Post has published by iron maiden

Ce sujet a 25 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  iron maiden, il y a 5 ans et 8 mois.

26 sujets de 1 à 26 (sur un total de 26)
  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013
    Pangermanisme
    http://image.absoluteastronomy.com/images/topicimages/p/pa/pan-germanism.gif

    Né au 19eme, le pangermanisme était un mouvement qui visait a réunir tout les germanophones soit tous ceux qui parlait l’allemand mais il suffit de regarder une carte des régions germanophones pour comprendre que cela va poser problème :

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/82/Historical_German_linguistical_area.PNG/350px-Historical_German_linguistical_area.PNG

    En effet des petites communauté germanophones sont éparpillés en Europe centrale et celle-ci ne sont pas près a quitter leurs terres c’est alors que nait l’idée de “grande Allemagne” c’est a dire réunir
    tout les pays contenant de fortes(plus ou moins) communautés germanophones, c’est donc que la Prusse, l’Autriche, une partie de la Pologne, la Hongrie ( à l’époque dans l’empire d’Autriche), les états baltes pour l’histoire teutonique, mais aussi les pays considérés comme frères a cause d’une langue proche soit, les Pays-bas, la Belgique,Luxembourg.

    Mais le problème c’est que ces pays ont une population qui n’est pas forcément germanophones, cela ne pose pas problème avec certains mais avec d’autres c’est autre chose car est né le mythe de la race supérieure, celle au sang pur et le développement des idées de darwinisme social va alors connaitre un essor considérable, c’est alors que les populations dites de sang impur sont un problèmes, c’est plusieurs auteurs qui vont populariser ces idées:

    Tout d’abord Gobineau un diplomate français considérer comme le chef de file des adeptes de l’inégalité raciale, il écrit en 1853 “essai sur les inégalités des races humaines” un titre qui présume
    du personnage. Il est adepte de la race germanique supérieure, il est donc profondément antisémite pour lui les sémites sont la race impure par excellence, pour lui les sémites sont les descendants des romains, le peuple métissé par excellence ainsi que les grecs et donc tous les latins. Il considère la race noire comme enfantine et la race asiatique comme une race depuis longtemps dépassée qui n’a plus rien a prouver l’avenir appartient donc a la race supérieure germanique qui est restée selon Gobineau a peu près pure.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5c/Arthur_de_Gobineau.jpg/220px-Arthur_de_Gobineau.jpg

    Ensuite il y a Joseph Reimer un écrivain allemand (à confirmer) qui défend la race supérieure et il faut la protéger et ainsi coloniser les pays ou la race germanique est menacé par le métissage, et sa principale cible… la France! Pour lui la France est depuis la révolution française un chaos ethnique avec l’autorisation notamment des juifs en France (sous l’impulsion de Robespierre), il a planifié la colonisation de la France en commençant par l’Est car la race germanique y est encore forte puis par le Sud ou les français n’ont selon lui aucune valeurs car il sont depuis longtemps métissé.

    Et enfin il y a le fameux Nietzsche, le grand philosophe enseigné dans nos lycées, est lui aussi un adepte de la race supérieure, il est quand a lui possédé, il développe les idées du troupeau et des maitres, il faut accepter la société d’inégalité des hommes. Le maitre est déterminé par le taux de sang pur, la race germanique serais donc destiné a être la race dominante quand aux troupeau ce serais les autres races, ces hommes doivent accepter leur rôle de machines et il serait plus efficace de leurs cacher ce rôle pour éviter les problèmes.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1d/Portrait_of_Friedrich_Nietzsche.jpg/220px-Portrait_of_Friedrich_Nietzsche.jpg

    Voilà donc la théorie pangermaniste qui n’était qu’au départ une volonté de réunion de tout les germanophones et qui est passé a une doctrine de race et une volonté d’expansion de la domination de cette même race. Si vous avez des choses à ajouter n’hésiter pas et si vous détecter une erreur faites partager aux autres cela ouvrira le débat, je rajouterais probablement des annexes bientôt.

    Cela a énormément influencé Hitler et cela explique le soutient populaire au régime Nazi qu’en penser vous?


    Source
    :
    -Deutschland Uber Alles, M.Korinman, édition Broché
    -L’erreur mondiale dans l’interprétation de la mentalité allemande,F. W. Foerster,Politique étrangère N°5-6

    La ligue Pangermaniste (Alldeutscher Verband)

    En 1890, il y a un traité entre la Grande Bretagne et l’Empire Allemand, appelé le traité Héligoland-Zanzibar, ce traité donne a l’Allemagne l’île d’héligoland dans la mer du nord, contrôle sans limite de l’afrique centrale (Tanzanie). Mais il cèdent a l’Angleterre Wituland (Kénya), Zanzibar, et certaines partie de l’Afrique de l’Est.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/51/Bundesarchiv_Bild_146-2005-0151%2C_%C3%9Cbergang_Helgolands_an_das_Deutsche_Reich.jpg/300px-Bundesarchiv_Bild_146-2005-0151%2C_%C3%9Cbergang_Helgolands_an_das_Deutsche_Reich.jpg
    Cérémonie de transfert

    Ce traité est vu par certains nationalistes comme une trahison des intérêts coloniaux, d’autant que Bismarck défendait le fait que l’Allemagne pouvait garder Zanzibar. Le 28 septembre 1890 A.Hugenberg lance un appel à la création d’un groupe visant les intérêts coloniaux de l’Allemagne.
    Le 9 avril 1891,le ”Alldeutscher Verband” est crée par Ratzel, Kirdorf, Hugenberg.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f2/Friedrich_Ratzel.jpeg

    Ratzel

    La ligue se décrit comme une aide au gouvernement, comme voulant lui donner des conseils, le débat a lieu au sein de la ligue pour savoir si la ligue doit se constituer en tant que parti politique, mais c’est l’indépendance voulue par la majorité qui va primer, le mouvement ne sera donc pas un parti.
    Le but de cette ligue est bien sûr, la conscience nationale, l’Allemagne doit primer mais surtout les Allemands, ils reconnaissent tout les Allemands c’est pour cela qu’ils critiquent l’Empire d’Autriche car ceci refusent de rejoindre l’Allemagne, mais aussi car ils refusent de laisser les régions a très forte concentration Allemande comme les Sudètes, rentrer dans l’Allemagne. Un autre aspect très important de leur politique, c’est l’exportation de l’Allemagne car pour eux l’aspect colonial est abandonné par le gouvernement, c’est l’aspect qui a permis la création de la ligue. Mais déjà ils refusent les minorités comme les polonais, les juifs ou encore les slaves, ils veulent que ceux-ci s’intègrent a la population allemande et perdent tout contours, c’est un peu le résumé du pangermanisme d’origine, le plus soft!

