin 2012

    Pssst ! Le modo ! On dit “prendre la parole d’un conteur” 👿 …

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Oui en effet, erreur d’inattention je crois 😆

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Et Abass6, tu me voles mon job ; non je plaisante ne le prends surtout pas mal 😉

    Sinon Kynareth c’est une très bonne initiative ; ça me donnerait presque envie de refaire une campagne pour mener le Saint Empire sur les traces de l’ancien Empire Romain : la conquête de tout le bassin méditerranéen au nom du Kaiser :woohoo:

  • Participant
    Posts746
    Member since: 13 avril 2012

    J’ai déjà gagner une bataille en mode campagne à cause d’une panique générale de mon opposant incompréhensible.
    Je l’avais flanqué avec de la cavalerie légère (3unités de cavalerie) sur ces arrières alors qu’il était engagé sur mes fanatiques ,il possédé une supériorité numérique et qualitative malgré tout.
    (j’avais l’Égypte et mon opposant était l’Angleterre)

    Bref voila une bataille qui me restera gravé dans la mémoire. :cheer:

  • Participant
    Posts1392
    Member since: 12 avril 2012

    Ma meilleure campagne été avec l’Espagne, je me nommé empereur où j’avais annexé beaucoup de factions.
    Ma meilleure bataille, c’était face aux Portugais:
    Mes Javelot sur cheval (Javelinier?) ont pris à revers l’armée portugaise et on charger sur le général affaiblit, les vougiers se sont alors fait massacrer par mon infanterie.
    Mon brave Général a fait plusieurs batailles comme celle ci mais face aux Maures, il mourut au combat mais mon armée le vengea en massacrant les massacrants

    Je sais pas trop pour l’Amérique

    Fichiers joints :
  • Participant
    Posts1392
    Member since: 12 avril 2012

    Tiens cela me donne une idée d’histoire Rôle Play ^^

  • Participant
    Posts1563
    Member since: 29 juillet 2012

    En ce moment je fais une campagne avec l’Espagne ou je suis en train de bouffer le territoire français. Tout ça cause de leur comportement defensif. Mais en meme temps ils ont 2 fronts: un avec moi et un avec mes alliés les Danois… 😆

  • Participant
    Posts329
    Member since: 23 avril 2012

    Une superbe campagne avec les Français (TD/TD).

    Tout à commencé par la pacification du territoire, c’est-à-dire des attaques sur Bordeaux, Rennes et Dijon.
    Très rapidement, la deuxième vague verra l’annexion d’une partie des Flandres, de Metz et de Saragosse.

    Sur ce, après m’être allié aux Portugais, aux Ecossais et aux Danois, je déclare la guerre aux perfides Albions afin de prévenir leurs manigances, je les boute hors de France et je prends Londres par la même occasion avant que le Saint Père ne me demande de ménager mes soldats (enfin, c’était présenté comme ça “Arrête de faire des misères à tes frères anglais ou je te chatierai”).
    Pendant ce temps, mes alliés portugais ont perdu Pampelune au profit de l’Espagne, qui commit l’erreur d’attaquer Saragosse faiblement défendue (le gros de la garnison se trouvait juste hors de vue des Espagnols…), se prend une raclée et me rétrocède Pampelune après un combat contre les troupes du prince Louis le Cruel qui au passage va adopter un certain René Karembeu (véridique, il va même être prince à un moment, mais dans toute la branche, je n’ai jamais réussi à obtenir un Christian)

    Sur ce, le Pape a dit… que l’acte d’amour… (oups, je m’oublie). où en étais-je ?
    Ah oui, le Saint Père demande à mon Roy Philippe le Noble de participer personnellement à la reconquête de la Terre Sainte.
    Mon souverain, avec quelques troupes d’élite rejoint la croisade et décide de rejoindre la Terre Sainte par voie de terre, ce qui l’amène sur les terres de ces fourbes Milanais qui, excommuniés par sa Sainteté, décide de tendre une embuscade à l’armée croisée.
    Heureusement, des hordes de pèlerins avaient rejoint celle-ci et leur sacrifice dans les Alpes ne fut pas vain : une bannière complète des Milanais fut décimée lors d’une bataille épique.
    De nombreux fanatiques, attirés par la gloire, rejoignirent la Sainte Armée qui sépara le reste de l’armée impie en deux parties qui furent annihilées dans le même tour.
    Le tour suivant, la cité ennemie tombait et les survivants de mon armée vengèrent leurs camarades morts au combat en tuant, pillant et violant, malgré les exécutions de soudards pour rétablir l’ordre.
    La puissance milanaise brisée, l’ost reprit la croisade et parvint sans encombre jusqu’à Acre qu’elle arracha aux mains des rebelles, puis conquis Jérusalem.

    Entre temps, les hostilités avaient repris en contre l’Angleterre et l’Espagne et, alors que l’Ecosse succombait face à la puissance britannique, mes courageux soldats s’emparèrent des places fortes de Nottingham et de Valence, alors que les rebelles corses et sardes se soumettaient à la couronne, désormais portée par Louis, après le décès dans son lit de son père en Terre Sainte.

