Post has published by Lyderic59

Ce sujet a 12 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  asciniquetotalwar, il y a 1 an.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Participant
    Posts3
    Member since: 5 octobre 2016

    Bonjour a tous,je prépare actuellement une vidéo sur la Bataille de Tannenberg et j’aimerais finir cette dernière sur les conséquences qu’a eu cette bataille (ainsi que l’ensemble de celles qu’elle aura entrainée)sur le reste de la guerre.Je ne trouve malheureusement pas grand chose a ce propos sur Internet,je m’en remets donc a vous et votre savoir pour m’instruire sur ce sujet.

    D’avance,merci et bonne journée.

  • Participant
    Posts289
    Member since: 29 mars 2015

    Déjà, la 2ème armée russe est anéantie, 50 000 milles russes sont morts et 90 000 sont fait prisonnier.
    Ensuite, Samsonov se suicide, et Rennenkampf démontre son incapacité à diriger une armée.
    350 canons sont capturés.
    La 2ème armée russe étant détruite, la 1ère armée russe (Rennenkampf) se retrouve seul en Prusse oriental.
    Ensuite la bataille de Tannenberg provoquera celle des lacs Mazures.

    "Le dedans des pauvres sent déjà la mort"
    Louis-Ferdinand Destouches dit Céline, Voyage au bout de la nuit, 1933

  • Participant
    Posts3
    Member since: 5 octobre 2016

    Merci pour ta réponse,mais je pensais plus a “qu’elles furent les conséquences de l’issue de cette bataille (et globalement l’ensemble des batailles qui ont suivies celle ci) sur le restes de la 1ére GM”,c’est vrai que la question est un peu vaste pour le coup mais je ne vois pas comment la tourné autrement

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    Avec la bataille des lacs Mazures, la bataille de Tannenerg permet de repousser les Russes, et donc d’éviter la chute de Berlin. Elle donne un sursis aux Allemands sur le front Ouest, ils n’auront pas besoin de retirer d’autres troupes du front Ouest en 1915 car les Austro-hongrois entreront en guerre contre les Russes.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts3
    Member since: 5 octobre 2016

    Merci,c’est déjà un bon début 🙂

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    Après Tannenberg les Puissances centrales établirent des conditions pour sortir la Russie de la guerre. Elles comprenaient, d’après la chaine Nota Bene, de libérer la Pologne. C’est vrai? Cela m’étonne venant de l’Autriche et de l’Allemagne

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 26 février 2013

    Après Tannenberg les Allemands continue de pousser un peu au nord-est de l’empire russe de l’époque. Et Luddendorf s’attèle a colonisé une partie des territoires occupés : l’ober-ost.
    Lacher la pologne est bien dans les termes de l’armistice de brest-litovsk, comme libéré les pays baltes, une partie de la biélorussie et l’ukraine. Ces pays devant servir, en théorie, de colonie agricole et industrielle. Ces territoires seront occupée par les allemands et les austro-hongrois avec parfois du succès comme la lituanie (et les territoires de l’ober-ost) ou moins de succès comme l’Ukraine.
    La pologne elle est partagée en deux, entre une zone allemande et une zone austro-hongroise. Le projet étant de donné la couronne polonaise a un habsbourg après la guerre.

    Omnia Sunt Comunia

    Je suis anarchiste au point de traversé dans les clous pour ne point avoir de soucis avec la maréchaussée.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    D’accord donc on parle bien d’une prise de territoires et pas d’une libération dans ces conditions. Cela m’étonnait aussi que les Allemands et Autrichiens veulent créer un pays pour cette nation ennemie

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    En quoi les Allemands et les Autrichiens étaient des ennemis pour les Polonais à l’époque ? Qui a tenté de leur apprendre le russe à la place de leur langue maternelle ? Qui a déporté en Sibérie les prêtres catholiques ? Qui a réprimé avec barbarie toutes les tentatives de soulèvements des patriotes polonais ? D’ailleurs, où retrouve-t-on les tentatives d’insurrection contre l’occupant ? Pour qui combattent Pilduski et ses légions ?

    Répondez à ces questions et vous constaterez que les stratèges austro-allemands sont loin d’avoir fait un mauvais calcul.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    A ma connaissance:

    Les Russes.
    Les Russes.
    Les Russes, les Allemands, les Autrichiens, se soutenant mutuellement.
    Je ne sais pas.
    Qui est Pidulski?

    Donc pour la première question: les Allemands et les Autrichiens sont des ennemis autant que les Russes, ils répriment l’existence de la Pologne. La Pologne sera constituée sur les trois pays.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1364
    Member since: 17 avril 2015

    Józef Piłsudski est le héros de l’indépendance polonaise à la fin de la 1ere GM. C’est également le dirigeant de la Pologne du coup d’État de mai 1926 à sa mort en 1935. Il a été le chef des légions polonaises qui combattaient du côté des empires centraux.
    Guiguit tu passes (volontairement?) à côté d’une tonne d’éléments. Pendant très longtemps, les Polonais bénéficient des meilleures conditions de vie dans le Royaume du Congrès (parce que fondé à la suite de Vienne en 1815), avec la plus grande autonomie. En Prusse/IIe Reich y a quand même le Kulturkampf. Bismarck veut détruire purement et simplement le peuple polonais. Y a pas d’autonomie etc, on tente de dissoudre, par la force, un peuple polonais fragmenté dans le bloc prussiano-luthérien.
    Tu oublies aussi que si, en 1919 le premier ennemi des Freikorps est la ligue Spartakiste, le second, bah ce sont les Polonais. Il va y avoir une véritable guerre en Silésie, plus le corridor de Gdansk. Ta vision n’englobe pas l’ensemble des choses; il est peut-être vrai que, globalement, les Polonais aient préféré les Germains aux Russes. Peut-être. Mais vu les suites et le passé, cela voulait juste dire qu’ils préféraient la tuberculose à la peste.

