Post has published by Wizna

Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Henri Dubret, il y a 1 an et 4 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Participant
    Posts240
    Member since: 3 septembre 2016

    Bien le bonsoir!

    Suite au visionnage de Barry Lyndon et après une partie d’Europa Universalis, je me suis posé deux grandes questions pour le moins existentielles:
    – Pourquoi les armées occidentales sont elles passées du tricorne au shako ?

    J’ai pu lire que les armes spécialisées ne l’appréciaient que peu (grenadier) et qu’il ne convenait plus aux perruques de ces “grands” messieurs de l’époque mais il me semble être pourtant plus “pratique” et “protecteur” pour l’homme du rang que son remplaçant.
    Il m’a aussi été possible de lire que dans le cas de l’armée anglaise, c’est le confort apporté par les shakos qui ont signé l’abandon du tricorne pourtant figure emblématique de l’armée anglaise depuis la “Glorieuse Révolution”… Pour avoir porté les deux, j’avoue ne pas comprendre.
    D’autres raisons plus terre-à-terre sont elles la cause de ce changement ? Mode ? Coût ?

    Dans un second temps:
    – Pourquoi abandonner la natte/tresse dans l’infanterie ?

    La natte/tresse reste durant des années obligatoire dans la cavalerie légère française car dite capable de supporter ou du moins adoucir un coup de sabre adverse.
    Elle est très rependue dans l’armée, la cavalerie et la marine jusqu’à l’époque Napoléonienne. Mais elle disparait presque entièrement du paysage militaire au début du 19ème.
    Pourquoi donc ? Des raisons sanitaires ? Une nouvelle mode ?

    Merci d’éclairer ma lanterne messieurs !

  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    Pourquoi les armées occidentales sont elles passées du tricorne au shako

    La transition n’est pas vraiment celle du tricorne vers le Shako, elle se fait dans beaucoup d’armées (US, française, anglaise etc…) en passant par un intermédiaire casque.
    Pour la France, c’est un peu particulier. L’armée passe dans les texte du chapeau “tricorne” au casque vers 1791. Mais les capacités de production du nouvel équipement ne suffisent pas à doter tout le monde, et l’inclusion de nombreux “volontaires” au côté de l’armée de ligne pose des problèmes de fourniture des uniformes et équipement et du coût des effets. Aussi, pas mal de personnes viennent avec leurs habits civils et les gardent tant que l’unité n’a pas les moyens de leur payer autre chose. Ces soldats ont leurs chapeau ordinaires, des bicornes pour beaucoup puisqu’ils sont à la mode à cette époque, et qu’ils marquent une rupture avec l’ancien régime. Pendant une dizaine d’année cohabitent soldats avec des casques, soldats avec bicornes et encore d’autres chapeaux avant que le Shako ne remplacent ces coiffures.

    L’abandon de la perruque est aussi lié à la mode qui l’abandonne quasi totalement à la fin du XVIIIème, et à la massification de l’armée. Il y a plus de soldats, il est inenvisageable de tous les doter de perruques.
    L’abandon des nattes et tresses est moins rapide, elle perdureront longtemps. Elles sont d’abord une mesure d’hygiène, pour éviter la prolifération des parasites. Les cheveux courts sont du même ordre, avec des armées de masse, il vaut mieux avoir des cheveux courts, sinon ça fait des épidémies de masse.

  • Participant
    Posts893
    Member since: 24 février 2015

    J’ai pu lire que les armes spécialisées ne l’appréciaient que peu (grenadier) et qu’il ne convenait plus aux perruques de ces “grands” messieurs de l’époque mais il me semble être pourtant plus “pratique” et “protecteur” pour l’homme du rang que son remplaçant.
    Il m’a aussi été possible de lire que dans le cas de l’armée anglaise, c’est le confort apporté par les shakos qui ont signé l’abandon du tricorne pourtant figure emblématique de l’armée anglaise depuis la “Glorieuse Révolution”… Pour avoir porté les deux, j’avoue ne pas comprendre.
    D’autres raisons plus terre-à-terre sont elles la cause de ce changement ? Mode ? Coût ?

    En disant “il”, tu parles bien du tricorne ?

    Sinon, il ne s’agit là que d’un hypothèse qu’en tant que profane en uniformologie et sociologie je me permets d’exprimer, mais peut-être le tricorne a-t-il été en vogue sous la période “d’Ancien Régime” au sens large (c’est-à-dire à peu près depuis la Première Révolution Anglaise jusqu’à la Révolution Française) car ses trois pointes pouvaient s’apparenter à la Trinité (Père, Fils, Saint Esprit).

    Sinon, pour revenir sur la transition tricorne-casque en France, j’avais lu dans G&H que Maurice de Saxe s’était plein du chapeau qui s’emplissait d’eau et ne protégeait pas des coups de sabre en plaidant pour l’adoption du casque.

    @ambarequiem :
    Avec ce casque français de 1791, veux-tu parler du fameux casque à chenilles ?

    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/236x/78/de/61/78de6108189fc6656f1c9fcb013c7ff9–french-models-francese.jpg
    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/236x/90/26/ba/9026ba4f594eda9277dbe698829e3160–french-army-french-revolution.jpg
    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/236x/52/f3/60/52f36015691322d520112ee263e88eac–french-army-french-revolution.jpg
    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/236x/9b/71/36/9b7136b4b69bf584d20a2524c19956fb.jpg

    Sur cette dernière image de l’armée révolutionnaire française selon cette source, le tricorne et le casque à chenille coexistent.

    Enfin, sur cette dernière image, que pensez-vous du soldat de la “Légion Cisalpine” (en anglais, je lis “Lombard Cisalpin Legion”) de 1797 et de son couvre-chef ?

    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/cb/7a/00/cb7a001dd17d6354a2b183225a2e0a59.jpg
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.