Post has published by Gameplayeur13

Ce sujet a 9 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 1 an et 7 mois.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013
    https://imageshack.com/a/img923/6491/Snotit.jpg
    Le missile antinavire Henschel 293 ( Hs 293 )
    Contexte :

    Les missiles guidés sont largement considérés comme un développement relativement récent dans les arsenaux de guerre. Ce qui est rarement apprécié, c’est qu’ils ont été utilisés pour la première fois en combat il y a 70 ans, avec un succès remarquable compte tenu de la technologie peu sophistiquée dont ils étaient alors construits.

    Les premières origines de la technologie de la bombe guidée ( le terme missile guidé n’existait pas vraiment , mais nous emploierons ce terme désormais pour plus de facilité de compréhension ) se trouvent dans la période Pré-Seconde Guerre Mondiale et les premières années de la guerre, lorsque les chercheurs américains et allemands poursuivaient indépendamment leurs propres recherches. Il est à noter que de nombreux modèles expérimentaux ou prototypes ont été construits aux États-Unis et en Allemagne, mais parmi ceux-ci, seulement une poignée de modèles ont été déployés opérationnellement et utilisés au combat. Il s’agissait du missile guidé Henschel Hs-293 de la Luftwaffe et du PC 1400 X Ruhrstahl, du missile guidé par radar ASM-N-2 Bat et du missile guidé VB-1 Azon de la US Army Air Corp.

    Début du développement :

    Henschel & Sohn était probablement l’agent le plus proéminent dans le développement de missiles de l’Allemagne Nazie, et cela bien que la compagnie ne soit entrée dans l’aviation qu’en 1933.
    Le RLM ( Reichsluftfahrtministerium – Ministère de l’aviation du Reich ) favorisant son intérêt pour le développement d’aéronefs sans pilote, a engagé la société Henschel pour son programme de recherche et de développement en 1939.

    Première conception :
    Les premiers travaux sur le terrain ont été initiés par Askania, DVL ( Luftfahrtforschungsanstalt – plus connu sous l’appellation ” Institut de recherche secret Hermann Göring ” ) , Siemens et Schwarz Propellerwerke en 1937.
    Schwarz Propellerwerke a alors développé une bombe planeur sans moteur, mais la bombe, en plus d’avoir été aérodynamiquement infructueuse, était tactiquement vulnérable car elle était simplement guidée vers la cible sur un axe droit sous le contrôle d’un pilote automatique. Lors d’une sortie à haute altitude et à longue portée, la cible envisagée aurait eu le temps de se préparer pour se défendre tandis qu’un largage à basse altitude et à courte portée aurait mis en péril l’aéronef porteur.

    Le projet devient sérieux :
    Le programme d’Henschel a alors reçu un grand ” boost ” lorsque le RLM ( Ministère de l’aviation du Reich ) a confié au professeur Herbert A. Wagner le contrôle de son programme de missiles.
    A.Wagner avait été rejeté par Junkers Aircraft car la société a trouvé impossible de concilier ses méthodes de recherche intermittentes et irrégulières ( de A.Wagner ) avec ses idées de production en série ( de Junkers Aircraft ). Après son licenciement, il mènera une recherche indépendante sur une bombe anti-ricochet.

    En janvier 1940, A.Wagner rejoint donc l’équipe de recherche de missiles déjà distinguée d’Henschel. Cette équipe de spécialistes comprenait:
    Reinhard Lahde et Otto Bohlmanit (aéronautique)
    Wilfried Hell de Schwarz Propeller (ingénierie)
    Josef Schwarzmann (Électronique)
    Dr.Hinrici (étude de conception)
    La Stassftirter Rundfunk Gessellschaft( Réseau national et régional Allemand de radiodiffusion publique ) a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de Henschel dans le développement et l’adaptation des systèmes radio.

    https://imageshack.com/a/img924/3152/nnsabt.jpg
    Herbert Alois Wagner , célèbre pour avoir décrit les effets de la dynamique des fluides sur les ailes d’un aéronef
    Les premiers prototypes :

    Henschel 293-VI :

    Il est à noter que, contrairement aux prototypes d’aéronefs allemands «V» où un seul exemplaire a été construit pour chaque numéro V, les nombres de missiles Henschel V se référaient uniquement à la conception et de nombreux exemplaires auraient pu être construits.

    Puisque le RLM (Ministère de l’aviation du Reich ) demandait à Henschel de concentrer leurs efforts sur le développement de missiles air-sol contrôlés à distance, l’équipe a commencé à travailler avec la conception de Schwarz qui a été rapidement jugée inadéquate, nécessitant une refonte et des modifications poussées.
    A.Wagner a estimé que les ailerons donnaient un meilleur contrôle et a a donc fait incorporer une ailette fixe et des ailerons.

    La première conception de Henschel, désignée HS-293-VI, est une bombe planeuse standard qui ressemblait légèrement au prototype de Schwarz mais sans moteur , il est le premier prototype mais ne quittera jamais le dépôt de stockage.

    Henschel 293-V2 :
    Le deuxième modèle, le Hs 293-V2 a été construit initialement comme prototype sans moteur à environ 100 exemplaires en Février 1940 et utilisé avec des moteurs 109-515 Rheinmetall-Borsig ( 4000 Kilogrammes (kg) de poussée ) et des HWK 109-507 ( 590 Kg de poussée ) dans les essais de contrôle à Karlshage (Nord-Est côtier Allemand ).

