Post has published by asciniquetotalwar

Ce sujet a 17 réponses, 11 participants et a été mis à jour par  Alexander Van Reynaert, il y a 1 an et 7 mois.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    Et Une guerre qui provoque les passions au si bien en France qu’en Algérie pourquoi avons nous tant de mal a tourner la page?

  • Participant
    Posts804
    Member since: 12 avril 2012

    Peut être par le fait que l’Algérie était une ancienne colonie (plus de 120 ans de colonisation) et était proche de la métropole. Les français se sont “habitués” à cette colonie réputée très vivante et agréable. Ce n’est pas pour rien qu’on retrouve la célèbre phrase : “l’Algérie, c’est la France.” Quand on compare à l’Indochine, tout est différent, les gens se contrefoutent royalement de l’Indochine, peu de monde serait le situer actuellement sur une carte, tandis que l’Algérie tout le monde la connaît.

    Au début de la guerre d’Algérie, malgré les énormes inégalités sociales entre les européens et les “natifs”, on parle de fraternité entre les deux peuples, entre le colonisateur et le colonisé. cette étroite relation est assez rare durant la période de la colonisation, et même pendant la décolonisation.

    Pour ma part quand on me parle de l’Algérie, je ressens tout de suite un lien. Pour la grande majorité des français je pense, l’Algérie n’est pas comme un autre pays du monde, il y a toujours ce lien, comme pour les “cousins” du Québec. 😉

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Il y avait trois département français en Algérie (autour d’Alger, Consatantine et Oran si je ne m’abuse), et une forte population de d’Européens, ce qui contribua aussi à dire que “l’Algérie, c’est la France”, comme dit Périclès.

    Je crois aussi que la France avait beaucoup investit idéologiquement dans ses colonies, que c’était sa mission de civilisé les peuples de son Empire pour à terme en faire des Français comme tous les autres (très joli sur le papier, impraticable sur le terrain), et que justement l’Algérie était la vitrine de la France coloniale.

    Aussi la dureté de la guerre d’Algérie. Après la seconde guerre mondiale (qui n’as pas été vraiment glorieuse pour notre pays) et avoir perdu l’Indochine, l’Armée avait énormément perdu en prestige, et voulait défendre son honneur et prouvé sa valeur, d’où une très grande sévérité (torture, napalm, mais pas de massacre de villages comme dans l’Ennemi intime non plus, heureusement). Et ils on fait du très “bon” travail, vu qu’à la fin de la guerre le FLN ne valait plus rien.

    Moi quand je pense à l’Algérie, je pense à “échec”. Je crois que si on avait mieux géré la décolonisation, en offrant progressivement leur autonomie puis l’indépendance à nos anciennes colonies, ou en intégrant d’avantage les colonisés, l’état de l’Afrique serait bien meilleur à l’heure actuelle.

  • Participant
    Posts804
    Member since: 12 avril 2012

    Moi quand je pense à l’Algérie, je pense à “échec”. Je crois que si on avait mieux géré la décolonisation, en offrant progressivement leur autonomie puis l’indépendance à nos anciennes colonies, ou en intégrant d’avantage les colonisés, l’état de l’Afrique serait bien meilleur à l’heure actuelle.

    partir pour mieux revenir en quelque sorte, ce que les Royaumes-Unis ont très bien faits. Et je suis d’accord, la voie diplomatique est toujours préférable à la voie militaire. Toutefois, je ne pense pas que l’Etat de l’Afrique serait meilleur.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 12 avril 2012

    Ben quand on voit les anciennes colonies britanniques que sont l’Australie, le Canada, l’Inde, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud (en mettant de côté l’apartheid), Singapour et Hong Kong, on voit qu’elles se débrouillent bien.

  • Participant
    Posts804
    Member since: 12 avril 2012

    Oui mais je veux dire qu’à part l’Afrique du Sud, aucune n’est une colonie africaine. L’Afrique par rapport aux autres continents à toujours eux un retard (je parle de l’Afrique centrale particulièrement) et à tous les niveaux. Pas sur que ces colonies auraient réussis à s’en sortir aussi bien que celles que tu viens de citer.

  • Participant
    Posts261
    Member since: 14 avril 2012

    Je pense pas qu’on puisse dire que l’Afrique du Sud s’en soit bien sortie. Regardé la situation général du pays ça pas rire.

