Post has published by Nathan

Ce sujet a 16 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  Noble 7, il y a 8 mois et 3 semaines.

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)
  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Tout est dans le titre, je parle pour la periode de mars à juillet 42…meme en gros…pour les russes seulement s’il le faut, c’est pour mon uchronie.

  • Participant
    Posts804
    Member since: 14 septembre 2013

    En gros je dirais que la situation reste très difficile pour les Soviétiques pendant l’année 1942. Les pertes colossales suite à l’opération Barbarossa que ce soit en matériel et en hommes sont loin d’être comblées, le gros des soldats doivent donc être des recrues inexpérimentées de même que l’encadrement, de sorte qu’ils sont incapables de mener de façon aussi efficiente que leurs adversaires des opérations tactiques. Manque aussi de matériel (on est loin du mythe du fusil pour deux mais ça reste compliqué), faut bien se rendre qu’une très grande partie du matériel de l’Armée rouge a été perdu en 1941 et les usines déplacées à l’Est n’ont pas encore repris leur production optimale.

    Donc la situation n’est pas désespérée, mais c’est pas gagné non plus.

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    Entre Mars et Juillet 42, la période est assez large et bouleversée par les opérations d’attaque russes, puis allemandes.

    Pour répondre en Mars, les Russes ont l’infériorité numérique et matérielle dans la plupart des domaines: chars, artillerie.. Dans els effectifs, la Russie tourne autour de 5.5 millions, l’Axe sur le front de l’Est a plus de 6.
    Par contre, il me semble que la Russie a bien rattrapé l’Allemagne en aviation.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts931
    Member since: 6 novembre 2015

    En Décembre 1941, les forces soviétiques sont estimées à 280 divisions d’infanterie et de cavalerie et 44 divisions mécaniques (motorisées et blindés). En Mai 1942, l’on donne le nombre de 35 divisions en réserves.

    En Avril 1942 Pour l’armée allemande sur le Front Est J’ai pas trouvé de nombres, par contre on peut se baser sur l’ordre de bataille de Barbarossa. Je comptabilise donc 110 divisions d’infanteries, et 51 autres étrangères, et 13 panzer-divisions.

    En cherchant un peu j’ai trouvé: Environs 100 divisions allemandes et 120 divisions soviétiques au début de l’offensive allemande de Juin 1942.

    Il n’y a pas grand chose a dire sur cette année, a peu près le même nombre d’homme, technologiquement égaux… Par contre les pertes soviétiques seront prises au compte-goutte, car d’un coté toute la génération de 1924 a été tuée pendant l’invasion, et les usines sont délocalisée au fin-fond de la Russie; donc pas de chars en plus pendant plusieurs mois.

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    @noble7

    On ne peut aucunement se baser sur l’ordre de bataille de Barbarossa!
    Barbarossa est une opération vouée à la rapidité, ce qui limite son ampleur. La logistique suit difficilement, et des pertes sont subies. En Mars 42, les Allemands ont entraîné des soldats de l’Axe en nombre, et ont pu recréer et renforcer leurs logistiques: par exemple, cela permet de l’artillerie très lourde à Sébastopol. Les effectifs ont grandi depuis Décembre 41, et ce considérablement, d’autant plus que la guerre en Afrique n’en demande pas à ce moment.

    Technologiquement égaux (pas dans tous les domaines, et pas dans tous les équipements) et les usines commencent à produire à nouveau et produisent la masse qui enveloppera Stalingrad dans quelques mois, après de l’entraînement.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Je vous remercie tous pour vos informations. 😉

  • Participant
    Posts931
    Member since: 6 novembre 2015

    He he bah ici on a le nombre de 128 division d’infanteries (j’étais assez près avec mes 110), et 23 panzer-divisions. Mon calcul n’est pas aussi mauvais au final.

    “Technologiquement égaux (pas dans tous les domaines, et pas dans tous les équipements)”

    il n’y a jamais eu de grande disparité entre les deux armées sur le niveau de l’armement. Si sur un domaine une est mauvaise, elle brillera dans un autre sujet etc.

    “les usines commencent à produire à nouveau et produisent la masse qui enveloppera Stalingrad dans quelques mois, après de l’entraînement.”

    Effectivement en Septembre les usines reprendront production, permettant nottamment à l’usine de Stalingrad de prendre un peu de souffle.

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    @noble7

    Pour Barbarossa, on a d’après l’ordre de bataille wiki:

    Trois groupes d’armées sont positionnés tout au long de la frontière entre le Troisième Reich et l’URSS: le groupe d’armée Nord, le groupe d’armées Centre et le groupe d’armées Sud. Dans ces groupes d’armées se trouve 153 divisions allemandes et alliés, soit environ 3 millions de soldats allemands, 650 000 troupes alliés2 , 625 000 chevaux3, 4 000 chars, 3 000 avions, 100 000 camions et 7 000 canons de tout genre4.

    Avec le lien que tu donnes, on est à 213 divisions sur les trois groupes d’armées du front de l’Ouest. C’est quand même près de 50 divisions en plus, à comparer au total de 61 divisions allemandes présentes dans les autres territoires et fronts (hors front Est donc).

    Et le lien que tu donnes ne fournit que les divisions allemandes (d’après le titre de l’adresse), donc en ajoutant les divisions de l’Axe non-allemandes (qui doivent tourner autour de 20-30 divisions bulgares, finlandaises, roumaines, italiennes, hongroises, slovaques, espagnole (1 division, l’Azul)), on obtient à peu près 233 divisions allemandes et alliés, soit beaucoup plus que ton calcul initial 😉

    Les usines de tracteurs de Stalingrad ont fonctionné car elles étaient de valeur particulière, mais elles n’étaient pas exceptionnelles non plus.

