Post has published by Pano

Ce sujet a 10 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  Fortif, il y a 4 mois et 3 semaines.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Participant
    Posts600
    Member since: 21 avril 2012

    Imaginez un instant que vous vous trouviez en 1347, à bord d’un navire marchand naviguant dans la Manche… soudain, on annonce la nouvelle : voiles à l’horizon ! La curiosité et le souhait de rompre la monotonie du long voyage vous poussent à vous précipiter au bastingage pour voir par vous-même ces nouveaux voisins… et là, d’un seul coup, votre sang se glace, vous êtes comme tétanisé… LA FLOTTE NOIRE !!!

    Trois bateaux dont les coques ont été peintes en noir et qui arborent des voiles rouge sang… Voilà l’une des dernières images que vous emporterez en quittant ce monde rude. La tigresse bretonne arrive ! Paix à vos âmes, à défaut de vos corps !

    *******

    Offrons-nous le luxe d’un retour en arrière dans le temps :

     

    1. Aux origines d’une épopée unique…

    Jeanne (Louise étant son second prénom) de Belleville est née dans une famille aristocrate, vers l’an 1300 en Vendée, plus précisément à Belleville-sur-Vie. Son père est notamment le seigneur de Belleville (il possède entre autres les îles d’Yeu et de Noirmoutier). Mais il meurt alors que la petite n’a que 4 ans.

    Lorsque son frère meurt, la petite Jeanne hérite de la seigneurie (vu que son frère n’avait pas de descendance).

    Jusqu’à ces 25 ans, son expérience du couple se limite à des unions arrangées : épousailles, dès 12 ans, avec un certain Geoffroy VIII de Chateaubriand, bien plus âgé qu’elle et qui meurt en 1326. Puis remariage avec un noble qu’elle finit par quitter et même traîner en justice pour incurie.

    Il y a une autre raison pour elle de congédier cet époux purement décoratif… elle est amoureuse ! D’Olivier IV de Clisson, puissant seigneur du Grand Ouest. Leur liaison durait déjà depuis quelques années, alors qu’ils étaient chacun mariés. Ils se désengagent de leur conjoint respectif et se passent la bague au doigt.

    C’était une union déséquilibrée, dans le sens qu’Olivier avait une envergure bien plus élevée et qu’il aurait donc dû élire une femme avec plus de possessions… Mais cela appuie la thèse d’une liaison réellement amoureuse. De cette passion naissent 5 enfants, mais seuls 4 d’entre eux survivent : Ysabeau, Olivier V, Guillaume et Jeanne.

    2. Lorsque cela vire au tragique…

    1341, guerre de Succession pour le Duché de Bretagne : Jean de Montfort (prétendant naturel au duché, soutenu par les Anglais du Roi Édouard III) vs Charles de Blois (soutenu par son oncle le roi de France, Philippe VI de Valois) !

    Accessoirement, par l’intermédiaire de Charles de Blois et de Jean de Montfort, ce sont les Rois de France et d’Angleterre qui s’affrontent en ce début de guerre de Cent Ans !

    Bref, en tout cas, Olivier doit choisir son camp… il se rallie à Charles (et donc à la France, en arrière-plan).

    Lors du siège de Vannes, Olivier est fait prisonnier par des soldats anglais. En 1343, grâce à la trêve de Malestroit signée par les deux parties, Olivier est libéré.

    Le siège de Vannes ? Une flotte anglaise a débarqué 10’000 hommes sous les murailles de Vannes, où Hervé de Léon et Olivier de Clisson étaient les commandants. Édouard III est venu personnellement superviser le siège de Vannes. Après, Olivier a été échangé contre le comte de Stanford.

    Mais le Roi de France en veut à Olivier : il s’est rendu trop rapidement à l’ennemi, à son goût. Pour le Roi, c’était une trahison. Un guet-apens sophistiqué est alors mis au point : un tournoi de chevalerie sert de prétexte pour inviter Olivier et ses proches barons à Paris. Olivier accomplit des prouesses pendant le tournoi, mais voilà qu’on l’arrête, puis qu’on le condamne à mort pour intelligence avec l’ennemi (apparemment sans même un simulacre de procès). Aux Halles (à Paris), sa tête est tranchée… Et une douzaine de nobles bretons qui l’accompagnaient subissent le même sort. C’était le 2 août 1343.

