Post has published by Saganami

Ce sujet a 13 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 1 an et 10 mois.

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Bonjour à tous.
    Je crée ce sujet surtout pour comprendre quelques question fondamentale sur les champs de bataille maritimes contemporains. Les voici donc :

    – Quels sont les actions en temps de paix ou de guerre d’une marine de combat?
    – Comment s’organisent celles ci, et quels sont les bâtiments essentiels?
    – Quels sont les paramètre déterminant pour une victoire? les aspects essentiels?
    – Existe il plusieurs doctrine, et si oui, lesquelles ?

    Bref, n’y connaissant et n’y comprenant rien, j’aimerais qu’on éclaire ensemble les enjeux et les possibilités militaires qu’offre la mer aujourd’hui. Et comment une marine y parvient elle?

    Merci d’avance

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 12 avril 2012

    Alors je ne suis pas un grand connaisseur de la marine mais je pense pouvoir en partie répondre pour le cas de la Marine nationnale française notament.

    Quelles sont les missions de la marine en temps de paix?
    – le sauvetage en mer
    – assurer la souveraineté sur les territoires d’outre mer, de la surveillance des Zone d’Exclusivité Économique, lutte contre les trafics en mer.
    – assurer la dissuasion (nucléaire et conventionnelle)
    – protéger les lignes de ravitaillement essentielles, exemple ; le Golfe d’Aden.

    La marine s’organises autour d’une multitude de type de navires néanmoins les principaux sont:

    – Le porte avion:
    http://mpanel.chez-alice.fr/dossiers/flotte/cdg1.jpg
    Il permet la projection d’une force aérienne n’importe où sur le globe.

    – les sous-marins lanceurs d’engins (SNLE) au nombre de 4.
    http://www.dissident-media.org/infonucleaire/snle_le_triomphant.jpg
    Le fait que leur position n’est jamais connue permet d’avoir une dissuasion nucléaire stratégique très crédible.

    – les frégates multimissions (FREMM)
    http://6.static.quoi.info/wp-content/thumbnails/uploads/2011/11/fregate-multi-mission-604-564×261.jpg
    Elles sont le futur cheval de bataille de la marine, comme leur nom l’indique ces navires de très haute technologie pourront réaliser toutes types de rôles:”la maîtrise de la zone d’opération aéro-maritime, la frappe dans la profondeur avec le missile de croisière naval, la lutte anti-navires, anti-sous-marine (version ASM) ou anti-aérienne (version FREDA) ainsi que le soutien et l’appui des opérations de projection.”

    Pour les doctrines je ne connais pas assez le sujet.

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    – Quels sont les actions en temps de paix ou de guerre d’une marine de combat?

    Comme tu peux le constater en consultant la liste des guerres sur wikipedia il n’y a pas eu une année dans le monde sans qu’il y est une guerre dans un coin du globe. Or la Marine Nationale sert un peu a ça:
    Sauvegarder les intêrets français loin de la métropole (protection des ressortissants mais aussi du commerce.)
    Pour évidemment maintenir l’équilibre de la terreur graces aux sous marin lanceurs d’ogives (quoique leur utilité est sujette a caution aujourd’hui.)
    – Contre le piratage et le transport de marchandise douteuses.

    Comment s’organisent celles ci, et quels sont les bâtiments essentiels?
    Je dirais que le batiment essentiel c’est celui qui abrite l’amiral et ou il y a l’état major.
    Comment elles s’organisent? Ca dépend du but recherché une flotte fluviale n’a rien avoir avec une flotte de débarquement ou de recherche asm ou de controle de trafic.

    La puissance maritime c’est simplement ce qui permet a un état d’être le plus puissant du monde au niveau militaire (car il peut agir n’importe ou et n’importe quand)

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 28 juillet 2012

    Comme navire il y a aussi les SNA ( sous marin d’attaque équipés d’armes conventionelles) et des frégates anti-sous marines faiblement équipées en canon mais disposant de torpilles pour descendre les sous-marins ( mon pere a travaillé dans ces 2 types de vaisseau mais je ne m’y connait pas tellement)

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    C et des frégates anti-sous marines faiblement équipées en canon mais disposant de torpilles pour descendre les sous-marins

    Tu veux dire des grenades asm parceque des tropilles ça sert a rien contre des sous marin pour un batiment de surface.

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 28 juillet 2012

    Non il y a bien des torpilles dedans.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Je m’avance peut être, mais ces torpilles sont sans doute guidée, et donc capable de manœuvrer… Dans ce cas rien à voir avec la guerre anti sous-marine de la WW2, et cela économise pas mal de munition comparée à un grenadage…

    Sinon, de combien les capacité de propulsion nucléaire des nouveaux porte avions augmente elle l’autonomie de ces bâtiments?

