Post has published by ThePierard7

Ce sujet a 46 réponses, 11 participants et a été mis à jour par  Nathan, il y a 9 mois et 2 semaines.

47 sujets de 1 à 47 (sur un total de 47)
  • Participant
    Posts27
    Member since: 12 avril 2014

    Beaucoup de personne ne posent la question “Quels est l’erreur que Grouchy à fait à Wavre pour arriver trop tard ou ne JAMAIS arriver”
    N’étant pas un très grand spécialiste de cette bataille je vous laisse répondre pour en informer toutes les personnes ne connaissant pas la réponse comme moi .

    Merci de votre particiption ! =)

  • Participant
    Posts50
    Member since: 12 avril 2014

    Il s’est trop accroché aux ordres de Napoléon et a tenté malgré tout d’accrocher les Prussiens, alors qu’il entendait des canons, et que selon la procédure normale, il faut se diriger vers l’endroit d’où proviennent ces coups.
    Finalement, la faute de Grouchy n’est pas tant dûe à sa personne; mais plutôt à Napoléon qui a tardé à faire poursuivre les Prussiens.

  • Participant
    Posts931
    Member since: 20 décembre 2014

    Oui, mais il fallait faire reposer l’armée apres ligny,c’etait necessaire, d’où le retard.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Oui, mais il fallait faire reposer l’armée apres ligny,c’etait necessaire, d’où le retard.

    Napoléon possède plus de 10 000h figurant dans le VIème corps de Lobau qu’il n’a pratiquement pas utiliser. Il aurait sans doute dû envoyer directement ces troupes à la poursuite des prussiens.

  • Participant
    Posts121
    Member since: 3 janvier 2014

    Sans oublier le Ier corps de d’Erlon qui n’a ni participer à la bataille de Ligny,ni à celle des Quatre-Bras.Il n’a fait que l’allée retour entre ces deux positions sans prendre part au combats.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    ”Quels est l’erreur que Grouchy à fait à Wavre pour arriver trop tard ou ne JAMAIS arriver”

    Je dirais juste une volonté de suivre les ordres à la lettre. Certainement un manque d’initiative personnelle que Davout, Suchet et autres Masséna n’aurait pas hésité à prendre.

    Sans oublier le Ier corps de d’Erlon qui n’a ni participer à la bataille de Ligny,ni à celle des Quatre-Bras.Il n’a fait que l’allée retour entre ces deux positions sans prendre part au combats.

    Là, il s’agit surtout d’une erreur de Bonaparte.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Là, il s’agit surtout d’une erreur de Bonaparte.

    Non, l’erreur vient de Ney. Napoléon avait besoin de d’Erlon pour vaincre les prusiens. Ney en demandant à d’Erlon de revenir fait là une erreur.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Non, c’est une erreur de Bonaparte parce que Ney n’était pas informé de la décision de garder le 1er corps ce qui a provoqué les errements du corps de d’Erlon. Bonaparte aurait pu écraser l’armée prussienne et renvoyer les anglo-alliés chez eux en remportant la campagne le 16 juin au lieu de la perdre le 18.

    Sans les Prussiens, Wellington rembarquai et rentrai en Angleterre.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Non, c’est une erreur de Bonaparte parce que Ney n’était pas informé de la décision de garder le 1er corps ce qui a provoqué les errements du corps de d’Erlon. Bonaparte aurait pu écraser l’armée prussienne et renvoyer les anglo-alliés chez eux en remportant la campagne le 16 juin au lieu de la perdre le 18.

    Sans les Prussiens, Wellington rembarquai et rentrai en Angleterre.

    Premièrement Ney a été informé du changement de direction de d’Erlon par Napoléon via le Général Labèdoyere au alentour de 15h15.
    Deuxièmement, oui Napoléon aurait pu écraser les Prussiens si Ney ou du moins d’Erlon avait été là.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Premièrement Ney a été informé du changement de direction de d’Erlon par Napoléon via le Général Labèdoyere au alentour de 15h15.

    Sources ?
    Ney n’a jamais été informé car autant Bonaparte que Ney attendait son arrivé pour achevé l’armée ennemie.

    Deuxièmement, oui Napoléon aurait pu écraser les Prussiens si Ney ou du moins d’Erlon avait été là.

    Je vois pas bien où j’ai écrit le contraire. Les deux batailles sont des victoires… mais bien trop inutile à cause de l’indécision de Bonaparte.

