Post has published by Provencal le Gaulois

Ce sujet a 17 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  Provencal le Gaulois, il y a 5 mois et 1 semaine.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Participant
    Posts567
    Member since: 29 avril 2016

    J’ai renoncé à faire un classement par niveau d’importance, mais plutôt par ordre chronologique. J’ai longtemps hésité entre différents affrontements. Quelques affrontements sont bien décisifs pour un pays ou une guerre mais n’ont pas de réel impact sur l’histoire du monde. Pour d’autres, j’ai dû choisir, n’ayant prévu que de mettre 100 affrontements, il s’en trouve finalement 113.

    J’ai parfois lié deux ou trois batailles. Puis, au lieu de citer une bataille, j’ai cité une campagne, une guerre ou une épopée. Mais ce travail n’est qu’une base de départ. Je propose que l’on mette sur pied un projet pour le forum de faire la liste des 100 affrontements les plus décisifs de l’Histoire.

    1. Ahmosis Ier expulse les Hyksôs d’Égypte (-1565). Ahmosis rétablit l’unité de l’Égypte en expulsant les Hyksôs. Il entame plusieurs campagnes militaires pour rétablir la puissance de l ‘Égypte.
    2. Thoutmosis III et l’impérialisme égyptien. L’Égypte de Thoutmosis III n’avait jamais été aussi puissante. Il fit durant son règne de nombreuses campagnes militaires pour agrandir son territoire.
    3. Épopée de Cyrus le Grand (-546/-530). Les historiens n’ont pas de détail sur les campagnes et les batailles menées par Cyrus le Grand, mais l’on sait qu’il est un des plus talentueux chef de guerre de l’histoire militaire mondiale et qu’en une vingtaine d’années, il conquit un territoire et fonde un empire conséquent et puissant qui fera date dans l’histoire: l’Empire perse.
    4. Bataille du Lac Régille (-496). En -509 le roi Tarquin le Superbe est expulsé et la république est déclarée. Les Romains se battirent durant treize ans contre une ligue latine qui cherchait à le remettre sur le trône. Mais après la bataille il n’était plus question d’un retour en arrière et Rome resta une république.
    5. Bataille de Marathon (-490). Les Perses sont refoulés à la mer par les Grecs. C’est la fin de la première guerre médique.
    6. Bataille de Salamine (-480). La bataille permet d’empêcher l’invasion du Péloponnèse et détruit une partie de la flotte perse. Cependant, Xerxes est dans la possibilité de former une nouvelle armée.
    7. Bataille de Platées (479). L’armée perse, enfermée dans un camp, est encerclée et massacrée par les Grecs. La menace de l’invasion de la Grèce est écartée et la deuxième guerre médique est terminée.
    8. Bataille de l’Eurymédon (-469). La victoire des Grecs met fin à une nouvelle tentative d’invasion des Perses.
    9. Bataille de Mantinée (-418). Grande bataille par les effectifs engagée et par son aspect cruciale, Mantinée marque le tournant dans la guerre du Péloponèse.
    10. Capitulation d’Athènes (-404). Après un siège d’un an face aux troupes de Lysandre, Athènes décide de capituler. C’est la fin de la guerre du Péloponnèse.
    11. Sac de Rome (-390). Après la défaite lors de la bataille de l’Allia, Rome n’est plus protégée. Les Gaulois de Brennus entrent dans Rome qui est rançonnée et mise à sac. Cet événement ne sera jamais effacé des consciences romaines.
    12. Guerre latine (-340/-338). Rome annexe le Latium.
    13. Bataille de Chéronée (-338). Philippe II de Macédoine bat les Athéniens. Les macédoniens dominent la Grèce. Plus anecdotique, Alexandre commande la cavalerie de son père.
    14. Bataille de Gaugamèles (-331). Victoire d’Alexandre sur les Perses de Darius. L’empire perse achéménide est définitivement vaincu.
    15. Affrontement entre Séleucos et Chandragupta Maurya (-305/-303). Cet affrontement est à l’origine de la domination de l’empire Maurya dans le sous-continent en acquérant d’immense territoire.
    16. Bataille d’Ipsos (-301). Séleucos bat Antigone notamment grâce aux éléphants offert par Chandragupta Maurya.
    17. Bataille de Bénévent (-275).
    18. Chute de Tarente (-272). Après la guerre contre Pyrrhus, les Grecs ne gardent plus que quelques cités au Sud de l’Italie et les Romains parviennent à vaincre les Samnites et les autres peuples ennemis. Ne reste plus que Tarente et quelques autres villes. Finalement, la ville se rend et les Romains dominent l’Italie.
    19. Conquête du Kalinga et unification de l’Inde par Ashoka (-261). Il s’agit du petit-fils de Chandragupta Maurya.
