Post has published by PapaZoulou

Ce sujet a 31 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  PapaZoulou, il y a 1 mois et 3 semaines.

25 sujets de 1 à 25 (sur un total de 32)
  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014
    Les volcans
    http://www.oregonlive.com/mount-st-helens/media/helens_page02_18.jpg

    Les volcans.
    Sans eux, la vie ne serait possible sur terre.
    Ils ont toujours par leurs grondements, fascinés les hommes, et on les retrouve dans de nombreux livres légendaires, comme le Seigneur des Anneaux, où la communauté doit accomplir une quête qui les mènera au cœur d’ Orodruin, Amon Amarth, le volcan où fut forgé l’Anneau Unique.
    Mais saviez-vous que la Montagne du Destin existe réellement, elle se trouve en Nouvelle-Zélande, se nomme Ngauruhoe et est un stratovolcan faisant partie du coplexe volcanique du Tongariro!
    Ce sujet aura pour but de vous introduire de manière simple et sous forme de fiches claires aux différents types de volcans sur Terre. Il sera édité au fur et à mesure de la progression des fiches.
    Nous commencerons par présenter les différences entre volcans gris et volcans rouges, avant de de classifier les volcans selon le type d’éruption qu’ils produisent avant enfin d’étudier la forme des volcans.
    Je vous souhaite un bon voyage au cœur de l’ombre et de la flamme!

    Table des matières:
    Introduction: Volcans gris et volcans rouges, mais qu’est-ce qu’un volcan?
    Partie I: Les éruptions.
    Chapitre I: Le volcan Hawaiien.
    Chapitre II: Le volcan Strombolien.
    Chapitre III: Le volcan vulcanien.
    Chapitre IV: Le volcan Plinien.
    Chapitre V: Le volcan Péléen.

    Partie II: La forme des volcans.
    Chapitre VI: Le volcan bouclier.
    Chapitre VII: Le stratovolcan .
    Chapitre VIII: Le volcan fissural.

    Partie III: Cas particuliers.
    Chapitre X: La mesure par VEI.
    Chapitre XI: Les supervolcans, rois des volcans.

    Bonus, l’éruption du Krakatoa

    Sources:

    Volcans, Le Réveil de la Terre, Katia et Maurice Kraft.
    -Wikipédia.
    -larousse.explore, Volcans et tremblements de Terre.

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 3 semaines par  PapaZoulou.
  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014

    Introduction: Volcans gris et volcans rouges, mais qu’est-ce qu’un volcan?

    https://image.noelshack.com/fichiers/2017/25/5/1498222135-eruptions.png

    Le nom “volcan” descend du dieu Vulcain, que les romains nommèrent ainsi en référence au cratère de Vulcano, dans les îles Eoliennes au nord de la Sicile, considéré comme territoire de ce dieu.
    La volcanologie moderne prend son essor, elle, en 1902. Cette année là, à la Martinique, une éruption de la montagne Pelé rase la ville de Saint-Pierre, tuant vingt-huit mille personnes. Deux individus, le français Alfred Lacroix et l’américain Thomas Jaggar visitent le site et deviennent par leurs travaux les pères de la volcanologie moderne.
    32 ans plus tard, Jaggar qui étudie le Mauna Loa parvient à prévoir son éruption et la descente d’une coulée de lave vers la ville de Hilo. C’est la première prévision d’éruption vraiment réussie. Son disciple, R.H. Finch, sauve la vie de 500 personnes venues admirer le lac de lave du Mauna Ulu.

    Carte des plaques tectoniques et des principaux volcans actifs

    De quoi un volcan est-il composé?
    Un volcan est généralement une structure composée de différents éléments qui sont généralement une constante dans les volcans actifs et que l’on peut parfois observer sans danger grâce à l’érosion d’un volcan éteint ou à l’effondrement de sa chambre magmatique. Parmi ces éléments, on retrouve:
    -Une chambre magmatique alimentée par le magma qui provient du manteau, elle se remplit progressivement quand le magma est bloqué, ce que l’on retrouve dans les points chauds (île de la Réunion) ou dans les frontières des plaques tectoniques, le volcanisme de subduction/de divergence (cas de la ceinture de feu du Pacifique) jusqu’à éruption, et peut s’effondrer si elle est vidée de son magma.
    -Une cheminée volcanique, où le magma va de préférence remonter à la surface. Il peut exister des cheminées volcaniques secondaires.
    -Un cratère, là où débouche principalement le magma.
    -Des fissures latérales dues au gonflement/dégonflement du volcan.

