Post has published by Gameplayeur13

Ce sujet a 13 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Pano, il y a 1 mois et 1 semaine.

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Les rebelles abandonnent un arsenal massif d’armes à l’armée syrienne dans le nord de Homs

     

    Les forces rebelles dans le nord de Homs ont rempli leur partie de l’accord de paix* et ont remis un grand arsenal d’armes à l’armée syrienne ce dimanche.

    *Mardi dernier, un accord a été conclu dans la campagne du nord de Homs et dans la campagne du sud de Hama. L’accord stipule l’évacuation de tous les rebelles qui rejettent l’ordre gouvernemental avec leurs familles à Jarablos et à Idleb après avoir remis leurs armes lourdes et moyennes, leur équipement et leurs munitions.

    Les forces rebelles ont cédé au moins cinq chars, trois BMP, deux shilkas, une douzaine de canons ” de l’enfer “, des lance-mortiers, des canons AA de 23 mm et plusieurs véhicules techniques à l’armée syrienne.

    Voici les armes qui ont été livrées :

     

    Le premier groupe de rebelles ainsi que leurs familles, qui ont rejeté le retour à l’ordre gouvernemental, devraient quitter le nord de la Syrie lundi.

     

    Réouverture de l’autoroute Homs-Hama

    De part la neutralisation d’une partie des arsenaux rebelles dans la région d’Homs, le gouvernement Syrien a commencé à entreprendre la réouverture de l’autoroute reliant Homs à Hama.

    Alors que les ateliers de maintenance technique ont commencé à réhabiliter la route pour la rouvrir. Pour l’instant seul les véhicules militaires sont autorisés à y circuler. Dans le cadre de l’accord, l’armée peut entrer librement dans la région et et remettre en fonction les institutions de l’Etat, en plus de rouvrir cette autoroute et la sécuriser par les unités de l’armée.

     

    Premières frappes aériennes syriennes sur une ville stratégique à Dara’a

    L’armée de l’air arabe syrienne a mené une puissante attaque contre la ville stratégique de Tal Al-Harrah, dans la campagne occidentale du gouvernorat de Dara’a, il y a deux jours. Selon une source militaire, l’armée de l’air syrienne a lancé au moins cinq frappes aériennes sur la ville de Tal Al-Harrah, provoquant une explosion massive près de l’ancienne base radar russe.

    L’attaque est survenue quelques semaines après que l’armée syrienne ait annoncé son intention de lancer une offensive dans les provinces du sud de Dara’a et d’Al-Quneitra. L’armée de l’air syrienne a utilisé ses avions MiG-21 et MiG-23 pour larguer des bombes non guidées sur les installations rebelles.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    7 MAI 2018

    Les premiers bus arrivent au nord de Homs pour évacuer les rebelles vers le nord de la Syrie

    Les premiers bus sont arrivés dans la campagne septentrionale de Homs pour évacuer les rebelles qui ont accepté de quitter cette zone pour le nord de la Syrie.

    Selon l’accord avec la police militaire russe et l’armée arabe syrienne, les forces rebelles ont rendu leurs armes moyennes et lourdes avant leur départ aujourd’hui ( voir post d’hier ).

    Ici au moins 1 000 civils et rebelles de Rastan ( Nord de Homs ) embarquent dans des bus

    Initialement, les rebelles étaient censés quitter les villes d’Al-Rastan et Talbiseh au cours du week-end, cependant l’évacuation a été retardée en raison du manque de bus disponibles. Les forces rebelles doivent partir du nord de Homs dans les prochaines heures.

    De nombreux rebelles ont également refusé de quitter cette grande zone dans le nord de Homs, ce qui ne laissera finalement au gouvernement d’autre choix que de lancer une offensive.

     

    Ici , dans le nord d’Idleb ( autre région ) , à cause des nombreux désaccord entre familles et combattants rebelles dans Fuah et Kefraya, le choix de rester s’est imposé. Les bus sont revenus à leur point de départ vides.

     

    Les rebelles de Jaysh al-Islam sur le point de terminer leur retrait du sud de Damas

    Les rebelles de Jaysh al-Islam ( ” L’Armée de l’islam ” – Salafisme et Nationalisme syrien ) achèvent le retrait des quartiers sud de Damas, y compris Mukhayyam al-Yarmouk.

    Les rebelles et les membres de leur famille se retiraient de la zone dans le cadre des accords conclus pour la réconciliation des parties belligérantes. Les extrémistes retournent leurs armes et cèdent leurs positions dans cette partie de la ville aux forces du gouvernement syrien.

    Avant le départ pour le gouvernorat d’Idlib dans le nord de la Syrie, les troupes gouvernementales syriennes et la police militaire russe ont inspecté les bus transportant les rebelles et leurs familles.

