Post has published by kymiou

Ce sujet a 8 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  kymiou, il y a 1 an et 6 mois.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    Il y a un an, jour pour jour, des archéologues travaillant sur le site de Standigaplos, près d’Eleusis et dirigée par les professeurs Amaïzeg (univ. d’Astana) et Datinakas (univ. d’Athènes), ont découvert un cruchon intact dans lequel était enfoncé un fragment de papyrus.

    Les chercheurs mirent en caisse le produit de leurs fouilles et l’expédièrent à l’Institut Max Planck de Göttingen. La datation du vase par thermoluminescence et du papyrus par radiocarbone donnèrent une ancienneté identique : extrême-fin du IVème siècle avant J.-C. Par ailleurs, la spectroscopie de masse mit en évidence la présence de résidus desséché de vin, tant dans le cruchon que sur le document.

    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/b9/a9/87/b9a987847855ef38b8af6652f5eb6df8.jpg

    L’élément spectaculaire réside dans le contenu du texte. Il s’agit rien moins que d’une page de brouillon d’une tragédie totalement inconnue, au grand émoi de la communauté hellénistique pour qui ce genre lyrique était propre au Vème siècle avec Eschyle, Euripide et Sophocle.

    La proclamation officielle de cette découverte sera faite par la Smithsonian Institution sous les ors de son célèbre musée mais en l’absence de l’hôte de la Maison Blanche qui aurait déclaré : « Si ce n’est pas dans la Trump Tower, j’irai pas, na ! ».

    En Russie, la présentation se fera dans le somptueux palais de l’Académie des Sciences de Saint-Pétersbourg. Le président Poutine devrait y faire une courte apparition en compagnie des chœurs de l’Armée Rouge.

    La Belgique n’est pas en reste mais, pour des raisons budgétaires, l’Académie Royale des Arts, des Sciences et des Belles-Lettres procédera à la communication au cours d’un buffet (payant) en la salle paroissiale de Bolleghem-Saint-Quentin.

    Le clou du programme sera la mise en scène du texte – trop bref, hélas – par une compagnie théâtrale spécialisée. Celui qui a prêté sa voix à l’hymne final était d’ailleurs un authentique archéologue diplômé de la Sorbonne et c’est dire le sérieux de l’entreprise. Vous jugerez par vous-mêmes, et en avant-première mondiale, du résultat…

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Modérateur
    Posts1264
    Member since: 26 avril 2013

    Ce fragment de papyrus était-il recouvert d’écailles de poisson ? 😛

  • Participant
    Posts2177
    Member since: 16 avril 2012

    Kymiou, on attend une traduction maintenant 😛

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    Solduros_390 :

    … on attend une traduction maintenant.

    Il est toujours délicat, voire présomptueux, de se faire son propre commentateur. Même une simple farce comme celle-ci devrait se suffire comme telle. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’on a mal fait le boulot.

    Mais Solduros a raison : il y a matière à traduction pour les noms choisis. J’ai utilisé le procédé systématiquement pratiqué par Hergé : le recours aux expressions bruxelloises. On se souvient bien de Tintin au pays de l’or noir dont l’action se passe au Khemed (trad. Je le tiens!), capitale Wadesdah (trad. Qu’est-ce que c’est ? ), avec le bon cheikh Ben Kalish Ezab (Jus de réglisse) et le méchant cheikh Bab el Ehr (Bavard), etc…

    J’évoque donc, en bon plagiaire, les docteur Amaïzeg (Eh ben dites-donc ! ) et Datinakas, littéralement : çà dans ta gueule !, ce que le Français, plus convenable, rend par « et toc ! », que l’on lance après une répartie bien sentie. Pour Standigaplos, vous trouverez bien : c’est de l’Anglais.

    Je termine sur un point essentiel. Il y a aussi une contrepèterie. Beaucoup la trouveront et je ne citerai personne, pas même Pilus et PP, mais si quelqu’un en fournit publiquement la clef, je supprimerai immédiatement le sujet. Étant donné son caractère scabreux, je refuse de créer un précédent de nature à nuire à la haute respectabilité de notre forum !

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts946
    Member since: 6 novembre 2015

    Je termine sur un point essentiel. Il y a aussi une contrepèterie. Beaucoup la trouveront et je ne citerai personne, pas même Pilus et PP, mais si quelqu’un en fournit publiquement la clef, je supprimerai immédiatement le sujet. Étant donné son caractère scabreux, je refuse de créer un précédent de nature à nuire à la haute respectabilité de notre forum !

    gné ?

    Allez bye Fanta !

  • Participant
    Posts278
    Member since: 5 février 2014

    La datation du vase par thermoluminescence et du papyrus par radiocarbone donnèrent une ancienneté identique : extrême-fin du IVème siècle avant J.-C. Par ailleurs, la spectroscopie de masse mit en évidence la présence de résidus desséché de vin, tant dans le cruchon que sur le document.

    Ce n’est pas le vase qui aurait dû être daté par radiocarbone, et le papyrus par thermoluminescence ? :huh:

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    @lord Stark :

    Ce n’est pas le vase qui aurait dû être daté par radiocarbone, et le papyrus par thermoluminescence ?

    Les méthodes de datation se sont fortement diversifiées ces dernières décennies et cela devrait faire l’objet d’un gros dossier. On demande volontaire. 😉

    Ceci dit, le radiocarbone concerne toutes les substances d’origine organique. Autrement dit, l’échantillon a dû être vivant à un moment donné, comme des ossements ou de la fibre végétale. Le papyrus entre donc dans cette catégorie.

    En revanche, le vase est minéral. La méthode par la thermoluminescence – dont j’ignore tout dans son principe – prend en compte la dernière fois où l’échantillon a été fortement chauffé, tel le vase à sa cuisson. Il serait question de cristaux se chargeant en énergie que l’analyse libère.

    Le procédé s’applique également aux échauffements naturels, comme l’ancienne lave. C’est ainsi qu’on a pu déterminer récemment qu’au cours du deuxième millénaire avant notre ère, un volcan autre que le fameux Santorin a fait des siennes avec dégâts collatéraux : le Giali (près de l’île de Kos) vers 1460 av. J.-C.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Admin bbPress
    Posts6308
    Member since: 5 août 2017

    Dans ton message, deux bons dossiers potentiels ^^

    Un sur les méthodes de datation moderne; l’autre sur l’éruption du Giali 😉

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    BaTBaiLeyS :

    Dans ton message, deux bons dossiers potentiels ^^

    Zut alors ! Le vert s’est fait avoir comme un bleu. C’est ça, l’effet boomerang.
    A propos de boomerang, vous connaissez celle de l’Australien qui est devenu fou ? Il s’en était acheté un nouveau et il n’est jamais parvenu à se débarrasser de l’ancien.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.