Post has published by Caractacus

Ce sujet a 34 réponses, 20 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 4 ans et 5 mois.

25 sujets de 1 à 25 (sur un total de 35)
  • Participant
    Posts187
    Member since: 7 septembre 2012

    Bonjour à tous!

    J’ai une question qui me tracasse un peu: comment l’Allemagne, mise à genoux après la première guerre, a t’elle réussi à financer la formidable machine de guerre dont une bonne partie de l’Europe a fait les frais? :huh:

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    J’imagine déjà que Hitler n’a pas eu une grande envie de payer les indemnités de guerre de la Grande Guerre et puis en relançant l’armement il a par là aussi relancé la croissance. Après j’ignore tout de comment il a relancé la machine, mais ce qui est sûr c’est qu’elle est repartie.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    A ce que j’ai compris, une grande partie de la dette de guerre (et donc la relance de l’activité de l’armement) devaient être remboursée avec la conquête, selon la doctrine expansionniste nazie. Et on lui a fait confiance…
    J’ai aussi entendu parler de réserve d’or Espagnole, mais cette source était très discutable et de toute façon je ne saurais plus où la trouver.

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 13 avril 2012

    N’oublions pas les nombreus pillages des biens juifs que les nazi ont profiter.

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    N’oublions pas les nombreus pillages des biens juifs que les nazi ont profiter.

    Pas que juifs, de plus ceux ci vont servir ensuite d’esclaves dans les camps idem pour les opposants politiques et autre personnes considéré comme “inférieur”.
    La militarisation du pays va aussi favoriser la recherche et mettre remettre sur pieds nombres d’industries (Junkers, daimler benz, mercedes, heinkel, bmw la création de volkswagen et de porche.) qui vont pas mal exporter.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Détails assez intéressant :
    Le premier partenaire commercial de l’Allemgne en 1939 était la France
    L’économie allemande était pas si efficace que ça et le modèle économique aurait pu s’effondrer Sans le déclenchement de la guerre
    Le pays s’est lancer dans une production militaire industrielle vers une guerre totale que sur le tard, en 1942. Quand il était trop tard quoi.
    Au vu de la production industrielle de la France et du Royaume Uni, si il n’y avait pas u d’offensives en 1940, les Alliés auraient largement les moyens de poutrer les Allemands en 1941.
    Finalement durant la guerre les finances allemandes ne survivaient que par le pillage économique des territoires, occupés, nottamment de la France (ils nous pompait au moins un quart du PIB les enfoirés), ainsi que de la main d’oeuvre escl… prété par les pays occupés (contrairement aux alliés, les allemands ne voyait pas l’intérêt d’envoyer leurs femmes à l’usine, leur rôle étant à la maison avec les enfants).
    En refusant de payer les indemnités dû à la France par le traité de Versailles aussi aider.
    Sinon le côté socialiste et des travailleurs du “Parti National-Socialiste des Travailleurs Allemands” c’était du flan, l’État favorisait les grands cartels industriels plus que les ouvriers.

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 28 juillet 2012

    Rémicas, en effet les Allemends nous prenaient 1/4 du PIB mais en plus, ils obligeaient des jeunes français a aller travailler en Allemagne avec bien sur la complicité du régime de Vichy.

  • Participant
    Posts19
    Member since: 18 septembre 2012

    J’ai aussi entendu parler de réserve d’or Espagnole, mais cette source était très discutable et de toute façon je ne saurais plus où la trouver.

    Pour la réserve d’or espagnole, c’est les soviétiques qui se sont chargés de la “mettre en sécurité”, il me semble, mais je ne me souviens plus non plus de ma source…

  • Participant
    Posts88
    Member since: 27 octobre 2012

    La campagne d’Hitler (pas militaire) a été financée en grande partie par les sociétés américaines (eh oui) pétrolières, minières… (tout ce qui vendait des armes ou un matériaux de fabrication) Une fois au pouvoir, il a gagné de l’argent en pillant toutes les personnes qui étaient envoyés dans les camps de concentration, puis le pillage des pays occupés. Il a bien remboursé sa dette envers les sociétés qui l’ont financé en leur achetant leur production à un prix, généralement, assez élevé.

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 28 juillet 2012

    Vous parlez tous de pillage, de vol… mais il ne faut pas oublier qu’Hitler a redressé l’économie allemande en invdtissant dans l’industrie lourde (qui servira aussi pour ses armements) et en construisant des infrastructures ce qui raportera aussi pas mal d’argent.