     

    L’armée syrienne retourne à l’offensive dans le nord de Hama et mène des raids quotidiens

    Les forces gouvernementales syriennes continuent de frapper des positions rebelles dans la campagne du nord de Hama en prévision d’un assaut potentiel.

    L’artillerie lourde et les roquettes avec des munitions incendiaires, ainsi que des frappes aériennes précises sont utilisées par l’armée syrienne pour détruire les quartiers généraux et les voies d’approvisionnement des factions rebelles et/ou djihadistes ( certains groupes rebelles sont clairement des djihadistes ).

    Le bombardement incendiaire quotidien est la nouvelle norme au moment des récoltes. La vidéo montre des terres agricoles près de Zakah brûlant hier soir après de multiples raids.

    L’armée de l’air russe déclenche une puissante attaque le long de la frontière turque

    Des avions russes volant à partir de la base aérienne de Hmaymim au sud-ouest de Latakia ont lancé un certain nombre de frappes aériennes aujourd’hui contre Jisr Al-Shughour, touchant un certain nombre de cibles appartenant au Parti islamique du Turkestan ( PIT – Salafisme djihadiste ).

    Les frappes aériennes étaient fortement concentrées sur les positions du groupe djihadiste à l’intérieur des villes de Jisr Al-Shughour, d’Al-Shughour, d’Al-Ghassaniyeh et d’Ishtabraq. L’armée syrienne ayant renforcé ses forces dans la campagne septentrionale de Latakia, il semble qu’une opération majeure visant à capturer le district de Jisr Al-Shughour soit imminente.

     

    Un groupe djihadiste s’empare du terrain d’un ancien allié à Idlib

    Les rebelles djihadistes de Hay’at Tahrir Al-Sham ( ” Organisation de Libération du Levant ” – Salafisme djihadiste ) ont lancé aujourd’hui une attaque contre leurs anciens alliés de Faylaq Al-Sham ( ” Légion du Levant ” – Islamisme sunnite et nationalisme syrien ) dans le gouvernorat d’Idlib. Selon les rapports locaux, Hay’at Tahrir Al-Sham a capturé quelques points près de la ville de Harbanoush après une brève bataille.

    Malgré un accord de cessez-le-feu entre les groupes djihadistes du nord de la Syrie, Hay’at Tahrir Al-Sham et d’autres factions effectuent continuellement des attaques à Alep et à Idlib.

     

    Remise de 450 installations industrielles à leurs propriétaires au complexe Al-Qadam de Damas

    Damas et sa Chambre de l’Industrie et de la Campagne ont remit lundi 450 installations industrielles à leurs propriétaires respectifs au complexe industriel Al-Qadam à Damas. Le chef de la Chambre, Samer al-Dibs, a déclaré que le gouvernement avait dépensé des milliards de livres syriennes pour réhabiliter l’infrastructure des zones industrielles libérées afin d’aider les industriels à remettre en route les rouages de la production.

    Al-Dibs a affirmé que les industriels d’al-Qadam devraient reprendre leurs activités dans leurs installations dans un délai maximum de six mois avec la possibilité de fournir aux propriétaires les financements nécessaire.Le gouvernorat de Damas commencera dans quelques jours le processus de déblaiement de la zone pour faciliter l’accès à tous les magasins/atelier et installations, et fournir les services nécessaires, a déclaré al-Dibs. ” Après cela, des comités spécialisés se rendront dans la zone pour évaluer l’ampleur des dégâts et les compensations devront être versées aux propriétaires des installations “.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Admin bbPress
    Posts6298
    Member since: 5 août 2017

    Merci pour le debriefing Gameplayeur! Continues de nous garder informé!

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts486
    Member since: 21 avril 2012

    Merci pour les infos ! 🙂

     

    Un détail m’étonne : l’autoroute Homs-Hama n’avait donc pas été minée ?

     

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Merci pour les infos ! ?

    Un détail m’étonne : l’autoroute Homs-Hama n’avait donc pas été minée ?

     

    Derien 🙂

    Il semblerait que non, aucun accident avec des mines à signaler, sans doute les rebelles n’auraient pas aimer sauter sur leurs propres mines et le goucernement non plus. Qui plus est, une autoroute n’est pas vraiment un axe à miner car beaucoup trop prévisible, des IED sont préférables sur des axes comme ceux là dans le cadre d’une guerre non conventionelle.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    8 MAI 2018

    L’armée syrienne découvre des caches d’armes dans l’Est de la Ghouta

    Alors que l’ensemble de la région de la Ghouta de l’Est est tombée aux mains des forces gouvernementales le mois dernier, l’armée syrienne poursuit ses opérations de nettoyage alors que de plus en plus de civils retournent dans leurs foyers.

