Post has published by cuirassier

Ce sujet a 82 réponses, 24 participants et a été mis à jour par  mongotmery, il y a 3 mois et 1 semaine.

25 sujets de 1 à 25 (sur un total de 83)
  • Modérateur
    Posts2989
    Member since: 12 avril 2012

    Faut-il déboulonner les statues des confédérés ?

    Vous êtes probablement au courant, la colère gronde aux Etats Unis. La raison : des manifestations de l’extrême droite et de suprématistes blancs ont dégénéré et provoqué la mort d’un militant de la contre-manifestation. La position équivoque du président Trump envers cet acte terroriste, mettant dos à dos les deux camps, a fini par mettre le feu aux poudres. Les critiques et les démissions s’enchainent.

    http://medialb.ultimedia.com/multi/3lxrv/rrfrpv-HC.jpg

    A l’origine de cette affaire : la volonté de déboulonner la statue du fameux général Lee à Charlottesville.
    C’est un mouvement d’ampleur, parfois de simples citoyens, qui depuis un certain temps vise à supprimer tous les symboles des confédérés. Ceux-ci étant associés à l’esclavage.
    Pensez-vous que ces statues symbolisent t’elles effectivement une nostalgie de la période esclavagiste ? Ces monuments doivent-ils être retirés ?

    Comparaison n'est pas raison.

  • Participant
    Posts246
    Member since: 6 septembre 2013

    Je pense que les américains sont légèrement hypocrites pour le coup pour 3 raisons :
    La première étant que c’est des statues. Et que je trouve que le général Lee est un personnage fort intéressant. Et surtout un personnage gracié en 1888 à la quasi-unanimité du sénat. Autant je comprends pourquoi les allemands ne veulent pas trop d’une statue d’Hitler, mais là, je comprends pas les américains. Ce qui m’amène à mon deuxième point
    Autant que les états confédérés représentent l’esclavagisme, mais l’esclavagisme n’était pas inexistant dans le Nord, et encore moins la précarité sociale, le racisme etc etc. Or il semble que ça soit les discriminations raciales qui soient le coeur de ce débat. J’avais vu un homme noir qui expliquait que les statues de Robert Lee lui rappelait l’esclavagisme blablabla, mais c’est ridicule quand on sait que la ségrégation raciale s’est finie en 1967. Donc finalement leur maux viennent d’une situation tellement plus contemporaine.
    et dernier point, je trouve que les américains sont vraiment le reflet d’une ignorance rampante. Que ça soit les suprémacistes ou les “alt-left”, j’ai -et je concède que c’est mon opinion- vraiment l’impression d’avoir une bande de singe se battre avec des bâtons. C’est une escalation dans les idées les plus extravagantes et surtout tellement pas cohérentes. Je suis pas convaincu que la plupart savent qui est Robert Lee ou Jackson Stonewall.

    On assiste vraiment un clivage dans la société américaine, entre les libéraux et les conservateurs, clairement exacerbé depuis l’élection de Trump. Et autant que j’aime pas Trump, je dois admettre que je le rejoins sur les “fake news”. J’ai vraiment l’impression qu’il y a un bashing, une manipulation très claire des médias généralistes. Et pour appuyer ce propos, je vais vous donner un exemple. Je crois que c’était mardi ou mercredi, quand Trump a fait son discours disant que la violence a Charlottesville venait aussi des manifestants de gauche aussi(peut-être vous en avez entendu parlé). J’en ai d’abord entendu parler sur Instagramm où on me propose régulièrement du contenu “politique” et sur l’ensemble des posts, un mot revenait : “trump excuse les nazis”. Sous différents formats, des courts extraits du discours, des memes des extraits de journaux. Et je ne me suis pas vraiment intéressé à la chose, mais plus tard dans la journée, un ami m’a envoyé un autre lien toujours sur le même sujet et a insulté les antifas (surtout pour me taquiner), mais ma curiosité a été piquée et j’ai regardé le discours de Trump. Et conclusion ? Je n’ai pas entendu une apologie. Effectivement Trump a dit que la violence est venue des deux groupes, mais sans dire pour autant que les nazis et les suprémacistes avaient raison, étaient exempt de tords. Ils pointaient justement que beaucoup de personne étaient venus protester contre le déboulonnage de la statue de Lee.
    Ce qu’il faut retenir de cette histoire, c’est qu’avec les réseaux sociaux, on est submergé d’informations, et qu’on est presque au courant de tout, mais en s’arrêtant au titre de l’article vu sur facebook ou autres, on se fait une opinion sans fondement. Et si les américains se basent sur les mêmes médias que j’ai commis l’erreur de choisir mardi, bah ils vont certainement droit dans le mur.

