Post has published by BaTBaiLeyS

Ce sujet a 33 réponses, 12 participants et a été mis à jour par  BaTBaiLeyS, il y a 2 mois et 1 semaine.

25 sujets de 1 à 25 (sur un total de 34)
  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    Le Canon V3

    Le canon V3 est une des Wunderwaffen nazies qui ne fut jamais pleinement opérationnelle. En raison de difficultés relatives au fonctionnement de cette arme audacieuse, ainsi qu’au bombardement américain de ses installations, celle-ci ne dépassa pas le stade expérimental.

    Contrairement au V1 ou au V2, le V3 n’était pas une fusée mais bien un canon fixe à longue portée. Ce dernier devait, selon les projections sur papier, pouvoir tirer un projectile pesant 310 livres de calibre 150 à 165 km de distance, et ce, à une cadence de 300 coups par heure. Comment accomplir cet exploit? En développant une technique complexe de canons secondaires, chacun armé d’une charge propulsive à propergol solide.

    Alors que le projectile passait, les deux charges symétriques devaient être coordonnées afin de graduellement augmenter son gain d’énergie et sa vitesse.

    Alors que la culasse du canon utilisait une technique classique pour initier le projectile, une série variable de charges situées symétriquement le long du baril devaient graduellement accélérer sa trajectoire afin de lui donner assez d’énergie pour le projeter à la vitesse incroyable de 1500 m/s, soit près de 5500 km/h. Or, à l’intérieur de cette technique allait justement se trouver un des défis les plus grands pour les ingénieurs du Troisième Reich affectés au développement de ce prototype. En effet, à mesure que le projectile gagnait en vitesse au fil des explosions, il devenait de plus en plus ardu de bien coordonner le déclenchement des propulsions secondaires. En conséquence, il était fréquent que la propulsion se fasse avant ou après le passage du projectile, réduisant parfois sa vitesse, ou pire, le faisant prématurément exploser à l’intérieur du canon, ce qui causait d’innombrables ralentissements dans la phase test du prototype.

    https://chivethebrigade.files.wordpress.com/2013/10/v-3-cannon-500-0.jpg

    Prototype à ciel ouvert du V3 à Laatzig en Allemagne.

    Bien que les Français ne fussent les inventeurs de ce type d’arme, ils développèrent des plans avancés qui permirent aux nazis de la mettre en branle. Dessinés vers la fin de la Première Guerre mondiale afin de fournir à l’armée française un canon capable de répondre aux tirs de la Grosse Bertha qui harcelait Paris, ils tombèrent aux mains des Allemands en 1940. En voyant cette idée sur le papier, les Nazis furent convaincus que cette technique parviendrait à surmonter le principal problème de leur canons à longue portée, qui voyaient leur baril rapidement se dégrader en raison de la forte charge nécessaire à la propulsion d’un lourd calibre. Avec ce mode de propulsion à accélération multiple, la chose permettrait ainsi de réduire la charge propulsive, augmentant en conséquence la durabilité du canon.

    Le but premier du V3 était ainsi, selon la volonté d’Hitler, de bombarder Londres à partir du Nord de la France. Si les attentes en lien avec cette arme miracle étaient atteintes, les Nazis auraient effectivement pu pratiquement raser la ville à distance et potentiellement provoquer les Alliés dans une invasion inconsidérée (fait improbable) du point le plus fort de la Festung Europa : le Nord Pas de Calais.

    Une colline de calcaire près de Mimoyecques fut ainsi choisie pour héberger le premier véritable V3, dont les 50 canons de 105m de longs allaient être immuablement pointés en direction de Londres, 165 km plus loin. Vraisemblablement, Hitler était initialement optimiste face à ces nouveaux engins destructeurs, car les tests le plus concluant effectués n’avaient pu projeter d’obus à plus de 93km avant de faire exploser les canons de l’installation expérimentale de Misdroy au bout de 25 salves. Ceci dit, Avant que le site de Mimoyecques devienne opérationnel, il fut abandonné suite à un raid aérien, où les canons furent directement touchés par un obus Tallboy de 11 900 livres.

    http://l.bailleul.free.fr/imagesV3/croquis1.jpg

    Plan du site de Mimoyecques dans le Nord de la France. Cette installation devait servir à bombarder Londres.

