Post has published by gytz

Ce sujet a 29 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  Nathan, il y a 1 an et 8 mois.

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 30)
  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Bonjour à tous,

    C’est un grand débat qui secoue l’univers scientifiques depuis plusieurs décennies, la vie existe elle sur d’autres planète? A cette question en existe une autre qui en decoule: y a t il une planète qui nous serait habitable?

    Quoi qu’il en soit, place au debat!

  • Participant
    Posts686
    Member since: 1 juillet 2015

    Pour ma part ,je pense qun la vie existe ailleurs parce qu’il y a énormément de planètes et de galaxies .

    Des planètes habitables ,ils en existent et on en a observé plusieurs comme Kepler-438 b qui est celle qui se rapproche le plus de la Terre en terme d’habitabilité.

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Admin bbPress
    Posts6311
    Member since: 5 août 2017

    Il est même possible que la vie existe ailleurs dans le système solaire. Un des meilleurs candidat à ce propos serait probablement la lune de Jupiter Europa. Elle possède une source thermique interne pour énergie et de l’eau en abondance sous sa surface gelée. Une forme de vie similaire à celle se trouvant près des cheminées thermiques dans les profondeur des océans y serait donc potentiellement possible.

    Ceci dit, effectivement, outre cela, les chercheurs ont trouvé beaucoup de planètes dans la zone habitable de leur étoile. Ceci n’est cependant qu’une partie de l’équation, et nous sommes pour l’instant loin d’être capable de détecter adéquatement la présence de petites planètes, d’où l’abondance de « jupiter chaude » et de « super terre » dans nos statistiques 😉

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    On a en gros estimé a plus de cent milliards de galaxie dans l’univers, et une galaxie moyenne…comme la notre, possede, 200 milliards d’etoiles environ et selon un doc tv avec environ 30% de planete par galaxie, la question n’est plus, s’il existe la vie ailleurs, mais ou ? en raison du chiffre astronomique totalisé…

    De plus, il est de plus en plus question qu’il y a d’autres univers en formation.

    Donc, ce genre de questionnement des scientifiques seraient plutôt parfaitement ridicule, rien qu’avec le notre.

    Oui, meme dans notre systeme solaire, il y aurait des chances que la vie ce developpe aussi… 😉

  • Participant
    Posts587
    Member since: 24 février 2015

    On suppose aussi que Mars a abrité de la vie mais on a pas encore la moindre preuve.

    La dictature c'est ferme ta gueule !
    La démocratie c'est cause toujours...

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    On a en gros estimé a plus de cent milliards de galaxie dans l’univers, et une galaxie moyenne…comme la notre, possede, 200 milliards d’etoiles environ et selon un doc tv avec environ 30% de planete par galaxie, la question n’est plus, s’il existe la vie ailleurs, mais ou ? en raison du chiffre astronomique totalisé…

    De plus, il est de plus en plus question qu’il y a d’autres univers en formation.

    Donc, ce genre de questionnement des scientifiques seraient plutôt parfaitement ridicule, rien qu’avec le notre.

    Oui, meme dans notre systeme solaire, il y aurait des chances que la vie ce developpe aussi… 😉

    Apres même si l’on en conclus cela, l’univers est il habite par des espèces intelligentes. Bien que ce questionnement comme tu le dis paraît ridicule, cela peut être tout autre, l’univers est immense et ce que l’on peut connaître à son sujet peut être tout à fait différent.

    Val78, on avait découvert il y a quelques temps que mars hébergeait et herberge une vie bactériologique principalement. Donc on garde des retenus à ce sujet mais on est de plus en plus sur que Mars abritait de la vie.

  • Participant
    Posts75
    Member since: 30 avril 2014

    Mars et Europe sont des questions en suspend. Il nous reste du travail avant de chercher la vie intelligente.

    Le Problème c’est que nous opérons une équations à trous (l’équation de Drake) qui pour le moment a bien trop de trous.
    Contrairement à la croyance classique, l’équation de Drake, malgré la présence d’autant de planètes, s’accommode tout à fait d’un scénario où nous serions seuls.
    L’idée comme quoi la présence de vie ailleurs est réglée n’est née que de notre incapacité à traiter intuitivement les gros chiffres.