    La ligue n’a pas vraiment une grande force en nombre mais en influence elle se défend très bien possédant des hauts placés, Dès 1903 , H.Class nouveau président entame un changement de politique, il décide d’entrer plus fortement dans l’opposition car ils considerent la politique etrangère comme ridicule avec les crises du Maroc. Mais en 1908, cette politique rend les réunions de la ligue très houleuses c’est pourquoi Class décide d’y mettre un frein, il décide de ne plus affirmer que l’Autriche doit se joindre a l’Allemagne mais plutôt qu’il y est une entente entre les 2 pays!

    Au abords de la 1ere guerre mondiale, le pangermanisme dans son changement comme présenté plus haut, deviens très présent au sein de la ligue, l’antisémitisme même s’il n’est pas officiellement affirmé, est très clairement présent, en revanche la race pur est défendue, Gobineau a fait des émules, le darwinisme social est lui aussi défendu et l’anti-slavisme aussi. La ligue suit le mouvement du peuple qui entame sa dérive antisémite et raciste.

    Lors de la 1ere guerre mondiale, la ligue connait un regain d’intérêt car leur rêve expansionnistes sont enfin exaucés, leur nombre monte jusqu’à 52000 membres qui sera le plus élevé. Ils se prononcent pour l’annexion des Pays-bas, la Belgique et la Suisse car ceux-ci sont selon eux des pays “soustraits illégalement” a l’Allemagne mais également le Liechtenstein, et les Sudètes.

    Mais après la défaite et sa vague pacifique le mouvement va perdre en influence et en membres, ce qui ne l’empêche pas de continuer dans sa spirale raciste, dès 1918 le groupement se déclare officiellement antisémite, en 1926 Elatz président du mouvement est arrêté avec plusieurs membres pour tentative de coup d’état, découvert a cause de papiers mal cachés, ils sont brièvement opposés au NSDAP et appellent a voter pour le parti plus modéré mais après l’arrivé au pouvoir de Hitler, ils sont tolérés pour proximité d’idée mais sont dissout en 1939 par Heydricht pour but accompli.

    La ligue pangermaniste est donc un groupement assez influent, et dans lequel ont voit l’évolution du pangermaniste qui se finira par la seconde guerre mondiale et le Nazisme, d’ailleurs Hitler était en autre appelé “L’enfant des Alldeutscher”. C’est Ratzel, membre fondateur qui va développer l’idée de “Lebensraum” c’est l’espace vital utilisé par les Nazi c’est “l’instinct d’expansion des peuples sain”!

    http://www.codex99.com/cartography/images/deutscher/lebensraum_3_sm.jpg
    Lebensraum


    Source
    :
    -Deutschland Uber Alles, M.Korinman, édition Broché
    -L’erreur mondiale dans l’interprétation de la mentalité allemande,F. W. Foerster,Politique étrangère N°5-6
    -https://fr.wikipedia.org/wiki/Alldeutscher_Verband

    Lied der deutschen ou deutschenlied
    Deutschland, Deutschland über alles,
    über alles in der Welt.
    Wenn es stets zu Schutz und Trutze
    brüderlich zusammenhält,
    von der Maas bis an die Memel,
    von der Etsch bis an den Belt.
    Deutschland, Deutschland über alles,
    über alles in der Welt.
    L’Allemagne, l’Allemagne avant tout,
    Par-dessus tout au monde.
    Quand constamment pour sa protection et sa défense,
    fraternellement elle est unie,
    de la Meuse jusqu’au Niémen,
    de l’Adige jusqu’au Détroit.
    L’Allemagne, l’Allemagne avant tout,
    Par-dessus tout au monde.

    Écrite par August Heinrich Hoffmann von Fallersleben en 1841 sur l’île d’Héligoland qui comme je l’ai montré plus haut aura un rôle important dans la création des “Alldeutscher”, cette chanson marque bien la pensée de l’époque c’est a dire les allemands sont tout, ils doivent primer sur les autres, choisie comme hymne national en 1922, en sortie de guerre et qui marque cette volonté de groupement pour la domination, aujourd’hui elle est relégué au troisième couplet de l’hymne et est fréquement mis en avant par les néo-nazis!

    de la Meuse jusqu’au Niémen,
    de l’Adige jusqu’au Détroit.

    Meuse

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/77/Bassin_de_la_Meuse.svg/280px-Bassin_de_la_Meuse.svg.png

    Niémen

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/81/Nemunas-en.png/280px-Nemunas-en.png

    Adige

    http://images.wikitranslation.com/thumb/e/ee/AdigeLocationMap360.png/288px-AdigeLocationMap360.png

    Détroit (Petit belt)

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/cd/Belte_inter.png/250px-Belte_inter.png

    Je vous laisse imaginer la grandeur du territoire, cela traduit bien la volonté de grande Allemagne!

    Le Manifeste des 93

    Le 4 octobre 1914, 93 intellectuels allemands signe un document attestant leur soutient a la politique de Guillaume II, et notamment apporte leurs visions des choses sur les horreurs commises en Belgique, Ce texte créé sous l’impulsion d’un industriel Allemand cherche a répondre a l’émoi internationale concernant le viol de la neutralité Belge, il font pour cela passer ceux qui en Belgique ont tentés de résister pour des assassins. Voilà le texte officiel français:

    « Appel au monde civilisé
    En qualité de représentants de la science et de l’art allemand, nous, soussignés, protestons solennellement devant le monde civilisé contre les mensonges et les calomnies dont nos ennemis tentent de salir la juste et noble cause de l’Allemagne dans la terrible lutte qui nous a été imposée et qui ne menace rien de moins que notre existence. La marche des événements s’est chargée de réfuter cette propagande mensongère qui n’annonçait que des défaites allemandes. Mais on n’en travaille qu’avec plus d’ardeur à dénaturer la vérité et à nous rendre odieux. C’est contre ces machinations que nous protestons à haute voix : et cette voix est la voix de la vérité.