  • Participant
    Posts1483
    Member since: 15 avril 2012

    Le sujet est sur la guerre d’Algérie pas les colonies britanniques!
    Je pense aussi que c’est du au fait que:
    -Beaucoup de Français habitaient en Algérie, descendant de colons certaines famille étais la depuis 150 ans! Le taux de leurs population dans les ville cotières avoisinent les 50 pour cent!
    – Les minorités ethniques ont peur du FLN (touaregs,bedouins, juifs…) qui est un parti nationaliste.
    -Plus de 10 000 assassinat liés a ce conflit ont lieu en France métropolitaine.
    -Le passé des régiments algériens dans l’armée française fais que beaucoup de musulmans vont se battre aux cotés des français. (Même si le noyau du FLN est justement composé d’anciens soldats de l’armée française.)
    -La rupture entre les politiques et l’armée ( le Général Bigeard s’auto proclame gouverneur d’algérie) qui fais que les paras aux cotés de partisans de l’Algérie française va se battre contre la police et l’armée.
    -L’exode de beaucoup d’algériens (en Tunisie ou vers la France)
    -La torture institutionnalisé ou le fait que l’état ne va reconnaitre “les évenements d’algérie” comme une guerre qu’en 1999!

  • Participant
    Posts14
    Member since: 5 mai 2013

    J’espère que ce n’est pas dérangeant de déterrer ce post, mais il s’agit là d’un sujet qui me tiens à coeur et m’intéresse au plus haut point !

    Je ne pense pas que l’utilisation de l’armée face à cette insurrection (qui était tout à fait isolée depuis 1945, ainsi qu’au début de la guerre en 1954) se justifie par “un manque de prestige” causé par la défaite de 1940. Il était clair que grâce aux FFL, et aux FFI et avant celà la résistance même si réduite fût-elle dans les premières années d’occupation, que l’armée française en 1945 avait regagnée l’estime des alliés et ce dès la campagne d’Italie. Sans parler de Bir-Hakeim qui fît tout simplement la Une des journaux dans les pays alliés à l’époque, et j’en passe…

    Non décidément il s’agit d’une grave faute politique. Répétée après le conflit Indochinois, qui d’ailleurs à l’origine n’était pas colonial mais consistait à bouter les japonais hors d’ “Indo”. La question d’indépendance ne s’était pas posée au moment de la décision de l’envoi du corps expéditionnaire. Même si un oeil avisé aurait pu le voir venir mais il y avait beaucoup d’autre occupation à cette époque, après le carnage et le chantier laissé par la seconde guerre mondiale…

    Pour revenir à l’Algérie donc, comme je le disais la faute ne peut s’expliquer que par la décision des politiques de l’époque. Vous savez, “la paix est une décision trop importante pour être laissée aux politiques”. Je trouve que cette phrase s’applique merveilleusement bien ici. Les politiques ne voulait pas laisser tomber l’Algérie pour ses ressources pétrolières et gazeuses, sans parler des minerais… et je ne parle pas des magouilles et autres affaires entre messieurs riches et “civilisés”, C’es toujours le même cirque et ça le sera encore longtemps.
    Bien sur, des accords ont étaient passés bien avant 1962 entre notre gouvernement et le FLN. On parle bien peu souvent de l’ALN d’ailleurs, qui fût pratiquement la seule organisation capable de “fournir” des katibas organisées et “bien” armées face à l’armée française entre 1956 et 1960. Le FLN était je le crois dur comme fer, comme notre gouvernement, c’est à dire composé de politiques ne recherchant que le profit personnel, ou celui de leur très petit groupe.

    Pour faire simple, une guerre qui a laissé beaucoup de stigmates encore “récents” dans les esprits des français, tout simplement parce qu’elle nous est proche. Qui se soucie des stigmates laissés par le vietnam aux USA ? Pourtant m’étonnerais que là bas aussi, il ne s’agisse pas du même sujet, je ne dirais pas “tabou” mais assez instable malgré l’immensité du mouvement hippi et pour la paix.

    Bref, une guerre qui aurait tellement, si simplement, pu être évitée… tout comme en Indochine. Après le matage de l’insurrection de 1945, le général (dont j’ai du mal à retenir son nom parmis tous…) avait avertis nos politiques : “je vous ai fournir 10ans de paix, mais durant cette période, tout doit changer en Algérie.”)

    La suite est quand on le regarde bien, un amoncellement de conséquences communes à toutes les guerres. Exile, arrachement à sa patrie (les pieds noirs), plus de patrie du tout pour beaucoup (les harkis, mais bien sur bien d’autres nouveaux algérien qui n’ont votés que par l’effet de masse et j’en passe… sans réelle conviction que celle activée par la peur tout simplement), les morts, les blessés autant psycologiques que physiques, la torture qui a fait tant parler mais qui, quand on le regarde bien, est objet de toute les guerres ! Ici celà fait couler de l’ancre, car il s’agit d’une banalisation effrayante. Mais on ne parle pas de la torture en Indochine ? Ou durant le second conflit mondial ? Pourtant c’était la même chose…

    Bref, une guerre a toujours de lourdes conséquences, et si ces dernières perdurent dans beaucoup d’esprit, c’est qu’elle nous est proche.