    Les aventures que nous préparons en terme d’exploration spatiale, robotique, humaine ou d’observation, se justifient précisément parce que nous ne pouvons rien affirmer à l’heure actuelle, à part le nombre de planètes visibles.

    Mars et Europe peuvent nous donner des indices, pas forcément pour chère d’ailleurs. Un projet, EXOLance, étudie la possibilité d’un système d’une dizaine de Kg qui pourrait être le compagnon de voyage d’une sonde dotée d’une tout autre mission, tout en possédant la capacité de détecter la présence de vie par l’étude des sols sous la surface.

    L’étude de ce que nous avons sous les yeux, à l’heure actuelle en tout cas, nous en apprend plus sur la vie sur d’autres planètes que l’étude des candidates elles-mêmes. Et il nous faut encore aller sur place pour savoir. Seul la vie intelligente peut réellement se révéler à distance.

    Cela dit, les connaissances tirées de l’observation astronomique sont loin d’êtres inutiles, mais elles visent plutôt à se doter d’outils pour trier les planètes, une fois qu’on en saura plus sur les trous de l’équation.

  • Participant
    Posts587
    Member since: 24 février 2015

    Le Problème c’est que nous opérons une équations à trous (l’équation de Drake) qui pour le moment a bien trop de trous.
    Contrairement à la croyance classique, l’équation de Drake, malgré la présence d’autant de planètes, s’accommode tout à fait d’un scénario où nous serions seuls.
    L’idée comme quoi la présence de vie ailleurs est réglée n’est née que de notre incapacité à traiter intuitivement les gros chiffres.

    ça et le paradoxe de Fermi qui expliquent que nous serions seuls dans l’univers mais il y a la variante comme le fait que les aliens existent mais ils ne peuvent pas communiquer pour diverse raisons.

    Après mais si la vie nous montré quelle peut se développer dans des conditions particulièrement hostiles, il faut prendre en compte de nombreux paramètres comme le type d’étoile, la taille de la planète, la présence ou non d’atmosphère… En bref pour l’heure actuelle, on peut déjà estimer la taille de la planète qu’on observe mais pour le reste c’est une autre histoire.

    La dictature c'est ferme ta gueule !
    La démocratie c'est cause toujours...

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    @gytz :

    on avait découvert il y a quelques temps que mars hébergeait et héberge une vie bactériologique principalement.

    Non, on n’a toujours rien découvert. Mais on cherche… B)

    @BaTBaiLeyS :

    Un des meilleurs candidat à ce propos serait probablement la lune de Jupiter Europa.

    Il y a aussi Encelade, un satellite de Saturne.

    http://www.econews.gr/wp-content/uploads/2015/10/Enceladus.jpg

    Son hémisphère sud crépite de geysers, ce qui atteste à la fois d’eau liquide et d’une intense chaleur interne. De là à imaginer des fumeurs noirs couverts de vie microbienne…

    On commence aussi à parler de la plus grosse lune de Saturne, Titan. Il contient beaucoup d’eau gelée (il y fait -180°) mais il existe tout un système cyclique de nuages, pluie, neige, rivières et lacs de… méthane.

    http://d1jqu7g1y74ds1.cloudfront.net/wp-content/uploads/2009/08/titan.jpg

    Si on prend en compte la présence probable en profondeur d’eau maintenue liquide par la pression, il y aurait de quoi faire cette fameuse soupe chimique dont la vie est issue.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts686
    Member since: 1 juillet 2015

    Il y a plusieurs hypothèses sur la présence ou non de la vie sur Mars .

    Pour certains ,des bactéries auraient été retrouvé sur Mars mais la NASA les aurait accidentellement détruit ou les aurait détruit volontairement (je sais ça fait théorie du complot mais certains y croient ).