    Henschel 293-V3 :
    De nouvelles études ont conduit à une nouvelle conception en Juillet 1940, le Hs 293-V3.
    Le prototype produit à environ 100 exemplaires subit des tests de lancement à partir d’altitude de libération minimale de 3,280 pieds ( 1000 mètres ) sans charge explosive.

    Des prototypes au premier type:

    Étant donné que le RLM (Ministère de l’aviation du Reich ) s’intéressait principalement à un missile antinavire, il a été constaté grâce au Hs 293-V3 qu’une bombe planeuse pure n’avait pas assez de vitesse et de poids pour pénétrer les coques de navire de guerre. La décision d’ajouter un propulseur de fusée pour augmenter la vitesse et la portée est donc prise.

    SUITE AU DESSUS

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013
    Série A des Hs 293

    Au total , 1700 exemplaires toutes variantes confondues de cette série seront produits.

    https://imageshack.com/a/img922/8611/RSKq2w.jpg
    Hs 293-A0

    Le Hs 293-A0 était la configuration de pré-production qui combinait le missile et le kit de guidage avec un moteur de fusée Walter HWK-109-507B. Elle a nottament été utilisée pour les tests.

    https://imageshack.com/a/img923/2258/WJmOQD.png
    Plans du Hs 293-A0
    Hs 293-A1

    Propulsion : Le Hs 293-A1 utilisait le Walter HWK-109-507B , ce moteur de fusée utilisait le T-Stoff (comburant) et le Z-Stoff (oxydant), en utilisant des bouteilles d’air comprimé pour entraîner le mélange propulsif hypergolique dans une chambre de réaction. Il livrait une poussée initiale de 600 kg, tombant à 400 kg avant l’épuisement du carburant 12 secondes plus tard.

    Ce moteur s’est avéré plus tard être peu fiable opérationnellement puisque l’air comprimé des aérodromes de la Luftwaffe n’était ” pas sec ” ( humidité présente dans l’air comprimé – Voir Sécheur d’air ) et par conséquent le moteur était enclin aux givrages ( L’humidité dans l’air comprimé refroidit trop le carburateur , et par conséquent quand l’air comprimé traverse celui-ci , il se change en glace ce qui bouge l’entrée d’air et au final ” étouffe ” le moteur , pouvant rendre un démarrage impossible ) .

    Pour remplacer le Walter HWK-109-507B , deux autres moteurs étaient en compétition :
    – le BMW 109-511 ( ~600 kg de poussée ; SV-Stoff en oxydant et M-Stoff comme carburant )
    – le Schmidding 109-513 ( que nous allons voir plus en détail )

    Finalement , c’est le Schmidding 109-513 de l’entreprise Wilhelm Schmidding qui est retenu pour un changement dans la production en Mars 1943 .
    Ce moteur éliminait les problèmes rencontrés par le moteur de fusée précédent en utilisant comme oxydant le méthanol plus stable M-Stoff en tant que combustible et un oxygène gazeux A-Stoff , sous la pression de 220 pascals, cet oxygène gazeux a permis d’éliminer le besoin en air comprimé dans le système évitant ainsi l’utilisation de l’air comprimé trop humide de la Luftwaffe.
    Il était également 75% plus léger que le Walter HWK-109-507B grâce à l’utilisation du M-Stoff à l’état gazeux et de la réduction de l’utilisation de pièces métalliques.
    Il fournissait une poussée d’environ 600 kg pendant 11 secondes et possédait une accélération et une vitesse maximale plus grande que le Walter HWK-109-507B.

    La portée était de 11 km pour un dégagement AGL ( niveau au dessus du sol = altitude ) de 100 mètres et des vitesses entre 435 et 900 Km/h.

    Charge explosive : L’ogive de base de ce missile était le SC-500 (Sprengbombe Cylindrisch) à parois minces de la Luftwaffe contenant 260 kg d’explosif Trialen 105 (15% RDX, 70% TNT et 15% poudre d’aluminium pour augmenter le souffle) explosant à l’impact grâce à un fusible dit “d’impact” .
    Ce choix de l’ogive est présenté plus tard comme une limitation importante vraiment efficace seulement contre les petits navires de surface et les transports , en effet , le Hs 293-A1 n’était efficace surtout que sur les destroyers ou les frégates légèrement blindées.

    Guidage : Le kit de guidage a été construit autour d’un gyroscope Horn, d’un décodeur de signal de commande radio OPTA, d’un récepteur radio de commande Strassburg FuG-230b / E230, tous alimentés par des batteries DEAG à usage unique et utilisés pour actionner les électrovannes Hornasser pour les ailerons et les élévateurs .

    Depuis l’avion de lancement , un ” pilote ” utilisait un système MCLOS , c’est-à-dire qu’il dirigeait le missile à l’aide d’un boitier de commande avec un joystick pour le guider et d’un panel de 4 commandes transmises par modulation de fréquence :
    – tourner dans le sens des aiguilles d’une montre ( les ailerons et les élévateurs se configurent de sorte à faire virer le missile à droite )
    – tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ( les ailerons et les élévateurs se configurent de sorte à faire virer le missile à gauche )
    – Rehausser
    – Piquer

    https://imageshack.com/a/img924/2936/KepN3x.jpg
    Le Funkgerät 203 ( FuG 203 ) , émetteurs de radio-commande avec manette à joystick à axe double . Le récepteur du A1 était le Funkgerät 230 ( FuG 230 ) aussi appelé Straßburg .
    Le dispositif a donc l’appellation Funkgerät 203/230 car le premier , l’émetteur , est le FuG 203 et le second , le récepteur , le FuG 230