    Schéma en coupe d’un volcan

    La classification des volcans était subjective, et ne prenait pas en compte le changement de type d’éruptions d’un volcan (cas des éruptions de 1984 et de 2009 pour le Mayon).
    On distingue cependant deux grands types d’éruptions, qui dépendant du type de magma:
    Les éruptions effusives des volcans rouges (comme la lave), et les éruptions explosives des volcans gris (comme la cendre).

    Selon Wikipédia, on peut regrouper parmi les éruptions effusives les éruptions hawaïenne et strombolienne, et parmi les explosives les éruptions vulcanienne, péléenne et plinienne.

    Autre moyen de classification, l’indice d’explosivité volcanique, ou VEI pour Volcanic Explosivity Index qui mesure l’explosivité des éruptions volcaniques. Nous y reviendrons à la fin de ce sujet.

    Les éruptions de 1984 et de 2009 du magnifique Mayon

    Les éruptions effusives des volcans rouges sont caractérisées par la fluidité de la lave, celle-ci peut s’écouler sans boucher la cheminée, la pression exercée par le magma sous le volcan n’augmente donc pas suffisamment pour conduire à une explosion. Leur explosivité est donc faible, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas dangereux, surtout si une ville se trouve non loin du volcan et qu’une coulée qui peut en plus relâcher des gaz toxique (cas du Mayon en 2009) se dirige droit sur elle. On peut prendre comme exemple de coulées redoutables celles de l’éruption du Nyiragongo en 1977, connu pour son lac de lave au fond du cratère. Alors que des tremblements de terre avaient lieu fin 1976, la lave déborda du volcan, et le 10 janvier se précipita sur la ville de Goma à la vitesse de 40 kilomètres à l’heure.
    Bilan: 400 maisons détruites, 1200 hectares de forêts recouvertes de lave fondue, entre 60 et 2000 morts.

    Parmi les coulées, on peut prendre comme exemples les laves “aa”/cheire/en gratons et Pahoehoe.
    Les laves “aa” sont des coulées de lave rugueuse, visqueuse, qui se solidifient rapidement. Elles sont très occupantes une fois solidifiées. Le mot “aa” veut dire “perçant” en hawaïen, comme le cri que l’on pousse si l’on devait marcher sur cette lave. Si elle envahit une vallée, la coulée peut atteindre 100 mètres d’épaisseurs.
    Les laves “pahoehoe” (bien plus amusantes à prononcer) sont d’une grande fluidité et ont une forme lisse, comme l’indique leur nom, “pahoehoe” qui vient du mot hawaïen pour “liquide”. Ces coulées font généralement 1 mètre d’épaisseur.

    Les éruptions explosives des volcans gris, elles, sont dues à des laves visqueuses qui bouchent s’accumulent plutôt que de former des coulées de lave pour former un dôme ou une aiguille de lave. La pression s’accumule, et débouche sur une explosion qui génère une éruption élevée sur l’échelle d’explosivité volcanique.
    Par rapport aux volcans rouges dont les éruptions ravagent rarement plus de quelques kilomètres autour du volcan et ont donc un impact local, les éruptions des volcans gris peuvent ravager le terrain à une échelle bien plus importante et sont bien plus dangereux.
    Le panache de cendres et de débris de roches s’élève au-dessus du volcan avant de retomber à une grande vitesse, qui ravage tout sur son passage, les nuées ardentes.
    Phénomène mal connu jusqu’aux travaux des Kraft, les nuées ardentes sont incroyablement dangereuses, pouvant non seulement propager de la cendre pouvant asphyxier des individus à des kilomètres à la ronde, mais dévalant aussi les pentes du volcan à des centaines de kilomètres heures dans un nuage brûlant. Il est impossible s’échapper si on se retrouve exposé sur le chemin direct d’une nuée ardente. La chaleur fait exploser l’individu, le fait bouillir de l’intérieur, conduisant à une mort, bien que rapide, mais très peu élégante!
    C’est une nuée ardente du Vésuve qui rasa Pompéi, les vapeurs toxiques qui allèrent jusqu’à Stabie asphyxièrent Pline l’ancien. Les Kraft, pionnier dans leur étude, moururent lorsqu’une nuée ardente du Mont Unzen leur fonda dessus, quelques jours seulement avant l’éruption du Pinatubo.