    Eprouvées par le trépas du souverain, les troupes tenant Jérusalem se replièrent sur Acre, laissant la ville trop difficile à gérer aux mains des rebelles, cependant que leurs capitaines planifiaient une attaque sur la forteresse de Gaza, qu’ils parvinrent à prendre, non sans lourdes pertes.

    Mes alliés du Danemark attaquèrent alors en traitre mes possessions flamandes et furent repoussés par l’armée qui revenait sur le continent après avoir pacifié la Grande-Bretagne, que je décidais de rebaptiser “mon Terrain de Golf privé”.
    Après de lourds combats, les Flandres tombèrent entièrement sous ma coupe et mes ennemis se firent excommuniés pour avoir repris les hostilités, ce qui me permit d’envahir Staufen, Francfort et Arrhus, alors même que je finissais la conquête de la péninsule ibérique et de l’Italie, Vénitiens et Siciliens ayant commis l’erreur de me déclarer la guerre.

    Là dessus, les Mongols arrivent et s’installent à Torun, mettant mes alliés polonais sous protectorat et laissant les Russes sur un dernier territoire dans le Brandebourg (que j’ai d’ailleurs laissé vivre dans leur réserve, en interdisant à mes soldats d’aller les chasser. Magnanimité qui durera une cinquantaine d’années après lesquelles les dernières troupes russes, trompées par un repli des miennes hors de vue décideront d’attaquer Hambourg et scelleront ainsi le sort de la Mère Russie).
    Laissant passer un peu de temps, je repris l’offensive à Torun, aidé des Polonais, heureux de se révolter contre leurs suzerains alors même que j’achevais la conquête de l’Afrique, Egypte inclue.

    Alors que je repoussais les Mongols sur les bords de la mer Caspienne, les Hongrois et les Polonais, dernières factions catholiques m’attaquèrent d’une manière qui justement ne l’était pas… comme elles avaient trahi leur alliance, je ne créais pas de réserve pour elles (comme je l’avais fait pour les Russes) et traquais impitoyablement leurs dernières bandes armées.

    Après que j’ai repris Constantinople aux Hongrois, les Byzantins me déclarèrent la guerre, mais se virent punir par mes alliés Turcs et me troupes qui réduisirent ce glorieux empire en une note en bas de page des livres d’histoire, en même temps que les Timurides se faisaient annihiler en Terre Sainte, maintenant reconquise.*

    Les Amériques ayant été découvertes et conquises, mes fidèles alliés turcs décidèrent de rejoindre mon glorieux empire, avant que le Saint Père lui même ne se soumette.

  • Participant
    Posts315
    Member since: 30 août 2012

    moi c’était sur l’extension Britania je controlais le Pays de galles que j’avais réussi a reconquérir en entier puis j’avais commencer mon invasion de l’angleterre mais entre temps les force irlandaise était rentré en conflit avec moi et avait débarqué. Alors dans un sacrifice ultime une des mes armée moins nombreuse que ces envahisseur a attaqué et ces là qu’est le plus interessant (je précise que j’avais mis difficulté bataille au max) :
    En face une armée plus nombreuse constitué que de corps a corps de moyenne et faible qualité (6 ceitherne et 6 ostmen) et 2 cav dont son genéral moi j’avais 5 unité en moins un peu meilleur(2 milice galloise et 2 maraudeur de gwent) et 4 javelinier que je comptais tuilisé au corps a corps et deux cav aussi. Le combat a été intense et a la dernière minute il ne restait que une unité de chaque côté celle de nos genéral, moi il ne restais que le gen et mon adversaire le gen et 2 cavalier alors dans une charge épique pour sa patrie mon général a brandit son épé et a occi un puis deux et enfin a trancher la tête de ce vil irlandais.
    Et voilà comment une invasion fut repoussé, par la suite d’autre escarmouche on été repoussé et j’ai finalement demandé la paix pour pouvoir finir l’angleterre tranquille.

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 28 juillet 2012

    J’ai actuellement une partie en cour avec la France ou j’ait tout misé sur le rush des le début: provinces rebelles de France reconquises vers le 6eme tour, Espagne exterminée au 17eme tour et Portugal environ au 25eme. Pendant l’invasion du Portugal j’au eu affaire a une croisade (Vénitiens + SERG + Angleterre) lancée sur Toulouse par le pape a cause de ma guerre contre l’Espagne que j’ai réusi a repousser.
    Apres cela, en réponse a plusieurs attaques sur mes frontieres a l’Est avec le SERG je lance une grande attaque qui fait s’écrouler mon économie. Alors qu’environ la moitié de l’Allemagne est entre mes mains, les Anglais débarquent dans mon dos et s’emparent de Bruges Je contre attaque, reprend Bruges et Caen par la meme occasion. Mais pour cela je dois stopper mon attaque contre l’Allemagne. Pendant ce temps je m’empare de l’Espagne Mauresques avec des armées mineures.
    A ce moment, je suis a peu pres au tour 45, je suis de loin la 1ere puissance et j’ai face a moi une coalition constituée du SERG, de Venise, du pape et de l’Angleterre (a noter que la Pologne est l’alliée du SERG et le Danemark celui de l’Angleterre). J’ai comme alliés Milan (2 régions), la Sicile (4 régions) et la Hongrie (8 régions).
    Pour l’instant je me suis arrété la je vous frait parvenir la suite ;).

