Post has published by Kynareth

Ce sujet a 28 réponses, 17 participants et a été mis à jour par  massassi1, il y a 1 an et 1 mois.

29 sujets de 1 à 29 (sur un total de 29)
  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Le siège de Leningrad

    Alors que la bataille de Stalingrad semble faire tourné toutes les têtes des passionnés du front de l’Est de la Seconde Guerre Mondiale à la recherche d’acte d’héroïsme, de camaraderie et de patriotisme. Il est vrai que la bataille de Stalingrad marque un point tournant de la Seconde Guerre Mondiale en portant un coup de masse sur le moral des Allemands et que cette victoire prouve désormais que l’Armée Rouge n’est plus à prendre à la légère. Un autre évènement semble peu à peu s’éclipser de la mémoire des gens, mais qui portant est le symbole même de la résistance soviétique face à l’envahisseur nazi, le siège de Leningrad. Considéré comme l’un des sièges les plus longs de toute l’histoire militaire moderne (Tout juste après celui de Sarajevo) ayant duré 900 jours et causé la mort de 2 000 000 d’hommes au total. Avant d’entrer dans les détails, regardons ensemble ce petit survol de la bataille.
    Survol de la bataille

    Les forces en présence :
    Du côté des allemands, il s’agit du groupe d’armées Nord commandé par différent généraux alors que du côté soviétique se trouve les armée du front de Volkhov et de Léningrad commandé respectivement par le général Kirill Mertskov et le maréchal Leonid Govorov.

    Les tactiques employés :
    Au lieu de prendre d’assaut la ville, l’armée allemande du Groupe Nord décida de former un blocus partiel autour de Leningrad avec un emploi massif de bombardier et d’artillerie. Ce siège dura plus de 3 ans et se fut grâce à une succession d’offensive de la part des soviétiques qui fini par brisé le blocus.

    Lieu :
    À Leningrad (Qui aujourd’hui est devenu Saint-Pétersbourg), dans le nord de la Russie, sur le golfe de la Finlande.

    Causes :
    Dès les débuts de Barbarossa, Léningrad avait déjà essuyé des attaques, mais en 1943 les Allemands décidèrent de rester sur leur position afin de garder une cohésion de l’ensemble de leur front.

    Conséquences :
    Malgré la pluie de bombe, d’obus et la famine, l’échec du siège de Leningrad contribua largement à la défaite de toute l’armée allemande sur le front de l’Est.
    _______________________________________________________________________________

    Le début d’un siège, l’enfer se déchaîne sur Leningrad

    Dès 1941, le sort de Léningrad semble scellé. Les villes situées sur les routes et les voies ferroviaires qui menait directement à Léningrad tombèrent les unes après les autres aux mains des Allemands, allant de Novgorod qui tomba le 16 août, Chudovo le 20 août et dès le 1er septembre, les obus tombaient sur Leningrad alors que tous les habitants se préparait à résister à une future offensive allemande.
    Le général Joukov était présent à Leningrad à ce moment-là et prit la décision de transformer la ville en véritable forteresse du XXème siècle en y installa plusieurs positions défensives, des bunkers, des nids de mitrailleuses et des tranchées. Pourtant, la chance sembla sourire aux Soviétiques, car le 6 septembre Hitler décida de changer les plans de Barbarossa préférant se concentrer sur le front Sud plutôt que le Nord. Ce changement de plan fit perdre à Von Leeb (Qui commandait le Front Nord) une grande partie de ses blindés qui auraient pu lui être utile pour une offensive sur Leningrad. Alors Von Leeb décida de former un blocus autour de Leningrad et de faire plier la ville sous une pluie de bombe et d’obus. Car la chute de Leningrad pouvait permettre de mettre hors combat une quarantaine de division soviétique et la disparaition d’un important centre de fabrication d’arme.

    Alors, entre septembre et octobre, la situation s’aggrava pour les Soviétiques à Leningrad, car les Allemands s’emparèrent des gares de Schlisselburg et Mga et Von Leeb lança une offensive contre le nœud ferroviaire de Tikvine qui tomba en début novembre. L’étau d’acier des Allemands se resserra de plus en plus autour de Leningrad, mais la partie était loin d’être gagné pour les hommes de Von Leeb qui devait affronter une résistance croissante des armées du front de Volkhov et la ligne de front des Allemands étaient exagérément trop étiré pour un groupe d’armée affaibli par la résistance.