    Chaque commande répondait en 1/10 de seconde et pour éviter toute annulation de commande , un pilote automatique gyroscopique était installé.
    Le boitier de commande fonctionnait sur 18 canaux compris entre les fréquences 48 à 50 Hz ) , ce qui permettait à 18 avions de lancer leurs Hs 293 simultanément dans la même zone.

    https://imageshack.com/a/img924/820/D6d84H.png
    Schéma de fonctionnement du FuG 203/230 – Remise en haute définition car illisible et traduction

    Une fumée créée par une fusée à l’arrière du missile permettait au ” pilote ” de savoir où était celui-ci afin de ne pas le perdre de vue et possiblement rater sa cible .

    https://imageshack.com/a/img924/7264/hKGFre.jpg
    Popular Mechanics de Juin 1944 , Page 48 , le magazine décrit l’utilisation des Hs 293 par les allemands

    Système anti-brouillage radioélectrique : Les longueurs d’onde utilisées pour guider les Hs 293 étaient, étonnamment, exactement celles sélectionnées pour ce type de missile lors d’une conférence internationale du Caire en 1936. Par conséquent, il semble que l’intelligence Alliée eut été laxiste en vérifiant toutes les pistes possibles dans les fréquences.

    Afin de contourner la possibilité de brouillage du Kehl / Strassburg FuG 203/230 ( Nom du système de guidage radio allemand ) par les Alliés, le système de transmission par fils Dortmundf / Duisburg FuG 207/237 a été proposé.
    Ce système était une fréquence audio ( système de fréquence alternative dans lequel deux fils de transmission de 0,22 mm déroulés à partir bobines dans l’avion mère (7,5 miles par bobine) donnant un lien effectif total de 18,7 milles soit 29 kilomètres.
    Une centaine de Hs 293-A1 ont été modifiés avec un système Dortmund / Duisburg et désigné Hs 293-B. Cependant, la version B a été abandonnée car toutes les versions A ont été ultérieurement fabriquées pour fonctionner sur l’un ou l’autre système.

    Les techniciens du Reich considéraient que jusqu’à 70% de perturbations par brouillage radioélectrique étaient autorisées sans effets indésirables avant que la commutation au système par fil Dortmund / Duisburg ne soit nécessaire.
    Les interrogatoires de certains ” pilote de missile ” ont montré que les Allemands pensaient que les Alliés n’avaient jamais eu de brouillage électif dans des situations de combat.
    Les techniciens alliés, d’autre part, croient fermement que leurs tentatives de brouillage ont empêché beaucoup de missiles d’atteindre leur cible mais les activités de brouillage radio allié n’étaient efficaces que sur un canal et une fréquence. La réalité réside probablement dans l’erreur de jugement humain.

    Tests : Les premiers essais en vol de la version A1 ont été effectués avant l’évaluation des données de soufflerie. Les premiers tests ont été effectués le 16 Décembre 1940 et ont échoué lorsque les contrôles droits et gauches ont été commutés (Il est intéressant de noter que le vaisseau spatial US Manner a échoué dans ses tests au début des années 1960 pour la même raison) .
    Le premier lancement réussi du test a eu lieu deux jours plus tard contre une petite grange comme cible.

    https://imageshack.com/a/img923/8777/nlHbGP.jpg
    Hs 293 de série A en test sur un Heinkel He-111H

    Par la suite, il y a deux raisons principales à l’échec des tests :
    – premièrement, les fumées de traçage blanches d’origine étaient difficiles à suivre et ont été remplacées par des fusées rouges.
    – deuxièmement, le système souvent électrique été souvent non opérationnel en raison de la défaillance de conception, en particulier avec les tubes qui ont été remplacés par des relais.

    Le missile était par la suite opérationnel.

    https://imageshack.com/a/img924/3816/7IbT6n.jpg
    Hs 293-A1 au Deutsches Museum à Munich

    Production : Le Hs 293-A1 est entré en production en Novembre 1941 et possédait un fuselage fait quasi-totalement de duralium . La production se déroulait dans les usines Henschel du quartier “Hakenfelde” de Berlin avant d’être transférée à ce qui est désormais l’aéroport Schönefeld de Berlin en Août 1943 .

    Avions porteurs : Trois types de bombardiers devaient transporter le Hs 293-A1. Le Dornier Do 217 était le type le plus adéquat commençant par les versions E2 à E5.
    Les versions E2 à E4 ont été modifiées pour transporter le missile avec des kits de conversion de terrain “Rastsatze”. Le kit R-10 a fourni deux supports ETC 2000 / X11 devant être placés sur la section centrale entre le fuselage et les nacelles de moteur.
    Le Do 217-E-5 était la première variante à être modifiée en ligne d’assemblage pour transporter le missile. Environ 65 variantes E-4 ont été équipées de supports ETC 2000 / X11, de l’unité radio FuG 203b / 230b et de connexions d’air chaud au missile. Ces F-4 modifiés ont ensuite été ré-désignés E-5.

