Post has published by florian30051

Ce sujet a 117 réponses, 22 participants et a été mis à jour par  florian30051, il y a 2 ans et 7 mois.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Je présente aujourd’hui une toute nouvelle uchronie bien plus structurée que la précédente (un autre avenir pour Rome?). Vous aurez ci-dessous le sommaire de toute l’histoire de cette uchronie. Cependant pour une meilleure structuration du texte, moins de fautes d’orthographes, un meilleur français, il est préférable que je reporte la sortie du chapitre premier dans au moins une semaine.
    Comme dans mon ancien écrit, le lecteur aura le choix de choisir plusieurs scénarii différents. Ceci est pour moi un bon moyen de mettre de l’ambiance sur le sujet et je peux en même temps m’assurer de la fidélité de mon public..

    • Préface

    I) Chapitre 1: Bélisaire I « le Conquérant »
    • Interlude : les funérailles de l’Empereur

    II) Chapitre 2: Dertos I « le Nain »
    • Interlude: La Paix de 100 ans

    III) Chapitre 3: la guerre Germano-Lombardaise

    IV) Chapitre 4: Un empire en plein décroissement
    • Interlude: l’Orthodoxie divisée

    V) Chapitre 5: Le Djihad pour la Palestine
    • Interlude: « la Guerre des Mille Soleils »

    VI) Chapitre 6: La fin d’une civilisation?

    VII) Chapitre 7: L’Occident contre l’Orient
    • Interlude: la peau de Saint-Philippe

    VIII) Chapitre 8: La victoire tant désirée après 200 années de guerre
    • Interlude: Le héros de la guerre.

    IX) Chapitre 9: l’affaiblissement de la couronne Byzantine

    X) Chapitre 10: Menaces à l’Est

    XI) Chapitre 11: La révolution de la technologie militaire dans l’Empire
    • Interlude: Dans l’atelier de l’artiste

    XII) Chapitre 12: La guerre de succession, un empire divisé
    • Interlude: La poudre à canon contre le fer

    XIV) Chapitre 13: Le miracle des frères Narsès
    • Interlude: la victoire finale

    XV) Chapitre 14: L’absolutisme remise en place

    XVI) Chapitre 15: En avant vers le Nouveau Monde!
    • Interlude: La vie d’Adelphe Delnes

    XVII) Chapitre 16: La guerre de colonialisme
    • Interlude: la terreur des indigènes

    XVIII) Chapitre 17: l’empire à son hégémonie
    • Interlude: « On vit, on admire, on respire Constantinople »

    XIX) Chapitre 19: les rivaux de l’Empire Byzantin

    XX) Chapitre 20: La guerre est proche

    XXI) Chapitre 21: La guerre de 9 ans
    • Interludes: Dans la peau d’un soldat

    XXII) Chapitre 22: Victoire des coalisés
    • Interlude: La salle du congrès

    XXIII) Chapitre 23: la Révolution des peuples
    • Interlude : UDP, l’union démocratique des peuples
    • Interlude : la crise brise l’union

    XXIV) Chapitre 24: Un territoire bien petit

    XXV) Chapitre 25: la belle époque byzantine

    XXVI) Chapitre 26: La première Guerre Mondiale
    • Interlude : L’infanterie dépassée par la mécanique

    XXVII) Chapitre 27: la prise de Constantinople
    • Interludes: La ville flamboyante assiégée

    XXVIII) Chapitre 28: le souvenir d’une puissance dominante
    • Les nostalgiques de l’empire Byzantin aujourd’hui
    • L’héritage Byzantin dans le monde actuel

    Préface

    Constantinople la Magnifique, tout le monde en parle encore aujourd’hui malgré sa chute en 1921. Cette ville a entrainé tant de changements dans l’histoire de l’humanité, nous a fait découvrir tant de merveilles que la capitale Byzantine a été renommée « Constantinople la Magnifique » lors de son hégémonie au XVIIIeme siècle. Mais il est temps de vous racontez aujourd’hui, les péripéties de l’empire et d’expliquer à partir du règne de Bélisaire Ier « le conquérant » comment l’empire a pu à tel point s’étendre. Nous nous fonderons sur les écrits de plusieurs soldats, démocrates, artistes ou autres fonctionnaires de l’Etat Byzantins pour faire connaitre au lecteur les lumières et les ténèbres du descendant de l’Empire Romain…

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Chapitre 1: Bélisaire I « le Conquérant »

    En l’an 565 succède Justin II au règne de Justinien. Après avoir essuyé de cuisantes défaites face aux Lombards, aux Wisigoths et aux Perses, le général Bélisaire, avec l’impulsion de beaucoup de ses amis et le soutien des païens et de juifs vivants dans l’empire, dirige son armée sur Constantinople. A la bataille d’Andrinopole (568), il écrase les forces restées fidèles à l’empereur et, après avoir assiégé pendant quatre mois Constantinople, Justin II se rend et abdique. Bélisaire s’autoproclame Empereur Romain d’Orient sous le nom de Bélisaire I.
    Après avoir accompli plusieurs réformes en faveur des juifs et des païens, il marche sur Rome et compte bien se débarrasser des Lombards. A la bataille de Capoue (571), il va battre à plate couture les Lombards et va réussir à capturer leur roi.
    Bélisaire acceptera de libérer le roi Lombard à l’unique condition que lui et son peuple se retirent de la péninsule italienne.
    Tout au long des années 570, il laisse en paix son empire même si celui-ci compte bien envahir aussi bien la Gaule que l’Ibérie.

    Alors que la santé de Bélisaire I devenait de plus en plus fragile et qu’il venait d’échapper à pas moins de huit attentats, il prit la décision de se lancer dans la conquête de l’Ibérie et de la Gaule. Le Basileus déclara la guerre aux Wisigoths qui occupaient toute l’Ibérie et l’Aquitaine. Bélisaire y fera ses plus belles victoires. A Cadix (Août 582) et à Séville (Novembre 582), il gagne héroïquement ces deux batailles alors qu’il était en infériorité numérique.
    Cependant, Bélisaire I devra abandonner l’Espagne car une affaire importante va le presser. Tibère, le successeur légitime au trône, tenta un coup d’état dans Constantinople. Il a réussi à rallier plusieurs divisions de l’armée de Bélisaire I restées en Perse Occidentale.
    Bélisaire I tombe à ce moment gravement malade et choisit un de ses fidèles, Dertos, comme héritier du trône pour contrecarrer le désire de Tibère de reprendre le pouvoir.
    Heureusement pour l’Empereur, il résiste à la grippe qu’il avait attrapée. Après une bataille assez difficile, Bélisaire I bat Tibère qui s’exile dans l’Empire Perse.
    Lorsque Bélisaire I revient en Espagne il ne reste pas grand chose des territoires gagnés contre les Wisigoths, les forces de l’Empereur restées en Espagne s’étaient fait écraser lors de la deuxième bataille de Séville (Août 583)…

    Mais Bélisaire n’abandonnera pas l’Ibérie comme en témoigne la bataille de Cadix (Décembre 583) où un commandant se démarque en résistant héroïquement face à l’élite de la cavalerie wisigothe.
    Il s’agit du futur Xecerdos, Bélisaire I lui offre le grade de général.
    Cependant après avoir pris possession de toute l’Ibérie, Bélisaire meurt, officiellement d’un arrêt cardiaque le 3 décembre 585. La thèse du crime n’est toujours pas encore écartée aujourd’hui mais on pense que des adversaires politiques lui auraient sans-doute fait ingurgiter un poison. Son corps se trouve encore aujourd’hui à la Nécropole Impériale de Constantinople.

    Carte de l’Europe à la mort de Bélisaire I dit aujourd’hui “Le Grand”

    Les funérailles de Bélisaire I

    Le futur Dertos I salut son empereur que l’on est en train d’enterrer.
    A gauche de l’héritier, nous remarquons la présence du courtisan Beldos qui a laissé à nos contemporains des précieux écrits sur l’enterrement de Bélisaire I.

    « Sainte-Sophie était splendide, l’endroit choisi était parfait. Le cortège des membres de la famille de Bélisaire était imposant. La fine fleur des gardes Byzantins était restée debout. Ils protégeaient le cortège et en même temps assistaient impuissants à l’enterrement de ce qui fut peut être le dernier soleil de notre civilisation. Cette Sainte-Sophie m’avait impressionné, ses murs grandissants, sa coupole dorée tout y était. Les prêtres orthodoxes commençaient la cérémonie, on déposait un voile rouge sur le cercueil. Le voile était somptueux, un aigle doré y était représenté. Les prêtres vêtus de noirs chantaient alors des prières qui m’étaient inconnues. Je n’avais jamais assisté à un office chrétien car j’étais de confession israélite. Bélisaire I avait reconnu mes facultés de mathématicien et malgré ma confession, m’avait élevé à un grade des plus importants dans la hiérarchie des courtisans de l’empire. Bon dieu ! Que cet empereur rejoigne le paradis ! Après la cérémonie six gardes Byzantins soulevèrent le cercueil et le cortège se dirigea vers le sous-sol de la Basilique. Cependant, je n’avais malheureusement pas le droit d’accéder aux sous-sols de la Basilique comme la plupart du public car je n’étais pas assez proche de Bélisaire I. Je m’étais aperçu qu’énormément de monde pleurait la disparition du Basileus. Le plus frappant était de voir les gardes. Ils se montraient dignes mais on pouvait deviner sans mal l’expression de leurs visages. Cette personnalité était tellement remarquable pour ses soldats que de voir leur empereur disparaître les rendait inconsolables. La cérémonie se termina à cet instant, les prêtres étaient partis, l’assemblée se levait dans un brouhaha que je ne trouvais pas digne de cet instant. […] Le soir quand je revins dans ma misérable demeure, je repensais à cet office impérial. Quelle flamboyance, l’intérieur de cette Sainte-Sophie ! Et puis de voir ces soldats aussi glorieux les uns que les autres effondrés mais fiers et fidèles à leur patrie et à leur Basileus me faisait comprendre combien cet empire pouvait encore être glorieux… »

    « Les lumières Byzantines », Beldos Livre II traduit en franc gaulois.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Je suis de plus en plus fan des role play qui se font sur le fofo. Ca me donne des idées :lol:. Merci Florian de nous donner ces récits de qualité 😉

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Merci de ton commentaire. Cela m’encourage à continuer 😉

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Je partage ton avis Saganami, on a vraiment des role play de très bonne qualité bravo à toi florian30051 😉

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Je cherche un nom pour un général Byzantin. Je n’ai pas trop d’idée. Décidez de son nom et de ses origines, ses compétences mais prenez garde! Cela pourrait provoquer des bouleversements dans l’histoire. Le délai pour choisir se termine demain soir.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Pourquoi pas un Latin ! Par contre je n’ai pas d’idée de nom…
    Pour ce qui est de la stratégie, grâce à toutes ces conquêtes, Constantinople possède une profondeur stratégique confortable pour une guerre d’usure face à ces bourrins de Franc :D. Après, les cataphractes peuvent donner le coup fatal 😉

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Merci Saganami mais je préfère attendre encore l’avis des autres pour choisir! Le général latin est une bonne idée tout de même. Voir des Romains d’Occident se rallier avec ceux de l’Est serait une très bonne initiative! En tout cas ce général apparaîtrait non pas au chapitre 2 qui est déjà quasiment terminé mais au chapitre 3!