    Fin 1944 néanmoins, devant l’invasion alliée, un autre site fut construit à Lampaden en Allemagne. Les deux canons qui y furent installés, de plus de la moitié plus court que ceux de Mimoyecques pointèrent cette fois-ci vers le Luxembourg à l’Ouest. Ces derniers, possédant 12 charges symétriques le long des 50m des barils, seront cette fois utilisés par les forces allemandes durant la Bataille des Ardennes. Les obus tirés cependant, au lieu des 310 livres prévus, en pèseraient plutôt 209; leur vitesse quant à elle serait de 935 m/s au lieu des 1500 escomptés. Des 142 obus tirés en direction des alliés au Luxembourg, seul quelques-uns furent efficace, permettant ainsi d’abattre une dizaine d’alliés et d’en blesser environ trois fois plus.

    Au final, les divers sites furent démantelés par les nazis avant de tomber aux mains des alliés, qui purent malgré tout récupérer les plans ainsi que certains canons.

    Connaissiez-vous les V3?

    Bibliographie :
    Hogg, Ian, German artillery of World War II (2002)
    Henshall, Philip, Hitler’s Rocket Sites (1985)
    https://en.wikipedia.org/wiki/V-3_cannon

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts193
    Member since: 25 février 2013

    Comme quoi, les ingénieurs du IIIème Reich n’ont pas fini de m’étonner ! L’idée de base est intéressante, mais on voit bien que les résultats sont dérisoires par rapport à l’effort fourni…

  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    Les résultats des premiers tanks l’étaient aussi quand on y pense, mais ceux-ci donneront corps aux T-34, Tiger et T-90 contemporain. Même chose pour les V2, qui donneront les missiles intercontinentaux ou les fusées spatiales, ou encore les premier jets, qui donneront les MIG35 ou les CF-18 😉

    Les prototypes, c’est généralement la première phase et ça ne paie que rarement de les développer sur le court terme.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    Les Allemands ont fait un T-34 et un T-90 ?

  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    Non, c’est pour mentionner les excellents tanks qui découlent des prototypes initiaux, peu efficaces 😉

    Ces deux chars sont respectivement soviétique et russe.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1191
    Member since: 12 avril 2012

    je connaissais un peu cette arme avant mais je ne me rappelait plus qu’un autre fut construit (je ne connaissais que celui ci de Mimoyecques …… principalement après avoir jouer à battlefiel 1942 secret weapons)

    Un point, c'est tout.

    Et deux si t'insistes.

  • Participant
    Posts1
    Member since: 24 juillet 2015

    J’aimerais juste ajouter à ce document sur le V3 que le grand frère de John Fitzgerald Kennedy est mort dans une tentative de détruire cet engin. Le but de la mission était d’envoyer un avion “suicide” dans ces canons. Les avions devaient simplement décoller à l’aide d’humains, car en effet ils s’agissaient purement et simplement des premières tentatives d’avions télécommandés! Les pilotes devaient s’éjecter, et laisser d’autres avions équipés des commandes à distance s’occuper d’envoyer s’écraser cet avion droit sur les V3.
    Mais la technologie était encore mal maîtrisée, et les 11 tonnes de charges d’explosifs que l’avion transportait ont détonné suite à un problème électrique. Le frère de J.F.K. était l’un des pilotes de l’avion.

    Et, fait ironique, cette mission était inutile, les bombardements précédents (probablement ceux dont parle BatBaileys) avaient suffis, mais un manque de coordination entre les services a fait que la mission (Operation Anvil) à bel et bien eu lieu.