    Les K-2 et K-3 ont subi un allongement des panneaux d’ailes . Le K-2 et le K-3 différaient seulement du fait que le K-3 portait les derniers Kehl IV, FuG 203c ( équipement de guidage ) et les équipements radio lui permettant de contrôler soit le 293 soit le Fritz X ( un autre missile guidé ) sans modification. Le IIe groupe du 100e escadron de bombardiers a reçu la plupart des versions de K pour ses opérations de Fritz X mais le IIIe groupe du 100e escadron de bombardiers en a reçu quelques-uns pour porter le Hs 293-A1 et effectuer ses opérations.

    https://imageshack.com/a/img922/669/hfy21k.jpg
    Do 217-K2 du IIIe/KG 100 équipé d’un Hs 293-A1

    Le M-5 était un modèle d’évaluation qui portait un missile semi-externe sous le fuselage. Aucun n’a été construit en raison de problèmes de garde au sol. Le M-11 était également un modèle d’évaluation qui portait également un missile semi-externe sous le fuselage. Le problème du dégagement au sol a été résolu et des panneaux d’aile étendus similaires à ceux de la version K-2 / K-3 ont été ajoutés. Cependant, en raison de la fréquence croissante du bombardement nocturne de la RAF sur les villes allemandes au début de 1943, la majorité des versions M ont été converties en série N de nuit.

    Il a également été transporté par des Heinkel He 111 , des Heinkel He 177 , des Focke-Wulf Fw 200 Condor et quelques Junker Ju 88.

    Hs 293-A2

    Le Hs 293-A2 est un A1 au fuselage modifié , en effet le missile est confectionné par la suite en acier et des volets mobiles sur les ailes ( = spoiler ) pour un meilleur contrôle.

    Hs 293-A3 ( ou V5 )

    Une reprise du Hs 293-A2 avec des ailes raccourcies .

    SUITE AU DESSUS

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013
    Autres types , généralement restés à l’état de prototypes
    Hs 293-C

    Hs 293-A2 avec tête détachable du Hs 294 , conçu pour aller sous l’eau afin de frapper sous la ligne de flottaison . Celui-ci est directement lié au Hs 294.

    https://imageshack.com/a/img923/2892/ABJm7V.png
    Plans du Hs 283-C
    Hs 293-D

    Hs 293-A1 avec une pointe de nez élargie, pour permettre l’installation d’une caméra de nez Tonne A, des modifications pour un téléguidage par antenne Yagi montée à l’arrière du missile. Tout le système de guidage de la télévision a été mis en place par Fernesh GmbH sous la direction du Dr Weiss.

    https://imageshack.com/a/img923/9776/IZ0n28.jpg
    Plans d’un Henschel Hs 293-D

    Les essais du Henschel Hs 293-D ont été réalisés en utilisant un Do 217 et un He 111 comme avions porteurs qui ont ensuite été modifiés pour transporter une antenne Yagi et un équipement de récepteur Seedorf, des essais réels ont commencé au début de 1944, contre une épave située au large de la côte de Karlshagen. Le Docteur et Ingénieur Herbert Alois Wagner a pris la position de ” pilote ” du missile pendant la plupart des tests, mais les essais ne se sont pas déroulés comme prévu. A.Wagner a déclaré qu’il était inexpérimenté comme pilote de missile, et a également suggéré que le manque de simulateurs entravait la progression des tests. Cette arme n’a pas été utilisée sur le terrain et seulement produite à 20 exemplaires.

    Hs 293-E

    Prototype uniquement pour tester les spoilers , modifications qui seront ajoutée au A-2.

    Hs 293-F

    La principale considération derrière cette version de missile était de conserver des matériaux de guerre dont les réserves étaient en état critique, il y avait quelques caractéristiques de conception uniques incorporées dans Henschel Hs 293-F dont l’un était une configuration d’aile en delta, fait beaucoup plus inhabituelle , l’absence d’une unité de queue.

    https://imageshack.com/a/img923/8179/nTbev0.jpg
    Plans d’un Henschel Hs 293-F

    Ce missile n’a pas été utilisé de façon opérationnelle et tous les autres travaux de conception ont été abandonnés en 1944 en faveur d’autres projets.

    Hs 293-H

    Une variante expérimentale conçue pour être lancé à partir d’ un aéronef et contrôlé par un autre. Abandonné parce que la supériorité aérienne alliée avait atteint le point où il a été estimé que le deuxième avion serait incapable de rester à proximité du navire pendant assez longtemps.

    Hs 293-U6

    ATTENTION , CETTE VARIANTE EST UN MISSILE AIR-AIR ET DONC ANTIAÉRIEN , PAS ANTINAVIRE

    Cette variante était destinée à être commandée à partir de deux avions, l’avion parent, qui pourrait être n’importe lequel des avions suivants: Do 217, He 111, He 177, Fw 200, Ju 290 devait lancer le missile et faire son évasion, et le contrôle serait passé à un chasseur , beaucoup plus rapide et plus manœuvrable et le missile serait détoné dans le passage des formations de bombardiers alliés, dans lequel on espérait que l’effet de souffle toucherait plusieurs avions ennemis à la fois. Comme ce missile était destiné à fonctionner à une altitude beaucoup plus élevée, un nouveau moteur a dû être conçu par Schmidding qui a abouti à la Schmidding 109-513 , moteur à propergol solide produisant jusqu’à 610 kg de poussée étant utilisé pour alimenter le Henschel Hs 293-H.

    Liste des variantes :
    Hs 293-U6-V1 première variante expérimentale
    Hs 293-U6-V2 cette variante a utilisé des vues barométriques
    Hs 293-U6-V3 Le guidage TV a été utilisé sur cette variante
    Hs 293-U6-V4 Le fusible de proximité Kakadu a été utilisé sur cette variante
    Hs 293-U6-V5 cette variante a été conçue pour être utilisée avec le bombardier Ar 234 et Do 217
    Hs 293-U6-V6 cette variante a également été conçue pour être utilisée avec le bombardier Ar 234 et Do 217
    Hs 293-U6-V7 Les fusibles de proximité infrarouge ont été utilissé sur cette variante

    La désignation Hs 293-U6-1A devait contenir le modèle de production mais tous les autres travaux de conception ont été abandonnés en faveur de systèmes de missiles air-air dédiés qui ont été conçus à partir du sol.