    Par contre si l’une des deux avait été une victoire écrasante, peut-être que la bataille du 18 aurait donné un résultat différent.
    Cela dit, Waterloo est une victoire anglo-alliée à l’arraché; très loin d’être éclatante.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Sources ?

    J. Logie, Waterloo la campagne de 1815, Bruxelles, Racine, 2014
    p56 ligne 8-15
    “Au même moment, le maréchal[Ney] apprenait que le corps de d’Erlon, qui constituait sa réserve, avait été appelé par Napoléon sur le champ de bataille de Ligny.(…) Ney faisant fi des instructions impériales, envoya à d’Erlon l’ordre impératif de ramener au plus vite ses troupes à l’aile gauche.”

    Par contre si l’une des deux avait été une victoire écrasante, peut-être que la bataille du 18 aurait donné un résultat différent.
    Cela dit, Waterloo est une victoire anglo-alliée à l’arraché; très loin d’être éclatante.

    Je n’ai jamais dit le contraire.

  • Participant
    Posts72
    Member since: 7 mars 2015

    Napoléon a déclenché la poursuite, alors que les Prussiens avaient 16h d’avance. Le 18, quand bien même Grouchy aurait marché au son du canon, ce qui eut été contraire à tous les ordres qu’il reçu courant de la journée sauf celui de 1h, il ne serait arrivé qu’après le dénouement final à Waterloo, les routes étant dans un état déplorable et la seule route pavée de la région étant l’axe Wavres-BXL, il serait d’ailleurs ensuite tombé sur les Prussiens qui occupaient l’espace entre Mont-Saint-Jean et Wavres ! N’oublions d’ailleurs pas que le 19, Grouchy réussit à s’emparer de la ville de Wavres après d’apres combats. Ensuite, il ramena 32000 hommes invaincus et forts peu entamés en France, en menant une retraite admirable !Grouchy n’a donc pas fait d’erreurs !
    SOucre: Grouchy de Michel Legros éditions de la Bisquinière

  • Participant
    Posts72
    Member since: 7 mars 2015

    16 heures, c’est un peu bcp ^^

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    “Au même moment, le maréchal[Ney] apprenait que le corps de d’Erlon, qui constituait sa réserve, avait été appelé par Napoléon sur le champ de bataille de Ligny.(…) Ney faisant fi des instructions impériales, envoya à d’Erlon l’ordre impératif de ramener au plus vite ses troupes à l’aile gauche.”

    Après vérification; Ney n’a pas vraiment fait d’erreurs en rappelant le corps de d’Erlon qui est, dans les faits, sous les ordres direct de Ney; donc d’Erlon obéit à son commandant direct. Et là, on touche à une autre mauvaise habitude de Bonaparte: passer par dessus ses subordonnées directs (Ney), pour donner des ordres au unités (le corps de d’Erlon). L’erreur vient de Bonaparte, pas de Ney.

    Ceux qui connaissent un peu le domaine militaire, savent de quoi je parle. Cela dit, si Ney avait écrasé les Anglais, la campagne aurait été remporté le 16 juin.

    N’oubliez pas les gars; le 16 juin 2015 (dans trois jours) les 200 ans de Ligny et des Quatre-Bras !

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Même si d’Erlon était venu prêter main fort à Ney il n’aurait pas pu écraser les alliés car Wellington recevait a ce moment également des renforts.
    La campagne aurait pu être gagner le 16 si Ney avait attaqué beaucoup plus tôt les alliés. Il aurait facilement balayer la division Perponcher et se serai rabattu sur l’aile droite prussienne, les prenons en déroute. Blücher aurait alors été vraiment mis hors de combat et sans les Prussiens, Napoléon gagnait Waterloo. C’est le plan initial de l’Empereur. Mais voyons que Ney n’arrivait pas. Il lui envoya l’ordre de lui envoyer le corps de d’Erlon. Seulement en allant transmettre cet ordre à Ney, le messager tomba sur d’Erlon et lui transmit donc en premier les ordres de Napoléon. Cet ordre arrivera ensuite à Ney qui appris donc que d’Erlon ne devrait plus arriver.
    Sinon je suis d’accord que Napoléon s’adresse souvent aux subalterne de ses subalternes. Mais ici c’est pas le cas.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Sans les Prussiens, il n’y aurait même pas eu de bataille du tout. Wellington réembarquait direct.
    Mais dans les deux cas, la faute est à attribuer à Bonaparte.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Je le répète la faute vient de Ney qui aurait du attaquer beaucoup plus tôt aux Quatre-Bras et se porter sur l’aile droite prussienne les prenant en tenaille. Et comme tu l’as dit toi même les Anglais rembarquerait alors directement. Waterloo devient Ligny et Napoléon gagne la campagne.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Je le répète la faute vient de Ney qui aurait du attaquer beaucoup plus tôt aux Quatre-Bras et se porter sur l’aile droite prussienne les prenant en tenaille.

