Post has published by Saganami

Ce sujet a 8 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  Saganami, il y a 5 ans et 5 mois.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Bonjour
    J’aimerais que l’on partage les véritable œuvres d’art qui furent crées par nos poilus.
    Ces dernières permirent à certain de tuer l’ennui, à d’autre de crier leur désespoir au milieux de la boucherie. Si par miracle vous en connaissez l’auteur, n’hésitez pas ! la majorité de celle-ci étant anonymes, il est bon de mettre un nom sur un artiste au nom de ceux qui ne purent les revendiquer.

    Que ce soient des débris sculptés, des poèmes griffonner ou même des lettres ayant échappées à la censure et digne d’intérêt artistique, tout est bon pour ce sujet 😉

    Je commence avec mon coup de cœur, les douilles taillées, que j’apprécie particulièrement pour le soin et le détournement d’engin de mort en objet de joie :


    Douille d’obus de 75 mm, par Claude TRUONG


    Douille d’obus de 75 mm, par Claude TRUONG


    Douille d’obus de 75 mm, par un cuisinier anonyme

    http://biblogotheque.files.wordpress.com/2010/11/douille-gravee.jpg?w=490
    auteur anonyme


    auteur anonyme


    auteur anonyme

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Veuillez m’excuser ces petits problèmes de formats, qui sont dorénavant réglés. A vous maintenant !

  • Participant
    Posts333
    Member since: 12 avril 2012

    http://image.noelshack.com/fichiers/2012/47/1353882814-verdun-le-1916.jpg

    Voici une bague sculptée par un soldat (Jean BORY du 312 ème Régiment d’Infanterie) pendant une accalmie entres deux offensives. Elle fut crée avec les restes d’obus qu’il avait trouvé.

    Un poème s’accompagne également de cette alliance :

    Cette bague n’est, pas, certes la plus jolie,
    Mais elle porte un nom : ” La bague du poilu”
    Elle fut ciselée par une main amie,
    En songeant, tristement au doux bonheur perdu.
    Elle rappellera, plus tard, à notre cœur,
    Que durant la journée passée dans la tranchée,
    Elle me procurera, un peu de vrai bonheur
    En reportant vers vous, mes meilleures pensées.
    J’ai passé des moments heureux à la fourbir,
    Et chaque limaillon en est un souvenir.
    Cette encoche au chaton ? C’est l’obus qui a éclaté,
    Soulevant prés de moi un affreux tourbillon !
    Cette petite fleur qui lentement la flatte !
    C’est la certitude que nous nous aimerons !
    Elle fut ciselée par une main amie.
    Et vous l’accepterez, comme un tendre présent
    De celui qui, un soir, vous a donné sa vie.
    En qui à juré toujours, de rester, votre amant…

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Merci presbite29, joli poème 😉

    Pour ma part, au delà de partager leurs œuvres, j’aimerais savoir comment se déroulait la création pour eux. Échangeait ils leurs savoir faire ou des conseils? Se soutenaient ils entre eux? Ou bien s’agissait il d’acte isolées? Comment les ceux qui ne participaient pas à ces activités les voyaient ils? Les état major ou officier soutenaient il l’art des tranchées?

  • Participant
    Posts414
    Member since: 12 avril 2012

    Que de bonnes questions Saganami.

    Sinon je me demandais si on faisait usage de ces douilles d’obus ou c’est juste pour l’art et/ou s’il y avait un but derrière?

  • Participant
    Posts1913
    Member since: 17 février 2013

    Bin les poilus passaient le temps comme ils pouvaient, ils les utilisaient juste pour l’art vue qu’elles ne sont réutilisaient par la suite.

  • Participant
    Posts414
    Member since: 12 avril 2012

    Dommage ça aurait été beau de leur envoyé ça en pleine poire, ça aurait été beau, artistique et très sensuelle !
    Mais sinon c’est tout un art !

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Je doute que les balles auraient aussi bien fonctionné. Mais bon si c’est avec des douilles qu’ils faisaient leurs gravures, cela veut dire que c’était avec des cartouches déjà utilisées.

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Oui, les douilles sont visiblement utilisé. Je doute qu’on leur permette d’utiliser des douilles neuves, cela aurait presque été perçu comme du sabotage. Un truc m’interloque, c’est la base de certaines douilles, qui semble avoir été compressé. Je me demande si c’est un effet stylistique, ou bien résultant de l’utilisation des douilles.

    Sinon, personne n’a de précision sur la façon dont se gérait la scène artistique des tranchées ? (si l’on peux dire ainsi)

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.