Post has published by Chouan Bourguignon

Ce sujet a 8 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  Chouan Bourguignon, il y a 6 ans.

  • Participant
    Posts90
    Member since: 2 août 2012

    J’aimerais vous présenter rapidement 3 jeux dont le style est aujourd’hui tombé en désuétude mais que j’ai vraiment aimé : les city builder antique Caeser 3, Zeus et Empereur. Tout le monde a au moins une fois joué à un Sim City dans sa vie. Imaginez la même chose, version romaine, grec et chinoise. Construisez villes, forts, faites du commerce, attaquez vos rivaux… Et apprenez une tonne de choses en même temps ! J’ai appris pas mal de chose en jouant à ces jeux, presque autant qu’en jouant aux Civilizations.

    Je n’ai pas joué à Pharaon (dans le même style que les autres mais egyptiens, vous vous en doutez), donc je n’en parlerai pas ici.

    Commençons par le premier auquel j’ai joué : Caesar III.
    Image ingame du jeu

    Pour une description rapide du jeu, je ne peux que vous conseiller de lire la page wikipedia. Court et efficace, et probablement mieux que je ne pourrais le faire.

    Mon avis :
    Mon premier city builder antique, et malheureusement pour moi le plus difficile auquel je n’ai jamais joué. Je l’ai énormément apprécié parce que j’adore l’histoire de Rome et son ambiance, mais il manque certaines innovations (que l’on retrouve dans les jeux suivants) qui font que le jeu est dur à finir. Le principal problème, quand j’y rejoue aujourd’hui, c’est qu’il n’y a pas de batiment qui empêche les gens de passer sur certaines routes. Pour faire évoluer une maison, il faut qu’un tas de gens passent à côté. Marchand, bibliothéquaire, prêtre, barbier… Sans parler des préfets et architectes pour empêcher les incendies et les bâtiments de s’écrouler. Le problème, c’est que ces personnes ne prennent pas forcément la bonne route, et vous ne pouvez pas leur interdire certains passages comme dans les jeux suivants… Je sais qu’il y a des trucs pour empêcher ça, comme construire en spirale ou mettre des greniers aux carrefours (apparament ça marche), mais quand on a 10 ans, on ne pense pas forcément à faire ça. Donc, quand vous avez des maisons très évolué, que votre marchand décide tout d’un coup de ne plus prendre le bon chemin, vos maisons régressent à un stade antérieur, vous perdez tellement de main d’oeuvre que vous n’avez plus de marchand et vous êtes bon pour charger une auto save.

    Après 6-7 missions (dont les deux premières sont des didacticiels), le jeu se corse. Pour passer de niveaux, vous devez répondre aux exigeances de population confié par César : population, prospérité, faveur de César, sécurité et éducation. Et bien entendu, les objectifs étaient de plus en plus élevés. Une autre grosse difficulté dans le jeu est l’argent. A l’inverse des deux autres jeux que je vous présente, obtenir de l’argent n’est pas facile. Il fallait bien gérer ses stocks et ne pas trop dépenser. Si vous entriez en négatif, César vous offrait de l’argent une fois et c’est tout.

    Passons à la suite : Zeus, le maitre de l’Olympeet son extension Poséidon.
    Comme avant, voila une image ingame et la description wikipedia.

    Mon avis : si le genre est le même, Zeus est très différent de César 3. Une innovation sympatique : le bloque-personne qui permet d’empêcher des PNJ important de quitter certaines zones. Le jeu n’est pas une longue ligne droite historique comme César mais plusieurs scénarios retraçant différentes histoires : les 12 travaux d’Hercule, la toison d’or, l’histoire d’Athène, les guerres du Péloponnèse et même l’Illyade et l’Odyssée ! En effet, vous pouvez vous faire attaquer aussi bien par des monstres que par les Dieux ! Pour vaincre les monstres (généralement une condition obligatoire pour passer au niveau suivant), vous devrez invoquer des héros qui demandent des prérequis avant de les invoquer (bonne couverture sportive, des biens…). Une fois dans la cité, il terrassera le monstre et restera dans votre cité. Vous pouvez attaquer des cités et leur demander un tribut annuel. Pour produire une armée, vous devez améliorer des maisons d’aristocrates et leur fournir des armes (dans César 3, il fallait construire des forts et les soldats étaient produits par un batiment spécifique). Pour le travail, il y avait des maisons plus simple. Les habitations “simples” sont d’ailleurs bien plus facile à faire évoluer que dans César 3, mais il y a moins d’évolution possible. Il est beaucoup plus facile d’obtenir de l’argent (ce n’est généralement jamais un problème), vous pouvez même jouer avec les salaires et les impots pour gagner de l’argent sans rien faire (mais attention aux révoltes !). La gestion des Dieux a changé. Dans César 3, vous pouviez construire des temples et organiser des fêtes en leur honneur. En fonction de vos relations avec, ils pouvaient vous aider ou vous pénaliser (exemple : Cérès pouvait améliorer le rendement de vos fermes ou détruire les récoltes). Ici, vous construisez des temples gigantesques à la gloire d’un Dieu (maximum 4 temples par ville, les temples sont de tailles variables en fonction du Dieu et réclame un montant variable de marbre, bois et statues) qui vous apportaient des bonus différents en fonction du temple (Zeus pouvait tout faire, Athéna améliore la production d’huile d’olive, Arès vous offre deux compagnies de soldats et peut vous venir en aide lors d’une conquête ou pour défendre votre ville…). Mais attention, tous les Dieux ne sont pas amicaux. Certains viennent vous attaquer, maudire et détruire quelques batiments avant de repartir. Il fallait donc construire certains temples pour vous protéger (Aphrodite, par exemple, n’a que pour utilité de vous protéger que contre 4 Dieux tout en étant facile à construire). Evidément, si vous avez celui de Zeus, vous êtes pépère dans tous les cas. Par contre si il n’aime pas votre ville… Bah souffrez en silence. ^^