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Le délai se termine. Un général latin apparaitra au chapitre 3!

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Chapitre II : Dertos « le Nain »
    De petite taille, cette empereur n’en reste pas moins intelligent. Il est représenté en tenu militaire, symbole de l’empereur guerrier.

    Le successeur de Bélisaire I, Dertos I, était de petite taille. Aujourd’hui on le compare souvent à un nain. D’après la légende Byzantine, Dertos I serait né à la suite d’une relation entre son père courtisan et une esclave naine. Les actions du nouvel Empereur furent brèves. Il décida pour unir les grandes familles de la noblesse impériale de se marier avec Justina, membre de la famille de Justinien Ier, ancienne femme du général Justinien mort au combat sous Justin II.
    De cette union naîtront neuf enfants. Quatre d’entre eux moururent dès leur plus jeune âge. L’héritier au trône se nommait Michel. Ainsi Dertos I fut préservé de tout bouleversement politique de l’intérieur. Cependant l’empire que laissa Bélisaire I était encore en guerre contre les Wisigoths qui avaient reformé leurs armées et qui s’apprêtaient à déferler sur l’Ibérie. Et comme si ce n’était pas assez, l’empire Perse et ses alliés ne cessèrent de revendiquer certains territoires Byzantins. Dertos I ne put se permettre de perdre des terres. Il laissa la général Xecerdos s’occuper des Wisigoths tandis que lui-même se déplaça vers les frontières orientales de l’Empire.
    En arrivant à Constantinople avant de se diriger vers la Perse, Dertos I apprit une terrible nouvelle. Le peuple Byzantin écrasé par les immenses impôts s’était révolté et avait persuadé le duc de Trébizonde de se révolter contre la pouvoir impérial. Le duc profita de l’insurrection et promit aux révoltés qu’il cesserait la guerre et qu’il réduirait les impôts lui sur le trône impérial. Dertos I marcha pour la province de Trébizonde où s’étaient ralliés tous les révoltés contre la couronne impériale. Il défit les forces ennemies à la bataille de Césarée (589) et marcha sur Trébizonde où il comptait bien en finir avec cette rébellion.
    On raconte aujourd’hui que juste après la bataille, alors qu’il montait sur son cheval, le Basileus apprit la prise de Narbonne par Xecerdos. A cet instant, il aurait crié au messager de dire au vainqueur qu’il deviendrait Duc d’Ibérie.
    Plus tard le basileus apprendra que le duc de Trébizonde lui offrira la paix en lui léguant tous les révoltés mais le supplierait de pouvoir garder son titre.
    Dertos I fut forcé d’accepter car il voulait le plus vite possible en finir avec les menaces de guerre contre l’empire Perse.
    Les menaces de guerre se confirmèrent, en novembre 1589, où une armée perse de 20000 hommes marcha sur Antioche et Jérusalem. L’Empereur réunit 14000 hommes et marcha sur Antioche où il espérait pouvoir recevoir 10000 hommes en renfort. Le 7 Février 590, le Basileus et son armée essuyèrent une cuisante défaite non loin de Jérusalem. Les Wisigoths s’étant rendus face à la puissance de l’armée de Xecerdos, le Basileus demanda au général de se diriger lui et son armée pour Alexandrie.
    Le 9 Août 590, après avoir assiégé pendant de long mois Jérusalem, la ville sainte se rendit. Cependant les troupes de Xecerdos constituées de 30000 vétérans de la guerre Ibérique arrivèrent à Alexandrie et se préparèrent à marcher pour Jérusalem où s’étaient retranchées les troupes perses.
    Le 9 décembre 590 alors que l’orage battait son plein, l’armée Byzantine lança l’assaut sur Jérusalem qui en infériorité numérique dut se rendre et l’armée Perse s’y étant retranchée fut persécutée. Fatigué de la guerre, Dertos I demanda à l’empereur Perse une paix blanche qu’il acceptera.
    Dertos I réduit alors les impôts et organisa plus de jeux dans l’hippodrome de Constantinople pour satisfaire la population byzantine.
    La paix durera une vingtaine d’années jusqu’à ce que les francs revendiquent l’aquitaine Byzantine.
    En effet, en 610, alors que le Basileus fêtait ses 40 ans à Constantinople, que le peuple était heureux, les francs déclarèrent la guerre aux Byzantins. En apprennant cette nouvelle, l’empereur envoya son fidèle Xecerdos défendre son duché.
    Le Basileus voulut continuer de préparer les festivités de son anniversaire dans tout l’empire et donc resta à Constantinople. Pour fêter les heures de gloire de l’empire, Dertos décida d’ériger un monument en sa gloire. Il fit appel aux professeurs de tout l’empire pour construite une immense bibliothèque à son égide. Il alla déplacer tous les documents sacrés de l’orthodoxie, mais aussi tous les documents latins de Rome. Il s’opposa au Pape en prenant tous les documents de l’église catholique. En effet, Dertos voulait réunir le christianisme dans une seule ville : Constantinople.
    La Bibliothèque de Constantinople (celle-ci n’existe malheureusement plus à cause de l’incendie de 1351)

    Le pape fut révolté de se faire voler autant de livres saints et décida de se réfugier dans le pays Franc ce qui laissa une autorité totale de Byzance sur Rome.
    Xecerdos fut l’auteur d’une série de victoires éclatantes contre les Francs. L’armée Byzantine marcha sur Paris (que nous appelons aujourd’hui Lutecia) et le Basileus avait clairement l’ambition de rallier toutes les Gaules.
    Après la rédition de Paris (Février 611), la victoire de Tournais (Septembre 611) et de Condate (Août 611), les Francs se rendirent et Xecerdos les chassa derrière la Rive Gauche du Rhin. C’est le 8 mai 612 que la paix fut acceptée par les deux nations en l’échange de tous les territoires de la rive gauche du Rhin et que les festivités dans tout l’empire commencèrent.
    Le pape fut capturé à Divodurum et fut exécuté pour empêcher tout retour dans l’empire à la foi catholique.
    On fêta le retour durable de l’empire Romain, on remercia la foi orthodoxe. Le peuple était content. Même si le système de l’état était resté centralisé sur Constantinople pour empêcher toute sécession de l’empire, Rome garda un pouvoir distinct.

    Ce fut le triomphe d’un empire, d’une civilisation qui avait pratiquement conquis tout ce qu’elle avait perdu.
    Avant sa mort en 614, Dertos I prit en charge de créer dans tout l’empire différents royaumes vasseaux. Xecerdos devint roi d’Hispanie, les fils du Basileus à part l’héritier Michel reçurent des royaumes tels que le royaume Latin, le royaume des Gaules, le royaume de Germanie, le royaume d’Helvétie, le royaume de Perse, le royaume de Jerusalem, le royaume du Nil, le royaume de Carthage, le royaume du Détroit, le royaume de Bulgarie.
    En créant tous ces titres, Dertos s’assura du soutien de tous ses vassaux.
    Dertos I était conscient que la situation de certains royaumes était désavantageuse comme celle du royaume du détroit et celle de la Germanie mais l’empereur interdit la guerre entre royaumes avec ces états. Ainsi le nouvel empire romain était devenu stable sans aucun risque de révolution même pour les plus hauts nobles qui auraient reçu chacun un royaume. Chaque royaume fut divisé en duché qui eux même étaient divisés en comtés. L’empereur n’avait plus le pouvoir absolu.

    Dertos I fut comme ses prédécesseurs enterré dans la nécropole impériale et Michel I accéda au trône Impériale.

    L’empire à la mort de Dertos I.

    ——————————————————————————————–
    J’ai besoin de savoir sur quel format vous voulez la suite. Plus d’un siècle s’écoule entre le chapitre 2 et 3…
    J’ai donc eu l’idée de réaliser un tableau avec les années et les évènements pour résumer ce qui se passe pendant ce siècle mais je peux aussi le faire romancer. Cependant cela me prendra plus de temps.
    L’interlude des 100 ans de paix devrait arriver après-demain.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Je suis un fan de Dertos, voilà quelqu’un qui sais y faire et qui a su être intelligent en déléguant un peu de pouvoir sur son si grand empire pour un peu de stabilité.