  • Participant
    Posts1016
    Member since: 17 juin 2014

    Une colline de calcaire près de Mimoyecques fut ainsi choisie pour héberger le premier véritable V3, dont les 50 canons de 105m de longs allaient être immuablement pointés en direction de Londres, 165 km plus loin. Vraisemblablement, Hitler était initialement optimiste face à ces nouveaux engins destructeurs, car les tests le plus concluant effectués n’avaient pu projeter d’obus à plus de 93km avant de faire exploser les canons de l’installation expérimentale de Misdroy au bout de 25 salves. Ceci dit, Avant que le site de Mimoyecques devienne opérationnel, il fut abandonné suite à un raid aérien, où les canons furent directement touchés par un obus Tallboy de 11 900 livres

    165 km c’est très ambitieux comme distance de tir, en sachant que le record de l’époque est de 127 km, on peut se dire que c’est faisable, mais ça cause vraiment de très grosses contraintes au tube. Le canon français qui à tirer à 127 km a été rendu inutilisable après 35 coups à cause de l’usure du tube. Il me semble que l’on arrive seulement maintenant à avoir du matériel assez résistant pour encaisser ça de manière assez intensive (les américains avec leurs nouveaux modèles de destroyers arrivent à tirer à 120 km).
    Avec seulement 93 km atteins, les allemands sont loin de faire aussi bien que les français en 1929.

    Le dispositif V3 aurait été un gouffre logistique, avec la nécessité de reconstruire pratiquement intégralement les canons après chaque tir, chaque tube étant susceptible d’exploser du fait des contraintes.

    Les irakiens ont ressorti ce projet des cartons dans les années 80 pour faire un canon de 1000mm capable de satelliser des obus (canon Saddam), la guerre du golfe mettra fin à ce développement.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Beau gachis de ressources, de matieres grises et de d’ouvriers.

    Mefions nous des chiffres theoriques de nos amis ingenieurs du Reich.

    Eux aussi avaient sur leurs epaules une pression monstreuse et il etait toujours tres tentant d’arrondir les chiffres vers le haut pour eviter de finir dans un peloton de sapeur eclaireur en bielorussie.

    Je doute de la portee de 165 km, pareil pour l’usure des tubes avec une telle cadence de tir et pression interieure.

    Pour faire simple ce projet est une fumisterie, les V1 et les V2 l’etaient aussi d’ailleurs. Des gouffres industriels, devoreurs de matieres pramieres et qui furent incapable d’apporter le moindre resultat probant.

    Ce dont les allemands ont besoin en 44 c’est d’essence, de chars, de STG 44 et de munitions, beaucoups de munitions.

    Mais ce projet de V3 reste au final tres emblematique de ce que pouvait pondre les complexe militaro industriel allemand.

  • Participant
    Posts25
    Member since: 21 avril 2015

    C’est l’ancêtre du CAM en fait ! Sans l’électromagnétisme ^^.

  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    Beau gachis de ressources, de matieres grises et de d’ouvriers.

    Pour faire simple ce projet est une fumisterie, les V1 et les V2 l’etaient aussi d’ailleurs. Des gouffres industriels, devoreurs de matieres pramieres et qui furent incapable d’apporter le moindre resultat probant.

    Ce dont les allemands ont besoin en 44 c’est d’essence, de chars, de STG 44 et de munitions, beaucoups de munitions.

    Je suis bien d’accord concernant le gouffre à ressource et à scientifiques, mais qu’en est-il de la rentabilité : dépenses de l’Axe/ dépenses des Alliée? Le mythe est que les Allemands ont plus payé que les alliés pour leur opérations, mais à ce propos, j’ai été très surpris de tomber sur cette citation tirée d’un livre libre d’accès nommé Mare’s Nest (je ne sais pas si c’est fiable car l’auteur, un certain David Irving a apparemment été discrédité par la suite pour ses opinions révisionniste) et relatant un des rapports des alliés :

    Colonel Wachtel’s flying-bomb offensive from June 12 to September 1st alone cost the Allies £47 635 190 in loss of production, in loss of aircraft and crews, in extra AA and fighter defences, in the extra balloon barrage, in the clearance of material damage (but not permanent repairs), and in the massive Crossbow bombing offensive. To inflict this damage on the Allied war effort, the Germans had had to expend only an estimated £12 600 670 on the manufacture and launching of flying bombs and on the erection and defence of the launching-site systems. In a secret report circulated on November 4, 1944, the Air Ministry admitted: The main conclusion is that the results of the campaign were greatly in the enemy’s favour, the estimated ratio of our costs to his being nearly four to one.

