Post has published by Olivier

Ce sujet a 9 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  cuirassier, il y a 6 ans.

  • Participant
    Posts601
    Member since: 14 juin 2012

    Si les batailles rangées ne posaient pas de problèmes sur ce point, la distance d’engagement qui allait croissante avec l’amélioration des armes a posé le problème de la différenciation de l’uniforme entre les armées. Cette réalité a notamment poussé les officiers français à préférer le pantalon rouge du fantassin à une tenue plus discrète comme cela se faisait dans les autres pays européens. Mais avec le besoin croissant du camouflage et la quasi standardisation de celui-ci vers des couleurs vertes et marron, je voudrais savoir comment s’y prennent les militaires pour différencier ami et ennemi sur le terrain de manière fiable.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 14 juin 2012

    Mince trompé de bouton pour répondre…
    Peut-être en essayant d’avoir une confirmation par radio ?

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 14 juin 2012

    Oui c’est vrai que l’on assiste à une standardisation des uniformes. Aucun uniforme est idéale mais celui qui s’adapte le plus souvent au terrain est celui avec des petites taches genre celui que porté les SS.

    Mais pour l’instant les uniformes restent encore assez différents. Pour éviter les méprises il est parfois utiliser des marques très visibles au détriment du camouflage. Par exemple les russes font de large bande bleue sur leur casque, les farcs portent des fanions sur les bras ou encore l’OTAN qui utilise de grands tissus rose-rouge souvent sur les véhicules mais parfois sur directement sur les sacs des soldats pour éviter les méprises avec l’aviation

    Mais avant chaque opération les officiers se doivent d’avoir une idée précise des positions qui sont ou qui vont être occupées par des unités alliés après c’est sûr que les tirs fratricides ne sont pas rares, la radio permet de corriger cela et bientôt la numérisation du champ de bataille fait que les officiers pourront suivre en temps réel la progression des troupes. D’ailleurs c’est déjà le cas en Afghanistan où le système félin vient d’être testé.

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts804
    Member since: 14 juin 2012

    Je pense que sur le terrain, tu te bases surtout sur la question de “qui me tire dessus? Et qui ne me tires pas dessus?”. ^^

    Toutefois, les uniformes peuvent éviter d’énormes boulettes entre soldats, hors opération.

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 14 juin 2012

    Oui c’est vrai que l’on assiste à une standardisation des uniformes. Aucun uniforme est idéale mais celui qui s’adapte le plus souvent au terrain est celui avec des petites taches genre celui que porté les SS.

    Je trouve que le camo digital qui a une dizaine d’années camoufle encore mieux. (bon après on a les filets qui vous donne l’allure d’un chewbacca encore mieux mais plus contraignant a porté.)
    On a les écussons (le drapeau du pays ou insigne de régiment ou d’alliance) aussi qui sont très répandus ou les grades brodé sur les épaules.

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 14 juin 2012

    Je trouve que le camo digital qui a une dizaine d’années camoufle encore mieux. (bon après on a les filets qui vous donne l’allure d’un chewbacca encore mieux mais plus contraignant a porté.)
    On a les écussons (le drapeau du pays ou insigne de régiment ou d’alliance) aussi qui sont très répandus ou les grades brodé sur les épaules.

    Sa dépend de quel camo digital, celui des chinois n’est pas réussi je trouve. Celui des américains est très proche pour ne pas pas dire identique à celui avec des petites taches. D’ailleurs il me semble que les amércains vont (encore) changer le désign de leur uniforme.

    Les écussons sont parfois colorisés pour ne pas nuire au camouflage.
    http://i61.servimg.com/u/f61/15/81/57/22/bv-gnj10.jpg[

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 14 juin 2012

    Il y a aussi le fameux “cliquet” utilisé par les américain lors de la Bataille de Normandie. Le terrain était si complexe (bocage) qu’ils utilisait un signal sonore pour ce reconnaitre.

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 14 juin 2012

    Il y a aussi le fameux “cliquet” utilisé par les américain lors de la Bataille de Normandie. Le terrain était si complexe (bocage) qu’ils utilisait un signal sonore pour ce reconnaitre.

    Non ce fut seulement pour les paras et fut vite abandonnée car les allemands connurent le signal au bout de la première journée de combat.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 14 juin 2012

    Cela ne m’étonne pas.

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 14 juin 2012

    En même temps le cliquet avait été distribué que pour servir dans la nuit du 5 au 6 juin, juste pour palier la dispersion initiale des parachutistes suite au largage. Il devenait inutile une fois le jour arrivé et les parachutistes regroupés. Même si ces derniers étaient encore en grande partie dispersé dans la journée du 6.

    Et l’idée ne fut jamais réutilisée, comme le dit @asciniquetotalwar, c’est parce que les allemands connaissent le “truc”.

    Comparaison n'est pas raison.

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.