    Dans l’ancien bastion rebelle de Jobar, à l’est de la capitale, d’énormes quantités d’armes et de munitions ont été trouvées cachées sous un bâtiment. Les armes découvertes – utilisées par le groupe rebelles Faylaq al-Rahman ( ” La Légion du Tout Miséricordieux ” – Nationalisme syrien et Islamisme sunnite ) – comprennent des obus de mortier, des RPG, des fusils d’assaut et des engins explosifs.

    Les rebelles islamistes ont occupé Jobar pendant des années avant d’être forcés d’accepter un accord d’évacuation à la suite d’une offensive à grande échelle lancée par l’armée syrienne.

    Plus de 2 800 rebelles et les membres de leurs familles quittent le nord de Homs

    L’évacuation du premier groupe de combattants rebelles et de leurs familles a commencé lundi au pont Al-Rastan dans la campagne nord du gouvernorat de Homs, alors qu’un convoi de bus partait vers le nord de la Syrie.

    Selon un rapport militaire, au moins 2 800 rebelles et les membres de leur famille auraient quitté lundi 7 Mai 2018 le nord de Homs, dans un total de 62 bus destinés au nord de la Syrie. Un autre groupe important de combattants rebelles et les membres de leurs familles devraient quitter le nord de Homs cet après-midi pour Jarablus.

    Les rebelles continuent de livrer leurs armes dans la campagne de Homs et d’Hama

    Les rebelles ont continué mardi à livrer leurs armes lourdes et moyennes dans la campagne du nord de Homs et de la campagne du sud de Hama au nord de la Syrie.

    Des groupes rebelles positionnés dans la campagne nord de Homs et dans la campagne sud de Hama ont remis une voiture équipée d’un lance-roquettes, une voiture équipée d’une mitrailleuse moyenne et un mortier et et un canon. Ainsi que des obus des chars et des BMP, des mines et divers autres types de munitions.

    Des préparatifs sont en cours pour évacuer le deuxième groupe de rebelles avec leurs familles via le corridor d’al-Rastan en direction de Hama, après avoir évacué le premier lot à bord de 62 bus et transporté vers le nord de la Syrie lundi soir.

    Des rebelles attaquent les bus qui doivent évacuer les rebelles refusant le combat immédiat

    Des groupements rebelles ont  pilonner a mortier le lieu de rassemblement d’autobus transportant des rebelles de la ville syrienne d’Er-Rastan dans le nord-est de la Syrie.

     

    Les terroristes ont bombardé la zone de regroupement des bus alloués au retrait des rebelles, non loin du pont d’Er-Rastan depuis Hama “, a indiqué un correspondant militaire syrien sur place. Selon le correspondant , il n’y a pas eu de victimes.

    Bombardement russe dans le Sud de la province d’Idlib

    Des appareils de l’aviation militaire russe ont bombardé le village de Naqayyar dans le Sud de la province d’Idlib.

    Cela se déroule dans le cadre des opérations visant à l’affaiblissement des rebelles dans cette région.

    Vidéo montrant les conséquences du bombardement

    Cargo russe en route pour la Syrie

    Un cargo russe navigue vers les eaux méditerranéennes pour livrer plus d’armes au gouvernement syrien, a rapporté un agent du Bosphorous Observer.

    Selon ce dernier, le navire russe lourd Ro-Ro Sparta a pénétré dans les eaux méditerranéennes via le détroit du Bosphore et se dirige vers le port de Tartous, situé dans l’ouest de la Syrie. Le navire transporterait une grande quantité de munitions, de missiles, d’obus d’artillerie, de bombes et d’avions de guerre.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par  Gameplayeur13.
  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    9 MAI 2018

    Un grand nombre de renforts syriens arrivent dans la campagne d’Idlib pour la prochaine offensive

    Un grand nombre de renforts militaires syriens sont récemment arrivés dans la campagne occidentale du gouvernorat d’Idlib alors qu’ils se préparent à lancer une offensive dans la plaine d’Al-Ghaab et dans le district de Jisr Al-Shughour.

    En plus de l’arrivée de renforts militaires syriens, les forces aériennes russes ont martelé à plusieurs reprises la campagne de Jisr Al-Shughour, forçant les rebelles djihadistes du Parti islamique du Turkestan (TIP) à abandonner plusieurs avant-postes ( Voir post du 7 Mai – ” L’armée de l’air russe déclenche une puissante attaque le long de la frontière turque “ ).

     

    Un bombardement syrien détruit un atelier de production d’arme rebelle dans le Nord d’Hama

    L’armée de l’air arabe syrienne a continué à lancer des frappes aériennes dans la campagne septentrionale du gouvernorat de Hama, visant les positions de Jaysh Al-Izza ( ” L’Armée de la Gloire ” – nationalisme syrien ) près de la frontière provinciale d’Idlib.