  • Participant
    Posts585
    Member since: 24 février 2015

    Ces évènements m’ont redonné envie de regarder l’épisode du drapeau de South Park. Je rejoins ZackyD, je trouve cela stupide, c’est comme si nous français on décide de détruire le château de Versailles parce que ça représente la monarchie absolue.

    La dictature c'est ferme ta gueule !
    La démocratie c'est cause toujours...

  • Participant
    Posts505
    Member since: 2 septembre 2012

    Je suis globalement d’accords avec ZackyD également. Les américains se retournent contre leur passé qu’ils ne connaissent pas pour la plupart. Ils arrivent alors à donner des arguments qui sont incohérents dès lors où on s’est renseigné sur le sujet (dans ce cas sur le général Lee).
    N’est-ce pas le résultat de décennies d’un système éducatif très mauvais ? Un américain moyen au cours de ses études aura été sensibilisé quasiment uniquement sur son propre pays et encore, de manière assez sélective (pour forger notamment leur valeur patriotique), quitte à ignorer des faits importants et mener à de tels événements qui sont complètement dépourvu de cohérence.

    Cela peut paraître effrayant d’ailleurs que l’on piétine si facilement son passé sans en connaître grand chose ! Car comme tu le dis bien, les allemands eux ont retirés les symboles de l’époque Hitlérienne mais, ceux-ci ont été instruit sur les faits qui se sont passé à cette époque et donc savent pourquoi ils le font. Au contraire des américains qui le font pour de mauvaises raisons. D’ailleurs, je ne dis pas qu’il n’y a pas de bonnes raisons à ce qu’ils font (je ne connais pas assez Lee mais peut-être a-t-il commandité des massacres par exemple ?), mais il faut le faire pour des raisons cohérentes.

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    Est-il possible d’éditer le titre “statuts” en “statues”?
    Même si le statut des confédérés dans la mémoire américaine est effectivement en question ici.

    Du point de vue européen et français, effectivement ces mouvements sont assez problématiques étant donné que la Guerre de Sécession n’est pas qu’une guerre contre l’esclavage, même si c’est aussi çà, et que la ségrégation est effectivement beaucoup plus récente.

    De plus, si on pourrait arguer que c’est bien une statue d’un général du “mauvais” camp de la Guerre de Sécession, il faut justement bien voir que c’est un général: général en chef, mais militaire, pas politique. Lee avait-il personnellement des esclaves? Ce n’est même pas sûr, sa famille sûrement (ses parents étaient des planteurs) mais lui a été uniquement soldat de métier, il me semble.
    C’est comme poser la question d’une statue de Model ou de Rundstedt en Allemagne.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts914
    Member since: 6 novembre 2015

    Ça me fait rappeler la France d’après guerre qui a essayé d’oublier, d’effacer son passé de collaborateur. ce n’est que début 2000 que ça a été remit à jours.

    L’histoire d’un pays peut être moche, on peut ne pas en être fier, mais il ne faut pas non plus le cacher l’effacer, ou dans ce cas le déboulonner.

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    Il y a une différence entre cacher son passé aux yeux de tous, l’enlever des musées, des programmes d’éducation nationale, et avoir des statues à la gloire de son passé.
    Pour reprendre l’exemple évoqué par d’autre,s en Allemagne il n’y a pas de statue d’Hitler, mais la Shoah est évoqué dans des musées et dans un monument.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts2981
    Member since: 12 avril 2012

    et dernier point, je trouve que les américains sont vraiment le reflet d’une ignorance rampante. Que ça soit les suprémacistes ou les “alt-left”, j’ai -et je concède que c’est mon opinion- vraiment l’impression d’avoir une bande de singe se battre avec des bâtons. C’est une escalation dans les idées les plus extravagantes et surtout tellement pas cohérentes. Je suis pas convaincu que la plupart savent qui est Robert Lee ou Jackson Stonewall.