    Sources :
    Wikipédia Hs 293 :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Henschel_Hs_293
    Wikipédia Système MCLOS:
    https://en.wikipedia.org/wiki/Manual_command_to_line_of_sight
    Wikipédia Equipement radios de la Lufwaffe:
    http://urlz.fr/4Kz2
    Wikipédia Kehl-Strasbourg radio control link :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Kehl-Strasbourg_radio_control_link
    Wermacht History :
    http://www.wehrmacht-history.com/luftwaffe/missiles/henschel-hs-293-a-anti-ship-missile.htm
    Popular Mechanics , Juin 1944 :
    https://archive.org/details/PopularMechanics1944
    Lufarchiv :
    http://www.luftarchiv.de/index.htm?/flugkorper/hs293_294_295.htm
    Air Power Australia :
    http://www.ausairpower.net/WW2-PGMs.html
    German Guided Missiles: Henschel Hs 293 and Ruhrstahl SD 1400X” de William Wolf

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Très intéressant comme sujet.
    Je l’ai intégré à l’Armurerie.

    Quelques points où j’aurais des remarques/précisions à demander/apporter:

    L’humidité dans l’air comprimé refroidit trop le carburateur , et par conséquent quand l’air comprimé traverse celui-ci , il se change en glace ce qui bouge l’entrée d’air et au final ” étouffe ” le moteur , pouvant rendre un démarrage impossible

    N’est-ce pas plutôt le simple froid de l’altitude qui cause le givrage de l’humidité dans l’air comprimé? Plutôt que l’air comprimé qui se change en glace (ce qui me parait bizarre)?

    18 canaux ( 48 à 50 Mc/sec ( Hz/sec ))

    Je ne comprends pas trop, il y avait 18 canaux à fréquences comprises entre 48 et 50 Hz? et pas Hz/sec d’ailleurs?

    Une fumée créée par une fusée à l’arrière du missile permettait au ” pilote ” de savoir où était celui-ci afin de ne pas le perdre de vue et possiblement rater sa cible .

    N’est-ce pas tout simplement la fumée du moteur fusée plutôt que celle d’une fusée dédiée?
    Erreur: en fait tu précises après qu’elles sont spécifiques, autant pour moi

    A noter que l’avion porteur Do-217 était très bien protégé pour tenir une trajectoire tout de même en vue d’une flotte le temps de guider le projectile. Il avait quelques 13 mitrailleuses embarquées.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013
    Opérations :

    Le Hs 293 était prêt pour les opérations en juillet 1943, et aurait pu être utilisé contre les Alliés en Sicile. Cependant, la Luftwaffe avait opéré à partir des bases aériennes italiennes et ne voulait pas divulguer sa nouvelle arme secrète à ses «partenaires».

    https://imageshack.com/a/img922/5517/G73kTD.jpg
    25 août 1943 – Premier contact :

    La première attaque de missiles radioguidés a eu lieu le 25 août 1943.
    Le 5e Groupe d’Escorte Allié comprenait deux frégates de la Royal Navy : Nene et Tweed, trois corvettes canadiennes : Edmundston, Calgary et Snowberry, et deux vedettes britanniques : Landguard et Bidefod, et patrouillait dans une zone située au nord-ouest de l’Espagne entre le cap Onegal et le cap Villano.
    Le groupe devait chasser les sous-marins allemands et garder les pêcheurs espagnols, soupçonnés de faire de la reconnaissance pour les U-boot , hors du golfe de Gascogne.

    Au cours de la journée, plusieurs avions de reconnaissance allemands ont été aperçus par les navires et au début de l’après-midi un bombardier américain Liberator a averti le groupe de l’approche d’une formation d’avions ennemis.
    En effet, douze Do 217 et sept Junkers Ju 88 tous équipés d’un missile Hs 293 de série A sous le commandement du capitaine Molinus du IIIe Grouppe du 100e Escadron de bombardiers approchaient le 5e Groupe d’Escorte à 13h40 .
    La vedette HMS Landguard, aperçut d’abord les Allemands qui s’étaient formés en groupes de trois. Tous les avions ont été initialement annoncés comme étant des Junkers Ju 88, le navire principal, le Nene, a alors émis le signal d’ “effectuer des manœuvres d’évitements individuelles” en prévision d’une attaque de bombardement en piqué .
    Au lieu de cela, les attaquants se sont précipités vers le tribord et les navires se sont rapidement reformés pour rencontrer une attaque à basse altitude de basse envergure.

    Rapport de la vedette HMS Landguard :
    Les bombardiers se sont séparés en groupes de trois et ont pris position à environ six milles du quartier tribord de la vedette. Une bouffée de fumée apparut de l’aile du bombardier et devint rapidement un serpentin .
    Au moment de la descente, les bombardiers faisaient un parcours inverse à cette flèche. Pour l’observateurs des navires, le «projectile» semblait rester proche du bombardier. L’observateur a supposé astucieusement que cela était dû à l’approche du projectile par rapport au navire pour être “sur un support constant” (ligne de visée ;orientation …).
    Le projectile, finalement observé comme un petit aéronef, a cessé de faire de la fumée quand il a approché le Landguard (carburant du moteur Walter dépensé après dix secondes).
    L’étrange avion s’est stabilisé et s’est dirigé vers le navire à un angle de 15 à 20 degrés. À environ 360 mètres du quartier tribord, l’observateur indiquait que le missile était directement dirigé vers le navire.
    Cependant, il a ensuite viré à tribord, a perdu de la hauteur rapidement, s’est écrasé et a explosé à 91 mètres du côté droit du Landguard.