    Un rapport de un pour quatre en faveur de l’Axe donc, mais il faudrait revérifier ses chiffres selon toutes vraisemblance…

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    Faut voir les économies et les ressources. L’Allemagne c’est un seul pays étendue sur une France résistante, avec deux débarquements, et une partie Est de retour dans le giron Soviétique.

    Les Alliés pouvaient se permettre de telles dépenses, ils en avaient les moyens. Faut juste voir les économies de guerre qui sont pas comparables.

  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    En effet! Pour être rentable, il aurait fallu que leur projet coûte un plus grand pourcentage de l’économie alliée comparativement au pourcentage de l’économie allemande. À ce stade, le budget allié est plus que quatre fois supérieur à celui allemand donc on est en pure perte…

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    C’est même pire.
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5c/WWII_industry_war_effort-fr.png/220px-WWII_industry_war_effort-fr.png

    Je sais pas le prix d’un avion, ni d’une formation, mais je pense qu’un mois/semaine (en fonction du prix) les pertes en nombre sont aisément remboursées.
    Par contre, c’est sûr que ce sont des pertes qui furent dépensées inutilement (ils auraient pu servir autre part pour enfoncer un front et ainsi empêcher à des milliers de soldats (tant Allemands qu’alliés), de se faire tuer.

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Colonel Wachtel’s flying-bomb offensive from June 12 to September 1st alone cost the Allies £47 635 190 in loss of production, in loss of aircraft and crews, in extra AA and fighter defences, in the extra balloon barrage, in the clearance of material damage (but not permanent repairs), and in the massive Crossbow bombing offensive. To inflict this damage on the Allied war effort, the Germans had had to expend only an estimated £12 600 670 on the manufacture and launching of flying bombs and on the erection and defence of the launching-site systems. In a secret report circulated on November 4, 1944, the Air Ministry admitted: The main conclusion is that the results of the campaign were greatly in the enemy’s favour, the estimated ratio of our costs to his being nearly four to one.

    Un rapport de un pour quatre en faveur de l’Axe donc, mais il faudrait revérifier ses chiffres selon toutes vraisemblance…

    Je suis tout a fait d’accord avec ces chiffres.

    Alors le V1 a ete rentable pour les allemands mais pas comme ils l’auraient espere. Les tetes pensantes du Reich voyaient le V1 raser Londres,tuer des milliers d’ouvrier. En somme ils pensaient que leur V1 seraient le bombardier strategique qu’ils n’avaient pas.

    Le V1 va tout de meme etre rentable sur plusieurs points.

    – A chaque alerte au V1, les ouvriers doivent abandonner leur chaine pour rejoindre les abris et ceux plusieurs fois par jour. A l’usure ca finit par couter trex cher en production par heure.

    – Les anglais vont deployer quantite d’unite antiaerienne et de squadron de Spit et de Typhoon pour intercepter les V1. Il y aura de tres lourdes pertes dans les rangs allies car le V1 va vite, tres vite et a aussi la facheuse habitude d’exploser en vol lorsqu’on le trou de plomb.

    De ce point de vu, on peut que dire le V1 a ete relativement rentable. Mais la question importante je pense reste :

    “Avec toutes les ressources mises en oeuvre pour mettre sur pied tout le systeme V1, de la fabrication, a la logistique, aux campagne de tir, qu’est ce que les allemands auraient pu fabriquer comme armement plus conventionnel ? ”

    D’ailleur les americains vont copier le V1 et construire le Republic-Ford JB-2 a hauteur de pres de 2000 exemplaires 😆

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/40/Republic-Ford_JB-2_Loon.JPG/700px-Republic-Ford_JB-2_Loon.JPG

    http://www.project1947.com/gr/b17jb2.jpg

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    Le V1 était-il piloté par des aviateurs de la Luftwaffe ?

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    J’ignorais qu’on pouvait détruire un missile. Encore je savais pour le V2 mais pas pour le V1.

  • Admin bbPress
    Posts6283
    Member since: 5 août 2017

    Le V1 va tout de meme etre rentable sur plusieurs points.

    – A chaque alerte au V1, les ouvriers doivent abandonner leur chaine pour rejoindre les abris et ceux plusieurs fois par jour. A l’usure ca finit par couter trex cher en production par heure.

