Post has published by Berton

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Enghien, il y a 5 ans et 11 mois.

  • Participant
    Posts624
    Member since: 15 avril 2012

    Aujourd’hui pour cette chronique remontons un peu plus loin dans le passé pour parler de la 1ère croisade (1096-1099) et de Godefroid De Bouillon. 😉

    L’appelle à la croisade : (concile de Clermont)
    En 1078, les Turcs seldjoukides prennent la ville de Jérusalem et y massacre les chrétiens. Dans le même temps, ils fondent leur royaume en Anatolie. Menacé, l’empire byzantin demande de l’aide aux occidentaux. Les turcs barrant la routes aux pèlerins, le pape, Urbain II, répond à la demande de l’empereur Alexis Ier et lance le premier appelle à une croisade. En échange de la libération des terres saintes, il promet aux chevaliers la rédemption de leurs péchés.

    Godefroid de Bouillon :
    Fils d’Ide D’Ardenne et d’Eustache II, comte de Boulogne, son lieu de naissance reste encore aujourd’hui controversé entre Boulogne-sur-Mer et Baisy. Il hérite de son oncle du duché de Basse-Lotharingie. Mais ne reçois son titre de duc que plus tard, pour ses bons et loyaux services envers l’empereur lors de la lutte d’investiture.
    Il s’installe donc dans son principal château, le Château de Bouillon, forteresse imprenable pour l’époque, perché dans les roches.
    Lors de l’appelle à la croisade prêché par pierre l’Hermite, il désire réparer ses fautes et prend les armes. Pour équiper son armée, il vend son château à la principauté ecclésiastique de Liège.

    Le voyage :
    Il prend la route de l’est, passe part Vienne, Belgrade, Sofia. Avec lui, voyage l’armée de pèlerins de Pierre l’Hermite. Mais ceux-ci indiscipliné pille les régions traversée bien que chrétienne. A Sofia, il livré son propre frère Baudoin au roi de Hongrie en gage de pacte de non-agression.
    Arrivé à la grande Constantinople, il doit conclure un marché avec l’empereur Alexis Ier pour traverser le Bosphore. Mais celui-ci est exigeant, il désire récupérer toutes région conquise au turc en Anatolie.
    En Turquie, commence les ennuis, arrivé en terres ennemis, il doit faire face aux armées, aux raide et doit assiégé des villes. L’un des sièges les plus difficiles est celui d’Antioche. Mal approvisionnés, leurs temps leur est conté, ils doivent prendre la ville avant la famine et ils ne disposent pas d’engins de siège. Heureusement, les convois génois arrivent pour apporter le ravitaillement nécessaire. Le siège s’éternise par les conflits entre chefs croisés et Godefroid se retire à Edesse avec son frère.
    Lorsque le siège est enfin terminer, Godefroid reprend la route pour Jérusalem.

    Le siège de Jérusalem :
    Le scénario d’Antioche se répète. Les assiégeants manquent de vivre et d’engins de siège. Sur les 7000 chevaliers et 20000 fantassins du départ, il ne reste que 1500 chevaliers et 12000 fantassins lors du siège. Mais encore une fois, les marins génois sauvent la mise en apportant vivre et armes.
    Plusieurs tentatives d’attaque ont alors été repoussées. C’est la nuit du 14 juillet que l’assaut finale prend place. Trois tours de siège sont alors déployés. La première, celle de Godefroid atteint la première les murs. Après quelques combats, les gardes musulmans se rendent et la ville est livrée au pillage et aux massacres, Les soldats étant devenus incontrôlable.

    Godefroid, roi de Jérusalem ? :
    La ville prise, Godefroid s’agenouille devant le tombeau du christ en rémission de ses péchés. Les chefs croisés lui proposent le titre de roi de Jérusalem. Il le refuse mais en accepte les devoirs. Il dit : « Je ne porterai pas une couronne d’or, là où le Christ porta une couronne d’épines ». Il est finalement nommé « avoué du saint sépulcre ». Il meurt le 18 juillet 1100 à Jérusalem. Les circonstances de sa mort restent floues. Il serait mort empoisonné par un émissaire turc ou d’une maladie inconnue attrapé à Bouillon ou à Jérusalem.

  • Participant
    Posts2977
    Member since: 15 avril 2012

    Merci pour la chronique @Marechal de France Berton,on en apprend beaucoup sur ce personnage associé au croisade.

  • Participant
    Posts2063
    Member since: 15 avril 2012

    il y a un an j’ai pu voir le village de bouillon en Belgique belle petite ville et son château est très intéressant à visiter.

    http://www.giterural-carlsbourg.be/ChateauBouillon2.jpg

  • Participant
    Posts2977
    Member since: 15 avril 2012
  • Participant
    Posts799
    Member since: 15 avril 2012

    Godefroy de Bouillon, une vie mouvementée ; comme beaucoup d’autres à cette époque.

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.