    20. Unification de la Chine par Qin Shi Huang (-221) et fonde la dynastie Qin. Même si cette dynastie reste très brève (15 ans), elle marque un tournant considérable dans l’histoire de la Chine.
    21. Prise de Sagonte (-219). Ce siège est à l’origine de la seconde guerre punique.
    22. Bataille de Zama (-202). Victoire de Scipion l’Africain contre Hannibal. Débarrassé de la menace carthaginoise, Rome devient la seule superpuissance en Méditerranée occidentale.
    23. Bataille du Panion.
    24. Bataille de Cynoscéphales (-197). Victoire romaine contre le roi Philippe V de Macédoine. Bataille où l’on constate la supériorité des légion romaine face aux phalanges macédoniennes.
    25. Bataille de Pydna (-168). Cette victoire romaine marque la fin de la dynastie antigonide en Macédoine.
    26. Siège d’Alésia (-52). La Gaule tombe dans les mains des Romains.
    27. Bataille de Pharsale (-48). Victoire de César contre Pompée. Si cette bataille ne change pas grand chose du point de vue militaire, elle marque la fin de Pompée. Au moment où il débarque en Égypte, il est assassiné. C’est la fin de la guerre civile entre César et Pompée.
    28. Bataille de Philippes (-42). Après l’assassinat de César, une nouvelle guerre civile éclate. Cette victoire y met fin. Brutus et Cassius meurent tous les deux sur le champs de bataille.
    29. Bataille d’Actium (-31). Cette guerre civile qui oppose Octave à Marc-Antoine/Cléopatre se termine par la victoire d’Octave.
    30. Bataille de Teutobourg (9). Le désastre et la pertes de trois légions entières avaient mis un coup d’arrêt pour la conquête vers la Germanie.
    31. Bataille de la Falaise Rouge (208). La victoire de Liu Bei sur Cao Cao. Les capacités militaires de Cao Cao, pourtant reconnues, sont «absentes» le jour de la bataille de façon inexplicable. Cette bataille est un désastre pour le camp des Wei.
    32. Bataille du Pont Milvius (312). La victoire amène la fin de l’interdiction de la foi chrétienne et entraîne l’édit de Milan.
    33. Bataille d’Andrinople (378). Si l’empire décline depuis la crise du deuxième siècle, la bataille d’Andrinople accélère la fin de l’empire d’occident en des vagues d’invasions incessantes jusqu’à la fin de l’empire malgré les efforts de Théodose le Grand. De plus, la mort de l’empereur Valens amène une crise du pouvoir.
    34. Bataille de Tolbiac (496). Clovis repousse les Alamans dans leur tentative d’invasion de l’Alsace.
    35. Bataille de Vouillé (507). Leur défaite et la mort du roi au combat vit la déroute des Wisigoths qui abandonnèrent des pans entiers de leur territoires en Gaule au profit des Francs de Clovis.
    36. Conquête du nord de l’Italie par les Lombards (568/572).
    37. Bataille de Yarmouk (636). La victoire des musulmans sur les Byzantins marque le début des guerres de l’expansion de l’islam.
    38. Conquête musulmane de la Perse (637/654). Chute de l’empire sassanide.
    39. Conquête musulmane de l’Espagne (711/726). Avec une petite troupe, Tariq Ibn Zyad fit la conquête de l’Espagne aux détriments des Wisigoths.
    40. Bataille de Poitiers (732). Après la conquête de l’Espagne, les Musulmans entrèrent sur le royaume des Francs et firent la conquête du sud de la Gaule. Après la bataille de Toulouse, Eudes d’Aquitaine demande de l’aide à Charles Martel. Celui-ci rassemble une armée et affronte les Musulmans et les écrasent. Cette victoire renforce le pouvoir de la dynastie carolingienne quand Eudes d’Aquitaine accepte la suzeraineté de Charles Martel. Elle se concrétise avec Pépin le Bref comme roi des Francs.
    41. Bataille de Talas (751). Bataille non pas importante du point de vue militaire, mais symbolique. Elle entraîne avec elle l’âge d’Or de l’Islam. Grâce aux prisonniers chinois, ils accèdent à de nouvelles technologies comme la poudre à canon, la fabrication du papier, à la soie.
    42. Prise de Narbonne (759). Bien que défait en 732, les Musulmans purent se maintenir dans le sud de la Gaule. Ce n’est qu’avec la prise de Narbonne par les Francs qu’ils en sont expulsés.
    43. Les campagnes de Charlemagne (772/803). Les campagnes militaires de Charlemagne agrandirent considérablement le territoire et entraînaient avec elles l’évangélisation des peuples conquis ainsi que la mise en place des institutions franques. Mais cela ne venait pas sans difficultés entraîné par la violence des Francs qui y commirent d’effroyables massacres et les conversions forcées aux christianisme.
