Post has published by mongotmery

Ce sujet a 12 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 8 mois et 3 semaines.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Le F-4 « Phantom » : le premier chasseur multirôle

    Vietnam, 1960. Les combats aériens sont intenses dans cette région du monde, entre la DCA et l’action audacieuse des Migs Nord-Vietnamiens. Ceux-ci profitent d’une position de défense contre des raids de bombardement, déjà gênés par une forte DCA, pour mener une véritable « guérilla aérienne » faite d’embuscades et d’attaques au combat rapproché.
    Dans ce contexte, l’aviation américaine est soumise à de nombreuses demandes de missions variées, et à un renouvellement important des doctrines. Un avion va se distinguer dans de nombreuses missions dans ce contexte, et s’imposer ensuite sur de nombreux autres théâtres d’opérations.

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/65/McDONNELL_DOUGLAS_F-4_PHANTOM_II.svg/574px-McDONNELL_DOUGLAS_F-4_PHANTOM_II.svg.png
    Schéma du F-4 Phantom (cliquer sur l’image pour afficher)

    Le Mac Donnell Douglas F-4 est un appareil à réaction doté de deux réacteurs, d’ailes en flèche et conçu en deux versions monoplace et biplace. De plus, il fut conçu dès le départ comme un avion pouvant être embarqué sur porte-avions.
    Sa structure est assez novatrice, et l’appareil présente de bonnes performances, en particulier en vitesse et en plafond. Son autonomie est assez faible (1360 km) mais il peut emporter des réservoirs supplémentaires.
    Son avionique est moderne, probablement une des plus ergonomiques du monde à l’époque, de même que l’appareillage électronique qu’il emporte, comme son radar.

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/F-4D_13th_TFS_leads_VF-151_F-4Bs_on_bombing_mission_1971.jpg/220px-F-4D_13th_TFS_leads_VF-151_F-4Bs_on_bombing_mission_1971.jpg
    Un F-4 Phantom dote de systèmes de navigation Guidant deux F-4 armés de bombes pour un bombardement à haute altitude sans visibilité. Ou comment faire de la coopération interarmes avec le même avion initial, un vrai défi conceptuel !

    Le Phantom a été décliné en de nombreuses versions, à partir de son rôle initial d’intercepteur. Il fut chasseur, bombardier à basse altitude, à haute altitude, appareil de reconnaissance, plate-forme d’attaques anti-radars (de tels avions sont surnommés « Wild Weasel ») et avion de guerre électronique.

    Armement

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/63/AIM-4D.jpg/275px-AIM-4D.jpg
    Un AIM-4 « Falcon », missile air-air à tête infrarouge active. Ce missile fut décevant car son autodirecteur infrarouge nécessitait au tir 5 secondes de configuration, ce qui est très long lors d’un combat aérien rapproché

    Ce missile fut emporté par le F-4 durant la Guerre du Vietnam, mais rapidement le AIM-9 Sidewinder le remplaça.

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/AIM-9L_DF-ST-82-10199.jpg/275px-AIM-9L_DF-ST-82-10199.jpg
    Un AIM-9 « Sidewinder », missile air-air à tête infrarouge active. Il causa 82 victoires durant la Guerre du Vietnam, toutes plates-formes confondues

    L’AIM-9 Sidewinder, qui obtenait des scores faramineux aux tirs en laboratoire, déçut au Vietnam. Souvent, les deux ou trois premiers missiles tirés étaient incapables de toucher un appareil enchaînant les tactiques d’évitement. En revanche, avec suffisamment de munitions, un pilote pouvait descendre un appareil adverse en tirant suffisamment longtemps et en affinant sa position de tir.
    Cela montre la robustesse du détecteur de ce missile, et en même temps la vulnérabilité globale de l’AIM-9 aux contingences du combat (mouvements brusques de l’avion tireur…).