    C’est ridicule de mettre sur un même plan les suprémacistes et leurs opposants . Il ne suffit pas de taxer les contre manifestants d’«alt-left» (ce terme semble plus être un homme de paille des groupes fascisant américains qu’une réalité en soi) pour en faire le pendant de l’Alt-Right. Il faudrait pour cela qu’il existe des structures similaires, avec une même forme d’organisation, ce qui n’est pas le cas.

    Quant aux violences, je ferai remarquer que nous avons pour le moment le cas d’une voiture bélier ayant foncé sur les contre manifestants. Il ne vous aura pas échappé qu’un des camps à clairement dépassé le stade «des singes se battant avec des bâtons».

    Cela dit, pour en revenir à la problématique initiale, je ne pense pas que l’histoire de Lee et de la confédération soit un élément capital pour comprendre le sort de sa statue. La statue, en elle même à une très faible valeur historique (elle n’apporte rien à la compréhension des faits passés) mais une très forte valeur symbolique. Aujourd’hui elle sert de point de ralliement à des groupes dont les idées sont indésirables. Le déboulonnage ne me choque donc pas même si cela reste un moyen de lutte très faible contre les suprémacistes.

  • Participant
    Posts1191
    Member since: 12 avril 2012

    J’ai quelques souvenirs d’un groupe de sympathique manifestant d’extrême gauche qui ont tenté de brûler vif des policiers dans leur voiture en France il n’y a même pas deux ans, d’un autre qui s’est pris un coktail molotov le 1er mai alors oui, je ne vois plus de différence entre l’extrême gauche et l’extrême droite.

    Un point, c'est tout.

    Et deux si t'insistes.

  • Participant
    Posts22
    Member since: 20 août 2017

    Bonjour,

    C’est intéressant cette attaque d’un symbole. Symbole de la résistance et de la fierté d’une population ayant un mode de vie et un projet à l'”agression” d’une autre population, mieux armée et mieux pourvue aux plans humains et industriels.

    Je condamne l’esclavage et je ne le regrette pas, mais les nordistes étaient aussi racistes, comme la lente progression de la condition des noirs le montre. Abattre une statue, c’est aussi renier ce sentiment “national” et sans débat, cela me parait stérile ou contre productif

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    @ergogan

    Attention quand même à ne pas confondre l’extrême gauche française avec l’extrême gauche américaine.
    Je ne connais pas bien le sujet mais je ne pense pas qu’on puisse les rapprocher comme tu le fais.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1191
    Member since: 12 avril 2012

    La violence est inexcusable, quelque soit le côté.

    Un point, c'est tout.

    Et deux si t'insistes.

  • Participant
    Posts803
    Member since: 14 septembre 2013

    Non, j’avoue que moi non plus je ne comprends pas le déboulonnage de ces statues de généraux confédérés surtout quand on connaît la personnalité du général Lee, chic type, soucieux de la vie de ses soldats, pas favorable à l’esclavage et après la guerre a milité pour la réconciliation entre Etats du Nord et du Sud.

    Et puis c’est une manipulation historique, réduire la guerre de Sécession comme une guerre contre le racisme, voir contre l’esclavage en particulier, ce qui n’est pas le cas. La guerre de Sécession c’est surtout la suite d’une réaction conservatrice des élites des Etats du Sud apeurés de la prédominance économique des Etats nordistes.
    Je veux dire, le soldat blanc lambda unioniste ne se battait pas la plupart du temps pour libérer les esclaves ou et encore moins contre le racisme. D’ailleurs certains Etats du Nord ont continué à pratiquer l’esclavage jusqu’à son abolition définitive en 1863 soit deux ans après le début de la guerre civile.

    Donc non ce n’est pas parce qu’une bande d’abrutis suprémacistes blancs viennent de temps en temps prier qu’on vienne les libérer du joug des islamo-africano-latino-gauchistes au pied de la statue de ce pauvre général Lee qui ne serait sans doute absolument pas d’accord avec eux qu’il faut déboulonner sa statue !

    C’est comme si on déboulonnait Jeanne d’Arc parce que pas mal de personnes d’extrême-droite la prenne pour symbole en France.