  • Modérateur
    Posts2996
    Member since: 12 avril 2012

    Un ouvrage vient de sortir sur le sujet:

    http://www.theatrum-belli.com/archive/2012/12/12/le-salaire-de-la-destruction-un-ouvrage-monumental-et-inedi.html#comments

    http://www.theatrum-belli.com/media/00/00/3940411841.jpg

    Cette photo d’ilustration m’intrigue, est ce que quelqu’un connait le type du char au premier plan ? Je n’ai jamais vu ça, il a deux tourelles dont une de panzer I, son canon principal ressemble à celui du panzer 35t et la forme de la tourelle principale est originale.

    Comparaison n'est pas raison.

  • Modérateur
    Posts2996
    Member since: 12 avril 2012

    En fait j’ai trouvé:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Neubaufahrzeug

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts19
    Member since: 18 septembre 2012

    Une sorte de B1 à l’allemande (et de moins bonne qualité) si j’ai bien compris…

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    Les allemands ont eu une variante du B1 il me semble. Ils ont pris des B1 français et les ont modifiés avec leur matos. D’ailleurs, pas mal de véhicules français ont servi lors de la campagne de Russie.

  • Participant
    Posts1418
    Member since: 16 avril 2012

    Pour en venir avec la finance Allemande, il ne faut pas oublier qu’Hitler reçu l’aide financière de pas mal de société Américaine (Ford est un exemple…)

  • Participant
    Posts187
    Member since: 7 septembre 2012

    Guère surprenant, ce n’est pas la première fois qu’un dictateur qui fait barrage au communisme, reçoit des petit bonus venus d’outre atlantique! :dry:

  • Participant
    Posts434
    Member since: 25 novembre 2012

    Néanmoins je ne pense pas que Roosevelt approuvait cela 🙂 .

    Sinon, il est vrai que la stratégie économique de Hitler fut assez efficase, même si elle reposait sur le fait de pouvoir agresser les autres un jour, ainsi que de les pillers au maximun 🙁

  • Participant
    Posts19
    Member since: 18 septembre 2012

    D’autant plus que les opinions de Ford était en parfait accord avec le régime Hitlérien, il a d’ailleurs été décoré par les allemands pour son aide…

  • Participant
    Posts74
    Member since: 12 avril 2012

    Le financement de l’armée allemande est une question très délicate.

    Pour faire la guerre, il fait des armes. Pour faire marcher la machine, il faut du pétrole. Pour avoir des armes et du pétrole, il faut de l’argent et des technologies.

    L’Allemagne est détruite, pauvre et sans ressources, sans rien.

    Pour ce qui est de la dette, il suffit de regarder l’inflation allemande en 1924 (un brouette de gros billets imprimés un face de parfois des milliards de marks). la dévaluation a suffit pour la rembourser. C’est cette crise qui créera le sentiment de “peuple humilié et opprimé” des allemands et qui donnera de l’influence aux nazis (regarder la hausse des électeurs de l’extrême droite depuis le début de la crise de 2008) et qui lui permettra après la crise de 1930 de prendre le pouvoir.

    les plans Dawes et Young organisés par la Morgan permettaient à l’Allemagne d’ajourner une partie de leur dette et leur octroyant un prêt de reconstruction (la Troïka de l’époque). Cela a permis une reconstruction industrielle mais a plongé le pays dans la pauvreté (la quasi-totalité des bénéfices allemands retournant à l’étranger).

    Quant Hitler arrive au pouvoir, la I.G. Farben et la standard oïl (propriétés des Rockefeller et en partie des Rotschild) seront les principaux moteurs de sa production pétrochimique.

    Quand à l’argent, il provenait en partie de l’accaparement des ressources d’une partie de la population allemande (Juifs…). De dons, majoritairement de “sympathisants du NSDAP” étrangers (et oui nous aussi on aimait pas les rouges et les Juifs…).

    En plus, l’idéologie fasciste et le taux de pauvreté et de chômage élevé permettait d’avoir accès à une main d’œuvre bon marché.

    La très très très (on ne le soulignera jamais assez…) bonne volonté de grandes firmes américaines et de leurs dirigeants. General Motors et Ford furent les principaux collaborateurs de l’industrie militaire allemande. Henry Ford l’exemple même de la réussite capitaliste du rêve américain. Il n’a jamais été condamné pour sa collaboration et sa promotion des idées nazies. Ces deux sociétés ont réellement construit l’armée allemande. Beaucoup d’autres sociétés américaines (entre 50 et 100) ont aidé (technologiquement ou directement par production sur place).

    On soupçonne beaucoup le Vatican et beaucoup les grands investisseurs de Wall Street d’avoir financé les nazis. Je ne suis pas spécialiste, je n’oserai pas m’avancer. Néanmoins, il est certains que certains d’entre eux l’ont fait.Maintenant, il n’y a pas de preuves pour incriminer certains particuliers. Les Warburg et le grand père de Bush sont les premiers accusés (pour le grand père de Bush, ça ne m’étonnerai pas…).