    Pour moi la paix peux être intéressante à raconter, je te fait confiance et je prendrais mon mal en patience 😉
    (et j’ai quelques idée sur ceux qui mettront des bâtons dans les roues de Constantinople par la suite 😉

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Merci beaucoup de ta réponse. J’en tiens bien sûr compte. Malheureusement Byzance par la suite ne connaîtra pas des empereurs de la pointe de Dertos I et de Bélisaire I…
    Je ferai je pense une sorte de sous-chapitre. Mais il faudra alors attendre. Merci encore. 🙂

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Heureusement, ça serait trop facile sinon 😉
    Bonne continuation

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    comment ais je pus zapper un tel RP -_-” bref c’est juste excellent je suivrais la suite avec grand intérêt 😉

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    J’ai besoin d’un nouvel empereur diabolique:
    Choisissez donc: sa caractéristique
    A. Mégalomane
    B. Sanguinaire et cruel
    C. Créateur d’une religion païenne qui fâche le peuple orthodoxe
    D. Proposez si vous avez d’autres idées 😉

    Le délai se termine après-demain soir.

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Je pense qu’un empereur vicieux et cruel serait une excellente option 😉

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Désolé mais à cause des préparatifs du RP commun le rythme de ce RP sera plus lent. La suite est donc reportée.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    A :mégalomane, sans hésitation 😀

  • Participant
    Posts719
    Member since: 12 avril 2012

    D: Schizophrène, réservé, cruel et peu sociable.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    L’enfance du général Latin débarque dans une petite interlude.

    « Je m’étais réjouis de toute cette bravoure que m’avait transmis grand-père. Il avait combattu dans les rangs de Xecerdos, et avait participé à la guerre contre les Francs. Il aurait même participé à la bataille de Condate d’après les dires de père. Et je voudrais remercier grand-père, car c’est grâce à lui et aux soldats de Dertos le Grand que l’empire est en paix et qu’il a restauré la gloire passée. Nous connaissons depuis plus d’un siècle une paix agréable malgré quelques guerres entres vassaux de l’empire. Hier, j’ai visité les rues de Mediolanum. Nous venions d’y loger et mon père, riche marchand de bestiaux provenants des Gaules, entreprit un marché très avantageux pour notre famille. Chaque jour, père et moi-même étions au forum de la ville. Nous vendions des peaux de bêtes, des chiens gaulois et de l’urine animale. En effet, Michel I avait instauré une taxe sur ce précieux liquide qui servait de détergent. Le forum était colossal, le roi Latin Lucius Moranus avait ordonné la construction d’un gigantesque forum pour rendre hommage aux brillants étudiants de la ville universitaire. Médiolanum était la ville universitaire du royaume d’Italie. De nombreux étudiants en quête de savoir faisaient des études. Le roi d’Italie avait construit une grande université militaire. Je rêvais d’y faire mes études. Mon frère étudiait à l’université « Bélisaire ». Tout y était revu … L’emploi des forces, les causes de la tragédie de l’empire d’Occident et puis au final, on nous apprenait les multiples bienfaits de Byzance. Et puis Mediolanum, ce sont aussi des centaines d’artistes- peintres et de sculpteurs connus dans tout l’empire. La statue du Légionnaire est sans doute le monument le plus remarquable de la ville « étudiante ». Cependant je connaissais aussi Bellum1. Le roi de Bulgarie revendiquait le nord de l’Italie et avait déjà pillé à maintes reprises la ville. Mais bon, dans ce bas monde, rien n’est parfait.
    Ma mère était servante à la maison Elartenum, la plus riche famille Patricienne de la ville. Moi, je voudrais devenir un grand général Latin, je voudrais dissuader le roi de Bulgarie d’attaquer sans relâche l’Italie. Oui, un grand chef militaire, qui marquera l’histoire du pays latin et de Byzance. Demain, avec mon père je me présenterai chez le décurion de la garde Latine pour qu’il accepte de m’instruire l’art de la guerre. Enfin après ma victoire sur le roi Burgare je serai aux services de l’empereur et deviendrai le plus grand général des temps. »

    « Enfance joyeuse », Marcus Meldicus, futur général du roi Latin et de l’Empire Byzantin.

    1 : Bellum : la guerre. Nous utilisons de plus en plus ce mot issu du latin.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    J’ai hâte d’en savoir plus sur Marcus Meldicus. J’espère que ce sera un grand Imperator 😀

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    C’est à propos d’une nouvelle religion païenne où je reprends le principe d’un monde où les arbres et les animaux sont sacrés et sont les signes de la vie. Pouvez-vous me donner des Dieux pour cette religion et leur fonction? Et puis donnez-moi un nom pour cette religion!
    (Ne vous inquiétez pas, cette religion ne s’implantera pas dans l’Empire mais dans un de ses pays frontaliers).

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    ON VEUT LA SUITE!!! ^^

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    La suite est prête mais je préfère encore attendre ce soir ou demain pour que je puisse la perfectionner. Cependant, il y aura de la quantité! 😉

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012
    Sous-partie I: la Fin de l’âge d’Or et le début d’une nouvelle ère

    L’Empereur Constantin III représenté en saint empereur.

    En mai 614 Dertos I est enterré à la Nécropole Impériale. Michel I accède au pouvoir. Dans le milieu de l’année 616, les Lombards réorganisés pour mener une guerre envahissent un énorme territoire le long de la rive Nord du Danube et un royaume né ainsi : le Royaume Lombard. Pour une meilleure relation avec le pays, Michel I entretient de bonnes relations avec l’ancien ennemi de la couronne Byzantine. Les Lombards sont païens et respectent une nouvelle religion fondée sur le respect des arbres et des animaux de la forêt. Malgré cela, l’entente cordiale continue entre Byzance et la future capitale Lombarde : Viennetá. Entre 616 et 620 sont organisés plusieurs mariages seigneuriaux entre les royaumes Germains, Gaulois et le pouvoir Lombard.
    En Février 617, Michel I fait construire une immense colonne en l’honneur de l’Orthodoxie au plein cœur de la capitale de l’Empire. Elle attire encore énormément de touristes aujourd’hui.

    En 620, le reste de l’empire Franc et des tribus Germaines se convertissent à l’Orthodoxie, s’unifient pour former l’Empire Germain qui se veut descendant de l’Empire Romain d’Occident. Cela lui vaut le mépris de Constantinople qui avait déjà organisé tout un système propagandiste faisant croire aux élites latins que le descendant de l’empire Romain d’Occident est Constantinople et non pas un autre pays. Cette concurrence pour la place d’héritier va faire se diviser pendant longtemps le peuple Latin de l’Empire. Cependant aucune violence et aucune guerre civile n’auront lieu bien heureusement. Triste évènement en 621, le roi Hispanique Xecerdos I meurt. D’après beaucoup d’historiens, sa disparition mettra fin à la grande période d’or de l’empire.
    En son hommage, Michel I ordonne la construction de la grande agora intérieure « Xecerdos » non loin de l’hippodrome de Justinien. Le majestueux bâtiment de l’agora existe encore aujourd’hui.

    Dans les années 625-626 née une nouvelle religion issue du monothéisme judéo-chrétien, l’islam. En Mars 626, le Roi Perse est assassiné pour laisser un nouveau dirigeant islamiste à sa place Mohamed Al-Dejira. Celui-ci jure sur que son pays convertira de force s’il le faut le monde entier à la foi islamique. Michel I s’oppose fermement à l’apparition de cette nouvelle religion et commet des persécutions contre les Musulmans aux frontières Orientales de l’empire. Mais peu à peu, de 626 à 629, la pensée perse se développe dans tout le Moyen Orient attenant les plaines du Ghassan, l’essentiel du littoral de la Mer Caspienne et se délimite au fleuve Indus à l’Est. La Mecque devient la ville Sainte de la religion. Constantinople reste la capitale de l’Orthodoxie et la foi Lombard accueille ses croyants à Viennetá chaque année pour rendre grâce aux esprits de la forêt.

    Le 3 Janvier 623 meurt Michel I mystérieusement dans son sommeil ce qui clos définitivement l’âge d’or Byzantin. C’est le début de l’ère « εποχή του αλλαγή », « ère du changement » traduit du grec.
    L’ère du changement fut d’abord une longue période de décadence pour l’empire qui durera pendant plus d’un siècle.
    Mais revenons à l’histoire de cette triste disparition. Michel Ier fut abandonné comme les précédents Basileus à la Nécropole Impériale et laissa son plus vieux frère, le futur Constantin III lui succéder.
    En 625, des flottes barbares dans la mer du nord alors inconnues des forces Byzantine et Germaines écrasent la flotte Byzantine non loin de la baie de Juliobonna (Normandie actuel). Constantin III d’abord refuse de croire à cette défaite qu’il dit impossible. Petite anecdote soit dit-en passant : cet empereur est connu pour être l’empereur ayant dit le plus de « αδύνατος ! » (« Impossible ! » en grec ancien). Mais quelque chose va encore aggraver la situation, les troupes barbares que l’on nommera vite «Vikings » lorsqu’on apprendra qu’elless proviennent de Scandanavie ont débarqué à Baïobasse et envahissent la province de Condate. Hector Ier, roi des Gaules regroupe une immense armée de plus de 20000 hommes et déferle sur la province récemment perdue. Malheureusement, à la bataille de Rolomagus, les troupes Gallo-Byzantines se font écraser par les puissants hacheurs d’élites vikings. Hector I est tué lors de la bataille, ce qui laisse la porte ouverte de la Gaule aux Vikingss. Mais ayant perdu leurs rois, les duchés Gaulois se révoltent contre les Vikings et appellent à l’aide Constantin III. L’empereur, bien décidé à ne pas perdre la Gaule, décide de donner le titre de roi des Gaules au général Vikings Njerg qui n’hésite pas à accepter et à trahir ainsi son pays viking. Cependant les ducs déçus par l’attitude de Constantin III manifesteront pendant longtemps leur mécontentement contre leur empereur qui les « a trahis ».
    Alors que le combat contre les barbares Vikings vient de terminer, une nouvelle guerre a lieu pour la succession de la couronne de Bulgarie. La guerre fait rage pendant trois ans avant que la Perse Byzantine et son allié Grec réussissent à prendre le dessus. Ainsi, le frère du Roi de Perse reconnu par le roi Grec devient roi de Bulgarie.

