Post has published by diber

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 8 mois et 2 semaines.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Participant
    Posts6
    Member since: 15 avril 2017

    De tous les tanks anglo-britanniques livrés à l’URSS pour servir sur le Front de l’Est, le Sherman américain est assurément celui qui y fut le plus efficace, même s’il ne souleva jamais l’enthousiasme de ses utilisateurs.

    Sur le terrain, l’engin n’apportait évidemment rien plus par rapport au T-34, et manquait même autant de punch que de protection. Ses seuls atouts résidaient dans sa grande fiabilité mécanique et dans une maniabilité supérieure aux tanks allemands.

    Né en août 1940, et entré en service en 1942, le Sherman était à l’évidence inutilement haut (3,40m), trop léger (30 tonnes) et trop faiblement armé (un canon de 76mm) pour affronter des Panther de 45 tonnes ou des Tiger de 70 tonnes, équipés de canons bien plus puissants que le sien.

    En Europe, l’US Army elle-même dut reconnaître qu’il fallait en moyenne cinq Sherman pour détruire un seul Panther, et qu’en 1944, un seul Tigre isolé était parvenu à détruire 25 Sherman avant d’être lui-même mis hors de combat (!)

    Plus de 2 000 d’entre eux furent néanmoins mis en service par l’URSS, et utilisés jusqu’à la fin de la guerre, avec des résultats qui, sans être particulièrement brillants, n’en furent pas moins honorables et contribuèrent à la victoire finale.

    Mais une question se pose, quel fut leur prix? Combien l’USSR paya t’il pour ses engins?

  • Participant
    Posts931
    Member since: 6 novembre 2015

    En réalité, le matériel était prêté à l’URSS. Tout devait être renvoyé aux EU après la guerre, comme le stipule les accords du Lend Lease.

    Ces M4 Shermans étaient envoyés sous forme d’aide de guerre. Ils ne valaient donc rien. Pourtant l’URSS remboursa le “Lend Lease matériel” par un contre-lend Lease: Des centaines de milliers de tonnes de minéraux (Chromite, or etc) ont été livrés aux US de la part de l’URSS pendant la SGM.

    Les 722 million de dollars de dette après la guerre, c’était surtout par rapport au plan économique de la guerre.

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    Je rebondirais juste sur l’efficacité des Sherman: tu as montré leurs nombreux défauts par rapport au contexte de leur engagement, començant fin 42 début 43, et face à des adversaires et alliés supérieurs. Dès lors leur efficacité est à mettre en doute.

    En revanche, les Valentine Anglais, quoique les Sherman n’aient rien à leur envier, sont intervenus dès 42 à Kharkov, puis surtout dans le Caucase: leur aide à des troupes russes pratiquement coupées de leur pays fut décisive!

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    puis surtout dans le Caucase: leur aide à des troupes russes pratiquement coupées de leur pays fut décisive!

    On a les memes livres d’histoire ?

    Les russes refusent le combat dans le Caucase et se replient de maniere efficace. Les allemands finissent a 30 bornes de Grozny, epuises et a bout de leur logistique. Les troupes n’ont plus de mun, de jus et surtout tournent au Panzerschokolade depuis plus de six mois! Comme en 41, les allemands ne sont pas battu par les russes mais par les limites de leur propre logistique inexistante.

    C’est pas une question de boite de conserve qu’importe le modele.

    Les allemands n’ont juste pas les moyens de prendre le Caucase des 42. Peut etre a l’ete 43 “SI” ils avaient securise Stalingrad.

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    Je me suis un peu emballé en écrivant

    leur aide à des troupes russes pratiquement coupées de leur pays fut décisive!

    Et j’aurais dû préciser que c’est surtout par rapport au fait que ces troupes du Caucase étaient dépourvus d’approvisionnement régulier depuis le reste de l’URSS qui a fait que l’aide alliée par l’Iran compensait bien.

    Petit Poucet écrit

    Comme en 41, les allemands ne sont pas battu par les russes mais par les limites de leur propre logistique inexistante.

    En plus des problèmes logistiques, la résistance russe, en partie appuyée sur des villes, en partie sur la montagne, est bien présente. Elle repose sur de l’équipement russe et allié, dans l’ensemble peu lourd. L’approvisionnement allié en nourriture, en médicaments est important. Puis, après Stalingrad, la poursuite des armées allemandes évitant l’encerclement est effectuée par les troupes du Caucase.

    Etant donné la difficulté du ravitaillement russe, la présence du ravitaillement allié prend d’autant plus d’importance dans ce secteur. Et dans le cas des chars, présents, l’importance comparative des chars alliés est elle aussi plus grande.
    Quand je parle de “décisive”, c’est à l’échelle locale. Pas de l’action dans le Caucase par rapport au front de l’Est.

    PS: Welcome back

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.