    Quand à la technologie, tu as souvent débattu de la chose avec @Vispanius, mais je m’arrêterais à dire qu’il y a des disparités d’équipement par unité, et à l’échelle de l’armée entière. Selon les points, par exemple en artillerie, il y a des fossés importants à ce moment.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts931
    Member since: 6 novembre 2015

    Pas trop envie de me casser les tete sur de simples calcul. Je te fais confiance là dessus.

    “Les usines de tracteurs de Stalingrad ont fonctionné car elles étaient de valeur particulière, mais elles n’étaient pas exceptionnelles non plus.”

    Cette usine a fait la production de 40% de tout les T-34 produits cette année à elle seule, environs 12 000. C’est ça qui est exceptionnel.

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8352
    Member since: 14 mai 2013

    C’est vraiment de simples calculs, rapide à voir. Simples sources aussi (wiki et celle que tu as donnée).

    Cette usine a fait la production de 40% de tout les T-34 produits cette année à elle seule, environs 12 000. C’est ça qui est exceptionnel.

    J’ignorais, 40% des T-34 de 1942?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts931
    Member since: 6 novembre 2015

    Oui, 40% des T-34 produits en 1942 ont été produits par l’usine de Stalingrad. Ce chiffre vient de wiki.

    J’imagine que pour un tel rendement, des sacrifices ont du être faits.

    C’est énorme je trouve. Comparativement en 1941 environs 1000 T-34 ont été produits.

    Allez bye Fanta !

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Peut-on avoir des cartes sur l’emplacement des forces russes globalement ou localement en 42 ?

  • Participant
    Posts392
    Member since: 26 février 2016

    Début 1942, les deux camps sont épuisés. La Wehrmacht a été repoussée par la contre-attaque soviétique devant Moscou, a perdue depuis le 22 juin 1941 environ 800 000 soldats, tués, blessés ou prisonniers. L’armée allemande et ses alliés alignent de fait à peine 3 millions d’hommes en mai 1942, et est bien moins puissante qu’un an plus tôt.

    De son côté, l’Armée rouge s’est elle-même saignée à blanc dans l’offensive générale contre la Wehrmacht, durant l’hiver 41-42. En effet, ne disposant pas d’assez de chars (quelques centaines sur tout le front) et d’artillerie (pas mal de canons étaient rationnés à un obus par jour), celle-ci dû recouvrir aux vagues de chair à canon face à des troupes allemandes revenus près de leurs têtes de lignes ferroviaires et solidement retranchés. En tout, en mai 1942, les pertes militaires soviétiques depuis le 22 juin 41 dépassent 5 millions d’hommes. Cependant, elle dispose au printemps d’un certain nombre de chars, et d’une meilleure organisation qu’au début de la guerre. Son industrie, en redéploiement, ne tourne pas encore à plein régime.

    Au niveau technologique, les Allemands se dotent de nouvelles armes, comme la MG 42, la meilleure mitrailleuse de l’époque, le Nebelwerfer, un lance-roquettes produit en réponse au Katioucha, ou encore le Pz IV G, doté d’un meilleur canon. Du côté soviétique, de l’hécatombe des chars soviétique s’est imposé le T-34 comme colonne vertébrale de l’arme blindée, au point de devenir pratiquement l’unique char, aux côtés de quelques chars lourds et légers.

    Quant au niveau de l’emplacement des forces, les Soviétiques concentrent de nombreuses forces dans le secteur en face de Moscou, craignant une offensive sur la capitale, mais préparent aussi l’attaque sur Kharkov. La Wehrmacht se concentre au sud, où près de la moitié de ses troupes se tiennent, notamment celles de ses alliées.

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Quelle est la proportion du panzer IV G en debut 42 dans les armées ?…

  • Participant
    Posts392
    Member since: 26 février 2016

    Durant l’année 1942, près de 1000 Panzer IV sont produits, principalement de versions F et G. La version G a eu une production totale durant la guerre de 1687 exemplaires. Je n’ai pas d’informations sur le nombre d’exemplaires en mai/juin 42, mais étant donné que sa production commença en avril, on peut penser qu’il y en a assez peu. Le char principal de la Wehrmacht reste encore le Panzer III, bien que largement inférieur au T-34.

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Que vaut le canon du panzer III face au T 34 ?

  • Participant
    Posts931
    Member since: 6 novembre 2015

    Le Kwk-39, bien que l’un des plus nombreux canons pendant les 2 premières années de la guerre de l’Est, a une efficacité très marginale face aux T-34. Pourtant, le KwK-39 est crédité de 54% des pertes de T-34 pendant l’année 1942. Ce score est due à une véritable fascination des allemands face aux nouveaux chars russes amenant a beaucoup d’études afin de maximiser la performance des canons chars allemands, sous-armés.

    un Panzerbeschusstafel de 1943 indique que la PzGr-38 n’était efficace qu’au environs de 400 mètres, et cela sur les flancs et l’arrière. Frontalement, même avec une PzGr-40, la distance de pénétration ne dépassait pas les 150 mètres. Comparablement, un T-34 pouvait percer un Panzer III Ausf. J à plus de 1000 mètres.

    Ce manque de punch de la part du Kwk-39 fut toutefois complété par plusieurs tactiques d’encerclements face à un ennemi en sous-nombre. La plus familière était avec trois Panzer III. L’un devait engager le T-34/le distraire, alors que les deux autres devaient flanquer le blindé ennemi.

    Allez bye Fanta !

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.