Post has published by Noble 7

Ce sujet a 12 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 3 mois et 2 semaines.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Participant
    Posts946
    Member since: 6 novembre 2015

    Depuis 2015, le Yemen est dans une sanglante guerre civile qui a fait jusqu’à 11000 morts civils. La France participe indirectement à cette guerre, bien que le char d’origine francaise “Leclerc”, et bel et bien sur le champs de bataille.

    En effet, l’Arabie saoudite, leader de la coalition occidentale au Yemen, a déployés ses chars de combats leclercs depuis un certain temps sur le front. C’est le bataille du feu du leclerc, même si son existence date de 25 ans déjà.

    Qu’avons nous donc appris de ces combats ?

    Allez bye Fanta !

  • Admin bbPress
    Posts6311
    Member since: 5 août 2017

    Tu as marqué le bataille du feu, mais tu voulais dire baptême du feu? Si oui, c’est vraiment la première fois qu’il est activement utilisé durant un conflit? Aussi, tu as des rapport de combat sous la main? Il y a des commentaires sur son action sur le terrain?

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    Sur les premiers rapports des combats, il semble que les Leclerc se sont bien comportés.
    Quatre chars auraient été touchés, deux par mines ou IED, qui n’ont eu que des dégâts réparables aux trains de roulement, un par roquette, stoppée par une slat du kit AZUR, et un par missile qui a percé la trappe du conducteur qui a été tué. Tous les chars touchés étaient réparables, mais le char touché par le missile a été mis à la casse.
    Ce premier bilan donne pour le Leclerc un taux de survivabilité des équipages supérieur au Merkava IV lors de sont premier engagement au Liban, 10% des équipages exposés tués pour les Merkava, 8% pour le Leclerc. Au niveau de la capacité à encaisser les dommages, les chars semblent être sensiblement égaux.
    Le Leclerc semble être une cible vraiment difficile à engager, surtout du fait des capacités d’observation de l’équipage, ce qui fait que les optiques du tireur et du chef de chars sont la cible systématique d’armes de précisions et de mitrailleuses lourdes, utilisées dans le but d’aveugler le char.

  • Modérateur
    Posts8413
    Member since: 14 mai 2013

    Le Leclerc n’a jamais été utilisé par les français au combat, le Leclerc étant peu utilisé au combat face à des ennemis mobiles et peu blindés et peu lourdement armés (en comparaison du char).

    @ambarequiem

    stoppée par une slat du kit AZUR

    Qu’est ce que c’est? Un morceau de blindage réactif, ou un projectile de défense active anti projectiles?

    Le Leclerc a dû être engagé en terrain urbain, non?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts373
    Member since: 17 juillet 2016

    Bien que celas blesse mon chauvinisme, je dois donner quelques données qui font relativiser l’efficacité du Leclerc. Déjà, parmi les membres de la coalition, seul le Quatar a des leclerc sur place, l’Arabie Saoudite, pays ayant le plus de troupes sur place, à surtout des Chars Américain Abrams. Ce sont surtout ces derniers qui ont fait les principaux combats, ce qui explique le fait qu’ils aient perdus plus de char que tout autres membres de la coalition.

    Il y a en tout 80 chars Quatari pour environs 100 à 200 Abrams Arabes. Il est donc évident que ce soit les seconds qui essuient le plus de pertes.

    Pour détails,il y a aussi 2 AMX 30 qui ont été détruit, moins que d’Abrams. Ce qui est étonnant, c’est qu’ils soient encore en services x)

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Participant
    Posts946
    Member since: 6 novembre 2015

    L’attaque au missile est très délicate. Ont ne sait pas si c’est un coup de chance de la part des “rebelles” ou si tout le compartiment conducteur est en réalité un énorme weakspot.

    L’action au Yémen relève 2 gros défauts du leclerc.

    D’un côté le sable. D’après ce que j’ai lu ici-là le sable causa beaucoup de problèmes aux leclercs, que ce soit sur la motorisation ou l’armement extérieur (qui s’enrayait).

    Tout l’équipement au dessus de la tourelle n’est hélas pas bullet-resistant, et ce fut un majeur défaut en combat. En effet les optiques et MG étaient systématiquement ciblés afin de rendre le char aveugle.

    Mais au final l’on retrouve un char qui s’est tout de même très bien sorti pour un premier combat.