    A suivre…

    **********************
    La suite arrivera dans un prochain sous-chapitre. L’attente risque d’être assez longue. Cependant, certaines petites interludes devraient voir le jour entre temps.
  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    Encore une fois du très bon travail, vivement la suite.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Un nouveau Roi Islamique arrive au pouvoir en Perse. Il veut étendre le monde musulman.
    Optez pour une de ces options pour savoir quelles seront ses conquêtes et changez le cours de l’histoire:
    A. La conquête de plaine fertile de l’Inde en franchissement l’Indus.
    B. Une offensive dans les plaines enneigées de la Moscovie et encadrer donc la foi Lombarde et Orthodoxe qui ne pourrait plus étendre leur religion vers l’Est.
    C. La région de Somalie peut devenir une base intéressante en Afrique pour pouvoir tantôt forger un empire durable sur ce continent encore peu exploité.
    D. Posséder le Cap Sud en Afrique du Sud peut se révéler être une base commerciale très importante.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Ca ne devait pas durer 😀
    Pour ma part je dirait C !
    L’Éthiopie est alors un royaume florissant je crois … Et comme l’Indus (trop balaise) et la Russie (trop froid pour ces peuples du désert) me semblent inaccessible, de même que le Cap (je n’ai pas souvenir que les Arabes soient alors de bons marins), pourquoi pas cette tête de Pont plus qu’intéressante pour la suite du récit 😉

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    comme saganounet je choisis la C ça risque d’être intéressant.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    C est donc choisi. Au passage je tenais à vous dire que la suite sera posté beaucoup plus tôt grâce à mes heures libres que j’ai eu cette semaine. La suite devrait arriver soit Mercredi soit Vendredi soir.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    J’ai réussi à avoir du temps pour écrire une petite interlude sur l’Empereur fou que vous avez choisi.

    ************************
    Interlude : la jeunesse d’un Basileus fou

    « Ecoutez-moi tous, tas de misérables : je suis votre Dieu, Vous me devez le respect et l’obéissance. Je veux vous montrer la voie que Rome a connue, la voie du succès où tout homme triomphe. Je veux conquérir le monde. Oui, j’atteindrai avec mes hommes La Mecque, les plaines de l’Indus et les plaines Scandinaves. L’Europe, le continent des élites sera alors à ma merci et il ne me restera plus qu’à soumettre les autres nations au culte orthodoxe.
    Je construirai les plus belles merveilles de ce monde, je bâtirai le symbole gréco-latin en Moscovie et je ferai disparaître toutes les autres pensées du monde. Une seule religion suffit, esclaves et ce sera notre pensée judéo-chrétienne. Oui l’Orthodoxie, oui le Judaïsme et oui l’Islam mais non à la pensée de ces barbares de Viennetá. Nous allons les conquérir, les soumettre et abattre leurs saints. Le peuple barbare qui s’opposera à ma politique sera directement condamné au bucher ! Des palais en l’honneur de ma splendeur seront bâtis, et puis je veux un Colisée dans ma ville, Constantinople. Un Colisée où je jouerai en gladiateur et cela ne me gênerait point.
    Mes frères, aujourd’hui, nos ancêtres gréco-romains contemplent notre gloire tel Périclès ou César. Le moment est venu de montrer la flamboyance de nos civilisations en prenant possession du monde et en le soumettant à nos pensées. »

    La jeunesse de Bélisaire II, dit « le fou »
    Archives impériale, II
    Constantinople, année 732

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    une question cette empereur fou, c’est moi? ^^

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Non, sans doute un clone de Néron ou de Charles VI! Je respecte l’opinion de quiconque aujourd’hui, tu n’es pas ma cible, 😉

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    dommage je me voyais bien en empereur fou ^^

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Je ferai sans doute un personnage en ton honneur plus tard mais je préférerai qu’il soit germain pour qu’il corresponde un peu mieux à ton image ^^

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    La suite arrivera aujourd’hui ou demain. Désolé du retard.

  • Participant
    Posts1004
    Member since: 12 avril 2012

    J’adorre vraiment ce que tu fait Florian30051 😉 j’ai toujours eu envie d’écrire une uchronie mais je craint de ne pas avoir la volonté d’en mené une a bout ou meme a demi 😉 .

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    En 629, une guerre opposa les Germains aux tribus Baltes. Mais, les peuples Baltes décidèrent de s’unir pour pouvoir s’opposer à l’envahisseur et l’empire se nommera bientôt « Empire Balte ». Finalement en 631, les Germains réussirent en échange de la paix à annexer les terres à l’Ouest de la Vistule. Maintes fois, les peuples Baltes occupés essayèrent de retrouver leur indépendance et furent persécutés. En effet, les Baltes respectaient la foi Lombarde ce qui leur valait le mépris du monde judéo-chrétien.
    Constantin III désireux d’avoir un descendant de sa lignée se marie avec la princesse Uta de Germanie. Elle est connue pour sa beauté et ses charmes dans toute l’Europe. Le mariage est fixé le 2 Novembre 630. A peine un an plus tard, un héritier mal né, le futur « Darses I ».
    L’année 629 est marquée par la guerre entre l’empire Perse et le peuple Arménien orthodoxe qui s’est révolté. La Perse se fait écraser et perd une partie de la Mésopotamie au profit des Arméniens. Cependant, on pense que les Byzantins auraient envoyé plusieurs escadrons de cavalerie contre les Perses en secret. Les cavaliers portaient l’étendard Arménien malgré le fait qu’ils soient Byzantins, c’est pourquoi les Perses ne se sont pas aperçus de l’aide fournie par les Byzantins.
    De 635 à 637, l’Empire Germain entreprend la conquête du Sud de la Scandinavie encore « barbare ». La campagne est un franc succès car les Germains remportent une brillante victoire qui restera longtemps gravée dans la mémoire de l’empire : la victoire des Berloïdes.
    Cependant, le 12 Mai 637, Constantin III succombe à la variole. Son règne marque le début de ce long déclin de l’Empire. La Gaule est devenue une province « semi-perdue » par les Byzantins malgré le fait que l’Empereur reste chef de la province.
    Constantin III est enterré à la Nécropole Impériale. Darses I n’a que six ans lorsqu’il accède au pouvoir. Il sera placé sous la régence d’Uta la Germaine, sa mère.
    Darses arrive au pouvoir seulement en 650 lorsque sa mère meurt mais le roi du Cap et de Carthage se révolte contre leur nouveau dirigeant car celui-ci est dit incapable de gouverner.
    Les autres rois Byzantins répondent à l’appel aux armes de leur empereur et battent de façon décisive les révoltés à la bataille de Thapsus (octobre 651).
    Le roi de Carthage est emprisonné et son héritier favorable à l’empereur accède au pouvoir tandis que le roi du Cap est tué au combat et Leon, un ami de la cour devient roi du Cap.
    Dans le courant de l’année 652, le roi de Perse, Anastase, part à la conquète de la Géorgie. Il remporte plusieurs batailles face à des tribus en début de campagne mais est battu face à une puissante nation qui était inconnue des Byzantins : les Petchenègues.
    Anastase abandonne la Géorgie et une paix blanche est conclue avec les Petchenègues.
    Les Petchenègues bâtissent un empire qui s’étend du Caucase à la Thrace. Leur puissance devient redoutée de tous.
    En 653, la guerre de succession du trône de la Palestine, sans héritier fiable pour l’empire, commence. Le roi du royaume du Nil remporte la guerre et place son second fils sur le trône. Le royaume de Palestine subit aussitôt plusieurs révoltes sans conséquence. Les révoltes de Palestine seront marquées par celle des juifs qui s’opposent au nouveau dirigeant dit antisémite. L’empereur Darses I ne favorise pas non plus les juifs et les laisse se faire persécutés par le roi de Palestine.
    Vers 655, le royaume Viking désormais connu grâce aux cartographes des deux empires orthodoxes essaye de fonder un empire au nord de la Moscovie mais celle-ci est battue de façon décisive par des tribus nordiques.
    C’est aussi toujours en 650 la naissance du royaume Finns suite à l’unification de plusieurs peuples Baltes. Il repousse les Vikings qui s’étaient installés sur leurs terres.
    Plusieurs empires se démarquent alors en Europe : les Byzantins qui sont les plus avancés de ce monde technologiquement, les Petchénègues qui possèdent une armée plus que redoutable, les Lombards qui sont des gens fanatiques de leur religion, les Germains dignes successeurs de l’empire romain d’Occident et la Perse, véritable rouleau compresseur militaire des factions du Moyen-Orient.
    En 660, l’empire Petchénègues se convertit de plus en plus à l’islam ce qui mécontente certaines populations locales sympathisantes à la pensée Judéo-chrétienne.
    L’empire Petchénègues se désintègre totalement pour laisser apparaitre différents royaumes dont celui de Géorgie. Le roi du royaume de la Volganie réussit à réunifier tout l’empire à l’exception du royaume de Géorgie qui reste indépendant.
    Connu pour ses nombreux ébats sexuels, Darses I est victime de la syphilis et devient fou.
    Darses I fait construire des palais immenses pour ses loisirs. On pensera évidemment à la villa Dertosia au Nord de Constantinople qui était construite pour son chien. Il est connu pour ses folies et son attrait pour le sang « qu’il vénère ». Il devient ainsi schizophrène. Il tue ses maitresses, ses amis pour son plaisir et persécute les païens grecs mais aussi les Juifs, il interdit le culte de Mithra et des dieux Latins. Darses I ira même jusqu’à rejoindre volontairement les rangs de l’armée et à exterminer les peuples défavorisés pour son seul plaisir.
    Cette peinture anonyme reste un témoin de la persécution des Juifs et des païens.

    Les croyants n’avaient pourtant subis aucune extermination depuis que Bélisaire I était arrivé au pouvoir. Les dépenses colossales de Darses I entrainent l’empire dans situation économique épouvantable. L’empire est au bord d’une guerre civile entre tous ses rois qui se querellent pour la succession du trône impérial.
    Heureusement pour la stabilité de l’empire, Darses I meurt assassiné dans les bains de sa villa et le trône revient à son frère Staurakios I. Dertos I n’a pas était enterré dans la Nécropole Impériale volontairement par son successeur mais dans le jardin de la villa Dertosia.