    Pour ce qui est du Vatican, sa banque est clairement l’une des plus criminelles de l’histoire. Le pape François a remis de l’ordre récemment (du moins il a essayé, on verra pour les résultats). Et, au vu d’un certain pro-nazisme de (bientôt saint ! ) l’Eglise du vénérable Pie XII, le doute est permis.

    Le fait que des rothschildet des Rockefeller soient impliqués dans l’histoire alors qu’il s’agit de très grands noms du sionisme est très délicat. L’avidité l’aurait emporté sur toutes les convictions. Ce passage sombre de l’histoire, délaissé à Nuremberg et dans les cours d’histoire, montre l’opacité et la sensibilité du sujet. Seulement, en cachant à moitié ces faits, cela renforce l’impression de “complot mondial” que certains ont.

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 26 février 2013

    La réserve d’or espagnole est envoyé a Moscou pendant la guerre d’Espagne en échange de l’aide soviétique aux républicains.

    Omnia Sunt Comunia

    Je suis anarchiste au point de traversé dans les clous pour ne point avoir de soucis avec la maréchaussée.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Non la réserve d’or des Républicains espagnols a été envoyé en France, comme la réserve polonaise, ainsi la France détenait la seconde réserve en or du monde après les États-Unis. Cet or sera planqué durant la guerre en Martinique si je ne me trompe, loin des mains allemandes.

  • Modérateur
    Posts8313
    Member since: 14 mai 2013

    Il ne faut quand même pas oublier, lorsqu’on parle de financements américains de la machine économique nazie, c’est qu’on critique ces actes anachroniquement. Dans l’entre deux guerres, personne ne critique Hitler vraiment, aucun état ne lui déclare la guerre, on accepte tous ses coups de force. Alors? Qu’est ce qui empêche ces sociétés de faire du commerce (et de l’anti communisme comme cela a été dit, avec entre autres la réduction des pénalités financières de la guerre) avec l’Allemagne nazie qui n’est pas illégale? Aucune loi, aucun pays. Moralement c’est certes contestable, mais c’était aux pays de l’époque de le faire remarquer en critiquant Hitler, en étant ferme face à ses coups de force. Ils ne l’ont pas fait. Alors ce n’était pas à des entreprises de mettre en place des principes moraux. (c’est d’ailleurs heureux que ce ne soit pas elles qui créent les principes de nos états, pour éviter de tout mettre sous le signe de l’argent et d’avoir des “à mort les chômeurs”).
    D’ailleurs le film “Mille milliards de dollars” abordent ce sujet, avec l’exemple d’une firme américaine qui a ces activités, mais le problème est qu’elles les continuent pendant la guerre, vendant des navires aux alliés et des torpilles pour les couler aux Allemands!

    Sinon, Hitler a tout simplement fait une politique du New Deal dans l’armement, et des investisseurs on crut en sa politique de remise en route. De fait elle a marché, mais avait besoin d’une guerre pour aboutir, et cela n’a sauté aux yeux de personne.

    Quand aux investissements et aux accusations de collaboration du Vatican, n’oublions pas que pour Hitler la religion chrétienne est une “religion dégénérée du judaïsme”, qu’il dira “nous allons attaquer le Vatican et toute la racaille diplomatique qui s’y trouve”, et que l’Eglise a joué un grand rôle dans la fuite des juifs. (entre autres en Pologne). Ainsi en République Tchèque des paras anglais venus assassiner Heydrich (qui mettait en œuvre la solution finale) s’abritaient dans une église. Les paras tuèrent Heydrich, furent dénoncés, et se défendirent contre la “police” dans l’Elise, les religieux étant condamnés avec eux après leur capture.(je vais quand même revérifier).

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    Le titre n’est pas parlant. En effet, parler des finances de l’allemagne nazi, signifirait parler de l’economie du pays, de son cash-flow, de ses dettes et tout le toutim. Or, Tout le monde parle sur ce sujet du financement du parti nazi et de la reconstruction de l’armee allemande. Entre les deux, le sujet n’est pas le meme.

    Concernant, le financement du parti nazi, il faut bien differencier deux phases tres distinces. La premiere des les annees 1919-1920 ou le parti est finance par des “petits” industrialistes, des anti communistes acharnes et des allemands de l’etranger qui voient Hitler comme celui qui va remettre l’allemagne sur pied.

