Post has published by BaTBaiLeyS

Ce sujet a 8 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 4 mois et 2 semaines.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Admin bbPress
    Posts6302
    Member since: 5 août 2017

    Vous avez probablement vu dans les journaux ce matin la nouvelle comme quoi la Russie aurait dévoilé ses nouveaux missiles « impossible à interceptés ». Vladimir Poutine aurait passé deux de ses trois heures environ à parler des nouvelles capacités de l’arsenal russe devant le parlement. Selon ses mots, il aurait aussi mentionné un inquiétant « dorénavant, il faut nous écouter », mais pour plusieurs, la phrase peut paraître incomplète : « dorénavant, il faut nous écouter (sinon on vous fait sauter) »

    Voici les images qui défilaient derrière alors qu’il parlait :

    Que pensez-vous de cet avertissement pour le moins dire menaçant de Vladimir Poutine à l’Occident?

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Un missile impossible a intercepter ?

    Honnêtement je penses pouvoir affirmer que la phrase est incomplète : ” Impossibles à intercepter ( POUR LE MOMENT ) ” .

    Car de mon point de vue si l’on est assez ingénieux et que l’on réfléchi ne serait-ce qu’une minute , lorsque l’on créé une technologie , quelques mois ou années tout au plus , une autre technologie est créée pour contrer l’autre . On a créé les armures pour diminuer l’impact des coups , les intercepteurs pour contrer les bombardiers , les avions furtifs pour contrer d’une certaine manière les radars , les sous-marins pour contrer la surveillance de surface , les missiles antibalistiques pour contrer les missiles balistiques … Bref … Nous ( les Hommes ) créons toujours des armes,  et d’autres armes pour contrer ces dernières.

    De mon point de vue donc , la soit-disant imparabilité de ces nouveaux missiles et certes effective , mais temporaire et tout porte à croire que les Etats-Unis vont s’atteler à développer une / de nouvelle(s) technologie(s) pour contrer ces missiles si ce n’est pas déjà le cas. Les russes n’auront cette carte en main que quelques mois ou années tout au plus.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts276
    Member since: 13 avril 2015

    Je pense que la Russie entre dans une nouvelle phase de sa politique de relation internationale. Depuis au moins 2008 (guerre de Géorgie), mais plus probablement depuis 2006 (indépendance du Kosovo), la Russie se dit attaquée ou menacée par l’Occident. Élargissement de l’OTAN et de l’Union européenne a d’ancien pays du bloc de l’est, conflit d’intérêt en Ukraine et Syrie, conceptions politiques divergentes sur certains sujet sociétaux (démocratie, droit de l’Homme, etc), alliés peu recommandables (Turquie et Iran): les différents sujets de tension et divergence sont nombreux, d’autant plus que chacun des deux camps s’estime attaqué par l’autre.

    À la décharge de la Russie, je qualifierai sa position  depuis 2008 de particulièrement … défensive. Je m’explique: en faisant la liste des différentes crises des dix dernières années, et en me mettant à la place des dirigeant russes, je n’ai pas trouvé un seul cas où la Russie se soit directement attaquée à autrui en vue d’acquérir de nouveau intérêt. Prenons le cas le plus violent: la guerre de Géorgie en 2008. La Russie s’est défendue face à une attaque géorgienne qui visait à rétablir l’ordre dans les régions séparatrice d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud (voir à ce titre le dossier qui lui est consacré sur le forum de la guerre). Prenons maintenant le cas le plus discutable: la crise ukrainienne. Avant le renversement de Ianoukovitch, l’Ukraine est un pays pro-russe, donc dans l’orbite de la Russie. Mais après Maidan ce n’est plus le cas, et la Russie a eu peur d’une adhésion de la l’Ukraine à l’OTAN. Ces deux exemples illustres selon moi la logique défensive de l’action russe ces dix dernières années, perspective qui n’est pas du tout partager en Occident. Il est en effet possible (et pertinent) d’interpréter les deux exemples que je viens de citer dans une perspective offensive (voir agressive). Mais mon propos ne porte pas sur le fait de savoir si la Russie est réellement dans une posture agressive ou défensive, je ne souhaite que manifester la vision russe des évènements. Car il y a je pense une divergence profonde entre les intentions du chef d’état russe, Vladimir Poutine, et la perception que l’on en a en Occident. Je voudrais prendre à témoin la non diffusion grand public des VIIIème Assises Nationales de la Recherche Stratégique où intervenaient deux généraux de l’armée russe (le Général Anatolyi Koulikov et le Général Vladimir Verkhotsev). Je n’étais pas personnellement présent à ces assises, mais je connais personnellement deux personnes qui y sont allées. Apparemment les discours de ces deux généraux auraient été très mal accueillis par le publique (sifflements), ce qui aurait entrainer une intervention de mise au point d’Alain Bauer.