    Après une offensive mal orchestré par les Soviétiques pour reprendre Tkhvine, les Allemands se virent contraints de reculer leurs lignes de front vers l’ouest. Ainsi, il ne restait qu’un étroit couloir pour approvisionner la ville de Leningrad à ce moment.

    De ce plan le front de Leningrad ainsi que celui de Volkhov avec le lac Ladoga qui était le seul point de ravitaillement pour Leningrad. Nous avons aussi le front du Groupe d’armée Nord et le front finlandais.
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/90/Leningrad_Siege_May_1942_-_January_1943.png

    La résistance

    Alors que le blocus autour de Leningrad était formé et que les armées soviétiques et allemandes se battaient aux portes de la ville. Les Soviétiques avaient commis une erreur monumentale, car malgré que les usines à Leningrad fonctionnait à plein régime et fournissait arme et ravitaillement aux soldats soviétiques, personne n’avait pensé à évacuer les habitants de la ville. Ainsi on se trouva dans une situation ou il y a beaucoup trop de bouche à nourrir et une famine s’installa rapidement dans la ville. Les habitants de Leningrad livraient alors leur propre bataille eux-aussi, celle contre la faim. Avec la famine qui c’était emparé de la ville et un hiver rigoureux, les habitants mouraient de faim par milliers et la pénurie de combustible pour se chauffer n’aidait guère leur sort. Les habitants devaient essayer de survivre avec des rations alimentaire de moins de 250 g de pain par jour. Les cadavres qui jonchaient les rues se comptait par milliers, on pouvait compter jusqu’à 13 000 morts en une seule journée.

    Le cannibalisme devint bientôt un mode de survie et des viandes assez douteuses commençait à se vendre chez les trafiquants. Tous se mangeait, allant des animaux sauvages jusqu’aux chandelles de suif. Si la situation semblait être extrême, elle l’était encore plus avec les bombardements en continu de l’aviation et l’artillerie allemande. Jour et nuit, la ville subissait les incessants bombardements allemand ainsi les habitants devaient continuer leur train quotidien avec la famine et les bombardements.

    Jour et nuit, les habitants subissaient les bombardements des Allemands, mais la vie continuait malgré cela.
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/17/RIAN_archive_2153_After_bombing.jpg

    Heureusement, Leningrad n’était pas totalement isolé du reste du monde, un petite route permettait d’assuré le ravitaillement de Leningrad et le cordon ombilical de cette route était le lac Ladoga. Lorsque le lac n’était pas gelé, toutes sortes de bateaux pouvaient le franchir, souvent sous les tirs de l’aviation allemande, pour ensuite débarquer à Osinovets au nord-est de Leningrad. Lorsque le lac était gelé, c’était les camions qui assurait la navette chaque jour vers Leningrad. (400 camions pouvaient être utilisé en même temps pour le ravitaillement et l’évacuation). Mais ce transport se faisait sous de terrible condition, les plus malchanceux finirent leur jour au fond du lac gelé alors que les autres devaient faire avec les attaque répété des bombardiers en piqué allemand.

    Cette image, les habitants de Leningrad la vivait à chaque jour.
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/57/RIAN_archive_216_The_Volkovo_cemetery.jpg

    Tout ceci doit cesser!

    Finalement, en 1942, les Soviétiques décidèrent de reprendre l’initiative en tentant de reprendre le terrain perdu. En janvier, une première offensive est lancé à partir du front de Volkhov entre Novgorod et Spasskaïa Polist permit aux troupes soviétiques de s’enfoncer sur 60 km dans le front allemand. Mais l’offensive fut stoppé en mars par les Allemands qui réussirent à anéantir les forces soviétiques et à regagner le terrain perdu. Suite à cela, Hitler remplaça Von Leeb par le maréchal Georg von Küchler qui fut à son tour démit de ses fonctions et remplacer par Manstein en août 1942.