    Parmi les attaques récentes menées par l’armée de l’air syrienne, il y avait leur attaque aérienne contre un atelier de production d’armes de Jaysh Al-Izza située dans la ville de Zakat.

    Un drone russe a capturé des images de ces attaques par l’armée de l’air syrienne :

    L’évacuation des rebelles via le corridor d’Al-Rastan continue mais est retardée par la Turquie

    L’évacuation des rebelles et de leurs familles à travers le couloir Al-Rastan dans la province de Homs s’est poursuivie ce mercredi matin.

    Un autre grand convoi de rebelles et les membres de leur famille ont commencé est également monté dans les bus fournis par le gouvernement cet après-midi afin de partir vers la province d’Idlib, dans le nord du pays.

    Alors que les évacuations se poursuivent à Al-Rastan et à Talbiseh, l’armée syrienne tente toujours de convaincre les rebelles des villes voisines de céder leurs positions en échange d’un transport vers le nord de la Syrie. Jusqu’à présent, ces groupes rebelles ont refusé l’évacuation. Cependant, ils ne seront probablement pas en mesure d’occuper ces zones une fois que l’armée syrienne commencera son opération.

    CEPENDANT : La Turquie a demandé à la Russie de reporter l’évacuation d’un autre groupe de combattants rebelles dans le nord de Homs jusqu’à demain ( jeudi ), alors que de plus en plus de rebelles restituent leurs armes.

    L’évacuation a été retardée jusqu’à ce que les deux premiers groupes soient installés dans des camps spécialement aménagés à cet effet dans les villes du nord de Jarabulus et al-Bab. Jusqu’à 6194 rebelles et leurs familles ont quitté la poche du nord de Homs en deux fois après avoir conclu un accord avec le gouvernement syrien.

    Pendant ce temps, davantage de combattants rebelles continuent de livrer leurs armes avant l’évacuation. Les armes remises aujourd’hui comprennent 1 BMP, 4 lancers de mortier avec des obus de mortier, un canon B9, des des lances-roquettes multiples de 107 mm, 1 mitrailleuse lourde de 14,5 mm et 1 canon lourd de 23 mm ainsi que des roquettes et des engins explosifs artisanaux.

    Quatre mille jeunes de la Ghouta se portent volontaires dans des milices pro-gouvernementale

    Près de 4.000 jeunes de l’Est de la Ghouta (  cf. terres cultivées qui entourent Damas  ) se sont porté volontaires dans diverses milices pro-gouvernementale depuis le départ des factions d’opposition armées vers le nord de la Syrie et le rétablissement du contrôle du régime et de ses milices dans les villes et villages de la Ghouta.

    Un fort pourcentage de volontaires a rejoint la Brigade Jérusalem ( unité palestinienne combattant aux côtés de l’armée syrienne ). Des dizaines de ces jeunes hommes se sont portés volontaires dans les ” Forces du Tigre ” ( Unité d’élite syrienne ) dirigées par le Major-Général Souheil al-Hassan ( surnommé ” Le Tigre “ ).

    Certains jeunes ont décidé de se présenter pour l’armée régulière et de ne pas attendre les six mois accordés par le système, comme cela est de coutume dans toute les zones de ” réconciliations “. Certains se sont également présenté pour faire partie de la Garde Républicaine.

    Bombardement de terres agricoles à Lataminah

    Le gouvernement syrien a effectué aujourd’hui un bombardement aérien de terres agricoles à Lataminah dans le Nord de la province du Hama.

    Cela se déroule dans le cadre des opérations visant à l’affaiblissement des rebelles dans cette région.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    10 MAI 2018

    Bashar el-Assad estime les coûts pour la reconstruction de son pays

    Le président syrien Bashar el-Assad a déclaré ce matin que la reconstruction de son pays nécessiterait entre 200 et 400 milliards de dollars. ” Cela coûtera des centaines de milliards, au moins 200 milliards de dollars, et certaines estimations portent le montant à près de 400 milliards de dollars“.

    Pourquoi pas plutôt des estimations précise ? ” Parce que certaines régions sont toujours sous le contrôle de terroristes et de rebelles, et nous ne pouvons pas dire le montant exact “, a déclaré le président syrien.