  • Participant
    Posts363
    Member since: 17 juillet 2012

    Moi c’etait avec les Turcs j’avais conquis tout l’est de la carte excéptes la Russie dont j’etait allié.J’ai detruit chaque faction les une aprés les autres à savoir: L’Empire Byzantin qui voyant ma puissante millitaire grandissante commet la betise de me declarer la guerre.
    Après les avoir rasés c’est ces traitres d’Egyptiens que je dois raser mais pendant que je mate l’Egypte Venise me declare la guerre une faction bien plus coriace que les autres. Quand j’en ait finis avec les venitiens je dois bouter les mongols hors de la carte. Aprés je pourchasse le Pape et attaque le SERG qui est en guerre avec mes autre alliés Francais.
    Aprés en avoir finis avec eux j’ai arreter cet campagne vu qu’elle etais fini et aucune campagne palpitante en vu =)

  • Participant
    Posts1009
    Member since: 14 juin 2012

    Je suis actuellement en campagne avec les Maure, j’ai conquis le desert jusqu’a tripoli, l’espagne, l’angleterre et deux morceaux de france, cagliari est aussi mienne,
    Grace a une gestion social sur le temp j’ai une econemie florissante 200 000 florin.

    Les maure qui controle les trois quart de la map et qui etait mes allié vienne de m’attaquer malgré les genereux don que je leur fesais, il possede des dizaine d’armée completement remplie de troupe. Je suis en train de crée des troupe partout pour tenter de me defendre contre l’invasion mais ca promet d’etre compliqué.

