Post has published by Sergguss

Ce sujet a 12 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  Ragnar Tyrsson, il y a 3 ans et 1 mois.

  • Participant
    Posts10
    Member since: 25 octobre 2012

    Salut, voilà, je me demandais, est-ce-que les grecs possédait une cavalerie lors de la première guerre médique ? Voilà ma question, et c’est avec celle-ci que je lance ce débat ! Merci de me répondre et donc de m’éclaircir sur ce sujet plus que ténébreux selon moi.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 25 octobre 2012

    Oui, les Grecs avaient une cavalerie, en général formé à partir des couches les plus riches des citoyens. Mais son utilisation et son prestige était moins grande que celle des fantassins lourds, les hoplites, formés par la petite paysannerie et le coeur du corps civique et considéré comme la reine des bataille (à Marathon, Platé ou les Thermopyles) au point ou les sources de cette époque ne prennent la peine que de comptabilisé ceux-ci dans les effectifs des engagements, ou que la marine, dont les rameurs sont par contre issus des couches les plus pauvres des citoyens mais dont le rôle est déterminant dans le conflit.

  • Participant
    Posts10
    Member since: 25 octobre 2012

    La cavalerie a-t-elle été utilisé à Marathon ou à Himère ?

  • Participant
    Posts1957
    Member since: 25 octobre 2012

    A marathon non, ou très peu, elle n’a pas eu un role important, tout au plus un role d’eclaireur et de messagés. Rien de plus, la cavalerie avait d’ailleurs rarement un role différent.

  • Modérateur
    Posts1264
    Member since: 25 octobre 2012

    La cavalerie syracusaine, à jouée un très grand rôle dans la bataille d’Himère, les chevaux siciliens étaient excellents et presque que tous les riches paysans siciliens en avaient, c’est pour cela que Gélon disposait d’une très bonne cavalerie lourde.

    La bataille d’Himère par Xénophon.

  • Participant
    Posts10
    Member since: 25 octobre 2012

    Mais si des cavaliers étaient présents à Marathon, pourquoi les grecs ont-ils laissés mourir un homme de fatigue et l’envoyant à pied au lieu de lui prêter un cheval ?

  • Participant
    Posts2176
    Member since: 25 octobre 2012

    Il y avait des cavaliers du côté perse, pas du côté hellène. C’est d’ailleurs une des raisons de la bataille. Les Perses voulaient profiter de l’espace pour faire descendre leurs chevaux au sol, mais les alliés les en empêchèrent.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 25 octobre 2012

    Mais si des cavaliers étaient présents à Marathon, pourquoi les grecs ont-ils laissés mourir un homme de fatigue et l’envoyant à pied au lieu de lui prêter un cheval ?

    Sans doute parce que cette histoire n’est juste qu’une légende issue de la tradition à mon avis plus qu’un fait historique.

  • Participant
    Posts1913
    Member since: 25 octobre 2012

    Sans doute parce que cette histoire n’est juste qu’une légende issue de la tradition à mon avis plus qu’un fait historique.

    Pas tout à fait^^. On a des traces de personnes qui dans la Grèce antique couraient des jours entiers sans s’arrêter, notamment celui qui alla transmettre le message Athènes-sparte-Athènes.

  • Participant
    Posts2724
    Member since: 25 octobre 2012

    Oui, et il rencontre Pan en chemin qui se plaint que les Athéniens ne le vénèrent pas assez 😉
    Je ne dis pas que c’est quelque chose d’impossible, simplement qu’il est plus vraisemblable que ce soit une histoire inventé.

  • Participant
    Posts1913
    Member since: 25 octobre 2012

    De toute façon le doute subsistera toujours, car plus personne qui a vécu à cette époque ne vit encore.

  • Participant
    Posts1563
    Member since: 25 octobre 2012

    Pas tout à fait^^. On a des traces de personnes qui dans la Grèce antique couraient des jours entiers sans s’arrêter, notamment celui qui alla transmettre le message Athènes-sparte-Athènes.

    Oui, Philippidès, un hémérodrome.

  • Participant
    Posts235
    Member since: 25 octobre 2012

    Il faut pas oublier non plus que les cavaliers grecs n’étaient pas équipés comme ont pu l’être leurs homologues médiévaux. L’usage de l’étrier était totalement inconnu, ce qui exclue la possibilité de charges “a fond” comme les chevaliers du moyen-age ou les cuirassiers de Napoleon. Au combat, les cavaliers grecs étaient plus des javeliniers montés, et servaient également au combat à pied, comme les dragons 2000 ans plus tard.

    Sans doute parce que cette histoire n’est juste qu’une légende issue de la tradition à mon avis plus qu’un fait historique.

    Pas tout à fait^^. On a des traces de personnes qui dans la Grèce antique couraient des jours entiers sans s’arrêter, notamment celui qui alla transmettre le message Athènes-sparte-Athènes.[/quote]

    Les grecs anciens ne savaient pas ferrer leurs chevaux. A la place, ils couvraient les sabots de leurs chevaux d’hypposandales, sortes de chaussures pour chevaux (tout est dans le nom). C’etait beaucoup moins efficace que les fers et rendaient les chevaux moins endurants. Dans ces conditions, un bon coureur pouvait, selon la distance, être plus rapide qu’un cavalier.

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.