    44. Bataille d’Ethandun (878). La victoire d’Alfred le Grand arrête la progression des Danois vers le Wessex, voir même leur recul.
    45. Traité de Saint-Clair-sur-Epte (911). Ce traité établit Rollon, chef viking, comme duc de Normandie. C’est l’acte de naissance du duché de Normandie et la fin des grands raids sur le continent
    46. L’épopée d’Otton Ier (936/962). Duc du petit duché de Saxe en 936, il fonde le Saint Empire Romain germanique en 962. En 955 eut lieu notamment la bataille de Lechfeld où Otton Ier mit fin au tentative d’invasion du peuple nomade des Magyars. Ceux leur permit de se sédentariser et ainsi d’être à l’origine de la Hongrie royale.
    47. Les Fatimides maîtres de l’Égypte (969). La dynastie Fatimides achève ainsi les Abbassides.
    48. Les Seldjoukides prennent l’Iran (1039).
    49. Bataille d’Hastings (1066). Après sa victoire, Guillaume le Conquérant devient roi d’Angleterre.
    50. Bataille de Manzikert (1071). La défaite byzantine et la guerre civile qui suivit affaiblit les provinces orientales et facilitèrent les incursions des Seldjoukides et autres peuples.
    51. Reconquête de l’Asie mineure par les Byzantins (1081). S’occupant d’abord des Normands et des Petchéguènes, l’empereur Alexis Comnène profita ensuite des croisades pour entamer la reconquête des terres d’Asie mineure au détriment des Seldjoukides.
    52. Bataille de Hattin (1187). Saladin prend la Palestine. C’est la fin de l’occupation chrétienne en Palestine.
    53. Bataille de Tarain (1192). Les musulmans prennent Delhi (en Inde) et Muhammad Ghuri est le pemier dirigeant musulman à régner sur un état d’Inde.
    54. Unification des tribus mongoles par Gengis Khan (1206).
    55. Invasions mongoles (1211/1260).
    56. Bataille de Las Navas de Tolosa (1212). L’écrasante victoire chrétienne sur les musulmans est une étape décisive de la Reconquista. Elle entraîne avec elle le déclin des Almohades autant en Espagne qu’en Afrique
    57. Batailles de Bouvines et de La Roche aux Moines (1214). Philippe Auguste profite de la mésentente entre ses adversaires pour les battre en deux batailles distinctes. Sa victoire renforce son pouvoir tout en préservant son royaume de l’invasion
    58. Prise de Bagdad (1260). En 1258, les Mongols avaient pris Bagdad. Mais les Mamelouks prirent la ville en 1260.
    59. Koubilaï Khan, empereur de Chine (1271). Il fonde la dynastie Yuan et conquiert le sud de la Chine en 1279.
    60. Prise de Saint-Jean d’Acre par les Mamelouks (1291). C’est la fin de la présence des croisés au Proche-Orient.
    61. Bataille de Koulikovo (1380). Cette bataille est à l’origine de l’unification russe après sa victoire sur la Horde d’Or.
    62. Bataille de Tannenberg (1410). La bataille de Tannenberg est une étape importante à la fin de l’Ordre des chevaliers Teutoniques. Mais elle est surtout à l’origine du royaume de Prusse.
    63. Bataille d’Azincourt (1415). La bataille d’Azincourt marque la fin de la chevalerie.
    64. Bataille de Ceuta (1415). Cette bataille marque le début de l’expansion portugaise, et l’expansion des puissances européennes dans le monde.
    65. Bataille de Formigny (1450). C’est la fin de la guerre de Cent Ans dans le Nord de la France.
    66. Bataille de Castillon (1453). Cette victoire française met fin à la guerre de Cent Ans.
    67. Prise de Constantinople (1453). Chute de l’empire byzantin.
    68. Les Portugais prennent Tanger (1471).
    69. Bataille de Nancy (1477). Le duc de Bourgogne Charles le Téméraire est battu et tué lors de la bataille. Le duché de Bourgogne est désormais rattaché au domaine royal du roi de France.
    70. Prise de Grenade (1492). La prise de Grenade par les Espagnols mit fin à la Reconquista et à l’émirat de Grenade.
    71. Hernan Cortès s’empare de Tenochtitlan (1521) au Mexique.
    72. Épopée de Babur (1526/1527). En 1526, Babur écrase le sultan de Delhi puis affronte Rana Saghan qu’il défait en 1527. Babur s’autoproclame empereur des Indes et fonde l’empire Moghol.
    73. Siège de Vienne (1529). La victoire impériale met fin à l’avance ottomane.
    74. Francisco Pizarro s’empare de l’empire inca (1531/1533) au Pérou.
    75. Bataille de Lépante (1572). Fin de l’expansionnisme ottoman en Méditerranée.
    76. Défaite de l’Invincible Armada (1588). Fin de la tentative espagnole de débarquement en Grande-Bretagne.