    Pour ce qui est de tactique navale contemporaine lors de confrontation de force similaire, je vois qu’un d’exemple : la guerre des Malouines. Quelqu’un saurait en parler?

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 12 avril 2012

    Pour les tactiques navales modernes, il y a toujours la vague d’avions en provenance d’un porte avion et qui fond sur ses cibles. Les navires se tirent dessus sans se voir via des missiles de croisière, l’importance du canon a donc considérablement réduit cepandant la marine nationnale en conserves encore surement par traditions mais aussi parce qu’ils savèrent utiles dans certain cas précis par exemple contre des cibles au sol (Libye 2011).

    Sinon il existe en effet des torpilles anti-sous marins équipées de sonar.http://fr.wikipedia.org/wiki/Lutte_anti-sous-marine

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts100
    Member since: 15 avril 2012

    Un porte avion à propulsion nucléaire peut naviguer 10 ans non-stop. Seul le facteur humain limite les périodes entre les escales.
    Exact, torpille à guidage passif.
    la guerre des Malouines fut naval pour les anglais, aérien pour les argentins.

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 28 juillet 2012

    Il y a un article assez complet sur la guerre des Malouines dans un des numeros de guerre et histoire. J’ai été surpris du nombre de vaisseaux perdus par les anglais: les degats qu’ils ont reçu coutent plus cher que les iles elles meme ( quoiqu’avec le petrole qu’on vient de decouvrir… ;))

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 28 juillet 2012

    Il y a aussi dans le port de Toulon (que je vois au quotidien en traversant la ville) d’enormes navires transporteurs de troupe quasi aussi gros que le Charles de Gaulle (je les ait vu cote a cote). Je ne sait pas combiens d’hommes et de matoss on peut trimballer le dedans mais ils sont assez impressionants.

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 12 avril 2012

    @asslander83

    Ce sont probablement des BPC (bateau de protection et de commandement) qui sont vraiment une réussite des chantiers navals français.

    http://www.meretmarine.com/objets/500/7719.jpg

    Ils servent dans un cadre interarmées pour coodonner un débarquement amphibie par exemple, ce sont de véritables quartiers généraux flottants.

    Comparaison n'est pas raison.

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    On peut distinguer trois types de marine (qui inclut les “grandes” uniquement) en simplifiant la méthode des rangs d’Hervé Couteau-Bégarie, et en regardant les missions et les doctrines de ces marines:
    – la marine “forte” de haute mer: c’est l’US Navy, et dans une moindre mesure la Royal Navy ou la Marine Nationale: avoir une marine puissante, capable de préparer un débarquement ou d’assurer le soutien logistique d’une expédition. Pour la France et la Grande-Bretagne, cela permet les OPEX. Pour les USA aussi, mais en plus avec la multitude des flottes c’est un vrai moyen de puissance.
    – La marine “forte” locale: la marine japonaise ou sud-coréenne: une marine puissante, destinée à défendre les eaux face à un adversaire (la Chine ici) grpace à une supériorité technologique et d’entrainement, mais capable aussi, grâce à cette supériorité, de débarquer pour des opérations courtes (destruction d’un port, raid). Si cela implique d’avoir quelques capacités logistiques, les moyens de logistique de haut mer sont peu importants et donc peu développés.
    – la marine “faible” moyenne à côtière: c’est la marine chinoise jusqu’à 2000, voire maintenant (difficile de savoir pour la période très récente): elle s’appuie sur de petits bateaux et petits sous-marins pour défendre ses eaux, mais deux points la distinguent de la préférence: elle n’a pas la supériorité en technologie ou entrainement, ce qui fait qu’elle a un objectif de nuisance et qu’elle va énormément s’appuyer sur.. les forces côtières et aériennes basées à terre.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Pour relancer ce sujet, j’ai une question sur des aspects opérationnels et tactiques:

    Quelle pourrait être l’utilité et l’efficacité de sous-marins d’escadre au sein de flottes contemporaines?
    On Sait que les sous-marins se vendent bien, ce sont beaucoup de sous-marins assez petits ou moyens, souvent côtiers. Pourtant la technologie embarquée est très importante.
    Dans ce cadre, leur utilisation en coopération avec une flotte de surface peut être intéressante. Cela a déjà commencé dans la marine française avec un SNA en Adriatique, durant la dislocation de la Yougoslavie.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.