Post has published by Thalassin

Ce sujet a 15 réponses, 10 participants et a été mis à jour par  Martial Velin, il y a 2 ans.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Participant
    Posts265
    Member since: 20 novembre 2014

    Bonjour, j’aimerais connaître à quel montant s’élevait la dette des USA à la France (celle qu’ils ont refusé de payer après la Révolution)

  • Modérateur
    Posts2995
    Member since: 12 avril 2012

    Surement moins que ce qu’ils nous ont donné dans le cadre du Plan Marshall…

  • Participant
    Posts1957
    Member since: 12 avril 2012

    Encore que le plan Marshall était encore moins désintéressé!

  • Participant
    Posts265
    Member since: 20 novembre 2014

    Vous pensez que le coût de la dette aurait empêché les Américains de pouvoir acquérir la Louisiane, ou que Napoléon ne se serait pas vu obligé de la vendre pour financer ses guerres ?

  • Participant
    Posts180
    Member since: 1 janvier 2013

    Tu sais Thalassin, si les USA n’avaient pas pris la Louisiane avec l’argent, ils l’auraient prise par la force.. :pinch:
    Et Napoléon n’aurait pas eu tout cette argent.. :p

  • Participant
    Posts96
    Member since: 28 juillet 2014
    cuirassier wrote:

    Surement moins que ce qu’ils nous ont donné dans le cadre du Plan Marshall…

    Si on prend en compte l’inflation, et que l’on convertit les deux sommes en or pour pouvoir réellement comparer, je ne suis pas sûr de ton affirmation…

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    si les USA n’avaient pas pris la Louisiane avec l’argent, ils l’auraient prise par la force..

    Et avec le soutien actif des Anglais par dessus le marché !

    Et Napoléon n’aurait pas eu tout cette argent

    Argent qui lui a permis de financer le camp de Boulogne, la Grande Armée en gestation mais aussi son Sacre.

  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    La gratitude qu’ont montré les Etats Unis à l’égard de la France n’a pas tenu 20 ans. En 1796, Washington entérine le traité Jay, ce qui fait que les USA vont participer aux côté des anglais à l’embargo commercial sur la France révolutionnaire.
    Cela a été une façon tout à fait opportune d’effacer cette dette.
    La vente de la louisianne met fin à un conflit plus ou moins larvé entre France et USA. Il est dommage que Napoléon n’ait pas eu l’ambition de se battre sur le nouveau continent, il aurait pu étouffer économiquement les USA depuis la louisiane, et grâce à la Marine. Et cet étouffement économique aurait porté un coup sur l’économie de la Grande Bretagne plus efficacement que le blocus continental.

  • Participant
    Posts1103
    Member since: 14 mars 2013

    Bien sûr, Napoléon avait les moyen d’envoyer des troupes en Amérique alors que les anglais maîtrisent les mers et qu’il est en guerre avec la Grande Bretagne, l’Autriche et ses sbires, la Russie et bientôt avec la Prusse :silly:

  • Participant
    Posts462
    Member since: 19 septembre 2013
    Darfish wrote:

    …les anglais maîtrisent les mers et qu’il est en guerre avec la Grande Bretagne, l’Autriche et ses sbires, la Russie et bientôt avec la Prusse :silly:

    Ouais, la routine quoi ^^

    Après, comme dit précédemment, si on ne l’avait pas vendu, Darfish aurait pu rajouter les USA dans sa liste. La vente de la Louisiane c’est en 1803, pour 80 millions de francs les 2 144 476 km2, autant dire que c’est donné et Napoléon avait une bonne raison de le faire. Juste à titre d’indication, en 1812, c’est la guerre anglo-américaine (incendie de Washington, Jackson, Davy Crockett, les Creeks etc…) mais ça c’est une autre histoire et en 1803, les relation USA/Canada sont plutôt bonnes grâce au commerce.

  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    1800 c’est pas encore 1805, et la flotte française est assez présente dans le golfe du Mexique, puis il y a l’Espagne qui est tout prés (Texas, Californie, Floride), et qui peut donner un coup de main.

    La flotte française n’est pas encore totalement à la ramasse avant Trafalgar, et Latouche Tréville, le seul Amiral français capable de damner le pion à Nelson est encore vivant. Donc si Napoléon décrète de répondre à l’adoption du traité de Jay par un blocus des USA avant 1804, il y a des chances de réussir. Tout au moins, il peut provoquer une guerre de sécession dès que la pression va se trouver trop élevée. Si il veut y envoyer un corps expéditionnaire, il peut, la flotte passe son temps à faire des allers retours entre les Caraïbes et la métropole . Tant que la troupe envoyée possède un peu d’expérience, elle peut vaincre sans trop de problème une armée Américaine (les USA ne possèdent qu’un seul régiment dans leur armée régulière). Et il s’agirait surtout pour la force terrestre d’empêcher les américains de franchir le Mississippi.