    Schéma des éruptions volcaniques
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/06/Novarupta.jpg/220px-Novarupta.jpg
    Le dôme de lave du Novarupta, à l’origine de la plus grande éruption du XXème siècle

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014

    Partie I: Les éruptions.

    https://media1.britannica.com/eb-media/48/4948-004-9AC9A872.jpg

    Chapitre I: Le volcan Hawaiien:

    Le volcan dit “hawaïen” porte ce nom en référence aux éruptions de types “hawaïennes”, la lave, très fluide, s’écoule facilement lorsque son niveau monte et s’éparpille selon le relief autour du volcan. L’indice d’explosivité de ces volcans est très faible, néanmoins, les coulées peuvent être dangereuses à proximité. On notera qu’une éruption hawaïenne aura tendance à donner naissance à un volcan bouclier, comme ceux que l’on retrouve sur l’île Hawaï, le Kilauea, le Mauna Loa et le Mauna Kea.

    https://kilauealavaflowmount.files.wordpress.com/2008/03/eruption1.jpg

    Chapitre II: Le volcan Strombolien:
    Ayant plutôt lieu sur des volcans rouges, l’éruption de type strombolienne, avec une lave fluide, tend à donner naissance à des fontaines/coulées de lave, avec plus rarement des explosions de plus grande ampleur.
    Il tire son nom du Stromboli, stratovolcan en Italie.

    https://earth.esa.int/documents/257246/1629206/Stromboli_eruption_August_2014.jpg

    Chapitre III: Le volcan vulcanien:
    Tirant son nom du Vulcano, île italienne, l’éruption vulcanienne est caractéristique des volcans gris, la lave est encore suffisamment fluide pour donner naissance à des coulées de lave. Les explosions sont généralement plus puissantes que celles des volcans stromboliens. La dangerosité des vulcaniens est plus élevée que celle des Stromboliens.

    https://tipologias.net/wp-content/uploads/2014/12/volcan-peleano-560×315.jpg

    Chapitre IV: Le volcan Plinien:
    Là, il n’est pratiquement plus question de coulées de lave, celle-ci est trop visqueuse, ne s’écoule pas et avec la pression qui s’accumule, explose de manière très violente. L’éruption est si violente qu’elle peut vider la chambre magmatique, faisant s’effondrer le volcan sur lui-même ou bien encore le décapiter. Le nuage de cendres s’élève haut dans le ciel, pouvant s’effondrer et donner naissance à des déferlantes pyroclastiques dévastant tout à des kilomètres à la ronde.

    https://media.wired.com/photos/5926f270cefba457b079ba55/master/pass/GettyImages-77328837.jpg

    Chapitre V: Le volcan Péléen:

    L’éruption Péléenne, caractéristique des volcans gris, est relativement similaire à une éruption plinienne. La principale différence est que dans le cas d’une péléenne, la lave s’accumule à un endroit précis, qui finit par gonfler/former une excroissance sur le volcan. la pression fat exploser le magma dans ce point précis, provoquant la destruction de tout un pan de la zone qui s’effondre, conduisant à des nuées ardentes certes plus localisées en un point, mais extrêmement dangereuses, en plus de conduire à un panache volcanique.

    https://petapixel.com/assets/uploads/2013/02/landslide.jpg

    Petite vidéo pour vous montrer la rapidité d’une éruption.

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par  PapaZoulou.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par  PapaZoulou.
  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014
    L’éruption du Krakatoa et le ravage de la Sonde.
    Bon d’accord vous ne comprendrez rien mais la musique est sympa avec l’animation.
    http://legacy.earlham.edu/~bubbmi/Graphics/krak1.jpg
    Le Krakatoa avant l’éruption fatidique.
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/01/Sunda_Strait_map-fr.svg/langfr-1920px-Sunda_Strait_map-fr.svg.png
    L’île de Krakatoa, dans le détroit de la Sonde

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par  PapaZoulou.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par  PapaZoulou.
  • Modérateur
    Posts1921
    Member since: 20 juillet 2013

    A propos du Krakatoa, un film hollywoodien est sorti sur le sujet en 1969, avec des effets spéciaux fort respectables pour l’époque. C’était pas mal.

    https://images.empreintesduweb.com/originale/1498397890.png

    Le titre était « Krakatoa, east of java », scrupuleusement traduit pour la diffusion internationale en « Krakatoa, à l’est de Java », al este de Java, est di Giava, ten oosten van Java, …etc.

    Le problème est que le Krakatoa est à l’ouest de Java ! Il ne s’était trouvé personne pour jeter un coup d’œil sur la carte.

