Post has published by karas

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  karas, il y a 1 an et 4 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Participant
    Posts123
    Member since: 16 mai 2016

    Voici ce que j’ai écrit sur la page facebook de mon projet concernant l’infanterie hittite:

    L’infanterie composait environ 90% de l’armée hittite. En terrains plats et ouverts comme ceux de Syrie, l’infanterie a un rôle de soutien des unités de chars qui lance l’assaut. En terrain accidentés, le rôle de l’infanterie est plus perceptible car ce sont les fantassins qui engagent le combat en premier afin d’ouvrir la voie aux chars qui ont un champ d’action réduit.

    Je commencerai par dire que à part les bas-reliefs de la bataille de Kadesh de 1274 avant J.-C. (et vous savez ce que j’en pense), nous n’avons aucune représentation de fantassins hittites en formation avec armes et équipements. Personnellement, j’imagine l’infanterie hittite comme semblable à l’armée égyptienne. C’est à dire avec des fantassins équipés d’une lance courte, d’une arme de corps à corps (épée, hache) et d’un bouclier. J’imagine que ces fantassins combattaient bouclier contre bouclier et formaient une phalange.

    Bien que nous n’ayons aucune preuve de l’emploie d’unités d’archers dans l’infanterie hittite, il est normal de penser qu’il y en avait de part la forte représentation de l’arc dans l’iconographie et de sa forte mention dans les textes. De plus l’archéologie nous livrent de nombreuses têtes de flèches. Enfin, les archers étaient la seule artillerie de l’époque et même si la plupart des archers n’étaient équipés que d’arc simple les volées de flèches infligeaient de sévères mutilations aux ennemis ce qui donnait un avantage tactique aux soldats lors de l’engagement au corps à corps. Ils offraient un bon soutien aux fantassins sur tout type de terrain. A la même époque, les Égyptiens avaient des unités d’archers dans leur infanterie.
    Dans l’iconographie hittite, on voit des dieux et des rois armés de haches et de masses à deux mains. Nous n’avons aucune preuve que des armes à deux mains aient pu être utilisé au combat. M.Vincent Blanchard (conservateur des Antiquités orientales du Louvre) m’a donné une explication à la présence de ces grandes armes dans l’iconographie, il m’a expliqué que comme les dieux et les rois étaient des grands personnages, leurs armes étaient grandes voir disproportionnée pour mettre en valeur le personnage.

    Afin de donner un visage à ces fantassins, j’imagine que les soldats de l’armée régulière avaient au moins un casque et que certains avaient une armure. J’imagine également que certains “réservistes” avaient un casque mais pas d’armure et que les levées étaient les moins bien protégés.

    Soldats de l’armée régulière:

    https://images.empreintesduweb.com/originale/1489792249.png

    Soldats issu des levées (gauche) et “réserviste” (droite):

    https://images.empreintesduweb.com/originale/1489792251.png

    Un archer:

    https://images.empreintesduweb.com/originale/1489792464.png

    Et voici une autre partie concernant les différentes catégories de soldats au sein de l’armée:

    J’ai parlé d’une armée régulière, de “réservistes” et de levées.

    En effet, le cœur de l’armée hittite était composé de soldats professionnels qui résidaient dans des casernes tout le long de l’année. Ils étaient payés et entretenus par le pouvoir royale. On estime leur nombre à 5.000 ou 10.000 en fonction des besoins du royaume. Je suppose que cette armée professionnelle voyait ses hommes équipés avec des équipements de qualité : casques complets, corselets à écailles, hache à douille, épées, boucliers en bois.

    Ils existaient une catégorie de soldat que l’on peut appelé les “réservistes”. Ils étaient mobilisé que en période de campagne (début du printemps – fin de l’automne) et si leurs présences étaient requises. Le reste du temps ils cultivaient leurs terres. Terres qu’ils avaient reçu du roi en guise de paiement pour leur service militaire. Ils ont très probablement reçu un entraînement militaire.

    Dans le cas des grandes campagnes, contre l’Egypte par exemple, on levait tout les hommes disponibles. Leurs compétences personnelles déterminaient leur rôle au sein des forces combattantes.

    Tout ses hommes étaient sous le commandement du roi ou d’un homme choisit par lui (souvent un membre de la famille).

    Il y avait aussi les troupes des souverains vassaux du Grand Roi hittite. Ces derniers devaient fournir un contingent définis d’hommes et de chariots dont ils avaient le commandement.

  • Modérateur
    Posts1941
    Member since: 20 juillet 2013

    Je me suis permis de repiquer tes trois dessins pour qu’ils soient visibles. Il semble que l’adresse que tu utilises ne soit pas aux normes appropriées. Tu devrais te choisir un site d’hébergement ad hoc. D’autres que moi pourraient t’en fournir des exemples.
    Pour le fond, tu écris :

    Il y avait aussi les troupes des souverains vassaux du Grand Roi hittite. Ces derniers devaient fournir un contingent définis d’hommes et de chariots dont ils avaient le commandement.

    Ce pont, traité en deux lignes, suggère que ces contingents vassaux étaient des supplétifs en petit nombre. Est-ce là ta pensée ?

    Parce que, personnellement, j’ai l’impression que ces vassaux formaient autour d’un noyau spécifiquement hittite la masse de l’armée. C’est en tout cas ce que suggèrent les textes égyptiens qui, évoquant (avec quelque dramatisation) l’entrée en guerre des forces hittites l’année de Kadesh, énumèrent celles qui l’accompagnent : Arzawa, Pidassa, Dardanya, Masa, Qarqisha, Lukka, Karkemish, Qode, Ugarit et Mushnatu.

    Un autre point. Ces boucliers carrés m’étonnent. Les représentations égyptiennes montrent effectivement des protections de cette forme, mais aux côtés verticaux creusés. J’ai toujours pensé que cette forme venait d’une erreur des sculpteurs qui auraient mal compris les soldats qui leur décrivaient des boucliers en « 8 ».

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts123
    Member since: 16 mai 2016

    Tu fais bien d’insister sur ce point car tu dis vrai. En effet, les pays voisins vassaux fournissaient beaucoup d’hommes. Je pense comme toi qu’ils étaient une masse d’hommes importante. C’est un erreur de ma part de ne pas avoir plus développer ce point mais je l’explique par le fait que je ne traite que le soldat hittite et pas les vassaux que je survole (pour le moment).

    Il y a deux types de bouclier: rectangulaire – en huit. Tout deux sont présents sur les bas-reliefs de la bataille de kadesh de 1274 et on a retrouvé à Pi-Ramsès deux moules de bouclier hittite, un rectangulaire et l’autre en huit: http://www.rpmuseum.de/ueber-uns/projekte/erforschung-der-ramses-stadt.html Si je représente ebaucoup le bouclier rectangulaire c’est parce que c’est aussi le plus facile à dessiner pour moi. En effet, je suis un novice en dessin et la forme en huit, je galère à la faire..

    Personnellement, le bouclier rectangulaire est celui que je vais faire dans un premier temps. Il sera de simple manufacture: planches en bois – peau de chèvre et clous en cuivre. Plus tard, quand j’aurai du temps, plus d’expérience et un peu plus d’argent (c’est dure d’être étudiant) j’aimerai faire un bouclier en forme de huit avec les bandes ne bronze. 😀

    Merci pour les images. Je suis preneur pour les sites d’hébergement s’il te plait car honnêtement ça me saoule de pas réussir à mettre les images que je veux.. :/

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.