    77. Bataille de Sekigahara (1600). Cette bataille marque le début de l’époque Edo. Tokugawa Ieyasu contrôle l’ensemble du pays. Il prend le titre de shogun et entame l’unification du Japon.
    78. Bataille des Downs (1639). Fin de la suprématie navale espagnole.
    79. Bataille de Poltava (1709). La bataille marque un tournant décisif durant la Grande guerre du Nord. Après la défaite, la Suède est sur la défensive et attaquée de toutes parts.
    80. Bataille de Malplaquet (1709). Cette bataille, pourtant une défaite française, empêche l’invasion de la France.
    81. Bataille de Plassey (1757). La bataille de Plassey expulse les Français d’Indes laissant la place aux Anglais.
    82. Bataille des¨Plaines d’Abraham (1759). Les Français abandonnent Québec. C’est le début de la conquête du Canada par les Anglais.
    83. Bataille de Kunersdorf (1759). Malgré la victoire russo-autrichienne face aux Prussiens, les vainqueurs firent demi-tour.
    84. Bataille de la baie de Chesapeake (1781). La défaite de la flotte britannique empêche son soutien lors de la bataille de Yorktown.
    85. Bataille de Yorktown (1781). La défaite de Yorktown marque la fin de la guerre et l’indépendance des États-Unis.
    86. Bataille de Valmy (1792). La bataille de Valmy arrête l’avancée des Prussiens.
    87. Bataille de Fleurus (1794). Après la victoire de Fleurus, le régime révolutionnaire n’est plus inquiété.
    88. Bataille de Marengo (1800). La bataille de Marengo marque la fin de la guerre en Italie mais surtout affermit le pouvoir du général Bonaparte comme Premier consul.
    89. Bataille de Leipzig (1813). Après la campagne de 1812, la France n’était toujours pas à genoux notamment par son armée présente en Espagne et le vivier français. L’armée étant entrée en Russie était composé majoritairement d’alliés. Mais après Leipzig, il ne reste à Napoléon que la France. Il perd tous ses alliés.
    90. Guerre de l’opium entre Chine et Grande-Bretagne (1839/1842).
    91. Colonisation de l’Afrique (à partir de 1880).
    92. Bataille de Sadowa (1866) / Guerre de 1870. Ces deux affrontements jouèrent un rôle considérable pour l’unification allemande.
    93. Bataille de Tsushima (1905).
    94. Bataille de La Marne (1914). La victoire française sur les Allemands met un coup d’arrêt à l’avance allemande.
    95. Bataille de Tannenberg (1914). L’armée allemande met un terme à l’avance de l’armée russe.
    96. Révolution russe (1917).
    97. Guerre sous-marine à outrance (1917). Au delà de la conséquence à couler les navires marchands, elle précipita vers la guerre les Américains.
    98. Bataille de La Marne (1918). Il s’agit de la campagne qui mènent à la victoire alliée.
    99. Bataille de l’Atlantique (1939-1945). Les navires de ravitaillement alliés contre les sous-marins allemands.
    100. Bataille d’Angleterre (1940). Le succès des Britanniques et les autres pilotes venus de partout permet de continuer le combat et de rassurer les Américains sur l’aide apporté.
    101. Bataille de Moscou (1941).
    102. bataille de la Mer de Corail/Midway/Guadalcanal (1942).
    103. Bataille de Stalingrad (1942/1943).
    104. Bataille de Koursk (1943).
    105. Bataille de Leyte (1944). Anéantissement de la marine impériale.
    106. Bataille de Berlin (1945). Chute finale du régime nazi et fin de la guerre en Europe.
    107. Bombardement atomique sur le Japon (1945). Ce bombardement amène la fin de la seconde guerre mondiale.
    108. Guerre civile chinoise (1946/1949). En 1949 Mao Tse Toung proclame la république populaire de Chine pendant que le gouvernement nationaliste se réfugie à Taïwan (à l’époque Formose).
    109. Guerre de Six Jours (1967)/guerre du Kippour (1973). L’écrasante victoire d’Israël a encore aujourd’hui des conséquences géopolitiques au Proche-Orient.
    110. Fin de la Guerre froide (1989).
    111. Chute du mur de Berlin (1989). Réunification des deux Allemagnes.
    112. Guerre d’Irak (2003). Les attentats du 11 septembre 2001 à New York fit prendre conscience de la menace terroriste. Mais c’est la guerre en Irak qui déstabilisa le monde musulman et entraîna plusieurs guerres et la formations de groupes terroristes qui prirent de l’importance et très actifs partout dans le monde. Les deux plus importants sont Al-Quaïda et Daesh.
  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    Projet sympathique dans la ligne des 5 batailles les plus décisives d’un autre sujet.
    Bon, quelques suggestions:

    La bataille de Qadesh n’est-elle pas une bonne clôture, après les campagnes de Thoutmosis III, pour l’impérialisme égyptien? Elle expliquerait alors qu’on passe à une autre région du monde.

    @Provencal Le Gaulois écit:
    Bataille de Talas (751). Bataille non pas importante du point de vue militaire, mais davantage sur le point symbolique. Cette bataille entraîne avec elle l’âge d’Or de l’Islam. Elle acquièrent, grâce aux prisonniers, aux technologie de la poudre à canon, de la fabrication du papier, de la soie.

    Tu en es sûr? Ces technologies parviennent dès 751 et ne sont pas exploitées (surtout la soie et la poudre à canon)?

    Plutôt que les Guerres de l’Opium, je dirais la révolte des Tai Ping, et surtout la campagne qui la défait: si les guerres de l’opium ne mènent qu’à des traités commerciaux défavorables, la défaite des Tai Ping par une armée sino-occidentale marque les premières relations certes pas d’égale à égale, mais respectueuses et fructueuses entre le gouvernement mandchou de Chine et l’Occident.

    Pour la bataille de Guadalcanal, je donnerais en particulier la bataille de Santa Cruz: elle consacre l’échec des combats de Guadalcanal côté japonais, et le début de la liberté aérienne et maritime dans la région des Salomons pour les Américains: après la bataille, des raids aériens sur les aérodromes japonaise et la destruction d’un convoi par l’US Air Force seront le symbole de cet avènement.