    Quelque chose de ce gag perdure de nos jours. Wikipédia précise en effet : « Krakatoa is actually located west, not east, of Java ».

    Actually ! Aurait-il déménagé ? :ohmy:

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts672
    Member since: 18 juin 2014

    A propos du Krakatoa, un film hollywoodien est sorti sur le sujet en 1969, avec des effets spéciaux fort respectables pour l’époque. C’était pas mal.

    https://images.empreintesduweb.com/originale/1498397890.png

    Le titre était « Krakatoa, east of java », scrupuleusement traduit pour la diffusion internationale en « Krakatoa, à l’est de Java », al este de Java, est di Giava, ten oosten van Java, …etc.

    Le problème est que le Krakatoa est à l’ouest de Java ! Il ne s’était trouvé personne pour jeter un coup d’œil sur la carte.
    Quelque chose de ce gag perdure de nos jours. Wikipédia précise en effet : « Krakatoa is actually located west, not east, of Java ».

    Actually ! Aurait-il déménagé ? :ohmy:

    Pour info, Actually se traduit par “réellement” chez Molière. Actuellement peut être traduit par Currently chez Shakespeare.

    Quant au Krakatoa dont la caldeira effondrée est occupée par la mer, il revit sous les traits de son “fils” Anak Krakatoa (prononcer Ana en indonésien).

  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014

    Partie II: La forme des volcans.

    Chapitre VI: Le volcan bouclier.
    Tout simplement massifs, plus larges que haut en raison de leurs coulées de laves très visqueuses, on notera que beaucoup des plus connus sous à l’origine d’îles volcaniques, comme la Réunion ou Hawaii. L’Erta Ale est aussi un très impressionnant volcan.

    Le Mauna Loa, volcan bouclier à Hawaii.
    L’Erta Ale, volcan bouclier dans la vallée du Grand Rift.

    Chapitre VII: Le stratovolcan.

    Généralement considérés comme les plus beaux volcans (en tout cas par moi), ce sont un peu les volcans “classiques” que l’on apprend en primaire. Leur lave s’écoulant avec difficulté lors des éruptions, ça conduit à une accumulation autour de la cheminée volcanique, prenant de l’ampleur et de la hauteur au fur et à mesure de la vie du volcan.

    Le célèbre mont Fuji, de même que le Mayon mentionné précédemment, sont des exemples de ce type de volcans.

    Le mont Fuji, au Japon, dangereux de part sa proximité avec la Mégalopole Japonaise

    Chapitre VIII: Le volcan fissural.

    Particulièrement impressionnants lors de leurs éruptions, les volcans fissuraux, ou fissures volcaniques, on en retrouve beaucoup en Islande, où leur activité plutôt fréquente attire les touristes. Leur principale dangerosité, dans le cas de l’Islande, relève du fait qu’ils sont souvent sous un glacier, et que la chaleur de l’éruption peut conduire à de véritables inondations, connues sous le nom de jökulhlaup.

    Le Bardarbunga en éruption

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Participant
    Posts672
    Member since: 18 juin 2014

    A part le Vésuve qui servit de base arrière à Spartacus (le mythe des cordes faites de “lianes” de vignes), je ne vois pas ce que cet intéressant et détaillé dossier vient faire sur ce site. Bravo tout de même pour son exhaustivité.

  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014

    Comme tu peux le voir dans l’image ci-dessous, le forum de la guerre a ouvert une section scientifique afin de varier les sujets présents, ce qui m’a motivé à commencer ce dossier sur ces fascinants volcans.

    https://image.noelshack.com/fichiers/2017/44/3/1509540646-ffff.png

    Est-ce que cela répond à ta question?

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Participant
    Posts672
    Member since: 18 juin 2014

    OK, je peux t’envoyer des photos personnelles d’éruptions; du temps ou j’envisageais de me dédier a la volcanologie (c’est vieux, du temps d’Haroun, quand il se frittait avec Allègre sur l’évacuation de la Guadeloupe à l’occasion d’une éruption phréatique de la Soufrière, recommandée par l’Institut -l’évacuation pas l’éruption…).

  • Participant
    Posts914
    Member since: 6 novembre 2015

    Perso je trouve ce dossier très intéressant. Bravo PapaZoulou.

    Juste une question: c’est quoi des déferlantes pyroclastiques ?

  • Participant
    Posts672
    Member since: 18 juin 2014

    Perso je trouve ce dossier très intéressant. Bravo PapaZoulou.

    Juste une question: c’est quoi des déferlantes pyroclastiques ?