    Évidemment, Jeanne a très mal vécu la perte inattendue de son amant… Pour elle, c’est une trahison du Roi de France ! Elle veut se venger, mais ne se contente pas d’en rêver. C’était une femme de grand caractère, dit-on ! Elle rallie alors de nombreux seigneurs bretons à sa cause, elle lève une véritable armée (au moins 400 partisans dont plusieurs seigneurs) et commet un véritable carnage dans la place forte de Château-Thébaud, au sud-est de Nantes.

    Mais il faut dire que la place a été prise par surprise : son commandant, Galois de la Heuse (fidèle à Charles de Blois et donc au Roi de France), n’est pas encore au courant de l’exécution arbitraire d’Olivier. Ainsi, il fait ouvrir les portes et accueille l’épouse d’Olivier et sa suite avec tous les honneurs dus à son rang…

    La majorité de la garnison est passée par les armes, mais Jeanne épargne quelques hommes afin qu’ils puissent répandre la nouvelle de sa vengeance.

    Lorsque Charles de Blois apprit la chose, il rassemble une armée pour reprendre son château… mais Jeanne ne l’a pas attendu : elle était déjà en mer avec sa troupe !

    3. Naissance de la lionne des mers…

    C’est alors qu’elle accomplit ses premiers massacres en mer… les marchands français en font les frais. Et ce n’est guère anecdotique : tout le commerce de la région est chamboulé par ses raids sanglants.

    Le Roi Philippe (de France) finit bien sûr par entendre parler des désordres commis par ce nouveau pirate (et une femme, en plus !). Il la bannit du Royaume et confisque toutes ses terres et tous ses biens.

    Pourtant, il lui suggère de venir discuter à Paris… mais Jeanne n’entend pas tomber dans le même piège que son mari.

    Et elle VEUT se venger de cette infamie ! Or, elle est déjà passée à la vitesse supérieure…

    4. La tigresse bretonne se fait corsaire…

    Avec les quelques richesses qu’il lui reste et l’aide financière du Roi Édouard (d’Angleterre), elle achète et fait armer trois bateaux (à un ami armateur). Trois bateaux dont les coques ont été peintes en noir et qui arborent des voiles rouge sang…

    Elle embarque avec ses deux fils, ses barons et plusieurs centaines de soldats… tout ce qui arbore un pavillon à fleur de lys est chassé sans merci.

    Elle commande elle-même sa flotte. Elle attaque tous les vaisseaux marchands et même tous les bateaux de guerre français (si ces derniers sont moins forts que les siens, quand même). Tout Français tombé entre ses mains est alors exécuté. Elle vient même jusque sur les rivages pour piller les cités d’obédience royale de la région. Les partisans de Charles de Blois et du Roi de France subissent de nombreuses pertes. Tout un courant du commerce maritime français est ainsi ruiné. Un véritable cataclysme ambulant !

    Et tout cela pendant la Guerre de Cent Ans… les Français ne peuvent s’opposer à elle qu’en prenant des risques, vu qu’elle est soutenue par les Anglais… c’est que la trêve de Malestroit court toujours…

    Plusieurs années plus tard, c’est finalement l’intervention du Pape qui a freiné cette incontrôlable épopée sauvage et barbare : Jeanne a très certainement été menacée d’excommunication, une sentence fort redoutée à l’époque…

    5. Les fils de la tigresse…

    Elle s’est embarquée avec ses deux fils, Olivier et Guillaume. En 1349, elle fait naufrage… et voit son jeune fils Guillaume mourir de dénutrition dans ses bras, alors qu’ils dérivent dans une chaloupe.