    Il n’est pas vrai que l’Allemagne ait provoqué cette guerre. Ni le peuple, ni le Gouvernement, ni l’empereur allemand ne l’ont voulue. Jusqu’au dernier moment, jusqu’aux limites du possible, l’Allemagne a lutté pour le maintien de la paix. Le monde entier n’a qu’à juger d’après les preuves que lui fournissent les documents authentiques. Maintes fois pendant son règne de vingt-six ans, Guillaume II a sauvegardé la paix, fait que maintes fois nos ennemis mêmes ont reconnu. Ils oublient que cet Empereur, qu’ils osent comparer à Attila, a été pendant de longues années l’objet de leurs railleries provoquées par son amour inébranlable de la paix. Ce n’est qu’au moment où il fut menacé d’abord et attaqué ensuite par trois grandes puissances en embuscade, que notre peuple s’est levé comme un seul homme.

    Il n’est pas vrai que nous avons violé criminellement la neutralité de la Belgique. Nous avons la preuve irrécusable que la France et l’Angleterre, sûres de la connivence de la Belgique, étaient résolues à violer elles-mêmes cette neutralité. De la part de notre patrie, c’eût été commettre un suicide que de ne pas prendre les devants.

    Il n’est pas vrai que nos soldats aient porté atteinte à la vie ou aux biens d’un seul citoyen belge sans y avoir été forcés par la dure nécessité d’une défense légitime. Car, en dépit de nos avertissements, la population n’a cessé de tirer traîtreusement sur nos troupes, a mutilé des blessés et égorgé des médecins dans l’exercice de leur profession charitable. On ne saurait commettre d’infamie plus grande que de passer sous silence les atrocités de ces assassins et d’imputer à crime aux Allemands la juste punition qu’ils se sont vus forcés d’infliger à des bandits.

    Il n’est pas vrai que nos troupes aient brutalement détruit Louvain. Perfidement assaillies dans leurs cantonnements par une population en fureur, elles ont dû, bien à contrecœur, user de représailles et canonner une partie de la ville. La plus grande partie de Louvain est restée intacte. Le célèbre Hôtel de Ville est entièrement conservé : au péril de leur vie, nos soldats l’ont protégé contre les flammes. Si dans cette guerre terrible, des œuvres d’art ont été détruites ou l’étaient un jour, voilà ce que tout Allemand déplorera sincèrement. Tout en contestant d’être inférieur à aucune autre nation dans notre amour de l’art, nous refusons énergiquement d’acheter la conservation d’une œuvre d’art au prix d’une défaite de nos armes.

    Il n’est pas vrai que nous fassions la guerre au mépris du droit des gens. Nos soldats ne commettent ni actes d’indiscipline ni cruautés. En revanche, dans l’Est de notre patrie la terre boit le sang des femmes et des enfants massacrés par les hordes russes, et sur les champs de bataille de l’Ouest les projectiles dum-dum de nos adversaires déchirent les poitrines de nos braves soldats. Ceux qui s’allient aux Russes et aux Serbes, et qui ne craignent pas d’exciter des mongols et des nègres contre la race blanche, offrant ainsi au monde civilisé le spectacle le plus honteux qu’on puisse imaginer, sont certainement les derniers qui aient le droit de prétendre au rôle de défenseurs de la civilisation européenne.

    Il n’est pas vrai que la lutte contre ce que l’on appelle notre militarisme ne soit pas dirigée contre notre culture, comme le prétendent nos hypocrites ennemis. Sans notre militarisme, notre civilisation serait anéantie depuis longtemps. C’est pour la protéger que ce militarisme est né dans notre pays, exposé comme nul autre à des invasions qui se sont renouvelées de siècle en siècle. L’armée allemande et le peuple allemand ne font qu’un. C’est dans ce sentiment d’union que fraternisent aujourd’hui 70 millions d’Allemands sans distinction de culture, de classe ni de parti.

    Le mensonge est l’arme empoisonnée que nous ne pouvons arracher des mains de nos ennemis. Nous ne pouvons que déclarer- à haute voix devant le monde entier- qu’ils rendent faux témoignage contre nous. A vous qui nous connaissez et, avez été, comme nous, les gardiens des biens les plus précieux de l’humanité, nous crions :
    Croyez-nous ! Croyez que dans cette lutte nous irons jusqu’au bout en peuple civilisé, en peuple auquel l’héritage d’un Goethe, d’un Beethoven et d’un Kant est aussi sacré que son sol et son foyer. Nous vous en répondons sur notre nom et sur notre honneur. »

    93 signataires

    Cette version officielle française se permet d’être un peu large quand a la traduction du texte:

    -“Atrocités” est en fait simplement “crimes” dans la vraie traduction!

    -“assassins” la version française ajoute “bandits”

    “Nous avons la preuve irrécusable que la France et l’Angleterre, sûres de la connivence de la Belgique, étaient résolues à violer elles-mêmes cette neutralité”
    est en fait: “positivement la France et l’Angleterre avait résolu de la violée”

    On pourrait penser que le gouvernement français a fait cela dans le but de propagande, pour les faire passer moins sérieux mais il se trouve que ce soit les signataires eux mêmes qui est fait cette version officielle française et en aurait eux même grossit les traits car selon eux les allemands était déjà convaincu ce qui n’est pas le cas des étrangers!

    Ce Manifeste est un choc considérable a l’étranger en effet, les signataires sont des prix nobels, des philosophes’ des gens très reconnu:

    Adolf von Baeyer: prix nobel de chimie
    Max Planck: prix nobel de phisique
    Fritz haber: prix nobel de chimie

    Einstein refuse de signer ce manifeste et dira que celui ci est “La capitulation de l’indépendance intellectuelle Allemande”

    et qui ne craignent pas d’exciter des mongols et des nègres contre la race blanche
    On voit là très clairement le pangermanisme post Sadowa qui intègre le mythe de la race blanche supérieur et la supériorité raciale des européens sur le reste de Nietzsche comme l’a dit plus haut Cuirassier!

    Sources
    -Deutschland Uber Alles, M.Korinman, édition Broché
    -L’erreur mondiale dans l’interprétation de la mentalité allemande,F. W. Foerster,Politique étrangère N°5-6
    -http://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_des_93
    -http://www.editions-delcourt.fr/fritzhaber/spip.php?article244

  • Participant
    Posts82
    Member since: 26 février 2013

    très bon commentaire , merci , sa ma appris des choses !!! 😉

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Excellent résumé, qui remet dans le contexte de la naissance de la mythologie Nazi. D’ailleurs, il est notable que le droit du sang est toujours en vigueur en Allemagne.
    Sinon, on a ce sujet pour les confrontations Grande Allemagne/Petite Allemagne :

    http://www.strategietotale.com/forum/85-autres-guerres-aspects-contemporains-a-la-revolution-industrielle/15365-le-dualisme-austro-prussien

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Concernant Nietzsche c’est assez compliqué, disons que pour lui la pureté n’est pas que raciale mais aussi culturelle. De plus devant la libéralisation du Second Reich (qu’il voyait comme une perte de son authenticité, et donc de sa pureté), il va s’éloigner de sa conception de la pureté germanique pour agrandir son système au niveau européen, en gros l’Europe face aux autres. Pas tellement mieux, me direz-vous.