  • Participant
    Posts9
    Member since: 20 janvier 2013

    J’ai fait une campagne courte avec les Danois
    La première chose que j’ai fait est d’avoir sous mon contrôle toute les berge de la mer Baltique, avec des invasion sur les villes rebelles, russes et polonaises, aussitôt fait je fait un arrêt des combat avec la Pologne et la Russie pour me tourné vers l’Empire Romain Germain, que je devais détruire, j’en profite pour faire une alliance à la France et à l’Angleterre.
    L’expansion se déroulais assez bien jusqu’à ce que le pape meurt, et sois remplacé par un cardinal du Saint Empire, me demandant d’arrêter les hostilités, j’accepte à contre-cœur et me tourne vers la Pologne qui avait rassemblé une armée dans mon dos pour reprendre ses villes pendant que je regardait ailleurs.
    Pour cette nouvelle guerre, trois généraux venait juste d’apparaitre et je décidais de les tester au front. Chaque armée avait un but:
    -La première devait reprendre la ville prise par les polonais.
    -La seconde devait prendre la ville d’où venait l’armée ennemis.
    -Et la troisième devait prendre la capital ennemi.
    Les trois armées réussir avec brio, ce départ d’invasion et trois villes de plus s’ajoutaient à mon petit royaume qui commença à devenir grand.
    A ce moment, le pape (et oui toujours lui), me demande d’arrêter l’invasion sous peine d’excommunication,commençant légèrement à me saouler, je décide qu’il va bientôt falloir s’occuper de son cas, mais avant, il fallait passer le reste de l’Empire Germanique qui en avait profiter pour se refaire une santé en fortifiant ses villes et en attaquant les vénitiens, n’ayant pas le droit de l’attaquer par derrière à cause l’autre, mon regard se tourne vers l’Écosse, qui avait été excommunié auparavant pour une raison que j’ignore si ce n’est que le pape avait décider de les lui briser aussi.
    Donc je prépare un flotte et attaque leur capital qui est un franche réussite, le problème, c’est qu’ils avaient une armée complète juste à coté et que moi j’avais plus assez d’homme pour la gardée.
    Pendant ce temps la France ce m’est à m’attaquer aussi mais elle échoue à prendre la ville mais la laisse sans défense contre une autre attaque, très vite je rassemble des troupes pour la renforcer mais pas assez vite car une deuxième attaque à eu lieu et cette fois les défenseur ne purent tenir et la ville céda. Tant pis, me dis-je, je la récupère avec l’armée de renfort et prépare une autre armée pour l’invasion de la France.
    Direction toute la côte de la Manche qui tombe les une après les autres puis la capitale, qui tomba aussi après un dure combat, la défense a été admirable, il m’a fallu faire trois autres armée pour la faire tombée et juste une à réussi à la prendre.
    Admiré par ce combat et pour récompenser cette bravoure, je décide de faire la paix à la France, qui accepte à mon grand soulagement, d’autan plus que l’Espagne et le Portugal en ont profiter pour l’attaquer par derrière.
    Mécontent de cet acte, je décide d’aider la France et lance une série d’attaque contre le Portugal, qui est tombé assez facilement, et l’Espagne, qui n’a résisté plus longtemps, au même moment, les Maures lance une attaque contre moi.
    Je lâche sur eux la Fureur du Nord, la crème de l’armée Danoise, a envahi leur pays pour n’y laissé que mort et désolation, le fait que le pape m’interdise toute attaque sur mes ennemis catholiques m’avait assez énervé et résultat cette faction à tout pris à leur place.
    Une fois la conquête des Maures fini, je suis confronté à la grande puissance musulmane : les égyptiens.
    En regardant la carte je me rend compte que je dispose de la majeur partie de l’Europe, même si toutes les patries restantes catholiques décidaient de m’attaquer j’en sortirait quand même vainqueur. Je décide donc de légué, contre monnaies sonnantes et trébuchantes la patrie des Maures. et je me tourne enfin vers mon ennemis ancestral, le Saint Empire Romain Germain, les premiers assauts sont un franc succès, et le pape m’excommunie car je ne lui ait pas obéis, mon expansion s’arrête au niveau de la suisse, ses cols sont grouillantes de soldats, je décide d’attendre pour l’invasion des montagnes et fait le tours, en attaquant les factions voisines, la Pologne et la Hongrie ne peuvent pas m’arrêter et décide de devenir mes vassaux , aux grand désarroi du pape, mais la France et Milan tiennent bon, Venise a été affaibli par le Saint Empire donc elle ne résistât pas à mes assauts, La France et Milan finissent par tomber mais après trois Fureurs du Nord, exploit non négligeable, par respect pour leur courage et leur ténacité, leurs villes ne furent pas pillés ni brulés, Le Saint Empire n’as plus qu’une ville, celle de la Suisse, la délaissant pour le moment, je me tourne vers le plus gros des enquiquineurs, le pape.
    Pour lui faire passer l’envi de me les briser royalement, j’envoie cinq Fureurs du Nord, même si le résultat était évident, j’espérais au moins avoir une résistance héroïque, mais non, la première Fureur avait réussi à percer les défenses et tuer tout le monde avant que les autres ne purent faire quoique ce soit, devant cette résistance pathétique mes hommes décidèrent de faire un carnage dans la ville.
    Maintenant, la majeur partie de l’Europe est à moi, il ne me restait que trois faction à détruire : l’Angleterre, l’Écosse et la Russie, étant donné que la Pologne et la Hongrie sont mes vassaux je les gardent pour la fin, ils me servent de première ligne de défense de l’Est, donc je décide d’attaquer les îles britanniques, affaiblie par la guerre contre l’Écosse, l’Angleterre ne résista pas , mais à mon grand étonnement et à mon grand plaisir, la capitale écossaise ne tomba qu’après deux Fureur du Nord Puis vint l’assaut de la Suisse et malgré le nombre soldat germain la ville tomba trop vite à mon goût, je n’ai même pus utilisé de Fureur.
    Entre temps, une nouvelle faction est arrivé : les Mongols, ils avaient prix la Hongrie à une vitesse incroyable, face à cette nouvelle menace j’envoyai très vite une armée les intercepté, mais l’armée était composé de jeune recrus avec un équipement moyen et essentiellement de fantassin inexpérimentés, la cavalerie mongol n’en fit qu’une bouché, amusée par cette démonstration de puissance je décide de relever le défis et envoya une armée uniquement composé de cavalier d’élite mené par le roi en personne, cette nouvelle force avait pour nom la Tempête des Mers Glacées, je retrouvais l’armée de cavalier mongol commandée par le Khan en personne près des frontières polonaise, le combat allait être inégale car ces cavaliers venait de repousser une force polonaise, mais ils acceptèrent l’affrontement, le sol à tremblé lorsque les deux armées chargèrent, et malgré la force de leur cavalerie, les mongols ne purent tenir face à la Tempête et le Khan y succomba, après cette bataille, les cavaliers Danois repartirent laissant place aux Fureurs du Nord le soin de reprendre les villes hongroises, la puissance mongol était anéantis et le seul ennemis valable restant était l’Égypte qui avait pris la totalité du monde musulman.
    Je décida d’attaquer la Russie, qui se défendit vaillamment, lorsque la faction des timurides arriva et détruisit ce qui restait du royaume Mongol et Russe, ainsi que la Pologne, face à cette faction émergente l’Égypte et moi avons fait une alliance contre les timurides et leurs éléphants, qui était redoutable face à l’infanterie, j’ai donc envoyer une deuxième Tempête des Mers Glacées, qui vainquit les éléphants avec une facilité déconcertante, les timurides n’ont pas tenus face aux assauts combinés de l’Ouest et du Sud.
    Puis vint l’affrontement de niveaux mondial, les deux grandes puissances ont enfin commencés à se battre, usant de toutes les ressources nécessaires pour les battre, j’envoyais une vingtaine Fureurs du Nord escorté d’une dizaine Tempêtes des Mers Glacées, après de long et épuisant combat, il ne restait plus que trois Fureurs et une Tempête pour prendre d’assauts la dernière ville ennemi, la capitale d’Égypte résista contre deux Fureurs et une Tempête mais du plier le genou face à la dernière Fureur.
    Et c’est ainsi que le Danemark devint maitre du monde.

