Post has published by Nicopoleon 1er

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Hebus, il y a 6 ans.

  • Participant
    Posts2169
    Member since: 12 avril 2012

    Modération en cours, la présentation arrive.

  • Participant
    Posts129
    Member since: 12 avril 2012

    Parfait exemple d’une “va-t-en-guerre” écervelée qui a poussé son peuple dans une guerre meurtrière pour satisfaire des caprices de princesse et se faire mousser aux yeux d’Alexandre de Russie et des cabinets anglais…

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 12 avril 2012

    Il est un peu sévère de la traité d’écervelée, et je rappel qu’elle était favorable à la guerre (au contraire de son faible mari) après certaine provocation des Français et pour éviter que la Prusse ne tombe entre les griffes de Napoléon

  • Participant
    Posts129
    Member since: 12 avril 2012

    Il est un peu sévère de la traité d’écervelée

    Au contraire, je reste poli…

    et je rappel qu’elle était favorable à la guerre

    C’est bien ce que je lui reproche.

    (au contraire de son faible mari)

    Pas si faible que ça le mec. Il avait su résister à sa femme et à son entourage qui voulaient, conformément aux souhaits russes, autrichien et britannique que la Prusse attaque la France en 1805. Il n’avait à pas l’époque voulu exposer son pays à la défaite et à la ruine, et il avait eu raison quand on voit ce que les deux plus grandes armées d’Europe ont prise comme déculotté par les héritiers de la révolution française.

    après certaine provocation des Français et pour éviter que la Prusse ne tombe entre les griffes de Napoléon

    Je pense que questions provocations, la reine des pruscos n’avait pas de leçons à recevoir… C’est elle qui depuis 1805 a souhaité la guerre contre la France pour les raisons exposées dans mon précédent post. Elle a tellement excité les soldats de son mari que les gardes à cheval ont été faire les beaux en aiguisant leurs sabres sur les marches de l’Ambassade de France pour provoquer les français en les invitant à tâter de leur acier prussien. La suite à été moins drôle pour eux quand notre Napo national a accepté l’invitation et a été leur botter le c… du Rhin à Lubeck

    Il faut avouer qu’il ne faut pas avoir grand chose entre les oreilles quand on pense pouvoir seul vaincre la France alors que l’Autriche et la Russie réunies, n’ont pas réussi à le faire.
    La vanité prussienne y est certainement pour beaucoup sur ce coup là.

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.