    ça c’est toujours facile à dire 200 ans plus tard.
    Mais ce qui est sûr, c’est que la faute revient à Bonaparte pour passer par-dessus l’épaule de ses subordonnés qui en résulte l’inaction du corps de d’Erlon.

  • Participant
    Posts1364
    Member since: 17 avril 2015

    Oui c’est vrai que c’est facile de faire des reproches après deux siècles mais pendant que Ney attend, Wellington renforce sa position et des renforts arrivent; on peut donc affirmer que si Ney avait lancé son attaque plus tôt il aurait vaincu Wellington.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Oui c’est vrai que c’est facile de faire des reproches après deux siècles mais pendant que Ney attend, Wellington renforce sa position et des renforts arrivent; on peut donc affirmer que si Ney avait lancé son attaque plus tôt il aurait vaincu Wellington.

    De toute façon, Ney a battu Wellington; mais si Bonaparte n’avait pas fait sa connerie en appelant le corps de d’Erlon, peut-être que les Anglais auraient été écrasés aux Quatre-Bras.

  • Participant
    Posts1364
    Member since: 17 avril 2015

    Quand j’ai écrit vaincu je voulais dire vaincu définitivement,écrasé,rpoussé jusqu’à la Manche.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Si Ney avait attaqué plus tôt il aurait surtout pu arriver à Ligny et écraser les prussiens. Si Ney n’avait pas rappelé le corps de d’Erlon les prussiens était hors course. Et il n’y a plus de Waterloo. Par contre si d’Erlon était arrivé aux Quatre-Bras se ne serait pas été une victoire décisive car de nombreuse troupes alliés n’arrivèrent que tard dans la soirée du 16.
    Et si c’est facile de critiquer Ney 200 ans plus tard on peut aussi dire que c’est facile de critiquer Napoléon 200 ans après

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Si Ney avait attaqué plus tôt il aurait surtout pu arriver à Ligny et écraser les prussiens. Si Ney n’avait pas rappelé le corps de d’Erlon les prussiens était hors course.

    Si Ney avait pu garder son corps avec lui, il aurait peut-être écrasé les Anglais. Donc, peut-être, la campagne s’arrêtait le 16 avec une victoire française.

    Et si c’est facile de critiquer Ney 200 ans plus tard on peut aussi dire que c’est facile de critiquer Napoléon 200 ans après

    Sauf que Ney, n’est pas celui qui a accumulé les conneries. Rien que le voir revenir de sa prison dorée d’Elbe condamne à mort environ 30 000 français et autant de jeunes hommes européens.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Admettons que avec d’Erlon, Ney écrase les alliés. Avec d’Erlon Napoléon écrasait les prussiens. Et c’est Napoléon le général en chef. Si il veut que d’Erlon se ramène et bien c’est lui qui décide. C’est pas à Ney de donner un ordre contraire à celui de l’Empereur.

    Quel que soit la différence d’erreur entre Napoléon et Ney, c’est deux critique. Or si tu dit que c’est facile de critiquer Ney, je te réponds que c’est facile de critiquer Napoléon.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Admettons que avec d’Erlon, Ney écrase les alliés. Avec d’Erlon Napoléon écrasait les prussiens. Et c’est Napoléon le général en chef. Si il veut que d’Erlon se ramène et bien c’est lui qui décide. C’est pas à Ney de donner un ordre contraire à celui de l’Empereur.

    Et c’est justement une erreur de Bonaparte de passer au-dessus des épaules de Ney et donner des ordres directement à d’Erlon. Les deux attendaient l’arrivée de d’Erlon; finalement, il n’est jamais arrivé.