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 28 juillet 2012

    J’ait un peu continué la campagne que j’avait commencé a vous raconté:
    L’Allemagne est désormais totalement exterminée, tout le Nord de l’Italie est a moi (Milan, Venise, Bologne, Florence) ou a mes alliés (Gene appartient aux Milanais). Cependant je suis embourbé dans ma guerre contre le pape qui possede de tres puissantes armées qui me donnent du fil a retordre depuis une dizaine de tours. Je tente de me créer une armée de défense sur ma frontiere Est pour parrer a une éventuelle attaque des Polonais avec qui je suis désormais en guerre.
    Je me suis emparé de Londres, Nottingham et Caenarfon ainsi que de York. Les Anglais possedent toujours Edimbourg, Inverness et Dublin mais leur puissance militaire comme économique s’est écroulée et leur extermination n’est qu’une question de temps.
    Apres avoir totalement répoussé les Maures d’Espagne j’ai tenté un débarquement au Maroc qui s’est soldé par un échec: je me suis certe emparé de Marrakech mais la population ne cesse de se révolter et les soldats que je peut y recruter sont trop faibles pour me constituer une armée digne de ce nom. Les Maures ce sont donc repliés a Alger et a Cagliari et n’ont rien a craindre d’une attaque venant u Maroc. J’hésite a lancer un débarquement partant de Marseille ou de Toulouse car la Méditterranée Occidentale et sous controle du pape et que ses flottes risquent de couler la mienne.
    Je n’ait pas grand chose a craindre des Vénitiens car ils sont en guerre sur deux fronts avec les Byzantins et mes alliés Hongrois, ils ne peuvent donc pas reprendre leur capitale dans l’immédiat.
    Je vous raconterait la suite la prochaine fois que je jouerait.

  • Participant
    Posts578
    Member since: 28 octobre 2014

    Je n’ai pas de campagne préférée.
    Toutefois, il y a des fragment de campagne desquels je suis fièr.
    Il y en a 2 en particulier.
    1/avec l’espagne face aux mongols en Terre Sainte. 12 victoires d’affilée, dont 7 écrasantes et 1 ou 2 héroïques.pourtant, j’avais perdu tout mes soldats (en même tant, je ne leur opposait que des armées avec cavalerie lourde et infanterie lourde). Finalement, j’ai constitué 3 armées d’arbaletriers montés et des piquiers tercio dans chaque ville, nottemment Jérusalem, qui a resisté à 7 sièges avant de tomber.
    2/avec les chevaliers teutoniques, en Estonie, dans la campagne teutonic. avec 200 piquiers bourgeois et 200 milice de l’ordre et 2 unités de catapultes, j’ai pris une ville tenue par 2000 huskarls. Comment j’ai fait ? J’ai fait combattre mes hommes pendant que je tirais sur mes ennemis avec mes catapultes.
    Le mieux, c’est que, avec les 200 soldats et 2 unités de catapultes, j’ai défendu la même ville face à 2000 autres huskarls en perdant seulement 150 hommes. Comment j’ai fait ? J’ai utlisé la même méthode que pour prendre la ville.

  • Participant
    Posts278
    Member since: 5 février 2014

    Je suis en ce moment sur une campagne très intéressante avec la France. L’économie de mon royaume est florissante, ma puissance militaire dépasse largement celle de mes ennemis (mes armées comptent lanciers, nobles chevaliers, gardes écossaises…), et l’Angleterre, l’Ecosse, l’Irlande, le comté des Flandres (Bruges et Anvers), une bonne moitié de l’Espagne (Valence, Pampelune, Saragosse et Léon) ainsi que Paris, Reims, Caen, Bordeaux, Toulouse, Rennes, Dijon, Metz et Stauffen m’appartiennent. Le Danemark, le Saint-Empire et les Espagnols ont perdu une très grande partie de leurs terres, et Milan, qui a osé prendre Marseille dont j’avais négligé les défenses, va très bientôt payer car une redoutable armée mené par le roi Martin en personne (qui est complétement craqué au niveau du commandement) est en marche vers Gênes !

  • Participant
    Posts578
    Member since: 28 octobre 2014

    La faction la plus difficile à détruire fut Milan lors de ma campagne avec la France.
    Une armée composée de la fine fleur de la chevalerie française à cheval comme à pied mais avec peu de tireurs. Elle a du faire face à 4 armées pleines de milices de vougiers Italiens et de milices d’arbalétriers de Gêne. J’ai vaincu les trois premieres, la quatrième a eu raison de moi. J’ai du envoyer une autre armée encore plus puissante avant de vaincre.

  • Participant
    Posts278
    Member since: 5 février 2014

    La faction la plus difficile à détruire fut Milan lors de ma campagne avec la France.

    C’est vrai que Milan est une faction coriace. Leurs unités d’arbalétriers génois et de miliciens ne sont pas à sous estimer. Personnellement dès que Milan m’attaque je “rush” sur Milan et Gênes (surtout que mettre à sac ces villes rapporte énormément).
    Sinon dans ma campagne, Marseille vient tout juste d’être reprise, mais malheureusement Stauffen et Metz sont tombés entre les mains du vil Saint-Empire, ainsi que Léon, reprise par les Espagnols.