    À ce propos, je tiens à pointer un incident où pendant une fausse alerte, 175 personnes périrent :

    At 8:40 p.m. on March 3, 1943, when the sirens sounded, a crowd of people stampeded into the half-finished station (which had been requisitioned as a shelter by the Government). A total of 175 people were killed, mostly by suffocation, and sixty more seriously injured at the foot of a short staircase. No bombs fell that night.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Le V1 était-il piloté par des aviateurs de la Luftwaffe ?

    Alors les allemands en 45 vont developper une version “suicide” du V1 avec un pilote.

    Mais les volontaires au suicide se feront rare. 😆

    http://ih0.redbubble.net/image.5792381.0940/flat,1000×1000,075,f.jpg

  • Participant
    Posts1
    Member since: 8 novembre 2013

    J’en avais déjà entendu parlé. Si le III Reich avait pus finir de développer les V3, le cour de la guerre aurait pus être différent.

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    Il me semble que non.

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    Si les Allemands avaient terminé de dévelloper les V3, cela ne l’aurait pas sauvé pour autant. Ces engins coûtaient une fortune en matériel. Déjà que l’Allemagne peinait à assurer une production suffisante pour alimenter ses fronts, comment aurait-elle pu construire en masse et déployer efficassement de tels canons alors que, depuis 1942-43, les raids aériens alliés réduisaient peu à peu l’industrie du Reich à peau de chagrin. Tout comme le Maus, le V3 fut une chimère auquel Hitler croyait car comme il espérait en ses armes “miracles”. Finalement, ces armes, bien qu’interréssantes, ne pouvaient faire que peu de dégats contre les Alliés (qui ont presque tout misé dans la fabriquation massive d’armes, d’engins et de pièces standardisées, je pense aux chars américains).

    Par contre, l’élaboration de ces armes en tant de paix, ou du moins, à l’abris des destructions massives d’usines (par les Anglais et les Américains) et de la Guerre Totale (débutée en 43 et qui a englouti l’industrie allemande dans une production effrenée), ces armes, produites “tranquillement” auraient pu avoir un autre poids.

    Sinon, je connaissais aussi le V3 grâce à un livre sur les plans, opérations et armes secrètes et inachevées de la Seconde Guerre mondiale.

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    les raids aériens alliés réduisaient peu à peu l’industrie du Reich à peau de chagrin.

    Curieux les allemands ne seront jamais aussi productifs qu’en 43 puis 44.

    Revois ta copie. 😉

  • Participant
    Posts1616
    Member since: 21 avril 2012

    Forcément PP, avec la Guerre Totale, l’industrie allemande s’est tourné (ou plutôt a du se tourner) à 100% dans l’effort de guerre. Alors oui leur production a augmenté, mais les raids aériens ont petit à petit écrasé la force de production de l’Allemagne. Comme Dresde qui a été quasiment rasée à cause de son centre industriel important. Mais c’est vrai que les Alliés y sont aller doucement pour s’aventurer massivement dans le ciel allemand.

    Je veux surtout dire que si les Alliés ont surtout produit de tanks, des avions et des canons aux pièces standardisées (donc plus simple pour remplacer une pièce détachée défectueuse), les Allemands se sont éparpillés à produire des engins énormes (comme toute la série de Tiger) gourment en carburant et aux pièces détachées spécifiques.

    D’un autre côté, les Nazis n’ont pas hésité à utiliser de la main d’oeuvre civile de force pour leurs usines. Quand Albert Speer, Ministre de l’Armement, décide de réduire des milliers de personnes comme esclaves (des Juifs, des Tsiganes et autres êtres rejetés par l’Allemagne nazie), cela a évidement augmenté les effectifs d’ouvriers et cela a donc comblé les vides.

    Mais l’Allemagne n’avait pas les moyens de gerroyer sur le long terme (d’où la Blitzkrieg) et s’est peu à peu effritée. Alors certes, les Allemands ont rehaussé la production en 43 et 44 mais face à l’effort de guerre allié qui, grâce aux puissances soviétique et américaine, fut titanesque, l’Allemagne n’avait plus aucune chance. L’Amérique, qui était un arsenal géant (s’étant déversé sur l’Angleterre puis, aprés juin 44, sur l’Europe de l’Ouest), n’a quasiment essuyé aucun dommage sur son territoire (et donc de destruction de l’industrie) et a pu alimenter les armées alliées pour vaincre l’Allemagne (comme pour la Première Guerre mondiale).

