Post has published by caius julius cesar

Ce sujet a 8 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Seïki Genda, il y a 5 mois et 3 semaines.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Participant
    Posts13
    Member since: 29 septembre 2017

    Bonjour,

    Ceci est mon premier message car dans le cadre de mon TD de géopolitique du monde contemporain – cette séance portait sur la raison d’État selon Richelieu – j’ai du étudier un extrait de Diplomatie d’Henry Kissinger (diplomate et politologue américain du 20è siècle et encore en vie), cet extrait m’a surpris car il comporte une partie à charge contre les Habsbourg d’Autriche. Je vous le mets :
    « Pendant des siècles, toutefois, les ennemis des Habsbourg tirèrent profit de la rigidité d’une dynastie qui ne sut jamais s’adapter aux nécessités tactiques ni comprendre les orientations qui se dessinaient. Les souverains Habsbourg étaient gens de principes. Ils ne transigeaient jamais avec leurs convictions, sauf dans la défaite. »

    Pourtant il ne me semble pas que les Habsbourg soit aussi intransigeants et inaptes à l’évolution de la politique, je ne suis pas un expert de la maison d’Autriche, mais, quand on regarde les documentaires d’Arte sur Maximilien d’Autriche, ou sur Marie-Thérèse d’Autriche, ainsi que le magazine L’Histoire qui avait dernièrement consacré un dossier sur Marie-Thérèse ; on voit plutôt des monarques conscient des enjeux. Je me demande donc si la vision de Kissinger a un fond de vérité ou si elle est biaisée ? Maximilien et Marie-Thérèse ne sont-ils que des exceptions ?

  • Participant
    Posts323
    Member since: 4 novembre 2016

    Avé César !

    Bienvenu sur le forum de la guerre !

    Je suis loin d’être un expert des Habsbourg mais peut être que Kissinger parle des Habsbourg en général, et d’Espagne en particulier. Alors là oui la charge est beaucoup plus méritée. Les Habsbourg d’Autriche étant, eux, beaucoup plus pragmatiques même s’ils devinrent des champions de la réaction à partir de la Révolution française.

  • Modérateur
    Posts8251
    Member since: 14 mai 2013

    J’ai lu aussi un article du magazine l’Histoire sur la politique hasbourgeoise par rapport à la Hongrie, et il semblait que le régime s’était fait forcer la main, pas par une guerre civile, mais par sa possibilité.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts13
    Member since: 29 septembre 2017

    Justement la partie dont je parle semble bien concernée les Habsbourg d’Autriche car on parle de la guerre de 30 ans et de la politique française.

    Il semblerait donc logique que ce soit la maison d’Autriche qui soit concernée.

  • Participant
    Posts81
    Member since: 8 décembre 2016

    Pas nécessairement, la guerre de trente ans ne s’est pas cantonnée au St Empire. Les Habsbourg d’Espagne sont intervenus en Savoie/Suisse (affaire de la Valteline, qui vit également une intervention Française) et également aux Pays-Bas Espagnols (alors en guerre civile et où les princes protestants allaient chercher du soutient auprès des séparatistes)… Et c’est autours de cette question de l’intervention Espagnole que s’est en partie jouée la décision de Richelieu d’intervenir dans le conflit. Après je ne sais pas ce dont tu veux parler en écrivant “politique Française”, mais si la maison d’Autriche est bien concernée pas la guerre de trente ans, celle d’Espagne également, tant du point de vue militaire, que diplomatique et politique…

    Celui qui ignore son histoire est condamné à la revivre

  • Participant
    Posts13
    Member since: 29 septembre 2017

    Pourrais-tu expliquer un peu plus en détail cette affaire de Valteline ? Est-ce une dispute territoriale ?

    Par politique française je veux dire la politique étrangère de Richelieu, qui a consistée à soutenir les princes protestants face à l’Autriche catholique.

    J’avoue ne pas connaître exactement les raisons de la guerre de 30 ans, mais si je comprend bien, la France entre en guerre en réaction ou pour devancer l’entrée en guerre de l’Espagne ? Et quel est l’intérêt de l’Espagne, est-ce juste des motivations religieuses ? ou politiques ?

  • Participant
    Posts81
    Member since: 8 décembre 2016

    Pour la Valteline, ça fait un bail donc il se peut que je dise des bêtises, mais de mémoire : la vallée de la Valteline est une passe stratégique dépendant du marquisat de Mantoue/Montferra des de Gonzague, catholiques et assez proches de la France. A la mort de Vincent II de Gonzague en 1627, deux candidats s’affrontent : un Gonzague-Nevers, Français, et un fidèle à l’Empereur, suzerain de Mantoue. Nevers est plus rapide et s’installe à Mantoue. En réponse l’Empereur met le marquisat sous séquestre et l’Espagne envoi ses troupes (l’armée du Milanais) mettre le siège devant Mantoue. La France pousse alors Venise à intervenir et envoi des troupes à son tour (celles-ci étant libérées après la chute de La Rochelle), afin de garder le contrôle de la voie reliant la Savoie et Gênes par les Alpes. Toute cette affaire va se terminer par le traité de Cherasco en 1631, après l’arrivée de troupes Impériales, quelques embrouilles avec la position un peu trouble de la Savoie et une intervention Pontificale…
    Quand aux intentions des Habsbourg d’Espagne, c’était tout simplement de soutenir leurs cousins et coreligionnaires que sont les Habsbourg d’Autriche. Et les Français (enfin disons plutôt Richelieu) ont répondu pour éviter que les Habsbourg ne renforcent encore plus leurs positions (ie Espagne, Pays-Bas Espagnols, Milan, Naples, St Empire).

    Celui qui ignore son histoire est condamné à la revivre

  • Participant
    Posts13
    Member since: 29 septembre 2017

    Merci pour ta réponse @seiki8 mais l’Espagne de l’époque ne commençait-elle pas déjà a déclinée en terme de puissance ?

  • Participant
    Posts81
    Member since: 8 décembre 2016

    Peut-être, mais en tout cas pas suffisamment pour ne pas inquiéter Richelieu. L’Espagne a bien perdu les Pays-Bas, mais c’est suite à la guerre de 30 ans. Mais on peu considérer qu’effectivement l’Espagne était sur la pente descendante depuis la perte de sa flotte, l’Invincible Armada, en 1588.

    Celui qui ignore son histoire est condamné à la revivre

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.