    Pour les autres ,il y aurait eu des formes de vie comme le montreraient les canaux martiens .Parmi eux ,certains pensent qu’il y aurait eu des formes de vie évolué détruit par une guerre nucléaire (il y a même eu un livre dessus mais je me rappelle plus du titre ).

    Aujourd’hui ,on cherche toujours à savoir si il y a eu ou si il y a de la vie sur Mars .

    J’ai certainement oublier beaucoup de théories .

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Participant
    Posts520
    Member since: 2 septembre 2012

    Pour moi la première vie intelligente qu’on rencontrera risque fort bien d’être quelque chose qui ne nous est pas familier et avec lequel il serait extrêmement difficile de communiquer (ex : on peut très bien tomber sur une sorte de “blob” informe composé de méthane liquide et communiquant pas des ultrasons produit en déplaçant des parties de leurs corps). Mais ce qui me semble extrêmement probable est que la première espèce extra-terrestre “intelligente” sera hostile !

    Il n’y a rien qu’à voir la découverte des différents mondes isolés sur terre où quasiment toutes les rencontres ont été hostiles la première fois (volontairement ou non). On peut très bien ne pas comprendre qu’on enfreint une loi fondamentale et sacrée, lorsque l’on débarque et que l’on agit d’une certaine façon. Ce qui mènerait probablement à un conflit du premier contact (thème récurrent dans la plupart des récits de science-fiction).

    Il est quand même très peu probable d’entrer en contact avec une espèce pacifique, et qui ne voudrait pas nous exploiter/commander si elle l’est ! On est aussi très imaginatif là-dessus également (rien qu’à voir le film récent “Premier contact / Arrival” sortit en décembre). 🙂

    Sinon, une vie microbienne sous une forme ou une autre (particulièrement parmi les extrêmophiles), est je pense, presque certaine car j’ai toujours aimé à penser que la vie venait d’ailleurs et était “transportée” dans des comètes ou autres astéroïdes. Enfin ce n’est là que mon avis !

  • Participant
    Posts686
    Member since: 1 juillet 2015

    @Anakil Brusbora
    On a déjà trouver une espèce qui peut vivre et à vécu sur des astéroïdes et des comètes. Ce sont les tadigrades.

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Participant
    Posts1768
    Member since: 8 septembre 2015

    Enfin je ne suis pas d’accord avec Anakil sur un point:

    Il n’y a rien qu’à voir la découverte des différents mondes isolés sur terre où quasiment toutes les rencontres ont été hostiles la première fois (volontairement ou non). On peut très bien ne pas comprendre qu’on enfreint une loi fondamentale et sacrée, lorsque l’on débarque et que l’on agit d’une certaine façon. Ce qui mènerait probablement à un conflit du premier contact (thème récurrent dans la plupart des récits de science-fiction).

    Il est quand même très peu probable d’entrer en contact avec une espèce pacifique, et qui ne voudrait pas nous exploiter/commander si elle l’est

    En fait, le caractère suprématiste que tu évoque ne semble propre qu’aux humains (enfin pour le moment), et il est facile (après tout nous sommes humains) de se dire que la première des espèces intelligentes que l’on rencontrera sera comme la notre, suprématiste. Je ne dis pas qu’il est impossible que cela existe, mais que la nature d’autre espèce intelligente pourrait être toute différente de la notre. La vrai question à se poser si une rencontre s’imposait entre deux espèces serait notre réaction: Attaquerons-nous les premiers? Serait-ce lourd de conséquences? Bah dis donc, ça me rappelle Stellaris tous ça 😀

  • Participant
    Posts686
    Member since: 1 juillet 2015

    Le caractère suprématiste n’est pas propre aux humains ,regarde chez les animaux .Dans les cervidés ,les mâles se battent entre eux pour devenir chef .
    Les différentes espèces de fourmis se font la guerre entre elles et même à l’intérieur du même espèce,elles se battent .Il reste de nombreux exemples .