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8413
    Member since: 14 mai 2013

    novle7 écrit:

    Tout l’équipement au dessus de la tourelle n’est hélas pas bullet-resistant, et ce fut un majeur défaut en combat. En effet les optiques et MG étaient systématiquement ciblés afin de rendre le char aveugle.

    Je ne suis pas expert pour les chars modernes, mais c’est un défaut très grave, non? Durant la 2 GM, cela a été source de gros problèmes pour des chars lourds ou des canons automoteurs, et on a tenté de corriger cela.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts946
    Member since: 6 novembre 2015

    “Qu’est ce que c’est? Un morceau de blindage réactif, ou un projectile de défense active anti projectiles?”

    C’est juste un grillage 😆 !

    Le leclerc qui s’est fait attaquer aux RPGs. On peut voir la cage en acier a l’arrière qui est salement amochée.

    “Je ne suis pas expert pour les chars modernes, mais c’est un défaut très grave, non? Durant la 2 GM, cela a été source de gros problèmes pour des chars lourds ou des canons automoteurs, et on a tenté de corriger cela.”

    Les chars de la WW2 avaient assez peu de systemes optiques exterieurs. Une grande partie etait centralisée dans la cupola.

    Ils avaient aussi un grand nombre de clapés avec eux même des “troues”, permettant de voir a travers le blindé.

    Aujourd’hui évidemment un char n’a plus ce genre de choses. Le problème, c’est qu’un viseur panoramique multi-canaux stabilisé sur deux axes verticaux avec un canal optique et thermique, un télémètre laser et un module de guidage-missile, bah c’est fragile.

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 12 avril 2012

    Ce premier bilan donne pour le Leclerc un taux de survivabilité des équipages supérieur au Merkava IV lors de sont premier engagement au Liban, 10% des équipages exposés tués pour les Merkava, 8% pour le Leclerc. Au niveau de la capacité à encaisser les dommages, les chars semblent être sensiblement égaux.

    Possible mais je ne n’y mettrai pas ma main au feu. L’échantillon est trop réduit pour se baser sur de telles statistiques. La différence de résultat est je pense d’ordre tactique. En 2006 les israéliens trop sûrs d’eux et mal préparés se font surprendre par le Hezbollah massivement équipé en missiles modernes et disposant de positions biens aménagées. Les houtistes, même si ils ne déméritent pas, sont surement moins armés que la milice libanaise, les émiratis ont en outre dû être plus prudents que Tsahal en 2006.

    Pour détails,il y a aussi 2 AMX 30 qui ont été détruit, moins que d’Abrams. Ce qui est étonnant, c’est qu’ils soient encore en services x)

    Pas si surprenant quand tu vois le nombre de T55 encore en service y compris dans des pays disposant de ressources financières suffisantes pour les remplacer.

    D’un côté le sable. D’après ce que j’ai lu ici-là le sable causa beaucoup de problèmes aux leclercs, que ce soit sur la motorisation ou l’armement extérieur (qui s’enrayait).

    Etrange, les EAU ont des chars Leclercs depuis des années, ils auraient dû déceler le problème plus tôt. L’armée française a elle même également accompli plusieurs manœuvres d’entrainement dans la péninsule arabique.

    Je l’avais évoqué dans ce post. Une base de la coalition avait été frappé par un missile balistique engendrant de lourdes pertes humaines et matérielles dont un char Leclerc plus un exemplaire de sa version dépanneuse. Seulement abandonnés ou détruits ?

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts373
    Member since: 17 juillet 2016

    (@cuirassier) Oui, mais bon, un char avec 80 mm d’épaisseur de blindage, c’est pas du luxe, surtout face aux armes anti-char et aux pièges. Je plains les pauvres hères qui y sont affectés.

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Participant
    Posts946
    Member since: 6 novembre 2015

    @colonel_olrik

    C’est surtout que l’AMX-30 ne sert a rien si il est en statique. Son avantage c’est sa vitesse (pour l’époque..). Par contre faudrait voir si ils sont équipés de ce fameux ERA Made-in-France.

    Allez bye Fanta !

  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    Possible mais je ne n’y mettrai pas ma main au feu. L’échantillon est trop réduit pour se baser sur de telles statistiques. La différence de résultat est je pense d’ordre tactique.

