Post has published by mongotmery

Ce sujet a 10 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 1 an et 1 mois.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Modérateur
    Posts8420
    Member since: 14 mai 2013

    1982: la Grande Bretagne cède à la France les îles Malouines. L’Argentine, qui revendique les îles depuis des années, s’offusque en la personne de sa dictature militaire, et déclenche une invasion.
    La France doit alors intervenir, pour justifier le maintien de ce nouveau territoire.

    La France aux Malouines: une victoire éclatante?

    La France aurait-elle fait mieux que la Grande Bretagne, en particulier en disposant des deux porte-avions Foch et Clémenceau?

    Des frégates telles que la Suffren accompagneraient très certainement ces deux porte-avions, qui disposent d’avions de chasse Super Etendard, comme les Argentins (ceux ci en très petit nombre).

    La marine argentine serait elle chassée par ce groupe aéronaval des eaux malouines, ou par un sous marin comme ce fut le cas pour la Grande Bretagne?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts11
    Member since: 22 juin 2017

    Vu que l’Argentine avait des missiles français et que donc nous avons les codes de décryptage(qu’ont a donné aux anglais en vrai), je doute qu’il aurait attaqués mais vu que cela ne répond pas au sujet je pense que l’on aurait utilisé nos portes avions

    "Je mourrais en paix si, la France pouvait être assurée de ses destinées !"

    Adaptation personnel d'un Inconnu

  • Modérateur
    Posts8420
    Member since: 14 mai 2013

    L’Argentine n’avait que 5 de ces missiles Exocet, et 4 avions. Par ailleurs, il ne s’agit pas de codes de décryptage, mais de codes de brouillage permettant de suivre les fréquences utilisées par le radar de ces missiles.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    C’est surtout qu’avec nos portes-avions à catapulte, on aurait pu couvrir une zone de surveillance aérienne plus importante que celle que les Anglais ont pu faire avec leurs Harriers qui décollaient de porte-aéronnef. En effet, ces avions ont une porté moindre et peuvent embarquer moins d’armement que des avions décollant à l’aide d’une catapulte. De plus les Crusader sont de vrais avions de chasses qui auraient pu faire mal à tous les avions argentins de l’A4 Skyhawk au Super-Etendard en passant par le Mirage III(avec plus de difficulté peut-être même si les bases argentines sont trop éloignés pour s’en servir réellement ). Un problème par contre aurait pu peut-être être le ravitaillement, le territoire français le plus proche étant la Guyane je pense alors que les Anglais avait l’île de l’Ascension.

  • Modérateur
    Posts8420
    Member since: 14 mai 2013

    @natsu

    C’est un peu ce que j’entendais en évoquant des porte-avions français, a contrario des porte aéronefs anglais qui ne sont pas des vrais porte avions.

    Le Super Etendard était embarqué à cette époque, non?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1100
    Member since: 12 avril 2012

    Le Super-Etendard a toujours été un avion embarqué et était chargé des attaques au sol et contre les navires alors que le Crusader était spécifique à la chasse pure. Il pouvait même atteindre Mach 2.

  • Modérateur
    Posts8420
    Member since: 14 mai 2013

    Bien.

    Au niveau du guet aérien, les Français embarquaient des avions Alizée, des bimoteurs si ma mémoire est bonne.
    Les Avions n’avaient pas non plus d’avions de veille aérienne vraiment puissants, comme les Hawkeye américains (actuellement la France en a).

    Les Argentins en ont profité pour leurs attaques à la bombe, malgré le contre des navires en piquets radars.
    La France, pour l’anti aérien, dispose des navires Suffren qui sont des frégates antiaériennes.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts138
    Member since: 13 juin 2015

    Le problème c’est que la France compte deux équipes techniques en Argentine qui sont justement en train de terminer les vérification sur les Super-Étendard et sur les exocets. Ils constitue de précieux otages pour la junte, mais celle-ci n’aurait peut-être pas eu ce couple d’armes à disposition.

  • Modérateur
    Posts8420
    Member since: 14 mai 2013

    Il me semble qu’ils ont été rapidement rappelés au début de la crise Angleterre-Argentine.
    On peut imaginer qu’ils sont rappelés dès la cession des Malouines à la France par l’Angleterre, laissant avions et missiles peu nombreux mais opérationnels.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts138
    Member since: 13 juin 2015

    Pourrais tu vérifier et me donner tes sources car il me semble à moi, qu’ils restent sur place et qu’ils ont un rôle majeur dans la mise en service de ces armes et ce alors que les troupes argentine on déjà prises les Malouines et que l’Angleterre avait déjà décrété l’embargo.

  • Modérateur
    Posts8420
    Member since: 14 mai 2013

    Je vais rechercher, mais disons que les Argentins ont mis en oeuvre des Exocet dans les Malouines même, après une substantielle modification (passage de tiré par avion à tiré par une batterie côtière), par eux-mêmes. Si les Français étaient si indispensables, n’auraient ils eu besoin d’eux pour effectuer cette modification?
    Donc (en me basant sur cet exemple de manipulation technique compliquée argentine) pour les Exocet, je ne pense pas que l’équipe technique ait été déterminante.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.