  • Participant
    Posts578
    Member since: 28 octobre 2014

    C’est à cause de ça que la france est un pays difficile à jouer.
    Tu commences sans veritable chateau, sans veritable armée, avec une économie plutôt faible, et en plus, tu es entouré d’ennemis tels que le Danemark, qui t’attaque depuis le Nord est, l’angleterre au nord, l’espagne au sud ouest…Mais les deux pires sont le SERG qui à d’énormes armées de sergents et Milan qui t’attaque dès le début (ils s’attaquent souvent à Dijon) avec des full armées de vougiers et d’arbaletriers (qui sont les meilleurs du jeu) et qui ont en plus une economie florissante.
    Quand je joue l’angleterre ou l’espagne, la France se soumet toujours en une dizaine ou une quinzaine de tours. Par contre, c’est toujours une épreuve et je suis toujours obligé de saigner à blanc mes armées quand j’attaque Milan.
    D’ailleurs, quand je joue Milan, j’ai plein d’armées trèèèès puissantes. Donc, comme c’est déjà fait, je n’ai pas dévelloper mon armée plus que ça. En fait, je me dit : je suis en guerre contre mes voisins, donc, je ne commerce pas, donc, je ne m’enrrichis pas. Comme je n’ai aucune envie de demander la paix (surtout à venise et eu SERG), pour fire plus de commerce entre les villes, je prends plus de villes.

  • Participant
    Posts278
    Member since: 5 février 2014

    La France est un pays difficile à jouer, mais je pense m’être bien débrouiller, même si je n’ai pas rempli les conditions de victoire (je prends toujours mes campagnes en longue sinon je trouve ça trop court) :
    -l’Angleterre et l’Ecosse ont été éradiqués, toutes leurs terres m’appartiennent
    -l’Espagne et le Portugal ont été éradiqués eux aussi, toute la péninsule ibérique m’appartient
    -Olso et Arhus ont été récemment prises aux Danois
    -Gênes et Ajaccio ont été pris à Milan
    -Paris, Rennes, Caen, Reims, Dijon, Toulouse, Marseille, Bordeaux, Angers, Bruges et Anvers m’appartiennent.

  • Participant
    Posts6
    Member since: 18 octobre 2014

    J’ai récemment commencé une campagne avec Venise en M/D. C’est une faction assez intéressante à jouer même si ce n’est pas toujours évident de la gérer au départ : malgré la richesse commerciale qu’on peut rapidement acquérir avec la capitale, les régions conquises dans les Balkans sont généralement pauvres et peine à se développer.

    Je suis actuellement au vingtième tour et en guerre depuis quelques années contre l’Empire Byzantin à qui j’ai déclaré la guerre. En tout cas, la campagne contre ce dernier se passe plutôt bien pour le moment : plusieurs de leurs régions en Grèce sont sous mon contrôle ou sur le point de l’être, je viens de liquider l’Empereur après une bataille féroce et je remarque que les “héritiers de l’Orient romain” commencent à avoir quelques difficultés à combler leurs pertes aussi bien terrestres que maritimes.

    Mise à part le côté militaire, des alliances conclues avec le Saint-Empire Romain Germanique et la Hongrie me permettent pour le moment de désarmer un potentiel conflit avec l’une de ces nations. Mon économie se développe avec lenteur pour l’instant (à cause des frais liés à la guerre) mais je pense qu’elle va devenir plus que prospère surtout si j’arrive à prendre Constantinople ! Sinon, au niveau de la religion, pas de gros problèmes pour l’instant car mes relations avec le Pape sont correctes.

  • Participant
    Posts578
    Member since: 28 octobre 2014

    Et sinon, tu te debrouilles comment avec Milan (que je considère comme la faction la plus difficile à éliminer)

  • Participant
    Posts6
    Member since: 18 octobre 2014

    Eh bien, jusqu’à maintenant, je n’avais pas trop eu à m’occuper d’eux jusqu’à une attaque surprise de ces couards sur Bologne. Heureusement, j’ai pu repousser leur assaut alors qu’une importante armée, dirigée par mon le Doge en personne, remontait des Balkans pour secourir l’Italie du Nord trop faiblement défendue. Peu de temps après, c’est au tour du Kaiser de me déclarer la guerre en soumettant directement la Reine de l’Adriatique à un état de siège.

    L’ost de mon Doge parvient à éliminer une puissance force milanaise et à ouvrir la voie jusqu’à Gênes que je capture assez facilement alors que les défenseurs de Bologne réussissent, après un combat de longue haleine, à faire fuir les assiégeant verts. Malheureusement pour moi, le Saint-Empire parvient par la force du nombre à s’emparer de ma capitale. Gênes devient alors la nouvelle capitale de la République de Venise en attendant la résolution de cette situation de crise…

    Les années après la prise de Venise par les germains seront difficiles pour la République : Gênes est perpétuellement assaillie par les armées du Duché de Milan et ce dernier fait également le siège de Florence alors que les troupes impériales tentent à leur tour leur chance à Bologne.

    Finalement, avec beaucoup de patience et de volonté, je parviens à repousser les fourbes milanais et leurs acolytes mangeurs de saucisses de Florence et de Bologne et je reprends victorieusement Venise après avoir éliminé tous les soldats du Saint-Empire présent dont l’héritier de faction (et autant dire qu’après mon ex-communion par un Pape milanais soutenant corps et âme sa nation, ce n’était pas beaucoup plus facile).