    Situation après la première offensive soviétique avec le front allemand enfoncé de 60 km.
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/76/Sinyavin_offensive_10_09.JPG

    Du 27 août au 25 septembre, beaucoup de mouvement se fit enregistrer autour de Leningrad. Manstein parvit à stopper une offensive de Mertskov contre le goulet allemand, mais les défenses soviétiques repoussèrent à leur tour la contre-attaque de Manstein. Finalement, en janvier 1943 une offensive soviétique commandé par le maréchal Leonid Govorov et une force de 4 armées marqua le point tournant du siège de Leningrad. L’offensive fut combiné avec les armées du front de Volkhov et l’avancé soviétiques fut tout simplement instoppable pour les allemands.
    Dès janvier, des voies ferroviaires avaient été reconquis et des trains partaient en direction de Leningrad pour le ravitaillement et l’évacuation, mais les bombardements ne cessèrent pas pour autant.

    Soldats soviétiques lors de l’offensive de 1943.
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/19/RIAN_archive_633054_Starting_attack_in_Leningrad_battlefront.jpg

    La fin d’un cauchemars

    Malgré que le ravitaillement se faisait plus rapidement grâce entre autre à la libérations des voies ferroviaires en 1943. Le blocus de Leningrad était toujours maintenue et ce jusqu’en janvier 1944. Le siège était toujours en place, mais avec une armée allemande exténué et affaiblis par les décisions d’Hitler de redéployer ses armées en Ukraine. Finalement, le 14 janvier une incroyable offensive soviétique vint déborder les défenseurs allemands les obligeant à se replier. Le 27 septembre, la ligne ferroviaire entre Leningrad-Moscou retombe aux mains des Soviétiques et Staline pouvait finalement déclaré que la fin du siège est officiellement terminé.

    Propagande soviétique avec la citation “Nous défendrons la ville de Lénine!”
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/db/Ussr0512.jpg

    Conclusion

    Le siège de Leningrad fut le siège le plus meurtrier de toute l’histoire avec un bilan d’environ 2 000 000 de morts (200 000 soldats allemands, 1 800 000 soviétiques dont 1 000 000 de civils). Mais le siège de Leningrad devint rapidement une référence pour tous, écrivains, musiciens, artistes et historiens l’évoquaient en affirmant que Leningrad était le symbole même de la résistance soviétique face aux Allemands. La population qui ont combattu la mort et la peur tout les jours en continuant de vivre leur train quotidien…Mais Staline voyait cela d’un autre œil, mais pour ça je vous réfère à un de mes articles à ce sujet : http://www.strategietotale.com/forum/93-le-front-de-l-est/34501-la-trahison-de-leningrad

    Voilà! J’ai décidé de faire un dossier un peu moins détaillé que celui sur Stalingrad, mais je trouve qu’il est plus facile pour moi de faire des dossiers de cette sorte!
    Source:

    -Wikipédia
    -http://www.saint-petersburg.com/history/siege.asp
    -Apocalypse
    -http://www.historylearningsite.co.uk/siege_of_leningrad.htm
    -Les batailles de la Seconde Guerre Mondiale

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Merci beaucoup, c’est vraiment très instructif 😀

    Midway !

    Tout simplement parce que j’y comprend rien en bataille navale contemporaine 😉

  • Participant
    Posts16
    Member since: 12 avril 2012

    Géniale ce dossier, j’ai beaucoup appris 🙂 Mercii

    Je vote pour Midway.
    Parce que je pense que c’est l’une des bataille les plus importantes de la seconde guerre, mais j’avoue plus connaitre les conséquences de celle-ci que son déroulement :/

    Et peut importe le résultat du vote, j’ai hâte de lire ton prochain dossier.

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    J’ai pas lu encore entièrement mais en parcourant vite fait je rectifie quelques oublis qui me semble important:
    La participation de la division espagnol azul qui se batta de façons remarquable et évita plusieurs effondrement du front malgré ses pertes et son faible nombre.
    Quand le lac ladoga est dégelé les navires soviétiques sont attqué par l’aviation mais aussi par la marine finlandaise:
    -Une flotille de vedettes lance torpille mas
    -Une flotille de sous marins des u-boot de type 2.

    Et de façon général la participation non négligeable de l’aviation finlandaise a ce conflit.
    J’oublis bien sur la participation des ” freiwilligen” originaires des pays baltes puis durant la retraites des ss finlandais et de la Norland (ss originaire des pays du nord de l’europe: danemark, norvège, suède, royaume uni, ireland.) ainsi que la légion flammande.

    Travail succint mais l’essentiel est la et c’est le principal. Bon travail donc.