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/26/AIM-7_wing_install.jpg/275px-AIM-7_wing_install.jpg
    Un AIM-7 « Sparrow », missile air-air à tête radar semi-active (ce qui rend très pratique la version biplace du F-4)

    L’AIM-7 “Sparrow” est le missile principal du F-4. Tiré par le pilote, il est guidé par le radar qui lui indique la cible par train d’ondes. Le radar de tir du F-4 était qualifié multi-temps, avait une antenne de plus grande taille (32 contre 24 pouces) ce qui permettait une augmentation de la portée. Le radar AN/APQ 72 dispose d’un émetteur focalisé d’ondes pour le guidage du AIM-7. Le AIM-7, toujours en service sous des versions évoluées, fut particulièrement satisfaisant sur les F-4.

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/90/F4D_VF-74_CVA-42_radar.jpg/220px-F4D_VF-74_CVA-42_radar.jpg
    Le radar AN/APQ 50 monté sur les premiers Phantom avant d’être remplacé par le radar de tir AN/APQ 72

    Dépourvu de canons, les pilotes de F-4 Phantom se trouvaient bien penauds en volant dans la queue d’un Mig, après avoir tiré tous leurs missiles, et enrageaient de ne pouvoir tirer une rafale d’obus. Ce problème remonta vite la hiérarchie et une solution fut trouvée avec l’emport d’un pod externe contenant un canon Vulcan de 20 mm robotisé. Mais la technique est alors peu au point, et ce canon est très imprécis Sans compter que le pod réduit les performances globales du Phantom par sa résistance aérodynamique.

    La version F-4 E, développée ultérieurement et entrée en service en 1972, disposait de ce canon dans le nez. Elle eut le temps de participer à quelques combats au Vietnam. Mais son radar de tir se trouvait réduit en taille, et s’il pouvait guider le tir son débattement était moindre.

    Tactiques

    Au-dessus du Vietnam, les pilotes font l’expérience de combats air-air proches de ceux de la Seconde Guerre mondiale, en même temps que les missions d’appui au sol ont évolué et demandent beaucoup d’adaptation humaine et technique.
    Les tactiques au Vietnam forment une rupture avec les tactiques d’interception alors en vogue, et beaucoup d’entre elles doivent être réapprises.
    Des pilotes de « Phantom » apprendront ainsi les attaques en tonneaux, les yo-yos à haute et basse vitesse, ou les ciseaux en roulis. Toutes ces tactiques consistent à abattre un chasseur dans un combat d’agilité où il faut se placer derrière lui.

    Une tactique vieille comme la chasse fut remise au goût du jour par les pilotes nord-vietnamiens et chinois, dont les avions étaient parfaitement maniables pour cela : la tactique dite de « la roue de chariot », ou tout simplement du cercle. Il est plaisant de se prendre au jeu des extrapolations et de tirer de cette « roue de chariot » une adaptation des cercles hussites au monde de l’aviation.
    Cette extrapolation se montre étonnamment pertinente : cette tactique consiste à ce que les avions en situation d’infériorité (surpris, en infériorité numérique, inférieurs tout court) volent en cercle serré. Ainsi ils se couvrent leurs arrières mutuellement au cas où un appareil tente de les engager au canon, il est forcé d’entrer en cercle et se retrouve avec des appareils aux trousses.
    Les Américains tentèrent bien de contrer cette tactique en plongeant au centre du cercle et en tirant des missiles Sidewinder, mais quoique cela permit de débloquer la situation du fait de manœuvres d’évitement, peu d’impacts en résultaient.

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d0/F-16C_Fighting_Falcon_fires_an_AIM-9_Sidewinder.jpg/250px-F-16C_Fighting_Falcon_fires_an_AIM-9_Sidewinder.jpg
    Un AIM-9 « Sidewinder » tiré par un F-16, noté la trajectoire très convergente malgré la force centrifuge de la manœuvre de l’avion

    Jusqu’à l’année 1972, l’US Air Force déplore de piètres résultats dans la lutte aérienne. Le manque de réflexion tactique adaptée à la chasse en même temps que les avions nord-vietnamiens grimpent en qualité avec des Mig-21. Ces défauts entraîneront la mise en place des « Agresseurs », escadrille chargée de l’étude des tactiques aériennes soviétiques (ce mouvement de remise en cause doctrinale concerna aussi le champ terrestre). Mais il y eut aussi une grave erreur organisationnelle : les équipages au sein de l’US Air Force n’étaient pas fixés, et les entraînements étaient peu poussés. Les équipages biplaces des F-4 devaient donc s’adapter l’un à l’autre juste avant une mission !
    Dans ces conditions, les résultats, particulièrement au sein de l’US Air Force, furent décevants durant l’opération « Linebacker » par exemple.