    Bonne (matinée?)

    Cdo Cobra

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Tu as bien fait de déterrer ce sujet, car ton intervention est vraiment très intéressante. Je ne suis pas particulièrement calé sur ce conflit, mais aujourd’hui encore cela reste un sujet assez tabou, car cette guerre a traumatisé une génération : la jeunesse envoyée avec le Contingent sous prétexte de ramener l’ordre, la menace d’invasion de la métropole avec le putsch des généraux (je crois que des chars sont déployés à Paris, ce qui ne s’était plus vu depuis la Deuxième Guerre Mondiale), les attentats, l’instabilité politique et l’effondrement de la IVe République, etc.

    Il s’agit d’une période importante de notre histoire, mais elle reste assez peu abordée et continue d’être un sujet délicat à évoquer, tant il est proche (un peu plus d’une cinquantaine d’années), mais fait aussi référence à un système colonialiste beaucoup plus dépassé.

  • Participant
    Posts14
    Member since: 5 mai 2013

    Pour reparler de tout cela,

    Je pars avec mon association pour une reconstitution sur ces trois jours de week-end, sur le thème de la guerre d’Algérie.

    Je garde les précisions secrètes ! Mais je ne manquerais pas de publier les photos faites si cela vous intéresse.

    C’est par ce genre de chose que, je pense, nous arriverons le plus efficacement à briser les sujets encore idiotement “tabou”. Car dans notre Sud-Ouest c’est un thème de reconstitution (attention je parle de reconstitution de qualité, par gens passionnés par l’histoire et les hommes qui l’ont vécue, non pas des véhiculistes qui prennent plaisirà se faire photographier par la foule, ray ban sur le nez) encore trop rare. Tandis que c’est un thème bien abordé dans le Nord de la France… et oui idiotement, car l’histoire ne se juge pas elle se constate, alors arrêtons de juger et laissons place à l’histoire !

    Bonne soirée à tous !

    Cdo Cobra

  • Participant
    Posts860
    Member since: 1 mai 2013

    Je suis étonné de constater que personne n’a mentionné le fait que l’Algérie était une colonie de PEUPLEMENT ! Les familles, comme dit plus haut, étaient pour certaines présentes depuis 1830 (conquête) ! Voire avant même pour certaines populations (juives notamment). Ainsi la comparaison avec l’Indochine est peu appropriée puisqu’au contraire il s’agit d’une colonie d’EXPLOITATION et non pas de peuplement… Le pourcentage de “français” (comprenons nous) atteignait 10% de la population d’Algérie, soit aux alentours de 1 Million d’individus !

    Il faut aussi prendre en compte les très nombreux militaires qui ont été trahis par De Gaulle, ce qui expliquera leur engagement dans l’OAS. En effet, quand De Gaulle dit “avoir compris” les Français à Alger, il est alors du côté de l’Algérie FRANCAISE, (1958). C’est le “messie”, tous les espoirs sont derrière lui et l’Algérie française semble alors sauvée pour toujours… Or, De Gaulle va commettre l’irréparable : parlementer avec le FLN alors qu’il disait ne pas les considérer comme des interlocuteurs… Et ses interventions affichent à partir des années 1960 ses penchants pour l’autodétermination algérienne. De Gaulle a trahi sa parole donnée quelques années plus tôt à Alger, les pieds-noirs, les familles de colons, les militaires se sentent oubliés. De là découle le putsch de 1961 et le développement de l’OAS.

    Il y a aussi bien évidemment les harkis qui n’ont pas pu embarquer pour la France : en effet, le gouvernement français, débordé par les vagues de pieds-noirs qui rentrent en France (qu’ils n’ont jamais vu pour beaucoup !) , refuse l’entrée des harkis ! C’est comme signer leur arrêt de mort : ils se feront liquider dès que l’ALN pénétrera en Algérie, ainsi que de nombreux français qui ne purent pas payer leur départ : c’est “la valise ou le cercueil”. Ces massacres auraient pu être évité : l’OAS avait obtenu l’accord du FLN pour retarder l’entrée en territoire algérien de l’ALN de 3 mois !!! Or, c’est le gouvernement français qui s’y opposa ! résultat : l’ALN n’est pas retardée, on imagine les conséquences…

    Ne pas oublier aussi les inombrables menaces directes sur le territoire métropolitain ! entre le “conflit” FLN contre MNA (10 223 victimes !), les attentats de l’OAS, les menaces d’invasion sur Paris (3000 parachutistes sont cachés dans les bois autour de Paris, prêts à prendre en otage le gouvernement De Gaulle !)…

    Voilà voilà quelques infos éparses qui laissent bien voir qu’il est impossible que la plaie soit bien refermée, il y eut tant d’enjeux, de violences, de concernés, de frustrés, de tués… Et aussi le temps n’a pas encore joué à fond son effet “calmant” : la fin du conflit à guère plus de 50 ans, il y a encore de très nombreux contemporains, victimes…

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Merci beaucoup pour ta réponse, très instructive qui met à mon avis le doigts sur beaucoup d’aspect important expliquant que le deuil de cette guerre n’est hélas pas encore d’actualité.