    Trois minutes plus tard, un autre missile a été lancé à la chaloupe, mais n’a pas fait de virages, se rétrécissant graduellement, frappant à une distance de près de 130 pieds à l’arrière coupant la ligne de chalut à la traîne. Cinq minutes plus tard, le troisième bombardier a lancé sa bombe.

    Le capitaine du Landguard se tourna vers le missile qui approchait, qui franchissait la proue de droite à gauche et tournait brusquement vers le navire. Il a semblé décrocher en raison de la brutalité de son virage et a explosé formant une colonne d’eau de 20 mètres environ à 35 mètres de distance. Le rapport a déclaré que le choc de la bombe n’était même pas égal à une charge en profondeur et que plusieurs morceaux de shrapnel ont frappé la vedette. Une tentative de neutralisation du missile par un tir a été faite.

    Le Landguard aura subit quelques dégâts comme mentionné dans son registre : ” August – 25th – Under attacks by Do217 aircraft using Hs293 radio controlled bombs. Sustained serious damage by near misses from these weapons
    La vedette Bideford a subi de légers dégâts en raison de tirs manqués de peu :” August – 25th – During Bay of Biscay operations attacked by Glider Bombs and damaged by three near misses. Casualties included one killed and 16 injured.

    Ainsi, cette première attaque , importante pour montrer la puissance de cette nouvelle arme , s’est soldée sur une déception.

    27 août 1943 – Nouvelle Vague :

    Deux jours après la première attaque, le 27 août dans le même secteur, un aéronef de reconnaissance allemand suivant furtivement cinq navires du Premier Groupe de Soutien en mission de chasse aux U-boat appela 18 Do 217 du IIe / KG100 en renfort .
    Les destroyers Classe Tribal canadiens, Athabaskan et de la Royal Navy, Jed, Rother et Greenville étaient sous le commandement du capitaine Godfrey Brewer de la vedette Egret.

    À 12 h 30, le groupe patrouillant en ligne séparée par 3,2 kilomètres chacun, a été averti par un avion de patrouille que des bombardiers allemands approchaient par le nord.
    Plusieurs minutes plus tard, le radar du Greenville les a localisé à 40 kilomètres .

    L’Athabaskan a été attaqué d’abord par cinq Do 217 qui ont tous lancé leurs Hs 293-A malgré un barrage antiaérien intensif.
    Un des missiles a frappé le canot de sauvetage , et a traversé tout le navire avant de ressortir par l’autre côté et d’exploser à 2 mètres du destroyer.

    https://imageshack.com/a/img922/9590/pTJbHn.jpg
    Le HMCS Athabaskan G07 , déployé le 3 Février 1943 et est coulé le 29 avril 1944 par un torpilleur T24

    Deux minutes plus tard, le Egret devient la première victime de missiles téléguidés de l’histoire. Cinq missiles dirigés contre elle manquent de peu la petite vedette , un autre a été abattu par les tirs antiaériens, mais le septième l’a frappé non loin de la soute à munitions. La vedette Egret de 1200 tonnes disparaît littéralement dans une énorme explosion et chavire, tuants 222 membres d’équipage sur les 250 .

    Pendant ce temps, le Athabaskan est à l’arrêt sur l’eau , il devient une cible facile . Deux autres missiles ont été lancés sur le destroyer, mais les deux rates peut-être à cause de l’enveloppe de fumée et de vapeur l’entourant. La situation sur le pont était catastrophique avec cinq hommes tués et douze blessés.
    La coque du destroyer était lourdement percée et celui-ci était en feu, de plus , son appareil central de contrôle des armes et des tirs était inopérant. Néanmoins, les canons ont été réorganisé manuellement, et quelques minutes plus tard, les tourelles avant étaient de nouveau en fonctionnement.

    https://imageshack.com/a/img923/479/jVg0ph.jpg
    Photo du HMS Egret en Septembre 1942

    Avec la perte du navire de commandement, Egret, le capitaine G. R. Miles, de l’Athabaskan est devenu officier supérieur, mais la situation l’a obligé à renoncer à cette fonction au bénéfice du capitaine du Greenville.
    Le Greenville s’est placé à coté de l’Athabaskan tandis que les équipes de contrôle de dommages de celui-ci vérifiaient les différentes parties du navire . Miles, qui avait héroïquement sauvé le Sagnenay d’un torpillage en 1940, refusa encore d’abandonner et fît alors un voyage de quatre jours avec l’Athabaskan sans escorte vers Plymouth pour réparer . Les autres navires ont fui vers l’Ouest .

    Cette attaque aura permis de détruire la vedette HMS Egret de 1200 tonnes , d’endommager sévèrement le HSCM Athbaskan et de donner un répit de plusieurs jours aux U-boat dans la région , cette attaque est donc une réussite tactique totale car aucun avion n’a été perdu

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013
    24 Septembre 1943 – Un paquet pour la Corse :
    https://imageshack.com/a/img924/7858/G2ziOR.jpg

    Fin septembre 1943, les Forces Françaises Libres d’Afrique du Nord ont envahi l’île de Corse.
    Le 24 Septembre, la Luftwaffe envoie une petite force de bombardier Do 217 armés de Hs 293-A pour attaquer les navires alliés dans le port principal d’Ajaccio à l’extrémité sud de l’île.
    Malheureusement pour la Luftwaffe , un groupe de Spitfire de l’Armée de l’Air repousse l’attaque en infligeant de lourdes pertes pour les Allemands.