    Une Spartiate équipant son fils : "Reviens avec ce bouclier au bras ou bien dessus"

  • Participant
    Posts2324
    Member since: 11 mai 2012

    Forcément PP, avec la Guerre Totale, l’industrie allemande s’est (ou plutôt a du se) tournée à 100% dans l’effort de guerre. Alors oui leur production a augmenté, mais les raids aériens ont petit à petit écrasé la force de production de l’Allemagne. Comme Dresde qui a été quasiment rasée à cause de son centre industriel important. Mais c’est vrai que les Alliés y sont aller doucement pour s’aventurer massivement dans le ciel allemand.

    Je veux surtout dire que si les Alliés ont surtout produit de tanks, des avions et des canons aux pièces standardisées (donc plus simple pour remplacer une pièce détachée défectueuse), les Allemands se sont éparpillés à produire des engins énormes (comme toute la série de Tiger) gourment en carburant et aux pièces détachées spécifiques.

    D’un autre côté, les Nazis n’ont pas hésité à utiliser de la main d’oeuvre civile de force pour leurs usines. Quand Albert Speer, Ministre de l’Armement, décide de réduire des milliers de personnes comme esclaves (des Juifs, des Tsiganes et autres êtres rejetés par l’Allemagne nazie), cela a évidement augmenté les effectifs d’ouvriers et cela a donc comblé les vides.

    Mais l’Allemagne n’avait pas les moyens de gerroyer sur le long terme (d’où la Blitzkrieg) et s’est peu à peu effritée. Alors certes, les Allemands ont rehaussé la production en 43 et 44 mais face à l’effort de guerre allié qui, grâce aux puissances soviétique et américaine, fut titanesque, l’Allemagne n’avait plus aucune chance. L’Amérique, qui était un arsenal géant (s’étant déversé sur l’Angleterre puis, aprés juin 44, sur l’Europe de l’Ouest), n’a quasiment essuyé aucun dommage sur son territoire (et donc de destruction de l’industrie) et a pu alimenter les armées alliées pour vaincre l’Allemagne (comme pour la Première Guerre mondiale).

    Voila qui est tout de suite mieux explique mais pas parfait.

    La “Blitzkrieg” est un terme journaliste anglo saxon. A bannir!

    Il ne faut pas melanger la gestion du complexe militaro industriel avec la gestion de la tactique d’unite blindee. Ce sont deux choses totalement differentes mais qui vont tout de meme avoir un impact l’une sur l’autre.

    Ce n’est pas la mauvaise gestion de l’industrie allemande gangrenee par les luttes des pouvoir et la corruption qui va faire que les allemands vont innover dans le domaine tactique de la guerre de mouvement.

    C’est au contraire l’inverse, ce sont les succes “surprises” contre la Pologne puis la France en 40 qui vont faire que le complexe militaro allemand va totalement se relacher en 41 et 42.

    L’Allemagne avait donc largement et des 40 le potentiel de combattre sur le long terme. Mais cela aurait necessiter une enorme reforme de l’industrie et surtout une volonte politique de se mettre au travail. Mais les tetes pendantes du Reich en 40 voient le probleme comme cela.

    “A quoi bon se mettre au travail alors que la victoire est deja acquise”.

    Par manque d’investissement politique l’industrie restera sur un rythme de paix jusqu’en 42 voir meme 43 dans certains domaines. Mais le potentiel il etait la, il suffit de voir les miracles qu’on pondu les allemands en 44 pour maintenir un rythme hallucinant de productivite.

    Dernier point.

    Il n’y avait aucune industrie a Dresde. Ce bombardement massif etait juste un raid de terreur destine a tuer du civil allemand en masse. Rien de plus. Aucun objectif strategique majeur ne justifiait cette operation A Contrario de “Gomohhre” en 43 dont le but etait clairement de tuer le maximum d’ouvirer allemand pour impacter sur la production de guerre du Reich.

25 sujets de 1 à 25 (sur un total de 34)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.