    Bashar el-Assad : ” Le peuple syrien est mon principal allié “

    Le président syrien Bashar el-Assad a déclaré que ses principaux alliés ne sont pas la Russie ni l’Iran, mais le peuple. : ” Si vous me posez des questions sur mes alliés par rapport à mon point de vue de président, alors le peuple syrien est mon principal allié, si vous me posez des questions sur les alliés syriens, alors ce sont les Iraniens et les Russes. Bien sûr, la Chine est aussi notre allié, elle nous a soutenu politiquement au Conseil de sécurité. […] Ces pays respectent la souveraineté et la prise de décision de la Syrie au niveau national, donc cela n’a aucun sens que ces pays participent à la guerre pour aider la Syrie à protéger sa souveraineté et tenter ensuite de violer cette souveraineté. La Russie est le pays qui respecte le plus notre souveraineté “, a dit le président Assad.

    Assad a également ajouté qu’il était confiant dans l’unification de la Syrie : ” J’ai déclaré à plusieurs reprises que sans intervention extérieure, il aurait fallu moins d’un an pour rétablir la stabilité en Syrie, je ne doute pas que je ne peux pas prédire combien de terroristes ( pour parler des rebelles ET de l’Etat Islamique ) seront soutenus à l’avenir. L’essentiel est que nous mettrons fin à ce conflit et que la Syrie sera sous contrôle. Quand ? Je ne peux pas répondre, j’espère bientôt “, a déclaré M. Assad.

    Assad a annoncé qu’il était prêt à quitter la présidence si le peuple syrien ne le soutenait plus : ” Mon avenir en tant que politicien dépend de deux choses : ma volonté et la volonté du peuple syrien. Bien sûr, la volonté du peuple est plus importante que mon désir … Quand je sentirai que le peuple syrien ne veut pas que je reste en place, je devrais, bien sûr, partir sans hésitation “.

    Bashar el-Assad estime qu’au Moyen-Orient se déroule une guerre mondiale d’un nouveau type

    Le président syrien Bachar al-Assad a déclaré qu’un nouveau type de guerre mondiale se déroulait au Moyen-Orient.

     

    Les États-Unis et leurs alliés mènent une opération contre l’Etat Islamique en Irak depuis 2014, ainsi qu’en Syrie, où ils opèrent sans la permission des autorités officielles du pays.

    Depuis le 30 septembre 2015, à la demande du président syrien Bashar Assad, la Russie a commencé à effectuer des frappes aériennes contre des cibles terroristes en Syrie. En mars 2016, le président russe Vladimir Poutine a décidé de retirer la majeure partie du groupe aérien russe de la Syrie dans le cadre de l’accomplissement des tâches. Le 11 décembre 2017, le président russe Vladimir Poutine a ordonné le retrait des troupes russes de Syrie, qui étaient là depuis septembre 2015 à la demande de Damas. Cependant, sur le territoire de la République arabe reste un groupement permanent sur les bases militaires de Khmeimim et Tartous.

    L’état-major général des forces armées de Turquie a annoncé le 20 janvier le début de l’opération ” Rameau d’olivier ” contre les formations Kurdes en Syrie. En plus de la Turquie, il y a des rebelles de ” l’armée libre syrienne “‘ (FSA). Erdogan a officialisé le 18 mars, le passage de la ville d’Afrin sous le contrôle de l’armée turque et de la FSA . Damas a fermement condamné les actions de la Turquie, notant que ce territoire fait partie intégrante de la Syrie. Moscou à propos de la situation a demandé à toutes les parties à respecter l’intégrité territoriale de la Syrie.

    J’espère vraiment que nous ne verrons aucun conflit direct entre les superpuissances “, a déclaré le président Syrien. Lorsqu’on lui a demandé s’il avait peur de la possibilité d’une troisième guerre mondiale en Syrie, Assad a tout de même répondu négativement : ” Non, et pour plusieurs raisons : heureusement, l’Etat-Major russe sait que les Etats-Unis sont une source de conflit. Depuis le début de la campagne de Trump, leur programme contre la Russie consiste soit à créer un conflit avec la Russie, soit à humilier la Russie, soit à saper la Russie. Grâce à la prudence des Russes, nous pouvons éviter l’escalade “.

    Assad a répondu à Trump, qui l’a insulté ” d’animal “

    Le président syrien Bashar al-Assad doute qu’une rencontre avec Donald Trump soit possible dans un proche avenir : ” Toute rencontre amène à des résultats, mais on ne sait pas ce qui peut être accompli avec un homme politique aussi incohérent que Trump “, a ajouté le dirigeant syrien.

    Une autre raison de ce doute est qu’à Damas, ils ne croient pas que Trump contrôle les États-Unis. ” Nous pensons que ce sont les biens fonciers qui contrôlent tout président américain, comme il l’a toujours été aux Etats-Unis depuis au moins 40 ans – depuis Nixon, peut-être plus tôt, mais de plus en plus intensément, et le cas le plus voyant est Trump “.