    Ergogan :

    Comme l’a dit Mongotmery on parle des mouvements politiques aux Etats-Unis, pas en France. Aux USA il n’y a pas de mouvement d’extrême-gauche aussi organisé et répandu que chez nous, surtout par rapport à une extrême-droite (je déteste ce mot) extrêmement virulente, active et violente dans ce pays (la plupart des actions terroristes aux USA sont menés par des groupes d’extrême-droite).
    C’est d’ailleurs un problème aux USA, qu’il n’y ait pas de parti de gauche d’importance qui pourrait mobiliser les masses au-delà des clivages communautaires et raciaux, la société américaine étant très très communautaire (j’en avais parlé à mon père ce problème, et je ne crois d’ailleurs pas que beaucoup d’Américains se rendent vraiment compte qu’au sein d’une démocratie c’est quand même bizarre un bipartisme de parti aussi important, surtout que d’un point de vue économique, les deux sont libéraux). Mais bon c’est pas le sujet.

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    @ergogoan

    Oui mais là tu parles de la violence de l’extrême gauche française, or on parle ici des USA

    C’est comme si on déboulonnait Jeanne d’Arc parce que pas mal de personnes d’extrême-droite la prenne pour symbole en France.

    Bonne comparaison! Il est vrai que le détournement de Jeanne d’Arc par le FN de Jemn Marie Le Pen et l’extrême droite en général est persistent en France.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts2981
    Member since: 12 avril 2012

    Comme l’a souligné @mongotmery, le post de @ergogan est hors sujet. Il n’est pas question ici des mouvements d’extrême (d’ultra) gauche français. On pourrais ajouter qu’il n’est pas non plus spécifiquement question des mouvements d’extrême gauche américains. Les contre manifestations que nous avons vu à Charlottesville sont très hétérogènes (composées de groupes modérés et radicaux).

    Cela dit, si comparaison doit avoir lieu, je tiens à signaler que 73% des attaques qualifiées de terroristes sur le territoire des états-unis depuis 2001 sont l’œuvre de militants d’extrême droite.¹

    Et puis mettre sur un même plan les violences réalisées à l’encontre des forces de l’ordre et les violences promues idéologiquement et réalisées à l’encontre de groupes pour cause ethnique, religieuse ou de préférences sexuelles relève d’un certain aveuglement moral. On ne peux pas mettre le KKK et les néo-nazis au rang de simples mouvements politiques extrêmes. C’est déjà les banaliser.

    ¹What About the Terrorism of the Far Right? Du New York Times, l’article se réfère explicitement au rapport du United States Government Accountability Office intitulé COUNTERING
    VIOLENT EXTREMISM Actions Needed to Define Strategy and Assess Progress of Federal Efforts.

    Pour ce qui est de la comparaison avec la statue de Jeanne d’arc, je ne pense pas que le symbole associé soit le même. Mais on peut raisonnablement se positionner pour la disparition de la statue si l’on juge qu’elle ne sert aujourd’hui que de totem à des mouvements d’idées contraires à nos valeurs.
    L’important dans ce débat, ce n’est pas le personnage servant de modèle à la statue mais ce que représente symboliquement la statue dans notre société ou la société américaine actuelle.

  • Participant
    Posts1191
    Member since: 12 avril 2012

    Jusqu’à fin 80, les trois quart des actions considérés comme terroriste aux US étaient de la part de groupe d’extrême gauche. La chute de l’URSS a brisé le momentum (de même que l’intense lutte anti-terroriste) mais les groupes “antifa” existent encore, surtout sur la côte ouest et sont en pleine croissance suite à l’élection de Trump à défaut d’être aussi nombreux qu’auparavant.
    Le dernier cas dont je me souvienne est celui où un homme a tiré sur plusieurs membres républicain de la chambre des représentants (je crois) dans une ville de Virginie pour la seule raison qu’ils étaient républicain. En juin donc il n’y a pas si longtemps.

    Un point, c'est tout.

    Et deux si t'insistes.