    Autres configurations

    Nous avons bien traité de l’utilisation en chasse, voici maintenant les autres configurations qui eurent un grand rôle au Vietnam :

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7e/F-4G_Phantom_II_Wild_Weasel_carries_AGM-78_and_AGM-45.jpg/220px-F-4G_Phantom_II_Wild_Weasel_carries_AGM-78_and_AGM-45.jpg
    Un F-4 Phantom II en configuration « Wild Weasel » : on aperçoit un pod de contre-mesures électroniques anti-radars et de missiles anti-radars

    La configuration fut mêlée à des configurations en chasse, certains F-4 détruisirent une batterie de SA-2 avant d’engager avec succès des Mig-21 ! Ce tout en couvrant des bombardiers, F-4 ou F-105.

    A l’étranger

    F-4 israéliens

    Les Israéliens disposent de Phantom lors de la Guerre du Kippour. Ils se montreront très performants dans un rôle de chasse face aux chasseurs arabes et dans la reconnaissance, mais ils ne seront pas utilisés en configuration anti-radars alors que l’armée de l’air israélienne souffrira de l’important déploiement de DCA par les armées égyptienne et syrienne.

    Une version améliorée en avionique fut construite par l’industrie israélienne, les Kurnass 2000.

    « Fantômes » iraniens

    Les Iraniens disposaient de F-4 achetés aux Américains pendant le règne du Shah, ils furent maintenus tant bien que mal en capacité opérationnelle après son renversement.
    Les Iraniens l’utilisèrent contre l’Irak durant la longue guerre Iran-irak, le F-4 fut utilisé comme chasseur principalement et il se montra efficace. Il fut aussi utilisé en avion d’attaque au sol, avec des résultats probants.

    « Phantom » de l’OTAN

    Les Britanniques et les Allemands avaient des F-4, les Britanniques les utilisèrent sur l’Ark Royal.

    Sources :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/McDonnell_Douglas_F-4_Phantom_II
    https://en.wikipedia.org/wiki/AN/APQ-120
    Emission télévisée de France 3 « Pegase », « Les ailes de légende » sur le F-4
    http://wiki.scramble.nl/index.php/Westinghouse_AN/APQ-72
    http://www.designation-systems.net/usmilav/jetds/an-apq.html
    http://warships1discussionboards.yuku.com/topic/20464/APQ120-Radar#.WHN4C1PhDIU
    http://www.isws.uiuc.edu/pubdoc/CR/ISWSCR-12.pdf
    https://www.google.com/patents/US3956748

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    intéressant exposé je trouve! Comptes tu en faire une fiche d’armurerie ou un dossier au juste? ju suis curieux^^

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Très bon exposé . Je suis d’accord avec Gytz , propose le à l’armurerie 😉

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Merci pour vos commentaires positifs. Je pense que le format actuel, plutôt type Armurerie, est bien. Par contre les opérations aériennes au Vietnam, dont celles du Phantom, méritent largement un sujet à elles seules!

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Merci pour vos commentaires positifs. Je pense que le format actuel, plutôt type Armurerie, est bien. Par contre les opérations aériennes au Vietnam, dont celles du Phantom, méritent largement un sujet à elles seules!

    Effectivement , les opérations aériennes effectuées au Viêtnam méritent un sujet a part entière , entre les raids de gaz ” tueurs de végétation ” , les bombardements des souterrains des rebelles communistes du Sud etc… Il y a de quoi faire :cheer:

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Oui, mais outre cet aspect “brutal” il y a un tout un pan électronique important

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Oui, mais outre cet aspect “brutal” il y a un tout un pan électronique important

    Un pan électronique … :dry:
    J’ai le droit à un indice ? 😆

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts946
    Member since: 6 novembre 2015

    Un dossier aussi excellent que l’appareil qu’il couvre. GB mongotmery 🙂

    L’absence de canon sur le F-4 démontre bien, à cette époque, à quel point l’on avait confiance en les missiles. Ironiquement, l’on est dans une situation très similaire avec le F-35: Alors que tout l’armement du A-10 se basait sur son canon, pour le F-35 qui est son remplaçant (ou du moins son comparable CAS dans l’US navy), c’est le missile qui prend place comme outil offensif primaire. Bien sur dans ce cas l’on parle d’avion d’attaque au sol, et non de chasseurs comme le F-4.