    Bataille de Falloudjah: un coup qui montre le besoin de s’engager durablement en Irak.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts567
    Member since: 29 avril 2016

    Plutôt que les Guerres de l’Opium, je dirais la révolte des Tai Ping, et surtout la campagne qui la défait: si les guerres de l’opium ne mènent qu’à des traités commerciaux défavorables, la défaite des Tai Ping par une armée sino-occidentale marque les premières relations certes pas d’égale à égale, mais respectueuses et fructueuses entre le gouvernement mandchou de Chine et l’Occident.

    Non, non. Ce qui provoque le déclin de la Chine c’est bien la première guerre de l’Opium. Après la guerre de l’Opium, elle n’est plus la première puissance économique. Le titre revient à l’empire britannique.

    Ensuite c’est l’hallali. Les autres puissances européennes se ruent sur la bête blessée… sans toutefois la tuer.

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    @Provençal

    J’ai confondu la première et la seconde guerre de l’opium, désolé. Je parlais de la 2e guerre de l’opium qui est moins importante que la campagne contre les Taï Ping.

    La 1ère guerre de l’opium a des conséquences plus importantes effectivement sur l’économie chinoise. Pour ce qui est du commerce, je ne suis pas sûr que l’Angleterre y gagne particulièrement: la Chine n’est pas intégrée au commerce mondial, peu de Chinois de Chine (et non de la diaspora) sont des commerçants effectifs.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts2156
    Member since: 16 avril 2012

    Après Zama Rome n’est pas la seule superpuissance de la Méditerranée. Et le duché de Bourgogne ne fut pas entièrement rattaché au royaume de France, d’où l’affrontement séculaire entre Français et Habsbourg.

  • Participant
    Posts567
    Member since: 29 avril 2016

    Après Zama Rome n’est pas la seule superpuissance de la Méditerranée.

    Modifié en “Méditerranée occidentale”.

    Et le duché de Bourgogne ne fut pas entièrement rattaché au royaume de France, d’où l’affrontement séculaire entre Français et Habsbourg.

    Le duché de Bourgogne est bien rattaché au domaine royal. C’est la comté de Bourgogne et les état bourguignons qui reviennent aux Habsbourg.

  • Modérateur
    Posts1921
    Member since: 20 juillet 2013

    Une bien belle liste, @Provençal, et j’ai apprécié la concision des commentaires. Naturellement, il y a toujours moyen d’ergoter sur tel événement choisi ou absent. C’est affaire de sensibilité. J’ai, par exemple, de très gros doutes sur l’issue de la bataille de Talas, mais ce sont mes doutes et c’est ta liste, donc …

    En revanche, deux infimes détails :
    – au numéro 46, un peu généraliste, tu devrais faire mention de la bataille du Lechfeld (955) qui élimina définitivement les débordements magyars. Cela a une certaine importance…
    – au numéro 75, je te suggère de remplacer « en Europe » par « en Méditerranée ». Sur terre, ils ont encore continué leur expansion un certain temps.

    @Mongot, la bataille de Kadesh n’a pas vraiment sa place ici. Nous savons bien qu’elle est passionnante par la richesse de sa documentation mais ce n’est qu’une péripétie sur-médiatisée par l’ami Ramsès. Tension romanesque : 10. Importance historique : 0.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts567
    Member since: 29 avril 2016

    Une bien belle liste, @Provençal, et j’ai apprécié la concision des commentaires. Naturellement, il y a toujours moyen d’ergoter sur tel événement choisi ou absent. C’est affaire de sensibilité. J’ai, par exemple, de très gros doutes sur l’issue de la bataille de Talas, mais ce sont mes doutes et c’est ta liste, donc …

    En revanche, deux infimes détails :
    – au numéro 46, un peu généraliste, tu devrais faire mention de la bataille du Lechfeld (955) qui élimina définitivement les débordements magyars. Cela a une certaine importance…
    – au numéro 75, je te suggère de remplacer « en Europe » par « en Méditerranée ». Sur terre, ils ont encore continué leur expansion un certain temps.

    46….46… Ah ! … Il s’agit de notre cher duc de Saxe. J’en prends note et je ferais la modification demain. Ce sera effectué dans la matinée.

    Pareil pour le 75.