  • Participant
    Posts2981
    Member since: 12 avril 2012

    Ce n’est pas vraiment justifié de comparer la situation des années 80 à celle actuelle.
    Parmi les actes terroristes d’extrême gauche que tu cite, la moitié sont le fait de groupes d’indépendance porto-ricain.¹
    Il n’y a pas vraiment de comparaison possible avec l’organisation, la diffusion, l’idéologie et la virulence de l’extrême droite américaine. C’est pareil pour ton cas particulier actuel.

    ¹Karl A. Seger (2001). “Left-Wing Extremism: The Current Threat

  • Modérateur
    Posts8250
    Member since: 14 mai 2013

    Malheureusement, il faut reconnaître que l’extrême droite américaine est forte, et semble bénéficier actuellement d’un amalgame fort entre la NRA, l’extrême droite, le KKK, les néo-nazis, et Trump. Quand je dis amalgame, c’est que souvent des opposants à Trump ou aux autres cités les mettent dans le même sac, or je pense que c’est une erreur.
    Mais il est aussi vrai que des choses comme la réaction de Trump, de ce que j’en ai compris par des sources rapportées, n’aide pas à distinguer les choses.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • Participant
    Posts1189
    Member since: 18 février 2015

    Lee, on déboulonne sa statue parce qu’il était raciste, parce qu’il était esclavagiste ou parce qu’il était un confédéré ?

    Par contre, Vauban, c’est qu’une petite idée que j’ai, mais je pense pas que l’extrême du Alt-Right ressente quelque chose par rapport à Lee. Elle fait comme si, mais ce qu’elle veut c’est d’abord se montrer, manifester, faire les malins, attirer l’attention, comme tout bon groupe qui se respecte.

    Mais il est aussi vrai que des choses comme la réaction de Trump, de ce que j’en ai compris par des sources rapportées, n’aide pas à distinguer les choses.

    Personne ne l’aide lui non plus. J’ai toujours pas compris pourquoi il devrait désavouer l’ex leader du KKK. Ca va pas changer l’opinion sur Trump.

    Mais en fait, cette situation m’amène de plus en plus à penser que Trump n’a pas fait une campagne présidentielle sérieuse. Car il a poussé sur trois thèmes principaux, qui lui ont valu le soutien du KKK, mais maintenant, il se retrouve coincé.

  • Participant
    Posts373
    Member since: 17 juillet 2016

    J’ai l’impression que ce mouvement de déboulonnage n’est qu’une vaste action de gens fanatisé qui essaient se faire passé pour “pur”, “bon”, “défenseur des égalités humaines” et essayant de rayer de son histoire, ou de la marginaliser, pour se le prouver. Je serais mêm tenté de dire que c’est un acte irréfléchi, pulsionnel même, à le vue de ce genre de bourdes :
    https://image.noelshack.com/fichiers/2017/34/1/1503298510-imagedeboulonnage.jpg.

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Participant
    Posts2981
    Member since: 12 avril 2012

    Je ne vais pas revenir sur Trump et sa position vis à vis de l’extrême droite américaine même si je ne suis pas en accord avec ce qui a été dit plus haut. Cela mériterait un sujet à part entière.

    @hellshing

    Ce serait une erreur de réduire l’activité d’un groupe politique au seul calcul cynique: agir pour faire parler de lui. C’est une lecture purement superficielle qui ne rend pas compte des représentations, des idées qui circulent au sein d’un mouvement. Pour que de tels groupes existent, il faut non seulement qu’ils se fassent remarquer, mais il faut également qu’ils se différencient vis à vis des autres groupes. La différenciation s’opère par des différences idéologiques, des marqueurs qui les placent dans l’espace politique et les rendent attirants pour agents (personnes) sensibilisés à ces marqueurs. La statue de Lee revêt certainement un marqueur idéologique très fort pour ces gens.

    @colonel_olrik

    Je serais surtout tenté de dire que tu devrais changer de sources à la lecture de ton image: Stefan Molyneux et Breitbart (un vidéaste et un média clairement fichés à l’extrême droite) pour s’informer sur des manifestations anti-suprémacistes relève clairement d’un choix (ou d’un humour) douteux.
    D’ailleurs c’est marrant de crier à l’histoire qu’on assassine (ce qui n’est pas le cas) alors que l’on cite et que l’on fait prospérer des personnes dont les visions de l’histoire sont contraires à la science historique ( certains membres de Breitbart dont monsieur Bannon, se sont fait connaître pour leur vision apocalyptique de l’histoire des états-unis). C’est un cas particulièrement dur d’hypocrisie.