    Le monde représenté par les Byzantins au début du VIIeme siècle.

    —————–

    Les grandes puissances étrangères assistent à la crise que connait Byzance à cause des dépenses de Darses I. Ils ont clairement la volonté de faire la guerre mais qui sera la puissance la plus audacieuse pour attaquer le plus grand pays du monde.

    A. L’empire se fait attaquer par les barbares de Viennetá qui espèrent pouvoir implanter leurs croyances dans Constantinople même.
    B. L’empire se fait attaquer par le roi de Perse qui organise un Djihaad sur la Palestine et la Mésopotamie.
    C. L’empire reste craint du monde et aucune véritable guerre éclate.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    A & B !!!
    La Perse et Venettia font une alliance pour se tailleur une part de Lion 👿
    Et l’Ethiopie?

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    l’empire doit perdurer alors C!

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Notre Bélisaire II le fou et la colonie perse en Afrique arriveront plus tard 🙂
    Merci encore de votre participation.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Pour vous satisfaire tous les deux, B est choisi de façon à que les Byzantins puissent supporter l’attaque et ainsi perdurer.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Interlude : mémoire d’un cataphracte Byzantin

    « Le Ier escadron de Cataphracte du tout puissant Basileus devait sauver du gouffre l’Arménie. Sa sainteté Constantin III nous apportait tout son soutien pour sauver l’Orthodoxie contre les hérétiques islamiques. Nous sommes arrivés à Manzikert où la guerre faisait rage. Nous allions écraser ces infidèles, c’est certain. Avant la bataille fatidique, nous étions allés à la taverne du coin. L’ambiance était bonne.
    -Tavernier, à boire, les fils de la résurrection de Dieu te demandent à boire !
    -Bien messieurs les cavaliers, voici une spécialité bien de chez nous, le vin du Caucase !
    -A manger, tavernier, nous avons grande faim et donne à nos fières destriers à manger car ils n’ont point démérité après notre longue marche d’aujourd’hui, nous voulons moultes délicatesses bien d’ici tavernier ! Fait-nous donc goûter ce rôti de Porc qui brûle à ta cheminée !
    C’est ainsi que je m’étais exclamé. Après bagarres incessantes entre nous pour nous réchauffer, nous sommes allés nous coucher dans la grange de l’auberge et nous avons bien dormi. Le lendemain nous nous sommes aussitôt remis en marche. Lors de quelques escarmouches, nous avons écrasé les Perses Infidèles. Le roi hérétique a bien demandé la paix au Basileus sans quoi, la guerre entre Constantinople et La Mecque aurait bien était ouverte. »

    Archives du musée de la guerre, Constantinople.
    Archives militaire, II

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Quel grand empire découvre l’arbalète avant les autres dans les années 750?
    A. l’Empire Byzantin
    B. l’Empire Perse
    C. le Royaume Lombard
    D. L’Empire Balte
    E. L’Empire Germain
    F. Le Royaume Vikings
    G. Le Royaume Petchénègue

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    A : l’empire Byzantin (c’est quand même une puissance technologique incontestable)

  • Participant
    Posts719
    Member since: 12 avril 2012

    A à moi aussi.

    Il y a huit “a” dans ce postage pâteux.

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    pareil que mes vdd réponse A

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Une petite interlude pour vous faire attendre la suite. (Désolé mais depuis dimanche, je suis malade comme un chien)

    Interlude : un juif lors des massacres de Darses I

    « Je les voyais, ils étaient là. On ne nous avait donc point menti. La garde de l’Empereur marchait ainsi pour nous tuer, nous crucifier et nous brûler vif. Ils incendiaient les maisons, tuaient mes parents, mes frères et tous les autres Juifs du village. Soudain, un hacheur Byzantin se précipita sur moi. Pourquoi moi ? Pourquoi nous ? Nous avons toujours servi Byzance de notre plein gré. Beldos par exemple était juif et il n’en reste pas moins un grand mathématicien. Le hacheur brandit sa hache mais je réussis à l’éviter et je courus le plus vite possible. Je décidais alors de me réfugier dans l’église du village où le prêtre allait pouvoir me soutenir contre la folie de l’Empereur. C’est ainsi que je fus sauvé. Le hacheur ne me poursuivit point et le saint père me protégea pendant trois jours. Le bilan était terrible, ce fut la moitié de mon village qui avait été rasé de la carte. J’étais devenu orphelin et le prêtre m’envoya dans une école Sainte-Maria. Je discutais souvent avec mes camarades de la sauvagerie que pouvait avoir le Basileus. Mais ils ne me croyaient pas. L’Empereur était parfait, la résurrection de Dieu même, et les Juifs étaient des ratés, des hérétiques infidèles.
    Finalement je décidais du fuguer. Je ne sais pas encore où je vais aller, peut-être me réfugier à Rome ou en Ibérie où les Juifs sont encore tolérés. J’écrirai ma mémoire pour que les futures générations puissent juger les atrocités commises par ce Basileus. La bonne sœur va passer me voir dans quelques instants, mais je serai déjà parti. Que Dieu me sauve de la mort ! »

    Musée juif de Constantinople
    Archive III des Mémoires Anonymes

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Rassurez-vous je n’abandonne pas du tout le récit! Et oui, la suite devrait arriver dans le courant de la semaine! 🙂

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Rappelez-vous! Vous avez élu un général latin! ET celui-ci devrait débarquer dans le prochain épisode 😉

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    j’ai hâte de pouvoir lire la suite 🙂

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Bonne nouvelle! j’ai fait en sorte que la suite arrive demain!

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Sous partie III: Paix et Guerre Byzantine

    Lors de l’année 661, les Vikings s’allient avec les Germains en réalisant plusieurs mariages royaux.
    La même année, Staurakios se tourne vers Viennetá en épousant la princesse Lombarde Maria. Le mariage est cependant purement politique et les deux mariés s’entendent mal à cause de leur religion différente.
    Malgré tout en 662, Constantinople assiste à la naissance de Léon, héritier qui meurt à 3 ans d’ergotisme, véritable épidémie qui a touché plus de 20% de la population Byzantine cette année-là.
    En décembre 664 nait le futur Alexis Ier. Et les cinq années suivantes trois autres princes voient le jour.
    En 667, les Vikings envahissent toute l’Angleterre. Les royaumes Celtes qui s’y était installé sont battus et occupés.
    Cependant, les Celtes font preuve d’une résistance héroïque face à l’occupant et finissent par organiser une révolution qui sera connue sous le nom de « Révolution des Angles ». En cinq mois, ils réussissent à reprendre l’Ouest de l’Angleterre aux Vikings pour pouvoir conclure une paix blanche.
    Le 6 Mai 668, le grand Khan Mongols en pleine guerre contre la Perse se convertit à l’Orthodoxie pour être soutenu par les grandes puissances Européennes. Pour cela, il se rend à Constantinople dans la basilique « Sainte-Sophie » pour se faire baptiser. Staurakios ne va pas chercher à entrer en guerre contre la Perse car celui-ci doit se tourner vers les Vikings qui veulent faire de la Normandie et de la Belgique un territoire vassal.
    Le 9 septembre ; l’empire Byzantin entre en guerre à nouveau contre les Vikings qui revendiquent la Normandie et la Belgique mais la guerre ne tourne à l’avantage d’aucune des deux puissances.
    L’année suivante, une paix blanche est finalement conclue avec les Vikings.
    Tout au long de l’année 669 et 670, les Vikings, séduits par la pensée Byzantine et Germaine se convertissent à l’orthodoxie.

    Les Vikings, toujours désireux de nouvelles conquêtes s’établissent en Ireland et au sud du Groenland. Leur empire est redouté de tous, c’est le plus grand empire jamais bâti au nord de l’Europe. C’est aussi le plus grand en taille après celui des Byzantin et des Perses en Europe.

    Le 5 Janvier 670, Staurakios meurt de la fièvre que ces médecins n’ont pas réussi à soigner. Il est enterré à la Nécropole Impériale. Dertos II complote avec succès contre Alexis Ier qui régna moins d’un mois et prend le pouvoir.
    En 671, les trois princes Byzantins sont mariés. L’un avec la princesse de Géorgie, l’autre avec une princesse d’Arménie et le troisième avec une courtisane de haut rang dans la cour de l’empire Germain.


    Mariage d’un prince Byzantin

    L’empire Germain se fédère face à la révolte de plusieurs vassaux. L’empereur Germain appelle au secours les Vikings qui ne répondent pas à son appel. Finalement, l’empereur Germain réduit et exempte des impôts beaucoup de ses provinces pour que la sécession cesse.
    En 675, l’empire Khan Mongols qui s’était installé en Perse Orientale et qui avait vaincu l’empire Perse se divise en plusieurs petits royaumes : les Gaznavids musulmans, les Assyriens orthodoxes, les Babyloniens orthodoxes et les Elamiens païens.
    En 676, les Gaznavids prennent le dessus sur les autres royaumes et réussissent à réunifier l’autre royaume pour former un nouvel empire Perse.
    En 677, Les Petchenègues perdent un territoire riche près de la Mer Caspienne, en effet une nouvelle puissante apparait suite à la fusion de plusieurs peuples russes, l’empire de la Volga.
    Deux ans plus tard, l’empire Germain annule l’alliance qu’elle avait conclu avec les Vikings pour se tourner vers les Byzantins avec qui il s’allie.
    En 682, une partie de la population de la Pologne Germaine se révolte pour former une nouvelle nation, l’empire Balte. L’empire Germain affaibli par l’ancienne guerre de sécession ne tente rien contre les révoltés. En 685, les Lombards déclarent la guerre au Petchénègues mais les deux empires sont incapables de porter le coup décisif. La guerre va durer cinq ans jusqu’à ce que les deux camps se convainquent de conclure une paix blanche.