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Juste, Iron Maiden, est-ce que tu pourrais citer les sources que tu as utilisées pour cette présentation du pangermanisme ? Merci par avance.

  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013

    Chez Nietzsche ce n’est pas tant l’aspect racial qui me gène que la distinction maître et machine qui me semble assez contemporaine, le capitalisme y ressemble quand même beaucoup surtout l’aspect “il faut le leur cacher”

  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013

    La ligue Pangermaniste (Alldeutscher Verband)

    En 1890, il y a un traité entre la Grande Bretagne et l’Empire Allemand, appelé le traité Héligoland-Zanzibar, ce traité donne a l’Allemagne l’île d’héligoland dans la mer du nord, contrôle sans limite de l’afrique centrale (Tanzanie). Mais il cèdent a l’Angleterre Wituland (Kénya), Zanzibar, et certaines partie de l’Afrique de l’Est.

    Ce traité est vu par certains nationalistes comme une trahison des intérêts coloniaux, d’autant que Bismarck défendait le fait que l’Allemagne pouvait garder Zanzibar. Le 28 septembre 1890 A.Hugenberg lance un appel à la création d’un groupe visant les intérêts coloniaux de l’Allemagne.
    Le 9 avril 1891,le ”Alldeutscher Verband” est crée par Ratzel, Kirdorf, Hugenberg.
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f2/Friedrich_Ratzel.jpeg Ratzel

    La ligue se décrit comme une aide au gouvernement, comme voulant lui donner des conseils, le débat a lieu au sein de la ligue pour savoir si la ligue doit se constituer en tant que parti politique, mais c’est l’indépendance voulue par la majorité qui va primer, le mouvement ne sera donc pas un parti.
    Le but de cette ligue est bien sûr, la conscience nationale, l’Allemagne doit primer mais surtout les Allemands, ils reconnaissent tout les Allemands c’est pour cela qu’ils critiquent l’Empire d’Autriche car ceci refusent de rejoindre l’Allemagne, mais aussi car ils refusent de laisser les régions a très forte concentration Allemande comme les Sudètes, rentrer dans l’Allemagne. Un autre aspect très important de leur politique, c’est l’exportation de l’Allemagne car pour eux l’aspect colonial est abandonné par le gouvernement, c’est l’aspect qui a permis la création de la ligue. Mais déjà ils refusent les minorités comme les polonais, les juifs ou encore les slaves, ils veulent que ceux-ci s’intègrent a la population allemande et perdent tout contours, c’est un peu le résumé du pangermanisme d’origine, le plus soft!

    La ligue n’a pas vraiment une grande force en nombre mais en influence elle se défend très bien possédant des hauts placés, Dès 1903 , H.Class nouveau président entame un changement de politique, il décide d’entrer plus fortement dans l’opposition car ils considerent la politique etrangère comme ridicule avec les crises du Maroc. Mais en 1908, cette politique rend les réunions de la ligue très houleuses c’est pourquoi Class décide d’y mettre un frein, il décide de ne plus affirmer que l’Autriche doit se joindre a l’Allemagne mais plutôt qu’il y est une entente entre les 2 pays!

    Au abords de la 1ere guerre mondiale, le pangermanisme dans son changement comme présenté plus haut, deviens très présent au sein de la ligue, l’antisémitisme même s’il n’est pas officiellement affirmé, est très clairement présent, en revanche la race pur est défendue, Gobineau a fait des émules, le darwinisme social est lui aussi défendu et l’anti-slavisme aussi. La ligue suit le mouvement du peuple qui entame sa dérive antisémite et raciste.

    Lors de la 1ere guerre mondiale, la ligue connait un regain d’intérêt car leur rêve expansionnistes sont enfin exaucés, leur nombre monte jusqu’à 52000 membres qui sera le plus élevé. Ils se prononcent pour l’annexion des Pays-bas, la Belgique et la Suisse car ceux-ci sont selon eux des pays “soustraits illégalement” a l’Allemagne mais également le Liechtenstein, et les Sudètes.

    Mais après la défaite et sa vague pacifique le mouvement va perdre en influence et en membres, ce qui ne l’empêche pas de continuer dans sa spirale raciste, dès 1918 le groupement se déclare officiellement antisémite, en 1926 Elatz président du mouvement est arrêté avec plusieurs membres pour tentative de coup d’état, découvert a cause de papiers mal cachés, ils sont brièvement opposés au NSDAP et appellent a voter pour le parti plus modéré mais après l’arrivé au pouvoir de Hitler, ils sont tolérés pour proximité d’idée mais sont dissout en 1939 par Heydricht pour but accompli.

    La ligue pangermaniste est donc un groupement assez influent, et dans lequel ont voit l’évolution du pangermaniste qui se finira par la seconde guerre mondiale et le Nazisme, d’ailleurs Hitler était en autre appelé “L’enfant des Alldeutscher”. C’est Ratzel, membre fondateur qui va développer l’idée de “Lebensraum” c’est l’espace vital utilisé par les Nazi c’est “l’instinct d’expansion des peuples sain”!
    http://www.codex99.com/cartography/images/deutscher/lebensraum_3_sm.jpg
    Lebensraum


    Source
    :
    -Deutschland Uber Alles, M.Korinman, édition Broché
    -L’erreur mondiale dans l’interprétation de la mentalité allemande,F. W. Foerster,Politique étrangère N°5-6
    -https://fr.wikipedia.org/wiki/Alldeutscher_Verband

    Recopié dans le post principal pour plus de lisibilité

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Pourquoi le Alldeutscher Verband fut il opposé au NSDAP, qui lui était pourtant idéologiquement très porche et défendait les même idées?

