Post has published by Minuit

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Mégas Aléxandros, il y a 1 an et 4 mois.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Participant
    Posts21
    Member since: 2 mai 2014

    Je voudrais savoir si les cataphractes ont réellement étais autant utiliser que l’on peut le voir dans les jeux et les films. Mais aussi, si leur impact sur le champ de bataille ne relève pas juste du mythe. Je conçois que leur impact moral puisse être énorme, mais la vitesse d’une telle cavalerie et le prix de son équipement aurait décourager plus d’un général non ?

    Et aussi, quel est l’avantage de cette cavalerie sur une cavalerie lourde plus classique ? Qui peut charger plus rapidement et donc développer plus d’énergie, surtout en effectuant des charges sur les flans ou le dos, plutôt qu’une charge frontale.

    Dans Rome 2, on voit des cavaliers et des cataphractes charger avec des sarisses, ou en tout cas avec de très longue lance de cavalerie, pourquoi ? Pourquoi utiliser une arme aussi longue au détriment d’un bouclier ?

  • Participant
    Posts161
    Member since: 12 février 2016

    L’on parle surtout de Cataphractaire pour désigner l’unité de cavalerie. Cataphracte désignant l’armure du cataphractaire. Même si tu n’a pas vraiment tord, c’est bien de préciser ^^

    Bien entendu qu’ils ont été utilisé, et ont été même a l’origine de certaines victoire même.
    Leur avantage est bien évidemment leur lourde armure qui les protégeait des flèches des archers montés, mais aussi infligeait de lourd dommage lors d’une charge d’infanterie.
    On peut difficilement la comparé à une cavalerie lourde plus classique, puisqu’elle est véritablement une cavalerie lourde. Les cavalerie plus classique n’était pas autant protégées. Du moins il me semble ?
    Et puis Avec une armure pareil, je pense qu’il pouvait se passer de bouclier pour une meilleure force d’attaque.

    Je connais mal cet unité donc je laisserais parler les connaisseurs, mais je peux déjà te renvoyer sur ce magnifique sujet d’Alexandros Ho Megas:

    L’armure du Cataphractaire

  • Participant
    Posts21
    Member since: 2 mai 2014

    Tout pour moi, je pensait que l’armure des cataphractaires s’appelait la barde.
    Et je ne nie pas leur existence, je ne suis pas débile a ce point ^^ non, je veux savoir si leur importance et leur efficacité est aussi grande que le montre les jeux/livre/film.

    Et merci pour ce topique très intéressant.

  • Participant
    Posts1020
    Member since: 17 juin 2014

    Il est marrant le titre du sujet, j’ai comme l’impression que la réforme de l’orthographe est passée par là!

    Quel est l’avantage du cataphractaire sur une cavalerie lourde “classique”:
    La protection contre les projectiles. Un cataphractaire est beaucoup moins vulnérable aux flèches qu’une cavalerie qui ne protégerait pas ces chevaux.

    Au plus l’armure est couvrante, au moins le besoin d’une protection auxiliaire de type bouclier est nécessaire. On a entre le cataphractaire du début du moyen âge, et le lancier lourd de la fin un parallèle : plus l’armure du cavalier c’est allégée, plus le bouclier c’est développé, puis il a fait chemin inverse lorsque les plates sont revenues couvrir tout le corps.

    Dans Rome 2, on voit des cavaliers et des cataphractes charger avec des sarisses, ou en tout cas avec de très longue lance de cavalerie, pourquoi ? Pourquoi utiliser une arme aussi longue au détriment d’un bouclier ?

    Parce que l’adversaire a des armes tout aussi longue. La lance de cavalerie ne s’allonge qu’en parallèle de celle de l’infanterie, on a vu aussi la lance de cavalerie s’allonger lorsque l’on a réintroduit les piquiers dans les armées européennes. Sur l’utilisation de la lance à deux mains, elle est entièrement tributaire de la technologie. Pas de faucre, ni d’arrête de lance avant le XIIIe-XIVe siècle, donc difficile d’utiliser une longue lance à une seule main. De même, sans étrier, pas de technique de lance couchée tenue sous l’aisselle, sinon au premier choc, le cavalier décolle. Pour éviter ça, les lances des cataphractaires étaient attachées à leur cheval, le cavalier ne faisant que guider la lance.

  • Modérateur
    Posts197
    Member since: 12 septembre 2015

    Bonjour @Minuit ! Avant de répondre à ta question, j’invite un modérateur de plus haut rang que moi à déplacer le sujet dans la section “guerres antiques” et “Autres guerres/aspects de l’Antiquité Classique”, car les cataphractaires concernent davantage la période de l’antiquité. On parle de “cataphractaire” à l’époque médiévale seulement pour désigner une unité de cavalerie lourde byzantine, le kataphractos, qui n’est plus réellement un cataphractaire : pour faire très simple ce dernier est beaucoup plus polyvalent, possède un bouclier et d’autres armes que la lance, bref au final c’est cavalier lourd du Moyen âge ! A titre d’exemple je vous laisse regarder cette image.