    La démocratie ,c'est l'oppression du peuple par le peuple pour le peuple
    Oscar Wilde

    Donnez moi une raison et je vous donnerai une guerre (Achille dans Troy :Fall of the city )

  • Participant
    Posts520
    Member since: 2 septembre 2012

    Je suis d’accord sur le fait que ma réflexion est fortement basée sur l’humain, mais je ne crois pas que l’on soit vraiment capable de passer outre, puisque l’on est nous-même humain. Et puis, je préfère personnellement que l’on s’imagine le pire scénario, et envisager les conséquences, plutôt que de partir directement sur une idée du “tout le monde il est beau et gentil”.

    Quant à attaquer les premiers, je dirais que ça dépendrait des personnes impliquées : si l’on retrouve des politiciens/militaires un peu chaud, on pourrait avoir un scénario où on tire d’abord puis on réfléchit; alors qu’avec des scientifiques (bien que tous ne sont pas des exemples) ce serait peut-être plus calme et instructif ?!

    PS : Oui, je m’inspire des réflexions de SF dont Stellaris (ne serait-ce pas chouette de rencontrer un ‘Fallen Empire’ en premier hein ?! 😛 ) mais aussi des livres/films, car ce sont des réflexions que d’autres ont déjà eu et autant les utiliser.

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    On a en gros estimé a plus de cent milliards de galaxie dans l’univers, et une galaxie moyenne…comme la notre, possede, 200 milliards d’etoiles environ et selon un doc tv avec environ 30% de planete par galaxie, la question n’est plus, s’il existe la vie ailleurs, mais ou ? en raison du chiffre astronomique totalisé…

    De plus, il est de plus en plus question qu’il y a d’autres univers en formation.

    Donc, ce genre de questionnement des scientifiques seraient plutôt parfaitement ridicule, rien qu’avec le notre.

    Oui, meme dans notre systeme solaire, il y aurait des chances que la vie ce developpe aussi… 😉

    Apres même si l’on en conclus cela, l’univers est il habite par des espèces intelligentes. Bien que ce questionnement comme tu le dis paraît ridicule, cela peut être tout autre, l’univers est immense et ce que l’on peut connaître à son sujet peut être tout à fait différent. [/quote]

    On peut prendre ex sur le developpement logique de la nature, la marche est ascendante dans sa forme tant que la vie existe, et conduit inévitablement a une evolution physique, de meme que celle de la conscience qui ce developpe inévitablement avec le temps, et conduit invariablement a produire des races animales moins primaire qui prendront un chemin menant vers une conscience eclairé et intelligente, c’est la voie normale de la nature…la terre est un ex type dans le principe de l’evolution pour le comprendre.

    Il faut savoir que l’eau existe dans tout l’univers apres les recherches des scientifiques, donc, la vie peut emerger de partout.

  • Participant
    Posts2977
    Member since: 12 avril 2012

    On peut prendre ex sur le developpement logique de la nature, la marche est ascendante dans sa forme tant que la vie existe, et conduit inévitablement a une evolution physique, de meme que celle de la conscience qui ce developpe inévitablement avec le temps, et conduit invariablement a produire des races animales moins primaire qui prendront un chemin menant vers une conscience eclairé et intelligente, c’est la voie normale de la nature…la terre est un ex type dans le principe de l’evolution pour le comprendre.

    Désolé mais c’est totalement faux. Ce n’est pas comme cela que fonctionne l’évolution. Il n’y a pas de “destinée manifeste” qui pousse la vie à aboutir à l’homme.

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    On peut prendre ex sur le developpement logique de la nature, la marche est ascendante dans sa forme tant que la vie existe, et conduit inévitablement a une evolution physique, de meme que celle de la conscience qui ce developpe inévitablement avec le temps, et conduit invariablement a produire des races animales moins primaire qui prendront un chemin menant vers une conscience eclairé et intelligente, c’est la voie normale de la nature…la terre est un ex type dans le principe de l’evolution pour le comprendre.