    Les objectifs pour passer à l’étape suivante varient en fonction des campagnes et missions. Là où vous deviez toujours avoir les même objectifs dans C3, ici ils varient grandement. Ca peut être tuer un monstre mythique, atteindre un certains nombres d’habitants, de soldats, construire un temple, préparer des ressources pour une colonie (que vous construirez la mission suivante et vous apportera un tribut annuel) voir carrément conquérir ses voisins.

    L’extension apporte de nouvelles campagnes, centrée sur le continent mythique de l’Atlantide ! A vous de constuire l’empire Atlante grâce à plusieurs scénarios bien pensé. Il y a de nouveaux héros, de nouvelles ressources et des nouveaux batiments, mais le mécanisme reste le même.

    Enfin, pour terminer ; Empereur, l’Empire du milieu.

    Image plus description du jeu

    Mon avis :
    L’apogée des city builder en 3D isométrique ! Le jeu est très proche de Zeus : plusieurs campagnes retraçant l’histoire des différentes dynasties. Vous débloquerez des batiments au fur et à mesure : par exemple, à partir de je ne sais plus quelle dynastie, vous pourrez produire du thé, vous passerez du bronze à l’acier, etc… Il n’y a plus l’aspect mythologique, on en revient à du César 3. Le jeu est donc plus réaliste, et c’est pour le mieux. Vous pouvez changer le prix de vente des biens, ce qui est pratique dans les missions “route de la soie” ou vous devez vivre de l’achat de soie pour le revendre plus cher à d’autres. On vous demandera plusieurs fois de construire une partie de la muraille de Chine ou de grands monuments (donc la construction est proche de celle d’un temple dans Zeus). Au niveau de la diplomatie, pareil que dans Zeus : commerce, conquête, tribut, c’est pareil. Au niveau de l’armée, c’est un peu un système batard : vous construisez des maisons d’aristocrates qui débloquent des forts de différentes unités (jusqu’à une certaine limite). Bref, pour moi, c’est le meilleur des 3. Comme pour les deux autres jeux, vous apprendrez un tas de chose.

    Pour moi, la 3D a tué ce genre de jeu. J’ai été extrêmement déçu de César 4 (je me suis senti aussi trahi que Spoony avec Ultima IX) : c’était super moche (comparé au style magnifique des anciens jeux, ça fait mal), inmaniable (caméra 3D de merde…), simplifié et pas aussi riche que les autres (potentiel d’apprentissage : 0). Grand Age Rome est assez bon, mais c’est différent des anciens jeux. Ce n’est pas un mal en soi, juste pour dire que les jeux que j’aimais n’existe plus aujourd’hui.

  • Participant
    Posts160
    Member since: 2 août 2012

    Caesar III était géniale, le IV est sorti en 2006 je crois, je ne l’ai jamais essayer, mais il a l’air bien

  • Participant
    Posts90
    Member since: 2 août 2012

    Crois moi, même pour 5 euro, ça ne vaux pas la peine.

  • Participant
    Posts16
    Member since: 2 août 2012

    Je suis patriculièrement fan de ces jeux! Surtout Zeus un des plus beau jeux auxquels j’ai joué. Les scénario sont géniaux ce qui est du bonus pour un jeu de ce genre! A surconsiller surtout qu’il est plus ou moins en abandonware! 😉

  • Participant
    Posts426
    Member since: 2 août 2012

    Tu devrait mettre des images pour qu’ont comprennent à quoi ressemble le jeu,et pour inciter les personne à lire.

  • Participant
    Posts90
    Member since: 2 août 2012

    Ce que j’ai fait, mais mis en lien hypertexte pour éviter de gonfler encore plus le sujet…

  • Participant
    Posts23
    Member since: 2 août 2012

    Pharaon est à mon sens de loin le meilleur ( Zeus est pas loin après ).
    Tu dois absolument l’essayer, je me fais toujours des parties dessus de temps en temps.
    La force de ces jeux c’est que grâce à leur style graphique et la 2D, ils ne vieillissent pas du tout.

  • Participant
    Posts574
    Member since: 2 août 2012

    J’adore ce jeux <3 même si chu pas super fort c'est un super jeu de gestion!

  • Participant
    Posts90
    Member since: 2 août 2012

    Pharaon est à mon sens de loin le meilleur ( Zeus est pas loin après ).
    Tu dois absolument l’essayer, je me fais toujours des parties dessus de temps en temps.
    La force de ces jeux c’est que grâce à leur style graphique et la 2D, ils ne vieillissent pas du tout.

    Je testerai à l’occasion. C’est vrai que comme ça tourne sur n’importe quoi, c’est pratique sur un netbook dans le train. ^^

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.