    Au passage personne ici n’a encore prouvé que le déboulonnage d’une statue portait effectivement atteinte à l’histoire. Merci, de commencer par là, avant de vous indigner.

  • Participant
    Posts1232
    Member since: 17 juin 2016

    Bonjour je viens m’incruster dans ce débat pour dire (un peu comme tout le monde), que je trouve honteux de déboulonner son passé.
    Au fond, quelle mal ont fait les confédérés ? Ils ont voulu faire secessions face à un Nord voulant s’accaparer les richesses du Sud(les noirs n’étant qu’un prétexte).
    C’est donc stupide de déboulonner les monuments rendant hommages aux officiers et aux soldats du Sud, qui se sont battus poir leur pays, qui ont fait preuve d’un courage exemplaire.
    Certe ils se sont battus pour l’esclavage, mais ces soldats ont fait preuve d’un grand courage et ont respectés les lois tacites de la guerre contrairement aux nazis par exemple,il n’y a pas eu de génocides, le traitement des prisonniers était correct .
    Je trouve donc honteux de déboulonner son passé de la sorte, les sudistes comme les nordistes, ont le droit d’être honoré.

    Un peuple qui n'aime pas son pays, ne mérite pas son indépendance.
    Moi

    Tiens , il pleut
    Napoléon Bonaparte

  • Participant
    Posts373
    Member since: 17 juillet 2016

    Pour répondre rapidement à vauban, il faut voire des sources d’informations d’un côté comme de l’autre : crois-tu réellement que ce soit un journaliste manifestant qui est pour ces action qui vas parler d’une erreurs commis pas son camp ? Sa fait mauvaise pub.
    A l’inverse, ne voire que des médias qui sont pour serait comme uniquement se baser sur le Pravda pour se faire un avis objectif sur l’URSS.
    Pour trouver les travers d’un mouvement, il faut aller voire du coté de son opposition pour avoir un regard plus éclairer et faire des recherches :

    La statue vandalisé est bel et bien u monument pour la paix érigé en 1911 fait pas un New-yorkais pour symboliser la réunion du Nord et du Sud et l’unité nationale, mais celas n’a pas empêché certains (comme de grand journaux) de dire que c’était un monument çà la gloire de la confédération (n’est-ce pas CBS News ?).

    "La critique de l'art est aisément difficile mais l'art de la critique est difficilement aisé".

  • Participant
    Posts2981
    Member since: 12 avril 2012

    @colonel_olrik

    Tu commets une grosse erreur de logique. La partialité supposé d’un média favorable à un parti ne signifie pas la neutralité ou la fiabilité du média du parti opposé. Pour reprendre ton exemple: la propagande que l’on trouve dans la Pravda à l’endroit de l’URSS ne signifie pas qu’il faut prendre pour bain bénie les articles de soviétologie bas de gamme américain de la période guerre froide.
    Ce qui détermine la fiabilité d’une source ce n’est pas sa position relative vis à vis d’une cause mais le capital crédibilité de l’auteur ou du journal. On peut difficilement mettre Breitbart au niveau du New York Times ou même au niveau CBS News. Tu fait tranquillement le lit de cette bande de conspirationnistes.¹ Sur une forum d’histoire, cela passe mal.

    ¹On se souvient des théories du complot sur le lieu de naissance d’Obama ou des articles comme «Birth Control Makes Women Unattractive and Crazy »

    Je ne reviens pas sur ce qu’à dit @fortif de peur de me répéter sur le lien statue/histoire. Je remarque tout de même certaines informations fausses notamment sur le traitement des prisonniers. Je laisse les experts de la période en faire la critique poussée.

  • Participant
    Posts60
    Member since: 16 janvier 2013

    Je trouve qu’on néglige un élément : qui a construit ces statues et pourquoi ? On constate que les statues de “héros” confédérés ont connu un boom lors de deux périodes : l’ère Jim Crow (la mise en place de la ségrégation raciale dans le sud) et la lutte pour les droits civiques (avec les réactions racistes qui l’ont accompagnée). Coïncidence ?

