Post has published by Dragons

Ce sujet a 14 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  Fortif, il y a 9 mois et 2 semaines.

  • Participant
    Posts145
    Member since: 15 janvier 2017

    On à déjà parler du sujet des meilleurs armes à pied pour le bas moyen age et tous le monde à peu près à convenu que les masse,hache,Hallebarde était bien plus efficaces à pied contre des armures que une épée.

    Mais quand et t’il à cheval ? comme on dit < > dans la plupart des fresque et des récits de batailles que nous avons depuis toujours l’armes de choix des cavaliers et bel et bien l’épée .(bien que la lance soit vraisemblablement bien plus utiliser pour les charges,l’épée viens donc surtout pour le corps a corps)

    Je pense que tous simplement une fois à cheval avec une épée on peux porter des puissants coups plus rapidement et moins fatiguant mais surtout plus < > que quand on est au sol,c’est aussi et surtout une arme très efficaces pour faucher en pleine course (comme on vois beaucoup dans les série comme GoT)

    Bref selon vous durant le bas moyen age il y’aurait t’il une meilleures arme que l’épée ou c’est cousins (sabres cimeterre etc) pour combattre à cheval ?

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 15 janvier 2017

    La lance. Le chevalier est fait pour se battre a la lance.
    L’épée c’est son symbole (les romans de chevalerie ont fait beaucoup là dessus), une arme évidemment usité mais la lance c’est le chevalier.

    Omnia Sunt Comunia

    Je suis anarchiste au point de traversé dans les clous pour ne point avoir de soucis avec la maréchaussée.

  • Participant
    Posts1913
    Member since: 15 janvier 2017

    Je pense que tous simplement une fois à cheval avec une épée on peux porter des puissants coups plus rapidement et moins fatiguant mais surtout plus <> que quand on est au sol,c’est aussi et surtout une arme très efficaces pour faucher en pleine course (comme on vois beaucoup dans les série comme GoT)

    Oui alors le fait de faucher avec une épée en pleine course c’est bien un fantasme cinématographique. En réalité avec la vitesse, le poid de l’épée et me choc, donner un coup avec c’est vous assurez qu’elle va voler dans les airs et que vous n’allez plus jamais la retrouver. Pour exemple prenez un sport de combat tel que le taekwondo, qui a une pratique d’entrainement avec une cible. Une cible est une sorte de raquette qui se tient à une main comme une épée et qui sert à l’entrainement des coups de pied. Une cible pèse rien, en terme de puissance développé au choc le coup de pied n’est rien face à une charge de cavalerie. Et pourtant sur un coup de pied un peu puissant il n’est pas rare de voir une cible s’envoler. Alors rajoutez 1 ou 2 kilos à la cible et augmentez la puissance de choc, ainsi que la vitesse du mouvement, et vous êtes sur qu’au mieux l’épée vole, au pire vous vous cassez le bras.

  • Participant
    Posts145
    Member since: 15 janvier 2017

    Je pense que tous simplement une fois à cheval avec une épée on peux porter des puissants coups plus rapidement et moins fatiguant mais surtout plus <> que quand on est au sol,c’est aussi et surtout une arme très efficaces pour faucher en pleine course (comme on vois beaucoup dans les série comme GoT)

    Oui alors le fait de faucher avec une épée en pleine course c’est bien un fantasme cinématographique. En réalité avec la vitesse, le poid de l’épée et me choc, donner un coup avec c’est vous assurez qu’elle va voler dans les airs et que vous n’allez plus jamais la retrouver. Pour exemple prenez un sport de combat tel que le taekwondo, qui a une pratique d’entrainement avec une cible. Une cible est une sorte de raquette qui se tient à une main comme une épée et qui sert à l’entrainement des coups de pied. Une cible pèse rien, en terme de puissance développé au choc le coup de pied n’est rien face à une charge de cavalerie. Et pourtant sur un coup de pied un peu puissant il n’est pas rare de voir une cible s’envoler. Alors rajoutez 1 ou 2 kilos à la cible et augmentez la puissance de choc, ainsi que la vitesse du mouvement, et vous êtes sur qu’au mieux l’épée vole, au pire vous vous cassez le bras.[/quote]