    C’est comme une avalanche de magma visqueux issu du dôme qui gonfle sous la pression des gaz. Ca devient un nuage de pierres chaudes brûlantes qui dévalent les pentes du volcan.
    Plus communément appelées nuées ardentes (comme à la montagne Pelée en Martinique en 1902 ou plus proche de nous à la Soufrière de Saint Vincent ou à l’éruption du Mont Unzen où sont morts Harry Glicken, et Maurice et Katia Krafft couples de volcanologues connus… RIP).
    Si on n’est pas dans l’axe de la coulée, on en réchappe.

    Cette video est très rapide et claire.

  • Modérateur
    Posts1921
    Member since: 20 juillet 2013

    C’est une coulée pyroclastique qui tua les habitants d’Herculanum. Ils s’étaient réfugiés à près de trois cents dans des hangars à bateau voûtés – du costaud à la romaine – face à la mer et tournant le dos au volcan. Un abri parfait contre les pluies de cendres. La nuit venue, ils s’allongèrent pour dormir. C’est alors que la nuée leur tomba dessus : à 400 km/h et 500°…

    https://images.empreintesduweb.com/originale/1509798018.png

    Le choc thermique fit claquer les os et les dents comme du verre. Certains cerveaux se sont mis à bouillir, faisant éclater leur boîte crânienne. Heureusement, cette horreur fut rapide. Ceux qui étaient encore debout malgré l’heure avancée sont morts avant de toucher le sol.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts138
    Member since: 13 juin 2015

    Est-ce que tu comptes aborder l’impact climatique d’éruptions importante ?
    Je pense aux éruptions du Pinatubo ou du Tambora, mais il y en a bien d’autres.

  • Participant
    Posts672
    Member since: 18 juin 2014

    Est-ce que tu comptes aborder l’impact climatique d’éruptions importante ?
    Je pense aux éruptions du Pinatubo ou du Tambora, mais il y en a bien d’autres.

    Bien vu !
    Je pense plutôt aux super volcans explosifs (8 sur l’échelle VEI) comme celui du lac Toba à Sumatra, ou Yellowstone pour les américains qui rêvent d’être les plus grands, les plus forts, d’avoir la plus grosse, la plus forte…éruption ! Ou dans la catégorie longues effusions, les trapps du Deccan en Inde à la fin du Crétacé il y a 65 millions d’années.

    Le grand prismatique à Yellowstone au lever du soleil cet été:
    https://image.noelshack.com/fichiers/2017/44/7/1509878110-p1020204.jpg

    Le lac Toba à Sumatra (regardez l’échelle)…
    https://image.noelshack.com/fichiers/2017/44/7/1509878233-toba.png

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    J’aime ce dossier!

    Vivant en Islande je parle beaucoup de volcano aux touristes que je guide.

    Surtout de la petite eruption du Laki en 1783. 😉

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    Très intéressant, la rapidité de certaines éruptions, comme sur la vidéo, est surprenante: cela me fait penser à une BD où un bateau est sauvé d’attaques pirates par une explosion soudaine de l’Etna, je pensais la rapidité de l’action fantaisiste, en fait pas tant que çà.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014

    Marcellus a très bien résumé l’exemple des coulées pyroclastiques/nuées ardentes, ainsi que les supers-volcans, qui font passer les éruptions du Laki ou du Pinatubo pour d’amusants pétards.

    @PP, le Laki et les cratères au milieu est effectivement une vraie saleté, quoique je dois admettre que les Bárðarbunga et Grímsvötn me fascinent avec le potentiel local destructeur des coulées de glaces.

    L’Islande a cette particularité de se trouver au beau milieu d’une dorsale, offrant au voyageur passionné de géologie une belle occasion de s’intéresser à ces gros cailloux.
    Les pays sur ou à proximité des dorsales sont des viviers à volcans, quoique certains sont plus ou moins dangereux à visiter. Il est plus aisé de visiter un volcan au Japon que, par exemple, dans l’Est africain.

    Les points chauds, comme celui situé sous l’île de la réunion (anciennement endroit où l’Inde se trouvait, le même donc que celui qui a conduit à la formation des trappes du Deccan), sont aussi des zones d’intense activité volcanique.

    Très intéressant, la rapidité de certaines éruptions, comme sur la vidéo, est surprenante: cela me fait penser à une BD où un bateau est sauvé d’attaques pirates par une explosion soudaine de l’Etna, je pensais la rapidité de l’action fantaisiste, en fait pas tant que çà.