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Le “royaume du Congrès” est dissout en 1831 après une tentative d’insurrection des Polonais. Des milliers d’entre eux sont massacrés dans des batailles et par une répression aveugle ; 10 000 patriotes eurent la “chance” de pouvoir s’exiler en France, en Suisse et en Belgique. Les universités furent fermées, l’armée autonome dissoute, les catholiques persécutés, les étudiants envoyés en Russie. La Grande Pologne tenta une révolte promptement matée en 1848. De 161 à 1864, les Russes durent affronter dans l’ancien royaume du Congrès une guérilla après avoir tenté de déporter la jeunesse polonaise sous prétexte de service militaire. Les troupes du tsar pillèrent, brûlèrent, terrorisèrent les indépendantistes. Après sa victoire, le gouvernement russe abolit le polonais comme langue officiel, russifia l’enseignement et la justice, brima l’Eglise catholique. Le Polonais de 14-18, son ennemi c’est le Russe. Le Russe qui a tué son père, son grand-père et qui l’empêche de pratiquer sa religion et sa langue.

    Il y a une différence entre une campagne de presse et de brimades pratiquée par Bismarck et l’oppression dont les Russes font preuve. D’ailleurs, le Kulturkampf n’est pas imposé qu’aux Polonais de l’Empire mais aussi aux Bavarois et plus généralement aux Allemands catholiques du Sud. Les habitants de Posnanie luttèrent habilement et légalement contre la tentative de colonisation germanique en rachetant les terres mis en vente par le gouvernement. Quant à la Pologne autrichienne, elle jouit d’une très large autonomie où tous les postes-clefs de la justice, de l’administration, de l’enseignement supérieur (université de Cracovie) étaient détenus par des Polonais. La Galicie disposait d’une diète locale avec un “maréchal du pays” (toujours un Polonais)en tant que représentant de l’empereur-roi. En outre, il y avait un ministère spéciale pour leurs affaires à Vienne.

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    Des milliers d’entre eux sont massacrés dans des batailles et par une répression aveugle ; 10 000 patriotes eurent la “chance” de pouvoir s’exiler en France

    Le Polonais de 14-18, son ennemi c’est le Russe. Le Russe qui a tué son père, son grand-père et qui l’empêche de pratiquer sa religion et sa langue.

    Il y a une différence entre une campagne de presse et de brimades pratiquée par Bismarck et l’oppression dont les Russes font preuve. D’ailleurs, le Kulturkampf n’est pas imposé qu’aux Polonais de l’Empire mais aussi aux Bavarois et plus généralement aux Allemands catholiques du Sud. Les habitants de Posnanie luttèrent habilement et légalement contre la tentative de colonisation germanique en rachetant les terres mis en vente par le gouvernement. Quant à la Pologne autrichienne, elle jouit d’une très large autonomie où tous les postes-clefs de la justice, de l’administration, de l’enseignement supérieur (université de Cracovie) étaient détenus par des Polonais. La Galicie disposait d’une diète locale avec un “maréchal du pays” (toujours un Polonais)en tant que représentant de l’empereur-roi. En outre, il y avait un ministère spéciale pour leurs affaires à Vienne.

    D’après toi pourquoi les polonais vont globalement preferé aller ailleur qu’en allemagne un pays pourtant prospère ou les conditions de vie sont meilleur qu’en France ou en angleterre?

    En pologne allemande les polonais sont des “colonisés” il passe après les allemands qui s’installe dans la région, s’appauvrisse et ceux qui lutte contre ça sont arretés. Seul la liberté culturel est un peu plus importante, et c’est dans la zone allemande qu’auront lieu les premiers soulevement indépandantistes de 1917 (qui seront maté par les allemands et s’accompagnera de massacres) et non dans la zone russe.

    Dans la zone austro-hongroise effectivement ça se passe bien: il y aura d’ailleur dans l’armée austro-hongroise des unités de volontaires polonais!

    Mais coté allemand c’est autre chose: déja on fais en sorte de dispersé les polonais pour pas qu’il y en ai trop dans une unités, on favorise leur envois sur le front ouest (ce qui sera pas forcément un bon choix). Les deserteurs polonais de l’armée allemande ont du être nombreux car l’armée française va réussir à mettre sur pied une armée polonaise en france de 100 000 hommes et va mettre en place un réseau de renseignement pour pour pouvoir retourné des officier austro-hongrois ou allemand d’origine polonaise.

    Bref entre l’empire allemand ou Russe pour les polonais c’étais bonnet blanc ou blanc bonnet.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.