    Par ailleurs je crois bien que c’est un F-4 Phantom qui fut abattu par un Mi-24 hind lors de la guerre Iran-Irak.

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Ah c’est bien possible qu’un F-4, qui devait opérer en configuration spéciale comme reco ou anti-DCA, se soit fait surprendre par un Mi-24 et abattre. C’était à la mitrailleuse ou missile ?

    @Gameplayeur

    Ce dont je parle sur la reconnaissance, le combat anti-radar (de DCA) pour le F-4, et puis plein d’autres avions agissaient. Et les Américains croyaient à cette époque dur comme fer en l’électronique (comme pour l’absence de canon): électronique de détection sur la route Ho Chi minh, brouillage avec les A-6 Intruder, communication en réseau avec les avions de CAS….. Bref, on parle souvent des raids de défoliant, de gaz et des raids en tapis des B-52 pour la guerre du Vietnam.
    Mais le gros de l’action aérienne est en réalité sous le sceau de la précision technique recherchée tout le long de la guerre par les Américains, même pour les raids de B-52
    Avec plus ou moins de succès.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts946
    Member since: 6 novembre 2015

    Le Mi-24 aurait abattu le F-4 au missile Anti-chars..

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Wow….
    Il faut savoir que les Mi-24 emportent des missiles dits d’auto-défense, c’est-à-dire des missiles antiaériens de courte portée qu’ils peuvent tirer contre un avion qui viendrait les attaquer pour défendre des troupes au sol contre les attaques de l’hélicoptère. Donc ce sera plutôt un tel missile qui aura été utilisé.
    Parce qu’un missile anti-char, çà n’a ni la portée (5km pour un avion à réaction comme le F-4 c’est un coup d’aile) ni la rapidité ni les capacités de détection pour abattre un avion de chasse.
    Par contre l’inverse est possible, un Tigre a shooté un pick-up kadhafiste au missile air-air car il allait trop vite pour les missiles anti-chars (ce qui d’ailleurs reconfirme qu’un missile antichar est trop lent pour un avion).

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts946
    Member since: 6 novembre 2015

    Pendant ce même conflit, les combats entre Helo étaient très courants. Hors l’on n’utilisait pas les canons, mais bel et bien les ATGMs comme arme AA.

    Bien sûr il se peut très bien que ce soit Faux, mais il est aussi possible que ce soit vrai.

    Allez bye Fanta !

  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    Je veux bien à la rigueur entre hélicoptères manoeuvrant à basse altitude mais avec un F-4 qui doit voler à au moins 500 km/h tant qu’il n’atterrit pas, c’est juste impossible
    Et encore entre hélicoptères, c’est un peu bête de gâcher des missiles antichars: il est mieux de manoeuvrer pour éviter ceux de l’adversaire, et quand il n’embête plus on s’occupe de sa mission, qui reste de bombarder les troupes au sol
    D’ailleurs durant cette guerre les Iraniens expérimentèrent plutôt des avions légers en lutte anti hélicoptères

    Il est possible que cela ait eu lieu. mais que cela ait réussi, peu probable. Il y a peut être confusion entre le témoignage d’un tir de missile antichar contre un avion qui a raté et un tir de missile AA qui a réussi

    EDIT:

    J’ajouterais que de ce que j’ai pu lire à droite et à gauche, les principaux combats d’hélicoptères avaient lieu entre Mi-24 et Cobra: ces deux hélicoptères peuvent emporter des missiles antiaériens d’autodéfense et disposent d’un canon puissant, ce qui peut leur permettre de s’affronter tout en gardant des missiles antichars pour des cibles plus importantes au sol.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.