    Désolé mais c’est totalement faux. Ce n’est pas comme cela que fonctionne l’évolution. Il n’y a pas de “destinée manifeste” qui pousse la vie à aboutir à l’homme.[/quote]

    Il y a meprise, Je n’ai pas parlé d’aboutissement evolutionnaire a l’homme dans mon message, intentionnellement, car on ne sait pas quelle nature cela pourrait prendre pour s’exprimer…

  • Admin bbPress
    Posts6311
    Member since: 5 août 2017

    On peut prendre ex sur le developpement logique de la nature, la marche est ascendante dans sa forme tant que la vie existe, et conduit inévitablement a une evolution physique, de meme que celle de la conscience qui ce developpe inévitablement avec le temps, et conduit invariablement a produire des races animales moins primaire qui prendront un chemin menant vers une conscience eclairé et intelligente, c’est la voie normale de la nature…la terre est un ex type dans le principe de l’evolution pour le comprendre.

    Désolé mais c’est totalement faux. Ce n’est pas comme cela que fonctionne l’évolution. Il n’y a pas de “destinée manifeste” qui pousse la vie à aboutir à l’homme.[/quote]

    En effet, ni même à l’intelligence. Les espèces les plus fortes et anciennes sur Terres n’ont jamais tentées de pousser en cette direction malgré le fait que le temps soit de leur côté. On pourrait parler des requins, des alligators ou des pieuvres par exemple. L’évolution ne pousse donc pas nécessairement vers l’intelligence, mais bien vers l’adaptation, sous toute ses formes.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Il ne faut pas regarder par espece, et ce limiter a un stade precis, mais voir globalement, et l’adaptation, n’a t-elle pas aboutit a l’intelligence ?

    Le chien, le chat, le singe, par ex, font preuve d’une certaine intelligence que l’on ne voit pas dans les animaux plus retardés, il n’y a pas que la forme qui ce developpe…
    Je pense que l’on tient là, la clée de tout…l’adaptation…formant l’evolution physique… et celle de la conscience, plus lente a ce developper…et moins visible. 😉

    Edit:
    On voit bien que ce ne sont pas les animaux les plus forts ou specialisé dans leur genre qui ce sont imposé, car c’est précisément leur specialisations qui les maintient dans cet etat, pour eux, l’evolution c’est arreté là… et la nature a quand meme continué a evoluer avec d’autres especes, démontrant que ce n’est pas la force ni la specialisation d’un genre qui s’impose…
    Ce qui laisse penser que la vie, partout ou elle ce développerait, a plus de chances de produire finalement l’intelligence sous une forme ou une autre plutôt qu’une espece forte et specialisé.
    Par sa pluralité, c’est l’evolution physique…et…celle de la conscience qui va de pair ensemble, par l’adaptation, au niveau global, mais tres lentement, aboutissent a un etat toujours superieur a celui passé…

    De la cellule a l’etre organisé, acquérant toujours plus de conscience qui finalement, sans coup du sort particulier, aboutira a un etre superieur, conscient et plus ou moins intelligent.
    C’est l’adaptation, pas la specialisation qui l’emporte et le cerveau suit aussi un developpement tout au long du chemin evolutif…a prendre en compte aussi.
    N’est ce pas ce chemin que prend l’evolution naturelle terrestre et la vie meme ?…

  • Participant
    Posts520
    Member since: 2 septembre 2012

    Je ne suis pas d’accord avec toi @nathan. Il n’y a pas clairement un chemin de l’évolution défini et que l’on suit. Déjà, la théorie de l’évolution a été partiellement remise en question/modifié assez récemment, avec les découvertes de transfert de parties génétiques entre plantes et vertébrés qui ont eu lieu, il y a plusieurs millions d’années et ont permis à nos ancêtres d’acquérir le gêne des yeux (qui a évolué vers la multitude d’yeux perfectionnés dont les nôtres sont un des meilleurs exemple). Cela indique qu’il n’y a pas uniquement de l’évolution par essai/erreur avec des adaptations aléatoires, mais aussi des évolutions par échanges entre espèces (dans ce cas, c’était des êtres primitifs, similaires au méduses, qui ont absorbé des algues dont le matériel génétique a fusionné avec l’hôte).