    En avril 686, Dertos II assiste à la révolte de Constantinople. En effet, le peuple est écrasé par ses impôts. L’empereur réprime violemment la révolte. D’après la légende, il aurait lui-même combattu. Dertos II adorait la vision du sang. On le considère aujourd’hui souvent comme un vampire et ce personnage est souvent repris dans des films d’horreur.

    L’empereur Dertos II au combat

    En 687, les royaumes musulmans organisent un djihad mené par les Gaznavids en Arménie Orthodoxe. L’Eglise Byzantine est provoquée mais Dertos II refuse toute entrée en guerre.
    Emu par l’appel au secours du peuple arménien, le pape orthodoxe Pie II organise une croisade à peine deux mois après l’attaque Musulmane pour la Mésopotamie Orientale.
    Les Germains rejoignent la croisade avec les Vikings et la Géorgie. Dertos II n’est pas négociable et refuse toujours la guerre.
    De 689 à 691, La guerre des deux religions continue jusqu’à la prise de Arran, la capitale arménienne par les Gaznavids. Il ne restera aux arméniens qu’un tout petit territoire non loin de la frontière. La croisade a lamentablement échoué et le Djihaad est un succès.
    En 695, après le mariage avec une simple courtisane l’année précédente, Dertos II a un enfant, le futur Cosaldos I.
    Il y eu enfin la découverte de plusieurs régions inconnues après l’Indus par des marchands Byzantins.
    En 697, Dertos II organise une armée pour « civiliser les populations locales ». Véritablement, il n’en sera rien. Les Byzantins vont dévaster les champs, les maisons, les palais Indiens. Aujourd’hui les objets rapportés des Indes exposés encore à Constantinople en 697 sont revendiqués par le gouvernement indien.
    On compte aujourd’hui près de 500000 morts indiens lors de l’expédition. C’est de cette tragique campagne que vient le pseudonyme de l’empereur Byzantin.
    Dans le courant de l’année 698, plusieurs prince germains épousent des princesses byzantines ce qui noue fortement l’alliance entre les deux civilisations. La même année, des colons Byzantins découvrent les terres riches d’Ethiopie occupait par un puissant royaume africain semi-orthodoxe : Aksoum. Coïncidence étonnante, quasiment la même date, d’autres colons découvrent le royaume du Cap en dessous du royaume du Détroit. Dertos II rend visite à ces royaumes africains et des traités de commerce sont conclus.
    En 699, en Palestine, on compte de plus en plus de musulmans. Dertos II « le sanguinaire » va exterminer plus de la moitié de la population de la Palestine. Du fait de ces actes inhumains, les vassaux de Palestine, d’Egypte et d’Afrique se révoltent. C’est le Nord contre le Sud. L’empire Byzantin est totalement fédéré. Une ligue est formée contre l’empereur Dertos II. La guerre va durer longtemps et cela tout le monde s’en doute.

    Tout au long de l’année 699 et 700, l’empereur Dertos II commence à faire des crises de folies du fait de ces « mauvais vassaux ». Ils commandent lui-même ses troupes en Anatolie et subie défaite sur défaite. Les troupes du roi de Jerusalem sont déjà aux portes de Césarée et de Trébizonde tandis que celle de Carthage, d’Egype et du Détroit ravage les côtes Byzantines fidèles à l’empereur. Les coalisés anti-dertosiens occupent toutes les Iles de la Méditerranée et arrache même au roi de Grèce le Péloponnèse. L’armée d’Ibérie, elle, marche sur la Gaule et ne rencontre point du tout de résistance. Le royaume Latin resté fidèle à l’empereur, marche sur la Sicile mais se fait défait non loin de Syracuse. L’empereur Dertos II semble voué à sa perte.
    En 701, Dertos II appelle à l’aide l’empire Germain avec qui il a conclue une alliance. Cependant, celui-ci actuellement en guerre contre l’empire Balte est dans l’incapacité d’aider l’Empereur. Alors l’empereur, dans un excès de folie, se tourne vers le diable, l’empire Gaznavids à qui il promet une poignet de terre à condition qu’il l’aide à mater les révoltés. Le roi des Gaznavids, ‘Ali, acceptent de l’aider en l’échange de la Palestine et de l’Egypte. Byzance accepte.
    ‘Ali déclare la guerre à la ligue anti-dertosienne. Les troupes des Gaznavids marchent sur l’armée de Jerusalem alors en campagne en Anatolie. A Théodasiopolis, les troupes Islamiques remportent une brillante victoire face aux troupes de la ligue anti-dertosienne qui sont obligé de se replié sur Antioche. Soudain, alors que les Gaznavids étaient censés poursuivent l’ennemi jusqu’à Jerusalem, ‘Ali décida de marcher sur Constantinople en quête d’argent. Dertos II refusa tout tribut envers un islamique et marcha avec ses hommes pour chasser le traitre de son pays. Cependant, il échoua une deuxième à la bataille de Nicée et en moins de deux semaines, Constantinople était assiégée. L’empire Byzantin semblait être destinée à sa perte. Cependant, un jeune romain sauvera ce qui reste de l’empire…

    A suivre…
    (Je préfère garder le suspens avec notre général latin!)

    Edit: Que décide de faire les coalisées contre Dertos II et par où en finir en premier avec ce mauvais empereur?

    A. Conquérir la Gaule
    B. Conquérir la Grèce
    C. Sécuriser la Palestine face aux Gaznavids

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    B : conquérir la Grèce, il faut se partager le gâteaux avec les Gaznavids et ainsi tirer profit de la chute de Byzance, afin que la paix soit favorable et espérer un arbitrage favorable pour la Palestine-Syrie-Egypte… Les ennemis de mes ennemis sont mes amis 😉

    (en plus cela laisse du champs au coté latin de l’Empire, et donc à notre futur Héros :D)

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    Pour ma part je dirais la C.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    J’ai continué la suite à ma manière en faisant un mixte des trois solutions à la fois et en n’oubliant pas notre jeune héros. La suite devrait arriver ce soir.

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Sous-partie IV: Le début d’une guerre interminable

    La fin du nouvel empire romain serait proche et cela tout le monde s’en doute. Le roi de Carthage Justin III usurpe le titre d’empereur de l’empire. A l’Est, les Gaznavids ont pris possession de la péninsule d’Anatolie et assiège depuis trois mois Constantinople où Dertos II s’est réfugié.
    Le 8 avril 701, le Roi de Gaule Léon V se rend et rejoint la coalition anti-dertosienne.
    Le 17 avril, le roi Latin Flavius Gradius jure qu’il restera fidèle à Dertos II jusqu’à son dernier soupir. Il a nommé un général de grand nom Marcus Meldicus qui a fait ses preuves à l’institut militaire de Mediolanum comme un génie militaire. Il va diriger la contre-offensive en Gaule.


    Marcus Meldicus

    Pendant ce temps, Constantinople est toujours en siège. Des essais de sortie contre l’armée du roi ‘Ali ont bien été tentés mais tous se sont avérés être des échecs. Dertos II commande toujours ses troupes et attend les renforts prévus par le roi de Grèce. Mais le 25 mai, ‘Ali impatient d’en finir organise l’assaut mais échoue lamentablement devant les murs Théodisien. Le roi Islamique se replie vers Césarée pour reformer une armée suffisamment puissante.
    Alors qu’on aurait pu croire que l’empire Byzantin de Dertos II était sauvé, Marcus Meldicus, le 5 Juin, aux portes de Massilia, se fait corrompre par Léon V et rejoint lui aussi avec son armée le rang des coalisées. C’est alors au tour du roi Latin qui presque aussitôt rejoint le rang des coalisées.
    Durant le mois de Juin, le Roi de Palestine réorganise son armée précédemment défaite et marche sur Césarée. Le 3 Juillet, ‘Ali marche à nouveau sur Constantinople poursuivi par les troupes de Palestine.
    Durant le moi d’Août, Justin III aurait envoyé une lettre pour lui demander de se rendre mais celui-ci refuse. Meldicus et ses troupes défont les Grecs à la bataille de Corinthe et prend possession en Septembre de la péninsule Helvétique. Il marche lui aussi pour Constantinople où s’est enfermé Dertos II. Heureusement, dans la nuit du 23 Septembre, Dertos II est assassiné ainsi que toute sa famille. Nous en dirons plus sur cet épisode dans un interlude. Justin III est le nouvel empereur Byzantin. Constantinople et son million d’habitants acclame en héros les troupes de Meldicus qui défilent dans la capitale. Cependant la guerre n’est pas finie. A la deuxième bataille de Nicée, le 29 septembre, les troupes de Jerusalem sont défaites…

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    Que de rebondissement vite la suite 🙂

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Nouvelles questions (essentielles ) aux lecteurs! 🙂

    I) Quel est la spécialité militaire des Gaznavids?

    A. l’ harcèlement
    B. l’attaque brutale et soudaine
    C. la défense

    II) Dans quels secteurs technologiques militaires sont-ils premiers?

    A. le domaine de l’archerie (Les Gaznavids découvrent l’arc long)
    B. Le domainde de l’artillerie (les Gaznavids découvrent le trébuchet)
    C. Le domaine de l’infanterie (les Gaznavids découvrent la cotte de maille plate)
    D. Le domaine de la cavalerie (Les Gaznavids montent sur les éléphants capturés aux Indes)

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    I-C et II-D

  • Participant
    Posts1913
    Member since: 12 avril 2012

    florian t’a fait un super sujet d’invention,1 A et 2 B

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    C’est très gentil de ta part de participer au rp. Merci beaucoup! Malheureusement, pour le moment, il est en pause!