    Le calme est revenu dans la région, mes cités sont à nouveaux sur la voie de la prospérité économique et mon armée principale stationnée à Gênes se renforce actuellement dans l’optique d’attaque Milan puisque plus rien ne m’en empêche désormais.

    En résumé, après avoir guerroyé pendant de nombreux tours face à cette faction, je peux dire qu’effectivement, les milanais sont une faction coriace à éliminer. Leur économie est fleurissante ce qui leur permet d’entretenir de vastes armées (avec de bonnes unités comme les terrible arbalétriers génois) sur un territoire assez peu étendu puisque c’est une faction qui n’a pas tendance à multiplier les conquêtes (facile à comprendre en vue de sa position de départ) ce qui a tendance à créer une sorte de “région forteresse” très difficile à passer.

  • Participant
    Posts578
    Member since: 28 octobre 2014

    En considérant que leurs meilleurs soldats sont des miliciens (au début du jeu, en tout cas), non seulement ils peuvent avoir des hommes puissants et une bonne économie, mais en plus, une partie de leurs armées se font entretenir gatuitement. 👿

  • Participant
    Posts5
    Member since: 16 février 2015

    Moi c’est une campagne avec les Espagnoles

    Tout d’abord je me fixa comme objectif de capturé tout la péninsule ibérique en commençant par écraser la rébèllion portugaise avec une facilité plus que surprenante puis me débarasser des Maures au sud et prendre pied en Afrique du nord , pendant une dizaines de tours je reste sur la défensive avec mon allié français et là PATATRAM Trahison de la part de la france et siège de Pamplune ,je brise le siège et extermina cette vermine, suite à mon excommunication de l’Eglise que j’ai trés mal pris j’organisa un débarquement de 12 armées full pour faire une attaque simultané sur l’Italie et les autre en renforts ,la seule ville qui me donna du fils à retordre est Bologne .
    Vu que je suis quelqu’un de très méchant 👿 👿 j’écrasa le SERG en 6 tours et éradiqua l’angleterre et l’écosse .
    A ce moment je possède déjà la moitié de l’europe de l’ouest , Avec classe je m’autoproclama Empereur d’Espagne et de l’Europe et D’Afrique de l’ouest B) et je me lança a l’assaut de l’Est très mal défendu . Il me resta qu’une chose , la conquête du Nouveau monde
    Pour être sûr de ne pas être surpris j’envoya 5 armée aux Amériques ou je me suis fait ratatiner la face par les Aztéques qui sont bien cheat mais a force de mes assaut a répétition leur Empire s’éfondre et je suis

    LE MAITRE INCONTESTAIT DU MONDE CONNUE B)

  • Participant
    Posts112
    Member since: 25 février 2015

    Moi avec l’Espagne aussi,
    Je prend les régions rebelles, après je stabilise mon économie, je regarde avec des espions les villes Maures, et prépare mon armée. A Alep et Marrakech, un debarquement surprise et en 3 tours, plu de Maures, apres ça, les Portugais. Il avait Dublin. Je lés écrasa. Mon grand allié français n’étaient pas tres puissant, donc je l’aida à vaincre les anglais, et une amitié forte nous lia. je prit la decision d’envahir la Sicile, Tunis, Tripoli, Ajaccio (pas Naples, car le pape avait demandé une croisade, donc la ville étaient au Saint Empire). Je pris toutes ses villes et j’attaqua aussi sur le chemins Milan sur le déclin. Et prépara, 3 armées, contre les egyptiens. Apres 10 tours de préparations; j’attaqua, et gagna rapidement, 10 tours.

    Je continuerais un peu plus tard!!! 🙂 🙂 🙂

  • Participant
    Posts177
    Member since: 1 juin 2013

    Depuis quelques temps certains messages m’intriguent au sujet du nouveau monde…
    Comment on y accède ? Oui en 3 ans je ne sais toujours pas; je pensais que l’on devait attendre 1492… :whistle:

  • Participant
    Posts48
    Member since: 11 octobre 2012

    il faut que tu débloques les navires pour la haute mer (caraques pour les factions catholiques) en améliorant à fond un de tes ports. Et ensuite que tu l’envoie droit vers l’Ouest.

  • Participant
    Posts112
    Member since: 25 février 2015

    Suite

    Je pris Jérusalem et du m’être la religion catholique en place dans ces régions (très dure). Après, avec Milan et gêne (des possessions), j organisa l’assaut de Venise (très grand empire). Mais 2 tours après le début de la guerre, le Saint Empire et les mongoles me déclarèrent la guerre.
    Je pris la décision de défendre le moyenne orient, et de vraiment tout miser sur les vénusiens et le Saint Empire.
    Aillant évolué et étant devenu puissant, la France et moi vaincu les Allemands (on appeler à le Saint Empire allemands). Et, Venise tomba, après un siège avec une tuerie.
    L’église venait de l’excommunier, donc je pris Rome, et une croisade fut lancé contre moi à Rome.
    Les hongrois et polonais me déclarèrent la guerre sans vraiment attaquer.
    Pendant se temps, les mongoles faiblissaient, ayant pris toute la Turquie actuel dont Constantinople. L’Empire Byzantin décliné, et n’avait plu que la Grèce et Niçoise. Je les pris, et pris Constantinople.
    Les mongoles sombrèrent.