    Cela réduit à néant l’idée d’un chemin de l’évolution, il n’y a pas de tendance globale vers le plus intelligent, la seule chose qu’il y ait réellement c’est un développement de l’être le mieux adapté à son milieu (pas forcément le plus intelligent). Si une amibe géante (j’aime bien les amibes, ça parait tellement intelligent comme bestiole 😛 ) débarque et est complètement adaptée au milieu chargé en gaz toxiques que l’on retrouve dans les grandes villes comme Beijing, il est possible qu’elle remplace l’humain à ces endroits, si par exemple cette espèce se reproduit vite et en plus, rejetterait des gaz qui sont toxiques pour nous. Car on ne peut pas dire qu’il soit facile d’empêcher une invasion d’espèces efficaces dans leur milieu (d’ailleurs surnommées “espèces invasives”). Des dizaines de plantes ou d’insectes voir même de méduses prolifèrent joyeusement dans de nombreux milieux, malgré les efforts important de l’homme pour les en empêcher ! Le duel intelligent versus non-intelligent n’est pas forcément gagné d’avance.

    Si on extrapole que l’humanité ne change pas suffisamment et continue à produire comme actuellement, cela continuerait à augmenter la teneur en CO2 et méthane de l’atmosphère vers des seuils considérables, on pourrait vraiment avoir une extinction de l’homme au profit de bactéries méthanogènes si le seuil de toxicité de l’atmosphère est atteint ! 😛

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Il y a clairement un stade superieur qui franchi la barriere atteinte, et ainsi de suite, la nature le demontre bien, quand a l’intelligence, c’est apres des millions et des millions d’années qu’elle apparaît, ce qui signifie que globalement la conscience evolue aussi avec le temps, de meme que le physique.
    Quand on voit les cellules et l’animal par ex…

    S’il y a destruction de l’homme, pourquoi la nature arreterait son evolution, rien n’est figé.

  • Participant
    Posts75
    Member since: 30 avril 2014

    Ce n’est pas l’idée qu’il y a des étapes dans l’évolution que Anakil discute, c’est ton usage de jugements de valeur sur ces étapes.
    Çà n’as aucun sens et ne fait que nous éloigner d’informations utiles en introduisant des biais cognitifs néfastes.

    En plus il ne faut surtout pas confondre l’histoire évolutionnaire et un destin évolutionnaire qui lui n’existe pas.

    Il faut aussi voire que le seul but de l’évolution est la transmission des caractères acquis, pas de produire des animaux plus évolués.
    De nombreux animaux complexes ont évolués en animaux moins complexes à plusieurs reprises. La complexité n’est pas synonyme d’efficacité, bien au contraire. D’ailleurs les organismes les plus simples survives depuis bien plus longtemps que les complexes. La complexité doit être rentable pour exister. Sinon elle est abandonnée.
    Donc non, la complexité de l’espèce n’est pas un indicateur de son “niveau d’évolution”.
    Elle demande juste du temps par définition.

    Dire que le temps nécessaire à son obtention est le signe d’un objectif atteint serait comme de dire que de mourir d’une maladie orpheline rare serait désirable sous prétexte qu’elle est rare.

  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    @Nathan :

    Quant à l’intelligence, c’est après des millions et des millions d’années qu’elle apparaît, ce qui signifie que globalement la conscience évolue aussi avec le temps, de même que le physique. Quand on voit les cellules et l’animal par ex…

    Mêler intelligence, conscience, évolution et durée est très périlleux. Que dire quand un animal des plus primitifs, presque une cellule, montre un comportement complexe qu’on peut qualifier de génial alors qu’il est, évidemment, parfaitement incapable de la moindre pensée ? Je songe ici à la petite douve du foie, dicrocoelium dentricum pour les connaisseurs. Voilà ce qui se passe.

    C’est un parasite vivant dans le foie des herbivores, souvent le mouton. Mais ses œufs ne peuvent s’y développer. Le mouton les expulse avec ses excréments.