  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013

    Ils sont accusés par le NSDAP d’avoir tenté de mettre des bâtons dans les roues d’Hitler pour arriver a la chancellerie, je ne sais pas exactement les détails, mais il me semble que c’est encore une question coloniale mais surtout une histoire politique ils sont concurrent sur la question de l’identité nationale!
    Je vais me renseigner

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Principe de base de l’autocratie : tout ceux qui ne sont pas avec nous, sont contre nous. Idiot mais classique…

    Merci pour ta réponse 😉

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    J’oserais ajouter que c’est un peu plus complique que une bande de pre-nazi lancant des theories de purete de la race.

    en 1860, il n’existe ni allemagne ni autriche ni italie voir meme au dela, le concept d’etat nation n’est pas encore mis en pratique si ce n’est, sur le papier en france. Rappelez vous, avant 1792, les rois etaient “roi de france” puis napoleon est devenu “empreur des francais”. Les rois regnaient sur “la france” napoleon regnaient sur “les francais”. Heritage de la periode revolutionnaire.

    Pendant ce temps, a l’est, les populations germanophones et italophones, principalement suites aux mouvements de 1848, commencernet a se poser les questions “d’unite nationale”. Terme noveateur et revolutionnaire a l’epoque.

    Or, en 1871, lors de la creation du Second Reich, l’allemagne n’existe pas. Si je voudrai etre pedant, je dirais que l’allemagne n’existe que depuis 1949. Le nom officiel de l’entite qui gouverna les possesions prussiennes de 1871 a 1933 fut “Deutsches Reich”, l’empire allemand. En 1933, Hitler changea ce nom en “Großdeutsches Reich”, grand reich allemand.

    Le pangermanisme fut aussi (et surtout selon moi) un affrontement entre la prusse et l’autriche-hongrie pour le controle du territoire centre-europeen. Sur la carte suivante, on voit comment la prusse et l’autriche sont en competition.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Map-GermanConfederation.svg/500px-Map-GermanConfederation.svg.png

    Sur un dernier plan, plus personnel, n’oublier pas que les “allemands” ne se condsiderent jamais comme “allemand”. L’etymologie du terme “deutsch” semble venir du terme protogermanique “þiudiskaz” qui signifie “peuple ou tribu”. (En islandais moderne, on trouvera le terme þjóð, signifiant nation).
    Les allemands sont AVANT TOUT wurtembourgois, bavarois, branderbourgeois, saxons j’en passe et des meilleurs. Et que, meme les communautes allemandes de l’est, soit ceux de roumanie par exemple, ce sont toujours considere comme sibenburgen, allemands de la volga, allemande de lettonie, de bessarabie ou autres avant d’etre allemand.

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    il est notable que le droit du sang est toujours en vigueur en Allemagne.

    Comme la plus part des pays du monde. L’allemagne ne reconnait pas la double nationalite.

    Si d’aucuns d’entre vous ont un enfant avec une allemande, l’enfant sera soit francais soit allemand. Mais il ne sera pas franco-allemand. (Par exemple, cohen-bandit est citoyen allemand, et uniquement allemand.)

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Merci de nous resituer la dualité prusso-autrichienne, moteur de l’unification allemande.

    Juste une question, la frontière rouge, je suppose que c’est la frontière du Saint Empire Romain Germanique. Mais cette entité était elle encore reconnu à l’époque? Je trouve la subdivision étrange (elle coupe la Prusse et l’Autriche, cette dernière en étant l’héritière)

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Le SERG a été abolie peu après Austerlitz, donc non il n’était pas reconnu.

  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013

    Glapsvior merci de ton message mais permet moi d’apporter des contradiction temporelles, certes le pangermanisme voit dans son sens originel, la confrontation Prusse-Autriche car ce pangermanisme veut réunir tous les germanophones, il est donc question de savoir lequel de ces pays fera l’unité mais après Sadowa la question ne se pose plus il est évident que ce sera la Prusse, c’est alors que le pangermanisme va partir dans sa spirale xénophobe!

    Mais après 1866, le Pangermanisme et ses acteurs s’attache plus a la question coloniale et l’expansion territorial tant européennes que lointaines, Après il y a la création de la ligue pangermaniste et de sa petite sœur en Autriche Alldeutschen Bewegung qui est adepte de la grande Allemagne, il s’attaque donc verbalement a leur gouvernement pour que celui ci rejoigne l’Empire Allemand!

    Le pangermanisme est surtout un courant de pensée il n’est pas vraiment politisé, les politiques s’en sont servi mais celui ci est relativement indépendant et n’a été pris entre la Prusse et l’Autriche que pendant un temps!

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    Juste une question, la frontière rouge, je suppose que c’est la frontière du Saint Empire Romain Germanique.

    En jaune, on trouve l’autriche-hongrie, en bleu, la prusse, en gris, les autres etats de l’ancien SERG. La ligne rouge est la confederation germanique. Le descedant du SERG. En gros, ce qui est/sera defini comme la “grande allemagne”

    permet moi d’apporter des contradiction temporelles, certes le pangermanisme voit dans son sens originel, la confrontation Prusse-Autriche car ce pangermanisme veut réunir tous les germanophones, il est donc question de savoir lequel de ces pays fera l’unité mais après Sadowa la question ne se pose plus il est évident que ce sera la Prusse, c’est alors que le pangermanisme va partir dans sa spirale xénophobe!

    Tu as tout a fait raison.

    Je mettrais seulement un leger hola sur la question du xenophbisme de pan-germanisme, quand on sait que le socialiste Jules Ferry dit en 1885.

    Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures[…] Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation

    C’est pas ce que j’appellerais de l’amour de son prochain.

    C’etait juste, a l’epoque, les termes et l’odeur du temps.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Merci pour les précisions
    Donc, la confédération germanique est plus une limite théorique imaginée par les pangermanistes pour fixer ce que serait la grande Allemagne.

    Sinon, je suis assez d’accord, si les concepts de races et d’une hiérarchie sont aujourd’hui très mal vus, cela était considéré comme normal à l’époque. Même l’eugénisme était particulièrement apprécié (notamment aux USA). Dans de nombreux pays, ces distinction existent d’ailleurs encore.

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    Merci pour les précisions
    Donc, la confédération germanique est plus une limite théorique imaginée par les pangermanistes pour fixer ce que serait la grande Allemagne.

    Nonnonnon!!

    La confederation germanique est une sorte de SERG 2.0.
    dixit wikipedia

    Elle est créée à l’occasion du congrès de Vienne le 8 juin 1815 et doit être une composante importante du nouvel ordre de paix que le congrès entend imposer en Europe. L’acte fondateur de la confédération est appelé Deutsche Bundesakte. Il est signé par les représentants des 39 futurs États membres : 35 principautés et 4 villes libres.

    La guerre austro-prussienne de 1866 et la suite provoque la dissolution de la confédération. Le traité de Prague marque sa fin officielle. En novembre 1870, dans le processus d’unification de l’Allemagne une nouvelle confédération germanique est formée de manière provisoire lors de l’entrée des trois États du sud allemand dans la confédération de l’Allemagne du Nord. Elle est rapidement renommée Empire allemand.