  • Participant
    Posts719
    Member since: 12 avril 2012

    1-A et 2-D

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Pour bien compter tous les avis, je prends I) A et II) D

  • Participant
    Posts23
    Member since: 12 avril 2012

    tu gagne un nouveau fan 😀 vivement la suite !

    par ailleurs je vote 1) A et 2) D

  • Participant
    Posts1392
    Member since: 12 avril 2012

    Pour ma part:
    I) A
    II) A

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Eh bien! Je ne m’attendais pas à un tel retour, un an après mes derniers post. En conséquence, quoi qu’il en soit, vous pourrez être certain qu’il y aura, bel et bien, une suite!

  • Participant
    Posts23
    Member since: 12 avril 2012

    OWII !!! gėnial, vivement !

  • Modérateur
    Posts2268
    Member since: 12 avril 2012

    Pour moi, je dirais 1A) et 2D.

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Participant
    Posts22
    Member since: 12 avril 2012

    Pour moi se sera I)a II)d

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 12 avril 2012

    Je viens de découvrir ton super RP et j’avoue être absolument tombé sous le charme.
    1.A
    2.C

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Bon, j’espère pouvoir poster la suite prochainement. Merci pour les encouragements !

  • Participant
    Posts334
    Member since: 12 avril 2012

    Je viens de découvrir ton super RP et j’avoue être absolument tombé sous le charme.
    1.A
    2.C

    Effectivement. Il est bien écrit en plus. Sans compter les innombrables cartes, c’est du gros travail.

    1- A
    2- C

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 12 avril 2012

    En fait, je crois sincérement que notre cher Floriant a un don pour l’écriture, alors certes j’y connais pas grand-chose mais il a réussi à m’interréssé à un sujet absolument obscur à mes yeux. Bravo à toi Floriant et gloire éternelle à Constantinople la Magnifique!

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Merci beaucoup Leonidas. Ca fait vraiment chaud au cœur de lire vos encouragements.

    Même si je ne peux pas encore fixer de date précise, je peux vous dire qu’une suite arrivera très bientôt. 😉

  • Participant
    Posts2
    Member since: 12 avril 2012

    “Xecerdos fut l’auteur d’une série de victoires éclatantes contre les Francs. L’armée Byzantine marcha sur Paris”
    “Après la rédition de Paris (Février 611), la victoire de Tournais (Septembre 611) et de Condate (Août 611),”
    “les Francs se rendirent et Xecerdos les chassa derrière la Rive Gauche du Rhin.”

    “en 614, Dertos I prit en charge de créer dans tout l’empire différents royaumes vasseaux.” “le royaume des Gaules, le royaume de Germanie, le royaume d’Helvétie”

    Dans le second chapitre tu nous apprend que l’empire Byzantin avaient reconquis toute la Gaule et donc littéralement chassés les Francs des royaumes de Neustrie de Bourgogne et d’Aquitaine qu’ils occupaient depuis 561.
    Pourtant je n’ai vu aucune allusion à ces événements dans tout les bouquins sur l’histoire de France que j’ai lus jusque là. Ce qui me parer étrange car ça me semble être un événement important dans l’histoire de France et dans celle du peuple Francs.
    J’aimerai vraiment que tu puisse me montrer la ou les source(s) où tu as glaner ces information pour que je puisse en apprendre plus sur cette période.
    Merci d’avance

    ——————————————————————————————–

  • Participant
    Posts1418
    Member since: 12 avril 2012

    Sache, Creed, qu’il ne s’agit, ici, que d’un récit alternatif à la réalité. Ce n’est donc pas une chronologie historique de l’Empire Byzantin.
    Et de plus, merci d’utiliser la touche éditer au lieu de faire des doubles posts.

    Merci !

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Tout d’abord, je te souhaite la bienvenue dans ce récit, Creed.
    Comme l’a souligné Lespetnaz, ce rp ne cherche, en aucun cas, à respecter l’Histoire puisqu’il s’agit d’une uchronie.
    L’idée est de s’imaginer un monde bien différent que celui que nous avons connu. Donc, aucun passage de l’histoire de France a été respecté.
    Ainsi, Justin II, un empereur byzantin incapable de garder les acquis de Justinien, se fit destitué au profit de Bélisaire qui réussit à sauver et à même repousser les limites d’un Imperium au bord du gouffre militaro-économique.
    Comme seule source, j’ai puisé certains éléments de la vrai histoire de Byzance tout en reprenant mon imagination.

    Donc, évidemment, les Byzantins n’ont jamais réussi à atteindre Paris et n’ont que fait prendre une minuscule partie de l’Ibérie dans notre histoire.
    Tous les personnages comme Dertos tiennent seulement de mon imagination, rien n’est réaliste.
    Si tu es intéressé par certains écrits réalistes et 100% historique, je ne peux que te conseiller de consulter l’introduction de mon roman en cours d’écriture. Tu trouveras le lien dans la signature…

    Sur ce, je te souhaite une bonne lecture, et n’hésites pas si tu as encore des questions! 😉

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Bon, je vous ai assez fait attendre.

    Voici donc un nouveau vote par rapport à la prochaine interlude:

    Comment voulez-vous que Dertos II et sa famille soient assassinés?

    A. Des assassins pénètrent dans le palais impérial, se présentent comme étant des ambassadeurs de l’empire germain pour une prochaine entrée en guerre. Dans les cuisines, les arrivants versent une petite liqueur de poison dans la soupe du soir. Comme le voudrait la tradition impériale, le Basileus commencera à manger le plat, ce qui pourra garantir la mort facile de celui-ci. Quant à ses enfants et sa femme, les “ambassadeurs” les poignarderont avant qu’ils comprennent qu’il y a empoisonnement…

    B. Dans la nuit, des courtisans sont payés pour étouffer la famille avec leur oreiller. Mort odieuse, indigne de leur rang, mais rapide…

    C. Corruption de la garde varègue qui a quartier libre pour se débarrasser d’un quelconque manière de la famille impériale. Les femmes seront tuées et violées. Les hommes auront l’honneur de pouvoir se battre avant de mourir.

    D. On engage des courtisans un minimum courageux à mettre des serpents des Pyramides dans le lit de chacun des recherchés. C’est une sale vipère, capable de mettre fin immédiatement à la vie des victimes…

    E. Les Anti-dertosiens ne vont pas chercher loin. On aveugle les femmes et on les asservit. On décapite les hommes et on jette leurs têtes au peuple.

    F. On engage des bourreaux pour étrangler chacun des membres de la famille Dertos, ainsi que le Basileus lui-même.

    G. Une des propositions de Papazoulou…

  • Modérateur
    Posts2268
    Member since: 12 avril 2012

    Bon, je vous ai assez fait attendre.

    Voici donc un nouveau vote par rapport à la prochaine interlude:

    Comment voulez-vous que Dertos II et sa famille soient assassinés?

    A. Des assassins pénètrent dans le palais impérial, se présentent comme étant des ambassadeurs de l’empire germain pour une prochaine entrée en guerre. Dans les cuisines, les arrivants versent une petite liqueur de poison dans la soupe du soir. Comme le voudrait la tradition impériale, le Basileus commencera à manger le plat, ce qui pourra garantir la mort facile de celui-ci. Quant à ses enfants et sa femme, les “ambassadeurs” les poignarderont avant qu’ils comprennent qu’il y a empoisonnement…

    B. Dans la nuit, des courtisans sont payés pour étouffer la famille avec leur oreiller. Mort odieuse, indigne de leur rang, mais rapide…

    C. Corruption de la garde varègue qui a quartier libre pour se débarrasser d’un quelconque manière de la famille impériale. Les femmes seront tuées et violées. Les hommes auront l’honneur de pouvoir se battre avant de mourir.

    D. On engage des courtisans un minimum courageux à mettre des serpents des Pyramides dans le lit de chacun des recherchés. C’est une sale vipère, capable de mettre fin immédiatement à la vie des victimes…

    E. Les Anti-dertosiens ne vont pas chercher loin. On aveugle les femmes et on les asservit. On décapite les hommes et on jette leurs têtes au peuple.

    F. On engage des bourreaux pour étrangler chacun des membres de la famille Dertos, ainsi que le Basileus lui-même.

    J’ai une idée, pourquoi ne pas les faire assassiner au milieu de la foule?

    Cela ajoutera à la confusion.
    Ou sinon, on les balance du haut des remparts et ils meurent empalés sur les piques où Dertios 2 aimait empaler les prisonniers!
    Mouahahahahaha!
    Ps: Continuez comme ça!

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Peut-être, bah ce sera la proposition G alors! 😆

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 12 avril 2012

    Je vote pour la proposition G (celle de PapaZoulou donc). J’aime le spectaculaire (Du sang! Les enfants! Qu’on les pende comme des harangs! Qu’ils rejoignent le firmament! 😆 )

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts2
    Member since: 12 avril 2012

    Ah autant moi j’ai vraiments cru au départ qu’il s’agissais de la réalité historique excuse moi pour le malentendu :pinch: ;
    je trouve ton histoire plutôt attrayante sinon continu 🙂

  • Participant
    Posts1392
    Member since: 12 avril 2012

    Je vote pour la C, une sorte d’assassinat comme celui de Caligula, ce serait bien.

  • Participant
    Posts22
    Member since: 12 avril 2012

    Je vote pour le G

  • Modérateur
    Posts1264
    Member since: 12 avril 2012

    Je vote pour la C, une sorte d’assassinat comme celui de Caligula, ce serait bien.

    Hypothèse plus qu’improbable, la fidélité des varègues est légendaire, même si le basileus qu’ils protègent est le bourreau du précèdent (Nicéphore Phocas en sait qu’elle que chose), ils donneraient leurs vies pour protéger la sienne.

    Sinon, moi je vote pour la G. 🙂

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Pour l’instant, G l’emporte! Encore quelques jours, le temps que les derniers votent! 😉

  • Participant
    Posts500
    Member since: 12 avril 2012

    Je vote G

    Sinon c’est très bien et j’attends avec impatience la suite. Ton histoire ma refait penser à un projet que j’avais eu a une certaine époque(une histoire d’Empire Franco-Allemand au 19é siècle raconté sous la même forme).

  • Participant
    Posts22
    Member since: 12 avril 2012

    Vous ne continuez pas votre récit ? En tous cas il est très agréable à lire.