    Bien je ne suis pas vraiment d’accord avec toi,dans la plupart des ouvrages que j’ai lu les fresque que l’on peux voir(notament sur le livre de Jean favier) etc les chevaliers sont bel et bien représenter frappant de leur lames durant la course une fois a proximité (bien évidement c’est préférable quand tu vise la piétaille qui n’est pas en armure pour augmenter l’impact),aussi il semble bien que durant leur entrainement ils avait des mouvement à apprendre avec leur chevaux pour favoriser ce genre d’attaques(ça je le tien du fameux livre de Gautier Léon que j’ai lu récemment)

    Ton exemple du Taekwendo marche pas,je pratique moi même de la thaï depuis 3 ans et au fur et à mesure que tu t’entraîne que tu développe t’es middle t’es high kick et compagnie tes muscle tes jambes etc deviennent beaucoup plus résistant et puissant (tu me dira c’est logique) la preuve en est avec certains boxeur de classe B qui arrive à frapper dans des sacs de frappe pendant dix minutes avec le tibia ou encore certain même dans des palmiers,poutre etc(donc des cibles^^) bref l’entrainement.

    Ce qui est le cas de la plupart des Chevaliers ils avait une formation des bons équipements des bon chevaux du bon acier etc.

    Et cette logique s’applique tous aussi bien dans le cas présent avec l’impact en pleine course de l’épée (bien évidement la course et sans doute ralenti si possible par le cavalier comme j’ai dit au dessus pour favoriser le trancher de la lame) et ils avait tendance à visé au niveau du cou et de frapper en hauteur (depuis le haut) plutôt que en frappe circulaire(qui la oui en l’occurrence serait assez dangereux avec la vitesse)

    Tu dois ajouter à cela que dans le cas présent avec ton exemple de cible c’est bel et bien ”la cible” (donc l’épée) qui frappe pas l’inverse si tu charge depuis un cheval avec un pao attacher à un bâton et que tu frappe à pleine vitesse (après faut une certaine maîtrise oui) un type au sol je pense que c’est plutôt le type en question qui va s’envoler ^^

    Ajoute à tous c’est faits que une épée durant le bas moyen age pèse en moyenne moins de 1,5kg celle ci étant manier par (globalement) un robuste chevalier qui c’est comment frapper avec; tous ,en ajoutant le fait de la hauteur mais aussi du tranchant et l’acier de la lame (oui très important car augmente l’impact et son efficacité ) j’ai vraiment du mal a voir ton coup du bras cassée en règle générale.

    Dernier point la garde!(oui un gros facteur) la garde de l’épée en plus d’ajuste l’impact de quelques peu permet de garder une certaine prise ferme(ainsi que d’empêcher celle ci de glissée mais la c’est plus en cause de la poignée) sur l’épée et ainsi éviter que elle s’envole a tous bout de champs.

  • Participant
    Posts1291
    Member since: 15 janvier 2017

    Personnellement j’ai un penchant pour la masse d’arme, très polyvalente, sa zone létale (son morceau de fer, quoi) est plus grande que l’épée, avec les mêmes fonctions.

    De plus elle peut facilement étourdir un homme (ce qui facilite la capture)en armure lourde à défaut de le tuer, contrairement à l’épée.

    J’aurais tendance à dire que c’était l’arme la plus efficace, car elle était vachement puissante face à la piétaille et aux soldats lourds.

    (Après je ne suis pas expert dans la période médiéval, ce n’est qu’un avis)

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

  • Participant
    Posts943
    Member since: 15 janvier 2017

    Les combattants à cheval ne préféraient ils pas des armes plus longues, comme une lance ? J’imagine que dès que le combat s’enlise et que le cavalier est au milieu d’un foule d’ennemi, sa taille et celle de son cheval le rend alors très facile à atteindre; mieux vaut alors une arme pouvant tenir l’ennemi à 1 ou deux mètres de distances.