    Et cela est donc de la faute de Bonaparte.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Mais Ney a su que d’Erlon avait été appelé par Napoléon. Lui ordonner de revenir était contraire aux ordre de l’Empereur.
    de passer au-dessus des épaules de Ney et donner des ordres directement à d’Erlon.

    L’ordre de base était adressé à Ney.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Mais Ney a su que d’Erlon avait été appelé par Napoléon. Lui ordonner de revenir était contraire aux ordre de l’Empereur.

    Si le corps était resté sous les ordres de Ney, peut-être les Brits auraient été écrasé le 16.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Non les alliés n’aurait pas été écraser le 16 car de nombreuse divisions alliés n’était pas présent aux Quatre-Bras.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Non les alliés n’aurait pas été écraser le 16 car de nombreuse divisions alliés n’était pas présent aux Quatre-Bras.

    Si la moitié de l’armée alliée écrasée, pas de Waterloo et rembarquement de Wellington.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Oui mais le reste de l’armée anglaise arrive arrivera en renfort au même moment que l’arrivée de d’Erlon. Les prussiens eux ne peuvent pas avoir de renfort et si d’Erlon arrive à Ligny, les prussiens sont définitivement vaincu.

  • Participant
    Posts931
    Member since: 20 décembre 2014

    Corps d’Erlon et Ney, environ 40 000h, les anglais en fin de journée 35 000h, une victoire, oui, ecrasé non, cela n’aurait pas empecher Wellington de faire Waterloo en rappelant 10 a 20 000h basé à Anvers plus le soutient des prussiens apres.

    Ney n’a pas executer l’ordre de prendre les Quatres_Bras alors qu’il le pouvait le matin en forçant la marche, ou en la maintenant, ensuite il rappele le corps d’Erlon trop tard dans la journée ce qui fait qu’il ne sert a personne, ensuite, Napoleon en tant que commandant en chef doit avoir le dernier mot, sinon c’est la pagaille qui s’installe et les plans partent en tout sens et l’on perd les campagnes.

    En dernier lieu, c’est le superieur qui decide, sinon on cour a la catastrophe si chacun decide, 1815 en est un bon exemple de n’en faire qu’a sa tete, on voit ou cela nous a mené.

    Plus de discipline nous aurait evité Waterloo.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Corps d’Erlon et Ney, environ 40 000h, les anglais en fin de journée 35 000h, une victoire, oui, ecrasé non, cela n’aurait pas empecher Wellington de faire Waterloo en rappelant 10 a 20 000h basé à Anvers plus le soutient des prussiens apres.

    Le caractère est assez connu de Wellington. Une défaite aux Quatre-Bras des alliés aurait suffit au rembarquement des Brits. Le fait est que d’Erlon (je dis ça de tête) devait couper la retraite et détruire les Britanniques.

    Donc ça aurait donné une victoire française dès le 16.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    d’Erlon n’allait pas couper la retraite des alliés puisque il se trouvait derrière le dispositif français. Donc Wellington se serait replier en bon ordre vers Waterloo.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    d’Erlon n’allait pas couper la retraite des alliés puisque il se trouvait derrière le dispositif français. Donc Wellington se serait replier en bon ordre vers Waterloo.

    D’Erlon devait tourner les armées ennemies, donc frapper le flanc ou l’arrière.

  • Participant
    Posts931
    Member since: 20 décembre 2014

    Dans le plan de Napoleon, s’il avait pu etre executé correctement, le role de d’Erlon etait avec Ney de prendre et battre les anglais aux quatres-Bras puis de ce rabattre dans le dos des prussiens pour les battrent l’un apres l’autre.

    Du fait que Ney redemande le corps d’Erlon, il porte une lourde responsabilité car il a fait manquer la victoire ecrasante sur les prussiens, et Waterloo aurait eu une autre issue.

    Et rien, dans les ordres concernant d’Erlon n’allait au delà de cet ordre, il n’avait pas a frapper le flanc ou l’arriere.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Dans le plan de Napoleon, s’il avait pu etre executé correctement, le role de d’Erlon etait avec Ney de prendre et battre les anglais aux quatres-Bras puis de ce rabattre dans le dos des prussiens pour les battrent l’un apres l’autre.

    Ney ne pouvait exécuter cet ordre parce que au prise avec les alliés. Ney n’apprend l’ordre de Soult vers 15.30 h, donc trop tard. Si Bonaparte avait laissé les 20.000 hommes de d’Erlon à Ney, peut-être aurait-il pu battre les Brits et ensuite tourner les Prussiens.

