Post has published by Clone Trop-peur

Ce sujet a 7 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  sanguinius, il y a 1 an et 7 mois.

  • Participant
    Posts3
    Member since: 29 novembre 2014

    Bonjour a tous.
    Je voudrais savoir comment étaient organisées, équipées………les phalanges Grecques, en particulier celle des athéniens.
    En effet, je ne sait pas si on peut faire confiance a 300, et dans les jeux vidéos (RTW…) on les voit telles les phalanges Macédoniennes: seraient-elles similaires????
    Cependant, sur les vases grecs, on voit avant tout des combats au corps a corps http://www.e-olympos.com/Site_OLYMPOS/Guerre/GuerreHoplites.jpg
    Cette façon de combattre déstabilisa les Perses lors de la bataille des Thermopyles car ils avaient presque que de l’infanterie légère (enfin je crois…).

  • Participant
    Posts1418
    Member since: 29 novembre 2014
  • Participant
    Posts3
    Member since: 29 novembre 2014

    Donc pas de Sarisses, combat au corps a corps et surtout, une phalange est TRES compacte…
    Merci beaucoup…

  • Participant
    Posts4
    Member since: 29 novembre 2014

    En effet;
    les phalanges grecques dont celles athéniennes sont constitués d’hoplites
    armés d’un bouclier,l’hoplon qui a donné son nom aux hoplites;d’une épée courte
    à double-tranchant et d’une lance de 3 mètres à la différence de la fameuse
    phalange macédonienne armée de sarisses longues de 5.50 m !!!
    La principale différence tient dans le fait que les unités d’hoplites grecques
    sont plus autonomes que celles des macédoniens protégés sur les flancs par les hypapistes. Voir épisodes 37.26 et surtout 46 remarquablement produits
    par Bat Bayles- Roma Total War – Roma Surrectum 2-

  • Participant
    Posts2176
    Member since: 29 novembre 2014

    En effet;
    les phalanges grecques dont celles athéniennes sont constitués d’hoplites
    armés d’un bouclier,l’hoplon qui a donné son nom aux hoplites;d’une épée courte
    à double-tranchant et d’une lance de 3 mètres à la différence de la fameuse
    phalange macédonienne armée de sarisses longues de 5.50 m !!!

    Bienvenu sur le forum Falchs !

    Hoplon ne signifie pas bouclier mais arme en général. La lance des hoplites mesurait 2,5 mètres au maximum; au-delà elle n’aurait pas été maniable à une main. Quant à la sarisse, sa taille varia entre 4,5 et 6 mètres suivant les périodes.

    Les hoplites n’étaient pas secondés par des hypaspistes parce que dans le monde des cités, il n’y avait pas de place pour d’autres unités que les hoplites. La tactique ne variait pas et les mouvements se résumaient à “En avant” “Chargez” et “Poussez”. On n’imaginait pas attaquer l’autre par le flanc. On se lançait dans un corps à corps viril et brutal et le premier qui cédait le pas perdait la bataille.

  • Participant
    Posts1
    Member since: 29 novembre 2014

    La différence entre une phalange grec et Macédonien est surtout en 1er lieux le poids de l’équipement comme le Linothorax (en cuire est pas en bronze)le casque (Plus compacte pour celui macédonien) le bouclier ainsi que la lance comme la sarisse morcelable pour le transport.

    Mais lors des guerre diadoque on verra cette équipement s’alourdir rendant l’utilisation de la phalange macédonien inefficace.

    PS:Je peux me tromper sur certain points reprenez mois si besoin.

  • Participant
    Posts161
    Member since: 29 novembre 2014

    En effet, je ne sait pas si on peut faire confiance a 300

    NON !

    Déjà je te félicite d’être aller plus loin que ce film, et encore plus pour t’intéresser à la plus grande nation de Grèce: La magnifique Athènes.

    Tout a été dit plus haut sur les phalanges grecques par mes camarades. L’armée grecque était très simplement composée, uniquement des hoplites aux premiers siècles, puis des peltastes et un peu de cavalerie (vraiment peu répandu mais présente). L’équipement était lui aussi simple:

    L’Aspis Koilé: le “bouclier creux”, que l’on appelle plus couramment (et faussement) hoplon, et qui était l’arme prédominante de la phalange grecque. C’est grâce a lui que les formation grecques ont évolué vers la phalange que l’on connait. Seule chose assez bien représenter dans le film 300, même si ils sont très sombre dans le film…

    la lance: Je rajouterais que les lances n’étaient pas tenu de la même façons que dans le film 300 (en pronation). La lance était tenu en supination (pomme de la main vers l’intérieur) au dessus de la tête et du bouclier. Position beaucoup plus efficace en bataille.