    Octobre 1943 – Organisation pour un déploiement vers l’Atlantique :

    À la fin Octobre 1943, les Heinkel He 177 du Ie / KG5O sont retenu pour des opérations antinavires au Hs 293-A , l’escadrille est alors ré-désigné IIe / KG40 et transférée de Burg-Magdeburg vers Bordeaux-Mérignac pour commencer les opérations antinavires de l’Atlantique.

    Le groupe de Do 217 IIe / KG40 original est re-désigné Ve / KG2.

    https://imageshack.com/a/img923/5769/kPM0xi.jpg
    Maintenance de certains He 177 du nouveau IIe /KG 40 à Bordeaux-Mérignac, avant utilisation des Hs 293-A
    6 , 11 et 13 Novembre 1943 – Double front :

    Le 6 novembre 1943 , le convoi KMF-25A, composé de 26 transports et escortés par seize destroyers ainsi que le croiseur anti-aérien HMS Colombo se dirigeait vers Palerme et Naples.

    Dix minutes avant le coucher du soleil ( 18h03 précisément ) , trente-cinq Heinkel He 111H en configuration torpilleur du KG26 et plusieurs Do 217 du IIe / KG 100 armés de Hs 293-A attaquent le convoi à l’est d’Alger.
    Sous le couvert de l’attaque à la torpille, les Do 217 concentrent leur attaque sur le destroyer Beatty de l’USN à l’arrière du convoi.

    Le premier Hs 293-A a été frappé par de lourds tirs antiaériens à 550 mètres de sa cible et s’est écrasé dans la mer à 150 mètres de la proue.
    Peu de temps après le lancement du second missile, le capitaine du Tillman, C. S. Hutchings, a tourné son destroyer en direction du Hs 293 qui fonçait vers ses collègues du Beatty, ses tirs aux canons automatiques frappent le missile et les batteries principales sur l’avion de lancement. Le missile se retourna devant le Beatty et s’écrasa dans l’océan à 137 mètres de sa cible . Le bombardier mère a été touché par un obus de 5 pouces et a explosé.
    Un troisième missile rate le destroyer de 450 mètres .
    Les détonations à proximité des deux premiers missiles ont endommagé le contrôle de tir du navire, ce qui l’a amenée à recourir au ciblage manuel face aux bombardiers-torpilleurs.

    https://imageshack.com/a/img924/8826/iaUkjs.jpg
    Le Destroyer USS Beatty de la marine américaine

    A 18h13 , soit dix-minutes après le début de l’attaque , un Heinkel He 111H torpille excellemment le Beatty . L’explosion a éjecté une charge de profondeur et du matériel d’arrimage par-dessus-bord , a plié l’arbre de transmission, inondé la salle des moteurs et la soute à munitions et coupé l’alimentation électrique .
    Un rapide rassemblement a montré que 11 hommes ont disparu , un officier et six hommes sont blessés, et un homme à la plateforme de projecteur de combat brûlé par la vapeur. Un marin à tribord , proche d’une charge de profondeur a été soufflé par-dessus bord, et a été ramassé le lendemain matin..

    Les bombardiers torpilleurs ont donc coulé un destroyer et deux transports de troupes dans l’attaque , le MV Marnix van St. Aldegonde et le SS Santa Elena pour un total de 16 morts et 8 blessés . Les Hs 293-A n’ont permis que d’endommager l’électronique d’un destroyer sans impact direct , ils ont donc été décevants dans cette bataille .

    Pendant ce temps, les Britanniques ont envoyé une petite force d’invasion pour capturer les îles de Kos, Leros et Samos du groupe du dodécaèdre en mer Égée occidentale au large des côtes turques.
    Les Anglais établissent une petite base aérienne qui constitue une menace pour le contrôle allemand dans la région.
    Dans le cadre de l’attaque allemande générale ( voir Bataille de Leros ) sur les garnisons britanniques nouvellement installées, 3 Do 217 du KG 100 sont transférés du sud de la France vers les aérodromes de la Luftwaffe en Crète et Rhodes.

    La Luftwaffe a été en mesure d’assurer la supériorité aérienne dans la région jusqu’à maintenant , en effet le 26 Septembre ( date et fait considéré comme le début de la bataille de Leros ), le destroyer britannique Intrepid et le destroyer Grec Visilissa Olga sont coulés par des bombardiers-torpilleurs classiques .

    Le 11 novembre, le destroyer britannique Rockwood a été lourdement endommagé par un incendie créé par l’explosion proche d’un Hs 293-A, alors qu’il tentait de faire demi-tour après un bombardement côtier sur le port de Kalymos avec les HMS PETARD et l’ORP KRAKOWIAK .
    Le 13 novembre, un autre destroyer britannique, le Dulvertoni, a été coulé dans une attaque tôt le matin sur son chemin pour renforcer Leros par des Do 217 E-5 à l’aide d’Hs 293-A causant la mort de 78 hommes dont le capitaine.

    https://imageshack.com/a/img923/7945/RtNTOS.jpg
    HMS Dulvertoni L63 , coulé au Hs 293-A

    À la fin de cette campagne victorieuse, le général von Weichs, le commandant allemand des Groupes d’Armée F et E dans les Balkans, a déclaré que les missiles montés sur les Do 217 avaient joué un grand rôle pour en faire un succès ( de la campagne ) .