    Sinon, j’aimerais justement parler du deuil de cette guerre. Dans l’immédiat, j’ai l’impression d’un véritable silence (la situation des harkis en France est assez éloquente). Puis viennent les reproches, comme si cette guerre c’était poursuivie par câble diplomatiques interposées. J’ai l’impression que des deux cotés de la Méditerranée, la Guerre d’Algérie sera un excellent moyen démagogique pour agir sur la politique intérieure. On pourrait presque placer la mise en place de la 5ième République dans cette catégorie.

  • Participant
    Posts2925
    Member since: 26 février 2013

    C’est effectivement le cas saga, en France c’est le pretexte pour remettre de Gaulle au pouvoir et instaurer la Vème république et en le FLN reste au pouvoir depuis l’indépendance par le motif “nous avons gagné la guerre”.
    Surtout que les ressource algérienne sont toujours destinée en grande partie a la France.

    Omnia Sunt Comunia

    Je suis anarchiste au point de traversé dans les clous pour ne point avoir de soucis avec la maréchaussée.

  • Participant
    Posts235
    Member since: 25 janvier 2015

    Peut-être aussi que l’existence d’une forte communauté algérienne en France, qui cultive la mémoire de cette guerre dans le “camps d’en face” n’aide pas à refermer la page…

  • Participant
    Posts275
    Member since: 12 mai 2015

    Je suis désolé de remettre la question des exactions sur la table, j’ai remarqué qu’elle revenait systématiquement dans les sujets sur la guerre d’Algérie, mais je ne savais pas où poser la question : est-ce que quelqu’un ici aurait déjà vu le documentaire de Patrick Rotman “l’ennemi intime” (2002) ?

    Il y raconte le déroulement de la guerre d’Algérie à travers les exactions qui y ont été commises et sans vous mentir, il faut avoir le coeur très accroché : les témoignages et les images qui les appuient sont tout juste abominables. J’ai assez l’habitude de voir des horreurs sur la guerre depuis que je m’intéresse à la 2nde GM mais ici, je vous assure que j’ai dû arrêter le visionnage 2 ou 3 fois pour prendre du recul vis-à-vis de ce que je venais d’entendre. Alors attention, c’est un téléfilm très sérieux réalisé par France 3 et qui a été diffusé à la télévision, rien n’est fait dans le seul but de choquer ! Mais cela reste dur…
    J’ai le lien de ces documentaires mais je ne les posterai pas ici pour ne pas qu’un public non-averti tombe dessus, ceux qui sont intéressés pourront me les demander en MP. A noter aussi que le documentaire a été adapté dans un film du même nom en 2007, voici la bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=c3FZnaszlaE
    Je rajoute un petit making of qui retranscrit bien l’esprit du film, des acteurs et des scénaristes : https://www.youtube.com/watch?v=3pBVXKvNjgU

    Et je pose cette question pour débriefer ce documentaire, très riche en enseignements et qui explique bien la tragédie de ces militaires français amenés presque malgré eux, par un “engrenage” comme il l’explique, à commettre les pires crimes presque couramment. Sûrement l’une des raisons de cette cicatrice qui ne se referme pas…

    Voilà voilà, une très bonne journée ! :sick:

  • Admin bbPress
    Posts6315
    Member since: 5 août 2017

    Alexandre, tu devrais poster le lien directement ici. Le public du Forum de la Guerre en est un avertit.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts275
    Member since: 12 mai 2015

    Ok, et il est vraiment intéressant hein ! voici le lien des épisodes 1 et 2 (ceux que j’ai pour l’instant regardés) : https://archive.org/details/Algeria_d
    Vous pouvez voir en-dessous de la vidéo un lien pour l’épisode 3.

    Un des témoignages qui m’a particulièrement frappé, d’un soldat français dans l’épisode 2 :
    “j’ai vu un type demander à un Algérien de mettre les mains derrière le dos. Il devait sûrement savoir ce qui allait lui arriver. Le type à pris une pierre et…”
    (le journaliste demande : et vous, vous avez participé à cela ?)
    “Oui j’y ai participé… et d’ailleurs le gars dont je vous parlais à l’instant, c’était moi en fait”.

    Face à ce genre de comportements on en vient à se demander si avouer une chose pareille est de la folie ou une énorme preuve de courage. C’est pour cela que je souhaite “débriefer” ce documentaire avec ceux qui le verront, il est très riche !

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.