    Armure en bronze et cnémide: Une lourde armure en bronze protégeait l’hoplite, elle sera remplacé par le linothorax mais l’armée grecques aura déjà perdu de sa superbe. Ainsi que des protège tibia en bronze.

    Le Xiphos: Epée courte typique de l’armée Athénienne en forme de feuille, pour mieux être utiliser avec le bouclier. Plus longue que les épée des spartiates (aussi bien représenté dans le film). Mais la lance resta l’arme de prédilection de l’armée.

    Voilà typiquement l’équipement de l’armée Athénienne. Mais la plus grande force d’Athènes était sa flotte de trière, la plus grande de Grèce.

  • Participant
    Posts1364
    Member since: 29 novembre 2014

    Je te rejoins sauf sur un point: L’allègement de la cuirasse n’est pas contemporain ni même cause du déclin de la Grèce des cités. L’allègement de l’équipement se fait car la guerre en Grèce évolue elle aussi. Le port de la cuirasse complète (casque corinthien, cnémides, thorax de bronze etc….) ne se justifie que pour la guerre traditionnelle grecque. Celle où l’on envoie deux armées de citoyens (souvent agriculteurs) s’affronter pour une heure ou deux sur un terrain convenu d’avance et où l’enjeu n’est que très souvent la possession de telle ou telle terre. L’émergence de cités de plus en plus importantes, de populations en croissance et de théâtres d’opérations de plus en plus large rendent impossible la continuation de la guerre dans de telles conditions (tu les connais Hadrian, mais je vais les rappeler pour les membres du forum qui ne les connaissent peut être pas). Nous sommes en Grèce, un pays où il fait chaud. La cuirasse de bronze pèse entre une quinzaine et une vingtaine de kg, le casque (kranos) corinthien, pèse lui aussi plusieurs kg, mais est en plus extrêmement encombrant (réduction de l’audition, du champ de vision….) sans oublier les cnémides qui alourdissent les jambes. Tout cet équipement étant en métal il est également brûlant en été et froid en hiver. Ainsi nous avons de nombreux exemples de soldats e défaisant de leurs cuirasses à la première occasion, il est donc naturel d’alléger l’équipement du hoplite alors même que les troupes légères se répandent de plus en plus et que les terrains d’opération sont de plus en plus éloignés (pour secourir Amphipolis, Brasidas dût faire traverser quasiment toute la Grèce à son armée) il est nécessaire d’alléger l’équipement. Les troupes ainsi moins lourdes sont d’autant plus rapides lorsqu’il s’agit de tourner la droite adverse, ce qui aide beaucoup à faire gagner des batailles.

    Pour la posture de la lance, je tiens à préciser quelques points: durant la charge inévitable lorsque deux phalanges s’affrontent ( en règle générale aucune phalange ne reste plantée à attendre la charge ennemie, ceci se passa à Mantinée en -415, mais les Spartiates refusèrent alors d’attaquer leurs ennemis, et les obligèrent à les combattre en plaine) le hoplite tient sa lance à l’horizontale et contre sa hanche, afin de pouvoir la contrôler un minimum, et surtout de disposer de la force nécessaire pour percer l’armure ennemie lors du contact. Ce n’est qu’ensuite que les combattants vont tenir leurs dory au dessus, et ce simplement afin de passer par dessus l’aspis adverse et atteindre l’adversaire à la clavicule ou a la gorge.

    EDIT: Même après Chéronée, les Grecs restent puissants: Aratos de Sicyone remettra la ligue Achéenne d’aplomb, même si son bilan fut mitigé par l’appel à l’ennemi Macédonien pour battre Cléomène III. De même la ligue achéenne sera apte à défier Rome sans se faire trop ridiculiser lors de la défaite (et puis la bataille e Corinthe n’a pas tenu à grand chose, ces crétins de grec étaient tout simplement incapables de comprendre que si de face, ils étaient quasiment invincibles, il suffisait qu’ils soient tournés sur les ailles pour que la bataille soit perdue…..)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.