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 13 avril 2012

    Bon travail kynareth!

    Pour le prochain je choisis Midway.

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Un très bon dossier qui permet de mieux comprendre le déroulement du siège et les enjeux à la clef 😉

    asciniquetotalwar wrote:

    Travail succint

    Je trouve cette remarque inappropriée, car le dossier est très complet et c’est déjà beaucoup, après pour en avoir plus autant lire une thèse dessus !

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Merci tout le monde! Je crois que Midway semble être favorite 😛

    asciniquetotalwar-> Comme je l’ai précisé, mon dossier est beaucoup moins détaillé que mon dossier sur Stalingrad. J’ai plutôt préféré parlé des grandes lignes du siège, car sinon j’aurais aussi pu entré dans les petits détails et alors mon dossier aurait été beaucoup plus long à faire et je préfère faire un dossier qui explique très bien le déroulement sans devoir entré dans les petits détails. Mais merci pour l’info avec la flottille finlandaise.

  • Participant
    Posts83
    Member since: 14 août 2012

    Joli dossier Kyna super bien présenté , tu m’a beaucoup appris , je vote pour El-Amein

  • Participant
    Posts318
    Member since: 15 avril 2012

    Midway pour moi ! J’adore les batailles navales ! ^^
    Si tu as besoin d’aide :whistle:

  • Participant
    Posts177
    Member since: 19 avril 2012

    Midway c’est LA bataille navale qui a changé le cours de la guerre dans le Pacifique

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    Midway juste pour l’aéronaval nippone.

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    Je connais tout de long en large en travers sur Midway, tu me poses une question, j’y réponds^^

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Tu me fais de la pression la Natsu! 😛

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    Mais non^^ Mais si je vois des anneries, je te trucide^^
    Déjà, une erreur que je vois régulièrement, la présence de 6 portes-avions japonais à la bataille de Midway: il n’y avait que 4 portes-avions japonais à Midway, pas plus pas moins. Mais dans un sens c’est vrai. les 2 portes-avions qui manquent pour faire les 6 étaient dans les Îles Aléoutiennes pour faire diversion et attirer les portes-avions américains et ainsi que leurs attention loin de Midway. Il y avait bien 6 portes-avions japonais dans l’opération mais 4 seulement dans les environs de Midway.

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Fin des votes et sans surprise, la bataille de Midway l’emporte sans problème!

    Donc rendez-vous dans mon prochain dossier sur une des plus importante bataille navale de la guerre!

  • Participant
    Posts667
    Member since: 6 février 2013

    Résister tout ce temps il n’y a que les Russes pour accomplir un tel exploit ce sont de robuste gaillard capable de survivre en slip sur la banquise.

  • Participant
    Posts72
    Member since: 9 février 2013

    Seul les russes peuvent ce battre en russie

  • Participant
    Posts629
    Member since: 29 janvier 2013

    Merci Kynareth pour ce dossier qui m’a fait connaître un peu plus en prfondeur cette bataille. 😉

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012

    Content que mon dossier t’aie apporter une certaine connaissance de plus ^^

  • Participant
    Posts629
    Member since: 29 janvier 2013

    Si la bataille de Midway est comme ça, je suis super impatient^^

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    T’inquiète pas pour Midway, il est biende bas et j’ai corrigé les erreurs et parlé des oublies dans les messages suivants^^

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    @ Tristan_Affey
    Tu n’a plus à attendre, le dossier de Kyna sur Midway est déjà sorti 😀

    La bataille de Midway

  • Participant
    Posts28
    Member since: 28 juillet 2013

    @ Kynareth
    Selon moi,s’il y a eu siege, ce que l’armee allemande a ete incapable de prendre cette ville,que dis-je? ils ont meme ete incapable de l’approcher du fait de la resistance acharnée des russes, d’où le siege! Assiegé pour mieux la capturer!Et ca n’a pas marcher!

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    Il y a eu un siege de sebastapol, et la ville est tombee, pourtant, la resistance fut tout aussi heroique.

    Si il n’y a pas eu d’assaut c’est que les allemands pensaient que les russes ne pourraient pas se nourrir longtemps. D’ailleurs, les officiers de renseignement allemands diront en 45 qu’ils n’ont toujours pas compris comment la ville a tenu.