    Après j’ai peut être une version ultra hollywoodienne du combat médiéval. J’imagine que la situation décrite était très rare et que les cavaliers faisaient tout pour ne pas s’arrêter dans leur charge; un cavalier au stop était un cavalier mort.

    Allez bye Fanta !

  • Participant
    Posts1291
    Member since: 15 janvier 2017

    Oui mais pourtant les cavaliers étaient souvent immobiles, à Bouvine par exemple, ou lors des combats de cavalerie.

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

  • Participant
    Posts84
    Member since: 15 janvier 2017

    Si on parle de cavalerie, il faut distinguer la charge et le contacte prolongé.

    Je vais partir sur une autre période (parce qu’elle est plus sourcée) celle napoléonienne.
    La cavalerie charge au sabre latte, au sabre courbe et a la lance.

    Pour la charge, face a des piétons, c’est la masse de cavaliers et sa cohésion qui l’emporte.
    Et contre des fuyards, les coups de sabres en pleine course ne semble pas vraiment un problème. Et on dit bien que la cavalerie bouscule l’ennemi, pas l’empale ou découpe.

    Pour le contacte il est souvent mentionné que le sabre est roi, la lance (pourtant assez courte) est dite difficile a maitriser.
    Entre cavaleries tout deviens différent, puisque ceux d’en face on la même armes que nous, un canasson. Je ne sais pas bien comment cela pouvais tourner, a par une mêlée des familles au sabre/lance.
    Mais les deux périodes diffère notamment par l’armure. Un cavalier napoléonien pouvant tailler dans la piétaille comme dans du beurre.

    Pour le reste, l’épée permet de délivrer la puissance du canasson et du coup en coupe et de dégager la lame (un sabre encore plus), au contacte elle reste une bonne armes (même si contre une armure, c’est pas l’idéal.
    Par contre au contacte, la hache et la masse ,elles,reste un must contre les troupes en armure type plates.

    -Hooo la belle armures! “coup de hache”
    -A plus le bras.

    La lance est une arme excellente a la charge, plus elle est longue mieux c’est. Mais elle peut se briser et devient handicapante au contacte.
    Si on la raccourcie son utilité a la charge diminue et si elle peut tenir a distance des piétons, son utilisation demande une grande maitrise et contre un mec full armure of doom, elle est inutile.

  • Modérateur
    Posts8403
    Member since: 15 janvier 2017

    @dragons

    Le raisonnement d’elessar est correct sauf une chose: la cible ne bouge pas et est frappée, elle peut voler.
    Si on inverse le référentiel, l’épée est bien dans la situation d’une cible, et (là elessar s’est trompée) plus elle est légère plus elle est facile à arracher des mains car elle a peu d’inertie pour entrainer le soldat.

    Après je ne sais pas qui du soldat à soulever ou de la ferme poigne d’un chevalier est le plus fort.
    Cependant je trouve compliqué ces coups de cavalier à la volée, sans ralentir: la précision, le timing à avoir sont durs. De plus on imagine bien (comme dans Got justement) qu’il suffit d’un fantassin assuré sur ses pieds pour parer le coup oiu frapper en retour le chevalier.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts145
    Member since: 15 janvier 2017

    Après je ne sais pas qui du soldat à soulever ou de la ferme poigne d’un chevalier est le plus fort.
    Cependant je trouve compliqué ces coups de cavalier à la volée, sans ralentir: la précision, le timing à avoir sont durs. De plus on imagine bien (comme dans Got justement) qu’il suffit d’un fantassin assuré sur ses pieds pour parer le coup oiu frapper en retour le chevalier.

    Ah mais non !Ta pas du bien lire mon texte au dessus je suis tous à fait d’accord avec toi avant l’impact les chevaliers ralentisse au maximum ou du moins contrôler leur course pour avoir une meilleur porter force et précision de frappe,je suis d’accord.