    Le role de la confederation etait plus ou moins le debut de la constitution d’un etat federal. Les etats etait libre de rejoindre ou pas cette confederation.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Tu m’apprends vraiment quelques chose là ;).
    Je serait curieux de voir comment fonctionnait cette entité. Cela ne devait pas être facile avec la Prusse et l’Autriche qui tirent sans arrêt les ficelles (remarque, le SERG, ce n’est pas mieux…). La stabilité des confédérations m’a toujours intriguée.

  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013

    Les allemands sont AVANT TOUT wurtembourgois, bavarois, branderbourgeois, saxons j’en passe et des meilleurs. Et que, meme les communautes allemandes de l’est, soit ceux de roumanie par exemple, ce sont toujours considere comme sibenburgen, allemands de la volga, allemande de lettonie, de bessarabie ou autres avant d’etre allemand.

    J’avais remarqué cette phrase mais oublié d’y répondre, c’est justement le pangermanisme qui va être l’idée de grouper les allemands et des lors les appartenances régionale vont devenir mineur ceci favorisé par la domination française sous napoléon il fallait se grouper pour vaincre les français et redevenir maître de leurs territoire et culture bien que la culture soit assez libre grâce a Napoléon!

    Après peut-être que maintenant cela a changé, je n’ai pas plus d’infos la dessus, tu as l’air d’en avoir plus!

    Lied der deutschen ou deutschenlied
    Deutschland, Deutschland über alles,
    über alles in der Welt.
    Wenn es stets zu Schutz und Trutze
    brüderlich zusammenhält,
    von der Maas bis an die Memel,
    von der Etsch bis an den Belt.
    Deutschland, Deutschland über alles,
    über alles in der Welt.
    L’Allemagne, l’Allemagne avant tout,
    Par-dessus tout au monde.
    Quand constamment pour sa protection et sa défense,
    fraternellement elle est unie,
    de la Meuse jusqu’au Niémen,
    de l’Adige jusqu’au Détroit.
    L’Allemagne, l’Allemagne avant tout,
    Par-dessus tout au monde.

    Écrite par August Heinrich Hoffmann von Fallersleben en 1841 sur l’île d’Héligoland qui comme je l’ai montré plus haut aura un rôle important dans la création des “Alldeutscher”, cette chanson marque bien la pensée de l’époque c’est a dire les allemands sont tout, ils doivent primer sur les autres, choisie comme hymne national en 1922, en sortie de guerre et qui marque cette volonté de groupement pour la domination, aujourd’hui elle est relégué au troisième couplet de l’hymne et est fréquement mis en avant par les néo-nazis!

    de la Meuse jusqu’au Niémen,
    de l’Adige jusqu’au Détroit.

    Meuse
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/77/Bassin_de_la_Meuse.svg/280px-Bassin_de_la_Meuse.svg.png

    Niémen
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/81/Nemunas-en.png/280px-Nemunas-en.png

    Adige
    http://images.wikitranslation.com/thumb/e/ee/AdigeLocationMap360.png/288px-AdigeLocationMap360.png

    Détroit (Petit belt)
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/cd/Belte_inter.png/250px-Belte_inter.png

    Je vous laisse imaginer la grandeur du territoire, cela traduit bien la volonté de grande Allemagne!

    Recopié dans le post principal pour plus de lisibilité

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    c’est justement le pangermanisme qui va être l’idée de grouper les allemands et des lors les appartenances régionale vont devenir mineur ceci favorisé par la domination française sous napoléon il fallait se grouper pour vaincre les français et redevenir maître de leurs territoire et culture bien que la culture soit assez libre grâce a Napoléon!

    Mais ils ont toujours ete “libres” et maitres chez eux! Regarde le royaume de baviere, qui bien que creer par napoleon en 1805, se retourne contre lui en 1813 et rejoint la Confédération de l’Allemagne du Nord plus tard pour finalement integrer le second reich allemand. Et ce schema est le meme pour presque tout les etats de l’empire.

    Le second reich n’est pas un etat “un et indivisble” comme la republique francaise. Bien au contraire… Je vais faire du copier-coller de wikipedia.

    L’Empire fédéral allemand est un régime politique fondé le 18 janvier 1871 dans la Galerie des glaces du château de Versailles après la défaite française lors de la guerre franco-prussienne de 1870. [liste des etats de l’empire]

    Le système politique

    L’Empire allemand a été organisé par la constitution du 16 avril 1871, modifiée le 19 mars 1888. Elle repose, pour une large partie, sur la constitution de la Confédération de l’Allemagne du Nord qui était une œuvre de Otto von Bismarck.

    L’empereur allemand est le chef de l’armée et de la marine ; il promulgue les lois et dirige la diplomatie. Il nomme un chancelier impérial (Reichskanzler), qui n’est responsable qu’envers lui, c’est-à-dire qu’il ne dépend pas du parlement élu. C’est, en réalité, le chancelier qui est le maître absolu de l’administration impériale et du gouvernement, puisqu’il préside le Bundesrat ; ministre unique, il décide de l’orientation de la politique et il propose à l’empereur la nomination ou la révocation des secrétaires d’État, des hauts fonctionnaires qui dirigent selon ses ordres les administrations gouvernementales. Les chanceliers sont aussi ministres-présidents de la Prusse.

    L´Empire est de plus composé du Bundesrat et du Reichstag.

    Le Bundesrat, représenté des gouvernements des vingt-cinq États, qui compte soixante et un représentants, dont trois pour l’Alsace-Lorraine, présidée par le chancelier impérial. Elle vote les lois, élabore le budget et contrôle les finances. La Prusse y dispose d’une minorité de blocage et peut imposer son point de vue au reste de l’Empire.
    Wiki

    Les etats ont rejoint une entite politque appele “deutsches reich” compose de plusieurs etats sur la poigne de fer de la prusse. Chaque etat dispose de ses representants au parlements, chose qui continuera sous la republique de weimar et qui sera aboli par hitler. Pour continuer dans le sujet du royaume de baviere, celui-ci, en 1914, dispose de sa propre armee, de sa propre consitution et le roi de baviere est maitre de ses terres, il est juste infeode a l’empreur d’allemagne. (la 6eme armee “allemande” est en fait le 1ere corps bavarois).