    Jeanne finit par trouver refuge en Angleterre (forcément, elle ne pouvait plus vivre en France). Elle a épousé un certain Walter de Bentley, lieutenant du Roi.

    Son dernier fils, Olivier V (malgré la réputation sulfureuse de sa mère… et ses propres actions de pirate actif) retourne faire carrière à Paris… il deviendra même connétable du royaume ! Et il est dit qu’il s’est avéré être tout aussi cruel que sa mère lors des batailles. Quelle famille ! 😆

    *******

    C’était, je crois, la toute première femme pirate dont l’histoire allait se souvenir…

    Jeanne d’Arc n’était pas la seule à avoir fait parler d’elle pendant la Guerre de Cent Ans. 😉

     

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

  • Participant
    Posts1317
    Member since: 17 juin 2016

    Eh bien, je te remercie, je n’avais jamais entendu parler d’elle^^.

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

  • Participant
    Posts600
    Member since: 21 avril 2012

    De rien ; j’en ai aussi entendu parler que tout récemment… 🙂

    C’est d’ailleurs curieux de se dire qu’elle est finalement assez peu connue. Pourtant, à une époque, elle a fait énormément parler d’elle… 😉

     

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

  • Participant
    Posts1317
    Member since: 17 juin 2016

    Bah c’est comme Jeanne d’Arc, elle est connu aujourd’hui mais il a fallu attendre Voltaire et les lumières pour voir sa mémoire ressuscitée.

    Mais comme c’était mal vu de la part des hommes à l’époque de voir des femmes combattre, on a du “l’oublier”.

    Mais elle n’est pas la seul, était tu au courant que 30 pourcent (en moyenne) des squelettes retrouvés sur les champs de batailles au Japon sont féminins, pourtant la chronique passe sous silence la présence de femmes sur le champ de bataille.

    Il y a aussi eu des gladiatrices (on en entend très peu parler) sous la Rome antique(ironiquement, on les a découvert à travers les écrivains qui critiquaient ce comportement “indigne” de la part de la gente féminine).

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    J’en avais entendu parler, mais pas avec autant de détails, dans un petit livre sur les pirates 🙂

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts600
    Member since: 21 avril 2012

    Décidément, l’histoire est pleine de surprises ! 😉

    @fortif : Alors 30% de squelettes féminins ? J’ignorais. 🙂 Quant aux gladiatrices, j’en avais entendu parler, mais je croyais alors la chose purement anecdotique… Aurait-on des chiffres à ce sujet-là ?

    @mongotmery : Tu te souviens du titre du livre ? Il contient peut-être quelques compléments… 😉

     

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

  • Modérateur
    Posts8429
    Member since: 14 mai 2013

    Non, c’était un livre succinct, et je ne me souvienne pas de détails. Je vais reparcourir, au cas où 🙂

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    Le Forum a un quasi dossier sur ce genre de femmes combattantes, ici.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts600
    Member since: 21 avril 2012

    Le Forum a un quasi dossier sur ce genre de femmes combattantes, ici.

    Effectivement, merci. Et on y parle d’ailleurs même un petit peu de Jeanne de Belleville. 🙂

    @mongotmery : Super. Tiens-nous au courant, si jamais, stp. 😉

     

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

  • Participant
    Posts523
    Member since: 2 septembre 2012

    Vraiment très intéressant à lire comme histoire ! Je n’avais pas non plus entendu parler de cette femme au destin flamboyant. 😀

    C’est vrai qu’il est étonnant qu’on n’ait pas encore vu surgir de fiction (films, séries ou livres) à son sujet à notre époque où on remet beaucoup de femmes à l’honneur.

  • Participant
    Posts1317
    Member since: 17 juin 2016

    @pano

    J’ignore les chiffres et si c’était anecdotique ou non, mais il semblerait qu’elles ont beaucoup fait parler d’elle(en scandalisant bien sur)

    @Anakil Brusbora

    Cela vient peut être du fait qu’il y a peu de fiction historiques sur le moyen âge (les séries  et films se limitent souvent sur la WW2, peu sur le reste).

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.