    Donc pour revenir à la récente déclaration de Vladimir Poutine, je pense que la Russie envisagerai à l’avenir un positionnement plus offensif sur la scène internationale. Histoire de redonner à la Russie sa grandeur, et de se faire prendre au sérieux par les occidentaux.

    PS: Pour ce qui est des missiles nucléaires, ce qui n’est pas dit par Vladimir Poutine est que ceux-ci, même en supposant qu’ils ne soient pas interceptables, ne peuvent pas empêcher une riposte nucléaire par missile. Donc je ne vois pas trop ce que voulait dire Vladimir Poutine sur les missiles nucléaires, ce qui me fait penser (et dire) que ce n’était pas l’objet de son propos.

    Stratège en devenir !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 2 semaines par  SocrateLeStratège.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 2 semaines par  SocrateLeStratège.
  • Modérateur
    Posts2264
    Member since: 8 février 2014

    Très Docteur Folamour, tout ça. Je développerai mon propos plus tard.

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Participant
    Posts804
    Member since: 14 septembre 2013

    Je partage très largement l’opinion de SocrateLeStratège. Pour le grand public occidentaux on a toujours tendance à percevoir la Russie comme une puissance agressive, offensive. Ce qui n’est singulièrement pas le cas, car il est vrai que la Fédération de Russie a vu sa sphère d’influence largement diminuée depuis la chute de l’URSS, avec une extension de l’Union européenne, mais aussi de l’OTAN. Mais la situation économique, sociale, démographique russe l’empêche selon moi de se placer comme puissance offensive, comme l’est les Etats-Unis. Elle n’en a pas les moyens sur le long terme, elle promène trop de contradictions et problèmes internes. Et je pense que Poutine le sait. Mais il veut garder la face dans un monde qui ne considère pas la Russie sous un très bon oeil, d’où ces démonstrations de force brute, histoire de dire la Russie reste une puissance militaire et nucléaire à prendre en compte.

     

    Mais la question est, sur le long terme, l’économie russe et la situation du pays en général permettra t-elle de préserver ce “hard power” russe ? Pas sûr du tout, surtout avec l’émergence de nouvelles puissances. D’abord la Chine, l’Inde, ces géants. Mais d’autres viendront, dans quelques ou plusieurs décennies. En Amérique du Sud et en Afrique.

  • Participant
    Posts930
    Member since: 6 novembre 2015

    @Gameplayer

     

    Actuellement, avec l’arrivée des systèmes d’entrée atmopherisques a plusieurs ogives et la standarisation des contre-mesures, l’avantage appartient de loin aux missiles balistiques. De nos jours, la seule façon d’abattre un tel missile, c’est de l’attaquer dans sa phase Mid-course (Terme US pour désigner quand le missile est le plus haut dans sa trajectoire)  ou pendant son ascension dans l’espace. En bref tant qu’il ne s’est pas divisé en une vingtaine d’ogives filant à plusieurs kilomètres la seconde..

     

     

     

     

    Allez bye Fanta !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 2 semaines par  Noble 7.
  • Modérateur
    Posts8350
    Member since: 14 mai 2013

    @noble7

    Je ferais remarquer qu’il y a quelques temps déjà que les missiles balistiques à visée d’attaque stratégique envoient plusieurs ogives lors de leur rentrée dans l’atmosphère.

    Au niveau des contre-mesures embarquées par le missile, hors les leurres (qui sont ces multiples ogives), je les connais moins.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts930
    Member since: 6 novembre 2015

    Effectivement mongotmery, j’ai utilisé le mot “actuellement” alors que ça fait un bout de temps que ca existe. Pour ma défense, aujourd’hui on ne parle plus de missiles à 2 ou 3 ogives, mais de ICBM pouvant contenir 10, 12 têtes nucléaires différentes avec leur propre trajectoire.

     

    Comme tu l’a dit, les contre-mesures ne se limitent pas seulement a des leurres. C’est pas trop le sujet mais si tu veux je peux les lister.

    Allez bye Fanta !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 2 semaines par  Noble 7.
  • Modérateur
    Posts8350
    Member since: 14 mai 2013

    Il pourrait être intéressant que tu listes les contre-mesures hors leurres, pour qu’on comprenne comment ces missiles évoqués dans le discours sont impossibles à intercepter.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.