    Deutschland, Deutschland über alles,
    über alles in der Welt.

    cette chanson marque bien la pensée de l’époque c’est a dire les allemands sont tout, ils doivent primer sur les autres,

    La preposition “über” peut se comprendre de plusieurs facons Soit par “au-dessus de” soit par “par-dessus”. Suivant donc comment quelle preposition tu utilises, tu traduira “l’allemange au dessus de tout” ou “l’allemagne par-dessus(avant tout)”.

    de la Meuse jusqu’au Niémen,
    de l’Adige jusqu’au Détroit.

    Je te renvoi a ta premiere carte… on parle allemande de la meuse jusqu’au memel, de l’adige jusqu’au danemark. Ce couplet n’est ni nazi, ni quoique ce soit, il rappelle juste que l’allemand etait parle sur toute cette zone.

    Je vous laisse imaginer la grandeur du territoire, cela traduit bien la volonté de grande Allemagne!

    En quoi la taille du territoire a a voir avec la volonte de grande allemange? Les amerindiens etaient sur un territoire bien plus grands, pourtant ils n’ont jamais creer de “confederation des premiere nations d’amerique du nord”.

    Enfin, le pan-germanisme a ete un courant qui est a lie a la construction italienne, le Risorgimento, qui a lieu dans les memes annees, par les memes acteurs et suivants les memes schemas. Avec la differnce qu’une partie du “territoire national” est occupe par une puissance etrangere.

  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013

    de la Meuse jusqu’au Niémen,
    de l’Adige jusqu’au Détroit.

    Je te renvoi a ta premiere carte… on parle allemande de la meuse jusqu’au memel, de l’adige jusqu’au danemark. Ce couplet n’est ni nazi, ni quoique ce soit, il rappelle juste que l’allemand etait parle sur toute cette zone.

    Les région slaves a coloniser(niémen), Pays injustement enlevés Belgique, provinces-unie, Luxembourg( Meuse), Autriche et région italienne contestés( Adige), duchés du Danemark pris sous Bismarck et ouverture du détroit (petit belt)

    Je n’ai pas dit que c’était nazi mais que ceci était repris par les néo-Nazis

    Enfin, le pan-germanisme a ete un courant qui est a lie a la construction italienne, le Risorgimento, qui a lieu dans les memes annees, par les memes acteurs et suivants les memes schemas. Avec la differnce qu’une partie du “territoire national” est occupe par une puissance etrangere.

    Tu te réfère au débuts du pangermanisme encore une fois, mais le pangermanisme est un mouvement qui dépasse Sadowa et l’affirmation de la prusse, comme je l’ai explique plus haut

  • Participant
    Posts754
    Member since: 31 octobre 2012

    Les région slaves a coloniser(niémen), Pays injustement enlevés Belgique, provinces-unie, Luxembourg( Meuse), Autriche et région italienne contestés( Adige), duchés du Danemark pris sous Bismarck et ouverture du détroit (petit belt)

    En 2013 il n’est plus envisagable de depalcer une frontier. Hors, en 1870, c’est tout a fait faisable. Personne n’est choque du fait que les allemands “annexent” le Schwelschig car c’est une “allemande”. Tout comme personnes (mis a part les potentats locaux) ne dira quoi que ce soit lors de l’invasion du royaume de naples par les troupes “italiennes”.

    Ce ne sont pas des terres a coloniser, mais des terres a rataccher au reich. A rattacher a l’allemagne. Rappelle-toi qu’il n’existe pas de pays allemands avant 1871, et meme la, l’entite est une federation d’etats. Le but est de rattacher les allemands du dehors avec ceux du dedans. (Y avait un terme pour ca avant 1914, mais je me rappelle plus).

    Je n’ai pas dit que c’était nazi mais que ceci était repris par les néo-Nazis

    Je suis bien d’accord. Encore que…un neonazi est toujours un nazi.

    Tu te réfère au débuts du pangermanisme encore une fois, mais le pangermanisme est un mouvement qui dépasse Sadowa et l’affirmation de la prusse, comme je l’ai explique plus haut

    On est d’accord, je fais juste la distinction entre le mouvement de “resistance” national a napoleon, la politique bismarkienne de la prusse et le pan-germanisme.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Le but est de rattacher les allemands du dehors avec ceux du dedans. (Y avait un terme pour ca avant 1914, mais je me rappelle plus).

    Irrédentisme ?

  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013

    En 2013 il n’est plus envisagable de depalcer une frontier. Hors, en 1870, c’est tout a fait faisable. Personne n’est choque du fait que les allemands “annexent” le Schwelschig car c’est une “allemande”. Tout comme personnes (mis a part les potentats locaux) ne dira quoi que ce soit lors de l’invasion du royaume de naples par les troupes “italiennes”.

    Ce ne sont pas des terres a coloniser, mais des terres a rataccher au reich. A rattacher a l’allemagne. Rappelle-toi qu’il n’existe pas de pays allemands avant 1871, et meme la, l’entite est une federation d’etats. Le but est de rattacher les allemands du dehors avec ceux du dedans. (Y avait un terme pour ca avant 1914, mais je me rappelle plus).

    Je ne dis pas que cela n’est pas normal pour l’époque j’essaye de montrer la volonté expansionniste des membres de cette pensée pangermaniste. Pour les pangermanistes la Pologne et les pays Baltes sont a coloniser au nom du “lebensraum” qui sera développer plus tard par ratzel, les slaves considérés comme race inférieur par les pangermaniste, il s’agit de contrôler ces gens et éviter toute rébellion car la présence allemande est relativement forte surtout en Pologne!

  • Participant
    Posts444
    Member since: 31 janvier 2013

    Le Manifeste des 93

    Le 4 octobre 1914, 93 intellectuels allemands signe un document attestant leur soutient a la politique de Guillaume II, et notamment apporte leurs visions des choses sur les horreurs commises en Belgique, Ce texte créé sous l’impulsion d’un industriel Allemand cherche a répondre a l’émoi internationale concernant le viol de la neutralité Belge, il font pour cela passer ceux qui en Belgique ont tentés de résister pour des assassins. Voilà le texte officiel français:

    « Appel au monde civilisé
    En qualité de représentants de la science et de l’art allemand, nous, soussignés, protestons solennellement devant le monde civilisé contre les mensonges et les calomnies dont nos ennemis tentent de salir la juste et noble cause de l’Allemagne dans la terrible lutte qui nous a été imposée et qui ne menace rien de moins que notre existence. La marche des événements s’est chargée de réfuter cette propagande mensongère qui n’annonçait que des défaites allemandes. Mais on n’en travaille qu’avec plus d’ardeur à dénaturer la vérité et à nous rendre odieux. C’est contre ces machinations que nous protestons à haute voix : et cette voix est la voix de la vérité.