    Répondant au président américain qui l’a appelé ” l’animal Assad “, le chef de la République arabe a demandé si cette rhétorique était compatible avec la culture américaine. “Je ne pense pas qu’il existe une société dans le monde qui utilise ce genre de langage“, a-t-il dit. Assad a ajouté que même si il fait référence à de telles déclarations,en tant que politicien, elles ne l’influencent pas personnellement. ” L’important est de savoir comment les choses affectent mon pays, la guerre, les terroristes et l’atmosphère dans laquelle nous vivons “, a-t-il conclu.

    Bombardement de zones agricoles dans le Nord de la province du Hama

    Un hélicoptère des forces aériennes arabes syriennes à bombardé une zone agricole dans le Nord de la province du Hama aux alentours de Al-Lataminah dans le cadre des opérations d’affaiblisssements des rebelles dans la province.

    La guerre civile des djihadistes reprend après que HTS ait lançait une offensive majeure contre ses anciens alliés

    Le cessez-le-feu entre Hay’at Tahrir Al-Sham ( ” Organisation de Libération du Levant ” – Salafisme djihadiste ) ( HTS ) et Jabhat Tahrir Souriya ( ” Front de libération de la Syrie  ” – Islamisme sunnite et Nationalisme syrien ) a été de courte durée, car les deux forces djihadistes sont de nouveau en confrontation dans le nord de la Syrie.

    Hay’at Tahrir Al-Sham a lancé un grand assaut sur la ville de Haranbush et ses environs, entraînant aujourd’hui une série d’affrontements intenses entre les groupes djihadistes / rebelles.

    Un cessez-le-feu a été annoncé entre les deux groupes djihadistes il y a deux semaines. Cependant, cette tentative de mettre fin aux luttes intestines a finalement échouée, car HTS cherche à venger leurs pertes des batailles précédentes.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts40
    Member since: 26 novembre 2015

    C’est génial ce que tu fais!

    Tu aurais des infos sur les bombardements d’Israël sur les positions Iraniennes en Syrie?

    Le président Assad a-t-il réagis face à cela?

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    C’est génial ce que tu fais! Tu aurais des infos sur les bombardements d’Israël sur les positions Iraniennes en Syrie? Le président Assad a-t-il réagis face à cela?

    Merci beaucoup 🙂 Et voici la réponse à tes interrogations 🙂

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    11 MAI 2018

    Des frappes aériennes russes martèlent des bases djihadistes dans le sud d’Idlib

    Les forces aériennes russes ont aujourd’hui déclenché une série de frappes aériennes dans la campagne sud du gouvernorat d’Idlib.

    Les frappes aériennes russes se sont concentrées sur les positions de Hay’at Tahrir Al-Sham ( ” Organisation de Libération du Levant ” – Salafisme djihadiste ) ( HTS ) ( VOIR AUSSI : 10 MAI 2018 – La guerre civile des djihadistes reprend après que HTS ait lancé une offensive majeure contre ses anciens alliés ) près des villes de Naqir et de Maar Zita, toutes deux situées dans le sud d’Idlib.

    Les russes ont également lancé une offensive contre les forces rebelles dans le nord de Hama, ciblant plusieurs zones sous leur contrôle. Ils ont notamment attaqué le quartier général souterrain de Jaysh Al-Izza ( ” L’Armée de la Gloire ” – Nationalisme syrien ) dans la ville d’Al-Lataminah.

    Depuis le début de la campagne militaire russe en Syrie, de nombreux groupes djihadistes et reblles ont été contraints de déplacer leurs bases sous terre afin d’éviter d’être la cible des avions de chasse. Cependant, grâce en grande partie aux espions locaux, les forces aériennes russes et syriennes peuvent obtenir des coordonnées exactes de ces bases souterraines, ce qui conduit souvent à leur endommagement voir leur destruction.

    L’évacuation des rebelles du nord de Homs reprend

    Un convoi de bus est entré aujourd’hui dans l’enclave tenue par les rebelles dans la campagne de Homs, au nord, pour procéder à l’évacuation d’un autre groupe de rebelles vers le nord du pays.

    Le troisième groupe de rebelles et leurs familles qui ont refusé de se réconcilier avec le gouvernement syrien devrait partir plus tard aujourd’hui dan sla soirée. Le convoi d’aujourd’hui transportera des rebelles de Talbisah après que les rebelles de la ville de Rastan aient quitté leur forteresse dans les deux premiers groupes.

    Des considérations logistiques et des affrontements rebelles ainsi qu’une demande Turque ont retardé le départ du 3ème groupe qui devait partir hier.

    Les soldats du régime repoussent l’attaque djihadiste contre des villes assiégées à Idlib

    Les habitants de deux villes assiégées dans la province d’Idlib ont réussi à déjouer un assaut de nuit lancé par des rebelles djihadistes.