    Apres, faut aussi dire, que il n’y a jamais eu plan de prise de leningrad.

  • Participant
    Posts1655
    Member since: 12 avril 2012
    passionnedhistoire wrote:

    @ Kynareth
    Selon moi,s’il y a eu siege, ce que l’armee allemande a ete incapable de prendre cette ville,que dis-je? ils ont meme ete incapable de l’approcher du fait de la resistance acharnée des russes, d’où le siege! Assiegé pour mieux la capturer!Et ca n’a pas marcher!

    Les Allemands n’ont tout simplement pas attaquer Léningrad et je l’explique clairement dans ce paragraphe:

    “Pourtant, la chance sembla sourire aux Soviétiques, car le 6 septembre Hitler décida de changer les plans de Barbarossa préférant se concentrer sur le front Sud plutôt que le Nord. Ce changement de plan fit perdre à Von Leeb (Qui commandait le Front Nord) une grande partie de ses blindés qui auraient pu lui être utile pour une offensive sur Leningrad. Alors Von Leeb décida de former un blocus autour de Leningrad et de faire plier la ville sous une pluie de bombe et d’obus. Car la chute de Leningrad pouvait permettre de mettre hors combat une quarantaine de division soviétique et la disparition d’un important centre de fabrication d’arme.”

    Le manque de moyen empêcha les Allemands de prendre la ville par la force et les força à camper sur leur position et tenter de prendre la ville en l’isolant. Par contre, les Soviétiques tentèrent à plusieurs reprise de briser le siège.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    Le manque de moyens et le refus des finlandais d’attaquer avec les allemands par le nord.

    Mais passionédhistoire n’a pas tort, les russes avaient de quoi défendre Leningrad, et si les allemands n’ont rien tenté, c’est aussi pace qu’il savait que cela risquait d’échouer.

    @asciniquetotalwar

    Sébastopol et Leningrad n’ont pas de lien, les allemands veulent prendre le premier, où la population est faible, tandis qu’ils veulent faire tomber le deuxième, où la population est importante, et où il y a des problèmes de famine (Nord oblige) ce qui n’est pas le cas des 250 jours de Sébastopol (la Crimée est riche en cultures).

  • Participant
    Posts28
    Member since: 28 juillet 2013

    les allemand se rendant compte que leur siege n’était pas efficace a 100%, (le ravitaillement se faisait sur le lac Ladoga),ils ont reussi a l’encercler de maniere terrestre a 100% pour un certain temps avant que les russes ne libere un corridor terrestre
    il faut dire que non seulement les russes disposaient de plusieurs corps d’armée dans le secteur mais c’est aussi Joukov qui organisait la defense de la ville
    Le front nord de la guerre etait condamné a une guerre de position ce qui entraina un siège interminable de 900 jours.

  • Modérateur
    Posts8432
    Member since: 14 mai 2013

    Le siège de Leningrad reste un beau succès pour les russes en logistique, malgré des cafouillages au début de l’utilisation de la route qui les reliait au reste de la Russie (reprise vers fin 41).
    Mais surtout c’est leur organisation de la recherche des ressources alimentaires qui est une réussite, avec la recherche d’ersatz d’aliments avec les quantités disponibles. En particulier, la seule ressource suffisante en quantité était le coton: les savants russes en ont tiré en sept jours du coton!!

  • Participant
    Posts85
    Member since: 8 avril 2017

    Durant le siège de Leningrad, dans le secteur sud-ouest, les avant-postes allemands étaient positionnés à la station de tramway d’Uritsk, qui se trouve à l’intérieur des limites actuelles de la ville. Les Allemands internèrent des dizaines de milliers d’habitants des quartiers Uritsk, Strelny, Krasnoïe Selo, Peterhof, Pouchkine, Pavlovsk. Le front passa près de l’actuelle rue de l’Avant-Garde. Une toute petite partie de Saint-Pétersbourg a donc été occupée pendant la guerre.

    http://image.noelshack.com/fichiers/2018/05/1/1517244692-saint-petersbourg.jpg
    http://image.noelshack.com/fichiers/2018/05/1/1517244692-uritsk-1.jpg
    http://image.noelshack.com/fichiers/2018/05/1/1517244692-uritsk-2.jpg

29 sujets de 1 à 29 (sur un total de 29)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.