    Justement, c’est l’intérêt de faire ce genre de topic. Il s’agit évidemment de mes choix, mais qui sont tout à fait ouvert à la critique qui me profiteront et que, j’espère, profiteront aux autres.

  • Participant
    Posts460
    Member since: 10 avril 2015

    Personnellement j’aurais bien rajouter la bataille des Champs Catalauniques (bon peut être aussi parce que je la connais relativement bien 😉 ) en 451 qui réussis à arrêter Attila.
    Sinon très beau travail.

  • Participant
    Posts567
    Member since: 29 avril 2016

    @kymiou: les modifications sont effectuées.

  • Participant
    Posts2156
    Member since: 16 avril 2012

    Personnellement j’aurais bien rajouter la bataille des Champs Catalauniques (bon peut être aussi parce que je la connais relativement bien 😉 ) en 451 qui réussis à arrêter Attila.
    Sinon très beau travail.

    Attila ? Celui qui pille l’Italie l’année suivante 😛 ?

  • Participant
    Posts460
    Member since: 10 avril 2015

    Oui je sais c’est pour ça que j’avais initialement pensé à Bataille des Champs Catalauniques/Campagne d’Italie de 452 mais le fait étant que cette dite campagne n’est pas vraiment un succès (l’objectif étant Rome). Avant les Champs, Attila est la terreur qu’on connaît dévastant tout, après plus vraiment. C’est dans ce sens que les CC sont décisifs.

  • Participant
    Posts567
    Member since: 29 avril 2016

    J’ai l’intention d’allonger la liste et de reprendre les commentaires fait car en relisant, je me rends compte que certaines ne sont pas justifier et d’autres sont très vague.

  • Participant
    Posts81
    Member since: 8 décembre 2016

    Dans ce cas, tu pourras en profiter pour ajouter le 3ème siège de Vienne par les Ottomans en 1683, car si Lépante (que tu cites) marque la fin de l’expansion méditerranéenne de l’empire Ottoman, c’est ce siège, et la déroute qui en suit, qui marque la fin de son expansion définitive. (en plus il n’y a pas beaucoup de date pour le XVIIème 🙂 )

    Celui qui ignore son histoire est condamné à la revivre

  • Participant
    Posts567
    Member since: 29 avril 2016

    Dans ce cas, tu pourras en profiter pour ajouter le 3ème siège de Vienne par les Ottomans en 1683, car si Lépante (que tu cites) marque la fin de l’expansion méditerranéenne de l’empire Ottoman, c’est ce siège, et la déroute qui en suit, qui marque la fin de son expansion définitive. (en plus il n’y a pas beaucoup de date pour le XVIIème 🙂 )

    C’est noté.

  • Participant
    Posts69
    Member since: 8 avril 2017

    Moi, je rajouterais le siège de Constantinople par les Arabes (717-718). Il s’est soldé par un échec et a été le premier coup d’arrêt à l’expansion musulmane. Il me semble même plus important que la bataille de 732 à Poitiers/Tours qui ne fut qu’une tentative de pillage.

  • Modérateur
    Posts1921
    Member since: 20 juillet 2013

    @massassi1 :

    Moi, je rajouterais le siège de Constantinople par les Arabes (717-718).

    S’il faut aller par là, le siège de 718 fut un échec qui n’interrompit pas la dynamique offensive des Arabes les années suivantes. Le vrai coup d’arrêt me semble être la bataille d’Akroinon (740). A partir de cette date, l’initiative changea réellement de camp.

    Qu’en pense Percev… Provençal ? 🙂

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts567
    Member since: 29 avril 2016

    @massassi1 :

    Moi, je rajouterais le siège de Constantinople par les Arabes (717-718).

    S’il faut aller par là, le siège de 718 fut un échec qui n’interrompit pas la dynamique offensive des Arabes les années suivantes. Le vrai coup d’arrêt me semble être la bataille d’Akroinon (740). A partir de cette date, l’initiative changea réellement de camp.

    Qu’en pense Percev… Provençal ? 🙂

    Moi, je lis vos suggestions avec intérêt. Je suis votre discussion entre vous. Je me renseignerais et si vraiment ce siège a changé quelque chose à l’histoire du monde, je l’intégrerais.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.