    La seconde grande phase est l’arrive des tres gros poissons a partir de 1928. A partir de cette date, on voit les Krupp et les Thyssen deverser des Reichmarken a coup de bulldozer. Ce qui est encore plus interessant, c’est de voir que de grandes companies “allemandes” tel que AEG, filliale de ITT (boite americaine, IG farben, Osram, Simens et toute les grandes boites de la chimie et de l’industrie lourde vont financer les nazis, non pas de leur propre fond, mais bien de depuis les fonds des compagnies americaines base aux USA.

    Un des meilleurs exemple est la contribution de IG Farben de 1933. L’entreprise versa 200’000 reichsmark au parti nazi. La comptabilite de la boite a prouve que ces 200’000 venait de la branche americaine de IG farben et que les fonds venaient d’autre boites tels que ITT, Standart Oil of New Jersey, Ford motor company ect…ect…

    Il est tres interessant de voir que Hitler “le rouge”, le socialiste qui promet du travail, le demenlement des grands empires industriels dans les annees 20, changent de couleur et devient Hitler “le brun” apres son passage en prison et pendant la crise. Il n’est donc pas etonnant de voir Hitler et la SS dezinger la SA et ses elements “rouges” qui veulent detruire les entreprises, creer des syndincats et des usines ou les employes sont proprietaires de leurs outils et de l’entreprise. Vous remarquerez que ces propositions sont furiseusements de gauche….voir de gauche exterme dirait on de nos jours….

    Pour la reconstruction de l’armee allemande, avec le soutien de l’industrie lourde, ca a ete un jeu d’enfant de remettre en marche la machine, le probleme fut d’alimenter la machine….

    C’est la ou l’on rencontre, a nouveau, toutes nos entreprises amerciaines et, cette fois, les grandes banques. Et de grands noms….

    C’est la qu’entre Hjalmar Schacht. Le monsieur a ete un gouru de Wall Street entre 1919 et 1925, son pere y a travailler pendant presque tout l’epoque whilliamine, c’est donc une famille connu sur la place et qui connait les rouages du systeme. Hjalmar, si nazi il est, ne l’est pas du tout quand on parle d’economie. En effet, la doctrine nazi prevoit de mettre au pas les conglomerats industriel pour les obliger a produire ce que l’etat a besoin. Schacht est plus a l’oppose de cette theorie de plannification centralise.

    Sous le ministariat de Schacht, pres de la moitie des services publiques fut privatises. Je parle des chemins de fer du reich, de Vereinigte Stahlwerke A.G, le plus grand producteur d’acier en allemagne, Vereinigte Oberschlesische Hüttenwerke AG, entreprise gerant la production d’acier, de charbon et leur acheminenant en Silesie. Tous ces geants de l’etat allemand furent vendu a American IG Farben, AEG (filliale de ITT) et d’autres filliales germano-americaines.

    En gros, Schacht a fait ce qu’il se passe au portugal en ce moment…

    Pour ceux que ce sujet epineux et o combien “complotiste” interessent, je vous recommande le livre de Antony Sutton, Wall Street and the rise of Hitler. Livre interessant car les sources utilises pour ce livre sont la librairie du congres US et des rapports de commission US, tout que des documents officiels.

    Edit:

    Je viens juste de me rappler, que la firme ITT, possedait 25% des parts de l’entreprise Focke-Wulf Flugzeugbau AG qui produisait….les FW190… Cette entreprise americaine produisait de l’armemant allemand contre les americains… Mais ce n’est pas tout, en 1967, le gouvernement US versa a ITT, 27 millions de dollar pour les degats sur les usines de FW….

    Y a pas a dire…ils sont forts les marchands de canons….

  • Participant
    Posts2982
    Member since: 12 avril 2012

    l n’est donc pas etonnant de voir Hitler et la SS dezinger la SA et ses elements “rouges” qui veulent detruire les entreprises, creer des syndincats et des usines ou les employes sont proprietaires de leurs outils et de l’entreprise. Vous remarquerez que ces propositions sont furiseusements de gauche….voir de gauche exterme dirait on de nos jours….

    Serai ce une tentative déguisée de point Godwin. 😆
    Pour reprendre l’excellent et fort méconnu Karl Polanyi, le fascisme et le nazisme on été vu durant l’entre deux guerre comme des moyens de ré-encastrement anti-démocratiques de l’économique dans le social et le politique.
    Ces parties n’étant pas issue d’un courant de philosophie économique à proprement parlé ont pompé des éléments dans le socialisme puis dans le libéralisme pour ce qui est de la gestion économique.

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    plustot un point staline… 😉

    Je suis assez d’accord avec loa phrase de karl polanyi avec une petite nuance, le nazisme est une des mouvances fascistes possibles, un bon communisme stalinien voir le groupe dassaut sont de bon exemple de mouvance faschiste.

25 sujets de 1 à 25 (sur un total de 35)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.