Post has published by guiguit

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Matricule 7163D, il y a 11 mois et 1 semaine.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Est-il encore viable de maintenir en tant que tel l’opération «Sentinelle» (et ses autres équivalents britannique, belge ou italien) ?

    L’opération consiste en le déploiement d’environ 13 000 militaires issus des différentes composantes des forces armées françaises (armée de terre, de l’air, marine et gendarmerie) dont une majorité (on donne des estimations de 6000 fantassins) dans la région parisienne. Ils sont chargés de protéger des lieux classés comme sensibles. Ces lieux sensibles peuvent être des gares, des aéroports, des rédactions de journaux, des lieux de culte, des ambassades…. et caetera….

    Un grand nombre de critiques s’accumulent pour dénoncer «Sentinelle» :

    -Son coût : 1 million d’euros par jour selon l’ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian qui a fait ce calcul en février 2015.

    -Une baisse du moral pour les troupes engagées : les soldats sont éloignés de leur famille comme s’ils étaient au Mali alors qu’ils font le pied de grue devant une synagogue. De plus, rien n’avait été prévu pour les héberger décemment.

    -Une dégradation du niveau de performance des troupes : ils s’entraînent moins souvent ce qui se ressentira un moment ou un autre sur le terrain. En outre, les militaires n’ont pas reçu de formation spécifique pour être optimaux.

    -Un problème juridique : les militaires ne sont pas des officiers de police judiciaire ou des membres des services de renseignement. Ils ne peuvent légalement rien faire pour arrêter un malfaiteur sauf cas extrêmes.

    -Des cibles désignées : les militaires ont été victimes d’attaques directes de l’agression au cutter à une tentative ratée d’attentat en passant par le caillassage.

    Enfin, je cite le colonel Michel Goya : «Si on examine le bilan réel de l’engagement de militaires sur le territoire métropolitain depuis octobre 1995, on constate que strictement aucun attentat, de quelque origine qu’il soit, n’a jamais pu être empêché par cette présence. […] Les seuls terroristes que les soldats ont finalement neutralisés sont ceux qui les ont attaqués »62,63. Il déclare également : « Cette opération, qui en réalité dure depuis 22 ans car ce n’est qu’une extension du plan Vigipirate […], c’est 20 millions de journées de travail et entre 800 millions et un milliard d’euros de surcoût. […] Du temps et de l’argent qui ne sont pas utilisés ailleurs»

  • Participant
    Posts159
    Member since: 25 juin 2017

    Perso, j’aurais mis “Opération Sentinelle : n’a-t-elle jamais été utile ?” au lieu de “Opération Sentinelle : toujours utile ?”, mais bon.

    Les points “+” de cette OpInt (opération intérieur) :
    > Le politique qui l’annonce donne l’impression d’être un dirigeant fort.
    > Cela rassure la population.

    Et le truc, c’est que tu peux mettre autant de “-” que tu veux (tu les a bien listés), les politiques en ont rien à faire à cause de ces deux “+”.
    Le jour où les politiques écouteront les militaires…

    Patton, Joukov et Guderian entrent dans un bar...

  • Participant
    Posts949
    Member since: 6 novembre 2015

    Le truc c’est qu’on ne connaîtra sûrement jamais l’efficacité de l’opération Sentinelle, puisqu’il est impossible de savoir le nombre de radicalisés qui ont été dissuadés par la présence de militaires dans les rues.

    Matricule 7163D, je trouve que tu t’acharnes un peu trop fort sur notre gouvernement, pour pratiquement rien. Que peut on faire contre une menace comme ça, si ce n’est poster un soldat à chaque coin de rues ?

    Évidemment, il y a le contexte politique, faut pas se leurrer, mais c’est aussi la seule solution dans l’immédiat.

    Allez bye Fanta !

  • Participant
    Posts276
    Member since: 13 avril 2015

    noble 7 dit:

    Le truc c’est qu’on ne connaîtra sûrement jamais l’efficacité de l’opération Sentinelle, puisqu’il est impossible de savoir le nombre de radicalisés qui ont été dissuadés par la présence de militaires dans les rues.

    Avoir des militaires dans les rues dissuade fort probablement les loups solitaires, ceux qui se radicalises tout seul, qui se forme tout seul, qui passe à l’acte tout seul, etc. Les attentats que Sentinelle n’arrête pas sont dans la quasi totalité le fait de groupe formé, piloté, et soutenus par une organisation qui planifie de véritable opérations de combat.

    Sentinelle est plus une opération à effets dans la durée qu’une opération à buts à atteindre. Dans le seconds cas, on constate les effets une fois que les buts sont atteins; alors que dans le premier, les effets ne sont constaté que tant que l’opération n’est pas mis en œuvre.

    Stratège en devenir !

  • Participant
    Posts159
    Member since: 25 juin 2017

    @noble7
    Michel Goya en parle bien mieux que moi si tu veux un développement : https://lavoiedelepee.blogspot.fr/2017/02/le-piege-de-loperation-sentinelle.html

    Le truc c’est qu’on ne connaîtra sûrement jamais l’efficacité de l’opération Sentinelle, puisqu’il est impossible de savoir le nombre de radicalisés qui ont été dissuadés par la présence de militaires dans les rues.
    On ne “connaîtra” peut-être jamais au sens strict, mais on a de bons indicateurs.
    Par exemple, le nombre d’agression visant directement les militaires.
    Donc, en répétant ton raisonnement, on pourrait dire:
    Le truc c’est qu’on ne connaîtra sûrement jamais les dégâts de l’opération Sentinelle, puisqu’il est impossible de savoir le nombre de radicalisés qui ont décidés de passer à l’acte en voyant les militaires dans les rues.

    Ce que je voit, c’est:
    > 0 attentats empêché de manière certaines. (et aucun signe montrant qu’il y en ai eu d’empêché)
    > 13 agressions visant directement les militaires qui n’auraient peut-être pas eu lieu s’ils etaient pas là pour servir de cible.

    Donc on peut faire des ronds de jambes en disant “en fait on ne sais pas vraiment”, mais en tout cas actuellement on a aucun signe que ce soit utile (à moins que j’en ai loupé), et plusieurs que cela ne l’est pas.

    je trouve que tu t’acharnes un peu trop fort sur notre gouvernement
    Je ne comprend pas trop en quoi je m’acharne… Les politiciens agissent pour des raisons politiques, c’est pas un scoop.
    Ici, je note que l’effet d’annonce liée à sentinelle a un poids politique important, qui peut donc passer devant les arguments militaires.

    Que peut on faire contre une menace comme ça, si ce n’est poster un soldat à chaque coin de rues ?
    Plusieurs remarques
    > Il n’y a pas un soldat à chaque coin de rue, très très loin de là. (7k hommes pour la France entière…)
    > Nos soldats ne sont pas formées pour ça. Faire de la sécurité, c’est le rôle… Des forces de sécurités. (je détaillerait ce point si tu veux)
    > Et pourquoi ce serait la seule solution? Parce qu’on pourrait aussi
    >> Arrêter définitivement de foutre le bordel au moyen-orient
    >> Régler définitivement le problème Daesh avec une vraie implication militaire. (pas balancer trois bombes pour faire jolie)
    >> Augmenter les effectifs du renseignement
    >> Rigidifier les contrôles aux frontières
    […]

    Patton, Joukov et Guderian entrent dans un bar...

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.