    Les trois Do 217 sont par la suite transférés de nouveau au sud de la France après la chute de Leros le soir du 16 novembre au profit de l’Allemagne. Les missiles Hs 293-A se sont donc montrés particulièrement efficaces lors de leur déploiement avec des Do 217 pour détruire des navires de ravitaillement , d’escorte ou de transport pour préparer l’invasion de Leros .

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013
    21 Novembre 1943 – Première opération majeure en Atlantique :
    https://imageshack.com/a/img922/4788/8UIVOu.jpg

    La première opération majeure en Atlantique est entreprise par des Heinkel He 177 équipés de leurs Hs 293 le 21 novembre 1943 contre le convoi de 66 navires SL-139 (de Sierra Leone) / MKS30 (d’Afrique du Nord) en route pour Liverpool en Angleterre. Un wolfpack de 30 U-boat avait harcelé sans succès le convoi pendant sept jours.
    Le Fliegerführer Atlantik a envoyé pas moins de vingt He 177 du Second Groupe de récent IIe/KG-40 malgré la mauvaise visibilité et les intempéries sous le commandement du major Mons.
    L’attaque a été dirigée contre deux navires marchands retardataires , le navire marchand Marsa de 4.405 tonnes et le Delius de 6.055 tonnes. Le capitaine du Marsa par de superbes manœuvres, a réussi à éviter huit missiles lancés à partir de quatre He 177 mais est touché par un Hs-293 à la ligne de flottaison lors de la quatrième vague d’attaque , le navire coulera avec un marin de 19 ans et la cargaison de minerai de fer. Le Delius sera lui aussi touché mais parviendra à atteindre sa destination. Le capitaine Nuss a été considéré comme le héros de cette bataille avec tout ses tirs de réussis.

    https://imageshack.com/a/img924/6021/LaTUoI.jpg
    SS Marsa

    Des vingt bombardiers envoyés sur cette mission inaugurale en Atlantique : Deux décollages ont été avorté à cause de missiles défectueux ; Un appareil s’est écrasé près de la base pour des raisons inconnues ; Un autre manquait de carburant et l’équipage a dû se parachuter ; Un appareil a fait un atterrissage sur le ventre (45% de l’équipage perdu) ; Quatre ont été endommagés par des tirs antiaériens ; Plusieurs moteurs ont pris au feu ; Sur 24 missiles tirés , 16 missiles ont touché les navires ; Trois avions et deux équipages entiers ont été perdus . Le tout pour 1 navire marchand coulé de 4.405 tonnes.

    26 Novembre 1943 – Un carnage algérien :

    Une nouvelle attaque par des He 177 du II/K40 équipés de Hs 293 a eu lieu le 26 novembre, contre le convoi KMF26 au large des côtes algériennes en fin d’après-midi.
    La mission commence de manière inquiétante quand un kamikaze subi le mal-fonctionnement du moteur de son He 177, le kamikaze est retourné à la base où il s’est écrasé.
    Au-dessus de la cible, la formation de He 177 a rencontré de lourds tirs antiaériens ainsi qu’une grande couverture composée de Spitfires , de P-39 Airacobras et de Beaufighters.

    Sur plus de 60 missiles tirés sur des cibles différentes , il n’y aura qu’une seule victime , le transport de troupes Rohna de 8.602 tonnes . Celui-ci est touché par un missile tiré à 17h15 par Hans Dochtermann au niveau de la salle des machines mettant le feu au navire qui coulera une demi-heure plus tard. Plus de 1138 soldats américains dont 5 officiers du navire périront sur les 2000 présents sur le transport.

    https://imageshack.com/a/img923/2790/NoX120.jpg
    HMT Rohna

    Les avions alliés ont abattu six avions lors de ce raid, dont celui du commandant du groupe, le major Mons avec le capitaine Nuss, le héros du raid précédent. Au retour de l’escadrille à la base, la mauvaise météo a causé deux accidents d’atterrissage.

    Cette attaque meurtrière mais néanmoins coûteuse pour la Luftwaffe en avions et en hommes est considérée comme l’un des plus grands désastres maritime sur une action simple pour les Etats-Unis.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Le premier raid est assez étonnant: c’est quasiment un échec, tant de pertes en appareils et de bombes guidées tirées pour si peu de navires coulés, et surtout un navire “bénin” avec du simple minerai.

    La deuxième par contre, face à une défense aérienne en plus, remporte un beau succès.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Le premier raid est assez étonnant: c’est quasiment un échec, tant de pertes en appareils et de bombes guidées tirées pour si peu de navires coulés, et surtout un navire “bénin” avec du simple minerai.

    La deuxième par contre, face à une défense aérienne en plus, remporte un beau succès.

    Effectivement le raid du 21 Novembre 1943 est un échec ( ce n’est pas le premier peut-être n’a tu pas lus les autres post plus bas ) , mais le raid du 26 Novembre 1943 est une victoire au goût de défaite car la Luftwaffe perd le commandant du 2e Groupe du II/KG40 , le major Mons , et le héros du raid précédant , le capitaine Nuss …
    Forçant la Luftwaffe a remplacer son commandant de 2nd Groupe d’escadrille et un coup au moral de par la perte du ” héros ” .

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Je voulais dire le premier raid décrit dans le post, et le premier en Atlantique.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.