    Crotte alors, pourrait se dire l’œuf. Comment remonter dans le mouton ?

    La situation s’aggrave encore quand il se fait manger par un certain escargot friand d’étrons ovins. Là, l’apprenti-parasite rencontre une vingtaine de petits frères. Quelque chose, il y a très longtemps, a trafiqué le système digestif de l’escargot qui, du coup, épargne les douves. Celles-ci se transforment en larves. Lorsque c’est fait, elles se font éjecter dans un jet de bave, prêtes pour la suite.

    Il se trouve que cette bave est appréciée par les fourmis. L’une d’entre elles, passant par là, gobe la substance et les larves. Sitôt arrivées dans l’estomac, ces dernières ouvrent, avec une enzyme de pénétration, un trou pour en sortir… mais referment la plaie derrière elles avec une colle que leur fournit une glande : la fourmi ne doit pas mourir. Pas encore.

    Vous direz : « J’ai compris ! La fourmi se fait happer avec une touffe de gazon par un mouton et c’est réglé ! »

    Ben non. Les moutons déjeunent à l’aube alors que les fourmis ne sortent qu’aux heures chaudes. Il y a incompatibilité horaire.

    En réalité, le fourmi chargée de douves poursuit normalement sa journée de travail. Au soir, quand toutes regagnent la fourmilière, une larve – une seule ! – s’introduit dans la tête de l’insecte et en prend le contrôle. Comme hypnotisé, il se retourne, gagne une plante et pas n’importe laquelle : une herbacée appréciée des brebis comme la bourse-à-pasteur ou le lupin. La fourmi grimpe au sommet, serre une feuille dans ses mandibules et attend la matin.

    Les moutons arrivent et mangent. Si la fourmi échappe à cette première tentative, la larve-pilote relâche son emprise. L’insecte se réveille, se dit « Tiens ! Qu’est-ce que je fais ici ? » et redescend travailler normalement. Le soir venu, rebelote pour le numéro de zombie et cela durera jusqu’à ce qu’il soit enfin absorbé par un mouton et que les larves retrouvent papa-maman douve.

    On a pu établir que la larve-pilote est la seule à être tuée dans le processus. Qui l’a désignée pour cette mission-suicide ?

    http://3.bp.blogspot.com/-9t6bWHANmZ0/US-FEaheydI/AAAAAAAAAEQ/0N_GFPK4wP8/s1600/6a00d83451957369e200e54f350d838834-640wi.jpg

    En prenant bien soin de rejeter avec dédain les théories créationnistes, on peut quand même se demander comment s’est formé cette programmation. Il ne saurait ici être question d’intelligence dans son acception générale, mais ce scénario inclut à la fois du comportement et de l’organique (enzymes et colle). Sans compter la meilleure question : comment la larve-pilote dirige-t-elle la fourmi vers une plante précise ? Elle n’a pas d’herbier à consulter et la tête d’une fourmi n’a pas de hublot !

    C’est forcément chimique mais imagine-t-on bien la subtilité des réactions ?

    Si la Vie peut faire çà sur Terre, que ne pourrait-elle réaliser sur d’autres planètes, même les plus inhospitalières à nos yeux ?

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Tout a fait, c’est bien pour cela que la nature est plus complexe que l’apparence qu’elle donne et que plus de possibilité s’offre a elle dans sa marche evolutive.

    Ceci est incomprehensible pour un materialiste, le croyant parlera de la creation par le divin, a vous de choisir…

  • Participant
    Posts75
    Member since: 30 avril 2014

    Pour ma part je ne rentrerais pas dans un débat stérile, même si j’apprécie moyennement les attaques personnelles à base de préjugés sur qui nous sommes supposés êtres et ce que cela est supposé vouloir dire.

    Par contre le sujet de départ, c’est l’aventure humaine de chercher la vie si elle existe et pour ça dieu, on s’en fout.

    Par contre Nathan tu as mentionné, bien plus haut, que la vie pouvait venir de partout.
    Si c’est le cas, pourquoi ne l’avons nous jamais vue?
    Pourquoi sur terre la diversité des types de vie au sens les souches ayant débutés l’évolution, le tout début de la vie, est elle si faible?