    La défaite de la campagne est dut aux erreurs de Bonaparte.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Dans le plan de Napoleon, s’il avait pu etre executé correctement, le role de d’Erlon etait avec Ney de prendre et battre les anglais aux quatres-Bras puis de ce rabattre dans le dos des prussiens pour les battrent l’un apres l’autre.

    Ney ne pouvait exécuter cet ordre parce que au prise avec les alliés. Ney n’apprend l’ordre de Soult vers 15.30 h, donc trop tard. Si Bonaparte avait laissé les 20.000 hommes de d’Erlon à Ney, peut-être aurait-il pu battre les Brits et ensuite tourner les Prussiens.

    La défaite de la campagne est dut aux erreurs de Bonaparte.[/quote]
    Si Ney avait attaqué beaucoup plus tôt il n’aurait eu aucun mal a balayer les 8000 anglo-hollandais et arriver à Ligny.
    Ce qui manque à Ney là c’est de l’initiative. Son erreur est justement d’attendre les ordres.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Si Ney avait attaqué beaucoup plus tôt il n’aurait eu aucun mal a balayer les 8000 anglo-hollandais et arriver à Ligny.
    Ce qui manque à Ney là c’est de l’initiative. Son erreur est justement d’attendre les ordres.

    Bonaparte tarde lui aussi pour attaquer à Ligny.
    Je vous rejoins sur l’initiative. La perte de cette campagne est largement dut au manque d’initiative, que ce soit Bonaparte, Ney (en tout cas le 16), Jérôme.

    Mais pas mal aussi à des erreur d’appréciation, là je pense à Vandamme et à Soult.

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    Et l’initiative, on le lui reproche à Waterloo.

  • Participant
    Posts462
    Member since: 10 avril 2015

    Et l’initiative, on le lui reproche à Waterloo.

    Mais pas aux Quatre-Bras

  • Participant
    Posts931
    Member since: 20 décembre 2014

    Dans le plan de Napoleon, s’il avait pu etre executé correctement, le role de d’Erlon etait avec Ney de prendre et battre les anglais aux quatres-Bras puis de ce rabattre dans le dos des prussiens pour les battrent l’un apres l’autre.

    Ney ne pouvait exécuter cet ordre parce que au prise avec les alliés. Ney n’apprend l’ordre de Soult vers 15.30 h, donc trop tard. Si Bonaparte avait laissé les 20.000 hommes de d’Erlon à Ney, peut-être aurait-il pu battre les Brits et ensuite tourner les Prussiens.

    La défaite de la campagne est dut aux erreurs de Bonaparte.[/quote]

    Ney n’a pas fait son travail en tardant trop pour prendre les quatres bras quand les anglais present pouvait etre largement battu, 1ere faute, la seconde est d’avoir rappelé le corps d’Erlon, contre les ordres de son superieur hierarchique sachant qu’il arriverait trop tard, et battre les 35 000 britaniques avec a supposé les 40 000h en comprenant d’Erlon n’aurait pas ete decisif dans la campagne, ils serait revenu plus tard, avec les prussiens tandis qu’il aurait ete decisif à Ligny, on n’aurait pas eu Waterloo, les anglais n’avaient plus qu’a rembarquer.

    La priorité dans ces circonstances revenait à Napoleon une fois l’echec de Ney decidé pour la prise des quatres bras, car entre battre 35 000h en fin de journée et 80 000 prussiens à Ligny, la decision ne faisait pas de doute, on éliminait Blucher, ce qui n’etait pas le cas des anglais avec en plus le retour des prussiens apres.

    La campagne a subit du retard, par indiscipline et malchance aussi, un messager mis hors course ce qui fait qu’au lieu d’avoir 60 000 au soir de la journée a avoir passer Charleroi, seul, 20 000h y etaient passé, ensuite ce fut Reille qui perdu du temps au lieu de suivre les ordres, ralentissant le corps d’Erlon, ce qui fait que Ney ne pouvait avoir rapidement ce renfort, quand aux prussiens arrivant par corps succéssifs de 30 000h, il est normal d’hesiter a passer trop vite a l’attaque, ce n’est pas toujours bon d’agir ainsi.