    Les combattants pro-gouvernementaux qui défendaient les villes de Kafraya et Fouaa se sont livrés à de violents affrontements nocturnes avec des rebelles djihadistes de Heyyat-Tahrir al-Sham ( ” Organisation de Libération du Levant ” – Salafisme djihadiste ) qui tentaient de se faufiler à l’intérieur des premières lignes.

    Des groupes djihadistes stationnés dans les fermes d’Al-sawaghiyah à l’est de Fouaa ont commencé une attaque au mortier vers 2 heures du matin la nuit dernière. Cela a été suivi d’une escarmouche.  Des affrontements ont éclaté pendant environ six heures avant que les assaillants ne soient contraints de battre en retraite sans avoir fait le moindre progrès.

    Les défenseurs, cependant, ont perdu 1 combattant et deux autres ont été blessés dans la bataille. Les rebelles auraient subit de lourdes pertes.

    Des rebelles dans le sud de Damas remettent leur arsenal avant leur évacuation

    Des combattants rebelles qui tenaient autrefois des villes entières dans le sud de Damas continuent de livrer leurs armes aux hommes du gouvernement avant de partir pour le nord du pays, conformément à un accord passé avec le gouvernement syrien.

    Aujourd’hui, un énorme arsenal a été livré aux autorités syriennes avant qu’un nouveau groupe de rebelles et leurs familles ne quittent la région. Les armes cédées comprennent une douzaine de véhicules techniques, des centaines de fusils d’assaut, des mitrailleuses, des obus de mortier, des RPG, des EEI ( Engins Explosifs Improvisés ), des lance-grenades, des mortiers et des canons de l’Enfer.

    Après l’évacuation du dernier groupe de rebelles le drapeau syrien a été officiellement levé. Des approvisionnements humanitaires pour la population locale sont envoyés, ainsi que des renforts de l’armée, qui viendront compléter les unités déjà présentes contre la poche de l’Etat Islamique dans Yarmouk et Hajr al-Aswad.

    La campagne de bombardement dans le Nord de Homs continue

    Les bombardements dans cette région sont quotidiens et s’effectuent dans le cadre de l’affaiblissement des rebelles de la région et mené par l’avion russe et syrienne au détriment des civils.

    De nombreuses factions rebelles de la province d’Idlib vont fusionner sous le nom de ” Front de libération nationale “*

    De nombreuses factions de l’armée syrienne libre dans la province d’Idlib vont fusionner sous un même nom dans les prochains jours.

    Cette fusion comporterait Faylaq al-Cham*, Liwa Suqour al-Jabal devenu l’armée libre d’Idlib** et Jaysh al-Nasr***, Suqour al-Cham**** et Jaych al-Ahrar***** sous le nom de ” Front de libération nationale “.

    • ” Légion du Levant ” – Islamisme sunnite et nationalisme syrien
    • ” Armée libre d’Idlib ” – Nationalisme syrien
    • ”  L’Armée de la Victoire ” – Nationalisme syrien
    • ” La Brigade des faucons du Levant ” – Islamisme sunnite , Salafisme et Nationalisme syrien
    • ” L’Armée des hommes libres ” – Salafisme

    Le groupe Jaych al-Ezzah ( ” L’Armée de la Gloire ” – Nationalisme syrien ) réfléchirait toujours à la proposition. Cette fusion ( si elle réussit ) consoliderait l’essentiel de l’opposition armée ( hors Hayat Tahrir al-Cham ( HTS ) ) et non salafiste-djihadiste du “grand Idlib ” en deux coalitions.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    12 mai 2018

    Les évacuations de rebelles continuent

    Ce matin, un quatrième groupe de rebelles et leurs familles des villages de Hama et du nord de Homs ont débuté leur route vers le nord de la Syrie après avoir remis leurs armes lourdes et moyennes, déclarant la région comme libérée de l’opposition et permettant l’entrée de l’armée syrienne .

    Des douzaines de bus sont entrés ce matin sur la route Homs-Talbisa à Al-Rastan pour embarquer un certain nombre de rebelles et leurs familles ne voulant pas vivre sous le gouvernement syrien actuel et mes transférer vers le pont Rastan pour ensuite les déplacer vers la campagne Idlib.

    Un deuxième corridor à travers les villages du désert pour embarquer un groupe de rebelles et leurs familles des zones de Qantara et des villages du sud-ouest de Salameh, afin d’accélérer le processus d’expulsion des rebelles de la région. A noter d’ailleurs que les rebelles de cette zone détruisent eux-même leurs dépôts de munitions et d’armes, ne souhaitant probablement pas les voir dans les mains du gouvernement.

