Post has published by Fracka

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Maxsilv, il y a 6 ans.

  • Participant
    Posts85
    Member since: 18 avril 2012

    Je souhaite partager avec vous des analyses sur la Chavalerie française .
    Je ne vous cache pas qu’un de mes buts principaux est de réhabiliter la Chevalerie et faire connaitre les positions de l’Eglise à son égard .
    On trouve sur le forum des commentaires très amoindrissant concernant leurs idéologies, et beaucoup renient la légitimité qu’ils ont eu dans beaucoup d’opérations .

    Ces thèmes étaient il y a 50ans des chapitres principaux de l’Histoire et la Litterature, mais depuis les manuels notament d’Histoire les ont occultés .
    On peut coller la Chevalerie évidement à la Dynastie Caroligienne, c’est à dire à la grande époque de (la vaste mutation sociale qu’est) la féodalité .
    L’Eglise étudiera et apportera énormement d’analyse, notament morale sur le Chevalier guerrier et Catholique (dès l’an 880) .

    La multiplication des Ordres de Chevalerie à partir du XIVémé sc à fait prendre une position très claire à l’Eglise, qui l’a grandement propagé .

    P.S. Je pourrais vous mettre à disposition des extraits de textes officiels et d’analyse variés et d’époque, certains ouvrages existent sur le net .
    Souvent manuscrit et en français médiéval.

  • Participant
    Posts5796
    Member since: 18 avril 2012

    On trouve sur le forum des commentaires très amoindrissant concernant leurs idéologies, et beaucoup renient la légitimité qu’ils ont eu dans beaucoup d’opérations .

    Vraiment, je ne savais pas qu’il y avait eu de tels commentaires sur le forum :huh:

    Après le rapport entre Eglise et chevalerie est en effet très intéressant, après avoir toujours calmé les ardeurs de la chevalerie (notamment pour les tournois qui grâce à l’Eglise se sont peu à peu transformés pour passer d’une mêlée sanglante à une joute bien moins dangereuse ; d’ailleurs au XII° siècle à un tournoi en Allemagne pas moins de 80 chevaliers sont morts preuve de la violence des premiers tournois) elle s’est mise à en clamé les mérites avec des valeurs telles que défendre la veuve et l’orphelin, etc.

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.