    Les russes venaient de disparaîtront, au profit des Timurides.

    À suivre….

  • Participant
    Posts578
    Member since: 28 octobre 2014

    Une de mes meilleurs campagnes fut avec le Portugal. Prendre toute la péninsule ibérique fut un jeu d’enfant. Puis, avec une armée de miliciens, je pars à la conquête de l’Afrique, ce qui est aussi très rapide.
    Puis, je commence à m’attaquer à la France. Leur cavalerie a du mal à être vaincue, une fois, leur général a fait fuir toute ma cavalerie (plus de 100 cavaliers :angry: ).
    Ensuite, mon diplomate parvient à Rome où il conclut une alliance avec le Pape.
    Entretemps, la France a toujours Paris et ses régions du Nord, moi, j’ai le Sud, à l’exception de Dijon, qui est aux Milanais. Finalement je prend le Nord, Paris se révolte et redevient Française.
    Puis, je m’achète Empire et j’interomps ma campagne.

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    Vénusiens…
    T_T

  • Participant
    Posts50
    Member since: 12 avril 2014

    Y a que moi qui galère en difficile et en très difficile, surtout au niveau économique?

  • Participant
    Posts112
    Member since: 25 février 2015

    Pour gagner, prend les villes rebelles et après pose toi pendant 10 tours et construits des mines et amélioré tous.

  • Participant
    Posts50
    Member since: 12 avril 2014

    J’arrive pas à rester 10 tours en paix, et puis mes revenus n’augmentent presque pas. C’est problématique. Et je ne sais pas comment construire de mines

  • Participant
    Posts177
    Member since: 1 juin 2013

    Tu ne peux construire des mines que dans les régions où des minerais comme l’or le fer et le cuivre sont présents.

  • Participant
    Posts112
    Member since: 25 février 2015

    Par exemple, en Égypte tu peux, et même dans la région de L’Indre par exemple

  • Participant
    Posts1
    Member since: 7 janvier 2016

    Une de mes campagnes préféré n’est pas encore terminée, c’est avec les Maures, d’abord il faut savoir qu j’adore les factions Islamiques car elles sont super stylés ^^
    Mon but principal de cette campagne est d’exterminer la chrétienté ( Oui je sais c’est très dur )

    Je commence et dès le début je mobilise mon armée et lance le Djihad vers Lisbonne, capitale du Portugal, en 4 tours avec une armée créé facilement et peu chère, je prends la ville et massacre la population avant d’envoyer mes imams s’occuper de les convertir.
    Ensuite, je prends des unités dans cette même armée et les envoies au Nord pour prendre Léon.
    A ce stade, je possède l’Ouest de l’Espagne et je suis en guerre avec le Portugal et l’Espagne. Ne subissant aucun assaut de leur part, je déclare un nouveau Djihad contre Tolède pour avoir de l’argent et une armée vite créée. Je prends Tolède deux tours après.
    Ensuite je pars avec mes armées vers l’Est et prends Pampelune et Saragosse et détruit le Portugal, ensuite je descends et termine ma conquête de l’Est en prenant un château ( Dont j’ai oublié le nom ).
    Pour achever l’Espagne, je monte en France avec une armée réutilisée et je prends Bordeaux, j’ai détruit l’Espagne.
    2 factions Catholique en moins. Toujours aucune croisade contre moi et les Etats-Pontificaux me laissent tranquilles. J’ai la première Armée du monde connu.
    Les Français m’attaquent, je riposte et les poursuivis jusqu’à Angers et prends la ville avec mon meilleur général Faraj le Saint Guerrier qui était full commandement, loyauté, piété et début de crainte.
    Malheureusement, Milan la suprême faction occidentale m’attaque et reprends Angers en tuant Faraj le Saint Guerrier, pour me venger, je prends Toulouse aux Français.
    Malheureusement, une crise économique grave me touche et je me retrouve presque dans le négatifs, ne pouvant créer d’autres armée, je suis paniqué !
    Tout semble à croire que le Grand Califat Occidental va périr ( Le nom que je me suis donné ).
    Profitant d’une armée restée en retrait, je prends Tunis et Tolède avec un Djihad. Je perds mon titre de première armée suite à une attaque de Milan, ce dernier prenant la relève.

    Profitant d’un maigre sursaut de mon économie, je déclenche le Djihad contre Marseille et prends la ville et la pille, je gagne 20 000 florins.
    Je gère mal mon argent et dans l’espoir de faire revivre la gloire immortelle des armées du Califat, je retourne en crise et Milan prends Bordeaux, les Etats Pontificaux m’attaquent eux aussi mais je les repousses facilement.

    L’avenir est incertain pour le Grand Califat Occidental, car les frontières sont abattues et d’immenses armées se dirigent vers des citées peu protégées de l’Espagne Islamique et des côtes Africaine.

    Donc je n’ai pas fini cette campagne et vous ferais parvenir la suite si je survis…Ou si mon Empire s’effondre…

38 sujets de 1 à 38 (sur un total de 38)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.