    Il n’est pas vrai que l’Allemagne ait provoqué cette guerre. Ni le peuple, ni le Gouvernement, ni l’empereur allemand ne l’ont voulue. Jusqu’au dernier moment, jusqu’aux limites du possible, l’Allemagne a lutté pour le maintien de la paix. Le monde entier n’a qu’à juger d’après les preuves que lui fournissent les documents authentiques. Maintes fois pendant son règne de vingt-six ans, Guillaume II a sauvegardé la paix, fait que maintes fois nos ennemis mêmes ont reconnu. Ils oublient que cet Empereur, qu’ils osent comparer à Attila, a été pendant de longues années l’objet de leurs railleries provoquées par son amour inébranlable de la paix. Ce n’est qu’au moment où il fut menacé d’abord et attaqué ensuite par trois grandes puissances en embuscade, que notre peuple s’est levé comme un seul homme.

    Il n’est pas vrai que nous avons violé criminellement la neutralité de la Belgique. Nous avons la preuve irrécusable que la France et l’Angleterre, sûres de la connivence de la Belgique, étaient résolues à violer elles-mêmes cette neutralité. De la part de notre patrie, c’eût été commettre un suicide que de ne pas prendre les devants.

    Il n’est pas vrai que nos soldats aient porté atteinte à la vie ou aux biens d’un seul citoyen belge sans y avoir été forcés par la dure nécessité d’une défense légitime. Car, en dépit de nos avertissements, la population n’a cessé de tirer traîtreusement sur nos troupes, a mutilé des blessés et égorgé des médecins dans l’exercice de leur profession charitable. On ne saurait commettre d’infamie plus grande que de passer sous silence les atrocités de ces assassins et d’imputer à crime aux Allemands la juste punition qu’ils se sont vus forcés d’infliger à des bandits.

    Il n’est pas vrai que nos troupes aient brutalement détruit Louvain. Perfidement assaillies dans leurs cantonnements par une population en fureur, elles ont dû, bien à contrecœur, user de représailles et canonner une partie de la ville. La plus grande partie de Louvain est restée intacte. Le célèbre Hôtel de Ville est entièrement conservé : au péril de leur vie, nos soldats l’ont protégé contre les flammes. Si dans cette guerre terrible, des œuvres d’art ont été détruites ou l’étaient un jour, voilà ce que tout Allemand déplorera sincèrement. Tout en contestant d’être inférieur à aucune autre nation dans notre amour de l’art, nous refusons énergiquement d’acheter la conservation d’une œuvre d’art au prix d’une défaite de nos armes.

    Il n’est pas vrai que nous fassions la guerre au mépris du droit des gens. Nos soldats ne commettent ni actes d’indiscipline ni cruautés. En revanche, dans l’Est de notre patrie la terre boit le sang des femmes et des enfants massacrés par les hordes russes, et sur les champs de bataille de l’Ouest les projectiles dum-dum de nos adversaires déchirent les poitrines de nos braves soldats. Ceux qui s’allient aux Russes et aux Serbes, et qui ne craignent pas d’exciter des mongols et des nègres contre la race blanche, offrant ainsi au monde civilisé le spectacle le plus honteux qu’on puisse imaginer, sont certainement les derniers qui aient le droit de prétendre au rôle de défenseurs de la civilisation européenne.

    Il n’est pas vrai que la lutte contre ce que l’on appelle notre militarisme ne soit pas dirigée contre notre culture, comme le prétendent nos hypocrites ennemis. Sans notre militarisme, notre civilisation serait anéantie depuis longtemps. C’est pour la protéger que ce militarisme est né dans notre pays, exposé comme nul autre à des invasions qui se sont renouvelées de siècle en siècle. L’armée allemande et le peuple allemand ne font qu’un. C’est dans ce sentiment d’union que fraternisent aujourd’hui 70 millions d’Allemands sans distinction de culture, de classe ni de parti.

    Le mensonge est l’arme empoisonnée que nous ne pouvons arracher des mains de nos ennemis. Nous ne pouvons que déclarer- à haute voix devant le monde entier- qu’ils rendent faux témoignage contre nous. A vous qui nous connaissez et, avez été, comme nous, les gardiens des biens les plus précieux de l’humanité, nous crions :
    Croyez-nous ! Croyez que dans cette lutte nous irons jusqu’au bout en peuple civilisé, en peuple auquel l’héritage d’un Goethe, d’un Beethoven et d’un Kant est aussi sacré que son sol et son foyer. Nous vous en répondons sur notre nom et sur notre honneur. »

    93 signataires

    Cette version officielle française se permet d’être un peu large quand a la traduction du texte:

    “Atrocités” est en fait simplement “crimes” dans la vraie traduction!

    “assassins” la version française ajoute “bandits”

    “Nous avons la preuve irrécusable que la France et l’Angleterre, sûres de la connivence de la Belgique, étaient résolues à violer elles-mêmes cette neutralité”
    est en fait: “positivement la France et l’Angleterre avait résolu de la violée”

    On pourrait penser que le gouvernement français a fait cela dans le but de propagande, pour les faire passer moins sérieux mais il se trouve que ce soit les signataires eux mêmes qui est fait cette version officielle française et en aurait eux même grossit les traits car selon eux les allemands était déjà convaincu ce qui n’est pas le cas des étrangers!

    Ce Manifeste est un choc considérable a l’étranger en effet, les signataires sont des prix nobels, des philosophes’ des gens très reconnu:
    Adolf von Baeyer: prix nobel de chimie
    Max Planck: prix nobel de phisique
    Fritz haber: prix nobel de chimie

    Einstein refuse de signer ce manifeste et dira que celui ci est “La capitulation de l’indépendance intellectuelle Allemande”

    et qui ne craignent pas d’exciter des mongols et des nègres contre la race blanche
    On voit là très clairement le pangermanisme post Sadowa qui intègre le mythe de la race blanche supérieure et la supériorité raciale des européens( de Nietzsche ) sur le reste comme l’a dit plus haut Cuirassier!

    Sources
    -Deutschland Uber Alles, M.Korinman, édition Broché
    -L’erreur mondiale dans l’interprétation de la mentalité allemande,F. W. Foerster,Politique étrangère N°5-6
    -http://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_des_93
    -http://www.editions-delcourt.fr/fritzhaber/spip.php?article244

    Recopié dans le post principal pour plus de lisibilité

26 sujets de 1 à 26 (sur un total de 26)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.