Post has published by mongotmery

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  asciniquetotalwar, il y a 4 mois et 2 semaines.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Modérateur
    Posts8355
    Member since: 14 mai 2013

    L’aviation, qui faisait ses premiers pas avant la guerre, est devenue une force militaire à part entière. Ses missions se sont diversifiés, ses moyens humains et matériels ont augmenté, les technologies ont progressé.

    L’objectif de ce sujet est d’établir l’évolution des rapports de force entre les forces aériennes, sur tous les fronts (mais en séparant par fronts).

    Cela peut passer par tous les facteurs: les pertes, les effectifs, le contrôle du ciel, l’efficacité de la reconnaissance ou du bombardement.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    Je suis un train de préparer une conférence sur l’histoire de l’aviation et j’ai donc bien potassé sur le sujet de la première guerre:

    1872 aviateurs français mobilisable en aout 1914 présent sur un seul front (en 1914)

    -792 aviateurs allemands mobilisable sur 3 front (est, ouest, enclave de tsingtao)

     

    Les allemands sont répartis sur plusieurs front et ne peuvent compter que sur 85 pilotes austro-hongrois supplémentaire pour le front de l’est (les russes ont 290 pilotes dont certains sont français)

     

    Au dela de ses chiffres les forces centrales sont en retard dans tout les domaines de l’aviation: organisation, matériel…

    Néanmoins Ludenddorf diras suite à la victoire de Tannenberg: “Sans avion il n’y aurait pas eu de victoire à Tannenberg”

    Mais ce sont les français qui utilise le mieux l’aviation avec le ciblage pour l’artillerie, permettant à l’artillerie française de rivaliser avec celle des allemands alors qu’elle est inférieur (que ça soit en qualité ou quantité)

    Les français se mettront vite au bombardement  (GB 1) et à la chasse (MS 12 de De Rose), bon les anglais sont à la ramasse et le resteront jusqu’a la fin 1917. Les taux de pertes français les plus haut seront de 15 pour cent, pour les britanniques ont atteindra des pertes aux environs de 60 pour cent en avril 1917 (ils sont de 1,5 au même moment pour les français)

    Autant dire que la ou il y a des cocardes les croix noires seront absentes, et pour un tas de raisons ont les pionniés du bombardement (enfin après les italiens)  et de la chasse, on aurat des avions géniaux (morane sauliner parasol, nieuport 11, spad, breguet 14)   les anglais seront à la ramasse totale  jusqu’a l’été 1917 (avant ils ont un excellent avion de soutien le soptwith 1/2 mais sans escorte potable il serat inefficace)  et l’arrivée du Camel qui est un avion potable mais à ce moment le RFC n’a plus de pilote potable…

     

    Les allemands nous inquiéteront légerement avec le fokker eindecker (un avion hollandais)  à un moment mais la sortie du Nieuport 11 regleras le problème vite.

    Pour Résumer: Le front de l’ouest est la chasse gardé de l’aviation française et le restera tout au long de la guerre.

     

    Les britanniques seront cepandant seront efficace avec le RNAS qui se distingueras dans sa lutte anti-zepplin sa surveillance constante de la mer du nord, son support au débarquement en anatolie, ah et il dominerat la mer du nord grace à un truc nouveau qui s’appelle le porte-avion.

     

    Pour l’est: les Russes souffriront d’un matériel peu fiable, d’un manque de personnel qualifié et d’un ravitaillement déplorable, ainsi beaucoup d’avions russes resteront en panne ou seront accidentés, les autres lutteront un peu comme il peuvent (avec succès contre les troupes austro hongroise en Galicie, ou contre les navires ottomans en mer noire)  Les allemands testeront tranquillement sur ce front un concept nouveau: le Bombardier lourd, qui bombardera princpalement les gares sur le front de l’est avant d’aller bombarder Londre…

     

    Sinon les Japonais  feront un truc audacieux: Coulé des navires à quais à l’aide d’avions qui décolle en pleine mer, il bénificie ainsi d’un effet de surprise totale…

    A noté que la Regia aeronautica est la meilleure aviation après l’aviation française: Ses ansaldo, Hanriot  (l’Hanriot est créer par un ingénieur français mais construit en italie) Caproni  ou Macchi sont excellent, malheureusement dans une guerre qui se passe en pleine montagne cela aurat assez peu d’impact.

     

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.