    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/87/69/eb/8769ebcc83f054f9ba79d9b9ebf099d2.jpg
    Même s’il y a un héritage militaire et linguistique parvenu à Constantinople, le véritable terme de “cataphractaire” s’applique bien plus à l’antiquité (période achéménide, hellénistique,romaine et tardive)

    J’invite également tous les membres à lancer des sujets seulement s’ils en valent le coup. Plusieurs fois, j’ai remarqué qu’une multitude de sujets apportant peu d’intérêts car ils ne font que répéter ce qui a déjà été dit dans d’autres discussions antérieures. J’aurais aimé, par exemple, que @Minuit utilise l’outil “recherche avancée” en tapant “cataphractaire”, qu’il trouve dans cette recherche tous les sujets du Forum de la guerre parlant de ce thème et qu’il continue une discussion déjà entamée, par exemple celle qu’a mentionnée @Hadrian. Cela éviterait tout simplement la répétition ! Mais je te pardonne @Minuit, car je vois que tu es un nouveau membre 😉

    Minuit:“Je voudrais savoir si les cataphractaires ont été autant utilisés comme on peut le voir dans les jeux et les films. Mais aussi, si leur impact sur le champ de bataille ne relève pas juste du mythe.”

    La cavalerie représente environ 10% des effectifs des armées antiques sur le camp de bataille. De plus, le cataphractaire est issu de l’aristocratie : comme toute élite, elle est minoritaire sur le plan du nombre. Par ailleurs, en plus de sa faible proportion, le cavalier bardé de fer n’était pas la seule unité de cavalerie : il faut également compter la cavalerie légère, les archers montés, les mercenaires… Il y a donc par conséquent peu de cataphractaires lors d’un combat opposant deux armées antiques. Concernant le nombre de fois où ils ont été utilisés je te renvoie aux listes de batailles mentionnées dans la conclusion de mon dossier : https://strategietotale.com/forum/42-autres-guerres-aspects-de-l-antiquite-classique/182789-dossier-l-armure-du-cataphractaire

    Pour répondre à ta deuxième question, la puissance du cataphractaire relève plus du mythe que de la réalité, diffusée dans la culture populaire par les grandes charges de cavalerie lourde. Néanmoins, la charge du cataphractaire pouvait être dévastatrice :

    -contre l’infanterie légère
    -contre l’infanterie lourde si celle-ci est encerclée et désorganisée
    -si le terrain le permettait : si possible pas de pente, une bonne visibilité car les cataphractaires et leurs chevaux n’y voyaient pas grand chose
    -si le galop est de courte duré, car il faut prendre en compte le facteur de l’épuisement du cheval

    Donc oui il peut être puissant (à Carrhes et Panion par exemple), mais il faut tout de même, comme l’avait mentionné @Kymiou, un sacré nombre de conditions favorables ^^

    Dans Rome 2, on voit des cavaliers et des cataphractaires charger avec des sarisses, ou en tout cas avec de très longue lance de cavalerie, pourquoi ? Pourquoi utiliser une arme aussi longue au détriment d’un bouclier ?

    Question intéressante qui mérité réflexion. Les cataphractAIRES (merci @Hadrian) utilisaient exclusivement la lance car je dirais que c’est un héritage de la cavalerie des hetairoi d’Alexandre le Grand. Ces derniers portaient une lance bien plus courte tenue à une main, appelée le xyston. L’autre main étant réservée à se cramponner au cheval. Le bouclier, dans la conception militaire grecque, est une arme défensive réservée à l’infanterie, c’est à dire à l’hoplite (qui vient d’ailleurs étymologiquement de hoplon, le bouclier) au phalangiste ou à l’hypaspiste macédonien (le “porteur de bouclier”, on voit à nouveau que l’infanterie grecque se réfère au bouclier). Pour résumer ma réponse, les cataphractaires portaient avec leurs deux mains une longue lance (le kontos) et non de bouclier car cela relève tout simplement de la coutume militaire grecque (elle a tout de même évolué au moment de la réforme de Philippe II sur l’armée) et de l’héritage apporté par les peuples indo-scythes et perses au moment de la colonisation greco-macédonienne en Orient.

    Ajoutons également l’argument pertinent de @Ambarequiem: il n’y avait pas d’étriers, avec un bouclier le cataphractaire aurait été éjecté de son cheval. Les deux mains tenaient la lance orientée en diagonale et attachée à l’armure du cheval (je ne sais comment), de façon à éviter la chute lors d’une charge.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.