    C’est en gros le paradoxe de Fermi dont parlais Val_78 et c’est une vraie question qui mérite qu’on en parle.
    PS: ce paradoxe est désormais inclus dans l’équation de Drake Val =)

    C’est quand même bien vrai que l’hypothèse de la vie féconde est vraisemblable.
    La vie est apparue en un laps de temps relativement court à ces échelles et avec les éléments les plus abondants, suggérant que la chimie de base de la vie est facile à obtenir.

    C’est donc très important d’en savoir plus sur ce qu’est la vie, sans préjugé.

    Car cela permet non seulement de résoudre le paradoxe de Fermi, mais c’est aussi un moyen de déterminer directement et par l’expérience où et comment la vie peut apparaitre.
    Et limite passer la recherche de la vie sur d’autres planètes au secondaire si nous pouvons le faire en labo.

    L’idéal serait de terminer l’expérience de Miller-Urey essayant de reproduire la vie depuis la chimie. Ce n’est pas une vraie proposition pratique à cause du temps nécessaire, mais ce serait très puissant.

    Se serait radical même d’un point de vue idéologique, le grand ménage des sottises persistantes.
    Mais finalement concernant la recherche de la vie, le coté intéressant c’est après.
    En reproduisant cette expérience différemment on pourrait vraiment étudier ce que peuvent-être d’autres formes de vie en les créant.

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Tout simplement parce que les distances sont immenses, on ne peut aller sur place…

  • Participant
    Posts75
    Member since: 30 avril 2014

    Oui, ce n’est pas la seule solution d’ailleurs. Il y a aussi le décalage temporel, il faut que nous et les E.T. vivions assez de temps pour qu’un signal lumineux fasse l’aller retour pour établir une communication. C’est assez peu probable vu le temps qui peu lui aussi être immense.

    Il y en a encore d’autres.

    “C’est en gros le paradoxe de Fermi dont parlais Val_78 et c’est une vraie question qui mérite qu’on en parle.”
    “C’est quand même bien vrai que l’hypothèse de la vie féconde est vraisemblable.”

    La question est ouverte hein, je n’attendais pas une réponse définitive, aujourd’hui personne n’en as.
    Il est juste bizarre d’avoir des suggestions que la vie est facile à obtenir d’un coté et de n’en voire aucune de l’autre.

  • Participant
    Posts520
    Member since: 2 septembre 2012

    Ne pas détecter de vie jusqu’à présent, peut être aussi lié au fait qu’on n’ai pas vraiment de moyen d’en détecter loin de chez nous, il faut grosso-modo aller sur place pour en être sur. On n’est déjà pas sur s’il y en a ou non sur des lunes ou planètes de notre système solaire (malgré les sondes qui ont pu étudier ces corps) pour plein de raisons allant du fait que les capteurs ne pouvaient pas recevoir d’information sous une certaine couche de l’atmosphère ou que l’on n’ait pas d’information sur des canyons, grottes, …

    Je pense personnellement qu’il est encore très loin le moment où on pourra douter qu’il y ait de la vie quelque part. Rien qu’ici, il faudrait au moins avoir visiter plus ou moins intensivement (avec des hommes ou des rovers qui exploreraient exhaustivement) tous les corps de notre système solaire pour exclure la présence de vie dans celui-ci.

  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    De toute façon, vu le nombre astronomique de planete dans chaque galaxie a raison de plusieurs dizaines de milliards dans chacune de celle là sur des centaines de milliards de galaxie dont la moyenne est de 200 milliards d’etoiles, il est hors de doute que la vie c’est developpé en main endroit de l’univers.

    Aussi, la question de la vie dans l’univers posé par les scientifiques est carrément du grand foutage de gueule… le simple bon sens commun ne peut repondre que oui, devant de tel chiffres, pas besoin d’etre un scientifique ou d’avoir fait de longue etudes pour le comprendre.

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 30)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.