  • Participant
    Posts189
    Member since: 8 avril 2014

    Ney n’a pas fait son travail en tardant trop pour prendre les quatres bras quand les anglais present pouvait etre largement battu, 1ere faute, la seconde est d’avoir rappelé le corps d’Erlon, contre les ordres de son superieur hierarchique sachant qu’il arriverait trop tard, et battre les 35 000 britaniques avec a supposé les 40 000h en comprenant d’Erlon n’aurait pas ete decisif dans la campagne, ils serait revenu plus tard, avec les prussiens tandis qu’il aurait ete decisif à Ligny, on n’aurait pas eu Waterloo, les anglais n’avaient plus qu’a rembarquer.

    Des conneries, il y en a eut dans tout les côtés; mais la faute principale de la défaite de la campagne est clairement du fait de Bonaparte en rappelant quand même que Bonaparte aussi tarde trop.

  • Participant
    Posts931
    Member since: 20 décembre 2014

    Il y a erreur, les prussiens sont partit a 2 heure a la nuit, sur plusieurs directions dans une telle discipline et ordre que la cavalerie de Pajol envoyer par Napoleon avant 3 heure de la nuit fut tromper meme en cours de matinée sur la direction veritable des prussiens, les croyant sur la route de Namur, leur base, s’eloignant des anglais, et en informa Napoleon tranquilisé.

    Pajol resta en colonne au lieu de s’eclairer suffisamment en tout lieu sur leurs directions veritable, il aurait alors donné de bonnes informations.

    Napoleon, espérait reposer l’armée et s’approvisionner, mais les anglais arrivant en force aux Quatres-Bras pendant la nuit, attendit inutilement les renseignements demandé imperativement à Ney qui ne bougea pas, pour fixer sa resolution definitive de la journée, soit, attaquer les anglais s’ils commettent la faute probable de rester, aussi, il ne pouvait disposer d’aucune partie notable de l’armée pour marcher a la poursuite des prussiens, sans savoir s’il n’en aurait pas besoin contre Wellington s’il avait attendu au Quatres Bras, et quoi qu’il n’eut pas cru possible de compter sur cette chance il ne pouvait s’oter le moyen d’en profiter si l’evenement regardé comme impossible, s’etait realisé.

    Cela explique l’inaction de la matinée du 17.

    Lassé d’attendre la reponse de Ney sur la situation, et qui de plus n’a rien entrepris pour gener la retraite anglaise ou les poursuivrent, Napoleon va a son encontre pour connaître la situation reelle pour monter son plan de la journée definitivement.

    Grouchy ira decouvrir la route prise par Blucher et le poursuivre tout en ce liant a l’armée, mais que l’on croyait ce retirer sur sa base, donc ce separer davantage des anglais d’apres l’information de Pajol qui ne fit pas assez de reconnaissance.

    Il n’y avait donc normalement aucune inquietude a avoir de ce coté là, si le travail avait été bien fait, comme on le supposait alors.

    Mais c’est bien Ney et Grouchy qui sont les plus coupables du desastre de la campagne malgré des erreurs commisent entretemps par d’autres et de la mauvaise volonté comme Vandamme et d’Erlon manquant a Ney, qui lui devait davantage coordonnée les manœuvres, furent volontairement en retard sur l’horaire de depart prevu.

    edit;
    ( Toujours tiré du meme livre:)

    Souvenir militaire
    Napoleon à Waterloo

    Precis rectifie de la campagne de 1815

    avec des document nouveaux et des pieces inedites

    Piece historique
    S13, page 247

    je cite:

    Grouchy, dans sa 2eme lettre a l’empereur vu dans l’histoire de la campagne de 1815 et du livre IX des mémoires de Ste Helene, que le marechal annonçait dans cette lettre qu’il marcherait sur Sart à Walhain et qu’il partirait de Gembloux à la pointe du jour.

    C’est cette assurance qui decida, à dit le general Gourgaud, Napoleon à perseverer dans la resolution de livrer bataille du 18, qu’il etait au moment de décommander, et pourtant le marechal Grouchy avait donnée à Vandamme l’ordre de depart pour six heure du matin et a Gerard pour huit heure.
    ( ce qui n’a pas été le cas )

    Ce fut là il faut le dire, la grande faute du marechal Grouchy, car cette supercherie etait de nature à tromper tous les calculs de Napoleon, et d’autant plus impardonnable qu’elle etait sans motif sérieux.

  • Participant
    Posts1
    Member since: 26 janvier 2018

    Je suis nouveau sur le forum, désolé si c’est mal vu de répondre sur une discussion d’il y a quelques années.