  • Participant
    Posts188
    Member since: 12 avril 2012

    http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_151894image147.jpg" alt="http://http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_151894image147.jpg" />[/img] ok

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    @loumine

    Il y aura une suite, il faut juste attendre que mon bac soit passé! 😉

  • Participant
    Posts22
    Member since: 12 avril 2012

    @florian
    Je comprend votre bac est prioritaire

  • Participant
    Posts84
    Member since: 12 avril 2012

    Je viens de découvrir ce récit, un beau travail 😉

    Pour ma part, je me pencherai sur la G pour le spectacle.
    Mais pour plus de discrétion la A semble redoutable si les assassins ne sont pas des amateurs.
    Faire confiance à des courtisans, des Varègues ou un serpent c’est dangereux.

    En tout cas c’est ce que je ferais. 👿

  • Participant
    Posts188
    Member since: 12 avril 2012

    Super Uchronie 🙂 très travaillée, félicitations !
    Détaillée et complète, passionnante.
    Continue ! On attend avec impatience. 🙂

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    G l’emporte aisément! 😉

    Je vous poserai une nouvelle question demain (pour combler l’attente).

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Ainsi donc, vous avez choisi une mort spectaculaire! 👿
    Maintenant, il reste à savoir précisément par qui, comment, et dans quelle condition notre si bon empereur va expirer…
    Même principe, plusieurs choix vous sont proposés par défaut. Mais si vous avez une excellente idée à me faire partager, il ne faut pas hésiter!

    a) Lors d’une cérémonie à Sainte Sophie, l’empereur et sa famille se retrouvent piégés devant une foule suffisamment hostile à leur encontre pour qu’une escalade de tensions se produise. En colère, des paysans se précipitent sur le Basileus, l’accusant d’être responsable de tous les maux de l’empire, à commencer par la mort de leur propre enfant dans la campagne en raison de l’avancée de ‘Ali. Une fois morts, le peuple recevra les têtes de la famille impériale sous l’indifférence forcée de l’Eglise Byzantine.

    b) Lors d’un discours au peuple, le Basileus est assassiné d’un coup de poignard au dos. Applaudissant l’assassin, le peuple et même les gardes ont le droit à un discours du comploteur expliquant que ce diable mérite toutes les souffrances qu’ils leur a fait subir.
    Après être passé par la salle des tortures, le cadavre de l’empereur sera catapulté du haut des murs Théodosiens en direction de l’armée Infidèle.

    c) Pendant une séance de perquisition des murs Théodosiens par l’empereur, en vue de la nouvelle offensive ennemie, des soldats anti-dertosiens se regroupe autour de sa personne avant de le jeter au dehors des murs. En terrain vulnérable, sous les rires de la foule, l’empereur est harcelé par les tirs de ses propres soldats. Mort, son cadavre sera empalé sur les piques des prisonniers de guerre.

    d) Amené en carrosse au Grand Palais, Dertos II est victime d’un horrible accident qui lui vaudra la mort. Plusieurs torches seront lancés de part et d’autres du carrosse. Ne pouvant sortir, le Basileus et ses proches vont mourir dans d’infâmes conditions. Après la fin de l’incendie, les cendres seront piétinés par la foule.

    e) Du haut d’un rempart du Grand Palais, Dertos II est balancé sur les piques des prisonniers de guerre. Le Basileus expirera immédiatement, sous les rires de la foule.

    f) Poignardé lors d’un bain de foule, le Basileus, encore vivant, sera installé dans un bûché géant. Malgré les essais de plusieurs gardes pro-dertosiens de faire disperser la foule, le peuple est si nombreux que toute bataille contre lui serait peine perdue.

    g) La proposition de Del_Schyzo!

  • Modérateur
    Posts2268
    Member since: 12 avril 2012

    La a) est une bonne idée, ça fait sacrilège.

    "Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve"-Euclide

  • Participant
    Posts84
    Member since: 12 avril 2012

    Le a) semble sympa 😉

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 12 avril 2012

    Le b) pour moi, il faut du spectacle! 👿

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts84
    Member since: 12 avril 2012

    La B,
    Pourquoi ne pas faire catapulté l’empereur vivant 😆

  • Participant
    Posts22
    Member since: 12 avril 2012

    Je vote pour la D

  • Participant
    Posts719
    Member since: 12 avril 2012

    J’aurais une proposition.

    Pourquoi ne pas mélanger B et F? Dertos prononce un discours haineux pendant un bain de foule alors que l’Assassin le poignarde dans le dos et raconte pourquoi monsieur ne mérite pas la place du Basileus.

    On l’oint ensuite de huile à feu grégeois (ou tout autre combustible liquide) et on l’allume en feu avant de le catapulter vers une tranchée des assaillants (s’il y en a, préférablement les tranchées construites lors du siège d’Alésia). Bien sûr, pour le spactacle, il se fait empalé sur les pics pendant que son corps brûle.

  • Participant
    Posts188
    Member since: 12 avril 2012

    Cette Uchronie est admirablement bien tournée. J’attend avec impatience… LA SUIIIIITE

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Pour vous faire patienter, je voulais vous faire part d’une bataille que j’ai eu sur EUIV pour laquelle je suis très fier. Avec un minimum d’hommes, j’ai remporté une belle bataille contre les Ottomans.
    Longue vie à Byzance!

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 12 avril 2012

    Excellente bataille, tu gagnes à 5000 contre 24653, donc presque 1 contre 5! Je crois que c’est grâce à la compétence de ton géneral (et la nullité du général adverse) que tu as vaincu. 🙂
    Néanmoins, une partie de ton territoire semble occupé, je suppose que maintenant, tu vas tenter de refouler les Ottomans hors d’Europe et reprendre les territoires perdus? 🙂

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    En fait, ce fut la situation inverse car j’ai rapidement pris le dessus sur les Ottomans en occupant les territoires turcs balkaniques. En construisant une puissante flotte, j’ai immobilisé les armées turcs anatoliennes pour pouvoir tranquillement conquérir les Balkans. Puis, quand je fus prêt, je brandissais mon armée du côté anatolien. C’est à ce moment que j’ai eu cette magnifique bataille.
    Mon objectif fut bien évidemment de reformer l’empire byzantin autour de la mer Egée. Mais j’ai abandonné cette partie depuis que j’ai découvert le mod Extended Timeline que j’utiliserai peut-être pour mes cartes à venir. 😉

  • Participant
    Posts719
    Member since: 12 avril 2012

    Je crois que c’est grâce à la compétence de ton géneral (et la nullité du général adverse) que tu as vaincu. 🙂

    L’armée byzantine ne possédait pas de général, contrairement à l’armée ottomane.

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 12 avril 2012

    Ah oui! Ce qui veut dire que le général ottoman était vraiment mauvais, mais peut-être le terrain aurait profiter aux Byzantins et être fatale aux Ottomans.

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts188
    Member since: 12 avril 2012

    Florian30051, j’ai compris que tu écrivais un livre que tu publierai, au sujet de être Uchronie ?
    😀 mais c’est formidable !! J’en veux un exemplaire dédicacé !! 😀
    À quel édition penserait-tu le publier ? Car je pense que ton éditeur sera enthousiaste ! Ça risque de rapporter 😉

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Si je ne m’abuse, ledit livre, bien que lui aussi en rapport avec Byzance, n’est pas lié à cette uchronie.

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 12 avril 2012

    Je crois que Floriant avait dit que c’était un roman historique. 🙂

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    En effet, ce que je prévois de publier est un roman historique. Tu peux trouver son introduction dans ma signature.
    Pour l’instant , je ne suis pas prêt de finir le roman. Je pense cependant depuis un moment poster un petit extrait de mon avancé. 😉

  • Participant
    Posts1615
    Member since: 12 avril 2012

    Une suite? 🙂

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Depuis quelques temps, j’y pense. En fait, j’aimerais créer un nouveau récit uchronique que j’animerais également avec plusieurs jeux, en particulier Crusader Kings II, Europa Universalis IV voir Medieval II. Toutefois, cela demanderait beaucoup de travail et de préparations, donc s’il doit y avoir un nouveau RP comme celui-ci, ce ne sera pas pour demain!
    Sachez cependant que j’ai plusieurs projets pour de (futurs?) RP! 😉

  • Participant
    Posts893
    Member since: 12 avril 2012

    Et pour une suite j’espere ! C’est excellent !

  • Participant
    Posts27
    Member since: 12 avril 2012

    Je viens de découvrir cette uchronie, et elle me plait! J’ai tout dévoré d’une seule traite§ Continu comme ça et longue vie à Byzance!!!

  • Participant
    Posts893
    Member since: 12 avril 2012

    Comment se peut-il qu’une uchronie si pationante, en si bonne en voie, si bien définie et écrite s’arrête-t-elle là ? Est-ce volontaire ?

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Comment se peut-il qu’une uchronie si pationante, en si bonne en voie, si bien définie et écrite s’arrête-t-elle là ? Est-ce volontaire ?

    J’ai pris du plaisir à écrire cette uchronie jadis, mais je dois avouer qu’avec le temps, je ne vois plus l’intérêt d’aller plus loin. C’est une fiction totalement incohérente, avec une Byzance overcheatée, et un manque de créativité flagrant pour ce qui est de la guerre civile actuelle, de l’avancée musulmane ou encore de la religion lombarde.

    Je préfère bien davantage ce que j’ai produit pour le Nouvel Âge Européen. Les personnages mis en scènes ont pour une écrasante partie réellement existé, et le tout est basé sur des événements logiques et inspirés de faits historiques. Il y a une portée philosophique, politique et culturel, que je n’ai jamais exploré sur le Flamboiement de Constantinople la Magnifique. Je ne peux que te recommander de te reporter vers cette uchronie qui est toujours en cours. Tu auras l’occasion de t’exprimer. Participer et voter est la meilleure façon d’influencer le fil continuateur de ma fiction, où tu seras toujours le bienvenu! 😉

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.