    Attention, l’Etna est surtout un volcan effusif, même si, on l’a vu, une volcan effusif peut donner des éruptions éruptifs et vice-versa. Si l’éruption qui a tué les vilains pirates est une nuée ardente, pas de problèmes, mais je serai plus surpris si c’est une coulée de lave.

    Tiens, ça me rappelle la bd Le souffle de Moloch, où le dernier acte de l’aventure se passe au milieu de l’éruption d’un volcan.

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014

    OK, je peux t’envoyer des photos personnelles d’éruptions; du temps ou j’envisageais de me dédier a la volcanologie (c’est vieux, du temps d’Haroun, quand il se frittait avec Allègre sur l’évacuation de la Guadeloupe à l’occasion d’une éruption phréatique de la Soufrière, recommandée par l’Institut -l’évacuation pas l’éruption…).

    Envoie-les.

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    @papazoulou

    Pour revenir sur la BD, il s’agit bien d’une éruption ardente.
    C’est dans un Alix, le gallo romain au grand coeur^^

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts138
    Member since: 13 juin 2015

    Et le souffle de moloch est une aventure de Bernard Prince ex-as d’Interpol reconvertit en capitaine de navire marchand.

  • Participant
    Posts672
    Member since: 18 juin 2014

    J’aime ce dossier!

    Vivant en Islande je parle beaucoup de volcano aux touristes que je guide.

    Surtout de la petite eruption du Laki en 1783. 😉

    Certains considèrent que l’éruption du Laki a engendré des hivers rigoureux et des étés pourris en Europe les années suivantes, étant à l’origine de mauvaises récoltes et…d’une révolution en France.

  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014

    Pour ceux qui s’intéressent un peu aux volcans, vous avez probablement entendu parler de l’activité du mont Agung à Bali, heureusement pour la population locale, il n’a pour l’instant pas explosé, ce qui a permis une évacuation, même si l’alerte reste toujours de niveau maximum et qu’il figure dans les volcans à surveiller avec attention en Indonésie.

    Dans les Philippines, l’activité du Mayon inquiète énormément, particulièrement depuis l’arrivée d’un panache volcanique au-dessus du volcan. Dangereux, il avait plusieurs fois changé de type d’éruption au cours du siècle passé mais en une semaine, son éruption effusive (qui reste dangereuse pour les personnes à proximité, hein) semble avoir muté en une éruption un peu plus éruptive, bien plus redoutable si il venait (espérons que nous) à exploser.

    Son éruption le soir du 15 Janvier selon Le Parisienhttp://s1.lprs1.fr/images/2018/01/22/7516065_cbd5f9c6-ff69-11e7-b566-ffc592855454-0.jpg
    …Et celle d’hier, toujours selon le journal:
    https://static.lexpress.fr/medias_11733/w_2000,c_limit,g_north/v1516635709/erupting-mayon-volcano-in-albay-province_6007316.jpg

    Comme il fallait s’y attendre, il fait l’objet de la plus grande attention des autorités locales, qui ont conseillé aux avions d’éviter la zone, la cendre volcanique pouvait poser un très grand danger aux avions (comme on a pu le voir en 2011 avec l’Eyjafjallajökull et le vol KLM 867).

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Participant
    Posts505
    Member since: 2 septembre 2012

    Il y a aussi eu une éruption “mineure” d’un volcan au Japon aujourd’hui : le mont Kusatsu Shirane, qui a provoqué une avalanche entraînant 7 blessé et la mort d’un homme de la force d’auto-défense japonaise. C’est assez impressionnant de voir le nuage noir (des cendres) s’avancer au-dessus de la station de ski, le contraste est assez clair !

    C’est semble-t-il un stratovolcan relativement sans histoire (en tout cas sa page wikipedia est peu remplie, et je n’ai pas poussé plus loin), la précédente éruption datant de 1983.

  • Modérateur
    Posts2258
    Member since: 8 février 2014

     

     

    Éruption d’un autre volcan de la ceinture de feu, le Sinabung, sur l’île de Sumatra, crachant un panache impressionnant de plus de 5000 mètres de hauteur.

    Il était déjà entré en activité au mois de Janvier

     

    Vous pouvez ici voir un angle de l’éruption, et pouvez comprendre le sentiment des romains face à la disparition du Soleil à Pompéi.

     

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 4 semaines par  PapaZoulou.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 4 semaines par  PapaZoulou.
25 sujets de 1 à 25 (sur un total de 32)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.