    Il y a un élément qui me semble peu évoqué concernant Grouchy (la suite de la discussion a dévié sur Ney): Grouchy ignorait que Wellington (et Napoléon) était au mont Saint-Jean. Ses communications semblent indiquer qu’il pensait qu’il se repliait sur Bruxelles et que Blücher allait essayer de l’y rejoindre.

    Je pense que Grouchy n’a rien fait pour empécher les Prussiens de rejoindre Waterloo parce qu’il n’avait aucune raison de penser qu’ils allaient le faire. Napoléon lui même a été étonné de voir Wellington s’arrêter là.

    De toute façon lorsque les Prussiens se sont mis en route, Grouchy était à Gembloux et ses troupes aussi. Tous ceux qui lui reprochent de n’avoir pas pris tout de suite la direction de Mousty le font parce qu’il savent ce que Blücher a fait. Ni Grouchy, ni Napoléon ne s’en sont doutés. Si Napoléon l’avait pressenti, il aurait ordonné à Grouchy de se placer entre eux et lui. Même dans son message de 10h, le 18, il ne le fait pas.

    Pourquoi attend-on de Grouchy qu’il devine ce que le “maître” n’a pas deviné?

    La décision de ne pas marcher au son du canon est criticable. A partir de là, on peut contester certaines décisions de Grouchy. Mais jusqu’à midi le 18 il fait en fonction de ce que lui interprète de sa situation. Et le 18 à midi, avec un, deux ou trois corps prussiens entre lui et Waterloo, Grouchy n’a plus aucune chance d’arriver à temps sur le champ de bataille (et probablement plusieurs de se faire étriller en tentant de passer la Dyle). Qui pense que Zieten ne surveillait pas les troupes de Grouchy? Qu’il n’aurait pas deviné où elles voulaient aller? Ou que les prussiens auraient détallé comme des lapins à la vue des uniformes français? Il a fallu deux heures à Grouchy pour passer la Dyle au soir du 18, et là les prussiens de menaient qu’un combat d’arrière garde!

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    @tcoulon :

    Je suis nouveau sur le forum, désolé si c’est mal vu de répondre sur une discussion d’il y a quelques années.

    Très bien vu au contraire, et même vivement encouragé.
    Bienvenue, tcoulon. Tu peux te présenter ici.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts931
    Member since: 20 décembre 2014

    Apres une bataille perdu, l’adversaire reculait toujours sur sa base, et dans ce cas, Napoleon l’aurait envoyé logiquement dans la bonne direction, et il ce trouvait placé entre l’armée et l’adversaire.
    Mais on a perdu longtemps leur trace, pourquoi ? parce que l’adversaire est partie a la nuit, et malgré le corps Pajol lancé presque immediatement a leur poursuite, et comme l’adversaire a pris plusieurs routes pour brouiller les pistes, on n’a retrouvé la principale que le lendemain en fin de matinée, et Grouchy lancé plus tard apres ce renseignement pris, s’est engagé dans “la mauvaise direction,” du encore a la multiplication des pistes, exprès, mais bonne logiquement pour lui puisqu’il allait sur la base ennemi, Namur.
    Seulement, les prussiens ont eu le temps de modifier leur direction et changé leur plan, sans que Grouchy s’en aperçoive, pour rejoindre les anglais, en laissant par sécurité un corps à Wavre pour l’arreter.

    Et le piege a fonctionné.

  • Participant
    Posts931
    Member since: 20 décembre 2014

    Il faut savoir que Napoleon a accepté la bataille de Waterloo qu’a la condition que les Prussiens n’interviennent pas, renseignement pris aupres de Grouchy qui pouvait le savoir, et sur  son message apportant sa reponse positive au soir du 17, a engagé le combat pour le 18.

     

    Le role de Grouchy, comme dicté dès le debut devait s’interposer entre les Prussiens et les Français, puis, au son du canon, intervenir sur le champ de bataille au plus vite, il a preferé la lettre du message a l’esprit, dans ces 2 cas il c’est montré en dessous de la situation.

     

    De plus, en cour de la journée du 17, il suppose les Prussiens allant sur Wavre, comment le lendemain aurait-il pu l’oublié ?

    Un mystere dont lui seul avait la reponse.

47 sujets de 1 à 47 (sur un total de 47)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.