    Après que les rebelles de le banlieue Sud de Damas aient rendus leurs armes et aient été déplacés vers le Nord de la Syrie, il a été noté que certaines de leurs armes et certaines de leurs munitions étaient produite et livrées par Israël. L’Iran et la Syrie ont tous deux accusé Israël d’avoir aidé des rebelles, y compris des fanatiques de Daesh, en Syrie, en particulier à Damas et près des hauteurs du Golan.

    La campagne de bombardement continue dans le gouvernorat du Hama

    Les forces aériennes russes ont poursuivi leur campagne aérienne sur la campagne nord du gouvernorat de Hama, hier ( vendredi 11 Mai 2018 ), ciblant plusieurs zones sous le contrôle de rebelles.

    Les forces aériennes russes ont effectué plus de 20 frappes aériennes sur le nord de Hama, touchant plusieurs bases rebelles et installations de stockage d’armes dans les villes de Kafr Zita, Zakat, Al-Lataminah et Arbeen. Les frappes aériennes russes étaient principalement concentrées sur les rebelles autrefois soutenus par les Etats-Unis de Jaych al-Ezzah.

    Banlieue Sud de Damas : La vie reprend son cours

    Des centaines de familles sont rentrées chez elles dans les villes de Yilda, Babila et Beit Souhm, au sud de Damas, après avoir que ces villes aient été libérées pacifiquement des rebelles et que les unités des Forces Internes de Sécurité ( FIS ) aient commencé à améliorer la sécurité et la stabilité.

    Les FIS, arrivées hier après le départ du dernier convoi de rebelles, ont été accueillis par des milliers de personnes qui se sont rassemblées dans les rues. Et comme vous pouvez le voir dans les photos ci-dessous, la vie à Bibila reprend son cours.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    13 MAI 2018

    Un énième groupe de rebelles quittent le Nord de Homs et l’AAS déjoue une tentative de prendre des armes en contrebande

    Aujourd’hui, un cinquième groupe de 1 500 rebelles et leurs familles se sont retirés de la poche de la campagne du nord de Homs vers le gouvernorat du nord d’Idlib. L’évacuation de ces rebelles fait partie de l’accord de réconciliation, qui a été conclu le 2 mai.

    Par ailleurs, la radio syrienne ” al-Madina ” a révélé que les forces de sécurité syriennes avaient déjoué une tentative de contrebande d’armes lourdes du nord de Homs dans les bus d’évacuation. Plusieurs armes lourdes et des munitions ont donc été saisies par les forces de sécurité syriennes à un point d’inspection.

    La ” guerre civile ” entre djihadistes et rebelles continue

    Un combattant de Jaych al-Nasr ( ” L’armée de la Victoire ” – nationalisme syrien )  a été tué et un autre a été blessé lorsqu’un IED ( Engin Explosif Improvisé ) a heurté leur véhicule autour de la ville de Maarrat Misrin dans la campagne nord-est d’Idlib. Un second IED avait heurté un véhicule des forces de sécurité de Hay’at Tahrir al-Sahm ( ” Organisation de Libération du Levant ” – salafisme djihadiste – HTS ) près de la ville d’Ariha, dans le nord-ouest d’Idlib. Plusieurs membres des forces de sécurité d’HTS ont été blessés dans l’attaque.

    Ces deux attaques ne sont intervenues un jour après l’explosion d’un VBIED près d’une prison de HTS dans la ville d’Idlib tuant 10 djihadistes et civils et en blessant 26 autres. Cette attaque a marqué le début d’une nouvelle vague d’assassinat dans le gouvernorat d’Idlib.

    La situation en terme de sécurité dans le gouvernorat d’Idlib se dirige vers une nouvelle crise.

    Des rebelles soutenus par la Turquie attaquent un autre groupe soutenu par la Turquie Afrine

    Les forces rebelles soutenues par la Turquie à l’intérieur de la ville d’Afrine, dans le nord-ouest d’Alep, se battent encore une fois entre-eux.

    Jaysh Ahrar Al-Sharqiyah ( ” Armée des lions de l’Est ” – nationalisme syrien ) a pris d’assaut, les bases de la Division Al-Hamzat  ( Nationalisme syrien ) dans la ville d’Afrine, arrêtant plus de 15 combattants et s’emparant de toutes leurs armes et véhicules.

    Jaysh Ahrar Al-Sharqiyah était auparavant basé dans la région orientale de Qalamoun, à Damas, avant d’être évacué dans la région d’Afrine, conformément à l’accord de paix conclu avec le gouvernement syrien.

     

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • Participant
    Posts486
    Member since: 21 avril 2012

    Merci pour toutes ces infos ! 🙂

     

    Du bon boulot ! Continue !

     

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.