    Au niveau des effectifs engagés, on doit être sensiblement dans les mêmes chiffres. Tsahal avait une brigade de MKIV en 2006 (autour de 90 chars). Pour les Leclerc au Yemen, il y en a un peu moins. Au niveau des effectifs touchés, il n’y a c’est vrai pas grand chose de comparable, les Israéliens ont eu 10 fois plus de chars touchés, et sur un combat d’une durée beaucoup plus brève. Par contre Tsahal a eu 2 MKIV détruit par IED, les Leclerc touché par IED au Yemen ont été remis en état, après, il faut voir ce que c’est comme IED : bidon d’engrais trafiqué ou piège à base d’obus d’artillerie…

    En 2006 les israéliens trop sûrs d’eux et mal préparés se font surprendre par le Hezbollah massivement équipé en missiles modernes et disposant de positions biens aménagées. Les houtistes, même si ils ne déméritent pas, sont surement moins armés que la milice libanaise, les émiratis ont en outre dû être plus prudents que Tsahal en 2006.

    En effet, on a Tsahal qui tombe dans une immense embuscade antichar (ce qui explique le grand nombre de chars touchés), sur un terrain compartimenté et favorable à une défense antichar. Au niveau de l’armement, Hezbollah et Houthis ont accès aux mêmes missiles, achetés en Iran, mais les Houthis doivent avoir un arsenal moins conséquent (moins de temps de préparation etc…).

    Sur ce qui se passe au Yemen, le terrain est différent, on a un terrain de désert ouvert et facilitant la manœuvre. Le terrain empêche l’embuscade antichar, et les engagements doivent se faire majoritairement à longue portée, à l’avantage des chars (moyen d’observation et armement adéquats).

    L’attaque au missile est très délicate. Ont ne sait pas si c’est un coup de chance de la part des “rebelles” ou si tout le compartiment conducteur est en réalité un énorme weakspot.

    C’est la trappe du pilote qui a encaissé le missile, c’est au mieux un weakpoint de la taille de la trappe, et difficilement atteignable. Pour ce tir, j’imagine que le char devait être en train d’essayer de se mettre à l’abris du missile en reculant, et que le missile devait arriver à la limite de sa portée pour “tomber” sur la trappe en bout de course.

    Etrange, les EAU ont des chars Leclercs depuis des années, ils auraient dû déceler le problème plus tôt. L’armée française a elle même également accompli plusieurs manœuvres d’entrainement dans la péninsule arabique.

    Déployer un char lourd nécessite une logistique lourde et des moyens conséquent pour réaliser les entretiens nécessaire (c’est en grande partie ce qui retient la France de déployer ses machines en OPEX, les coûts exploseraient pour un faible échantillon engagé). Le char n’a pas foncièrement de problèmes avec l’environnement, c’est que l’environnement désert est extrêmement exigeant en entretien (poussières etc…), et en réparations (chenilles sur terrain caillouteux), et que la chaîne de réparation n’a pas forcément été bien dimensionné, mais c’est toujours compliqué de le faire, entre les exigences tactiques du combat, et l’entretien des machines des choix sont faits. Ceci dit, au niveau de la fiabilité mécanique, c’est mieux que les Abrams déployés sur le même terrain. Au niveau de la résistance aussi d’ailleurs (on a une dizaine d’Abrams détruits par ATGM).

    Tout l’équipement au dessus de la tourelle n’est hélas pas bullet-resistant, et ce fut un majeur défaut en combat. En effet les optiques et MG étaient systématiquement ciblés afin de rendre le char aveugle.

    Je ne suis pas expert pour les chars modernes, mais c’est un défaut très grave, non? Durant la 2 GM, cela a été source de gros problèmes pour des chars lourds ou des canons automoteurs, et on a tenté de corriger cela

    Au niveau des optiques, on est à la rencontre des exigences tactiques et de la performance des équipements. Durcir les optiques contre du 12.7 impliquerait des couches de verre feuilleté qui à mon avis dégraderaient les performance de l’équipement, et c’est avant tout la performance de cet équipement qui fait la force de la machine. La fragilité des optiques est compensée par la redondance des viseurs (viseur tireur et viseur chef), et les optiques sont protégées par des volets blindés (qui ont l’inconvénient d’empêcher de s’en servir). Après, c’est aussi pour contrer ce type de menace que les chars opèrent en section de combat, si l’un est mis hors combat, c’est un autre char qui répond.

  • Modérateur
    Posts8413
    Member since: 14 mai 2013

    Au Yémen, le bilan de la coalition semble étonnamment lourd en hélicoptères: 5 AH-64 et 2 UH-60 détruits.

    Quelles sont les défenses AA des Houthis?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.