Post has published by florian30051

Ce sujet a 11 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  Pano, il y a 6 mois et 1 semaine.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Le gouverneur de Belfort Pierre-Philippe Denfert-Rocheraut a défendu héroïquement la citadelle de Belfort alors que tout semblait perdu avec la défaite de Mac-Mahon et l’humiliation de Bazaine. Aujourd’hui je pense qu’il a été le meilleur commendant francais pendant la Guerre Franco-Prussienne. D’une vieille famille de noblesse et d’un sang froid éblouissant, il a permit à la France d’éviter la honte!

  • Participant
    Posts175
    Member since: 12 avril 2012

    C’est de là que vient le nom de la station de métro ? 😛

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Eh oui! Mais garde tout de même en mémoire que c’est le seul véritable homme français a avoir résisté héroïquement contre l’adversaire prussien en 1870-1.

  • Participant
    Posts1
    Member since: 15 avril 2012

    N’oublion pas le comandant Thessier qui defenda la citadelle de Bitche

  • Participant
    Posts2823
    Member since: 12 avril 2012

    Effectivement il fut aussi un héros de la guerre de 1870-1

  • Modérateur
    Posts8413
    Member since: 14 mai 2013

    Comment a til fait ? Il a motivé ses troupes ? Utiliser des tactiques ? Pris des dispositions spéciales (pièges, nouvelle organisation et rôles des soldats) ?

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Il était dans une situation particulière : sa forteresse était bien protégée et bien ravitaillée. Alors que le gros de l’armée se laissait enfermer à Sedan par la vitesse opérative de l’armée allemande dans une guerre industrielle auquel l’état major français ne comprenait rien, Denfert-Rocheraut avait tout ce qu’il fallait pour organiser une résistance” efficace. Et sa détermination l’a conduit à résister malgré la capitulation.

  • Modérateur
    Posts8413
    Member since: 14 mai 2013

    Merci pour les précisions Saganami

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Voici le plan de Belfort pour les amateurs de cette epoque:

     

    Forts de Belfort

  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Très intéressante carte !

    Tu aurais aussi les chiffres des effectifs et du nombre de canons en présence dans chaque camp ?

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Oui, coté Prussien environ 40 000h et 200 canons lourd pour le siege et coté Français, 16 200h mais artillerie inconnue.

     

    Voici L’ODB de la garnison de Belfort:

     

    Le 3 novembre 1870 l’investissement complet de Belfort était réalisé par les 10.000 Prussiens du général Treskow. Pour leur faire face, le colonel Denfert-Rochereau [1]auquel le gouvernement de la Défense Nationale avait donné le commandement de la garnison disposait d’environ 16.200 hommes répartis dans les unités suivantes :

    Armée permanente
    Un bataillon du 84e de ligne.
    Un bataillon du 45e de ligne.
    Le dépôt du 48e, d’un faible effectif.
    Une demi-batterie à pied du 7e d’artillerie.
    Quatre demi-batteries à pied du 12e d’artillerie.
    Une demi-compagnie du 2e de génie.

    Garde nationale mobile
    Une compagnie du génie formée dans la mobile du Haut-Rhin.
    Trois batteries de la garde mobile du Haut-Rhin.
    Deux batteries de la garde mobile de Haute-Garonne.
    Trois compagnies du Haut-Rhin.
    Le 57e régiment à 3 bataillons de la Haute-Saône.
    Le 4e bataillon de la Haute-Saône (isolé).
    Le 16e régiment du Rhône à 2 bataillons.
    Cinq compagnies de Saône- et- Loire.
    Deux compagnies des Vosges.

    Garde nationale mobilisée, sédentaire, divers
    Trois compagnies de mobilisés du Haut-Rhin.
    Environ 390 hommes de la garde nationale sédentaire de Belfort.
    Une centaine de douaniers.
    Quelques gendarmes à cheval.

    Mais à part les deux bataillons des deux régiments de ligne, la garnison était surtout composée de gardes mobiles dépourvus d’expérience, sauf ceux des deux bataillons du 16e régiment des mobiles du Rhône. En fin de compte le colonel Denfert-Rochereau ne pouvait guère compter que sur environ 3.000 combattants appuyés par quelques pièces d’artillerie.

  • Participant
    Posts582
    Member since: 21 avril 2012

    Je crois qu’il pouvait compter sur une bien plus grande partie de ses combattants… on dit qu’avant de s’enfermer dans la place, au début, les hommes du colonel Denfert-Rochereau ont effectué de nombreuses sorties… Tout au long du premier mois, chaque approche ennemie est disputée. Les Français font des sorties, couverts et appuyés par des canons à longue portée… Pour conséquence : une longue phase d’avancées allemandes suivies de reculs allemands, obligés d’abandonner les villages alentours qu’ils avaient pu prendre. Mais bon, ça, c’était un peu avant le siège proprement dit de la citadelle…

    Quant à cette citadelle, d’après la carte, elle a effectivement l’air d’avoir été très bien conçue… 🙂

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.