    Concernant les Fantassin qui renverse les Cavaliers seul (sans une formation quoi) on a beaucoup d’exemple tous à travers de l’histoire,de fantassin qui de leur lance,armes longue ou alors d’une puissante parade de leur bouclier fasse chuter un cavalier/chevalier.

  • Modérateur
    Posts8403
    Member since: 15 janvier 2017

    J’ai surtout porté attention à çà dans ton premier post:

    c’est aussi et surtout une arme très efficaces pour faucher en pleine course (comme on vois beaucoup dans les série comme GoT)

    Désolé si une chose opposée à cela dans ton deuxième post m’a échappé

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts145
    Member since: 15 janvier 2017

    Ah oui ,mais j’ai effectivement détailler ici dans mon deuxième post.(ça aurais était plus judicieux de préciser ma vision du truc détailler dans mon post initial je te l’accorde)

    Voilà ou j’en parle dans le pavé au dessus

    Et cette logique s’applique tous aussi bien dans le cas présent avec l’impact en pleine course de l’épée (bien évidement la course et sans doute ralenti si possible par le cavalier comme j’ai dit au dessus pour favoriser le trancher de la lame) et ils avait tendance à visé au niveau du cou et de frapper en hauteur (depuis le haut) plutôt que en frappe circulaire(qui la oui en l’occurrence serait assez dangereux avec la vitesse)

  • Participant
    Posts1036
    Member since: 15 janvier 2017

    La meilleure arme pour combattre à cheval reste la lance, qui prend d’ailleurs le nom de glaive dans certains textes. Aussi, le glaive est l’arme par excellence du chevalier. La lance a l’avantage d’offrir une distance d’atteinte qui permet souvent au cavalier de toucher avant d’être touché. L’épée ne reste qu’une arme secondaire au combat.
    Lorsqu’un cavalier aborde un ennemi, avec une lance, il présente d’abord la pointe de la lance, puis un ou deux mètres derrière, la masse du cheval, et enfin, son corps. Lorsqu’il doit combattre à l’épée, la pointe de l’épée dépasse rarement de la tête du cheval, sauf à se pencher fortement sur l’encolure. Et dans la majorité des cas rencontrés, un avantage d’allonge est indispensable. Charger un groupe de piétons armés d’hasts avec une épée, c’est être candidat à devoir verser une rançon. A bouvines, les chevaliers sans lance ne se risquent pas contre les piétons du comte de Boulogne, ils envoient des sergents à cheval qui ont encore les leurs.
    Passé la charge, l’épée peut devenir intéressante, puisqu’elle est une petite lance (coups d’estoc), une longue hache (coups de taille) et une masse (barre d’acier) tout à la fois. Mais si la mêlée est trop serrée, vous pouvez lui préférer la dague, à Bouvines toujours, Othon se ferra tuer un cheval d’un coup de dague dans l’œil après s’en être pris un en pleine poitrine.
    Pour le coup d’épée fauchant en pleine charge, je doute qu’il soit d’usage courant, d’abord parce qu’en pleine charge, on évite de trop gigoter sur le cheval, sinon on finit par terre, éventuellement avec le cheval, ensuite, l’estoc est plus efficace dans bien des cas, au regard des protections des combattants, il a une chance de tuer. La taille reste au coup qui garde un caractère de défense (on se protège en faisant un cercle avec son épée), ou pour venir choquer l’adversaire (à la manière d’une masse), le tranchant n’étant qu’un effet collatéral.

  • Participant
    Posts159
    Member since: 15 janvier 2017

    l’épée peut devenir intéressante, puisqu’elle est […] une masse

    Juste sur ce point, pas sûr… Trop léger et surtout trop équilibré.

    Patton, Joukov et Guderian entrent dans un bar...

  • Participant
    Posts1291
    Member since: 15 janvier 2017

    Certaines masse d’arme avait une pointe de fer au bout, c’était pour l’estoc ou pour faire jolie ?
    Si c’est pour l’estoc je préfère la masse au contact la lance pour la charge.

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.