Post has published by guiguit

Ce sujet a 7 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  BaTBaiLeyS, il y a 1 an et 1 mois.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Modérateur
    Posts2005
    Member since: 26 août 2013

    Massacre de Hama

    A la lecture Djihad Academy de Nicolas Hénin mais aussi au cours d’échanges avec un spécialiste de la Syrie et des réfugiés syriens durant une conférence sur la crise du Moyen-Orient, le «massacre de Hama» est revenu plusieurs fois. Pour reprendre les mots d’un Syrien, c’était «comme si rien ne s’était passé alors que tout le monde était au courant en Syrie, une menace qui était un avertissement jusqu’à ce qu’éclate la révolution».

    Hafez al-Assad était au pouvoir en Syrie depuis son coup d’Etat de 1970. Il exerçait le pouvoir de façon pyramidale en favorisant d’abord sa famille, puis son clan et enfin sa communauté : les alaouites. Le reste de la population était tenu hors de la réalité du pouvoir. Bien éloigné des idéaux du parti Baath (unité, liberté et socialisme), son despotisme suscitait une opposition certaine mais de plus en plus clandestine. Les Frères musulmans représentaient la seule force politique capable de résister au régime.

    A partir de 1979, les Frères déclenchèrent une série d’attentats contre l’Etat (académies militaires, commissariats, QG de la police politique…) et des émeutes dans les grandes villes comme Alep ou Hama. L’année suivante, une tentative d’assassinat échoua contre al-Assad. En représailles, il fit condamner à mort l’appartenance aux Frères musulmans et purgea ses forces armées…

    Pensant que l’heure de renverser le régime et de mettre à bas la dictature était venue, les rebelles lancèrent une insurrection ouverte dans la cité de Hama, quatrième ville du pays le 2 février 1982. La prise de la ville s’est faite rapidement mais la réaction n’allait pas tarder…

    En effet, le Président al-Assad allait confier à son frère Rifaat al-Assad la répression. Une brigade blindée, des éléments des forces spéciales et de l’armée de l’air furent envoyés sur place où ils encerclèrent Hama. Après d’importants bombardements, les militaires reprirent méthodiquement la ville. Aucun camp ne s’épargna. Quatre semaines plus tard, la ville martyrisée était reprise.

    Cette guerre civile avant l’heure s’était déroulée sans que personne ne lève les yeux à l’époque. On n’en entendit jamais parlé en Occident. En Syrie, elle servit d’exemple pour les citoyens. Il y eu entre 10 et 40 000 morts côté insurgé pour des pertes minimes côté régime.

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/49/After_Hama_Massacre.jpg
  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    Merci pour ce partage Guiguit! Je n’avais jamais entendu de cet évènement. Est-ce le cas aussi des autres membres?

    Sinon, tu mentionnes un livre : Djihad Academy. Tu crois que ce serait possible de faire un sujet à part pour présenter ton verdict?

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1191
    Member since: 12 avril 2012

    J’en avais déjà entendu parler lors d’une interview d’un chef du renseignement Syrien qui comparait Hama avec la guerre civile actuelle.
    Selon lui, il aurait fallu reproduire le carnage de Hama dès le début de la rébellion -non pas que ça aurait fonctionné, c’est un tout autre contexte et un autre débat- ce qui aurait évité le prolongement de la guerre en calmant les envies belliqueuse avec une démonstration de force, le tout saupoudré de quelques réformes pour calmer les plus modérés et mettre un terme à la contestation.

    Un point, c'est tout.

    Et deux si t'insistes.

  • Modérateur
    Posts2989
    Member since: 12 avril 2012

    J’en avais également entendu parler comme un précédent et une des causes de la guerre civile syrienne. En effet les frères musulmans n’ont pas oublié Hama… Ainsi une grande partie des mouvements rebelles sont islamiques et se revendiquent de cette puissante confrérie appuyée par le Qatar.
    Les frères musulmans sont également majoritaires dans le Conseil National Syrien (CNS), organe politique de l’opposition.
    Cela explique l’indulgence des militaires égyptiens envers la Syrie, car au Caire aussi les frères musulmans sont un ennemi mortel du régime en place.

    Comparaison n'est pas raison.

  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    Cela explique l’indulgence des militaires égyptiens envers la Syrie, car au Caire aussi les frères musulmans sont un ennemi mortel du régime en place.

    Voilà qui explique cela… Sinon, dans quels autres pays du monde musulman cette confrérie a t’elle une certaine influence?

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Modérateur
    Posts2989
    Member since: 12 avril 2012

    Et bien j’ai envie de dire partout où il existe une communauté musulmane. Premier parti en Tunisie par exemple, le Hamas se revendique aussi de la confrérie.
    Il y a toujours une ambiguïté, doit on les considérer comme des islamistes modérés ou extrémistes ? Ils s’opposent généralement au wahhabisme saoudien. Raison pour laquelle la monarchie du Golfe les a classés comme terroristes à l’instar de l’Égypte, des Émirats arabes unis, de la Russie, de la Syrie ou encore de Bahreïn.
    Je me sens obligé de citer pour l’Europe, mais aussi pour le Québec où il était récemment, Tariq Ramadan. Ce théologien et prédicateur influent a toujours nié son appartenance aux frères musulmans mais nombreux en doutent du fait de prises de positions ambiguës. Son propre grand père, Hassan el-Benna, n’est ni plus ni moins que le fondateur de la confrérie !

    Comparaison n'est pas raison.

  • Modérateur
    Posts2005
    Member since: 26 août 2013

    Sinon, tu mentionnes un livre : Djihad Academy. Tu crois que ce serait possible de faire un sujet à part pour présenter ton verdict ?

    Bien sûr, j’en achève la lecture et je rédigerai une fiche dessus de suite.

    J’ai lu un intéressant détail : durant la bataille de Hama, ce sont des soldats et des officiers chrétiens qui ont été envoyé en première ligne contre les frères musulmans. Ainsi, le régime voulait s’assurer de la loyauté de cette communauté et faire en sorte qu’elle ne se range jamais du côté rebelle. C’est aussi machiavélique qu’efficace quand on voit la situation actuelle.

  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    Parfait guiguit! Ce serait bien de populariser davantage ce concept de fiche/compte-rendu de lecture

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.