    Et quand les Américains ont abattu la statue du roi anglais George III, personne n’a crié à la destruction de l’Histoire. Et pourtant elle était sûrement plus soignée que les monuments fabriqués à la chaine par les nostalgiques de la confédération.

    Quant au général Lee supposé ouvert d’esprit. C’est un peu fort de café. Il n’hésitait pas à séparer les familles d’esclaves sans espoir de retrouvaille. Quand il pris en main la plantation d’Arlington, il refusa aux esclaves la liberté qui leur avait été promise à la mort de leur précédent maître, ce qui entraîna une courte révolte.
    Pour juger de la bonté du personnage mieux vaut se fier aux témoignages de ses esclaves. Wesley Norris, un esclave fouetté pour avoir tenté de s’échapper déclarait que Lee avait ordonné au contremaître de rincer les plaies des victimes à l’eau salée. La punition ordinaire étant trop douce à son goût. lien

    Quant aux sudistes qui pleurnichent sur la défaite du Sud parce-que “il n’était pas question d’esclavage et le Nord était raciste lui aussi !” Cela me fait sourire. Car glorifier la confédération d’une part mais ne jamais lire les déclarations d’indépendances et les discours des confédérés, c’est un peu plus que de l’ignorance. Un peu comme un croyant qui passe sous silence ses textes sacrés.
    Et devinez ce qui revient sans cesse dans ces textes ? Le droit des États à détenir des esclaves noirs au nom de la supériorité raciale et comment le Nord menace ce droit.

    Envoyé par l’État de l’Alabama pour encourager les autres États esclavagistes à faire sécession, Stephen H. Hale exprimait dans sa lettre au gouverneur du Kentucky toute son horreur à l’idée d’une égalité politique et sociale entre blancs et noirs et de la fin de la domination blanche voulue par Dieu :

    Therefore it is that the election of Mr. Lincoln cannot be regarded otherwise than a solemn declaration, on the part of a great majority of the Northern people, of hostility to the South, her property and her institutions—nothing less than an open declaration of war—for the triumph of this new theory of Government destroys the property of the South, lays waste her fields, and inaugurates all the horrors of a San Domingo servile insurrection, consigning her citizens to assassinations, and. her wives and daughters to pollution and violation, to gratify the lust of half-civilized Africans […]
    Who can look upon such a picture without a shudder? What Southern man, be he slave-holder or non-slave-holder, can without indignation and horror contemplate the triumph of negro equal­ity, and see his own sons and daughters, in the not distant future, associating with free negroes upon terms of political and social equality, and the white man stripped, by the Heaven-daring hand of fanaticism of that title to superiority over the black race which God himself has bestowed?.
    ” (27/12/1860)

    La déclaration de sécession du Texas justifie l’esclavage des noirs par leur infériorité (voulue par la volonté divine). Elle affirme que sans esclaves, les noirs perdraient les bienfaits que l’esclavage leur procure et que les blancs perdraient de leurs droits (de profiter de l’esclavage) :

    in this free government all white men are and of right ought to be entitled to equal civil and political rights; that the servitude of the African race, as existing in these States, is mutually beneficial to both bond and free, and is abundantly authorized and justified by the experience of mankind, and the revealed will of the Almighty Creator, as recognized by all Christian nations; while the destruction of the existing relations between the two races, as advocated by our sectional enemies, would bring inevitable calamities upon both and desolation upon the fifteen slave-holding states. […]
    We hold as undeniable truths that the governments of the various States, and of the confederacy itself, were established exclusively by the white race, for themselves and their posterity; that the African race had no agency in their establishment; that they were rightfully held and regarded as an inferior and dependent race, and in that condition only could their existence in this country be rendered beneficial or tolerable.
    ” (17/04/1860)

    Le Nord n’est pas entré en guerre pour abolir l’esclavage mais le Sud a déclaré la guerre pour le maintenir. A noter que les Républicains n’avaient même pas proposé de lois abolitionniste pour le Sud avant que ce dernier n’attaquent Fort Sumter.
    Intérêt économique et racisme ne font pas très romantiques comme motif de révolution, d’où la légende de la “cause perdue” et de la lutte pour les droits des États.

25 sujets de 1 à 25 (sur un total de 83)

You must be logged in to reply to this topic.

A password will be emailed to you.