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Si il veut y envoyer un corps expéditionnaire, il peut, la flotte passe son temps à faire des allers retours entre les Caraïbes et la métropole .

    Ladite flotte ravitaillait les troupes de Saint-Domingue sous les ordres du général Leclerc, chargées de lutter contre Toussaint Louverture et sa rébellion d’esclaves.

    Tant que la troupe envoyée possède un peu d’expérience, elle peut vaincre sans trop de problème une armée Américaine

    Oui, enfin, il ne faut pas oublier que les Américains pourraient très facilement combler leurs pertes contrairement aux Français qui dépendent de Saint-Domingue et de la Nouvelle-Orléans.

    Et il s’agirait surtout pour la force terrestre d’empêcher les américains de franchir le Mississippi.

    Le Mississipi n’est pas le Rhin ! Le territoire à défendre dont tu parles est tout simplement immense ! Et qui dit que les Américains laisseraient à Bonaparte le temps d’envoyer un corps expéditionnaire coloniale ? Celui de Saint-Domingue s’élève à 20000 hommes qui fondent comme neige au soleil !

  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    En 1802, Bernadotte est supposé aller avec 3000 ou 30000 (je ne sais plus) hommes à la Nouvelle Orléans. Vu que les français en ont sans problème amené 30000 à Saint Domingue, il n’y a pas de raison qu’il n’y arrivent pas.
    Pour tenir le Mississippi, il suffit de tenir la Nouvelle Orléans qui verrouille tout le fleuve. La présence d’une force française conséquente pourrait même faire pencher les américains (grâce à une opinion publique assez en faveur des français) vers une guerre ouverte contre l’Angleterre plus tôt qu’en 1812.
    Et ce basculement des USA pourrait aussi favoriser l’approvisionnement des troupes à Saint Domingue et permettre de garder l’île.
    Cela ferait aussi poser une menace permanente sur les colonies Britannique dans les Caraïbes et au Canada, ce qui pourrait amener l’Angleterre à signer une paix définitive.

    En gros, tenir la Nouvelle Orléans aurait été la clef de voute d’une stratégie assez intéressante:
    -il s’agit de tenir le poumon économique des USA, et de ranger les USA de notre côté par la menace d’un conflit ouvert (vu le caractère américain, c’est peut être pas la meilleure option), ou d’un blocus qui aurait un impact économique qui déclencherait pourquoi pas une guerre de sécession (où les Etats du Sud pourrait se mettre du côté français étant donné leur dépendance aux exportations), ou raviver l’ancienne alliance (ce qui est aussi possible étant donner les partisans d’une guerre contre l’Angleterre)
    -avoir une base arrière qui permette de ravitailler des expéditions dans les caraïbes contres les possessions britanniques, et pour stabiliser les possessions françaises.
    -monter une offensive franco-américaine contre le Canada britannique
    -avoir un nouvel allié avec une capacité économique très importante et avec un gros potentiel évolutif.

    En gros, leur vendre la Louisianne immédiatement n’était peut-être pas une option intéressante, leur promettre une restitution en échange du Canada par exemple aurait pu être intéressant. Ou tout simplement donner le territoire aux Américains en remerciement de leur participation déterminante dans un conflit.

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    En 1802, Bernadotte est supposé aller avec 3000 ou 30000 (je ne sais plus) hommes à la Nouvelle Orléans

    .
    Je n’en n’ai jamais entendu parlé. Pourrais-tu me citer tes sources s’il te plait ?
    De quelle armée venait ces hommes ? Je sais que ceux de Saint-Domingue venaient de l’armée du Rhin dont le général était Moreau, le rival de Bonaparte.

  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    J’ai d’abord lu ça dans un livre atlas intitulé l’empereur, la mer et l’outremer qui fait partie d’une collection de livres sur napoléon. Puis en cherchant un peu sur le net, j’ai trouvé une contribution à un congrès intitulé : Bernadotte, Napoléon et la Louisiane ou le dernier rêve d’un empire français en Amérique du Nord, écrit par Jean-Marc Olivier. J’essaie de lire cette contribution, que j’espère avoir par l’intermédiaire de mes ressources universitaires, mais pour l’instant je n’ai pas trop le temps d’approfondir le sujet.

  • Participant
    Posts63
    Member since: 8 mars 2017

    Je pense que la stratégie évoquée par Ambarequiem n’était pas évidente à réaliser mais pas pour autant impossible. Ce n’est pas une réponse de Normand mais de Picard 😛 😉

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.